Le casque cycliste Coros Safesound testé de fond en comble

promotion Promotion en cours: C'est Noël chez i-run! Avec le code NOEL : 20% de remise sur les nouveautés chaussures et vêtements. Profitez aussi des offres cardio GPS du moment!

De plus, chaque jour, une commande tirée au sort est intégralement remboursée en cashback!

Avant de se lancer sur le marché de la montre cardio-GPS, Coros était une marque qui produisait essentiellement des casques connectée. Et ce ne sont pas les sorties successives de montres Pace et Apex qui ont freiné la marque dans sa conception de casques pour cyclistes avec des fonctions connectées! Le casque Coros SafeSound est le dernier venu dans la gamme de casques de Coros. Dans cet article, c’est le modèle Road, donc prévu spécifiquement pour la route, qui est testé. Le casque se décline également pour le VTT ou les déplacements urbains. Si le design du casque change, la technologie intégrée elle est identique sur les trois modèles.

A propos de ce test

Ce test a été effectué avec un casque Coros SafeSound mis à ma disposition par Coros pour la durée du test. Pour tous les détails sur ma politique de publication, rendez-vous sur cette page. Ce billet n’est pas sponsorisé, comme aucun de mes billets d’ailleurs. Ce test a été initialement publié le 25 mars 2019.

Fonctionnalités du casque Coros SafeSound

En plus d’assurer la protection de la tête de son utilisateur comme tout casque de cyclisme, le Coros SafeSound est un casque connecté qui intègre deux écouteurs le long des lanières qui entourent l’oreille ainsi qu’une lumière rouge à l’arrière.

Une batterie se cache donc à l’arrière du casque, cette dernière se recharge grâce à un câble micro-USB:

Le casque est également fourni avec une petite télécommande de gestion de la musique et de la lumière. On peut facilement la fixer sur le guidon. C’est pratique, typiquement pour gérer la musique si le smartphone est resté dans la poche arrière du maillot.

L’application mobile

On utilise l’application mobile de Coros, la même qui gère les montres Pace et Apex. Je n’ai donc rien eu à installer en plus ou de compte à créer. Juste à ajouter le casque en Bluetooth à mon smartphone pour démarrer. Pour se faire, il suffit d’allumer le casque en maintenant le seul bouton situé juste sur le port de charge quelques secondes.

Dans la liste des périphériques Bluetooth de mon smartphone, j’ai sélectionné le casque qui s’appelait en l’occurrence « COROS SAFESOUND-R 00445A ». une fois le périphérique ajouté, l’application mobile de Coros doit le voir et proposer des options liées à ce dernier. La première chose que j’ai faite a été de mettre à jour le firmware du casque:

Dans l’application, on peut gérer la langue des retours vocaux du Coros SafeSound, ainsi que le fonctionnement par défaut de la lumière à l’arrière du casque. L’application permet également de lier la télécommande du casque au système. La télécommande est présentée un peu plus bas dans ce test.

Les fonctions connectées

Écouter de la musique

Préambule sur l’écoute de musique à vélo

Bien que le casque Coros SafeSound ait été conçu pour être utilisé de la manière la plus sûre pour écouter de la musique tout en restant « connecté » à l’environnement extérieur, l’écoute de musique sur un vélo dans la circulation peut représenter un danger. Et en Suisse, la législation est claire bien que ne traitant pas spécifiquement de l’écoute de musique, le cycliste victime d’un accident sera considéré comme co-reponsable si il écoutait de la musique… Il convient donc de rester prudent, et en ce qui me concerne, je n’ai utilisé la musique que lors d’ascensions et à un volume restreint.

Les écouteurs sur le Coros SafeSound

Sur les lanières qui entourent l’oreille, sur la partie avant, on trouve sur le écouteurs du casque SafeSound. Ils sont connectés par une petite sangle supplémentaire qui renferme les connecteurs électriques. Ce sont des écouteurs traditionnels avec un sortie audio dirigée vers le canal de l’oreille. Donc mieux ils sont ajustés, meilleure sera la qualité d’écoute. Il ne s’agit pas de modules audio à conduction osseuse comme par exemple le casque Aftershokz testé l’an passé.

Sur la partie interne des écouteurs, on retrouve des patchs de tissus fixés par du vlecro. Coros a eu la bonne idée d’en fournir plusieurs de rechange avec le casque!

Qualité d’écoute

Je vais être honnête avec vous: je n’ai pas trop aimé… Les écouteurs restituent effectivement la musique que je leur demande de jouer, mais la qualité audio n’est clairement pas au rendez-vous. Le son est très mal équilibré, et les aigus dominent largement. De plus, il est difficile d’obtenir un réglage des modules d’écouteurs pour obtenir un équilibre du son gauche/droite, ce qui nuit encore un peu plus au confort d’écoute.

De ce fait, l’écoute de musique au travers du casque SafeSound est assez rapidement fatigante pour les oreilles, et après une heure d’écoute dans la montée d’un col, j’étais presque content de retrouver le souffle du vent dans les oreilles en coupant la musique…

Écouter de la musique depuis le téléphone portable

Une fois le casque couplé en Bluetooth comme vu précédemment, il agit comme un casque sans fil traditionnel. On peut donc choisir n’importe quelle application de lecture de musique et l’audio sera lu dans les écouteurs du casque Coros SafeSound!

Couplage à une montre Garmin

Le casque Coros SafeSound étant un casque Bluetooth « standard », il se couple aussi aux montres Garmin qui proposent la musique, comme la fenix 5 Plus ou encore la Forerunner 645 Music par exemple. Il conviendra de laisser la montre a proximité directe du casque pour une liaison sans coupures, la montre sur mon guidon a par exemple bien fonctionné, alors qu’au poignet, j’ai connu quelques ratés en fonction de la position des mains sur le guidon et plus précisément l’orientation de la montre.

Bien sûr, on peut utiliser sur la montre le lecteur local natif ou l’app Spotify, Deezer ou autre lecteur Connect IQ pour lancer la musique dans le SafeSound.

La télécommande à installer sur le guidon

Le casque Coros SafeSound est également livré avec une télécommande que l’on peut facilement installer sur le guidon de son vélo à l’aide du support fourni.

La télécommande permet de contrôler la lecture de la musique sur le smartphone, prendre ou refuser un appel ou encore contrôler la lumière du casque ou les fonctions vocales du casque. La télécommande se lie à l’application mobile de Coros, il est donc indispensable d’avoir son smartphone connecté en Bluetooth pour qu’elle fonctionne!

L’éclairage arrière

A l’arrière du casque, on trouve une lumière LED rouge. Cet éclairage est le bienvenu pour augmenter la sécurité, spécialement dans des conditions de luminosité faible.

On l’a vu plus haut, l’écrlairage arrière est configurable depuis l’application mobile. Il est également possible de l’activer ou le désactiver à l’aide de la télécommande. Par contre, le Coros SafeSound ne propose que le mode clignotant pour cette LED. Et il n’y a pas d’éclairage à l’avant.

Le confort du casque

Le Coros SafeSound est un casque que j’ai trouvé plutôt confortable à porter, même pour de longues sorties. Le système de réglage du serrage de la tête ressemble très largement à ce que l’on trouve sur la plupart des autres casques avec une mollette de réglage. Elle permet de régler précisément le serrage. J’ai simplement trouvé le casque Coros un peu « haut » sur le crâne lors de mes tests, mais cela est probablement dû au fait que j’ai roulé avec le Giro Aether les jours précédents qui est, lui, posé particulièrement bas…

Les écouteurs ne présentent pas d’inconfort même si ils ne sont pas utilisés.

Absence de technologie MIPS

Par contre, et parce que le sujet a été abordé très récemment sur le site, la technologie MIPS n’est pas disponible sur les casques de Coros.

Selon Coros, ajouter la technologie MIPS au casque aurait un impact non négligeable sur le prix de vente du casque, d’environ 30$. Cette augmentation ne serait selon eux pas justifiée sur le segment visé par les casques de la marque.

Conclusion

Le grand argument du casque Coros SafeSound est sa capacité à diffuser de la musique durant l’activité cycliste tout en laissant le cycliste connecté à son environnement. Ce but est atteint avec des écouteurs ouverts et qui n’isolent donc absolument pas l’utilisateur du casque. Mais le prix à payer de ce compromis est une qualité audio qui est inférieure à des écouteurs « in-ear ». Soyons clairs: lorsque j’écoutais Radio Ga Ga de Queen dans la montée du col de Sa Colabra sur l’île de Majorque avec le SafeSound, j’entendais clairement les phrases chantées par Freddy Mercury. Mais la définition audio n’était pas identique à mon casque qui m’attendait dans ma chambre d’hôtel.

D’un point de vue qualitatif, il est tout à fait envisageable d’écouter un podcast dans ce casque. Mais pour des raisons de concentration, je ne m’y risquerai pas. La sécurité doit primer. Enfin, le Coros SafeSound permet de prendre ou de passer un appel, avec un système étonnamment efficace, bien qu’il ne faille pas non plus espérer entretenir une conversation fluide dans une descente à 60km/h. Mais en ralentissant un peu, ça le fait!

J’ai aimé ou pas aimé

Sur le Coros SafeSound, j’ai aimé:

  • L’intégration des modules d’écoute de musique, qui se font très discrets
  • L’éclairage arrière qui offre un plus en termes de sécurité.

J’ai moins aimé:

  • La qualité audio lors de l’écoute sur le vélo, avec des aiguës très présentes et des basses absentes, qui fatiguent vite l’oreille.
  • Le port du casque assez « haut » sur le crâne. Cela dépend probablement fortement de la forme de la tête. Et aussi du fait que je passais du Giro Aether qui est lui plus bas que la moyenne.

Supporter ce site pour de futurs articles

Vous souhaitez acquérir le produit testé dans cet article? Cet article vous a été utile? Vous pouvez aider le site en l'achetant via l'un des liens partenaires ci-dessous. Vous pouvez utiliser les liens suivants pour aller sur les sites amazon.fr, i-run.fr ou Wahoo Fitness Europe. En passant par les liens ci-dessous, une petite commission est versée au site, ce qui me permet de continuer à vous offrir un contenu de qualité! Les prix sont mis à jour une fois par jour. Vous pouvez configurer des alertes de prix grâce au comparateur pour être informé automatiquement en cas de baisse de prix! Pour tout savoir sur ma politique de publication et de publicité sur le site, rendez-vous ici!

Sur i-run.fr, profitez de 15% de remise sur les nouveautés textiles et chaussures grâce au code promo IRUN15! Les suisses profiteront de 15% de remise sur l'entier du site www.garmingps.ch grâce au code promo NAKAN.

3 commentaires pour “Le casque cycliste Coros Safesound testé de fond en comble

  1. En France la législation est claire : il est INTERDIT d’utiliser ce casque…

    « Comme annoncé par le ministre de l’Intérieur, Bernard CAZENEUVE, dans le plan d’action pour la sécurité routière (mesure n° 22), à compter du 1er juillet 2015, il sera interdit aux conducteurs de porter à l’oreille tout dispositif susceptible d’émettre du son. »

    1. Pour être un peu plus précis: la législation en France interdit d’utiliser les fonctions audio de ce casque sur route ouverte à la circulation.

      Mais à priori et après recherche, rien de m’interdit de l’utiliser en France sur un VTC sur des chemins sans circulation automobile. Ou alors j’interprète mal…

      1. Oui Greg, c’est interdit seulement sur route ouverte à la circulation en France.
        Mais, même en VTT, on ne fait que rarement du 100% chemins et sentiers…
        Mon avis personnel est que même en VTT, c’est « dangereux ». On entendra pas les faibles bruits (promeneurs, animaux, chasseurs…).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.