Comment nettoyer son vélo de route?

A force de rouler avec son vélo de route, il vient bien un moment où il faut le nettoyer. Que ce soit à cause de la météo, de la poussière ou simplement après plusieurs utilisations, il devient indispensable de maintenir son vélo propre pour le maintenir en bon état et rouler en toute sécurité.

Nettoyer son vélo

Nettoyer son vélo, quand et comment ?

Je nettoie régulièrement mes vélos de route. La fréquence à laquelle je le fais varie en fonction de plusieurs éléments, mais en général je nettoie un vélo:

  • Après une sortie ou une compétition sous la pluie
  • Après 5 ou 6 sorties au sec.
  • En général avant chaque compétition
  • Avant de l’emmener en voyage (camp d’entrainement, compétition, vacances…)
  • Ou plus généralement quand le vélo ou la transmission est sale.

En ce qui concerne mon vélo de piste, c’est moins souvent car il ne pleut jamais sur la piste (par contre, il y a beaucoup de poussière); une fois en début de saison et une fois au milieu. Je lubrifie par contre la transmission régulièrement et vérifie en même temps la tension de la chaine. Je vérifie l’usure de la chaine en début de saison.

Nettoyer son vélo, ma technique

Ci-dessous je décris ma technique pour nettoyer et lubrifier mon vélo. Je ne prétend pas détenir la vérité absolue mais au fil du temps et des expériences, j’ai acquis une certaine technique et testé puis abandonné bien des gadgets.

Certains diront que je suis un privilégié car je dispose d’une terrasse équipée d’un tuyau d’eau, c’est effectivement très pratique!

Le matériel et les produits nécessaires

Nettoyer son vélo

Voici la liste des accessoires et produits indispensables pour nettoyer son vélo:

  • Un pied d’atelier pour le vélo. C’est bien plus agréable pour travailler que lorsque le vélo est posé au sol.
  • Une boite de gants en latex (ceux-ci font parfaitement l’affaire) pour éviter de (trop) se salir les mains!
  • Deux éponges: une pour la transmission (plus sale) et une pour le cadre du vélo.
  • Du dégraissant pour la transmission (j’utilise celui-ci).
  • Un bon savon pour tout nettoyer. Celui-là de Motorex est vraiment très bien. Bio-dégradable, testé sur le carbone et efficace sur la graisse!
  • Un stock de chiffons en tissus que je découpe allègrement dans des vieux T-Shirts!
  • On peut même acheter le kit complet!

On commence par les roues

Je place le vélo sur son pied d’atelier et je retire les deux roues. Positionnez la chaine sur le plus petit pignon de la cassette et le plus petit plateau, c’est ainsi qu’elle sera la mois tendue et donc que la roue arrière sera la plus facile à remettre!

Nettoyer son véloEn général je nettoie mes deux vélos en même temps, voilà pourquoi il y a autant de roues!

Je commence par dégraisser la cassette. Pour ceci, je met un peu de dégraissant sur un morceau de chiffon:

Nettoyer son vélo

Puis je passe le chiffon entre les différents pignons, en faisant tourner la cassette.

Nettoyer son vélo

On peut y aller assez énergiquement, il faut juste s’assurer de ne pas laisser de bouts de tissus dans la cassette. L’idée est de dégraisser la cassette. Avec un peu de bonne volonté on arrive à un assez bon résultat:

Nettoyer son vélo

Note: une fois par année, en général au début de la belle saison, en mai, je démonte les cassettes de toutes mes roues arrière pour nettoyer le corps de roue libre et chacun des pignons individuellement, mais cela n’est pas indispensable.

Une fois la cassette correctement dégraissée, on arrose les deux éponges, avec de l’eau:

Nettoyer son vélo

Puis on y ajoute un peu de savon. Il n’y a pas besoin d’en mettre beaucoup pour avec beaucoup de mousse!

Nettoyer son vélo

En serrant une fois l’éponge on obtient une jolie mousse. Avec l’éponge pour la transmission, répartir de la mousse sur toute la cassette: la mousse terminera le travail de dégraissage.

Nettoyer son vélo

On peut également passer les rayons du côté de la cassette avec cette éponge car ils sont en général bien gras aussi! Ensuite prendre l’autre éponge également avec du savon et nettoyer le reste de la roue:

Nettoyer son vélo

Une fois toute la roue passée sous l’éponge (jante, moyeu, rayons), même chose pour la roue avant. Ensuite de quoi on rince le tout à l’eau.

Note: Attention à ne jamais utiliser d’eau sous pression pour le nettoyage ou le rinçage. L’eau sous pression va entrer dans les roulements ou dans les moyeux, et ça ce n’est pas bon!

Nettoyer son vélo

Note: Au moment où les roues sont propres et en train de sécher, c’est le moment idéal pour vérifier l’état général ainsi que l’usure des pneus ou des boyaux.

Nettoyer le vélo

Pour le vélo, je commence par dégraisser la chaine. Même chose que pour la cassette de la roue arrière, je commence avec un chiffon imprégné de dégraissant. Je n’applique normalement jamais le dégraissant directement sur la chaine:

Nettoyer son vélo

Je serre bien la chaine dans le chiffon et lui fait faire plusieurs tours. Ne pas hésiter à remettre du dégraissant sur le chiffon si besoin.

Note: Pour nettoyer la chaine, j’ai essayé les brosses et autres machines à laver la chaine. J’obtenais de bons résultats, mais pas meilleurs qu’avec la technique de la mousse ci-dessous!

Après la chaine, dégraissage des plateaux:

Nettoyer son vélo

Puis enfin un coup de dégraissant sur le dérailleur arrière, en essayant au mieux de dégraisser les galets, ainsi qu’un passage à l’intérieur du dérailleur avant:

Nettoyer son vélo

Une fois la transmission bien dégraissée, un coup avec l’éponge pour la transmission. S’assurer de mettre de la mousse en quantité sur toute la chaine et sur les dérailleurs et le pédalier:

Nettoyer son vélo

Et enfin, passage de l’autre éponge sur tout le reste du vélo, en insistant bien sur les parties suivantes:

  • Pinces de freins
  • Passages de roues
  • Sous la boite de pédalier

Nettoyer son vélo

Et enfin, rincer le tout à grande eau, encore une fois sans jet haute pression!

Nettoyer son vélo

Note: Pendant que le vélo sèche, c’est le moment idéal pour vérifier l’usure de la chaine et des patins de freins!

Lubrifier la transmission après le nettoyage

Avant de lubrifier à nouveau la transmission, il convient de bien laisser sécher le vélo. En général, j’essaie de laisser sécher une nuit si possible.

Après quoi j’applique le lubrifiant sur la chaine. En fonction de la météo et de la saison, j’utilise l’un de ces deux produits:

  • Pour le temps sec et en général toute la saison estivale: un lubrifiant à base de PTFE, comme le Shimano four conditions sèches.
  • Pour le temps humide et en général pour toute la saison hivernale: un lubrifiant pour conditions humides, comme celui de Shimano également.

Pour appliquer le lubrifiant, j’en met sur un chiffon et je l' »étale » ensuite régulièrement sur la chaine. Je n’en met pas en plus sur la cassette ou sur les plateaux. Afin d’enlever le surplus, je passe un chiffon sec après avoir fait tourner la chaine sur plusieurs tours.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les différentes méthodes pour lubrifier la chaine, je vous recommande la lecture de cet excellent article d’Antoinette!

Et maintenant, plus aucune excuse pour rouler sur un vélo tout sale!

Tagged

35 commentaires pour “Comment nettoyer son vélo de route?

  1. Hello Gregory,

    Tout d’abord merci de m’avoir citée dans ton article ! Et bravo pour cette excellente description du nettoyage du vélo, une tâche qu’on rechigne parfois à faire, surtout si on n’est pas équipé d’une terrasse et qu’on ne sait pas trop comment s’y prendre… sans salir partout ;-)

    Voici une astuce supplémentaire qui pourrait te faciliter le nettoyage de la chaîne quand tu as enlevé la roue arrière : c’est le support de chaîne (voici un article en anglais, car je n’en ai pas trouvé en français : http://www.purpleextreme.com/ch.html). Je n’en possède pas, mais je me dis que ça me rendrait aussi bien service ! Je me demande si nos amis du Mont en vendent… ou sinon ça ne doit pas être difficile à faire soi-même, avec un boulon assez long, une ailette et une rondelle de bois trouée au milieu et dans laquelle on creuse une rigole…

    Bonne continuation !

    1. Salut Antoinette!

      Je trouve tous tes billets très intéressants et riches en informations, c’est pourquoi j’y fais volontiers référence quand je traite un sujet en relation avec l’un de tes billets!

      Je ne connaissait pas le petit support de chaine, mais je dois avouer que c’est très simple mais que ca peut sûrement éviter quelques galères de déraillages pendant le nettoyage de la chaine. J’ai trouvé celui-là du coup, quasi le même mais sur un site sur lequel je commande régulièrement du petit matériel. Je l’inclurais à l’une de mes prochaines commandes: http://www.wiggle.co.uk/morgan-blue-chain-keeper/

      Bonne continuation à toi et à bientôt!

      Greg

  2. Salut Greg,

    Très intéressant ton article! Petite question tout à fait innocente: tu ne néttoyes pas par hasard le vélo des autres aussi??

    Je rigole, mais c´est tellement chiant que c´est vrai que le mien mériterai un bon coup de nettoyage

    A+

    Jerome

  3. Salut !

    Déjà bravo pour ton article excellent et toutes ces belles photos !
    Une petite question : que fais tu des chiffons après utilisation ? Les mets tu a laver ?
    Victor.

  4. Et pour ce qui est de la cassette , la sèche tu après avec un chiffon ? Je suis allé sur pleins de sites et certains disent qu’il faut la sécher et d’autre pas c’est pour ca que je préfère avoir l’avis de quelqu’un d’expérimenté.!

    Désolé du dérangement !
    Victor.

    1. La cassette et la chaine sont des éléments sensibles à la rouille. Il est donc important de les lubrifier correctement une fois secs. En été, je laisse sécher le tout dans la journée et une fois bien sec je lubrifie. En hiver ou les jours de pluie, je sèche la chaine avec un chiffon puis la cassette avec un sèche cheveux.

      L’essentiel est de toujours lubrifier correctement mais seulement une fois complètement sec!

      Salutations!

    1. Bonsoir,

      Non il n’y a aucun problème. En réalité il n’y a pas de roulements dans les dérailleurs, hormis ceux des deux galets. Aucun souci de les laver à grande eau, de même pour le pédalier, pour autant que l’on respecte deux principes: toujours entretenir correctement le groupe (lubrification régulière des galets et des roulements du pédalier) et ne JAMAIS laver le vélo avec de l’eau sous pression.

      Salutations!

  5. Sur tes conseils j’ai nettoyé mon vélo ( pour la première fois a l’eau car normalement je le faire au vinaigre ) et aussi ma cassette que je n’avais pas nettoyé depuis quelques moi ! J’ai donc investi dans un degraissant et dans des eponges !
    J’espère juste ne pas avoir bousiller le dérailleur avec l’eau !

    A plus !

  6. Eau à haute pression : en effet ce n’est pas bon.
    Mais je ne pense pas qu’un tuyau d’arrosage (avec le bout que l’on tourne pour modifier le débit) puisse faire du mal, et c’est un peu plus efficace que ce que tu fais je pense !

  7. Bonjour Greg,

    Alors voilà, comme tu le dis très bien en intro « Certains diront que je suis un privilégié car je dispose d’une terrasse équipée d’un tuyau d’eau, c’est effectivement très pratique! »

    Ma question est donc simplissime: quels seraient tes conseils pour qqn n’ayant pas ta chance? Pas de terrasse équipée d’un tuyau, juste une simple cave… Donc hors de question de rincer à grande eau, par exemple. Peut-on malgré tout se débrouiller d’une manière ou d’une autre?

    Merci d’avance pour ta réponse!

    Sportivement,

    Julien

    1. Salut,

      Je connais des gens qui utilisent les différentes combines suivantes:
      – En station de lavage, mais en utilisant uniquement le jet pour de l’eau (programme rincage) à au moins 2 mètres pour éviter trop de pression d’eau sur le vélo.
      – Dans la baignoire, certains le font, mais ce n’est pas forcément très pratique. En hiver, j’utilise cette technique pour mes roues.
      – Une fontaine: à côté d’une fontaine, si tu n’utilises que des détergeants bidégradables tu peux même le faire vers une fontaine en forêt.
      – Les stations de lavages exprès pour les vélos. Il en existe une à Lausanne, au Chalet à Gobet a l’arrivée des parcours de VTT.

      Bone nettoyage !

      Sportivement.

      1. Hello,

        Désolé de réagir si tardivement, j’ai l’habitude de sites où on peut demander à être alerté quand une réponse est postée, du coup j’ai raté la tienne… Je ne connaissais pas du tout l’existence de stations de lavage pour vélo, merci beaucoup pour l’info! En plus, habitant Morges, celle du Chalet à Gobet est à une distance raisonnable, il va falloir que j’essaie. Comment ça marche, comme pour les voitures, on paie qqch pour pouvoir utiliser un jet d’eau, mais sans la pression? Y a-t-il des pieds d’atelier pour vélo sur place, ou faut-il amener le sien?

        Bon weekend,

        Julien

  8. Bonsoir,
    Tout d’abord félicitation pour cet article !
    Je voudrais seulement savoir au niveau du séchage en été vous le posez au soleil et attendez qu’il sèche ou bien après l’avoir rincer vous prenez un torchon et l’essuyez?
    Cordialement.

  9. Merci pour les conseils de nettoyage de la chaîne, de la cassette et des pignons. Je suis un néophyte en vélo (pour le moment…) et je ne savais pas trop bien comment m’y prendre pour nettoyer ma monture. Maintenant je sais grâce à votre site qui est explicite et bien documenté.

    Bonne continuation !

    Christophe

    1. Bonjour,

      Non, l’huile alimentaire n’est pas une bonne idée… Les huiles synthétiques seront clairement plus adaptées aux contraintes de frictions et durabilité.

      Sportivement.

  10. Bonjour ,

    Merci pour ce billet très satisfaisant. Bravo pour cette initiative. Très heureux d avoir pu m informer avant d entreprendre mon lavage.

    Mais ce dernier va s effectuer sur un Lapierre plutot vtc , voire vtt monté en roue routes…et il n a pas roulé depuis 2 ans au moins!!! donc tu peux comprendre qu il est très encrassé et gras , surtout au niveau transmission et endroits sensibles…

    Quels conseils pourrais tu me donner , en sachant que je n ai pas de pied atelier vélo, tout juste le budget d acheter les produits que tu recommandes et utilises.
    J ai besoin de ce vélo pour un probleme de santé…
    Merci pour tous conseils préconisés!
    SPORTIVEMENT

    1. Bonjour,

      Dans votre cas, il s’agit plus d’un service que d’un simple lavage. Il faudrait effectivement lubrifier correctement les dérailleurs, vérifier voire remplacer câbles et gaines, vérifier en détail les freins, controler le serrage du pédalier et des pédales. Bref, je vous conseille de l’emmener au service chez un professionnel.

      Sportivement.

  11. /SUITE/:
    Dois je aller plus loin que ce que tu fais .
    Devrais je vérifier les graissages aussi? par exemple
    ou autre attention particulière.
    MERCI d avance. SPORTIVEMENT.

  12. Bonsoir,
    Bravo pour l’ensemble de vos commentaires ….articles très pratiques, mais j’ai une question à vous poser concernant l’utilisation, que vous ne préconisez pas, du jet haute pression… La non utilisation de jet haute pression ou tuyau d’arrosage très très près de la cassette ou autre pièce fragile… est sûrement néfaste, mais ne pensez vous pas que le nettoyage/rinçage avec un jet haute pression tenu à une bonne distance ou d’un tuyau d’arrosage dont l’eau sort en éventail sous forme de pluie est plus efficace plus rapide que ce que vous faites avec votre tuyau d’eau?? Néanmoins merci pour vos conseils…

  13. Bonjour,

    Félicitations pour cet article qui est formidablement complet quand on débute et qu’on est un peu perdu.
    Je me demandais simplement s’il était possible de remplacer votre savon spécifique motorex par des produits ménagers comme du savon noir ou savon de Marseille ou produit vaisselle ? Merci pour votre réponse.

    1. Bonjour,

      Personnellement, je ne m’y risquerais pas. Certains composants d’un vélo et certains matériaux sont sensibles. Par exemple, des résidus de savon noir mal rincés sur les bandes de freinage des jantes peuvent avoir des conséquences dramatiques…

      Sportivement.

  14. Bonjour, pour moins chère et tout aussi efficace.
    Dégraissent vous pouvez utiliser du pétrole lampant
    Comme savon, un bon liquide vaisselle.
    Pour le cadre du WD40 et un chiffon doux que vous pouvez trouver dans des solderie ou magasin bon marché (lidl)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *