Puissance en course à pied, épisode 9: Analyser ses données

promotion nakan.ch est aussi sur YouTube Astuces, tests et bien plus sont à retrouver sur la chaîne YouTube. Ne manquez pas les dernières vidéos et n'oubliez pas de vous abonner
 
Vidéo Youtube
Vidéo Youtube
Vidéo Youtube
Vidéo Youtube

S'abonner à la chaine:

Au cours des épisodes précédents, nous avons abordés sous de multiples aspects l’utilisation de la puissance en course à pied. Mais pour en tirer le plus de bénéfices possibles, en plus d’avoir une bonne compréhension de la valeur que l’on a sous les yeux lorsqu’on court, il est utile de savoir aussi comment décortiquer les données après l’entrainement. Afin de pouvoir analyser de manière pertinente une séance et la progression sur une période plus longue, je vous propose dans ce dernier épisode de la série de nous intéresser à deux outils d’analyse: Stryd Powercenter et TrainingPeaks.

Puissance en course à pied, épisode 9, en vidéo

Pourquoi ces deux plate-formes?

Pourquoi se concentrer sur ces deux plateformes alors qu’il existe de nombreux autres outils, et en particulier les plateformes des marques de montres (Polar Flow, Garmin Connect, l’app Suunto ou encore l’app de Coros)? Simplement car si ces outils permettent effectivement d’avoir une vue plus ou moins complète sur une séance, ils sont très pauvres dans l’analyse à plus long terme. TrainingPeaks est une solution d’analyse qui existe depuis de nombreuses années, et avant de s’intéresser à la puissance en course à pied elle permettait déjà une analyse complète de la performance dans de nombreuses disciplines sportives.

Powercenter est une interface conçue par et pour Stryd, qui se concentre sur les données de ce capteur. Elle est complète, propose de nombreux outils et est assez simple à prendre en main. Cela en fait une plateforme idéale à utiliser en parallèle de celle de sa marque de montres favorite!

L’analyse dans TrainingPeaks

TrainingPeaks est un outil basé entièrement en ligne, accessible au travers d’un navigateur Internet idéalement sur un ordinateur. Une app mobile permet de consulter une partie des données, mais pas forcément toutes. Dans l’analyse qui suit, j’utilise la version complète de TrainingPeaks, qui est payante (20$ par mois pour un abonnement mensuel, qui passe à un peu moins de 10$ par mois pour un abonnement annuel). Une partie des fonctions ou données présentées ici ne seront pas disponibles dans la version de base gratuite.

Configurer son dashboard pour les données à long terme

La première partie consiste à configurer les données pertinentes que l’on souhaite avoir sous les yeux pour une analyse long terme. Voici les informations que j’ajoute à mes dashboards de TrainingPeaks et comment je les utilise.

Graphique de pic de puissance à pied (Running Peak Power)

Ce graphique montre une courbe qui correspond à une puissance liée à une durée. J’affiche en général le graphique pour la saison en cours en comparaison de la saison précédente pour noter les progrès.

Concrètement, ce graphique me permet de savoir très rapidement quelle a été ma meilleure moyenne de watts pour une durée donnée lors d’un entrainement ou compétition cette saison. Si je veux savoir quelle a été ma performance moyenne en watts sur 20 minutes par exemple. De plus, Training Peaks permet facilement de comparer les données avec une autre période de temps, par exemple l’année précédente.

Temps dans les zones (Time in zone)

Si on verra que ces données de zone sont très utile à consulter pour une séance spécifique, afficher ici le temps passé dans les zones de puissance permet de consulter, pour une période donnée, la distribution dans les différentes zones, afin de garder un oeil global sur le plan d’entrainement. On peut facilement et rapidement passer de la semaine au mois voire à l’année!

TSS Par semaine (TSS per week)

On l’a vu dans l’épisode qui traite de la charge d’entrainement: le TSS ou RSS permet une bien meilleure quantification de la charge d’entrainement que la durée ou la distance. Ce graphique permet très simplement de voir la charge d’entrainement de semaine en semaine uniquement pour la course à pied. Cela permet ainsi d’identifier rapidement une semaine avec une charge plus importante que les précédentes, ou à l’inverse avec une charge moindre!

Configurer le détail de son activité

Comme pour le dashboard, il est possible de personnaliser les données affichées dans l’analyse d’une activité de course à pied. Pour l’analyse de mes séances, j’ai ajouté les graphiques suivants:

  • Peak Power, comme pour le dahsboard, la courbe de puissance par distribution de temps, mais uniquement pour cette séance
  • Power by zones, qui affiche le temps passé dans chaque zone de puissance
  • Power distribution chart, que j’utilise un peu moins, qui affiche la distribution de puissance par un incrément configurable

Bien entendu, toutes les métriques spécifiques à la puissance (VI, IF, TSS, NP et puissance moyenne ou max) sont également disponibles dans le détail de l’activité.

L’analyse dans Stryd Powercenter

L’interface de Powercenter est assez simple à prendre en mains. Une fois connecté, on se retrouve avec son profil de coureur à pied. Les métriques importantes des 3 derniers mois d’entrainements s’affichent sur cette page.

CP et les zones de puissance

En haut à gauche, on retrouve les informations de CP (ou rFTPw) ainsi que les zones de puissance. Comme cela a déjà été abordé dans l’épisode sur la détermination de ces valeurs, Stryd permet d’activer la définition automatique de CP et dans ce cas, met à jour entièrement automatiquement ces données.

Dernières séances de course à pied et Running Stress Balance

Sur la droite on retrouve dans un bloc les dernières activités de course à pied enregistrées dans Powercenter, puis le graphique de Running Stress Balance. Ce graphique montre la tendance des 90 derniers jours quant à l’amélioration de la forme en course à pied. Ce graphique permet donc d’identifier assez rapidement un entrainement trop intensif, ou au contraire une période d’entrainement avec une charge trop faible.

Les valeurs situées en-dessous de -40 doivent être considérées comme du sur-entrainement, entre -25 et -40, on se trouve dans une zone de forte charge, dans laquelle il faut être prudent et ne pas en faire trop, l’idéal d’une période de préparation étant entre -10 et -25.

Des périodes de récupération ou de régénération devraient voir le score évoluer entre 5 et -10, et la période de tapering entre 20 et 5 afin d’arriver au plus proche de sa forme optimale pour la compétition visée.

Historique d’entrainement

Le graphique du centre de la page affiche tous les entrainements passés par leur RSS (indicateur de charge d’entrainement). La ligne blanche est une moyenne sur les 42 derniers jours pour voir la tendance d’entrainement. Sur ce graphique, on retrouve également les changements de CP au travers de petites flèches vertes ou rouge, avec des indications sur la variation de cette valeur.

La courbe de puissance Power Duration Curve

Ce graphique montre les meilleures performances par distribution de temps réalisées au cours des derniers 90 jours (par défaut). Il est ainsi possible de savoir quelle a été la puissance moyenne pour des efforts de quelques à secondes à plusieurs heures. Au-dessus du graphique, il est possible de changer la période de temps par défaut et de comparer avec une autre période.

Sur ce graphique, il est également possible d’afficher la courbe calculée par le modèle de CP automatique, qui correspond à la courbe complète calculée par l’outil de détermination automatique de CP.

Analyser ses séances d’entrainements

Dans la vue de calendrier, Stryd propose d’analyser en détail chaque séance. Ici aussi, la vue a été simplifiée et optimisée au maximum pour aller à l’essentiel.

Temps passé dans les zones

La première information intéressante est le temps passé dans chaque zone de puissance. On retrouve ces informations dans la partie Time in Zones en bas à droite de la page:

Le graphique pour analyser toutes les données

L’essentiel de l’analyse peut ensuite être faite au travers du graphique, sur lequel on choisit très facilement les données à faire figurer en cliquant sur les différentes métriques en-dessous.

Il est ensuite possible de sélectionner une partie de l’entrainement sur le graphique et de faire ressortir les données spécifiques à cette section. On note aussi qu’en sélectionnant une partie du graphique, la boite avec les zones de puissance se met à jour pour ne prendre en compte que cette section. C’est évidemment le cas aussi pour toutes les métriques en-dessous du graphique.

La fin de la série

Ainsi se termine cette série sur l’utilisation de la puissance en course à pied! Au cours de ces 9 épisodes, il me semble avoir abordé tous les éléments essentiels pour prendre en main cette donnée de puissance pour la pratique de la course à pied. L’utilisation d’un outil comme le capteur de puissance à pied ne se limite pas aux données abordées dans ces épisodes, mais je pense que ces derniers proposent une bonne base pour mieux comprendre et utiliser ces nouveaux outils.

Si de nouvelles thématiques se présentent à l’avenir, je réaliserai ponctuellement de nouveaux épisodes à ajouter à cette série. Et je suis déjà en train d’explorer la possibilité de concevoir de nouvelles séries de ce type pour aborder d’autres sujets à l’avenir.

J’espère que les informations de ces différents épisodes vous auront permis de mieux comprendre, appréhender et utiliser ces données de puissance dans votre pratique de la course à pied!

Retrouvez la série complète traitant de la puissance en course à pied dans cette playlist YouTube et sur la page dédiée sur le site.

La discussion continue

Pour rester informé au plus près de l'actu du site et du marché:

Le podcast: Des épisodes de 30-40 minutes sur des thématiques de fond, sur l'entrainement, la technologie, l'alimentation ou bien d'autres sujets encore. A écouter sans modération!
Le compte Twitter: Actu, tendances, nouveautés, rumeurs, avis. Pour vivre l'actu du sport connecté au quotidien!
La page Facebook. Evenements, concours, actualité, bons plans. Chaque jour, la page Facebook de nakan.ch compte un peu plus de fans. Rejoins-là toi aussi!
La chaîne Youtube pour retrouver présentations, tutos, reportages ou interviews.
Le compte Instagram. L'actu du site et de ses coulisses en photos! Ne manque pas les stories pour être le premier informé des nouveautés ;-)

Supporter ce site pour de futurs articles

Vous souhaitez acquérir le produit testé dans cet article? Cet article vous a été utile? Vous pouvez aider le site en l'achetant via l'un des liens partenaires ci-dessous. Vous pouvez utiliser les liens suivants pour vous rendre sur les sites partenaires de nakan.ch. En passant par ces liens, une petite commission est versée au site, ce qui me permet de continuer à vous offrir un contenu de qualité! Vous trouvez le détail des offres partenaires sur le comparateur. Pour tout savoir sur ma politique de publication et de publicité sur le site, rendez-vous ici!

Sur i-run.fr, profitez de 15% de remise sur les nouveautés textiles et chaussures grâce au code promo IRUN15! Les suisses profiteront de 15% de remise sur l'entier du site www.garmingps.ch grâce au code promo NAKAN (non cumulable avec d'autres offres)

i-run.fr
Alltricks France
GarminGPS.ch
Rakuten France
Amazon France
* Non cumulable avec d'autres offres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.