Avant-première

Suunto 9 Peak: la marque re-dessine son flagship

promotion Promotion en cours: L'offre de la rentrée sur les Garmin fenix 6 chez i-run: de -50€ à 150€ sur certains modèles de fenix 6, 6S et 6X Pro avec aussi des modèles Solar! Voir la promo sur le site de i-run!

Aujourd’hui, Suunto annonce un nouveau modèle de montre, ou plutôt une énième déclinaison de la Suunto 9… On s’y perd un peu entre les Suunto 9 Baro, Ambassador, Titanium, X-Alps, pas baro… Aujourd’hui donc, Suunto ajoute à cette liste la Suunto 9 Peak. Et pour ce modèle, la marque a ressorti la planche à dessin, car visuellement cette nouveauté n’a rien à voir avec les modèles sortis jusque là. Si Suunto a décidé de la conserver dans la lignée des Suunto 9, c’est parce qu’elle partage la même plate-forme logicielle. Mais alors, qu’y a-t-il réellement de neuf, dans cette Suunto 9?

Design et matériaux: on ne reconnait (presque) plus la montre

Cette Suunto 9 Peak, c’est avant tout un renouveau du point de vue de la conception. Il n’y a que peu de montres outdoor qui ont laissé une impression particulière du point de vue du design, et quasiment aucun fabricant n’a osé casser ce quasi standard introduit par Garmin et la fenix 3…

Lorsqu’on jette un premier regard sur la Suunto 9 Peak, on ne peut pas s’empêcher de noter l’effort qui a été fait pour sortir de ce schéma. Le cerclage métal de la montre est pensé différemment, le positionnement des boutons aussi. Les matériaux choisis font la part belle au métal (acier ou titane en fonction de la version) et verre saphir. La taille unique de boitier est de 43mm et la montre a été dessinée pour convenir à tous les poignets.

Malgré le choix des matériaux, la Suunto 9 Peak réserve une bonne surprise sur la balance: 52 grammes pour la version titane (le boitier seul est annoncé à 34 grammes). La version standard affiche 10 grammes de plus.

Vous l’aurez compris, j’apprécie la prise de risque de Suunto dans son choix de repenser le design de la montre. Je déplore toutefois, l’absence d’avancée du point de vue de l’affichage. Non seulement, la définition stagne à 240 pixels mais surtout, la surface occupée par l’écran n’est toujours qu’une fraction de la surface totale de la lunette. En me basant sur les visuels de Suunto (en espérant qu’ils ne trichent pas comme Polar…) je constate que 25% de la surface du verre de la montre est occupé par la bordure noire… Dommage pour une montre de 2021.

L’oxymètre de pouls (SpO2) en plus

D’un point de vue fonctionnel, la Suunto 9 Peak hérite de la base logicielle des séries Suunto 9 sorties jusque là. Toutefois, la Peak est la première montre de Suunto à intégrer, en plus du capteur cardio poignet, un capteur de saturation d’oxygène (ou capteur de SpO2). Ces capteurs deviennent de plus en plus la norme sur les montres outdoor, et Suunto en fera spécifiquement un outil d’analyse de l’acclimatation à l’altitude. Peu de chances donc de le voir exploité, dans un premier temps en tout cas, dans l’analyse du sommeil.

Charge, mise à jour et autonomie: des améliorations bienvenues

Avec la Suunto 9 Peak, la marque finlandaise modernise également sa montre sur deux aspects jusque là ennuyeux. Premièrement, la vitesse de charge. Si il fallait jusqu’à 4 heures pour charger complètement les Suunto 9, la Peak retrouve sa pleine capacité en 60 minutes. Deuxièmement, il est (enfin) possible de mettre à jour le firmare de la montre via l’app mobile (mise à jour OTA) plutôt que de devoir la connecter à l’ordinateur au travers de Suunto Link.

Enfin, malgré l’allègement de la montre, les capacités en terme d’autonomie sont revues à la hausse:

  • En mode GPS à la seconde, la montre propose 25 heures d’autonomie
  • Les modes GPS éco permettent de pousser à 50, 120 et même 170 heures en fonction des options choisies
  • En mode veille éco, la Suunto 9 Peak se passera de chargeur durant 2 semaines
  • Si on souhaite les fonctions de notification et le suivi de la fréquence cardiaque, on passera par la case recharge après 7 jours.

Virtual Pacer pour toutes les Suunto 9

En plus de ce nouveau modèle, Suunto profite de l’annonce pour mettre à jour le firmware de toutes les Suunto 9 avec une nouveauté qui sera évidemment de la partie aussi sur la Sunuto 9 Peak: le Virtual Pacer pour se mesurer à un adversaire virtuel sur ses activités.

Prix et disponibilités

La Suunto 9 Peak devrait être disponible à la commande dès son annonce sur le site de Suunto. En ce qui concerne le réseau de vente physique, il devrait être approvisionné dans la première quinzaine du mois de juin.

La Suunto 9 Peak est proposée à un tarif de 569€ pour la version standard et 699€ pour la version titane.

Conclusion

Bien entendu, je ne me ferai un avis définitif sur cette nouvelle montre qu’après l’avoir emmenée avec moi durant quelques semaines lors de mes activités sportives. Changer le design et les matériaux d’une montre, c’est aussi la nécessité de trouver un nouvel équilibre entre le design des antennes, le fonctionnement des composants électroniques et cela peut amener de belles ou de mauvaises surprises, que ce soit sur la qualité de réception GPS/GNSS, de la connectivité aux capteurs etc…

Pas de grosse révolutions en terme de fonctionnalités. Celles et ceux qui attendaient de la musique ou de la cartographie seront déçus, même si ils ne sont probablement pas la majorité des utilisateurs de montres de la marque. Rappelons que la Suunto 7 propose une telle fonctionnalité, et que cette dernière a reçu plusieurs mises à jour pour bénéficier du suivi de parcours sur fonds de cartes.

Si on résume, les propriétaires de Suunto 9 (quelle que soit la version) ne verront que peu d’intérêts (hormis peut-être le design de la montre) envers cette Suunto 9 Peak, mais ce nouveau modèle permettra peut-être à Suunto de remettre sa série de montres sur le devant de la scène.

Quoi qu’il en soit, l’effort effectué par Suunto sur le design est appréciable, restera à voir ce que donne ce nouveau modèle à l’usage, ce qui ne manquera pas d’arriver lorsque mon modèle de test aura finalement réussi à justifier son test PCR de moins de 48 heures pour passer la frontière ;-)

Supporter ce site pour de futurs articles

Vous souhaitez acquérir le produit testé dans cet article? Cet article vous a été utile? Vous pouvez aider le site en l'achetant via l'un des liens partenaires ci-dessous. Vous pouvez utiliser les liens suivants pour vous rendre sur les sites partenaires de nakan.ch. En passant par ces liens, une petite commission est versée au site, ce qui me permet de continuer à vous offrir un contenu de qualité! Vous trouvez le détail des offres partenaires sur le comparateur. Pour tout savoir sur ma politique de publication et de publicité sur le site, rendez-vous ici!

Sur i-run.fr, profitez de 15% de remise sur les nouveautés textiles et chaussures grâce au code promo IRUN15! Les suisses profiteront de 15% de remise sur l'entier du site www.garmingps.ch grâce au code promo NAKAN (non cumulable avec d'autres offres)

i-run.fr
Alltricks France
GarminGPS.ch
Amazon France
* Non cumulable avec d'autres offres

2 commentaires

  1. Bonjour Nakan,
    Merci pour ce test.
    Si je récapitule, la Suntoo 7 est donc la seule de la marque à proposer de la musique (via Spotify ou Deezer) directement sur la montre ainsi qu’une navigation turn by turn suite à l’import d’itinéraires ?
    Plus clairement, on opte soit pour ces fonctions, soit pour une autonomie XXL (9 baro ou 9 peak) ? Si j’ai bien tout compris, c’est fort dommage car les deux vont de pairs entre un guidage efficace et une autonomie conséquence…
    Encore merci, hâte d’attendre ton retour sur ces questions !

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.