Les tests de matériel

La Polar M430 testée de fond en comble

Publié 24 juillet 2017 à 20 h 45 min   /   par   /   commentaires (15)

Promotion en cours: Dès aujourd'hui et jusqu'au 24 octobre i-Run vous propose la nouvelle opération Automne. Avec le code AUTOMNE20, Bénéficiez de :

  • 20% sur les nouveautés chaussures et textile
  • 10% sur les bons plans & déstockage chaussures et textile
  • 5% sur le cardio/gps
Utilisez ce lien pour en profiter dès maintenant.

La Polar M400 a été lancée en 2014 dans les traces de sa grande sœur: la V800. La montre a bénéficié d’un accueil excellent par le public car son rapport qualité/prix/fonctionnalités était l’un (sinon le) meilleur du marché. Après 3 ans de bons et loyaux services, la M400 est mise à jour par Polar et la nouvelle M430 est désormais munie d’un capteur de FC optique, ce qui constitue la principale différence avec le modèle précédent, mais également un nouveau boitier et bracelet, et des fonctions inédites chez Polar comme l’analyse avancée du sommeil. Bien sûr, la possibilité de créer de multiples profils d’activité est toujours là, et la montre n’a rien perdu à sa polyvalence.

A propos de ce test

Ce test a été effectué avec Polar M430 mise à ma disposition par Polar suisse. Pour tous les détails sur ma politique de publication, rendez-vous sur cette page. Ce billet n’est pas sponsorisé, comme aucun de mes billets d’ailleurs. Ce test a été initialement publié le 24 juillet 2017.

Carte d’identité

La carte d’identité donne un rapide aperçu des spécifications techniques et des données importantes:

Format
Montre à écran LCD monochrome 128x128 pixels, avec capteur de FC optique.
Fonctions générales
Notifications intelligentes
Étanchéité (min. 20m)
Suivi d'activité quotidienne
Support de Glonass
Altimètre barométrique
Norme de capteurs Bluetooth
Norme de capteurs ANT+
Fréquence cardiaque optique (au poignet)
Support de capteur de puissance (cyclisme)
Autonomie longue (+ 8h)
Enregistrement GPS à la seconde
Profils sportifs
Profil pour la course à pied
Profil pour le cyclismeProfil limité, car non compatible avec les capteurs vélo
Profil de natation en piscine
Profil de natation en eau libre
Profil triathlon
Profil multisport libre
Prix actuel (sur amazon.fr):Dès 222.51€
Voir tous les détails dans le comparateur de nakan.ch

Ou l’acheter ?

baz_40On trouve désormais l'article Polar M430 à peu près partout et vous pouvez l’acheter là où vous le souhaitez! Mais si vous l'achetez sur l'un des sites partenaires de nakan.ch, en utilisant le lien sur l'un des deux logos, vous me soutenez pour la réalisation de futurs tests de matériel sur le site! Et cela ne vous coûte rien de plus. Vous économisez même 15% chez i-run.fr sur les nouveautés textiles et chaussures avec le code promo IRUN15

Pour accéder directement sur le modèle le moins cher, utilisez ce lien. Sinon, consultez tous les modèles disponibles sur le comparateur.

Le grand déballage

Packaging traditionnel pour cette M430, Polar n’a pas changé la présentation de ses produits:

Au niveau du contenu de l’emballage, on retrouve:

  • Un câble USB de charge (format propriétaire)
  • La montre M430
  • les guides de démarrage rapide

Au dos, en plus du capteur de fréquence cardiaque optique, on retrouve le connecteur, propriétaire. Curieux, il ressemble un peu à celui de la Garmin fénix 5:

La M430 est disponible en rouge (orange), en noir et en blanc.

Principales différences par rapport à la M400

La M430 est une évolution attendue de la M400. Mais quelles sont les différences par rapport au modèle précédent? Les voici:

  • La M430 intègre un capteur de fréquence cardiaque optique (cardio au poignet)
  • Le design de la montre a légèrement changé, et le bracelet est plus souple, et plus confortable.
  • La M430 intègre désormais un vibreur qui remplace les alertes sonores.
  • Le connecteur n’est plus un micro-USB mais un port propriétaire. Il ne possède pas de capuchon.
  • Plusieurs changements au niveau de l’apparence du logiciel (écran de l’heure, affichage du suivi d’activité…)

Des fonctions propres au capteur cardiaque (comme l’affichage de la FC en direct hors activité) est également de la partie.

Autonomie et batterie

La M430 affiche 8 heures d’autonomie si le capteur de FC optique est utilisé avec le capteur GPS en mode précision maximale. On pourra augmenter légèrement l’autonomie en dégradant la précision de ce dernier ou en utilisant une ceinture de FC externe ou en désactivant cette mesure.

On recharge la M430 avec son câble USB en le connectant à un port USB d’ordinateur ou avec n’importe quel chargeur USB pour smartphone.

Utilisation, prise en main et ergonomie

Pour les habitués des modèles précédents de la marque, la prise en main de la M430 sera des plus facile car la structure de menus reste exactement la même. La montre est équipée de 5 boutons physiques, son écran n’est pas tactile. L’utilisation des boutons est la suivante:

  • Le bouton « light » permet via une pression rapide d’allumer le rétro-éclairage pour quelques secondes. Une pression plus longue affiche un menu contextuel.
  • Le bouton « back » permet de revenir en arrière dans un menu ou de mettre en pause une session d’entrainement. De plus, on termine une session d’entrainement par un pression longue de ce bouton.
  • Les boutons « up » et « down » permettent de monter et descendre dans les menus.
  • Le bouton « start » permet de valider une action. Depuis l’écran de l’heure, il permet d’entrer dans le mode « pré-entrainement ». Enfin, il permet de démarrer l’enregistrement d’une session d’entrainement et pendant l’entrainement, de marquer un tour manuel.

Depuis l’écran de l’heure, on accède à un menu de raccourci pour l’alarme, le verrouillage des boutons, le mode avion ou la configuration des notifications en maintenant le bouton « light » pressé quelques secondes.

On peut lancer une synchronisation avec le téléphone portable directement depuis l’écran de l’heure en maintenant le bouton « back » pressé quelques secondes.

Retrouvez en vidéo la présentation complète de la montre:

Et on change simplement l’affichage de la page de l’heure en maintenant quelques secondes le bouton « Up » pressé. Le cadran peut prendre les apparences suivantes pour afficher l’heure, la date sur certains affichages, et dans le premier cas, la progression de l’objectif quotidien d’activité dans la barre de progression:

Les autres cadrans disponibles sont les suivants:

Configurer la montre depuis Polar Flow

La M430 est le premier modèle de montre GPS conçu par Polar qui permet de se passer complètement d’une synchronisation avec un ordinateur. Il est en effet désormais possible d’effectuer l’intégralité des opérations de synchronisation, de mise à jour, de configuration et même de planification d’entrainement via l’application mobile.

Cet article se concentre donc sur les opérations que l’on effectue depuis l’application mobile. Mais toutes ces opérations sont également possibles depuis le portail web Polar Flow.

La configuration initiale

Dans Polar Flow, on règlera les paramètres personnels comme le poids et la taille dans les réglages du profil. Ensuite, la configuration générale propre à la montre s’effectue dans le menu de l’application, dans la partie « Dispositifs »:

Notez la possibilité d’activer ou non les notifications du téléphone, la configuration du poignet auquel on porte la montre et la possibilité de créer des alarmes.

Créer ses profils sportifs

Comme les montres précédentes de Polar, la M430 permet de configurer tous les profils sportifs souhaités. On pourra y configurer des écrans spécifiques et autres paramètres.

Voici les différentes étapes de configuration du profil de course à pied:

La première étape consiste à choir le profil sportif que l’on souhaite ajouter ou modifier. Ensuite, on retrouve les options générales telle que les tours automatiques, le volume des alertes sonores, etc..

Dans la partie suivante, on pourra choisir de configurer ses zones de fréquences cardiaques en mode automatique ou manuel. On peut également activer ou non le verrouillage de zone.

Enfin, on configure les écrans de données. On peut afficher entre 1 et 4 champs de données par page. Données de vitesse, distance, temps, altitude, par tours automatique ou manuel, on retrouve toutes les données que l’on peut souhaiter (ou presque!).

Enfin, on choisit la précision du mode GPS. Bien sûr, plus la précision est élevée, plus l’autonomie est réduite.

Retrouvez la configuration des profils sportifs en vidéo:

Synchroniser la montre

Après avoir modifié les paramètres de la montre, une pression longue sur le bouton « back » lance une synchronisation avec l’application Flow Mobile.

il est également possible de synchroniser la montre avec un ordinateur (Mac ou Windows) à l’aide du logiciel Flow Sync.

Courir avec la M430

Avant tout conçue et vendue pour la course à pied, c’est pour cette discipline que la M430 propose le plus de fonctions. Elle reprend l’intégralité des fonctions de la M400 ainsi que quelques nouveautés.

Pour démarrer un enregistrement de course à pied, on se rend dans le menu de pré-entrainement depuis la page de l’heure avec une pression sur le bouton start, puis on choisit le mode sportif souhaité à l’aide des boutons haut et bas. Dès que le profil sélectionné est choisi, la montre va rechercher:

  • A acquérir un signal GPS si ce dernier est activé, et afficher le pourcentage de progression de synchronisation avec le signal des satellites.
  • A chercher et synchroniser des capteurs. Si la fréquence cardiaque est utilisée, la montre cherchera d’abord un capteur Bluetooth. Si aucun capteur n’est connecté, c’est le capteur optique qui sera utilisé. La fréquence cardiaque s’affiche également sur la page de pré-entrainement

Une pression sur le bouton start depuis cet écran démarre l’enregistrement.

Les fonctions de base pour la course à pied

Lorsque l’enregistrement est démarré, la montre affiche le premier écran de données configuré. Voici un exemple d’écran affichant 4 données:

Et voici un exemple d’écran de 3 données:

On trouve également les écrans spécifiques comme la jauge de fréquence cardiaque:

Les différentes alertes (tours, phases d’entrainements…) sont notifiées par le vibreur de la montre. On regrettera peut-être un peu le manque de vigueur de ce dernier, difficilement perceptible dans certaines situations.

Durant un enregistrement de course à pied, la montre mesure automatiquement la cadence de course à l’aide de son accéléromètre interne.

Les tours

Comme sur ses autres montres, Polar différencie sur la M430 les tours manuels des tours automatiques, et aussi les phases d’entrainements planifiés. On peut donc planifier dans son profil sportif (ou directement dans les options de l’activité sur la montre) les tours automatiques. Ceux-ci sont notifiés d’un écran récapitulatif:

On pourra marquer un tour manuel en pressant le bouton start. L’écran récapitulatif est le même.

La pause automatique

Il est possible de configurer l’activité pour qu’elle se mette en pause automatiquement lorsque l’on est arrêté.

Comme on le voit sur cet écran, il est possible de configurer l’allure à partir de laquelle se déclenche la pause.

Utiliser le footpod

On peut également coupler le footpod Bluetooth Smart de Polar.

Une fois le capteur couplé, on pourra choisir soit le GPS, soit le capteur de foulée comme source de vitesse/allure dans les paramètres de l’activité (Réglages – Profils sport – Course à pied – Capteur de foulée – Choisir capteur pour vitesse).

Le calibrage pour une précision optimale s’effectue dans le menu Réglages – Profils sport – Course à pied – Capteur de foulée – Calibrage. Il existe un mode manuel ou un mode automatique.

Le prédicteur de course

Lors d’une activité, on peut activer le prédicteur de course. Pour cela, on maintient quelques secondes le bouton « light » puis en allant dans le menu « Estimation chrono »:

Là on pourra configurer une distance d’objectif:

On peut choisir entre des distance pré-définies (5km, 10km, semi-marathon, marathon) ou une distance personnalisée. Une fois activée, la fonction affiche dans une page de données spécifique le temps prévu pour terminer le parcours en se basant sur le temps passé jusque là.

 

Indice de course à pied (Running index)

Durant la course à pied, si vous portez un émetteur de FC et que vous courez avec le GPS activé, la montre calcule votre indice de course à pied, ou Running Index. Cette valeur permet de suivre sa progression dans le temps et son état de forme sur une sortie. On retrouve cette donnée dans le récapitulatif de la montre, et également sur Flow:

Pour augmenter la précision de cette mesure, il est recommandé de paramétrer correctement la valeur FC Max, soit dans la montre (Réglages -> Réglages physiques) soit dans Polar Flow.

Les records

Par profils d’activité, la M430 enregistre différents records, comme la sortie la plus longue, le plus de calories consommées ou encore le kilomètre le plus rapide.

Planifier ses entrainements fractionnés

Il est désormais possible de planifier ses entraînements fractionnés depuis l’application Flow mobile. Vous trouvez également la procédure de création d’entrainement planifiés dans cet article.

Une fois l’entrainement fractionné configuré dans l’application et la montre synchronisée, on peut débuter l’entrainement qui sera proposé depuis l’écran de pré-entrainement:

Ensuite, chaque phase est indiquée au début de chacune d’entre elles:

Et lors de chaque phase, une jauge montre l’objectif, par exemple ici maintenir la fréquence cardiaque dans une certaine zone:

Directement depuis la montre avec les timers

La M430 possède également un mode minimaliste de création d’entrainements qui permet de configurer un ou deux timers. Il est donc possible de facilement réaliser un entrainement de type 30/30 ou 45/30 par exemple. Dans mon cas ci-dessous, j’ai configuré deux timers de 30 secondes.

On configure les timers depuis l’écran du chrono de la montre, ou directement durant l’entrainement. On les configure soit pour un certain temps, soit pour une certaine durée:

On en configure un ou deux. Même pour un 30/30, je préfère en configurer 2, ce qui permet ‘d’avoir des cycles complets:

Ensuite, on peut démarrer les timers depuis le menu timers durant la séance, en maintenant le bouton « light » pressé. Ceci va cérer un nouvel écran qui affiche un cercle avec l’écoulement de la durée de chaque timer:

Les deux timers se suivent en boucle indéfiniment, il convient donc de compter ses répétitions. A la fin de l’entrainement, on pourra arrêter les timers par le même menu.

Le vélo

La M430, comme la M400 avant elle, ne supporte pas le couplage des capteurs de vélo, mais pour autant, un profil de cyclisme peut être configuré sur la montre et les informations essentielles (GPS, fréquence cardiaque, altitude GPS…) seront disponibles. Les fonctions ne sont pas aussi complètes pour ce profil qu’une V800 par exemple, mais largement suffisantes pour un cycliste occasionnel.

Tous les autres sports

Ci-dessus en Stand-Up paddle, ou dans bien d’autres modes, la M430 est une montre qui sait être polyvalente si on attend pas des fonctions avancées dans chaque discipline sportive. Les profils disponibles dans Flow sont nombreux!

La M430 pour le suivi d’activité quotidienne

Le tracker d’activité quotidienne de la M430 est le même que les montres précédentes, à savoir qu’elle mesure 24h/24, pour autant qu’elle soit portée, le nombre de pas, le niveau et l’intensité d’activité, la distance parcourue et le nombre de calories consommées.

On retrouve sur la montre les informations basiques d’accomplissement d’activité, comme sur cet écran le pourcentage d’accomplissement de l’objectif de pas:

Notez que certains cadrans de montre affichent également cet accomplissement. On accède aux détails depuis cet écran avec une nouvelle pression sur le bouton start. Mais on obtient bien plus de détails en se rendant dans l’application mobile. On retrouve les données suivantes:

La « roue » polar montre l’activité sur 24 heures. En tapant dessus, on retrouve les différentes intensités.

On peut également consulter l’activité au cours de la semaine ou du mois. Enfin, les données chiffrées par jour se trouvent dans la deuxième partie de la page.

Suivi 24/24 de la fréquence cardiaque

Suite à une mise à jour de logiciel, la M430 permet désormais de suivre la fréquence cardiaque en continu même en dehors d’une activité sportive. Cette fonction, apparue après le test de la M430, est en tout point identique à celle décrite dans le test du bracelet A370!

De plus, une option dans le menu, plutôt rudimentaire, permet d’accéder aux données « en direct » du capteur optique sans avoir à lancer une séance d’entrainement:

Cette fonction permet simplement d’afficher sur la montre la fréquence cardiaque actuelle. Mais aucun enregistrement de cette donnée n’est effectuée:

L’analyse du sommeil

Cette partie a été améliorée récemment par Polar, et la M430 est la première montre de la marque à intégrer la nouvelle analyse du sommeil. Dans l’application, on retrouve les données, bien sûr pour autant que l’on porte la montre durant la nuit, des données de sommeil:

On retrouve les détails de la nuit en terme de durée de sommeil, des interruptions de sommeil, de sommeil réel etc…

Notez que l’analyse du sommeil par une montre reste une science approximative et que ces informations sont basées sur peu de paramètres (mouvements uniquement). Elles ne détectent pas des apnées du sommeil ou autres problèmes de sommeil plus importants.

Les notifications du smartphone

Une fois connectée au smartphone, la montre peut afficher les notifications de ce dernier. Il faudra simplement activer cette fonctions dans l’application Polar Flow.

La vibration de la montre rend cette fonction plus utilisable que sur la M400, mais les notifications de Polar restent limitées (aperçu du contenu uniquement, et pas d’historique). On peut configurer une période (la nuit par exemple) durant laquelle les notifications ne s’affichent pas.

Analyser les données sur Polar Flow

Une fois les données synchronisées, on retrouve la séance dans Flow Mobile ou l’insterface de Polar Flow. Voici les données disponibles dans l’application mobile:

Dans la prmeière partie, on trouve les dernières séances, soit sous forme de liste, soit dans le calendrier. Ensuite, on trouve d’abord les données chiffrées. En-dessous, le graphique qui n’affiche qu’une sule courbe. Enfin, la carte avec le tracé GPS et les tours.

Notez qu’il est possible de superposer les courbes dans le graphique pour autant qu’on place le smartphone à l’horizontale:

La charge d’entrainement ou « Statut de récupération »

Voilà une partie qui n’est pas (encore) disponible dans l’application mobile mais que l’on retrouve dans l’interface web de Flow:

Ceci permet de savoir si un entrainement a entrainé une grade charge et que l’on doit s’accorder un peu de temps pour la récupération ou si on peut attaquer directement avec l’entrainement suivant.

Notez que ce calcul prend en compte de multiples données, sont:

  • Les paramètres physiques que vous avez entré (taille, sexe, poids, FC max et zones de FC)
  • Le type d’activité
  • Le niveau que vous avez renseigné dans vos paramètres (nombre d’heures de sport par semaine)

De plus, sachez que la charge d’une activité prend en compte la charge passée. Donc si vous commencez avec une sortie de 10km après avoir acheté votre montre, il va peut-être vous calculer une grosse charge en passant même dans la partie sur-entrainement. Si vous répétez cet entrainement 3 fois par semaines, la charge va progressivement se réduire, car le système va « apprendre » votre charge habituelle, et donc la précision de l’outil va s’améliorer avec le temps!

La précision du capteur de fréquence cardiaque optique

Voilà donc le nerf de la guerre. Toutes les nouvelles montres de running sont désormais équipées d’un capteur de fréquence cardiaque optique, mais jusque là, aucune n’a su convaincre. La précision faisant défaut, j’avais vriament tendance à déconseiller de se fier à un capteur optique.Il est probable que la première montre qui me fasse revenir en tout cas partiellement sur ces réserves soient la M430 de Polar.

En effet, la montre propose un capteur de fréquence cardiaque optique d’une précision que je n’ai jamais pu constater jusque là, et à quelques détails près, a donné des informations correctes lors de tous mes comparatifs.

Retrouvez tous les comparatifs ci-dessous grâce à l’outil de comparaison automatique du site. Vous trouverez toutes les traces sur le comparateur!

Comparaisons en endurance

Lors de différentes sorties, j’ai comparé la fréquence cardiaque en courant à allure régulière avec la fénix 5S connectée à un capteur H10. La M430 a toujours été très proche dans la mesure, suffisamment proche en tout cas pour pouvoir se fier aux données de son capteur:

Comparatif 1, vélo entre une M430 et une fénix 5S (avec le H10 en référence):

Comparatif 2, course à pied. Malgré un léger manque de réaction et quelques imperfections, la M430 a suivi tous les pics de FC. Moins de 3pbm de différence sur la moyenne.

Comparatif 3, course à pied. Malgré deux bloc au seuil, la M430 a également parfaitement suivi les changements de rythme:

Comparaison en fractionné

Lorsqu’on parle de précision de fréquence cardiaque optique, il y a généralement un test qui ne passe jamais la rampe, c’est le test du fractionné. Et bien ce jour là, la M430 m’a donné ce graph. Les commentaires me semblent superflus. Malgré de nouveau un retard de lecture inhérent à la technologie optique: test réussi:

Un dernier test ?

Encore une sortie, et encore des données impeccables:

L’exception qui confirme la règle

Malheureusement, il y a un des tests qui s’est moins bien passé, mais à vélo. En effet, à quelques occasions, le capteur de la M430 a décroché par rapport à la mesure référence (fénix 5S avec capteur H10). On voit tout de même que la mesure est plus précise que celle de la fénix 5X et son capteur elevate. La moyenne de la M430 est également plus proche de la référence que la moyenne de la 5X:

Conclusion sur le capteur optique

A n’en pas douter, la M430 est la montre dont le capteur optique est le plus précis qu’il m’ait été donné de tester sur ce site depuis l’arrivée sur le marché de cette technologie. Et pourtant, le nombre de montres (ou de bracelets connectés) équipées d’un capteur optique testés juste là n’est pas anodin:

Jusque là, ma recommandation au niveau des capteurs de fréquence cardiaque était de considérer ses derniers comme de simples gadgets et de ne leur prêter aucune confiance hormis celle de donner des informations erronées, en particulier lors d’entrainements intensifs. Bien sûr, le capteur de la M430 n’est encore pas parfait, mais il m’a donné des résultats encourageants pour la suite, et mérite pour la première fois qu’on lui accorde de la crédibilité.

Je tiens toutefois à rappeler que de nombreux paramètres entrent en ligne de compte en ce qui concerne la précision d’un capteur optique: chaque personne a une morphologie différente et certains capteurs sont simplement plus adaptés à certaines personnes,. De plus, la période de l’année durant laquelle les tests sont effectués a également une grande importance, et la période estivale est bien plus propice à de bonnes mesures que l’hiver, période durant laquelle les vaisseaux sanguins sont moins dilatés à cause du froid. Faites donc vos propres tests, avant de faire confiance aveuglément à un appareil à lecture optique.

La qualité du capteur GPS

La trace GPS de la M430 est en général correcte, sans être une référence. On constate une trace plus « lissée » que celle de la Garmin fénix 5s utilisée en comparaison. Les différents tracés ci-dessous proviennent de ce comparatif.

Lors de course en forêt, comme ce fut le cas pour ce comparatif, on constate qu’en général, la trace a de la peine à rester absolument sur les chemins ou les sentiers. Pour autant, l’écart n’est pas non plus rédhibitoire:

On notera que sur d’autres portions, c’est la Garmin qui est plus éloignée que la M430:

Globalement, la M430 a donné de meilleures mesures sur les parcours mesurés que la fénix 5S.

Au niveau de la mesure d’altitude, la M430 n’est pas équipée d’un capteur barométrique et se base donc uniquement sur les données GPS pour donner les informations d’altitude. Cela entraine en général deux effets: la mesure absolue d’altitude peut-être équivalente à meilleure qu’une montre avec baromètre si cette dernière n’est pas calibrée, mais la mesure GPS est en général moins précise à mesures les variation au fil de la sortie. Cela se vérifie avec la courbe d’altitude de cette même comparaison:

Le parcours étant une boucle avec le même point d’arrivée que de départ, on devrait se retrouver avec la même altitude au départ qu’à l’arrivée. On constate que la M430 termine à une altitude bien plus élevée que le point de départ, alors que la fénix 5S avec un capteur barométrique termine, à quelques mètres près, à la même altitude. Les variations durant la sortie sont plus aléatoires avec la M430.

Le mode GPS économique

Testé à une seule occasion, et lors d’une ballade avec ma moitié, le mode GPS économique enregistre un point GPS à intervalle plus long. Remarquez que comme nous marchions tranquillement lors de cette montée, les points GPS de la fénix 5S qui sert de référence peuvent également sembler erratiques, mais c’est simplement parce qu’ils sont très rapprochés…

La fénix 5S était donc en mode GPS normal, alors que la M430 était en mode éco:

Au niveau de la courbe d’altitude, moins de précision mais globalement, la M430 est dans le tir:

Mise à jour de la M430

La M430 se met à jour via la connexion Bluetooth. Lorsqu’une mise à jour est disponible, l’application l’affiche et la mise à jour est installée. Il n’est plus nécessaire de connecter la montre à l’ordinateur.

Les capteurs compatibles

Voici un tableau qui récapitule les capteurs compatibles avec la Polar M430:

AccessoireFabricantTestamazon.fri-run.fr
Câble de charge M430PolarN/A24.54 €N/A
Ceinture cardio textile H10PolarLien75.95 €89.00 €
Footpod course à piedPolarN/A56.32 €N/A
Support guidon pour montrePolarN/A7.90 €N/A
Ceinture cardio textile H7PolarN/A69.88 €N/A
PowerPort Solar Lite (15W)AnkerLien79.99 €N/A
OH1PolarLien79.00 €N/A

La discussion continue

Vous ne voulez pas rater les prochaines publications sur le site, ou les prochaines annonces de montres, compteurs ou activity trackers des principaux acteurs du marché de sport? Les options suivantes vous permettent de rester connectés à nakan.ch via différents médias:

La discussion continue dans les commentaires de cet article ou sur les forums de nakan.ch!

Le compte Twitter du site, sur lequel je relaye toutes les annonces ainsi que l’actualité du site et plein d’autres news. Vous y trouvez également les nouvelles versions de firmwares et de logiciels les plus importantes, ainsi que des liens vers des articles ou des publications en rapport avec la technologie dans le sport.

La page Facebook du site. Abonnez-vous pour ne rien rater de l’actu du sport connecté, du site Internet, des événements en cours et parfois même un peu plus.

La chaîne Youtube pour retrouver les présentation des montres, compteurs, bracelets et accessoires en vidéo, des petits reportages lors de différents événements ou simplement de belles images lorsqu'elle se présentent à moi au cours de mes escapades.

Le compte Instagram. Moins focalisé sur la technologie, j’y publie de jolis paysages croisés lors de mes sorties vélo ou lors de mes voyages.

Conclusion

Si d’apparence, Polar n’a pas révolutionné sa montre de course à pied avec cette mise à jour, la M430 gomme pourtant une bonne partie des points faibles de la M400 qui l’a précédée.

Polar reste fidèle a sa ligne de conduite historique: en proposant une montre qui n’intègre peut-être pas tous les derniers gadgets qui existent sur le marché (pas d’écran couleur, pas d’écran tactile…) mais le produit qui en résulte est parfaitement fonctionnel, fiable et simple.

On regrettera peut-être juste l’absence des segments Strava en direct, également prisés par les coureurs à pied (Polar maîtrise leur intégration puisqu’ils sont présents sur le M460 pour le vélo) et l’absence également des fonctions de navigation (même sans carte de fond) puisque Polar maîtrise également cette partie, présente depuis quelques années sur la V800.

On conclura en disant que la M430 est une montre parfaite pour quiconque cherche une montre de course à pied efficace, fiable mais pour autant suffisamment complète pour progresser. De plus, elle établi un nouveau standard de précision dans le domaine de la mesure de fréquence cardiaque optique.

Supporter ce site pour de futurs articles

Vous souhaitez acquérir le produit testé dans cet article? Cet article vous a été utile? Vous pouvez aider le site en l'achetant via l'un des liens partenaires ci-dessous. Nakan.ch a conclu des partenariat avec les sites amazon.fr et i-run.fr. Les partenaires sont séléctionés pour leurs prix et la qualité de leur service. De plus, en passant par les liens ci-dessous, une petite commission est versée au site, ce qui me permet de continuer à vous offrir un contenu de qualité! Les prix sont mis à jour une fois par jour. Vous pouvez configurer des alertes de prix grâce au comparateur pour être informé automatiquement en cas de baisse de prix! Pour tout savoir sur ma politique de publication et de publicité sur le site, rendez-vous ici!

Sur i-run.fr, profitez de 15% de remise sur les nouveautés textiles et chaussures grâce au code promo IRUN15!

Commentaires (15)

laisser un commentaire

Commentaire
Nom E-Mail Site internet

  • 24 juillet 2017 à 21 h 01 min Maxime

    Merci pour ce test très complet. Une question qui peut paraître bête cependant : y a t’il une fonction chronomètre basique sur ce modèle ? C’était absent sur la m400….

    Répondre
    • 28 juillet 2017 à 11 h 09 min greg (nakan)

      Bonjour,

      Oui, la M430 a le chrono simple. On peut le voir brièvement dans la vidéo de présentation à 6:29 (lien direct: https://youtu.be/05r7vMJgJIo?t=6m29s).

      Sportivement.

      Répondre
    • 31 juillet 2017 à 7 h 18 min Sanji

      Il y a un chrono sur la M400 : 5 appuis vers le bas depuis la vue horaire (ou 2 vers le haut).

      Répondre
  • 31 juillet 2017 à 7 h 21 min Sanji

    Super intéressant.
    Est-ce que tu as eu l’occasion de faire ce test comparatif de précision FC avec l’Apple watch ? J’ai pu lire tout et son contraire à son sujet, mais qui à chaque fois relevait plus d’affirmation que de tests chiffrés.

    Répondre
  • 8 août 2017 à 22 h 54 min Alex

    Ah si seulement on pouvait embarquer de la musique et enregistrer la FC 24/24
    Elle serait parfaite pour moi…..

    Répondre
  • 15 août 2017 à 9 h 38 min Christophe

    Félicitations pour cet article bien détaillé. Comment cette montre se comporte-t’elle en natation ? Fréquence cardiaque opérationnelle ? Nombre de longueurs compté ?

    Répondre
    • 16 août 2017 à 16 h 05 min greg (nakan)

      Bonjour,

      Bien que la M430 puisse être configurée avec un profil de natation en piscine, elle ne propose pas de fonctions de détection de longueurs ou de détection de nage… Elle agira comme un simple chrono. Et la fréquence cardiaque optique en natation donne des résultats complètement improbables. J’ai effectué de petits tests, mais aucun n’a affiché la moindre donnée cohérente une fois sous l’eau. Par exemple: https://flow.polar.com/training/analysis/1486487206 alors que j’ai effectué des séeances de sprint sur 100m… On devrait clairement distinguer les périodes de sprint et de repos.

      Sportivement.

      Répondre
      • 16 août 2017 à 16 h 11 min christophe

        effectivement c’est décevant! la nouvelle suunto (spartan trainer) semble mieux adaptée…

        Répondre
  • 9 septembre 2017 à 18 h 27 min BLANC-GILLIER JEAN DANIEL

    bjr, quel beau test ! merci pour toutes ces infos utiles!!!
    cependant je me pose une question qu’en est il du profil natation?
    puis je savoir quelles distance j’ai effectuée, quelle est ma FC? etc…
    merci pour les infos que vous pourrez me donner !
    @ bientôt
    sportivement

    JEAN DANIEL

    Répondre
    • 9 septembre 2017 à 18 h 40 min BLANC-GILLIER JEAN DANIEL

      désolé je viens de voir le commentaire ci dessus ! donc j’ai mes réponses

      JEAN DANIEL

      Répondre
  • 23 septembre 2017 à 15 h 20 min Biolaz Alain

    Très bon test et très détaillé !

    J’ai une M400 dont le connecteur (c’était vraiment le point faible) est moribond

    Est-il possible de reprendre mes profils existants sur la M430 depuis Power Flow sans autres?

    Alain

    Répondre
    • 23 septembre 2017 à 15 h 24 min greg (nakan)

      Merci! Vous ré-utiliser les paramètres globaux, mais les configurations spécifiques étant définies au niveau de chaque appareil, il faudra reconfigurer la M430. C’est relativement rapide si vous l’effectuez depuis un navigateur!

      Sportivement.

      Répondre
  • 28 septembre 2017 à 12 h 01 min Giorgio

    Je reviens d’un trek de 4 semaines au Népal où j’ai utilisé la M430 surtout pour connaître les distances exactes, les dénivelés et les temps de marche. Je précise que nous étions en autonomie totale, sans accès à internet, mais avec la possibilité de passer les données entre la M430 et l’iPhone et son app Polar Flow par bluetooth. Pour la recharge des différents appareils nous avions des chargeurs solaires et des power banks. Tout s’et bien passé pendant les 15 premiers jours. Puis la montre s’est bloquée, seule l’heure continuait à fonctionner, mais plus de possibilité d’enregistrer les données de notre trek, ni de synchroniser avec le téléphone portable. De retour en Suisse, j’ai donné la montre à réparer à Polar (sous garantie, bien entendu). Tout fonctionne à la perfection maintenant, mais on ne m’a pas donné d’explications pour cette panne. Une autre chose que j’aimerais vous dire, c’est le câble de connexion avec sa prise propriétaire. Je ne la trouve pas pratique du tout: elle se déconnecte au moindre mouvement de la montre! À revoir pour la prochaine version svp… Sinon, c’est une excellente montre pour de la rando, avec tout ce qu’il faut pour satisfaire aux plus hautes exigences des alpinistes et autres trekkers connectés! Note de 8/10 (-1 pour la prise, -1 pour la panne inexpliquée)

    Répondre
Close