Les tests de matériel

Le Stryd Duo testé de fond en comble

La société Stryd s’est établie dès son arrivée sur le marché comme la référence en matière de mesure de la puissance de course à pied. Depuis, beaucoup de solutions ont vu le jour pour mesurer la puissance, notamment des mesures natives pour quasi toutes les marques de montres de sport. Mais malgré tout, Stryd conserve une certaine avance en matière de pertinence de la mesure. Récemment, les données de puissance de course à pied de la marque ont été validées par une étude scientifique mettant en perspective la puissance fournie par le capteur et la réponse physiologique de la personne en train de courir. Mais ce n’est pas de pertinence de la valeur fournie donc il est question dans cet article, mais bien de la dernière nouveauté de la marque: la possibilité de coupler deux capteurs, portés sur les deux chaussures, pour avoir accès à des métriques supplémentaires. Cette nouvelle solution s’appelle Stryd Duo et elle vient en complément du Stryd classique qui reste évidemment disponible.

Comme tous les articles publiés sur ce site, ce test a été réalisé et rédigé de manière entièrement indépendante. Aucun contenu n'est sponsorisé ou influencé de quelconque manière par qui que ce soit!

Soutenir le site

Vous appréciez les contenus de nakan.ch? Vous souhaitez soutenir le site, tout en vous équipant avec les dernières nouveautés en matière de technologie sportive? En utilisant le lien sur l'un des logos ci-dessous, vous soutenez la réalisation de futurs tests de matériel sur le site! Et cela ne vous coûte rien de plus!

i-run, c'est le spécialiste de l'équipement de sport en ligne! Chaussures, textile, équipement et bien sûr, cardio-GPS!
On ne présente plus amazon, qui propose un catalogue de miliers de produits, y compris tous les articles de sport!
Alltricks, c'est tout l'univers de l'outdoor, du vélo et de la course à pied, sans oublier bien sûr l'électronique de sport!
Les liens vers amazon.fr, i-run.fr, alltricks.fr contenus dans cet article sont des liens affiliés, qui permettent au site de reçevoir une commission. Sans incidence sur le prix de l'article!

Quoi de neuf par rapport au Stryd Next Gen?

Stryd Duo, c’est tout simplement ce que l’on obtient en couplant deux capteurs Stryd Next Gen ensemble. Pour celles et ceux qui possèdent déjà un Stryd Next Gen, la solution consiste donc à acheter un deuxième capteur Stryd, et à les synchroniser dans l’application pour former un Stryd Duo. Pour celles et ceux qui ne possèdent pas de capteur Stryd, il s’agit d’acheter deux capteurs.

Le capteur lui-même est un Stryd Next Gen tout à fait standard, tel qu’il a été lancé au début de l’année 2023. Seule une mise à jour logicielle lui permet désormais de constituer un capteur Duo.

Et une fois que l’on a deux capteurs, voici ce que le Stryd Duo apporte par rapport à un seul Stryd Next Gen:

  • De nouvelles données qui ne pouvaient pas être calculées avec un seul capteur: l’équilibre de temps de contact au sol, l’équilibre d’oscillation verticale, le ratio vertical, l’équilibre du leg spring stiffness et l’équilibre d’impact loading rate.
  • Ces nouvelles données permettent de rendre le Stryd Duo compatible avec les métriques avancées de course à pied (Running Dynamics) de Garmin, et donc d’agir comme un RD-Pod.
  • Le fait de porter deux capteur augmente la stabilité des données de puissance et d’allure instantanée
  • Une toute nouvelle manière de visualiser la foulée en course à pied nommée « Footpath », qui nécessite en plus du Stryd Duo un abonnement payant à l’app Stryd.

Le Stryd Duo n’est disponible qu’avec le Stryd Next Gen

Il n’est possible de constituer un Stryd Duo qu’en associant deux Stryd Next Gen. Si vous disposez d’un Stryd de première génération ou d’un Stryd Wind, il faudra acquérir deux Stryd Next Gen pour bénéficier de Stryd Duo…

Configurer le Stryd Duo dans l’app Stryd

Dans mon cas, j’ai ajouté un nouveau Stryd Next Gen à l’application alors que j’en avais déjà un couplé pour former un Stryd Duo. Je ne sais pas exactement comment se passe le couplage si on démarre sans avoir jamais couplé un Stryd mais elle ne doit pas être très différente…

Après la mise à jour de l’application mobile de Stryd vers la version qui supporte le Stryd Duo, une option supplémentaire s’ajoute sous le capteur déjà couplé: « Appairer un deuxième pod Next Gen ». Avant de procéder, placez les deux capteurs sur leur chargeur pour que l’app puisse les détecter et les mettre à jour plus facilement. Puis suivez la procédure résumée ci-dessous:

Si une mise à jour est requise, elle sera effectuée successivement sur les deux capteurs. Ensuite, l’app va coupler les deux capteurs pour ne former plus qu’un ensemble Stryd Duo. Cela signifie que les deux capteurs seront donc requis pour que l’ensemble fonctionne, et ils partageront une seule connexion Bluetooth ou ANT+ avec la montre de sport ou l’app mobile.

Si vous souhaitez tester le Stryd Duo en empruntant le Stryd Next Gen de quelqu’un, c’est possible. Car après avoir constitué un Stryd Duo, il est tout à fait possible de séparer à nouveau les deux capteurs dans l’application mobile, pour en revenir à deux capteurs Next Gen indépendant qui n’ont plus rien à voir l’un avec l’autre.

L’option « Dissocier les pods » est disponible en bas de la page!

Coupler le Stryd Duo à une montre de sport

Le processus de couplage aux montres de sport n’est pas différente par rapport au couplage d’un Stryd Next Gen unique. Après avoir configuré les deux capteurs en tant que Stryd Duo, ils partagent un seul et unique identifiant ANT+, et possèdent l’identifiant « StrydX » en Bluetooth. On couple donc un seul des capteurs et les informations des deux capteurs remontent à la montre.

Sur les montres Garmin

Sur les montres Garmin, on utilise toujours le champ de données « Stryd zones » sur les profils d’activité standards ou l’app complète Stryd Workout. Le tout est disponible sur le Connect IQ Store. Le Stryd est également couplé en tant qu’accéléromètre de course pour la mesure de la distance et de l’allure instantanée.

De plus, on peut coupler le Stryd en tant que capteur de puissance ou, comme on le verra un peu plus bas dans cet article, en tant que capteur de dynamiques avancées de course à pied (RD-Pod).

Sur les montres Suunto

Sur les montres Suunto, le capteur est utilisé en tant que capteur de foulée et donne nativement les valeurs de puissance de course sur la montre. La procédure de couplage d’un capteur Stryd sur une montre Suunto est décrite dans cette vidéo:

Sur les montres Coros

Les montres Coros permettent d’enregistrer toutes les données natives du Stryd Next Gen, mais à priori pas (encore?) de toutes les données du Stryd Duo. Quoi qu’il en soit, la procédure est simple et rapide. Sur les montres depuis la Vertix 2, le couplage se fait exclusivement en Bluetooth.

Sur les montres Polar

J’ai couplé le Stryd Duo exactement de la même manière à la Vantage V3 que le Stryd Next Gen. La montre n’utilisera que les données de puissance, les autres données doivent être synchronisées directement sur le Stryd Powercenter. J’avais il y a quelques temps réalisé cette vidéo sur le Stryd et les montres Polar.

Les données de footpath

Si l’amélioration globale des métriques du Stryd avec le Stryd Duo ont un certain intérêt, la nouveauté majeure lorsqu’on utilise deux capteurs qui fonctionnent ensemble c’est ce que Stryd a développé sous le nom de footpath. Il s’agit d’une mesure complète de la foulée, qui permet de visualiser la trajectoire complète de chaque pied lors de la foulée. Cette trajectoire peut être visualisée sur le Powercenter en projection 2D depuis le dessus, le côté et l’arrière, ou visualisée en 3D.

Tout sur le footpath, en vidéo

Pour tout comprendre du footpath, je vous ai préparé une vidéo qui explique ce que c’est, à quoi ça sert, et qui permet de bien visualiser le fonctionnement de l’analyse en 3D de la trace du footpath:

Télécharger les données de footpath du Stryd Duo

Les données de footpath sont enregistrées dans les capteurs Stryd au cours de l’entraînement sportif, mais ne sont pas transmis et enregistrés par la montre. Du coup, lorsque la montre envoie automatiquement les données de l’entraînement sur le Powercenter, les données de footpath ne sont pas synchronisées. Il est nécessaire de synchroniser directement les capteurs Stryd avec l’application mobile.

On peut lancer la synchronisation en ouvrant l’app Stryd, en tapant sur l’icône du Stryd Duo en haut à gauche, et en lançant une synchronisation du parcours une fois les capteurs connectés:

Analyser les données du footpath

Mais le footpath, à quoi est-ce que cela sert? L’intérêt principal réside dans le fait que l’on peut comparer deux activités, ou même des sections différentes d’une même activité. Je vous livre un peu plus bas quelques exemples que j’ai trouvés dans mon propre entraînement qui me semblent pertinents pour intégrer des exercices de progression ou des données sur mon état de forme.

L’analyse du footpath: une fonction réservée aux utilisateurs payants de Stryd

L’analyse du footpath est réservée aux utilisateurs payants du Stryd Powercenter. Un abonnement mensuel est donc requis pour analyser les données comme je le fais plus bas dans cet article.

Sachez simplement deux choses, qui peuvent être intéressantes pour les personnes qui s’intéressent ponctuellement à ces données:

  1. Si on ne dispose pas d’abonnement payant, les données du footpath sont tout de même enregistrées et stockées dans l’application de Stryd. Il n’est juste pas possible de les consulter. Il est donc possible d’accumuler des données sur plusieurs semaines / mois, et de payer un seul mois d’abonnement pour les analyser.
  2. En achetant un second pod Stryd pour créer un Stryd Duo, j’ai obtenu 6 mois d’abonnement gratuit à la plateforme, que j’ai activés spécifiquement pour ma préparation marathon. Cela me permet de visualiser le footpath et d’avoir accès à toutes les données spécifiques pour ma préparation.

Analyse de l’évolution de la foulée en fonction de la fatigue

Ce premier exemple vise à déterminer si ma foulée se dégrade en fonction de la fatigue, et si c’est le cas, comment. Lors d’une sortie de 2 heures en endurance, j’analyse la foulée des minutes 10 à 20 aux 10 dernières minutes:

Dans l’exemple ci-dessus, ce sont les deux mêmes sections, avec des vues 3D différentes. On trouve sur la droite le détail des sections choisies. La première section s’affiche avec des lignes continues, la seconde avec des pointillés.

Sur ce comparatif, je remarque que ma foulée est loin d’être très différente entre le début et la fin de ma sortie longue, il n’y a pas de dégradation notoire de ma technique de course sur les sections choisies ci-dessus.

Comparer des répétitions avec un travail technique spécifique

Lorsqu’on cherche à améliorer sa technique ou son économie de course, on aimerait parfois pouvoir visualiser de manière concrète les changements dans la foulée. Ci-dessous, je compare une série à intensité rapide sur laquelle je n’ai pas fait de travail de technique particulier, et sur l’autre, j’essaie de positionner mon centre de gravité plus en avant de ma foulée:

En analysant mon footpath après cette séance, je me rend compte que la foulée ne change pas réellement, en tout cas pas au niveau de l’impact du pied au sol. Je ne gagne à priori pas grande chose en dynamisme, je constate aussi que le temps de contact au sol n’a que peu changé entre les deux répétitions. Par contre, le footpath met en évidence une asymétrie plus marquée à ces intensités, surtout lorsque je visualise depuis l’arrière. La jambe gauche a une plus grande amplitude. Peut-être un autre point à travailler de manière spécifique.

Comparer la foulée sur des exercices à même intensité sur le temps

Enfin, un autre intérêt peut se situer sur l’analyse long terme. En effectuant une sortie sur terrain plat à allure identique à 3 mois d’intervalle, je peux comparer l’effet du travail de long terme sur la posture ou l’économie de course. Et valider que la foulée évolue dans le sens souhaité. Ici une sortie de course à pied en novembre 2023 et une autre en janvier 2024. Il est important de noter que je sélectionne des sections qui sont le plus comparables possibles en termes de puissance, de type de terrain ou de pente (dans la colonne de droite):

Je note peu d’évolution sur ma foulée sur cette période, mais je vais à n’en pas douter renouveler l’expérience après ma préparation marathon au mois d’avril.

Les autres données du Stryd Duo

En plus du footpath, le Stryd Duo apporte de nouvelles données. Il s’agit essentiellement de données d’équilibre qui ne pouvaient pas être calculées avec un seul capteur. On le voit sur la visualisation des données ci-dessous:

Les nouvelles données disponibles avec le Stryd Duo sont donc:

  • L’équilibre de temps de contact au sol
  • L’équilibre de Leg Spring Stiffness
  • L’équilibre d’oscillation verticale
  • L’équilibre de Impact Loading Rate

Dans l’absolu, ces données sont intéressantes mais ne sont pas une révolution… Toutefois, elles permettent une fonctionnalité intéressantes pour les utilisateurs de montres Garmin: le Stryd Duo peut remplacer un pod de dynamiques de course!

Coupler le Stryd Duo en tant que RD-Pod à une montre Garmin

En plus de fournir les données de puissance et les métriques de course à l’écosystème Stryd, le Stryd Duo peut être couplé aux montres Garmin qui supportent les métriques avancées de course à pied comme un capteur de dynamique de course.

Si cela est rendu possible avec le Stryd Duo, c’est que le standard de Garmin pour ces capteurs doit fournir un équilibre de temps de contact au sol, soit une donnée pour les deux pieds. Cela n’est pas le cas lorsqu’on porte un seul capteur, mais devient possible à partir du moment où on en porte deux, comme on l’a vu ci-dessus.

Après avoir couplé le Stryd comme un accéléromètre de course à la montre, on ajoute un nouveau capteur en choisissant de rechercher les capteurs de type RD-Pod sur la montre, le Stryd Duo est détecté et on l’ajoute à la montre. Ensuite, la montre Garmin fournit des données en temps réel de dynamique de course:

Un exemple de disposition de champs de données de dynamiques de course issues du Stryd Duo sur la fenix 7

Ces données sont également disponibles dans le résumé de l’entraînement sur l’app Garmin Connect:

Conclusion du test du Stryd Duo

J’utilise maintenant le capteur Stryd depuis environ 6 ans. J’ai adopté l’entraînement en course à pied basé sur la puissance et même publié une série complète sur le sujet. Depuis 6 ans donc, j’utilise les capteurs de Stryd pour mesurer l’intensité de mes entraînements de course à pied.

Les fonctionnalités apportées par le Stryd Duo étaient attendues, pour la plupart, depuis longtemps. J’ai toujours considéré le Stryd comme un outil dont le plein potentiel restait à inventer, à développer et à rendre plus facilement accessibles. Avec le footpath, c’est l’arrivée de nouvelles données qui sont pleines, encore une fois, de potentiel. Mais après avoir tourné ses modélisations de foulées dans tous les sens, on plafonne vite. On ne sait plus trop quoi regarder, quoi analyser. On voit une asymétrie: OK, mais que faire pour la corriger? Quel impact est-ce qu’elle a sur mon économie de course? Ce sont des questions qui ne devraient pas être laissées sans réponse.

Stryd a décidé de rendre son analyse payante, au travers d’un abonnement mensuel. Aujourd’hui, un coureur qui n’a pas une compétence avancée dans la modélisation de la foulée pourra toujours payer pour voir le footpath, mais il ne sera pas beaucoup plus avancé. Donc pour moi, la prochaine étape pour Stryd sera d’apporter rapidement des outils d’analyse plus poussés, et des conseils pour améliorer la foulée avec cet outil. Car en l’état, si ils comptent essentiellement là-dessus pour garder un nombre élevé d’abonnements premium, ils font à mon avis fausse route.

Pour les autres fonctionnalités, comme les métriques des deux jambes, qui permettent ensuite d’obtenir les données d’équilibre et les métriques avancées sur les montres Garmin, l’ajout est intéressant. Mais c’est une mise à jour « gratuite » qui se paie le prix fort… En effet, si le montant d’un capteur Stryd est élevé mais justifiable au vu de ce qu’il apporte en plus à un coureur (données de puissance, métriques de course, allure instantanée plus précise), le prix de deux capteurs pour constituer un « Duo » devient carrément rédhibitoire et ne concernera qu’une frange réduite et très spécifique des propriétaires de Stryd. Pour rendre cette solution plus sexy, il faut maintenant que Stryd devienne une réelle plateforme de coaching de l’économie de course et de la posture, et pas seulement une plateforme d’analyse de données…

J’ai aimé ou pas aimé

Sur le Stryd Duo, j’ai aimé:

  • Les possibilités qu’ouvre la technologie du footpath
  • Le fait que le Stryd Duo devienne compatible avec les données de course avancées des montres Garmin
  • L’outil de visualisation du footpath qui est fluide et efficace dans la plateforme PowerCenter

J’ai moins aimé:

  • Le fait de mettre l’analyse du footpath derrière un abonnement payant, sans conseils sur la posture et la dynamique de la foulée
  • Le prix de la solution, que ce soit pour obtenir un Stryd Duo si on ne possède pas de Stryd ou le fait de devoir acheter un nouveau capteur pour compléter le sien, pour autant que l’on possède un capteur Next Gen.

Supporter ce site pour de futurs articles

Rédiger des tests et des articles sur la technologie dans le sport est une passion dévorante. Cela fait plus de 12 ans que je le fais en marge de mon activité professionnelle et sportive. Je ne compte pas mon temps, et je ne suis absolument pas rémunéré par les marques pour le faire. En passant par l'un des liens ci-dessous pour réaliser votre prochaine commande en ligne, je touche une petite commission sur la transaction, vous soutiendrez le site, et cela ne vous côutera pas plus cher! Pour tout savoir sur ma politique de publication et de publicité sur le site, rendez-vous ici!

i-run, c'est le spécialiste de l'équipement de sport en ligne! Chaussures, textile, équipement et bien sûr, cardio-GPS!
On ne présente plus amazon, qui propose un catalogue de miliers de produits, y compris tous les articles de sport!
Alltricks, c'est tout l'univers de l'outdoor, du vélo et de la course à pied, sans oublier bien sûr l'électronique de sport!

28 commentaires

  1. Est-ce que le fait que Stryd duo peut être couplé en tant que RD pod permet d’utiliser le Stryd comme capteur natif de puissance en course à pied?

    1. Oui, mais non… Je m’explique: Tu peux utiliser les données d’oscillation verticale, de temps de contact au sol etc et les donner à la Garmin pour qu’elle calcule la puissance. Mais la Garmin n’utilise pas la puissance fournie par le Stryd. Elle calcule sa propre puissance avec les données fournies par le RD Pod. Et du coup, ce ne sont pas les mêmes valeurs

      Moralité: on y est pas encore.

      Sportivement.

  2. Pour moi le seul intérêt d un duo ce serait de pouvoir récupérer 2 données sur une seconde au lieu d une seule par seconde. Avec cela on pourrait avoir une analyse d allure par demi seconde et plus par seconde….donc précision accrue sur piste. À ce jour ni Stryd, ni aucune montre n a de précision interessante pour les fractionnés sur la piste. Dommage.

    1. En réalité, Stryd le propose. Le Stryd échantillonne les données à 10Hz, et les appareils qui le supportent peuvent l’afficher de manière dynamique. A ma connaissance, actuellement, il n’y a que l’app Stryd sur l’Apple Watch qui le permet. C’est principalement une limitation des montres Garmin/Suunto/Coros/Polar qui, pour économiser de la batterie, traitent les données des capteurs (internes ou externes) à 1Hz.

      Sportivement.

      1. Je doute de la fiabilité de la mesure.
        Si tu trotine et que tu t’arrêtes net d’un coup, ta vitesse est alors immédiatement nulle?
        Certainement non et ça prendra deux ou trois secondes.

        1. Oui tu sais bien qu’avec une mesure sur un pied ou deux, ton échantillonnement de données et de min 2-3 rpm. Donc c’est inévitable. Mais il faut bien dissocier acquisition de la donnée, traitement algorithmique et broadcast de la donnée filtrée.

          1. C’est un vrai sujet. Je vois que tu le connais bien. Personnellement je suis très preneur d’un futur test que tu pourrais mettre en ligne : « les capteurs pour l’entrainement sur piste-Quelle réalité et quelles perspectives »

      2. Voilà une réponse très intéressante qui mériterait une analyse complète à elle seule. Tu es le seul influenceur à connaitre cela et t’y être intéressé. Pour les pistards, la précision est un vrai problème. Ce n’est pas un problème quand tu cours, car à haute vitesse on ne regarde pas sa montre, mais quand tu fais l’analyse à à posteriori, c’est frustrant de ne pas pouvoir analyser correctement ses fractionnés (vitesse maximum atteinte au sprint, distance tenue à telle vitesse, etc…)

      3. Je viens d analyser une activité piste uploadée directement du Stryd vers le PowerCenter (donc sans passer par une montre). Curieusement, le PowerCenter ne fournit que des données à la seconde, mais pas en dessous. C’est étonnant car c’est un sacré point positif dont Stryd pourrait se vanter….qu’en penses tu ?

  3. Jean Michel,
    Tu devrais savoir qu’on ne peut pas mesurer une vitesse inférieure à deux fois la période d’après le théorème de Shannon. Donc mesurer au pied avec une fréquence de 90/min ne te donne qu’une fréquence toutes les 1.5s pour un capteur à un pied. C’est mathématique! Donc, si tu veux une fréquence inférieure à la seconde, il faut une mesure ailleurs, à la poitrine par exemple.

    Tu cours après une fonction qui est mathématiquement non réalisable.

    1. Dans l’absolu c’est exact. Et c’est surtout un problème pour les premières secondes de l’intervalle, ou lors d’accélérations/décélérations. Car à une allure plutôt constante, le Stryd continue à fournir des données extrapolées quasi en temps réel. Une autre approche consiste à utiliser une piste qui contient des équipements actifs, et un capteur spécifique. Des entreprises spécialisées travaillent là-dessus. Et un simple capteur peut alors utiliser l’équipement actif de la piste (avec un balisage tous les 25-50cm) pour améliorer l’échantillonnement de données.

      1. L’utilisation d’une piste dédiée aux mesures est intéressante, mais trop spécifique et réservée aux équipes nationales. Il doit y avoir quand même un moyen d’améliorer les capteurs existants pour une meilleure précision, même si on ne demande pas une précision ultime. L’idée est de pouvoir travailler seul ses fractionnés et de les analyser ensuite avec une meilleure précision qu’actuellement. Avec les données à la seconde, il y a une incertitude de 8 à 10m…c’est beaucoup pour la piste sur du fractionné court.

  4. Bonjour,
    Je profite du fait que tu parles du RD-Pod, pour poser une question au sujet de cet accessoire. J’ai une Fenix 6X Pro Solar et j’utilise(ais) lors de mes running le RD-Pod. Ce dernier me remonte des informations délirantes pour la longueur de foulée, sur la courbe ma foulée évolue par palier. Je pense que le problème est apparu lors du passage de la version 20.6 à 21.0 du firmware de la montre.
    2 captures avant 21.0 et après 21.0

    Peux tu m’aider à résoudre mon problème.
    Merci

    1. Salut!

      Est-ce que les mesures proviennent bien du RD-Pod car Garmin a commencé à mesurer les données avancées aussi au poignet. Tu as un réglage dans ton profil de course à pied pour configurer la source prioritaire dans les paramètres de puissance de course pour la mesure des Running dynamics: intelligent, poignet ou accessoire. Tu peux essayer de le configurer sur « accessoire ».

      Sportivement.

          1. Pour information,
            tout est est rentré dans l’ordre depuis la version 28.0.
            Il aura quand même fallut 2 ans pour corriger le bug.
            Merci pour ton aide et ton site

  5. Greg,
    complètement off-topic, mais je me demande si nous ne devrions pas faire une pétition en ligne pour que Garmin supporte le capteur Stryd de manière correcte.
    C’est vraiment juste de la mauvaise volonté de leur part, leur API permet d’avoir accès à la puissance délivrée par le footpod de Stryd. Les champs connect IQ ont de ce fait la possibilité de lire sa mesure. Mais, elle est ignorée par l’interface native.

    C’est à mon sens juste une façon monopolistique de brider un concurrent. Et, la seule façon de le contrer serait de dénoncer publiquement pour faire bouger les lignes.

      1. Merci, venant de toi, qui connait un peu mieux Garmin de l’intérieur, ça aura une meilleure crédibilité que venant d’un inconnu.

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.