Essai du Kuota KOM Air 2013

Peu avant midi, après avoir attendu assez longtemps un improbable déchirement de la couverture nuageuse qui plombait le ciel par chez moi, je me rendais vers mon magasin de vélo favori pour essayer un nouveau vélo, dans l’optique de trouver un successeur à mon vénérable vélo de route. Dans la quête de mon nouveau vélo, j’avais déjà essayé le Trek Domane l’année passée, mais ce dernier manquait un peu de nervosité à mon goût.

Kuota KOM Air 2013

Une fois le transfert de pédales effectué, je me lançait sur la route avec ma nouvelle monture. Ma position sur le vélo est plus sportive que sur mon Pinarello: 8 cm de plongée sur le Kuota pour 5.5 sur mon vénérable f4:13, ça change! Autre différence notable, le vélo de test est équipé d’un groupe Dura-Ace Di2 11v. Comme vous le savez, je ne suis pas forcément un grand fan des groupes électriques, mais ceci n’a que peu d’impact sur le ressenti des qualités d’un vélo. Un élément qui en a plus: les roues! Le KOM Air que j’ai essayé était monté avec des Fulcrum Racing Zero, des roues aluminium « passe-partout » très rigides.

Kuota KOM Air 2013Malgré le fort vent qui balayait la région cet après-midi, il m’a tout de même été possible de tester le KOM Air dans différentes situations. Si son poids de 6.4kg dans la configuration que j’ai testé n’était pas forcément un gros atout en descente avec du vent de travers, son poids plume est appréciable en montée! Le KOM Air est un vélo très rigide et nerveux, extrêmement réactif, notamment en relance mais reste toutefois assez confortable, grâce probablement à sa tige de selle de 27mm. Si il sera probablement moins confortable en descente ou lors de sorties de 6 heures qu’un Trek Domane, je le trouve bien plus facile à emmener au train en montée, et bien plus réactif lors d’accélérations. Par contre, ce Kuota pardonnera probablement beaucoup moins un « coup de mou » à celui qui roule dessus.

Kuota KOM Air 2013Possédant désormais un vélo de route « d’entrainement » parfaitement adapté au plat ou au légèrement vallonné avec mon Pinarello f4:13 et un vélo de chrono que j’utiliserais sur toutes les compétitions de triathlon dont le parcours vélo est relativement plat, je souhaite vraiment acquérir un vélo taillé pour la montagne ou en tout cas les sorties plus difficiles. Monté avec mes roues FastForward F2R de montagne, le KOM Air pourrait bien frôler la barre des 6kg. Vous en saurez probablement plus prochainement, car j’ai décidé que ce vélo serait le mien pour ces prochaines saison!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.