Les tests de matériel

Le radar Bryton Gardia R300L testé de fond en comble

Actuellement chez i-run
PROMO ACTUELLE

99.99€ chez Alltricks

En profiter!

Bryton est une marque taiwannaise d’électronique de cyclisme, qui propose depuis plusieurs années des compteurs GPS et autres accessoires de cyclisme. Lors de l’Eurobike 2022, il y a environ un an, la marque a annoncé le Bryton Gardia R300L, un feu arrière de vélo intégrant un radar. Son principe de fonctionnement est exactement le même que les séries Varia de Garmin: un feu qui permet au compteur ou à la montre associée d’indiquer l’approche de véhicules à l’arrière. Entièrement compatible avec la norme de feux ANT+, il utilise les même standards de communication que les radars Varia de Garmin. Plus léger qu’un RTL 515, le feu de Bryton est vendu par la marque comme plus réactif et légèrement plus endurant en termes d’autonomie. J’ai testé durant plusieurs mois le radar de Bryton, voici un test complet!

Comme tous les articles publiés sur ce site, ce test a été réalisé et rédigé de manière entièrement indépendante. Aucun contenu n'est sponsorisé ou influencé de quelconque manière par qui que ce soit!

Soutenir le site

Vous appréciez les contenus de nakan.ch? Vous souhaitez soutenir le site, tout en vous équipant avec les dernières nouveautés en matière de technologie sportive? En utilisant le lien sur l'un des logos ci-dessous, vous soutenez la réalisation de futurs tests de matériel sur le site! Et cela ne vous coûte rien de plus!

i-run, c'est le spécialiste de l'équipement de sport en ligne! Chaussures, textile, équipement et bien sûr, cardio-GPS!
Alltricks, c'est tout l'univers de l'outdoor, du vélo et de la course à pied, sans oublier bien sûr l'électronique de sport!
Uniquement pour la Suisse: grâce au code promo NAKAN, bénéficiez de 15% de remise sur l'entier du site garmingps.ch! (hors offres promotionnelles)
Les liens vers amazon.fr, i-run.fr, alltricks.fr contenus dans cet article sont des liens affiliés, qui permettent au site de reçevoir une commission. Sans incidence sur le prix de l'article!

Quoi de neuf?

A gauche: le Garmin Varia RTL515, à droite le Bryton Gardia R300L

Le Gardia R300L étant le premier feu arrière intégrant un radar proposé par Bryton, je vous dresse plutôt ici un comparatif avec le RTL 515 de Garmin, qui se trouve exactement sur le même segment de marché que le radar de Bryton:

Bryton R300LGarmin Varia RTL 515
ProtocolesANT+/BluetoothANT+/Bluetooth
EtanchéitéIPX7IPX7
Taille97 x 20.9 x 40 mm98,6 x 19,7 x 39,6 mm
Poids66 g71 g
SupportQuart de tour, spécifique BrytonQuart de tour Garmin
Tubes compatiblesRond, large et profiléRond, large et profilé
Luminosité max73 lumens en flash jour65 lumens en flash jour
Port de chargeUSB-Cmicro-USB
Détection de freinageOuiNon
Angle de vision220°220°

On le voit, au niveau des caractéristiques, les deux appareils se tiennent dans un mouchoir de poche. Le feu de Bryton est plus récent, on y trouve un port USB-C et un accéléromètre en plus. Mais pour le reste, ce n’est pas au niveau des caractéristiques techniques que se fera la différence, mais sur le fonctionnement ou le prix!

Modèles et prix de sortie

Au niveau du prix, le Gardia R300L de Bryton est lancé au prix de 129.95€. Le prix du RTL 515 de Garmin est plus élevé, mais on le trouve en promo lors d’actions à des prix proches de celui du Gardia. Là aussi, difficile de choisir en se basant uniquement sur ce critère…

Présentation du Gardia en vidéo

Comme il peut être difficile de montrer dans un test écrit toutes les fonctions d’un radar et l’interaction avec le compteur et d’autres fonctions, j’ai fait une vidéo de présentation de ce radar:

Le grand déballage

Lorsqu’on reçoit le Gardia de Bryton, il est packagé dans un emballage sobre qui reprend les visuels de l’appareil et au dos, ses caractéristiques:

Le contenu du packaging est le suivant:

  • Un support pour le tige de selle. Sans adapatateur, il convient aux tubes de selles ronds standards
  • Un adaptateur pour le support pour les tiges de selles profilées
  • Et un autre adaptateur pour les tiges de selles plus larges
  • Pour la recharge, un câble USB-A vers USB-C
  • La documentation
  • Le feu/radar Gardia R300L

Autonomie

L’autonomie générale d’un radar va largement dépendre des conditions d’utilisation, du mode de fonctionnement et du nombre de véhicules qui vont être détectés sur une période donnée. Voici les chiffres communiqués par les fabricants pour le Gardia R300L et, toujours en comparatif, le Varia RTL515 de Garmin:

Bryton Gardia R300LGarmin Varia RTL515
Fixe haute intensité8h (20 lumens)6h (20 lumens)
Fixe faible intensité12h (5 lumens)
Mode peloton11h (12 lumens)8h (8 lumens)
Flash nuit17h (12 lumens)6h (29 lumens)
Flash jour17h (73 lumens)16h (65 lumens)
Lumière éteinte24h

Sur cet aspect là, encore, les spécifications ne permettent pas de mettre définitivement en avant un appareil plutôt que l’autre…

Le radar est équipé d’un port USB-C pour la recharge. On pourra utiliser pour le charger n’importe quel chargeur USB-A avec le câble fourni ou un chargeur PD USB-C avec un câble USB-C.

L’application Bryton pour le radar Gardia

Bryton met à disposition une application pour mobile spécifique pour la gestion du Gardia. Cette application permet de:

  • Gérer la configuration du radar
  • Mettre à jour le firmware lorsque de nouvelles versions sont disponibles
  • Afficher les données du radar si on ne dispose pas d’autre afficheur comme un compteur ou une montre

Dans la partie réglage, on trouve l’appareil lorsqu’il est connecté, son niveau de charge et la version du firmware. Ensuite, en allant dans les paramètres, on peut gérer l’appareil, les alertes (uniquement pour l’application sur le mobile, pour les compteurs ou autres montres, ces réglages se font sur l’appareil en question) et activer ou non l’indication de freinage:

Et l’application permet de servir également d’afficheur en l’absence d’un compteur ou d’une montre compatible. Dans ce cas, l’app affiche simplement de manière stylisée la route, et les véhicules qui approchent par l’arrière. On peut aussi choisir le mode de fonctionnement du feu depuis l’app:

Coupler le Bryton Gardia R300L à un compteur vélo ou une montre

La procédure de couplage est identique à celle de n’importe quel accessoire ANT+ ou Bluetooth. Sur une montre ou un compteur Garmin, le couplage du Gardia entraîne automatiquement la création d’un réseau de feux. Il est alors possible de configurer directement depuis le compteur ou la montre le mode de fonctionnement (mode d’éclairage).

Sur d’autres appareils compatibles, comme le compteur Hammerhead Karoo ou un compteur Wahoo, la procédure consiste simplement à ajouter un accessoire de type radar.

Ensuite, le compteur ou la montre fonctionne exactement de la même manière qu’avec un radar Varia.

Le Gardia couplé au compteur Bryton S800, le véhicule en approche sur le bord droit

Utilisation sur le vélo

Généralités sur le radar Gardia

Le Gardia R300L dispose d’un seul bouton, et de LEDs de statut en plus de son éclairage principal. On allume ou éteint l’appareil avec une pression prolongée sur le bouton qui se trouve sur le dessus de l’appareil.

Ensuite, on change de mode d’éclairage avec une pression courte sur le bouton. Dans les grandes lignes, c’est tout ce qu’il y a à savoir sur les manipulations à effectuer sur l’appareil lui-même!

Fixer le Gardia sur le vélo

En déballant le Gardia, je me suis dit naïvement que Bryton avait utilisé le même système de fixation que celui de Garmin. Visuellement, au premier abord, le support et l’arrière du feu sont extrêmement proches du système des Varia. Mais en quelques secondes, le problème saute aux yeux: l’orientation du support sur le Gardia est à l’opposé de celui du Varia de Garmin.

Le Varia de Garmin à gauche, le Gardia de Bryton à droite

Au final, impossible de fixer le Gardia au support de mon Varia… Et même sur des supports que l’on pourrait réorienter, le système est suffisamment différent pour ne pas être compatible. Cela signifie qu’il n’est pas possible d’utiliser des supports tiers prévus pour le Varia avec le Gardia.

Le support fourni par Bryton permet de fixer le feu sur des tiges de selles rondes, ou avec un adaptateur fourni sur les tiges profilées ou en forme de D:

Les modes de fonctionnement

On trouve sur le Gardia plusieurs modes de fonctionnement:

  • Fixe, à haute intensité: éclairage constant, 20 lumens
  • Fixe, faible intensité: éclairage constant, 5 lumens
  • Flash de jour: éclairage par impulsions, 73 lumens
  • Flash de nuit: éclairage par « impulsions »ondulations », 12 lumens
  • Mode peloton: éclairage constant, 12 lumens
  • Lumière éteinte: éclairage désactivé mais radar actif

Dans tous les modes, l’éclairage est dynamique, c’est à dire qu’il change si un véhicule est détecté à l’arrière en approche. En mode fixe, la lumière va se mettre à varier d’intensité pour attirer l’attention du conducteur. En mode flash, la vitesse change également en fonction de l’approche d’un véhicule.

La détection des véhicules

Je suis un habitué des radars sur le vélo. Depuis la sortie du tout premier modèle de Varia de Garmin, rares ont été mes sorties effectuées à vélo de route sans cet accessoire. C’est devenu un indispensable, que ce soit à vélotaf ou sur les vélos de route ou de triathlon.

Du coup, c’est assez curieux que j’ai découvert les arguments de Bryton: leur Gardia serait plus réactif que les radars concurrents (comprenez les Varia de Garmin). Il permettrait une détection sur une plus grande distance, et proposerait une meilleure autonomie.

Les premiers tests: des voitures fantômes

J’ai débuté les tests avec l’une des première version de firmware du Gardia lors d’une semaine d’entrainement cycliste à Majorque, à la fin du mois de mars. Lors des premiers kilomètres, je n’ai pas noté de différences avec les radars Varia. Mais soudain, après environ 40 minutes de sortie, mon compteur n’a pas arrêté de m’avertir de l’approche de 4 à 5 véhicules en continu. Tout cela alors qu’il n’y avait rien derrière moi: ni voiture, ni autres cyclistes, ni rien d’autre sinon des moutons et des chèvres dans les champs alentours…

C’était en continu, le compteur s’affolait: les voitures arrivaient et repartaient. Le compteur bipait à tout va. J’ai fini par éteindre puis redémarrer le Gardia pour qu’il fonctionne à nouveau correctement. Le premier jour, je n’ai plus rencontré ce problème. Mais il s’est reproduit à 3 reprises au cours de la semaine.

Plus problématique: les voitures « oubliées »

Plus problématique que des faux positifs ci-dessus: les voitures « oubliées » par le radar. Car c’est la grande force des radars de Garmin: depuis toutes ces années d’utilisation, je n’ai plus jamais été surpris par une voiture qui débarque de nulle part. Le taux de détection des différentes générations de Varia que j’ai utilisés frôle les 100%. A un point ou (je sais que c’est mal, très mal) il m’arrive d’effectuer des manœuvres comme un passage de relai ou un décalage à droite sans même regarder derrière moi, en jetant jsute un oeil sur le compteur. Je regarde quand même sur mon épaule pour les manœuvres à gauche ;-)

Et la grosse surprise avec le Gardia, c’est que je me suis fait doubler par des voitures qui n’ont jamais été signalées par le radar. La première fois, je me suis dit que j’avais peut-être raté le signalement à cause du bruit ambiant. Mais après 7-8 voitures « manquées » à la fin de la semaine, le constat était clair.

Pour en avoir le coeur net, je me suis arrangé pour monter le Varia RTL 515 et le Gardia sur mon vélo de route et effectué quelques sorties supplémentaires de test. Le résultat global montre un fonctionnement très proche: les véhicules sont signalés par les deux appareils au même moment ou presque, et leur progression sur l’écran des compteurs est semblable. La seule différence: entre 1 ou 2% des voitures sont « oubliées » par le Gardia, et environ 10% sont annoncées tardivement par rapport au Varia.

De plus, le problème des voitures « fantômes », bien que moins fréquent que mes expériences à Majorque, sont toujours présents…

L’absence de droit à l’erreur

Comme l’a très bien écrit Ray Maker, le problème avec ce type d’accessoires, c’est qu’il n’y a pas de marge de manœuvre, pas de droit à l’erreur. On lui fait confiance, ou non… Et avec des voitures « oubliées », c’est un « non ».

Les choses ont peu à peu évolué et j’ai l’impression que la fiabilité s’améliore avec les mises à jour de firmware. Lors de mes dernières sorties, notamment celles durant lesquelles j’ai fait les vidéos, j’ai rencontré moins de problème. Il m’a du coup été plus difficile de les documenter… Mais pour autant, j’ai tout de même rencontré le problème de voitures « fantômes », ou de voitures détectées tardivement.

Les mêmes « limites » que les autres radars

Pour ce qui concerne les autres situations particulières, le Gardia se comporte de la même manière que les radars Varia de Garmin. Je note en particulier les points suivants, qui, d’un point de vue technologique, sont tout à fait « normaux » et ne constituent pas des problèmes de fonctionnement:

  • Un ou plusieurs cyclistes approchant à une vitesse plus rapide à l’arrière sont détectés comme des véhicules qui approchent
  • Un train circulant sur des voies parallèles à la route, ou des véhicules sur une voie de circulation parallèle mais séparée sont également détectés et affichés comme des véhicules approchant à l’arrière
  • Alors que plusieurs véhicules approchent à l’arrière, un seul est détecté. Cela arrive si ce véhicule masque le ou les suivants. Par exemple une camionnette masquera probablement le motard qui se trouve derrière
  • Sur une route sinueuse, en sortie de virage, les véhicules peuvent être détectés tardivement, en fonction de l’angle disponible pour les détecter
  • Si un ou plusieurs véhicules se stabilisent derrière le vélo et maintiennent une vitesse égale à celle du cycliste, le radar va cesser de les détecter après une certaine période, et ne plus afficher de véhicules à l’arrière.

Toutes ces situations arrivent assez régulièrement, et le comportement décrit du radar est considéré comme « normal ».

Le mode de détection de freinage

Le Gardia de Bryton propose une fonction inédite: avec un accéléromètre interne, le feu est capable de détecter une décélération et d’indiquer avec un changement du mode lumineux un freinage. Dans l’application, il est possible d’activer ou non cette fonction.

J’ai voulu tester ce mode, alors j’ai utilisé mon drone pour me suivre et j’ai effectué plusieurs freinages sur une route fermée à la circulation. Premier constat, ce mode ne fonctionne qu’en feu clignotant, car lorsqu’il détecte un freinage, il passe en mode fixe. Donc si on a configuré de mode fixe permanent, surtout en intensité élevée, on ne note aucune différence.

Deuxième constat: la réactivité n’est pas vraiment au rendez-vous. Et ce n’est que bien après avoir initié le freinage que le feu le détecte, et le notifie. Comme il est difficile d’illustrer cela, rendez-vous dans la vidéo pour vous rendre compte du fonctionnement de cette fonction!

Conclusion du test du Bryton Gardia R300L

J’ai aimé ou pas aimé

Sur le Bryton Gardia R300L, j’ai aimé:

  • Le format léger et assez compact du radar/feu de Bryton
  • L’autonomie et la luminosité qui rivalisent avec le Varia de Garmin
  • Le fonctionnement sur les compteurs et les montres aussi simple que pour les radars Varia

J’ai moins aimé:

  • Le choix d’un système de fixation différent de celui de Garmin qui empêche l’utilisation des supports pour ce dernier
  • Les quelques ratés dans la détection de véhicules
  • La bonne idée du feu pour les freinages mais sur le terrain une latence trop importante pour le rendre réellement utile…

Supporter ce site pour de futurs articles

Rédiger des tests et des articles sur la technologie dans le sport est une passion dévorante. Cela fait plus de 12 ans que je le fais en marge de mon activité professionnelle et sportive. Je ne compte pas mon temps, et je ne suis absolument pas rémunéré par les marques pour le faire. En passant par l'un des liens ci-dessous pour réaliser votre prochaine commande en ligne, je touche une petite commission sur la transaction, vous soutiendrez le site, et cela ne vous côutera pas plus cher! Pour tout savoir sur ma politique de publication et de publicité sur le site, rendez-vous ici!

i-run, c'est le spécialiste de l'équipement de sport en ligne! Chaussures, textile, équipement et bien sûr, cardio-GPS!
Alltricks, c'est tout l'univers de l'outdoor, du vélo et de la course à pied, sans oublier bien sûr l'électronique de sport!
Uniquement pour la Suisse: grâce au code promo NAKAN, bénéficiez de 15% de remise sur l'entier du site garmingps.ch! (hors offres promotionnelles)

3 commentaires

  1. Très pratique et sécurisant ce type de feu.
    Par contre, les tarifs du conçurent Garmin sont délirants…
    Actuellement 215€, alors que j’ai acheté le mien avant noël à 129€ (vendu par Amazon) !

    Je suis tout de même surpris que ce Bryton ne voit parfois pas les voitures, nous sommes sur un accessoire de sécurité et il n’y a pas place à l’erreur…
    Jamais eu de problème de détection sur Garmin, mais je vérifie toujours visuellement avant de faire un écart ou couper la route…

  2. Le mien change de mode d’éclairage, je pars avec le radar uniquement (sans éclairage) et au bout d’un moment il se met en éclairage fixe pour le reste de la sortie vélo. Avez vous constaté cela dans vos expériences avec cet appareil ?

  3. Je sors généralement seul, les sorties sont de plus en plus dangereuses les voitures te frôlent .
    J’envisage d’acheter un radar de feu arrière, es ce que le Bryton R300 L est compatible avec le GPS Garmin 810.
    Merci de votre réponse

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.