Choisir une montre

Les meilleures montres cardio GPS pour la natation en piscine en 2024

Actuellement chez i-run

Toutes les marques de montres cardio GPS intègrent aujourd’hui des algorithmes de mesure de natation en piscine. Ces mesures, qui n’utilisent pas le GPS, comptent le nombre de longueurs effectuées en détectant les virages et les temps d’arrêt au mur. Afin d’utiliser au mieux ces fonctions, il convient de bien comprendre comment ils fonctionnent, ce qu’ils mesurent et quelles sont leurs limites. Il faut aussi savoir que chaque marque développe ses propres algorithmes et que certains fonctionnent mieux que d’autres, les résultats pouvant être très individuels. Dans cet article, je vous propose de passer en revue le fonctionnement des algorithmes des marques, et les meilleurs modèles pour la natation en piscine!

Soutenir le site

Vous appréciez les contenus de nakan.ch? Vous souhaitez soutenir le site, tout en vous équipant avec les dernières nouveautés en matière de technologie sportive? En utilisant le lien sur l'un des logos ci-dessous, vous soutenez la réalisation de futurs tests de matériel sur le site! Et cela ne vous coûte rien de plus!

i-run, c'est le spécialiste de l'équipement de sport en ligne! Chaussures, textile, équipement et bien sûr, cardio-GPS!
On ne présente plus amazon, qui propose un catalogue de miliers de produits, y compris tous les articles de sport!
Alltricks, c'est tout l'univers de l'outdoor, du vélo et de la course à pied, sans oublier bien sûr l'électronique de sport!
Les liens vers amazon.fr, i-run.fr, alltricks.fr contenus dans cet article sont des liens affiliés, qui permettent au site de reçevoir une commission. Sans incidence sur le prix de l'article!

Comment les montres mesurent les activité en piscine?

En piscine, les montres de sport n’utilisent pas le GPS pour la mesure de distance. Toutes les montres qui proposent des fonctions spécifiques utilisent les longueurs de bassin pour calculer la distance et l’allure. Cela signifie que l’on dit à la montre la longueur du bassin dans lequel on nage. Ensuite, la montre détecte lorsqu’on fait demi-tour au mur. A ce moment là, elle peut ajouter une fois la longueur du bassin à la distance totale, et calculer les allures.

Le nombre de longueurs et la distance totale mesurée par l’Apple Watch Ultra

Afin de détecter le nombre de longueurs, la montre ne compte que sur son gyroscope et ses accéléromètres. Un peu comme si, passager dans une voiture, on devait fermer les yeux, et deviner l’itinéraire que suit le conducteur…

Chaque marque a développé ses propres algorithmes de mesure, qui pour la plupart n’évoluent que très peu depuis des années. Les algorithmes de Garmin datent de la sortie de la Forerunner 910XT et de la Garmin Swim (entre 2011 et 2012), ceux de Polar de la V800 (2014) par exemple.

Il est important de noter que certains algorithmes fonctionnent globalement mieux que d’autres, on va le voir plus loin dans cet article. Mais aussi que certains algorithmes sont plus adaptés à certaines techniques de nage ou types de nageurs. Par exemple, certaines marques détectent bien mieux les virages lorsqu’on effectue la culbute, alors que d’autres fonctionnent tout aussi bien (ou mal) avec un virage de type brasse.

Les métriques mesurées

En plus de mesurer les longueurs, et donc l’allure et la distance, les montres cardio GPS actuelles mesurent plus de métriques lors d’un entraînement de natation en piscine. Aujourd’hui, les montres proposent pour la plupart une détection du style de nage (libre, brasse, dos ou papillon), elles comptent le nombre de mouvements par longueurs et donc la cadence.

Il y a aussi un indicateur présent dans de nombreux modèles, c’est le score SWOLF. Cet indicateur d’efficacité prend en compte le temps pour effectuer une longueur et le met en rapport au nombre de mouvements. J’aborde en détail cette mesure dans cette vidéo:

Le choix de la longueur de la piscine

En règle générale, on nage dans des bassins de 25 ou 50 mètres, ou encore de 25 yards. Plus rarement, les bassins font 33 mètres. Mais parfois, certains bassins ont une taille plus exotique.

Configuration de la taille du bassin sur la Coros Pace 2

En règle générale, les montres permettent donc de configurer des tailles de bassin personnalisées. On peut donc configurer, sur la plupart des marques, des bassins allant de 15 à 100 mètres pour couvrir la quasi totalité des cas de figure.

La nage à contre-courant

Certains triathlètes utilisent des mécanismes de nage à contre-courant pour s’entraîner lorsque l’accès à un bassin n’est pas forcément possible ou facile. pour ce genre de situation, les profils de natation en piscine classique ne sont quasiment jamais adaptés. En effet, nager à contre courant implique une nage quasi discontinue, sans repères comme le virage et le changement de direction. De plus, la mesure GPS n’est d’aucune aide car concrètement on reste sur place lors de cette activité… Il n’existe donc à priori pas de solution efficace sur aucune montre cardio GPS en 2024 pour mesurer ce type d’entraînements…

Les données importantes

Lorsqu’on s’entraîne dans un bassin, on a besoin de certaines données. En fonction de nos objectifs, des entraînements que l’on suit, les besoins ne sont pas les mêmes. Mais dès que l’entraînement se structure un peu, et que l’on commence à mesurer le temps de ses intervalles, on souhaite rapidement avoir accès à certains sets de données.

La durée depuis le départ du dernier intervalle et le temps de récupération sur l’écran de repos de l’Epix 2

Aujourd’hui, il semble raisonnable de penser que tôt ou tard, toute personne qui s’entraîne régulièrement avec sa montre dans une piscine, sans avoir une horloge de natation sous les yeux, souhaitera avoir ces données disponibles dans ses écrans de données:

  • La distance totale, et la distance de l’intervalle en cours
  • Le temps total et le temps de l’intervalle en cours
  • L’allure moyenne ainsi que l’allure du dernier intervalle
  • Le score SWOLF global ou de l’intervalle
  • La durée de récupération depuis le dernier arrêt au mur
  • La durée depuis le départ du dernier intervalle

Je mets volontairement les données de fréquence cardiaque en dehors de cette liste, on revient sur ces données un peu plus bas dans l’article…

Et pouvoir arranger ces données comme on le souhaite sur les pages de données est évidemment un plus, tout comme la possibilité d’avoir un affichage différent selon que l’on soit en train de nager ou de se reposer.

Le mode « drill »: pour ne pas tout foirer lors d’exercices techniques

Il arrive que l’on souhaite effectuer des entraînements techniques dans le bassin. Par exemple des exercices de jambes, de la nage à un bras ou d’autres exercices qui ne permettent pas à la montre d’enregistrer correctement la distance.

Dans ce cas, Garmin propose un mode « drill », ou « journal d’entrainement ». C’est aujourd’hui la seule marque à le proposer. Apple dispose d’algorithmes assez efficaces pour la détection de ces exercices. Les autres marques ne proposent rien pour enregistrer correctement ces exercices.

Le journal d’entrainement de Garmin

Le mode « drill » de Garmin s’active via un écran spécifique, et permet de réaliser une série d’exercices. La montre fonctionne dans ce mode que comme un chronomètre. A la fin des exercices, on entre manuellement la distance effectuée, puis on reprend l’entraînement normal.

L’écran AMOLED: un avantage dans les bassins en intérieur

Avec l’essor des écrans AMOLED, la question se pose pour chaque discipline: quel écran est le plus adapté. La luminosité de l’AMOLED le rend particulièrement lisible et brillant dans des conditions de plus faible luminosité. Dans les piscines couvertes, ces écrans sont donc plus confortables à lire que des écrans transflectifs MIP avec du rétro-éclairage.

Sur la majorité des montres proposant un écran AMOLED, il est possible de configurer un affichage permanent lors des activités sportives. Pour disposer de la luminosité maximale, il est souvent nécessaire de l’activer par une bascule du poignet. Ce mouvement peut très facilement être exécuté également sous l’eau. C’est un peu plus compliqué si on souhaite lire la montre en pleine longueur… Mais généralement, cela reste possible.

Par contre, pour qui veut nager régulièrement en bassin extérieur à la belle saison, l’écran AMOLED peut s’avérer un peu plus compliqué à lire en plein soleil, bien que ces écrans se soient largement améliorés par rapport aux premières générations. Mais en cas de natation principalement en extérieur et éventuellement aussi en eau libre, ou pour du triathlon, le transflectif est peut-être un meilleur choix…

Le tactile: totalement inutile dans l’eau

Il y a une caractéristique qui se retrouve sur de nombreuses montres de sport aujourd’hui (et sur l’ensemble de mon classement des 4 meilleures montres pour la natation), mais qui devient complètement inutile dès que l’on plonge la montre dans de l’eau: l’écran tactile.

En effet, l’eau sur un écran tactile mène non seulement à des actions non souhaitées, mais surtout inhibe presque totalement les contrôles tactiles « légitimes ». Du coup, la quasi totalité des marques de montres désactivent les fonctions tactiles, soit lorsque la montre est immergée, soit lorsqu’on entre dans un profil de natation…

Et du coup, pour les montres qui seraient essentiellement basées sur les contrôles tactiles (c’est le cas par exemple des séries Venu de Garmin), les interactions avec cette dernière dans l’eau deviennent très limitées…

La fréquence cardiaque en natation, une mesure délicate

Comme la Vantage V3, la plupart des montres actuelles mesurent la fréquence cardiaque dans l’eau

La quasi totalité des montres cardio GPS actuelles mesurent la fréquence cardiaque dans l’eau au travers de leur capteur cardio optique. C’est aujourd’hui l’une des méthodes les plus utilisées pour obtenir des données de fréquence cardiaque en natation. Mais aussi, malheureusement, l’une des plus mauvaise technique de mesure quand on en vient à la précision.

En effet, le flux d’eau qui va immanquablement passer entre le capteur et la peau a une influance importante sur la qualité de mesure de la fréquence cardiaque, et ce n’est pas une influence positive.

Pour simplifier, ces mesures sont souvent inutilisables tellement elles sont inexactes. Et si, par moment, la mesure peut être correcte, il est difficile de savoir si, au moment ou on consulte la montre, le capteur cardio a bien « accroché » la mesure réelle.

Et dans la plupart des cas, l’utilisation d’une ceinture cardio est impossible. D’une part car il est difficile de la faire tenir correctement en place à moins de la porter sous un vêtement comme une trifonction ou une combinaison, mais surtout parce que les signaux radio ANT+ et Bluetooth ne passent pas plus de quelques centimètres sous l’eau.

Plusieurs marques proposent des solution plus efficaces, mais souvent plus contraignantes pour mesurer la fréquence cardiaque dans l’eau. Celles qui proposent aujourd’hui quelque chose sont les suivantes:

  • Polar proposait jsuqu’à la V800 la mesure avec la ceinture H7 et H10 et le signal GymLink une mesure via la ceinture qui fonctionnait même dans l’eau. Cette solution n’existe plus sur les montres plus récentes.
  • Polar propose via le brassard cardio Vertity Sense un mode natation avec la possibilité de le porter sous l’eau, le capteur enregistre dans sa mémoire la fréquence cardiaque. Il est aussi possible de porter le capteur sur les lunettes de natation pour une mesure à la tempe. Cette solution ne permet qu’une analyse à posteriori des données.
  • Garmin propose via les ceinture HRM-Pro, HRM-Tri et HRM-Swim des données qui s’enregistrent dans la mémoire de la ceinture et se synchronisent avec la montre dès que les deux appareils sont hors de l’eau. La solution permet une consultation des données lors des périodes de repos et à posteriori.
  • Une solution analogue existe chez Suunto, mais ce sont les données du capteur cardio de la montre qui sont affichées durant l’entraînement, les données de la ceinture ne sont synchronisées qu’après l’entraînement.

Les marques avec les meilleurs algorithmes pour la natation en piscine

On l’a vu, chaque marque propose ses propres algorithmes. Certains sont plus aboutis que d’autres, certains fonctionnent mieux chez certains nageurs, d’autres moins bien…

L’Apple Watch dispose d’un algorithme particulier, probablement basé sur de l’IA. On le voit ici, avant correction, la mesure affichée est de 204 mètres. La montre corrige ensuite automatiquement la distance.

En termes de mesures, voici mon classement actuel des algorithmes des marques, sur mon style de natation. Ayant au cours des dernières années nagé avec plusieurs modèles de ces marques, j’ai une base comparative assez étoffée:

  1. Apple: l’algorithme d’Apple est non seulement le seul qui semble vraiment basé sur une intelligence artificielle et issue de données de deep learning, mais également celui que je n’ai quasiment jamais réussi à mettre en défaut. Elle compte correctement même les longueurs réalisées en battement de jambes.
  2. Garmin: l’algorithme de Garmin est plus classique, basé sur les accéléromètres, mais moyennant une bonne application des conseils plus bas, les montres de la marque réalisent chez moi des quasi sans faute sur la plupart des entraînements. Un mode « drill » est disponible, ce qui aide pour les exercices techniques.
  3. COROS propose un algorithme qui est assez similaire à celui de Garmin. La fiabilité dans la détection des longueurs est bonne, mais COROS ne propose pas de solutions pour les exercices techniques ou pour la mesure de fréquence cardiaque hors cardio optique au poignet.
  4. Suunto: les algorithmes de natation de la marque finlandaise fonctionnent globalement correctement, mais il arrive régulièrement que la montre manque ou ajoute des longueurs. J’ai rarement un entraînement qui a été décompté complètement correctement… Ce sont souvent les premières longueurs qui sont mal mesurées mais pas toujours…
  5. Polar a les algorithmes les plus capricieux. Je n’ai, de mémoire, jamais eu un entrainement mesuré correctement avec une montre Polar. J’ai encore effectué des tests avec la Vantage V3 tout en appliquant les conseils ci-dessous, mais pour l’instant je rencontre toujours des problèmes de décomptes de longueurs.

Comment aider sa montre à compter correctement les longueurs et la distance?

Même si on ne peut pas modifier la manière dont fonctionnent les algorithmes de natation en piscine, on peut aider ces derniers avec des paramètres ou des bonnes pratiques pour qu’ils décomptent plus correctement les longueurs et donc la distance parcourue. Voici les conseils que je peux donner pour améliorer les décomptes:

  1. Dans les paramètres de la montre ou de l’application, configurer correctement le poignet (droite ou gauche) auquel on porte la montre. Cela a une énorme influence sur le fonctionnement chez certaines marques.
  2. Configurer correctement la longueur du bassin avant l’entraînement dans le profil de la montre
  3. Utiliser le profil de natation en piscine, et non le profil générique de natation (sur les montres Polar par exemple) ou le profil de natation en eau libre.
  4. Ne pas s’arrêter ou changer brutalement d’allure au milieu d’une longueur. Le faire lors d’un virage au mur, ou utiliser le mode exercices
  5. Ne pas changer de style de nage au milieu d’une longueur, par exemple de brasse à la nage libre, mais le faire au virage.
  6. Après un virage, tenter de reprendre le cycle de bras avec le bras qui porte la montre en premier pour ne pas que la montre pense qu’on s’est arrêté

Mode manuel ou mode automatique

1825 mètres alors que je m’arrête toujours du même côté du bassin? Les calculs sont pas bons Kévin…

Chaque marque propose aussi sa propre façon de détecter les arrêts au mur, et les phases de nage. On distingue deux modes dans les montres du marché: le mode automatique ou le mode manuel. Voici les différences entre ces deux fonctionnements:

  • Le mode automatique ne nécessite aucune action sur la montre. La montre détecte automatiquement lorsqu’on est à l’arrêt ou en cours de nage. Elle enregistre automatiquement les intervalles et gère le chronométrage toute seule. Dans ce cas, en général, il peut y avoir une petite imprécision sur les durées d’intervalles. Dans ce mode, on démarre l’enregistrement au début de la séance et on l’arrête à la fin, et entre deux on ne touche à rien sinon le marquage éventuel de tours manuels.
  • Le mode manuel lui nécessite de presser un bouton dès que l’on s’arrête au mur ou que l’on reprend la nage. C’est plus contraignant mais plus précis, et on marque exactement les temps que l’on souhaite. Cela n’a d’incidence que sur les mesures d’intervalles, et non sur le décompte de longueurs ou la mesure distance.

Voici chaque marque et les modes de fonctionnement des profils de natation en piscine:

  • Apple: fonctionnement entièrement automatique
  • COROS: fonctionnement en mode manuel
  • Garmin: on peut configurer le mode manuel ou automatique dans les options du profil de natation en piscine
  • Polar: fonctionnement en mode automatique
  • Suunto: fonctionnement en mode automatique

L’analyse de données dans les applications

L’analyse des données est aussi un élément important dans le choix d’une montre. Aujourd’hui toutefois, l’affichage d’un entraînement de natation est assez semblable chez toutes les marques. Je vous propose ici quelques captures d’écran des applications des différentes marques pour vous faire une idée des données disponibles.

L’analyse dans l’app Forme d’Apple

L’analyse dans l’app de COROS

L’analyse dans l’app de Garmin

Dans l’app de Polar, l’analyse d’une natation en piscine

Et voici l’analyse dans l’app de Suunto

Les meilleurs modèles de montres cardio GPS pour la natation en piscine

La précision et l’exactitude de la mesure des longueurs, et donc de la distance, est un argument important dans le choix de sa montre. Mais d’autres paramètres entrent également en jeu. En premier lieu, les données disponibles et les options dans le profil sportif.

Aujourd’hui, si je devais choisir une montre de sport qui me serve avant tout pour de la natation en piscine, voici le classement que j’établirai:

1. Garmin Forerunner 265
Dernière génération de montres de course à pied et multisport de Garmin, remplace la Forerunner 255 avec un écran AMOLED
Lire le test Dès 469 €
2. Coros Pace 3
Dernière génération de la montre d'entrée de gamme de Coros. Foncez, c'est l'un des meilleurs rapport qualité-prix du marché
Lire le test Dès 249 €
3. Apple Apple Watch Ultra 2
La montre outdoor d'Apple reprend les caractéristiques qui ont fait le succès de l'Apple Watch dans un boitier plus costaud en titane, avec une autonomie plus grande et des fonctions dédiées aux sportives et sportifs qui sortent des sentiers battus.
Lire le test Dès 899 €
4. Garmin Forerunner 165 Music
Dernière génération de montres d'entrée de gamme à écran AMOLED chez Garmin
Lire le test Dès 329 €

Le classement détaillé

Première: la Forerunner 265 ou Forerunner 265S

En règle générale, les montres Garmin sont aujourd’hui les plus complètes. Même si l’algorithme de mesure dans la piscine est à mon avis dépassé par Apple, les fonctionnalités logicielles des montres Garmin sont largement plus complètes.

Ensuite, pourquoi la Foreruner 265? Car n’importe quelle montre Garmin propose exactement les mêmes données en piscine… Car elle dispose d’un écran AMOLED, la possibilité d’afficher une bonne densité de champs de données sur une seule page, un format confortable pour nager et un prix qui n’est pas complètement exagéré… Mais n’importe quelle montre Garmin sera équivalente, à l’exception des Venu et Vivoactive qui ne disposent que de deux boutons, et donc qui se trouvent limitées dès que l’écran tactile n’est plus disponible…

Deuxième: la COROS Pace 3

Les algorithmes de COROS sont plutôt efficaces en natation en piscine, et la COROS Pace 3 est une montre au rapport qualité/prix imbattable sur son panel de possibilités.

Que ce soit pour aller nager quelques longueurs ou pour un entraînement en bassin de 4000 mètres, la Pace 3 propose toutes les fonctions indispensables et une bonne analyse de données dans l’app mobile!

Troisième: l’Apple Watch Ultra 2 ou toute Apple Watch récente

Les algorithmes d’Apple en piscine, pour détecter et compter les longueurs et la distance sont imbattables. Mais les fonctions proposées par la marque à la pomme en natation en piscine sont un peu maigres pour un nageur exigeant. Difficile d’avoir des données efficaces de temps pour un intervalle précis. Impossible d’avoir le temps de repos depuis la fin du dernier intervalle…

L’Apple Watch a l’avantage de ne pas frustrer pour les décomptes de longueurs en ne se trompant quasi jamais. Mais pour le reste, Apple a encore un peu de travail!

Quatrième: la Garmin Forerunner 165

La Forerunner 165 est très proche de la Forerunner 265 en tête de ce classement. Mais si la montre est moins chère, elle en a un peu moins (un tout petit peu moins pour la natation) sous le capot. Le principal reproche que je fais à la Forerunner 165 pour la natation c’est la limitation à 4 champs de données par page alors que la 265 peut en afficher jusqu’à 6. Je trouve simplement ça plus pratique.

Et pour les adeptes de triathlon, la Forerunner 265 propose directement le profil de triathlon, et pas la 165. Pour le reste, les fonctions sont identiques.

Y’a-t-il autre chose qu’une montre pour mesurer la natation en piscine?

Avant de conclure cet article, il est encore à noter qu’il existe aujourd’hui d’autres dispositifs pour mesurer et nous aider à suivre notre entraînement en natation. Je pense ici par exemple aux lunettes de natation connectées, comme les lunettes FORM que j’ai testées il y a quelques temps.

D’autres dispositifs permettent de suivre son entraînement de natation, des plus basiques (un simple bouton que l’on installe au mur et que l’on presse lors de chaque virage) à des bracelets connectées qui suivent les entraînements de natation. Mais à mon avis, à l’exception des lunettes FORM, la montre reste la seule solution qui permet une mesure et une analyse avancée.

Conclusion sur les meilleurs montres cardio GPS pour la natation en piscine

On le voit, l’activité de natation en piscine qui semble aujourd’hui une fonction « de base » regorge pourtant de particularités. Et pour vraiment choisir une montre qui nous convient, il faut aussi prendre en compte ses compétences dans ce profil sportif. En particulier si on passe beaucoup de temps dans les bassin, ou si on a besoin de données spécifiques dans cette discipline.

Le classement proposé dans cet article se base sur mon propre ressenti après des années de tests de centaines de modèles de montres. Il s’agit de la recommandation générale que je ferai à un proche qui me demande conseil dans ce domaine. Il n’est pas influencé par les marques, les partenariats ou quoi que ce soit d’autre.

Si vous avez des remarques, des questions ou des expériences à partager, les commentaires sont à votre disposition, je les lis avec plaisir!

Supporter le site pour de futurs articles

Rédiger des tests et des articles sur la technologie dans le sport est une passion dévorante. Cela fait plus de 12 ans que je le fais en marge de mon activité professionnelle et sportive. Je ne compte pas mon temps, et je ne suis absolument pas rémunéré par les marques pour le faire. En passant par l'un des liens ci-dessous pour réaliser votre prochaine commande en ligne, je touche une petite commission sur la transaction, vous soutiendrez le site, et cela ne vous côutera pas plus cher! Pour tout savoir sur ma politique de publication et de publicité sur le site, rendez-vous ici!

i-run, c'est le spécialiste de l'équipement de sport en ligne! Chaussures, textile, équipement et bien sûr, cardio-GPS!
On ne présente plus amazon, qui propose un catalogue de miliers de produits, y compris tous les articles de sport!
Alltricks, c'est tout l'univers de l'outdoor, du vélo et de la course à pied, sans oublier bien sûr l'électronique de sport!

10 commentaires

  1. Merci pour ce test super intéressant. Sais tu si le modèle garmin swim (1 puis 2) est à ce jour abandonné?

    Encore merci

    1. Merci!

      Je ne les ai volontairement pas inclus. Aujourd’hui, toutes les montres même d’entrée de gamme proposent les profils de natation. Forerunner 165 et 265 chez Garmin. Même la Forerunner 55 a un profil de natation en piscine. Donc les Swim n’ont à mon avis plus de place dans la gamme…

      Sportivement.

  2. Bonjour Greg

    Pour avoir aussi testé des garmin / coros/ AWU2/ Polar / Suunto, j’en arrive aux memes conclusions que toi .

    1/ Garmin
    2/ Coros et AWU
    3/ largement derrière Suunto et Polar

    Bien sportivement

  3. Bonjour Greg
    Merci pour ce test très complet et éclairant.
    Je suis ton compte-rendu pour faire part de mes impressions. Je nage au minimum 6000 m par semaine, toujours en crawl.
    Les données importantes (pour moi) : décompte des longueurs et des temps qui vont avec (et par conséquent distance totale et durée totale). Pendant longtemps mes 2 Polar V800 ont assuré ces données pratiquement sans erreurs. Quand elles m’ont (lâchement) lâché, j’ai essayé une Garmin Swim, pour une « Swim » c’était désastreux au niveau du décompte des longueurs (➡renvoyée). Avec ma Garmin Forerunner 945 LTE c’est un peu mieux mais pas encore terrible, souvent quelques longueurs manquent (pourtant je m’applique dans ma nage…). Avec cette Garmin, pour le décompte du temps, c’est aussi aléatoire. En mode automatique, je touche le mur, ne bouge plus le poignet, le temps s’affiche (disons par exemple 50s pour un 50m) puis après quelques secondes d’arrêt il se réactualise à 53s ou 55s) donc décevant… Par contre quand j’arrête le chrono manuellement le temps ne bouge plus (mais je « perd » environ une seconde à appuyer sur le bouton d’arrêt… ). Un peu du bricolage tout ça…
    Mais c’est en accord avec ton paragraphe « Mode manuel ou mode automatique »
    Pour la suite, d’accord avec toi : tactile inutile, fréquence cardiaque délicate.
    Quasi sans faute pour toi pour avec les Garmin, ce n’est pas mon cas… et le contraire avec les « vieilles » Polar.
    Aider sa montre à compter correctement les longueurs : « Après un virage, tenter de reprendre le cycle de bras avec le bras qui porte la montre en premier pour ne pas que la montre pense qu’on s’est arrêté » : je n’y avais pas pensé, je vais voir ce que ça donne…
    Voilà principalement mon ressenti qui fait que globalement je n’ai pas encore trouvé une bonne montre pour la natation…
    Et je suis étonné que « Les algorithmes de Garmin datent de la sortie de la Forerunner 910XT et de la Garmin Swim (entre 2011 et 2012) ».
    Merci encore.
    Cordialement.
    Christian D.

    1. Merci pour ton feedback complet. Il rejoint l’une des mes observations de base: les algorithmes sont très dépendant du style de nage de chacun!

      Note pour l’âge des algorithmes, ils ont évidemment évolués un peu, ainsi que les capteurs pour les mesures, mais dans les grandes lignes, c’est vrai que c’est probablement le profil sportif sur nos montres (toutes marques confondues) qui a le moins évolué…

      Sportivement.

  4. Merci pour ce test.
    On peut signaler pour l’AWU la possibilité de passer par d’autres applications, qui bénéficient de certaines avancées d’Apple, mais qui proposent d’autres informations, bien plus détaillées. Je pense à swim.com ou myswimpro (entre autres).

  5. Bonjour,

    Merci pour ce test qui tombe à pic étant en pleine réflexion pour le futur changement de ma Swim2.

    Je n’ai jamais utilisé d’autres montres en natation donc je n’ai pas de commentaire à faire sur les autres mais je suis assez étonné que tu n’ais pas de soucis de calcul de longueur avec Garmin. Chez moi, sur aucun entrainement la distance est correct. sur le global c’est pas loin mais en fait sur quasiment chaque série elle se plante parfois en – et parfois en + . Mes entrainements sont en club, sur les 4 nages avec les virages comme ils doivent être fait (Culbute en dos et crawl, 2 mains en pap et brasse).
    Je n’ai aucun soucis avec le capteur de fréquence cardiaque par contre, même si il n’es surement pas précis au battement de cœur prêt, les courbes de monté/descente du rythme correspondent plutôt bien à l’effort réalisé et je n’ai jamais de trou indiquant une perte de mesure.

    Pour ma part, je pense m’orienté plutôt sur l’Apple Watch (je vais attendre la 10 pour voir ce qu’elle propose).

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.