IM Lanzarote, le matos

Si ma préparation touche à sa fin, c’est mon matériel qu’il va s’agir de préparer ces prochains jours, voici donc la liste du matériel retenu pour cet Ironman:

La natation

La température de l’eau en ce moment à Lanzarote est annoncée à 19°C, donc clairement la natation s’effectuera avec la combinaison. Je travaille à l’entraînement spécifique en combi depuis deux semaines, et c’est sans surprise mon Aquaman Gold qui viendra avec moi à Lanzarote.

J’embarquerais deux paires de lunettes et je verrais bien sur la reconnaissance du parcours laquelle est la plus adaptée. Le bonnet quand à lui nous est fourni par l’organisateur de la course!

Le vélo

C’est là que le choix a été le plus difficile pendant la préparation, et c’est finalement mon vélo « classique » Pinarello f4:13 qui a été retenu par rapport à mon vélo de chrono Kuota Kalibur, pour une question de confort principalement, car j’ai eu vraiment du mal à trouver une position confortable pour les 180km de ce parcours. Ce vélo sera équipé de roues Reynolds Assault à boyau, d’un pédalier 34/50 et d’une cassette 11-25.

Au niveau du choix des boyaux, les roues sont montées avec des Continental GP 4000, moins réputés pour leur rendement que pour leur excellente résistance aux crevaisons. J’ai toutefois effectué cette semaine un entraînement complet de décollage de boyau, remplacement et regonflage pour être prêt « au cas où ». Il faudra juste que je trouve sur l’île des cartouches de CO2, car leur transport en avion est interdit…

Le vélo sort du service avec une guidoline toute neuve, ainsi qu’un check-up complet par mon mécanicien en plus de ma propre vérification de ce week-end (deux vérifications valent mieux qu’une). J’espère avoir tout prévu pour éviter au maximum l’avarie mécanique!

L’autre grande interrogation concerne le casque. La décision se prendra sur place, ayant décidé d’embarquer les deux casques avec moi (le casque normal et le casque de chrono) et de décider lors de la dernière sortie effectuée avant le départ (normalement le mercredi). Le choix final dépendra essentiellement du vent annoncé le jour de la course, en effet plus il y aura de vent, plus le choix se portera vers le casque de chrono car celui-ci est plus efficace mais moins ventilé que le casque classique.

Autre détail, je ferais le parcours vélo avec des manchettes anti-UV Zoot, que j’ai testées à Lanzarote en février, histoire de ne pas trop griller en plein soleil pendant 7 longues heures. Et attention à ne pas oublier la crème solaire dans la poche arrière du maillot de vélo.

La course à pied

Si j’arrive jusque là, ce sont mes Asics Hyperspeed 5 qui m’attendront à la transition numéro 2. C’est en effet cette paire de chaussure qui m’a accompagné quasiment depuis février. Je trouve que c’est un bon compromis entre une chaussure minimaliste et une chaussure qui pardonne un peu une attaque talon en cas de grosse fatigue…

Le reste du matos

Tout au long de l’Iornman, ce sera la Timex Ironman qui sera à mon poignet, ma Garmin Forerunner 610 n’étant d’une part pas recommandée lors de la natation et n’a d’autre part largement pas assez d’autonomie. La pile de la montre a été changée cette semaine afin d’éviter de tomber en panne…

Autre pile changée, celle de mon capteur de FC Garmin, car je sentait via des valeurs fantaisistes affichées lors de mes derniers entraînements que la pile arrivait en fin de vie.

Sur mon vélo, comme d’habitude trônera fièrement mon Garmin Edge 500, pour enregistrer avec force détail l’intégralité du parcours vélo.

Reste encore à préparer le matos qui me permettra d’alimenter ce blog depuis Puerto del Carmen! Il s’agira principalement de mon Samsung Galaxy Tab 10.1, comme à Lanzarote en février et à Majorque en mars!

1 commentaire pour “IM Lanzarote, le matos

  1. Salut Greg,

    Je ne pense pas que l’on voit se revoir d’ici ton départ, donc je te dis un immense merde pour cette course! Avec tout le sérieux que t’y as mis pour la préparation, tout devrait bien se passer…

    Me réjouis de suivre les news sur le site nakan!

    Au fait, ça vient d’où ce ‘nakan’?

    A+

    Jerome

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.