Le drone DJI Mavic Air testé de fond en comble

L’univers des drones grand public est fascinant. La vitesse à laquelle évoluent les appareils dans ce domaine est absolument incroyable. J’avais acquis, comme un bon geek, la première version du Phantom de DJI en 2013. J’y fixais ma GoPro Hero 2 et j’allais filmer de jolis paysages. Ace drone là, je ne pouvais pas utiliser l’appareil pour me suivre automatiquement durant une sortie à vélo ou lui faire faire d’autres actions avancées. Il était donc difficilement concevable de le prendre avec moi pour une balade au vu de la taille de l’engin. C’est pourquoi lorsque DJI a annoncé le Mavic Air en début d’année, j’ai su que le temps était venu de mettre le Phantom à la retraite et de passer à la suite. La différence entre les deux modèles est gigantesque!

Le drone DJI Mavic Air testé de fond en comble - nakan.ch

A propos de ce test

Ce test a été effectué avec mon propre exemplaire du Mavic Air. Pour tous les détails sur ma politique de publication, rendez-vous sur cette page. Ce billet n’est pas sponsorisé, comme aucun de mes billets d’ailleurs. Ce test a été initialement publié le 6 avril 2018.

Bien que le test de drone ne s’inscrive pas dans la thématique principale de ce site, l’appareil possède suffisamment de fonctions que les sportifs pourront exploiter pour immortaliser leurs exploits. De plus, j’utiliserai le Mavic Air pour réaliser des vidéos pour ce site à l’avenir, ce test de me permet donc de vous le présenter en détail! Les possibilités du Mavic Air sont très nombreuses, cet article se concentre donc sur l’utilisation pour les prises de vue dans le cadre du sport.

Carte d’identité

La carte d’identité donne un rapide aperçu des spécifications techniques et des données importantes:

Format
Drone compact (168x83x49mm plié), 430g, embarquant une caméra 4K stabilisé 3 axes.
Fonctions générales
Drone pliableOui
Fonctions de suivi automatiqueOuiActive Track
Détection d'obstaclesOuiAvant, arrière et dessous
Fonctions vidéo
Caméra embarquéeOui
Caméra stabiliséeOuiStabilisation 3 axes
Filme en HDOui
Filme en 4KOui
Prix actuel (sur amazon.fr):Dès 799€
Voir tous les détails dans le comparateur de nakan.ch

Ou l’acheter ?

baz_40On trouve désormais l'article DJI Mavic Air à peu près partout et vous pouvez l’acheter là où vous le souhaitez! Mais si vous l'achetez sur l'un des sites partenaires de nakan.ch, en utilisant le lien sur l'un des deux logos, vous me soutenez pour la réalisation de futurs tests de matériel sur le site! Et cela ne vous coûte rien de plus. Vous économisez même 15% chez i-run.fr sur les nouveautés textiles et chaussures avec le code promo IRUN15

Pour accéder directement sur le modèle le moins cher, utilisez ce lien. Sinon, consultez tous les modèles disponibles sur le comparateur.

Le grand déballage

Le Mavic Air est disponible dans deux packs différents. Le pack standard ou le combo « Fly More ». Les éléments de base sont présents dans les deux versions, mais le combo contient évidemment plus d’accessoires. J’ai commandé combo « Fly More » du Mavic Air en rouge. Voici le packaging:

Déballage du DJI Mavic AirOn remarque que l’emballage montre un drone blanc, mais sur l’étiquette sur le coté, la couleur du drone renfermé dans le pack est bien indiqué:

Déballage du DJI Mavic AirVoici le contenu du combo « Fly More » une fois l’intégralité déballée:

Déballage du DJI Mavic Air

Voici en comparaison le contenu du pack de base:

Déballage du DJI Mavic Air

Le contenu du pack de base contient donc:

  • Le drone DJI Mavic Air
  • L’étui du drone
  • Une batterie
  • Une télécommande
  • Un chargeur pour la batterie et la télécommande
  • Des protecteurs d’hélices amovibles
  • Les manuels de démarrage ainsi que les infos de garanties.
  • Un câble USB type C avec un adaptateur micro-USB.
  • Des adaptateur pour smartphone lightning, un USB-C et un micro-USB pour la télécommande
  • Un set d’hélices supplémentaire (en plus de celui monté de base sur le drone, et non deux tel que sur la photo).
  • Le cache de protection de l’optique du drone.
  • Un set de joysticks de rechange pour la télécommande.

De plus, le combo « Fly More » contient les accessoires suivants:

  • Une sacoche de transport pour tous les accessoires
  • Deux batteries supplémentaires
  • Un adaptateur pour connecter jusqu’à 4 batteries sur le chargeur
  • Un adaptateur pour transformer les batteries en powerbank
  • Un set d’hélices en plus (3 sets au total)

Autonomie et batterie

Le DJI Mavic Air fonctionne avec une batterie dite « intelligente » par DJI. Cette batterie contient un circuit électronique qui optimise sa température lors de l’utilisation et l’uniformité de la décharge. Ces fonctions sont censées augmenter sa durée de vie.

Le drone DJI Mavic Air testé de fond en comble - nakan.ch

Une charge complète permet au mieux 20 minutes de vol. En fonction des conditions (vent, température…) et des fonctionnalités utilisées. Dans mes différents tests, j’ai plutôt constaté entre 15 et 18 minutes de vol avec une charge.

La recharge s’effectue à l’aide du chargeur simple qui permet de charger une batterie, ou de l’adaptateur qui permet en effet d’en connecter 4 au chargeur. Dans ce cas, les batteries seront chargée l’une après l’autre, dans l’ordre décroissant de charge restante.

Le drone DJI Mavic Air testé de fond en comble - nakan.ch

Utilisation, prise en main et ergonomie

Présentation générale en vidéo du DJI Mavic Air

Commencer avec DJI Go 4

Le drone est commandé par l’application DJI Go 4. Pour commencer, il faudra créer un compte et se connecter dans l’application. Ensuite, c’est par elle que passent quasiment toutes les fonctions du drone, notamment:

  • Créer un compte chez DJI pour activer le drone.
  • Connecter l’application et la télécommande au drone.
  • Gestion des fonctions automatiques.
  • Retour vidéo en direct de la caméra.
  • Configuration des paramètres et des réglages du drone
  • Contrôle des zones de vol.
  • Gestion des photos et vidéos enregistrés avec le drone et même leur montage / édition / partage.
  • C’est également l’application qui gérera les mises à jour du drone et éventuellement des accessoires.

DJI Go 4 app

Il est à noter que l’interface de contrôle du vol de l’application est particulièrement chargée et complète, ce qui la rend un peu complexe. Je recommande donc de prévoir un certain nombre de vols d’apprentissage avant d’être parfaitement à l’aise dans la rechercher des options proposées!

Voici les commandes principales expliquées:

Le drone DJI Mavic Air testé de fond en comble - nakan.ch

Généralités sur le drone et principales caractéristiques

Le Mavic Air est l’un des appareils les plus aboutis que DJI ait conçu. La marque elle même propose les drones parmi les plus avancés du marché. Cela fait donc du Mavic Air l’un des appareils grand public les plus compacts et complets disponibles!

Ce drone présente les caractéristiques suivantes:

  • Bras pliables pour un encombrement minimal lorsqu’il est rangé.
  • Connectivité wifi pour un contrôle avec la télécommande ou directement via le smartphone.
  • Capteur photo/vidéo avec un stabilisateur (gimbal) 3 axe, capable d’enregistrer la vidéo en 4K.
  • Retour vidéo en temps réel sur le smartphone.
  • Nombreuses fonctions de prises de vues ou de vol automatiques ou assistées.

Ces fonctions incluent des possibilités de prises de vues telles que:

  • Active Track, le drone suit un sujet en mouvement automatiquement.
  • Panoramas à 180° ou à 360° générés de manière automatique
  • Fonctions vidéos qui permettent de décrire une ellipse autour du sujet.

Il est ainsi possible de contrôler le drone de 4 manières:

  • Avec sa télécommande couplée à un smartphone, ce qui offre de ce fait la gamme la plus complète de fonctions.
  • La télécommande seule peut également être utilisée. L’absence de retour vidéo limite toutefois les fonctionnalités de prises de vues.
  • En utilisant le smartphone seul, ce qui est pratique mais dans ce cas la portée est très limitée, et les fonctions aussi.
  • Grâce à la gestuelle. En effet, le Mavic air est capable de reconnaître certaines commandes gestuelles!

La télécommande

C’est grâce à la télécommande qu’il est possible d’exploiter le plus de fonctions du Mavic Air. DJI a développé un signal de type Wifi spécifique qui permet alors une portée bien plus élevée que le signal standard. Pour disposer de toutes les fonctionnalités, on pourra coupler la télécommande à un smartphone pour disposer du retour vidéo.

Le drone DJI Mavic Air testé de fond en comble - nakan.ch

Celle du Mavic Air ressemble fortement à celle du Mavic Pro mais est dépourvue d’affichage. DJI l’a conçue pour être extrêmement compacte en allant jusqu’à rendre les joysticks amovibles afin de gagner encore en encombrement. Ils se rangent facilement dans les petits logements prévus sous les parties rétractables.

Il est possible de connecter à peu près tous les téléphones du marché sous la télécommande. Les connecteurs compacts directement fournis pourront être utilisés avec la plupart des modèles de smartphone (lightning, micro-USB ou USB-C). Néanmoins, on pourra connecter n’importe quel smartphone sur le port USB standard de la télécommande sur les câbles fournis s’avèrent trop courts!

La télécommande se recharge à l’aide d’un connecteur micro-USB. Grâce au chargeur fourni, il est possible de la charger en même temps que les batteries.

Mettre le drone en opération

On allumera pour commencer la télécommande. Après avoir complètement chargé la ou les batteries, on l’insère dans le logement sous le drone. Puis on utilise l’interrupteur de la batterie pour mettre le tout en route. Une brève pression suivie d’une pression plus longue met le drone en route.

Après avoir émis le son de démarrage, le drone va tenter d’acquérir un signal GPS.

Le premier décollage

Une fois la télécommande ou le smartphone couplés au drone, une simple pression sur le bouton de décollage dans l’application déclenche en effet une procédure entièrement automatique. Le drone s’élève ainsi à environ 1.2m et reste alors en vol stationnaire.

En conservant les paramètres par défaut, le joystick de gauche permet de gérer l’altitude et la rotation latérale du drone. Le joystick de droit permet quant à lui de déplacer le drone sur un plan horizontal.

Je recommande vivement aux débutants de prendre le temps d’apprendre à diriger le drone progressivement dans des espaces dégagés afin d’appréhender ses commandes et ses déplacements. DJI propose à cet égard dans l’application un mode débutant qui empêche le drone de trop s’éloigner et qui guide l’utilisateur dans l’application.

Commander le drone avec le smartphone seul

Le DJI Mavic Air intègre une connectivité wifi et il est donc possible de le contrôler à l’aide de son seul smartphone. La portée du signal sera dans ce cas limitée. Et DJI impose donc des restrictions dans un tel cas. L’altitude de vol est limitée à 50m, et le drone ne pourra effectuer tout au plus que 100m de distance de vol.

Mais ce mode a le mérite d’exister et permet de réaliser quelques prises de vue rapides ou avec un encombrement minimal!

Les fonctionnalités du Mavic Air

Active Track

La raison principale pour laquelle j’ai acquis le Mavic Air est sa capacité à suivre une cible en mouvement de manière entièrement automatique. Pour un sportif qui pratique la plupart du temps son activité seul et qui souhaite tout de même filmer ses exploits, ce mode est une occasion unique de le faire.

Chez DJI, il y avait le mode Follow Me, qui utilisait les coordonnées GPS de la télécommande pour indiquer au drone ou se trouvait sa cible, et le mode Active Track qui utilise les images vidéo et la reconnaissance visuelle de la cible pour assurer le suivi. Sur le Mavic Air, il se trouve que seul ce dernier mode est disponible.

La fonctionnalité Active Track se décompose ainsi en trois sous-fonctions:

  • Le mode Trace qui suit simplement une cible.
  • Le mode Profile qui suit latéralement la cible et filme donc de profil.
  • Et enfin le mode Spotlight. Dans ce mode le drone reste à la même position mais tourne sur lui-même pour suivre le sujet.

Pour activer ce mode, on place le drone à la position souhaitée puis dans l’application DJI Go, on choisit le menu des fonctions intelligentes:

Le drone DJI Mavic Air testé de fond en comble - nakan.chEnsuite parmi toutes les possibilités offertes on peut sélectionner le mode Active Track:

Le drone DJI Mavic Air testé de fond en comble - nakan.chEnfin, on pourra choisir le mode Active Track souhaité:

Le drone DJI Mavic Air testé de fond en comble - nakan.ch

Et une fois la cible définie, le drone va commencer le suivi!

Le Mavic Air tentera ou non de contourner les obstacles sur son chemin suivant la configuration de ces fonctions dans l’application. Mais en mode profil, il sera incapable de détecter un obstacle puisqu’il ne dispose pas de capteurs latéraux!

Présentation d’Active Track en vidéo

Fixer la télécommande et le smartphone sur le guidon

On l’a vu précédemment, pour disposer de fonctions non limitées, on doit utiliser la télécommande pour opérer le drone, même en Active Track. Voici donc comment j’ai procédé pour emmener facilement la télécommande sur mon vélo et la fixer à mon smartphone.

En premier lieu, je fixe le téléphone sur mon guidon à l’aide du système Quad Lock. C’est une coque spécifique avec un adaptateur de fixation à l’arrière et le support sur le guidon. Ainsi fixé, le téléphone est fermement arrimé.

Le drone DJI Mavic Air testé de fond en comble - nakan.ch

Là-dessus, je viens fixer la télécommande du Mavic Air. Sur le côté de la télécommande, j’ai collé une bande de velcro et ainsi je peux une fois le tout en place, fixer plus solidairement la télécommande au smartphone!

Le drone DJI Mavic Air testé de fond en comble - nakan.ch

Les autres modes de prise de vue

Cet article sera vivant et au cours de l’été, je vais effectivement régulièrement le mettre à jour avec de nouvelles vidéos et en couvrant plus en détail d’autres fonctions! Alors restez connecté et revenez de temps en temps!

Les fonctions de panorama

Le Mavic Air n’est pas doté de fonctions automatiques que pour la vidéo, mais dispose également de nombreuses fonctions de prises de vues. Et parmi les plus spectaculaires figure la possibilité de réaliser des vues à 360°!

La drone n’embarque pas de caméra 360° mais il va prendre automatiquement plusieurs photos pour les assembler en une photo à 360°. Il permet également de prendre des panoramas verticaux ou horizontaux.

Une vidéo sera publiée très bientôt sur ces fonctions!

Des trajectoires pré-définies autour d’un sujet

Le drone permet également une multitude de prises de vues automatiques grâce à des trajectoires automatisées autour d’un sujet. Ellipse, cercle, effet « astéroïde », ne nombreux modes raviront les plus inventifs.

Au fur et à mesure des différents essais que je ferais avec le Mavic Air, vous retrouverez sur la chaine Youtube et dans ce même article de plus en plus d’exemples de ce qu’il est possible de réaliser!

Un contrôle gestuel

Grâce à ce mode ou le drone réagit aux mouvements de la personne qui se trouve en face de la caméra, il y a de quoi se prendre pour un Jedi! Avancer, reculer, prendre une photo ou une vidéo, tout se pilote avec des gestes!

Les accessoires compatibles

Voici un tableau qui récapitule les accessoires compatibles avec le drone DJI Mavic Air

AccessoireFabricantTestamazon.fri-run.fr
Intelligent Batterie P01DJIN/A79.00 €N/A

La discussion continue

Pour rester informé au plus près de l'actu du site et du marché:

La discussion continue dans les commentaires de cet article ou sur les forums de nakan.ch!
Le compte Twitter: Actu, tendances, nouveautés, rumeurs, avis. Pour vivre l'actu du sport connecté au quotidien!
La page Facebook. Evenements, concours, actualité, bons plans. Chaque jour, la page Facebook de nakan.ch compte un peu plus de fans. Rejoins-là toi aussi!
La chaîne Youtube pour retrouver présentations, tutos, reportages ou interviews.
Le compte Instagram. L'actu du site et de ses coulisses en photos! Ne manque pas les stories pour être le premier informé des nouveautés ;-)

Newsletter

Restez connecté et ne ratez aucune nouveauté grâce à la newsletter!

Conclusion

A ce jour, le drone me donne pleine satisfaction, une fois qu’on en connait les limitations. La plus frustrante reste probablement le fait qu’avec le smartphone seul, le rayon d’action est très (trop?) limité. Mais couplé à sa télécommande, le DJI Mavic Air est un concentré de technologie et de possibilités.

L’application est tellement chargée en options et en fonctions qu’il est parfois difficile de s’y retrouver. On passera donc forcément du temps au début pour apprivoiser l’ensemble et se familiariser avec toutes les fonctions. Mais une fois l’appareil et ses fonctions en main, on se fait vraiment plaisir!

Un gadget qui n’est pas donné mais qui est probablement l’un des drones grand public au rapport taille/fonctionnalités les plus avancé du marché!

Supporter ce site pour de futurs articles

Vous souhaitez acquérir le produit testé dans cet article? Cet article vous a été utile? Vous pouvez aider le site en l'achetant via l'un des liens partenaires ci-dessous. Nakan.ch a conclu des partenariat avec les sites amazon.fr et i-run.fr. Les partenaires sont séléctionés pour leurs prix et la qualité de leur service. De plus, en passant par les liens ci-dessous, une petite commission est versée au site, ce qui me permet de continuer à vous offrir un contenu de qualité! Les prix sont mis à jour une fois par jour. Vous pouvez configurer des alertes de prix grâce au comparateur pour être informé automatiquement en cas de baisse de prix! Pour tout savoir sur ma politique de publication et de publicité sur le site, rendez-vous ici!

Sur i-run.fr, profitez de 15% de remise sur les nouveautés textiles et chaussures grâce au code promo IRUN15!

3 commentaires pour “Le drone DJI Mavic Air testé de fond en comble

  1. Un sacré concentré de technologie cet engin, c’est assez incroyable toutes ces fonctionnalités !
    Par contre, j’ai toujours du mal à trouver des applications pour l’utilisateur lambda…

    En professionnel c’est plus qu’utile.
    On en utilise au travail pour les vidéos de présentation de nos installations, les surveiller, les scanner en 3D, déceler des éventuelles fissures ou dégradations… Par contre, ça ne remplace pas l’hélicoptère dans les cas les plus ardus où il faut surveiller des centaines de kilomètres carrés.

  2. En complément à cet excellent article, je rappellerais qu’il ne faut surtout pas oublier de consulter les cartes d’interdiction de vol publiées par l’OFAC et accessibles sur le site de Swisstopo (map.geo.admin.ch). Il en va de la sécurité du trafic aérien, tant au niveau des vols commerciaux que du vol à vue avec de petits aéronefs.

    1. Bonjour,

      En fait, et dans le cas particulier du Mavic Air qui ne pèse que 430g, ces restrictions ne s’appliquent pas en Suisse. En effet, la législation en vigueur ne concerne que les appareils de 500g ou plus. Toutefois, les règles de bon sens s’appliquent évidemment!

      Sportivement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *