Focus

Être blogueur, c’est d’abord savoir improviser…

Publié 14 novembre 2017 à 17 h 30 min   /   par   /   commentaires (1)

Billet un peu hors sujet, parce que parfois il faut aussi un peu de légèreté… Et puis voilà maintenant presque 7 ans que j’alimente ce blog et que parfois, un petit regard en arrière n’a jamais tué personne… Alors aujourd’hui, on retrouve le top 7 des bricolages (et oui, ça fait un par année de blog…) qu’il m’a parfois été nécessaire d’improviser, très souvent bien à l’arrache, pour pouvoir quand même finir la compétition, faire la vidéo, terminer l’article pour le blog ou encore tout simplement rentrer chez moi… Classement dans un ordre approximatifs de créations aussi éphémères que douteuses. Accrochez-vous, c’est parti!

No 7: Le bike-power-squats

Poser en équilibre mon vélo entre ma table de salon et un tabouret, tout en suspendant des altères à la pédale… N’importe quelle personne sensée qui serait entrée dans mon salon à ce moment là m’aurait immédiatement fait interner ;-)

Il s’agissait de faire la lumière sur la précision des capteurs de puissance dans un comparatif, et de vérifier le calibrage initial des capteurs en question!

Je me suis finalement débarrassé des altères en question, doutant fortement du fait qu’elles me servent à nouveau dans un futur proche.

No 6: Le dérailleur à chambre à air

C’était cet été, et je rentrais tranquillement chez moi avec mon vélo électrique… Quand soudain, lors d’un changement de vitesse, le ressort du dérailleur arrière casse. Impossible de pédaler plus de quelques mètres avant que la chaîne ne déraille. Donc il fallait trouver un moyen pour tendre ce dérailleur d’une autre manière. Quand je fais l’inventaire de mon sac, j’ai une chambre à air de secours qui peut servir d’élastique, et mon couteau suisse. J’improvise une solution qui me permettra de rentrer chez moi sans dérailler!

Une fois de retour et avec l’outillage adapté, j’ai simplement pu constater que le ressort avait simplement sauté et avec une bonne pince et en gonflant les biceps, il m’a suffit de le remettre en place pour que tout rentre dans l’ordre.

No 5: Le GPS-o-mètre

Il me fallait un outil pour mesurer précisément la trace GPS des montres présentes lors des matchs GPS 2014 et 2015… La roue de géomètre me semblait la meilleure idée, mais encore fallait-il affronter le regard médusé des promeneurs que je croisais lors de mes différents tests! La roue est toujours dans ma cave, mais je n’ai pas reconduit le test en 2016 et en 2017. Peut-être un test en 2018 si il y a assez de concurrents…

Si le ridicule ne tue pas, je doute pour autant qu’il rende plus fort. Donc si quelqu’un à une idée pour faire un test de mesure GPS précis sans avoir l’air de promener ses montres GPS comme des amis imaginaires, je suis preneur ;-)

No 4: Les bonnets de pieds

Ai-en-Provence, mai 2016. Le jour du 70.3 se lève, et le vent souffle tant et plus. La météo n’est pas aussi tempérée que ce que j’ai prévu et dans mon arsenal, je n’ai absolument pas prévu des conditions si fraîches et si venteuses que l’épreuve de natation a été annulée… De fait, en attendant mon départ dans le car qui nous a emmené là, j’improvise des sur-chaussures à l’aide de mon bonnet de natation qui devient subitement inutile et du sparadrap… On fait avec ce qu’on a!

Le bricolage me permettre de terminer avec tous mes doigts de pieds l’épreuve de vélo de cet Ironman 70.3!

Karl Lagerfeld n’a qu’a bien se tenir, et il faut bien l’avouer, ça va avec tout (ou presque)!

No 3: The duct cam

Lorsque j’arrive les yeux tout fatigués par le jet lag à San Francisco en 2014 et que je prépare mon vélo pour aller traverser le mythique Golden Gate Bridge, je me rend compte avec horreur que le support de ma caméra Garmin VIRB ne fait pas partie du voyage. 

Heureusement, du côté de l’oncle Sam, on connait la bricole. C’est pas pour rien que c’est de ce coin du monde que venait MacGyver pour sauver le monde. Alors même si il m’a été impossible de trouver un support pour la VIRB, j’ai facilement trouvé un support de guidon déporté et un bon gros rouleau de duct tape. Pas très beau, mais fonctionnel…

No 2: Nakan bike repair

Il est l’un des articles les plus lus en dehors des test sur le site. C’est celui de la réparation de mon cadre carbone fissuré… En effet, après un petit choc sur la bague du dérailleur avant de mon vélo, le cadre s’est fissuré… Je ne pouvais me résoudre à jeter le vélo, alors j’ai décidé de tenter de le réparer. La réparation tient toujours!

Notez que j’ai utilisé par la suite le même kit pour réparer d’autres objets en carbone comme un bâton de ski de fond ou encore une crosse de uni hockey. Tout cela a permis de prolonger la vie de ces objets!

No 1: L’oeil du lynx

Comment filmer le Varia Vision, ce truc qui affiche des données dans le coin de l’œil du cycliste ? 

Pour le test, il me fallait une vidéo, mais encore fallait-il pouvoir la réaliser… Alors j’avais déjà le duct tape (le reste des USA) et la VIRB… Il ne me restait plus qu’à trouver une tige métallique et à assembler ce qui ressemblera finalement à ceci:

Et pour le résultat final visible dans cette vidéo:

Et les prochains… ?

Et bien je vous donne rendez-vous dans 7 autres années de blog pour un futur classement ;-) Et en attendant, on n’oublie pas la fameuse citation du directeur de vol d’Apollo 13:

Je me fiche de savoir pourquoi les choses sont prévues. C’est ce qu’elles peuvent faire qui m’intéresse!

Bien sûr, il ne faudra pas attendre aussi longtemps pour retrouver des articles sur ce blog, car les prochains arriveront très bientôt ! 

Commentaires (1)

laisser un commentaire

Commentaire
Nom E-Mail Site internet

  • 15 novembre 2017 à 22 h 25 min tehora

    Que dire, je n’ai pas le moindre talent de « bricoleur », et suis « interdit » de course à pied depuis 3 ans (merci tendinite chronique) mais, mais, régulièrement je consulte ton blog et cette passion d’anonyme vaut toutes les victoires, et égoïstement me donne espoir tout en nourrissant ma soif de geek sportif. 7 ans d’impro, 7 ans de blog de passion et de débrouille découverte par ce « dessous des cartes ». Encore merci pour tes articles de haut vol. Ils sont irremplaçables, complets, agréables à lire tout en étant documentés. Un vrai bonheur partagé. Encore Merci.

    Répondre
Close