Un week-end dans les Pyrénées-Orientales

Profitant d’un week-end prolongé à quelques semaines de la première grosse échéance de la saison, c’est avec un collègue de club que nous sommes descendus « dans le sud », au Barcarès, pour quelques jours à peaufiner notre condition de triathlète.

voilier_web

Première sortie le samedi matin, nous nous sommes largement inspirés des parcours du club cycliste du coin pour nos escapades. Donc, sous un soleil radieux, c’est le parcours qui nous emmène vers les cols de la Bataille et de la Dona que nous suivons, pour une sortie de 110km environ (on peut voir sur le tracé que les gars ne sont pas du coin, avec plusieurs hésitations…)

Dans la journée, plusieurs lieux magnifiques, comme cette route qui longe Baixas:

BaixasEt ce n’est pas la crevaison matinale qui aura raison de nos ambitions, puisque nous passons successivement le col de la Bataille:

Col de la BataillePuis le col de la Dona:

Col de la DonaDepuis là, la montée continue un petit peu, avec des vues imprenables:

paysage_01_webAprès le retour de cette première sortie, enchainement de course à pied de quelques kilomètres, pour la forme.

Le lendemain, c’est la pluie qui nous réveille en cognant contre la vitre. Changement de programme et direction la piscine de Canet-en-Rousillon pour une séance de tournage de bras…

piscine_canet_webEn plain air mais chauffée, la piscine me permet d’effectuer la première séance de ma saison en bassin de 50m… De retour au Barcarès, petit footing de 13km. On passe le temps comme on peut en attendant que la météo soit un peu plus favorable.

Et le lendemain matin, le ciel toujours chargé et la pluie tombant encore, c’est retour à la piscine le matin pour de nouvelles longueurs, avant que la météo ne tourne et que l’on puisse enfin reprendre les vélos pour la deuxième sortie, d’environ 85km.

Cette sortie nous emmène tout autour de l’étang de Salses. Le début entre le Barcarès et Leucate est un peu difficile sur une route à fort trafic, mais ensuite, ce sont de nouveau de jolies petites routes qui nous attendent! Entre les crêtes parsemées d’éoliennes:

eolienne_web et les petits villages perchés dans la montagne:

village_01_webL’habituel enchainement de course à pied vient ponctuer la journée. C’est donc un triathlon (mais pas tout à fait enchainé) que nous avons effectué ce jour là!

Le mardi, le ciel présente un bleu vierge de tout nuage, il s’agit de la journée idéale pour notre grosse sortie de la semaine. Départ du Barcarès par la voie verte de l’Agly, qui nous mène jusqu’à Rivesaltes:

voie_verte_agly_webNous passons à nouveau à Baixas, avec une vue incroyable sur le Canigou:

canigou_webPuis c’est Calce et Estagel avant de prendre la direction de Maury. Commence alors la montée avec en point de mire le Château de Quéribus. Arrivés en haut du col, nous poussons la montée jusqu’au parking du Château. Un peu moins de 2km à environ 14% de pente… Solide!

Chateau de QuéribusMais la vue sur le château en vaut bien la peine…

queribus_webEt la vue sur le petit village de Cucugnan dans la vallée vaut également le coup d’œil:

cucugnan_webAprès une pause sur une terrasse du village, nous reprenons la route vers Tuchan pour basculer dans la vallée, avec de jolis points de vue:

riviere_webRetour par des routes que nous connaissions depuis la veille, Opoul et Salses avant de revenir à notre point de départ. Nouveau petit enchainement de course à pied après cette sortie vélo de 132km.

Pour le dernier jour de notre séjour, le mercredi, sortie en direction de l’Espagne pour aller du côté de la tour de la Madeloq. Un fort vent souffle du sud, et l’allure à l’aller s’en ressent. L’approche vers le village de Collioure n’a pas de grands attraits, mais une fois arrivé à ce dernier, le paysage vaut le déplacement. Depuis là, la route s’élève et nous permet de prendre de la hauteur sur le village:

village_02_webPuis carrément sur tout les environs:

vue_montee_madeloq_mediumPassage par le col de Mollo, avec un vent à décorner les boeufs:

Col de MolloMais pas de montée à la tour. Après le château de la veille, la volonté de retourner dans des pentes infernales n’était pas au beau fixe…

Retour bien plus facile avec le vent dans le dos, pour terminer cette dernière sortie de 125km, avant de ranger les vélos dans la voiture pour rentrer…

Au total, 452km de vélo, près de 30km de course à pied et 5km de natation. La préparation pour le 70.3 de Barcelone est donc en bonne voie!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.