Tentative de record de l’heure à Aigle, le 30 octobre 2014

J’étais à Aigle ce jeudi, en début de soirée, quand Matthias Brändle allait tenter de détrôner Jens Voigt sur le record de l’heure et dépasser ses 51.110 km effectués en septembre à Grenchen au Vélodrome Suisse. J’arrive vers 17h40, alors que le départ pour la tentative de record est fixé à 19h.

Record de l'heure, Aigle

Habitué des lieux pour y rouler au moins une fois par semaine durant la saison hivernale, j’entre pour l’une des toutes premières fois « par la grande porte », utilisant habituellement l’entrée de service donnant directement en dessous de la piste!

Record de l'heure, AigleQuelques personnes sont déjà là, mais les cars qui débarquent les supporters autrichiens (Matthias Brändle est autrichien, les siens sont venus en nombre) viennent d’arriver dans le parking. Je profite donc de prendre une bonne place pour la prise de photos. La salle commence à se remplir. Du haut, cette piste est toujours très impressionnante.

Record de l'heure, AigleVers 18h15, Brändle arrive pour un petit échauffement, d’abord dur rouleau, puis ensuite derrière un scooter sur la piste, afin de prendre le rythme en bénéficiant de l’aspiration.

Record de l'heure, AigleA la fin de l’échauffement, pendant que lui va se concentrer sur la performance à réaliser et probablement tourner encore un peu les jambes sur le rouleau, les officiels de SwissCycling et les chronométreurs s’activent. Quelques répétitions de la procédure de départ plus tard, il est temps de préparer le vrai.

Record de l'heure, AigleMatthias Brändle monte sur son vélo, puis attend l’heure fatidique du départ. Une fois le départ donné, il prend rapidement une allure légèrement supérieure au record actuel, ne laissant pas très longtemps planer le doute.

Record de l'heure, AigleChacun des tours de la piste de 200m est effectué environ en 14 secondes. Ça fait vite beaucoup de tours. En tout cas, pour moi, c’est idéal car cela permet de voir passer l’autrichien presque 260 fois devant moi pendant l’heure de son record, de quoi faire beaucoup de photos (dont 90% seront ratées!).

Record de l'heure, AigleJamais le bonhomme n’aura été en retard sur le record, même si il comptait plus d’avance sur Voigt à la demi-heure qu’à la fin, Il a toujours fait la « course en tête ». Il n’en reste pas moins que cet effort solitaire est des plus impressionnant! Régulier comme un métronome, il faut avoir fait de la piste ou au moins du vélo pour se rendre compte à quel point l’exercice est difficile.

Record de l'heure, AigleCar non seulement il y a l’effort constant, pas une seconde de répit sur les 3600 que dure la tentative de record, mais il y a aussi la lassitude. Tourner en rond sur une piste de 200m avec pour seule distraction la ligne des chronométreurs est une épreuve pour la concentration.

Record de l'heure, Aigle

On a tellement vite fait de dévier de la ligne ou pire… Car pendant ce temps là, tous les officiels sont là pour veiller à ce que l’athlète ne « coupe » pas de la ligne inférieure de la piste afin de pouvoir homologuer le record.

Record de l'heure, AigleDans les dernières 10 minutes, on sent que l’exercice devient périlleux, mais l’avance sur le record est confortable.

Record de l'heure, AigleIl passera le cap fatidique des 256 tours nécessaires pour égaler le record actuel après un peu moins de 58 minutes.

Il améliorera ensuite le record de quelques 800 mètres pour l’établir à 51.852 mètres (la correction de 2 mètres viendra quelque minutes seulement après la fin de la tentative).

Record de l'heure, AigleMarqué par l’effort, nécessitant quelques minutes pour reprendre ses esprits, Matthias Brändle est désormais le nouveau détenteur du record de l’heure!

Record de l'heure, AigleMais comme l’UCI a changé le règlement de son record cette année, de nombreux coureurs ont annoncé leur volonté de se frotter à nouveau à l’épreuve de l’heure. Le nom de Bradley Wiggins a été évoqué pour 2015, gageons que la marque va continuer à s’améliorer…

Terminons ce billet avec une petite vidéo rapidement montée pour sentir un peu l’ambiance dans ce vélodrome:

Merci pour votre visite!

Tagged ,

3 commentaires pour “Tentative de record de l’heure à Aigle, le 30 octobre 2014

  1. En vrac:
    – C’est sûr que dans ce genre de conditions c’est très dur d’avoir des photos « utilisables ». Après tout dépend de l’exigence du photographe pour trouver une photo réussie ou non. La dernière photo ou il est dans l’effort est juste magnifique, avec ce petit flou qui renforce l’effet de vitesse. Très bon!

    – Je ne suis pas spécialiste mais j’ai l’impression que la Suisse est régulièrement choisie pour ce genre d’exercices, une explication?

    – Les cyclistes n’ont pas le droit de s’aider d’un ordinateur de bord (Matthias en avait un derrière la selle pour analyses à posteriori). Etait-il panneauté, ou pouvait-il voir l’écran du vélodrome pour se donner une idée de ses temps?

    Merci pour l’article!

    1. Bonjour,

      Merci pour le commentaire des photos. Le plus gros problème que je rencontre c’est la faible ouverture de mon objectif 75-300mm utilisé ce soir là pour avoir un zoom correct. Il fallait donc d’une part pousser la sensibilité à 800 voire 1600 ISO (et donc accepter du bruit) et en plus réussir à « filer » le sujet… Donc beaucoup de déchet. Mais pour illustrer un billet de blog amateur, j’estime que ce que j’ai publié est correct!

      Concernant le choix de la Suisse, je pense que ces derniers temps, d’une part Andy Rihs qui venait de terminer « son » vélodrome a tout fait pour faire venir Voigt pour sa tentative. Ensuite, l’équipe IAM étant basée en Suisse, l’UCI a probablement plaidé sa cause pour que le record soit tenté sur la piste de son centre de formation à Aigle… Mais je ne crois pas que la Suisse propose des conditions particulièrement favorables à l’établissement d’un record. L’idée de penser que l’altitude est favorable au record a du être balayée, les dernières tentatives ayant eu lieu en altitude à Mexico en 1984.

      J’ignore si le compteur est interdit ou si Brändle n’en voulait simplement pas, mais en tous les cas il pouvait clairement lire les données de l’écran géant, mais surtout bénéficiait d’informations par un officiel ainsi que son coach. Il était donc vraisemblablement informé très précisément sur l’avancement de sa performance.

      Sportivement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.