A la conquête de l’ouest, version 2016

Ce n’est plus le temps de la ruée vers l’or, mais l’ouest américain a toujours quelque chose d’attirant… Pour moi en ce début 2016, c’est CES (le Consumer Electonics Show), la grande messe annuelle de l’électronique grand public. Mais traverser la moitié du globe pour 4 jours n’était pas non plus concevable, j’ai donc préparé une petite semaine de vacances avant de rejoindre Vegas et ses joujoux technologiques. Voici donc un petit aperçu d’une semaine dans l’ouest américain, semaine quasiment exclusivement consacrée à l’outdoor et la visite de 3 parcs nationaux.

Le voyage en avion me menait de Zurich à San Francisco, puis à Vegas par un vol interne. Une nuit bien jetlagué dans la ville de jeux et je récupère au petit matin la voiture de location. Une pleine journée de route pour rejoindre Moab, à l’est de l’Utah, à plus de 750km de Las Vegas (enregistrement Garmin Connect):

vegas-moabJe ne sais pas si c’est les vacances, ou le dépaysement, ou simplement les routes ou la façon de rouler des américains, mais j’adore conduire aux USA. C’est tellement plus détendu et calme que chez nous (chez moi)… Bien sûr, je ne parle pas du contournement de LA ou de la baie de SF… Bref, j’aime conduire sur ces routes interminables.

La nuit est passée à Moab, petite ville tranquille surtout réputée pour être bien centrée par rapport aux parcs nationaux des Canyonlands, de Monument Valley et de Arches, celui qui m’intéresse. Je m’y rend le lendemain matin, pour voir de mes yeux ces arches naturelles.

La température du matin est fraîche: -12°C. Et la journée, elle dépasse péniblement les 0°C. Il faut donc s’habiller, et bien se chausser pour aller affronter les longues marches qui mènent aux points de vue. Mais cela en vaut clairement la peine. D’autant que la météo est au beau fixe: ciel bleu sans un seul nuage, juste un petit manteau blanc qui fait encore plus ressortir la couleur rouge des pierres. Un régal pour les yeux! En fin de journée, en dessert, la Delicate Arch, symbole du parc et même de l’Utah. Magnifique. Toutes les autres photos sont dans l’album en fin d’article:

07-archesUne journée complète permet de voir l’essentiel du parc, les pièces les plus importantes, mais de loin pas tout. Mais la semaine est courte, et il faut déjà songer à passer plus loin. Nouvelle nuit à Moab, et je reprend le volant direction Bryce Canyon. Un peu moins de 450km de route (ici sur Garmin Connect):

moab-bryceBryce Canyon est situé à presque 2500m d’altitude. C’est un profond canyon hérissé de « pics » de pierres rouges nommés « Hoodoos ». C’est de ces vues qui coupent le souffle et qui vous mettent à genoux devant la force de la nature. Le blanc de la neige renforce encore cette impression:

13-bryceJ’avais déjà vu ce Canyon en septembre 2014, lors de mon voyage pour l’Ironman de Lake Tahoe finalement annulé à cause des feux de forêt. Mais voir ce paysage en hiver renforce encore un peu plus le caractère de légende de l’endroit!

Une nuit dans l’hôtel de Bryce City, et c’est reparti pour un peu de route… Des hauteurs de Bryce, je me rend dans les plaines désertiques du Nevada, en direction de Beatty.

bryce-beattyAvant de m’arrêter en ville, je profite de passer par Ryolithe, un village fantôme, abandonné en quelques mois lors de la ruée vers l’or. De 10’000 habitants, cette ville minière est passée à… 0 en quelques années. On y trouve principalement des ruines, mais la maison construite en bouteilles de bières est particulièrement bien conservée:

16-dvEnsuite, je rentre sur la ville. Le lieu est stratégique non pas pour ses Saloons qui servent du burger frites, mais pour sa proximité avec le parc national de la Vallée de la Mort.

Mais dans le saloon en question, la cuisinière qui discute joyeusement avec ses convives me fait savoir qu’il y a autre point d’intérêt de la région: la proximité avec la zone interdite de la Zone 51. Je lui demande: « On peut y aller?« , elle me dit « Oui, de l’autre côté de la montagne, vous pouvez allez voir« . Et je lui demande: « Et on voit quoi ?« , ce à quoi elle me répond: « Rien, de spécial, on n’a pas le droit d’aller plus loin, ILS surveillent la zone« … Je lui demande alors « Et ils font quoi, dans cette Zone 51?« , elle me dit: « Ils disent que c’est Top Secret, mais il y a des trucs avec les extra-terrestres… Vous savez, j’ai lu une trentaine de livres, et tous ces gens, vous croyez qu’ils sont fous? Ils ont vu des trucs… Allez à Rachel (un village connu pour ses observations d’OVNI), ils vous diront!« . Je termine la discussion en disant que je promet de jeter un œil dans le ciel ce soir, en retournant à l’hôtel. Je n’ai pas vu d’OVNI, et je n’ai encore moins de photos à partager avec vous de soucoupes volantes… Mais qui sait?

Le lendemain, je me rend en dessous du niveau de la mer, dans la Vallée de la Mort. Invivable en été à cause de ses températures insupportables (j’avais vécu une journée à 46°C en septembre 2014), la vallée est très appréciable en hiver, avec ses quelques 10-15°C. Passage dans les points d’intérêts, dont le fameux Badwater, point le plus bas d’Amérique, situé à 85.5m en dessous du niveau de la mer:

23-dvJe profite également de marcher quelques canyons qui ont été le décor du premier épisode de Star Wars pour pratiquer un peu (mais dans la discrétion tout de même) le maniement du sabre laser. Il vaut mieux ne pas trop ébruiter la pratique de ce genre d’engins:

nakan_skywalkerJe passe la soirée dans le Ranch de Furnace Creek à maintenir un minimum ma condition physique, d’abord avec un petit jog à la nuit tombante:

22-dvPuis avec quelques longueurs dans la piscine extérieure chauffée (splendide, mais un peu sombre une fois le soleil disparu) de 25 yards. Le lendemain matin, fini le grand air, retour sur Vegas pour voir un peu plus précisément à quoi ressemble CES!

dv-vegasMais ça, ce sera l’affaire des prochains articles. En attendant, je vous laisse encore une galerie photo de cette semaine dans l’ouest des USA, et vous donne rendez-vous très bientôt pour des nouvelles plus technologiques!

[ngg_images source= »galleries » container_ids= »26″ display_type= »photocrati-nextgen_basic_thumbnails » override_thumbnail_settings= »0″ thumbnail_width= »240″ thumbnail_height= »160″ thumbnail_crop= »1″ images_per_page= »20″ number_of_columns= »0″ ajax_pagination= »1″ show_all_in_lightbox= »0″ use_imagebrowser_effect= »1″ show_slideshow_link= »1″ slideshow_link_text= »[Montrer sous forme de diaporama] » template= »default » order_by= »sortorder » order_direction= »ASC » returns= »included » maximum_entity_count= »500″]

Merci d’être passé, d’avoir lu tout ça, et si vous avec des expériences d’observation d’OVNI ou des conseils pour l0’entretient du sabre laser, n’hésitez pas ;-)

1 commentaire pour “A la conquête de l’ouest, version 2016

  1. Quelles magnifiques photos tu nous laisses là… Cela permets de voyager un peu grâce à toi.
    J’en profité pour te remercier de ce site extrêmement bien fait. les tests m’ont déjà permis d’aiguiller plusieurs fois mes choix sur quelques types de matériels, et surtout en éviter certains ;-))
    Tous mes voeux de bonne et heureuses année, en particulier la santé avant tout !

    Amitiés sportives

    JL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.