Ironman est en train de devenir comme le McDonald’s…

…c’est en tout cas ce que semble penser Chris McCormack, multiple vainqueur de l’Ironman d’Hawaï, mais désormais ambassadeur de la marque Triathlon Challenge, organisateur d’un circuit de triathlon sur distance complète concurrent d’Ironman.

Dans l’article, McCormack dit (traduction personnelle):

Comme je le disais: je perçois Ironman comme McDonalds. Le McDonald’s c’est bon, c’est un véritable succès commercial. Vous savez, j’entre dans un McDonald’s en Allemagne, et il a exactement le même goût que celui qu’il y a chez moi (en Australie, ndt). Pour moi, tout cela est identique et ça fonctionne.

Alors, est-ce que le cricuit Ironman ressemble au McDonald’s? Voici mon avis, et je suis très curieux d’entendre l’avis des habitués du circuit pour savoir ce qu’ils en pensent:

Le circuit Ironman ressemble au McDonald’s parce que:

  • Désormais quand on participe au circuit européen d’Ironman, c’est le même design de T-Shirt, le même design de sac et le même merchandising partout. Tu peux aller à Rapperswil ou à Haugesund, c’est pareil.
  • Sur le circuit européen, c’est maintenant le même speaker (sud-africain) qui présente le briefing d’avant course, la remise des prix et pendant la course. Que tu coures à Lanzarote ou en Autriche, c’est la même voix qui anime la course, en anglais.
  • Les sponsors sont les mêmes partout en ce qui concerne les ravitaillements (PowerBar), et donc au ravito de la course à pied tu as les mêmes barres énergétiques, la même boisson et les mêmes gels que tu sois en Allemagne ou sur le 70.3 UK.
  • Mode venue des états-unis, Ironman introduit en Europe le prix du « mérite spécial » pour u paticipant de la course. Un héros qui revient d’un traitement d’un cancer ou d’une grave maladie et qui participe à la course. Dans le fond, j’ai beaucoup de respect pour ces gens là, mais en faire un véritable show et l’ériger en spectacle j’ai un peu de mal.

Mais le circuit Ironman ce n’est pas McDonald’s parce que:

Mais finalement, si tout ou presque autour de la course est une copie conforme où que l’on soit, la course elle-même est différente à chaque fois, et pour moi c’est ce qui est le plus important:

  • Les parcours, de la natation à la course à pied en passant par le vélo sont uniques à un lieu. Il y a des points forts (spot magnifique en natation, parcours vélo magnifique etc..) et des points faibles (boucles en ville moins sexy, natation en eaux « troubles »). Chaque course a son visage unique.
  • Les conditions météo changent fondamentalement entre la Norvège et Nice.
  • Les spectateurs et les bénévoles, qui nous encouragent au bord des routes nous surprennent à chaque fois avec leurs particularités locales.
  • Et aussi parce que les participants sont différents suivants les endroits. Et si les allemands sont souvent nombreux sur n’importe quelle course en Europe, les locaux sont tout de même presque systématiquement majoritaires.

Et vous, que pensez-vous du circuit Ironman? Est-ce que pour vous la saveur est la même sur chacune des courses du label auxquelles vous avez participé?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.