Cross de Lausanne 2016

Dans mon calendrier 2016, j’ai coché les dates des cross de Lausanne et de la Riviera en début de saison. C’est l’occasion de prendre un peu de rythme, mais surtout de pratique la course à pied dans un environnement un peu différent de la course sur route.

cross_lausanne_webDonc ce samedi en début d’après-midi, direction le bord du lac à Lausanne. Malgré le fait que j’aie été plusieurs fois inscrit à cette course, j’ai toujours du déclarer forfait, une fois pour blessure et une fois pour cause de déménagement. Mais cette fois, pas de blessures. Alors certes, après deux semaines complètes sans volume d’entrainement correct et une diète que l’on peut qualifier… d’américaine, cette course me servira que d’indicateur. Mais c’est avec un réel plaisir que je rechausse mes chaussures à crampon, et que j’effectue mes 25 minutes d’échauffement en suivant les catégories qui partaient avant la mienne.

Le départ pour la catégorie hommes sur la longue distance a lieu à 15h20. Je me présente dans le bloc de départ 10 minutes avant le coup de feu. La course consiste à effectuer 8 fois un boucle de 1km. La course se déroule essentiellement dans la terre, et le sol bien trempé est assez « gras ». Sans crampons ou pointes, ce terrain doit être assez glissant.

Aussitôt le départ donné, la course part sur des bases très rapide. Moi je me lance à 4:40min/km, allure que je compte tenir sur cette course. Lors du premier tour, on joue des coudes, mais assez rapidement il y a de la place. La boucle est plate, la seule difficulté réside donc dans l’état du terrain, les quelques relances et les 4 troncs d’arbres disposés sur le parcours. Voici la trace GPS:

cross_lausanneAvec une montre qui se base exclusivement sur le GPS, je ne me soucie pas de mon allure, mais plutôt du temps au tour. Et je vois que malgré quelques secondes de perdues ici et là, je maintiens assez bien l’allure:

cross_graphAu niveau de la FC par contre, je suis à 100%…

Les sensations ne sont pas mauvaises, mais l’allure n’est pas au rendez-vous pour ce type d’effort. Malgré tout, l’absence d’entrainements fractionnés depuis près de deux semaines n’est pas aussi pénalisant que je le craignais. La température est basse, proche de 0°C, mais l’absence de vent la rend supportable, surtout pendant un effort aussi soutenu. A la mi-course, je regrette presque d’avoir mis une couche de trop. Le ciel est chargé mais le soleil n’est pas loin!

lac_webAu fil des tours, les jambes brûlent toujours un peu plus, et c’est finalement un soulagement de passer la 7ème fois la boucle et de savoir qu’il n’en reste qu’une. Je jette mes ultimes forces dans ce dernier tour et prend la direction de la ligne d’arrivée. Je boucle ces 8km en 38 minutes, soit une moyenne de 4:45min/km.

La ligne d’arrivée franchie, il s’agissait de ne pas traîner avant d’aller récupérer les sur-vêts, puis une bonne douche bien chaude.

Cette course constitue une bonne base de travail pour ce début de saison, et le prochain rendez-vous est fixé au 13 février avec le cross de la Riviera, sur les hauts de Vevey.

Voilà pour la course du week-end. En attendant les prochains tests, je vous souhaite une excellente semaine!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.