Ironman 70.3 Switzerland (Rapperswil) 2013

La saga avait commencé bien avant le weekend de la course, avec le problème de la température du lac de Zürich, que je vous relatais dans ce billet. Je me demandais alors si j’allais participer à mon premier duathlon, la réponse était claire avant même de me déplacer à Rapperswil: la natation n’aura pas lieu, et ce 70.3 sera couru sous forme d’un duathlon de 4.5km – 90km – 21.1km.

Ce printemps ayant vraiment du mal à s’imposer, nous avions dores et déjà mis une croix sur la partie aquatique de ce triathlon. La température de l’eau ne laissait ce weekend aucune place à l’interprétation d’aucun règlement: à peine 10°C.

Ironman 70.3 Switzerland

Cette année, ce sont les fortes pluies qui sont tombées sur la région durant les semaines précédentes qui tiendront le haut de l’affiche. Cette pluie aura plusieurs conséquences sur le déroulement de la course…

L’arrivée à Rapperswil et le briefing de la course

Nous arrivons donc sur place en début d’après-midi samedi, sous une pluie intense, et nous rendons directement au briefing qui promet d’être riche en informations. En effet, il est rare d’assister à un triathlon qui n’en est plus un.

En réalité, seule la procédure de départ change radicalement. Par catégorie d’âge, les participants se placent dans différents blocs de temps estimé pour le premier segment de course à pied, d’une distance de 4.5km. Ensuite, pas de transition au sac comme il était prévu, mais transitions « traditionnelles ». Étape suivante, l’enregistrement des vélos.

Ironman 70.3 Switzerland

Ci-dessus, les vélos des professionnels dans la zone de transition.

Première conséquence de la pluie, la zone de transition est détrempée

Ironman 70.3 Switzerland

En arrivant dans la zone de transition pour l’enregistrement des vélos juste après le briefing, nous nous en sommes rendu compte très vite: le terrain en herbe sur lequel est disposée la zone de transition est véritablement détrempé. Impossible de garder les pieds au sec. De plus, avec le passage incessant des athlètes de et vers leurs vélos, le terrain se transforme rapidement en champ de boue…

Ironman 70.3 Switzerland

Deuxième conséquence de la pluie: un parcours vélo dangereux

Le samedi en fin de journée, avant de passer à l’hôtel, nous passons en revue un tiers du parcours vélo en voiture. Et nous constatons que par endroits la route n’est pas mouillée, mais véritablement submergée:

Et un autre exemple:

A certains endroits, ce sont des torrents de boue et de graviers qui se déversent sur la route. A mon avis au vu de ce repérage, la route est trop dangereuse. En plus du froid, le risque de chute est non négligeable sur le parcours vélo. Cette course est clairement l’un des objectifs de ma saison, mais pas le principal. Je décide à ce moment de ne pas prendre le départ le lendemain.

Troisième conséquence de la pluie: un semi-marathon réduit

Le parcours de course à pied étant partiellement inondé, c’est l’une des informations de dernière minutes avant que les athlètes ne s’élancent. La hauteur du lac rend une partie du parcours à pied impraticable, le semi-marathon est donc rogné de 2 kilomètres.

Ironman 70.3 Switzerland

La course

Malgré la situation, les athlètes sont là nombreux à l’heure du départ et la procédure suit son cours. Le temps est sec mais le ciel menace à chaque instant de se déverser sur la région. Les premiers blocs partent sur le premier segment de course à pied.

Ironman 70.3 Switzerland

J’ai vraiment été surpris de voir à quelle allure partaient les premiers sur cette partie de course à pied d’un peu moins de 5 kilomètres. Clairement en dessous des 4 minutes au kilomètre! Tout est toujours mouillé, mais la pluie ne tombe pas, et les départs se suivent.

Ironman 70.3 Switzerland

La course à pied revient sur la zone de transition en passant devant le Zoo du cirque Knie, courreurs se succédant sur la route pour le plus grand plaisir de spectateurs privilégiés…

Ironman 70.3 Switzerland

Les braves coureurs passent de la course à pied au vélo sur un terrain qui ressemble de plus en plus à un parcours de cyclocross, mais s’en vont sur leur vélo pour les 90 kilomètres.

Ironman 70.3 Switzerland

Alors que les transitions battent leur plein, la pluie commence à tomber sur Rapperswil. Nous apprenons à ce moment que d’importantes précipitations sont en cours sur le parcours vélo.

Pendant plus de 15 minutes, les départs des dernières vagues sont suspendus dans la zone de départ. Le speaker annonce des conditions de pluie trop dangereuses sur le parcours vélo.

Quatrième conséquence de la pluie: course annulée

20 minutes passent encore avant que l’organisation annonce l’annulation pure et simple de l’épreuve, à cause d’un glissement de terrain sur le parcours vélo, ayant amené des arbres entiers sur la route:

Ironman 70.3 Switzerland

La course annulée, les cyclistes sont redirigés vers le départ et les autres athlètes sont neutralisés dans la zone de transition. Tout le monde revient progressivement dans la patinoire, au centre des festivités pour la remise des T-Shirts de finishers et des médailles. Les conditions d’un éventuel remboursement et les modalités concernant les slots pour les championnats du monde nous seront communiqués ultérieurement.

Ironman 70.3 Switzerland

Ayant décidé de ne pas prendre le départ de cette course (c’est la première fois que cela m’arrive), je constate que mes raisons n’étaient de loin pas dénuées de sens… Mais ce n’est que partie remise, et dans tout juste un mois, c’est en Norvège que le prochain 70.3 de la saison est programmé!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.