Le casque Aftershokz Xtrainerz testé de fond en comble

promotion nakan.ch est aussi sur Youtube! En plus des tests publiés sur ce site, de nombreuses vidéos t'attendent sur la chaîne YouTube du blog! Nouveautés, How-To, interviews et bien plus. Abonne-toi maintenant!

Depuis très longtemps, je suis à la recherche d’une solution pour écouter de la musique en nageant. Et il y a très longtemps, j’ai publié un article sur un lecteur MP3 pour la natation:le Finis Neptune. J’en ai utilisé deux versions, mais les deux avaient deux problèmes majeurs: la taille et le poids, et le fait qu’il fallait passer du temps à le fixer sur les lunettes avant chaque début de séance. De ce fait, je ne l’utilisais pas souvent. Refusant un truc pour lequel je devais m’enfoncer des écouteurs au fond du canal auditif à peu près étanche, j’ai continué à suivre le marché des lecteurs à conduction osseuse. Cela m’a fait découvrir le casque Afteshokz Trekz Air que j’utilise depuis comme casque quasi unique pour mes sorties de course à pied. Et puis, lors du CES en début d’année, Aftershokz a annoncé le Xtrainerz. Disponible depuis cet été, j’ai reçu le mien début septembre. Et depuis, tout a changé!

A propos de ce test

Ce test a été effectué avec mon propre casque Aftershokz Xtrainerz. Pour tous les détails sur ma politique de publication, rendez-vous sur cette page. Ce test n’est pas sponsorisé, comme aucune de mes publications d’ailleurs. Ce test a été initialement publié le 2 novembre.

Le grand déballage

Le packaging de Aftershokz n’a pas vraiment changé depuis le Trekz Air. On retrouve un emballage semblable pour le Xtrainerz:

Une fois le tout déballé, voici ce que j’ai trouvé dans mon packaging. Notez que certains packs incluent en plus un bonne de natation flanqué de la marque Aftershokz!

  • Le casque Aftershokz Xtrainerz
  • Un étui de rangement en silicone
  • La pince de chargement USB
  • Une paire de bouchons d’oreille

Le casque Aftershokz Xtrainerz en deux mots

Soyons clairs tout de suite sur les caractéristiques du Xtrainerz. Il s’agit d’un casque à conduction osseuse, doté d’une mémoire interne pour le stockage de fichiers musicaux. Ce casqueest étanche jusqu’à 2m, parfait pour la natation. Le Xtrainerz convient aussi très bien pour la course à pied. Le casque ne propose pas de connexion Bluetooth, et ne peut donc pas être couplé avec votre dernière montre supportant la musique ou votre smartphone! Si c’est plus un casque Bluetooth que vous cherchez, alors le Trekz Air est peut-être une meilleure alternative!

Autonomie, charge, batterie et mémoire

Charge et autonomie

Le casque Aftershokz Xtrainerz est étanche, car il peut être utilisé en natation. De fait, Aftershokz ne l’a pas équipé d’un connecteur micro-USB, mais de connecteurs sur l’un des côtés. Pour la recharge, on utilise donc le clip USB. On utilise d’ailleurs ce même clip pour le transfert de fichiers de musique, on en reparle dans un instant.

Une charge complète permet un usage annoncé de 8 heures par le fabricant. Dans mon usage, je n’ai jamais atteint la limite de batterie faible, utilisant le casque pour 2 ou 3 séances d’environ 1h30 par semaine, je recharge tous mes appareils électronique présents dans mes sacs de sport tous les week-end.

Mémoire et gestion de la musique

Pour ce qui est de la gestion du contenu, le casque Aftershokz Xtrainerz fonctionne « à l’ancienne », c’est à dire qu’on le connecte à l’ordinateur à l’aide de son câble USB, l’ordinateur le reconnait comme une clé USB, et on y gère « manuellement » son contenu.

Le casque propose un espace de stockage de 4Gb. Il permet de lire les formats MP3, WAV, WMA, AAC et, moins commun mais bien pratique, le FLAC. Comme dit en introduction, le casque n’est pas compatible Bluetooth. Il se contente de lire ce que l’on a placé dans sa mémoire interne!

Ainsi, pour gérer la musique, on ouvre la mémoire du casque comme une clé USB, et on y place, soit en vrac (mon cas), soit dans plein de dossiers bien organisés par date, artistes, albums (le cas d’Adrien Monk).

Un abonnement à Spotify, Apple Music, Deezer, Qobuz ou Amazon Music? Ne comptez malheureusement pas utiliser le Trainerz avec. Il vous faudra ressortir votre vieux disque dur. Celui où vous avez archivé toute la musique piratée achetée et pleine de DRM à la belle époque!

Fonctionnement et qualité d’écoute

Contrôles et boutons

Sur le côté droit, on trouve les boutons de commande du casque. Voici les contrôles possibles:

  • Les boutons + et – permettent d’ajuster le volume sonore. Une pression plus longue permet de passer à la piste suivante (+) ou revenir à la précédente (-)
  • Le boutons marqué « o » entre les deux boutons + et – permet d’allumer et d’éteindre le casque avec une pression prolongée. Une simple pression courte en cours de lecture met en pause la musique, une autre pression reprend la lecture.
  • Enfin, le bouton situé sur le flanc arrière du module, marqué « > », permet de choisir l’ordre de lecture avec une pression courte (normal, répétition, lecture aléatoire). Un pression plus longue passe entre les modes de lecture « normal » ou « natation ».

La conduction osseuse de Aftershokz

Le casque Xtrainerz reprend le principe de conduction osseuse, exactement comme le Trekz Air que j’utilise en course à pied depuis un peu plus d’un an. Cela laisse libre les oreilles, mais amène le son par vibration de l’os crânien. Le résultat pour qui teste pour la première fois est surprenant. Après quelques minutes, en tout cas en ce qui me concerne, le système était adopté.

La tenue du Aftershokz Xtrainerz

Le casque se pose tout simplement sur la tête, il tient en place de manière presque « magique », grâce à l’arceau en titane. Léger, on ne le sent pour ainsi dire pas. Que ce soit en course à pied, ou, plus étonnant, en natation.

Lorsque je l’ai mis pour la première fois avant de nager, j’ai imaginé que dès le troisième mouvement de bras, je serai quitte pour aller récupérer l’objet au fond du bassin. Me faisant revoir mon jugement, le casque est resté parfaitement en place tout au long de la séance de 2500m. Il se fait oublier et le confort, tant dans l’eau que pour d’autres activités, est quasiment irréprochable.

Le confort d’écoute

En course à pied, le Xtrainerz est comparable au Trekz Air. Qualité d’écoute ou confort, rien ne les distingue vraiment. Le design n’est pas tout à fait le même car le premier est véritablement étanche, le second n’est résistant qu’à la pluie et aux éclaboussures. Mais une fois sur la tête, difficile de faire la distinction entre les deux.

Lorsqu’on écoute de la musique avec le Xtrainerz, on a l’impression que tout le monde alentour entend ce que l’on a dans les oreilles. Mais ce n’est pas vraiment le cas. Le principe même de conduction osseuse évite une sollicitation trop intensive du tympan, ce qui fait (c’est mon impression) que l’écoute sur le long terme est moins fatigante que ce qu’elle peut être avec des écouteurs ou un casque traditionnel.

De plus, puisque les oreilles restent libres, le casque n’isole pas de l’environnement extérieur. Cela permet de toujours être attentif à ce qui se passe autour de nous (circulation, discussions…)

Le mode d’écoute général

Aftershokz propose deux modes d’écoute dans le Xtrainers. On passe de l’un à l’autre avec une pression longue du bouton XXX. Le premier mode du casque est le mode « général ». Il est utilisé pour toutes les activités non aquatiques.

Dans ce mode, le casque ne modifie pas les réglages audio. Il est donc celui que l’on privilégiera tant que l’on utilise pas le casque sous l’eau.

Le mode d’écoute en natation

Pour la natation, le casque propose un second mode « swimming ». Ce mode atténue les basses, qui sont amplifiées sous l’eau. Cela rend l’écoute bien plus « naturelle » dans l’eau.

Sous l’eau, la conduction osseuse est très efficace, car naturellement, que l’on utilise des bouchons d’oreille ou non, le conduit auditif est fermé. Même à faible volume, on entend la musique dès que l’on immerge la tête.

Cela fait que lorsque je m’entraine en natation en club, je peux porter le casque avec une musique dedans en permanence. A volume modéré, la tête en dehors de l’eau, je n’entend presque pas la musique. Mais une fois la tête sous l’eau, elle est à un volume « idéal ».

Sous l’eau, sans bouchons d’oreille, on entend le bruit de l’eau. Les sons (notes, paroles) sont également un peu plus diffus. On évitera donc de charger des podcasts dans son casque pour les écouter en natation. Cela ne pose pas de problème par contre en usage général (mais techniquement, le casque n’étant pas connecté, il faut gérer ses épisodes de podcast « à la mains… »).

Au final, cela me permet d’avoir de la musique en natation sans être aucunement invasif. Je trouve, et de loin, que c’est la meilleure solution d’écoute en natation que j’aie testé à ce jour. Tant du point de vue du confort, de la facilité d’utilisation et de la qualité d’écoute.

La discussion continue

Pour rester informé au plus près de l'actu du site et du marché:

Le podcast: Des épisodes de 30-40 minutes sur des thématiques de fond, sur l'entrainement, la technologie, l'alimentation ou bien d'autres sujets encore. A écouter sans modération!
Le compte Twitter: Actu, tendances, nouveautés, rumeurs, avis. Pour vivre l'actu du sport connecté au quotidien!
La page Facebook. Evenements, concours, actualité, bons plans. Chaque jour, la page Facebook de nakan.ch compte un peu plus de fans. Rejoins-là toi aussi!
La chaîne Youtube pour retrouver présentations, tutos, reportages ou interviews.
Le compte Instagram. L'actu du site et de ses coulisses en photos! Ne manque pas les stories pour être le premier informé des nouveautés ;-)

Newsletter

Restez connecté et ne ratez aucune nouveauté grâce à la newsletter!

Conclusion

Mon seul et unique regret avec ce casque c’est qu’il ne permette pas de passer du mode connexion Bluetooth au mode musique de la mémoire interne. Cela l’aurait rendu universel. J’aurai pu utiliser la musique de mes montres ou de mon smartphone en course à pied, et la musique gérée manuellement en natation. De fait, et parce que je le possède déjà, j’utilise toujours le Trekz Air en course à pied, et réserve le Xtrainerz à la natation.

Dans cet usage en natation, il surclasse absolument tout ce que j’ai testé jusque là. La tenue sur la tête n’est pas un problème, la qualité sous l’eau n’est pas parfaite mais pour de la musique rythmée et motivante à écouter en natation, il fait amplement le job. Il ne quitte quasiment plus ma tête lors des entrainements en piscine!

J’ai aimé ou pas aimé

Sur le casque Aftershokz Xtrainerz, j’ai aimé:

  • Le poids plume et la tenue parfaite sur la tête, aussi bien pour la course à pied que pour la natation
  • Les deux modes d’écoute qui permettent d’utiliser le casque pour les sports « terrestres » et aquatiques.
  • Le confort et la facilité d’utilisation en natation

J’ai moins aimé:

  • L’absence de support du Bluetooth
  • L’impossibilité de l’utiliser avec un outil de straming pour gérer sa musique (Spotify, Deezer ou encore Apple Music).

Supporter ce site pour de futurs articles

Vous souhaitez acquérir le produit testé dans cet article? Cet article vous a été utile? Vous pouvez aider le site en l'achetant via l'un des liens partenaires ci-dessous. Vous pouvez utiliser les liens suivants pour aller sur les sites amazon.fr, i-run.fr ou Wahoo Fitness Europe. En passant par les liens ci-dessous, une petite commission est versée au site, ce qui me permet de continuer à vous offrir un contenu de qualité! Les prix sont mis à jour une fois par jour. Vous pouvez configurer des alertes de prix grâce au comparateur pour être informé automatiquement en cas de baisse de prix! Pour tout savoir sur ma politique de publication et de publicité sur le site, rendez-vous ici!

Sur i-run.fr, profitez de 15% de remise sur les nouveautés textiles et chaussures grâce au code promo IRUN15! Les suisses profiteront de 15% de remise sur l'entier du site www.garmingps.ch grâce au code promo NAKAN.


2 commentaires pour “Le casque Aftershokz Xtrainerz testé de fond en comble

  1. Merci Greg pour toutes ces infos ! Il me fait très envie et Noël n’est pas loin !
    Mais j’ai deux questions :
    Je ne nage pas la tête dans l’eau, est-ce que c’est adapté quand même ? En mode terrestre ?
    Et est-ce que cela fonctionne bien si on le met PAR DESSUS un bonnet de bain (plutôt qu’en dessous) ?
    Merci par avance !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.