Newsletter subscribe

Compte rendu

Cross de la Riviera (Blonay) 2014

Publié 8 février 2014 à 18 h 09 min   /   par   /   commentaires (3)

Après avoir du déclarer forfait pour le cross de Lausanne il y a quelques semaines à cause de blessure, il me tenait à coeur de participer à un autre cross de la région en ce début de saison. C’est donc à Blonay, pour le cross de la Riviera que j’allais participer pour la première fois à ce type de compétition.

La météo du jour précédent la compétition ne laissait aucune place au doute sur la qualité de notre terrain de jeu ce samedi. Les trombes d’eau qui sont tombées vendredi indiquaient clairement que les conditions seraient boueuses, très boueuses.

Ce samedi matin, je me suis rendu à Aigle pour ma séance habituelle de vélo sur piste, entrainement léger d’une petite heure, après quoi je me suis dirigé vers Blonay. Le plus gros challenge est de trouver une place de parc. Après, la récupération du dossard est une simple formalité! Le choix des chaussures aussi, car l’état du terrain ne me laisse pas le choix entre mes Salomon Sense 2 et mes Innov-8 Baregrip 200, ce sont ces dernières, avec leurs gros crampons qui seront de la partie.

Échauffement avec quelques co-équipiers du Footing-Club de Lausanne. Le club est venu en nombre…

Cross de la RivieraPar contre, il me semble bien que je suis le seul représentant du Tri Team Lutry! Après quelques minutes d’échauffement, rendez-vous dans le bloc de départ…

La course consiste en 6 tours de 1.1km. La partie basse est une ligne droite d’environ 150m à plat, puis une longue montée en zig-zag de 700 à 800m, et une courte descente assez raide de 150 à 200m.

Cross de la RivieraDes virages nombreux et serrés (et donc d’incessantes relances) constituent avec le dénivelé la plus grande difficulté de ce parcours.

Cross de la RivieraDès que le départ est donné, j’essaye de m’accrocher au gros du peloton. J’y parviens plus ou moins lors des deux premiers tours, mais ensuite, je dois lâcher prise. L’exercice du cross est nouveau pour moi: en plus de relancer sans cesse dans un terrain instable, il faut une attention de tous les instants pour ne pas mettre le pied dans un trou et se fouler la cheville. Mais mon choix de chaussure semble bon, je tiens mieux le pavé que bon nombre de concurrents…

Cross de la RivieraAprès trois tours, je me demande comment je vais pouvoir en faire trois autres. J’ai les pulsations au taquet, et le sentiment d’avoir déjà tout donné. Mais je prend chaque tour après l’autre et l’allure ne varie pas tant que ça. Dernier tour, alors que les premiers en ont déjà terminé! J’en termine à mon tour en 31min 05.

Après mes mésaventures en ce début de saison en course à pied, je ne peux qu’être satisfait d’avoir terminé ce cross. De plus, courir dans ces conditions à plus de 12km/h de moyenne est très encourageant pour la suite. Certes, mon classement n’a vraiment rien de formidable (même si à l’heure de publier de compte rendu il n’a pas encore été publié), mais je suis loin d’être un spécialiste de la discipline!

Sauf participation de dernière minute à une de ces courses de début de saison, ma prochaine compétition sera les traines savates de Cheseaux, en avril!

Merci à Pierre pour les encouragements et les photos pendant la course ! Excellent week-end à tous et merci pour la lecture!

Commentaires (3)

laisser un commentaire

Commentaire
Nom E-Mail Site internet

  • 8 février 2014 à 18 h 54 min Xavier

    Ça donne envie de rechausser les pointes tout ça. Je me demande où je les ai fourrées. Ha, ces préparatifs de cross pendant lesquels on se demande si on va les courir en 6, 9, 12 ou 15. Et ces hésitations quand on a envie de visser les longues mais qu’il y a un passage de bitume.
    Merci pour les souvenirs

    Répondre
  • Pingback: 2 mars 2014 à 21 h 57 min Revue du mois de février 2014 | nakan.ch
  • Pingback: 30 décembre 2014 à 10 h 12 min Saison et année 2014: le bilan | nakan.ch