Les tests de matériel

Le Stryd Wind (2019) testé de fond en comble

promotion Promotion en cours: Sprint final pour les Running Weeks chez i-run. C'est le moment de faire des bonnes affaires sur le textile, les chaussures et le cardio GPS!

Cet été, Stryd a annoncé une nouvelle version de son capteur de puissance pour la course à pied. Ce nouveau modèle est une évolution du capteur à placer sur la chaussure que l’on connaît maintenant bien dans le monde la mesure de puissance à pied. Apportant plusieurs nouvelles fonctions, la plus importante et intéressante et l’ajout de prise en compte de la force du vent dans la mesure de puissance. Jusque là, c’était un des problèmes récurrents des capteurs de puissance pour les coureurs. Courir face au vent ou avec le vent dans le dos ne nécessite évidemment pas la même quantité d’énergie si l’on souhaite maintenir la même allure. Mais aucune solution sur le marché jusqu’alors ne proposait de solution satisfaisante pour prendre en compte ce paramètre. Mais ça, c’était avant!

A propos de ce test

Ce test a été effectué avec mon propre Stryd Wind. Pour tous les détails sur ma politique de publication, rendez-vous sur cette page. Ce test n’est pas sponsorisé, comme aucune de mes publications d’ailleurs. Ce test a été initialement publié le 27 octobre 2019.

Le grand déballage

À l’arrivée du nouveau Stryd, difficile de voir des différences flagrantes si l’on est déjà propriétaire d’un modèle de la génération précédente. En effet, le packaging semble exactement identique, tout comme le capteur lui-même:

Pour le contenu du packaging, on retrouve:

  • Le capteur Stryd Wind
  • Un support orange et un support noir
  • Un chargeur « clip » et un câble micro-USB pour la recharge du capteur
  • La documentation

Les nouveautés

Le nouveau capteur propose quelques différences par rapport à la version précédente, en plus de cette grosse nouveauté qu’est la prise en compte du vent. Voici la liste complète de ce qui change par rapport à la version précédente:

  • Cette nouvelle version du Stryd est conçue avec une antenne interne qui permet une portée plus grande, pour assurer un bon fonctionnement même avec les montres qui posaient quelques problèmes de réception ANT+ ou Bluetooth. La fenix 5 en particulier.
  • Bien entendu, il y a surtout la prise en compte de la force du vent. Cela implique un orifice à la base (sous la pointe) du module. De plus, le support qui tient le module sur la chaussure possède un canal optimisé à sa base pour diriger le flux d’air dans le capteur. Il n’est ainsi pas recommandé d’utiliser les anciens supports pour le nouveau capteur.
  • La mémoire interne qui permet de stocker les données « hors ligne » du capteur a été revue à la hausse.
  • Le module se charge désormais sur un support dédié à l’aide de deux connecteurs. Ce support est lui-même alimenté par un câble micro-USB. Auparavant, on chargeait le module à l’aide d’un chargeur par induction. Notez que le nouveau module ne se charge plus du tout par induction, contrairement à ce que j’ai pu lire ici et là.
Le Stryd Wind en charge sur son support

Utilisation générale

Le principe de base de l’utilisation du capteur Stryd n’a pas changé. Pour prendre en main le capteur dans son intégralité, vous pouvez ainsi consulter le test de la génération précédente qui conserve l’intégralité de sa validité. Cet article se concentre sur les différences liées à la mesure de la force du vent.

Le capteur conserve sa connectivité ANT+ et Bluetooth Smart. Les montres compatibles prenant en compte l’intégralité des données fournies par le capteur (oscillation verticale, temps de contact au sol, Form Power, Legs Stiffness…) ne sont toujours pas très nombreuses, on liste les Garmin équipées de l’app Connect IQ ou les Apple Watch. Parmi celles qui supportent la distance/vitesse et la puissance on peut ajouter les Suunto Spartan et plus récentes, ainsi que les Polar V800, Vantage V et M.

L’adjonction des données supplémentaires sur les montres Suunto et Polar peut-être effectuée dans un second temps en synchronisant les données « offline » depuis l’app Stryd!

Pourquoi mesurer la force du vent ?

A vitesse constante, on dépense plus d’énergie à avancer contre le vent (vent de face) plutôt qu’avec lui (vent dans le dos). Cette mesure n’était jusque là pas ou mal prise en compte par les solutions de mesure de puissance du marché. Ainsi, par exemple, fixer son objectif de 290 watts sur un marathon ne représentait pas du tout la même intensité de l’effort en fonction de la force ou de la direction du vent. Et cela limitait l’attrait de cette mesure qui se voulait pourtant « universelle ».

Désormais, avec une mesure en temps réel de la force du vent dans le capteur, cette nouvelle version du Stryd permet de fournir une donnée de puissance ajustée. Elle permet même de prendre en compte l’effet d’aspiration créé par un groupe de coureur, par exemple lors d’une compétition. Il devient donc plus facile de gérer sa course afin d’être régulier dans l’effort.

Comment ça marche ?

Le Stryd Wind est à ma connaissance le premier capteur de course à pied à intégrer un orifice qui entraine directement l’air dans le dispositif pour une mesure directe. Pour le faire, Stryd a utilisé le support (ici en orange) pour créer un « entonnoir » qui amène le vent dans le capteur vers une sorte de spiromètre électronique.

On voit bien ici l’orifice sous le support qui guide le vent dans le capteur

Le nombre de watts est-il équivalent à l’ancien modèle ?

Stryd a repris dans son nouveau capteur exactement la même base de mesure de la puissance que sur ses anciens modèles. La puissance nécessaire à luter contre la résistance de l’air a simplement été ajoutée. Cela signifie que lors d’une course sans aucun vent, la puissance de course sera supérieure sur la nouvelle génération de capteur par rapport à l’ancienne. Pourquoi? A cause du phénomène nommé « vent vitesse ». En effet, si je cours à 12km/h à plat sans aucun vent, le capteur va ressentir une force de vent équivalente à ma vitesse, soit 12km/h. Donc la puissance indiquée par le capteur qui prend en compte le vent sera supérieure à celle fournie par l’ancien capteur comme on le voit dans ces deux graphiques, courus lors de journées de vent quasiment nul:

Ainsi, le nombre de watts fournis par le nouveau capteur sera légèrement supérieur dans la plupart des cas. Je recommande donc après avoir changé de capteur d’effectuer un nouveau test de rFTPw.

Comment savoir quelle énergie est consacrée à vaincre la résistance de l’air ?

Stryd fournit dans le PowerCenter un graphique qui permet de visualiser la donnée « AirPower ». Cette données est également enregistrée dans les données IQ des fichiers FIT des montres Garmin compatibles. Enfin, la donnée est disponible aussi pour les autres montres après synchronisation des données « offline » du capteur Stryd depuis l’app.

Ici, un zoom sur une petite partie de course à pied quasiment sans vent.
Une part plus importante de la puissance est utilisée pour vaincre le vent!

Lorsqu’on active la donnée « Air Power » dans le graphique, on peut voir en gris la proportion de watts nécessaire à vaincre la force du vent pour l’avancement.

Bien entendu, la données est également directement intégrée directement à l’affichage en watts sur la montre!

Les limitations de la mesure du vent par le Stryd

Le capteur Stryd est placé sur la chaussure. La chaussure est au niveau du sol. Le vent au niveau du sol n’est pas forcément le même qu’au niveau des épaules… C’est le cas en particulier lors de vent 3/4 face avec un muret, une haie ou un trottoir le long de la route. On est abrité du vent jusqu’aux genoux, mais on fait tout de même face au vent avec une grande partie du corps. Dans ce genre de situations, la mesure est faussée.

C’est la seule limitation que j’ai trouvée à la mesure du vent par le capteur. Dans ce cas de figure, si on se fie aux données fournies par le capteur, il faudra se méfier.

Conclusion

A l’usage, aucune différence pratique ne distingue l’ancien capteur du nouveau. Pour les anciens utilisateurs, l’adoption du nouveau est quasiment transparente. La seule chose à prendre en compte est le fait qu’à une intensité identique, le capteur indiquera environ 10% de watts en plus, à cause de la prise en compte de la résistance du vent. Il faudra donc appliquer à peu près ce facteur à sa rFTPw le temps qu’elle se mette à jour automatiquement, ou alors procéder à un nouveau test.

Concernant la recharge, je préfère personnellement le nouveau support, plus facile à emmener avec soi lors de déplacements, plutôt que le chargeur à induction du modèle précédent. Mais c’est une question personnelle. Et finalement, cela ne change pas fondamentalement les choses.

pour le reste, j’ai pu compter sur la fiabilité du Stryd lors de mes compétitions en Italie et au Portugal au mois de septembre. Surtout en Italie, la gestion de course à l’aide de la mesure du vent a été intéressante! C’est indéniablement une belle avancée dans la mesure de puissance à pied, une fonction qui va encore aider un peu plus à rendre cette mesure incontournable dans la discipline pour les années à venir!

Supporter ce site pour de futurs articles

Vous souhaitez acquérir le produit testé dans cet article? Cet article vous a été utile? Vous pouvez aider le site en l'achetant via l'un des liens partenaires ci-dessous. Vous pouvez utiliser les liens suivants pour vous rendre sur les sites partenaires de nakan.ch. En passant par ces liens, une petite commission est versée au site, ce qui me permet de continuer à vous offrir un contenu de qualité! Vous trouvez le détail des offres partenaires sur le comparateur. Pour tout savoir sur ma politique de publication et de publicité sur le site, rendez-vous ici!

Sur i-run.fr, profitez de 15% de remise sur les nouveautés textiles et chaussures grâce au code promo IRUN15! Les suisses profiteront de 15% de remise sur l'entier du site www.garmingps.ch grâce au code promo NAKAN (non cumulable avec d'autres offres)

i-run.fr
Alltricks France
GarminGPS.ch
Amazon France
* Non cumulable avec d'autres offres