Les semelles Digitsole Run Profiler Cycling testées de fond en comble

promotion Promotion en cours: Les offres cardio GPS de Noël de i-run.fr. Des montres GPS et accessoires à prix bradés, parfaits comme cadeaux. En profiter maintenant.

De plus, le code NOEL offre désormais:

  • 20% sur les nouveautés chaussures et vêtements
  • 10% supplémentaires sur les offres Noël

Les semelles connectées Digitsole Run Profiler Cycling promettent une analyse en détail de la technique de pédalage, de l’efficacité sur le vélo et de la charge musculaire. Avec ces semelles Run Profiler Cycling, Digitsole veut faire de vous un/une meilleur/e cycliste, qui se blesse moins et qui s’entraine plus efficacement. Voyons en détail dans ce test qu’est-ce que c’est, comment ça fonctionne et surtout quelle est la valeur des données fournies par rapport à celles de capteurs de puissance au prix nettement plus élevé.

A propos de ce test

Ce test a été effectué avec une paire de Digitsole Run Profiler Cycling mise à ma disposition par Bucher&Walt, distributeur exclusif de la marque en Suisse. Pour tous les détails sur ma politique de publication, rendez-vous sur cette page. Ce billet n’est pas sponsorisé, comme aucun de mes billets d’ailleurs. Ce test a été initialement publié le 5 octobre 2018.

Le grand déballage

Voici le package qui est arrivé dans ma boite aux lettres et contenant les semelles:

Une fois la boite ouverte et le contenu déballé, voici ce que l’on retrouve à l’intérieur:

  • Deux semelles Digitsole Run Profiler Cycling
  • Un câble micro-USB
  • La documentation

Adapter les semelles à la bonne taille

Les semelles Digitsole peuvent être adaptées à la taille exacte voulue en coupant l’extrémité de ces dernières. Pour être certain de couper à la bonne taille, j’ai sorti les semelles qui se trouvaient dans mes chaussures et les ai posées sur les nouvelles.

Lorsqu’il s’agit de couper pour ajuster à la bonne longueur, il est toujours plus prudent de couper un peu moins qu’un peu plus, c’est plus facile à adapter par la suite! Il ne reste plus ensuite qu’à vérifier que tout est bien en place une fois les semelles Digitsole dans les chaussures.

Du confort de ces semelles

Le remplacement des semelles d’origine à ces semelles connectées n’est pas passé inaperçu dans mes chaussures de vélo. En effet, le « drop » ajouté par ces semelles est plutôt important. Par là, il faut comprendre que l’épaisseur des semelles surtout sur l’arrière du pied est très importante. Cela a principalement eu deux incidences dans mon expérience d’utilisation:

  • La position du pied dans la chaussure n’est plus la même, et de fait j’ai trouvé mes chaussures un peu moins confortables. Le talon est du coup surélevé et moins bien tenu.
  • Du fait de la surépaisseur, le pied s’est retrouvé plus serré dans la chaussure. Cela n’a pas posé de problèmes dans mes chaussures de vélo normale ou mes chaussures de VTT, mais les Digitsole auraient été impossible à utiliser dans mes chaussures de triathlon qui sont plus serrées.
  • Lors de longues sorties (plus de 70 kilomètres) j’ai senti de l’inconfort au niveau de la voute plantaire, que je n’avais jamais ressenti auparavant.

Il est à noter que cela doit beaucoup dépendre du ressenti de chacun, mais aussi de la forme et de la taille des chaussures que l’on souhaite utiliser avec ces semelles. Personnellement, j’aurai vraiment apprécié que ces semelles soient un peu plus fines!

Charge et autonomie

Il y a une chose à savoir, c’est que seule une des deux semelles contient de l’électronique de mesure: la semelle droite. L’autre n’est qu’une semelle passive. On charge la semelle droite à l’aide de son connecteur micro-USB à l’aide du câble fourni à un adaptateur USB secteur ou au port USB de l’ordinateur.

Couplage à l’application mobile et configuration

Les semelles Digitsole Run Profiler Cycling s’utilisent avec une application mobile. La première étape consiste donc à télécharger l’application et à y créer un compte. Ensuite, on pourra facilement coupler les semelles.

Si une mise à jour du firmware est disponible, il sera proposé automatiquement d’effectuer la mise à jour:

Il faudra également configurer le profil utilisateur (âge, taille, poids, sexe) ainsi que le profil du vélo utilisé (poids, longueur des manivelles, hauteur de selle, hauteur de guidon, longueur selle-guidon). On regrette qu’on ne puisse pas configurer plusieurs vélos pour les changer rapidement (un VTT et un vélo de route par exemple):

Ensuite, il est possible d’utiliser les semelles de deux manière:

  • En ayant le téléphone mobile avec soi, ce qui permet à l’application d’enregistrer la trace GPS en plus des données fournies par les semelles
  • En enregistrant en mode autonome dans la mémoire intégrée et en synchronisant avec le smartphone au retour de l’activité.

Enregistrer un entrainement

Pour démarrer l’enregistrement, on lance simplement l’application avant de partir et on lance l’enregistrement. Dès lors, l’application affiche quelques informations basiques comme la cadence de pédalage la distance ou le temps écoulé, mais les données plus avancées ne seront disponibles que lorsque l’enregistrement sera terminé.

A la fin de l’entrainement, on arrête l’enregistrement et l’application va alors se connecter aux semelles pour télécharger les données. L’application fournit ensuite le détail de l’enregistrement. Voici un exemple de sortie effectuée avec les Run Profiler Cycling:

Les données fournies par les Digitsole Run Profiler Cycling

Dans les données fournies ci-dessus, on retrouve plusieurs valeurs, que je détaille ci-dessous. Entre parenthèses, j’ai mis les valeurs mesurées par les Garmin Vector que j’ai utilisées ce jour là.

  • Équilibre de pédalage: gauche: 45%, droite: 55% (Garmin Vector: gauche: 46%, droite: 54%)
  • Cadence de pédalage: moyenne: 59, max: 88 (Garmin Vector, moyenne: 69, max: 153)
  • Efficacité de pédalage: 82% (Garmin Vector, gauche: 69%, droite: 73%)

Si l’équilibre de pédalage est une donnée assez facilement accessible et plutôt parlante, de même que la cadence (il est d’ailleurs surprenant de voir de tels écarts dans cette mesure), les autres valeurs deviennent un peu plus abstraites. En effet, on voit par exemple des différences entre les mesures d’efficacité mesurées par les Vector et la semelle de Digitsole. Il reste difficile de dire lequel est le plus pertinent.

Des données physiologiques

Enfin les Digitsole donnent des informations sur l’impact de l’activité cycliste sur l’organisme, en terme d’impact physiologique de l’entrainement et aussi sur la fatigue musculaire et le risque de blessures.

Dans cette partie de l’analyse, on trouve tout d’abord un score sur le niveau de fatigue générale, ainsi que l’indice de risque de blessures. Ces scores deviennent significatifs à partir d’un certain nombres de sorties effectuées avec les semelles.

On trouve en-dessous un diagramme du cercle de pédalage avec un code couleur qui indique les muscles impactés par chacune des phases. Et en bas de la page, les différents muscles que l’application recommande de renforcer, et lorsqu’on les sélectionne, un exercice adapté pour le faire:

Exploiter ces données pour progresser

C’est souvent l’un des problèmes majeurs de nos montres et autres appareils qui nous fournissent pléthores de données sur notre activité sportive: comment intégrer ces données dans un plan pratique pour améliorer sa technique ou sa performance. Encore un fois, les données analysées par les semelles Digitsole sont intéressantes si il est possible de les exploiter pour améliorer son efficacité sur le vélo. Sinon, on dépense juste de l’argent pour accumuler de la donnée.

Et c’est là qu’entre en jeu l’interprétation des données dans l’application. Par exemple, l’angle du pied lors de chaque phase de pédalage, et son écart par rapport à l’angle « optimal ». Ces informations permettent d’avoir une bonne idée de la position idéale du pied lors de chaque phase, et il est possible de travailler ce mouvement pour le rendre plus efficace.

Enfin, la description des semelles connectées prétend également être une aide pour trouver le positionnement (bike fitting) correct grâce à l’intelligence artificielle embarquée dans l’application. Je reste très réservé sur ce point, du fait d’une part qu’aucune indication claire dans l’application ne permette de facilement utiliser les données mesurées pour le faire, et d’autre part qu’une mesure, aussi qualitative soit-elle, au niveau des semelle ne saurait mesurer l’intégralité des paramètres de positionnement sur un vélo.

Pas (encore) d’intégration vers d’autres appareils

Particulièrement intéressant pour les personnes qui ne disposent pas de capteur de puissance, il serait intéressant de pouvoir coupler les semelles directement avec une montre ou un compteur via ANT+ ou Bluetooth. Il deviendrait ainsi possible d’avoir sous les yeux des données utiles aux exercices éducatifs visant à améliorer certains aspects tels que l’équilibre gauche-droite, l’angle du pied lors des phases de pédalage ou la cadence par exemple. Une intégration plus avancée encore serait possible via des applications Connect IQ sur les appareils de Garmin.

Actuellement, seule l’application mobile permet de recueillir les données mesurées, et elles ne sont pour la plupart disponibles qu’après l’entrainement. Ce qui est tout de même une limitation importante.

La discussion continue

Pour rester informé au plus près de l'actu du site et du marché:

Le compte Twitter: Actu, tendances, nouveautés, rumeurs, avis. Pour vivre l'actu du sport connecté au quotidien!
La page Facebook. Evenements, concours, actualité, bons plans. Chaque jour, la page Facebook de nakan.ch compte un peu plus de fans. Rejoins-là toi aussi!
La chaîne Youtube pour retrouver présentations, tutos, reportages ou interviews.
Le compte Instagram. L'actu du site et de ses coulisses en photos! Ne manque pas les stories pour être le premier informé des nouveautés ;-)

Newsletter

Restez connecté et ne ratez aucune nouveauté grâce à la newsletter!

Conclusion

Mon avis reste partagé au moment de faire le bilan sur ces semelles Digitsole Run Profiler Cycling. A la base, un concept excellent et prometteur. Mais dès l’installation dans les chaussures, les contraintes liées à l’intégration de l’électronique dans les chaussures font apparaitre une contre-partie en terme de confort (notez que ce n’est que mon avis personnel, il semble que d’autres retours sur ces semelles ne fassent pas mention de cela).

Ensuite, les semelles vont fournir une certaines quantité de données intéressantes. Certaines feront toutefois doublon avec celles qui peuvent être fournies par un capteur de puissance. Mais si on ne dispose pas d’un tel accessoire, les Digitsole seront un compromis en terme de fonctionnalités/prix intéressant, si on garde en tête qu’elles ne sont pas un capteur de puissance.

Enfin, l’application est plutôt bien pensée, et fournit des données qui sont exploitables pour améliorer son pédalage. Malheureusement, les données ne sont disponibles que lorsque l’entrainement est terminé, après avec enregistré le tout. Compliqué donc de travailler « en temps réel » avec ces données pour des exercices éducatifs par exemple.

Enfin, une intégration avec les appareils qui se trouvent déjà à nos guidons comme des compteurs vélo ou des montres GPS serait très appréciable. Je reste néanmoins optimiste sur le fait que les prochaines générations de ces semelles gomment en grande partie ces problèmes de jeunesse. On aperçoit derrière cette première version un produit au potentiel extrêmement intéressant! Produit à suivre.

J’ai aimé ou pas aimé

Sur les Digitsole Run Profiler Cycling, j’ai aimé:

  • Une installation et une mise en route simple
  • Une application mobile efficace et bien pensée
  • Des données qui sont fournies de telle manière qu’elles sont exploitables pour s’améliorer.
  • Une bonne précision de la mesure d’équilibre de pédalage malgré le fait qu’une seule semelle effectue la mesure.
  • Une solution très économique pour mesurer certaines métriques jusque là réservées aux capteurs de puissance haut de gamme.

J’ai moins aimé:

  • Le drop important amené par la semelle et l’inconfort lié à la sur-épaisseur de la semelle.
  • Un écosystème logiciel fermé et l’impossibilité d’utiliser un compteur ou une montre GPS.

Supporter ce site pour de futurs articles

Vous souhaitez acquérir le produit testé dans cet article? Cet article vous a été utile? Vous pouvez aider le site en l'achetant via l'un des liens partenaires ci-dessous. Vous pouvez utiliser les liens suivants pour aller sur les sites amazon.fr, i-run.fr ou gearbest.com. En passant par les liens ci-dessous, une petite commission est versée au site, ce qui me permet de continuer à vous offrir un contenu de qualité! Les prix sont mis à jour une fois par jour. Vous pouvez configurer des alertes de prix grâce au comparateur pour être informé automatiquement en cas de baisse de prix! Pour tout savoir sur ma politique de publication et de publicité sur le site, rendez-vous ici!

Sur i-run.fr, profitez de 15% de remise sur les nouveautés textiles et chaussures grâce au code promo IRUN15! Les suisses profiteront de 15% de remise sur l'entier du site www.garmingps.ch grâce au code promo NAKAN.

Digitsole Run Profiler Cycling:


* Bénéficiez de 15% de remise sur le site garmingps.ch avec le code promo NAKAN

2 commentaires pour “Les semelles Digitsole Run Profiler Cycling testées de fond en comble

  1. Bonjour Greg,
    Je suppose que les semelles des chaussures jouent aussi un grand rôle. Si celles-ci sont très rigides (carbone), les données sont peut-être plus précises ?
    Actuellement, c’est un peu un gadget au vu les résultats retournés.
    Les Digitsole n’arrivant même pas à mesurer une cadence de pédalage correctement, il va être difficile de leur faire confiance.

    1. et bien je confirme , et j’ai peur de m’etre fait berné

      Suite au couplage des semelles l’application reste figée sur une fenêtre ou il est noté « DFU en cours… » et ensuite plus rien , la fenêtre reste figée
      J’aurais du me méfier car les commentaires sur Google Store le mentionnais
      Alors si en plus les valeurs sont erronées…et bien c’est une belle mer.. leur semelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.