Les Garmin Vector testées de fond en comble

Ce blog n’existait quasiment pas quand Garmin a annoncé la première date de sortie des Garmin Vector. De report en report, les Vector sont probablement devenues le produit technologique de l’écosystème sportif le plus attendu de ces dernières années. Certains commençaient même à douter de la capacité de Garmin à sortir un jour les Vector. Mais après des années d’attente, peut-être même au moment où on les attendait le moins, Garmin est enfin arrivé sur le marché avec son capteur de puissance tant attendu. En voici le test complet.

Garmin Vector

A propos de ce test

Tous les tests ont été effectués avec la version du firmware 2.10, dernière disponible à ce moment. Les différents compteurs Edge utilisés dans ce test disposaient également de la dernière version de firmware disponible.

Ce billet n’est pas sponsorisé, comme aucun de mes billets d’ailleurs. Pour en savoir plus sur ma politique de publication, c’est ici que ça se passe. Maintenant, passons aux choses sérieuses!

Ce billet a été mis à jour en janvier 2015 pour inclure un lien vers le billet traitant des nouvelles métriques proposées par Garmin avec les Vector sur les compteur Edge.

Quelques mots sur le retard des Vector

Cela fait quatre ans que Garmin a racheté la société MetriGear, qui a initialement travaillé à développer un capteur de puissance intégré dans des pédales. Les premiers prototypes étaient basés sur des pédales Speedplay. Dès lors, Garmin a changé le type de pédales, pour s’adapter au marché cycliste plus massivement équipé de pédales Look Keo. C’est un point discutable à mon point de vue, car le système Keo est à mon avis inférieur au système Speedplay. Le seul véritable avantage du système Look est son prix.

Les premières annonces concernant la sortie du produit ne se font pas attendre et l’arrivée sur le marché semble imminente particulièrement lors de l’Interbike 2011, quand les Vector sont exposées sur le stand de Garmin, mais la valse des reports ne fait que commencer. Le souci principal de Garmin est de lancer un produit parfaitement précis et disposant d’un mécanisme de calibrage intégré fonctionnel. Il semble que les premiers reports aient été dus à des problèmes de mesure de la puissance liés aux changements de température en cours d’utilisation.

Plus tard, alors que la société essuie déjà de vives critiques pour sa communication désastreuse sur la sortie des Vector, un autre problème reste à solutionner avant de mettre les pédales sur le marché: le système d’auto-calibrage intégré à la pédale semble difficile à fabriquer en chaine et Garmin refuse de lancer le produit sur le marché tant qu’il n’est pas complètement fiable. Depuis 2012, la société ne communiquait plus de date de sortie. Enfin, c’est en août 2013 que les pédales arrivent au compte goutte tout d’abord sur le marché américain, puis en septembre en Europe.

Carte d’identité

La carte d’identité donne un rapide aperçu des spécifications techniques et des données importantes.

Les Garmin Vector sont des pédales pour vélo de route incluant un capteur de puissance. Elles permettent la mesure de la puissance développée en instantané et la mesure de la puissance développée par chaque jambe. De plus, de nombreuses autres données sont issues de ces mesures de base.

  • Public cible: cyclistes et triathlètes, profil orienté vers la performance et la compétition.
  • Pédales: pédales composite compatibles avec les cales Look Keo accompagnées d’un module émetteur. Exclusivement destinées à un usage sur route.
  • Mesure de la puissance: Mécanique de contrainte intégrée à l’axe de la pédale.
  • Standard de communication: ANT+
  • Compatible avec: la gamme Edge et Forerunner XT (voir le détail plus bas). Également compatible avec n’importe quel compteur supportant les capteurs de puissance ANT+.
  • Étanchéité: Résiste aux éclaboussures et à une utilisation sous la pluie (IPX7). Ne doit pas être immergé ou exposé à de l’eau sous pression.
  • Alimentation: chaque module de pédale est munie d’une batterie CR2032. L’autonomie devrait être d’environ 175 heures en utilisation normale. Les piles sont fournies.
  • Mise à jour: possible par l’utilisateur (nécessite un ordinateur et un accès à Internet). L’adaptateur USB ANT+ est fourni.
  • Disponible: dès maintenant chez les revendeurs agréés. N’est pas vendu par Internet (détail plus bas)
  • Incompatibilités / problèmes connus: Attention, certains pédaliers sont incompatibles avec les Vector! (voir le détail dans la partie “Le montage sur le vélo“).

Le grand déballage

Les Garmin Vector sont livrées dans un joli package tout noir:

Garmin VectorLe contenu de l’ensemble est le suivant:

Garmin Vector

  • Les deux pédales
  • Les deux modules de pédales
  • Deux cales pour chaussures (type Look Keo)
  • Un sachet de visserie pour les cales de chaussures
  • Un sachet de rondelles pour adapter les Vector aux manivelles des différents types de pédaliers.
  • Un “dongle” USB ANT+ (voir plus bas)
  • Le manuel d’emploi, les notices et le certificat de garantie.

Le détail des modules de pédales, qui servent à la communication entre les pédales et le compteur ou la montre. C’est dans ces modules que sont également situées les deux piles CR2032. Grâce à un accéléromètre, elles permettent aux pédales de savoir leur position exacte dans la rotation. Elle servent également de capteur de cadence.

Garmin VectorLe détail sur les pédales. C’est dans l’axe de ces dernières que se trouve la mécanique de mesure de la puissance:

Garmin VectorGarmin VectorA l’extrémité de la pédale se trouve le connecteur pour le module. C’est pourquoi il faut installer ces pédales avec une classique clé de 15mm plutôt qu’avec une clé allen, comme c’est de plus en plus le cas sur les autres pédales actuelles!

Garmin annonce les pédales à 152g pièce, plus les modules à 23grammes. Donc on devrait arriver à un total de 350 grammes pour l’ensemble. Ma propre mesure montre… 1 gramme de plus! A noter que les piles sont inclues dans les modules, mais pas les rondelles qui pourront être nécessaires au montage en fonction des manivelles.

Garmin VectorEnfin, les Vector sont livrées avec un nouvel adaptateur USB ANT+ (au centre sur la photo ci-dessous). Garmin change (enfin!) son “énorme” adaptateur (à droite) et offre désormais un dongle de taille très proche de celui de Suunto (à gauche). Bien plus pratique pour les ordinateurs portables!

Garmin VectorMême si quasiment l’intégralité des informations utiles sont décrites dans la suite de ce test, et en particulier dans la partie “Le montage sur le vélo” qui arrive, jetez tout de même un œil aux notices fournies!

Le montage sur le vélo

Si le montage de pédales sur un vélo de course est une opération relativement aisée, il vaut la peine de s’attarder un peu sur la procédure de montage des Vector. Premièrement, ce sont des pédales relativement (ou extrêmement) chères, et il convient d’augmenter au maximum leur durée de vie et deuxièmement, ce sont des capteurs de puissance qui demandent un montage précis pour que la mesure de puissance soit correcte.

Notez également avant de vous procurer les Vector que certains pédaliers sont tout bonnement incompatibles avec ces pédales (ou plus exactement avec les modules) actuels. Deux facteurs font que certains pédaliers posent problème:

  • La largeur des manivelles, qui sont parfois trop larges par rapport à la longueur du connecteur du module sur la pédale.
  • L’espace entre la chaine (une fois positionnée sur le plus grand plateau et le plus petit pignon) est trop faible et l’ajout de largeur induit par le connecteur fait que la chaine touche le connecteur du module (voir image ci-dessous).

Garmin VectorAssurez-vous que l’écart (entre les lignes rouge) entre votre manivelle et la chaine est d’au moins 5mm sur votre vélo avant d’acheter les Vector!

Si Garmin a déjà annoncé travailler au premier problème en proposant (bientôt) des modules munis de connecteurs plus longs, le deuxième problème est plus ennuyeux et donc moins susceptible de voir rapidement une issue favorable.

Les pédaliers connus pour être (actuellement) incompatibles avec les Vector sont les suivants (liste non exhaustive):

  • Certains pédaliers Rotor
  • Les pédaliers Specialized S-Works.

Plus généralement, et d’après le manuel utilisateur, la manivelle ne doit pas faire plus de 15mm de profondeur et 38mm de largeur.

Je mettrais régulièrement à jour cette liste en fonction de l’évolution des retours des utilisateurs et revendeurs! Mais passons maintenant au montage des Vector!

Pour le montage, voici les outils indispensables:

– De la graisse.

– Une clé dynamométrique permettant un serrage à un couple précis de 34Nm.

Garmin VectorGarmin Vector– Un embout de clé de 15mm adaptable sur la clé dynamométrique.

Garmin VectorGarmin VectorEt c’est là que ça se gâte, car cet embout n’est premièrement pas fourni avec les pédales, et deuxièmement difficile à trouver en raison des contraintes de largeur imposées par le système de fixation des Vector.

Garmin VectorL’embout recommandé par Garmin pour le serrage est le “Blackhawk By Proto BCF-15M, 15mm” (c’est celui qui figure ci-dessus). Mais il est quasiment impossible à trouver en Europe, et la plupart des sites américains qui le vendent ne livrent pas hors de leurs frontières.

A noter que depuis février 2014, Amazon.com livre cet embout depuis les Etats-Unis en Europe. Les frais de ports sont acceptables, et la commande revient à environ 25 Euros (30 CHF). Merci à Norbert pour l’info!

Alors certes, certains se diront que tant pis, une bonne clé à pédales de 15mm de la caisse à outils fera très bien l’affaire pour le serrage. Certes, l’installation sera facile, mais les Vector étant conçues et programmées pour se calibrer sur un couple de serrage compris entre 34 Nm à 40Nm, si le serrage est différent, les données de puissance seront inexactes, surtout en ce qui concerne la balance “gauche / droite” si le serrage n’est pas effectué au même couple de chaque côté. Ceci est d’autant plus rageant que l’embout de clé ne coûte qu’une grosse dizaine de dollars américains, au prix des pédales, Garmin aurait pu un mettre un dans l’emballage.

Maigre consolation: je travaille d’arrache-pied à trouver la meilleure solution pour en obtenir en Suisse, en France ou en Belgique, et dès que je trouve quelque chose je met à jour ce billet! Actuellement, la seule solution que j’aie trouver a été d’utiliser un compte chez un “mail forwarder” américain, puis de commander la pièce sur un site de vente aux Etats-Unis. Notez que la “Teng Tools 15Mm Crow Foot Wrench” est également reportée par certains utilisateurs comme compatible, et on en trouve quelques-unes sur eBay en France.

Une fois que vous avez tous les outils, le montage peut commencer. Le manuel est assez précis quand à la procédure de montage.

Je vous recommande de travailler sur votre vélo quand il est positionné sur un pied d’atelier ou un home trainer. Cela permet de ne pas risquer une chute du vélo et des dégâts…

Comme nous l’avons vu précédemment, les Vector sont livrées avec de petites rondelles. Elles permettent de monter les pédales sans que les émetteurs en aluminium ne soient directement en contact avec les manivelles. Seul le petit renfoncement sur le module doit être en contact avec la manivelle, mais sinon il doit rester un léger espace, comme illustré ci-dessous entre les lignes rouge:

Garmin VectorAprès le démontage des pédales actuelles du vélo, il convient de bien nettoyer avec un chiffon sec et un peu d’alcool ou de dégraissant le filetage des manivelles pour s’assurer qu’il ne subsiste plus de restes de “vieille” graisse.

Garmin VectorGarmin VectorEnsuite, appliquer une petite quantité de graisse sur le filetage des Vector et répartir sur toute la longueur. Lors des futurs montages – démontages, assurez-vous de nettoyer correctement le filetage des pédales et des manivelles, ceci augmentera d’autant la durée de vie des pédales.

Garmin VectorAjouter également un tout petit peu de graisse sur le renfoncement des modules:

Garmin VectorEnfin, assemblez le tout en serrant à la main, puis en bloquant le tout d’abord avec une clé à pédales normales. Il est fortement recommandé de placer le module perpendiculairement à la manivelle, vers le bas lorsque la manivelle est pointée vers l’avant. Mais ceci n’est qu’une recommandation pour que les modules soient le moins gênants pour le cycliste lors du déclippage des chaussures, mais quelque soit la position du module, cela n’aura pas d’influence sur la mesure de la puissance ou de la cadence.

Souvenez-vous que la pédale gauche se serre dans le sens inverse des aiguilles d’une montre!

Garmin VectorEnfin, avec le vélo posé à terre et les freins bloqués, terminez le serrage avec la clé dynamométrique. D’après le manuel, le couple idéal est situé entre  34 et 40Nm. Le réglage à un couple de 35Nm conviendra parfaitement.

Note: si vous n’avez pas de quoi serrer les pédales au couple (clé dynamométrique ou adaptateur de 15mm). Afin d’obtenir le résultat le plus exact possible dans la mesure de la puissance: serrez fermement mais sans exagération. Les variations de lecture sont moindre à un couple supérieur à 35Nm qu’à un couple inférieur!

Ce test ne traitera pas du montage des cales sous les chaussures. Si vous disposez déjà de chaussures munies de cales Look Keo, vos chaussures sont déjà compatibles avec les Vector, inutile de changer de cales. Les cales rouges livrées avec les pédales sont tout ce qu’il y a de plus standard. Elles permettent une liberté angulaire du pied sur la pédale de 9°. Des cales grises (4° de liberté angulaire) ou des cales noires (aucune liberté angulaire) sont également disponible chez Look pour le remplacement des cales plus tard!

Après le montage, et afin que le calibrage et la mesure soit la plus exacte possible, effectuez un ou deux kilomètres avec le vélo “à vide” juste pour que le tout se “mette en place”.

Une fois fait, il est temps de coupler les pédales au compteur ou à la montre.

Les compteurs et montres compatibles

Garmin EdgeLes Garmin Vector sont compatibles avec les compteurs et montres suivants (mais malheureusement incompatible avec le Edge 205 de gauche…):

  • Garmin Edge 705 1
  • Garmin Edge 500 2
  • Garmin Edge 510
  • Garmin Edge 800 2
  • Garmin Edge 810
  • Garmin Forerunner 310XT 1
  • Garmin Forerunner 910XT 2

1 Les Edge 705 et Forerunner 310XT n’afficheront que la puissance totale et pas la balance de puissance gauche/droite.

2 Les Edge 510 et 810, derniers sortis des cartons de chez Garmin disposent d’une fonction intéressante: ils vous inviteront à calibrer les Vector avant chaque utilisation. Sinon, le fonctionnement sera exactement le même qu’avec les 500 et 800 ou le Forerunner 910XT.

Tous ces équipements (excepté le Edge 705 et le FR 310XT) bénéficient de mises à jour logicielles pour fonctionner de manière optimale avec les Vector. Assurez-vous de mettre à jour votre compteur ou votre montre en dernière version avant de commencer.

Les Garmin Vector agissent également comme un capteur de cadence. Le capteur de cadence est supporté sur tous les équipements Garmin listés ci-dessus.

De plus, comme les Vector utilisent ANT+ comme protocole de communication, tout compteur prévu pour être couplé avec un capteur de puissance ANT+ fonctionnera (les fonctions avancées comme la balance gauche – droite etc ne seront peut-être pas supportées).

Coupler les Vector au compteur Garmin Edge 510

Voici comment coupler les pédales avec le Edge 510, la procédure devrait être relativement simple avec les autres appareils Garmin également.

Sur le Edge 510, j’ai commencé par créer un nouveau profil de vélo nommé “Vector”. Il est particulièrement important de renseigner correctement la valeur de la longueur des manivelles (vous trouverez normalement cette information sur les manivelles, comme sur l’image ci-dessous):

Garmin VectorGarmin VectorGarmin VectorEnsuite, pour ajouter un capteur de puissance, il faut appuyer sur le symbole des haltères.Garmin VectorIl faut s’assurer que le capteur de puissance est activé, puis lancer la recherche. Pour que les Vector soient visibles, effectuez quelques tours de pédalier “à vide” pour le rendre actif.Garmin VectorLe Edge devrait trouver facilement les Vector, pour autant qu’elles se trouvent dans un rayon de 3 mètres.Garmin VectorDès que le Edge détecte les pédales (et si il dispose de la dernière version du firmware), il va demander un calibrage spécifique. En réalité il s’agit de déterminer l’angle des jauges de contraintes à l’intérieur des pédales. Dans ce cas, il faut rouler quelques mètres à une cadence de pédalage entre 80 et 90 tours/minute.Garmin VectorEt le système calibrera automatiquement les pédales. Il vous dira quand le calibrage est effectué (cela n’a duré que quelques secondes lors de mes différents calibrages)!

Garmin VectorEn dernière étape, le compteur va vous demander de dé-clipper les chaussures pour étalonner la mesure sur les pédales. Assurez-vous que les manivelles sont parallèles au sol et que rien n’appuie dessus. Enfin, une fois que le calibrage statique est effectué, restez sur l’écran de calibrage, roulez quelques mètres puis faites 8 tours de pédales en arrière. Cette dernière procédure est appelée “Calibrage Dynamique“. Vous êtes désormais parés!

Note: Le calibrage peut (et devrait) être répété avant chaque sortie pour une parfaite précision!

Coupler les Vector avec le compteur Garmin Edge 810

Sur le Edge 510, j’ai commencé par créer un nouveau profil de vélo nommé “Vector”. Comme pour le 510 ou tout autre compteur Garmin, il est particulièrement important de renseigner correctement la valeur de la longueur des manivelles.

Ensuite, pour ajouter un capteur de puissance, il faut appuyer sur le symbole des haltères, dans le profil de vélo, puis activer le capteur:

Garmin Edge 810Il faut s’assurer que le capteur de puissance est activé, puis lancer la recherche. Pour que les Vector soient visibles, effectuez quelques tours de pédalier “à vide” pour le rendre actif.Le Edge devrait trouver facilement les Vector, pour autant qu’elles se trouvent dans un rayon de 3 mètres.

Garmin Edge 810Dès que le Edge détecte les pédales (et si il dispose de la dernière version du firmware), il va demander un calibrage spécifique. En réalité il s’agit de déterminer l’angle des jauges de contraintes à l’intérieur des pédales.

Garmin Edge 810Dans ce cas, il faut rouler quelques mètres à une cadence de pédalage entre 80 et 90 tours/minute et le système calibrera automatiquement les pédales. Il vous dira quand le calibrage est effectué (cela n’a duré que quelques secondes lors de mes différents calibrages)! Dès que le système a réussi la mesure, le texte suivant s’affiche:

Garmin Edge 810En dernière étape, le compteur va vous demander de dé-clipper les chaussures pour étalonner la mesure sur les pédales. Assurez-vous que les manivelles sont parallèles au sol et que rien n’appuie dessus.

Garmin Edge 810Garmin Edge 810Enfin, une fois que le calibrage statique est effectué, restez sur l’écran de calibrage, roulez quelques mètres puis faites 8 tours de pédales en arrière. Cette dernière procédure est appelée “Calibrage Dynamique“. Vous êtes désormais parés!

Note: Le calibrage peut (et devrait) être répété avant chaque sortie pour une parfaite précision!

Comment fonctionnent les Vector

Avant de partir pour de bon dans l’analyse et la mesure des données de puissance, il est utile pour bien comprendre tous les tenants et aboutissants comment fonctionnent les Vector, entre la mesure de la puissance dans l’axe et l’affichage des données sur le compteur.

Garmin VectorDans l’illustration ci-dessus, on voit clairement la mécanique de contrainte: c’est la petite tige brune juste avant le module de pédale. C’est là, au cœur de l’axe de la pédale, que la puissance est mesurée. C’est la partie des pédales qui coûte cher. Tout le reste, y compris les modules, est facilement remplaçable par des pièce détachées via un revendeur Garmin agréé.

Il est également important de savoir que chaque paire de Vector a été couplée et calibrée pour fonctionner comme un ensemble unique. Si vous perdez une des pédales, vous devrez remplacer l’ensemble! Si vous échangez l’une de vos pédales avec une autre (d’une paire d’un autre cycliste) il vous sera impossible de les faire fonctionner. Si vous voyagez avec d’autres possesseurs de Vector: identifiez clairement votre paire de Vector pour éviter tout problème!

Au niveau de la mesure et de la transmission des données: la pédale droite est la pédale “maitre”, c’est elle qui communique avec le compteur, qui calcule la balance gauche-droite etc. La pédale gauche ne communique qu’avec la pédale droite. Si les pédales ont donc une différence fonctionnelle, ce n’est pas le cas des modules: vous pouvez les monter indifféremment à droite ou à gauche.

Les données et leur affichage

Coupler un capteur de puissance qui gère le différentiel gauche droite, comme les Vector, à un Edge 510 (ou un autre compteur qui gère tous ces paramètres) permet d’afficher les champs suivants sur vos pages d’entrainements:

  • Equilibre: différentiel de puissance gauche – droite en temps réél.
  • Equilibre – Circuit: différentiel de puissance gauche – droite moyen sur le circuit en cours.
  • Equilibre moyenne: différentiel de puissance gauche – droite moyen sur l’activité en cours.
  • Equilibre moyenne 3s: différentiel de puissance gauche – droite moyen sur les 3 dernières secondes.
  • Equilibre moyenne 10s: différentiel de puissance gauche – droite moyen sur les 10 dernières secondes.
  • Equilibre moyenne 30s: différentiel de puissance gauche – droite moyen sur les 30 dernières secondes.
  • Puissance maximum circuit: La puissance mximale atteinte sur le circuit en cours
  • Puissance NP sur le dernier circuit: La puissance normalisée (voir plus bas) sur le dernier ciruit
  • Puissance: Puissance instantanée
  • Puissance – %FTP: Affichage du pourcentage de la Functional Threshold Power (voir plus bas)
  • Puissance – Circuit: Puissance moyenne sur le circuit en cours
  • Puissance – Dernier circuit: Puissance moyenne sur le dernier circuit
  • Puissance – kj: nombre de Kilojoules développés
  • Puissance maximale: Puissance maximale développée lors de l’activité en cours
  • Puissance moyenne: Puissance moyenne sur l’activité en cours
  • Puissance moyenne 3s: Puissance moyenne sur les 3 dernières secondes
  • Puissance moyenne 10s: Puissance moyenne sur les 3 dernières secondes
  • Puissance moyenne 30s: Puissance moyenne sur les 3 dernières secondes
  • Puissance NP: Puissance normalisée sur l’activité en cours
  • Puissance NP circuit: Puissance normalisée sur le circuit en cours
  • Puissance TSS: Calcule le “Training Stress Score” d’une sortie (voir plus bas)
  • Puissance watts/kg: Rapporte la puissance développée par rapport au poids du cycliste (il faut renseigner le poids dans le profil utilisateur du compteur)
  • Zone de puissance: Zone de puissance actuelle (les zones doivent être renseignées dans le profil utilisateur du comtpeur)

La FTP, ou Functional Threshold Power que l’on pourrait traduire par “Seuil de puissance fonctionnel” est la puissance que vous pouvez développer pendant une heure. Cette donnée devra être renseignée dans le compteur après un test pour la mesurer.

La NP, ou Normalized Power que l’on peut traduire par Puissance Normalisée est une donnée extrapolée de la mesure de puissance “brute” d’une sortie et qui tient compte des nombreuses relances (pics de puissance) ainsi que des 0 (dans les descentes par exemple). Cette valeur permet donc théoriquement de comparer n’importe quelle sortie avec n’importe quelle autre même si le tracé est différent.

Le TSS, ou Training Stress Score, que l’on pourrait traduire par “Score de fatigue d’un entrainement”, calcule en fonction de la puissance développée (via la puissance normalisée) l’impact physiologique d’un entrainement sur l’organisme. Plus le score est élevé, plus l’entrainement a été important et plus il faudra de temps pour que l’organisme récupère.

Certains, nouveaux venus dans le monde de la mesure de la puissance cycliste, seront peut-être un peu désemparés avec toutes ces données. Mais rassurez-vous, en roulant, seule quelques informations sont réellement utiles. Pour commencer, sur la page par défaut de votre compteur, les deux données intéressantes par rapport aux Vector seront:

  • Puissance moyenne 3s: Puissance moyenne sur les 3 dernières secondes
  • Equilibre moyenne 3s: différentiel de puissance gauche – droite moyen sur les 3 dernières secondes.

Avis personnel: il vaut mieux afficher la moyenne sur les 3 ou 10 dernières secondes plutôt que les données instantanées qui peuvent varier très fortement d’un instant à l’autre et donc donner une information erronée si vous jetez juste un coup d’œil à votre compteur.

Mise à jour: Fin 2014, Garmin a ajouté de nouvelles métriques comme la phase de puissance et la zone d’appui sur la pédale. Le détail de ces nouvelles fonctions a fait l’objet d’un billet dédié que vous pouvez consulter ici.

Les outils d’analyse

Une fois l’activité terminée, vous commencerez par télécharger les données de votre compteur sur Garmin Connect, la plate forme de Garmin en ligne pour stocker votre historique d’entrainement. Voici les données que vous obtiendrez au minimum avec un support complet des Vector:

Un récapitulatif des données de puissance:

Garmin Vector Toutes les données sont récapitulées dans ce tableau. On y trouve des informations liées utiles pour commencer à planifier des entrainements ciblés par la suite, comme:

  • La puissance normalisée (NP). Voir la définition dans le chapitre précédent.
  • La puissance moyenne maximum sur 20 minutes

Les données de puissance sont également affichées sous forme de graphique:

Garmin VectorIl est possible de filtrer le graphique à l’aide des boutons sur le haut à droite pour afficher la meilleure moyenne sur 5 secondes, 1 minute, 5 minutes ou 20 minutes. Il est également possible de choisir une durée personnalisée.

Également sous forme de graphique, la balance gauche droite:

Garmin VectorEt comme les Garmin Vector mesurent également la cadence, celle-ci est récapitulée dans la colonne de gauche:

Garmin VectorAinsi que sous forme graphique:

Garmin VectorMais si ces données liés à une sortie sont intéressantes, Garmin Connect ne va clairement pas assez loin dans l’analyse des données pour une planification d’entrainement sur le long terme, le suivi de l’évolution de la condition physique etc. Il existe plusieurs logiciels pour un tel suivi, j’utilise personellement Golden Cheetah, un logiciel gratuit et disponible pour Windows, Mac OS X ou Linux. La version utilisée lors de la rédaction de ce billet est la 3.0. (Le site internet est en anglais mais le logiciel est traduit en français).

Golden Cheetah permet, comme Garmin Connect, d’afficher les données récapitulatives d’une sortie sous forme de tableau de données:

Garmin VectorEt sous forme de graphique également:

Garmin VectorMais l’application va plus loin que Garmin Connect dans le suivi de l’entrainement, notamment dans l’évolution des courbes de puissance:

Garmin VectorOu dans le suivi de l’intensité des entrainements et du TSS:

Garmin VectorGoldenCheetah dispose également de fonctionnalités intéressantes dans la connectivité vers d’autres applications. Il pourra automatiquement envoyer vos activités sur TrainingPeaks ou vers Strava. Seul bémol, il ne gère (pour l’instant) pas la balance gauche-droite!

Il existe foule d’autres outils, comme des logiciels à installer (PowerAgent de Cycleops par exemple) ou en ligne (comme Training Peaks) qui permettent l’analyse et le suivi de vos données de puissance! Mais l’objet de ce billet n’est malheureusement pas là… Je prépare un billet très détaillé sur l’utilisation de GoldenCheetah, que je devrais publier cet hiver.

La balance gauche – droite

Avec les Garmin Vector, c’est la première fois que j’utilise un capteur de puissance qui analyse la différence de puissance entre les deux jambes et affiche en temps réel la balance gauche – droite. Si la mesure de puissance s’affiche en watts, la balance s’affiche quand à elle en %.

Garmin VectorIl est possible d’afficher cette donnée en temps réel sur le compteur (comme je le disais ci-dessus, je recommande d’afficher la moyenne sur les 3 ou 10 dernières secondes pour lisser un peu l’affichage). Les données sont également sous forme de récapitulatif d’une sortie, et sous forme graphique:

Garmin VectorEt ci-dessous, une vidéo présentant les données de puissance et de balance instantanée (les deux lignes du haut) et les même données mais en moyenne sur 3 secondes. Cette vidéo montre également la mesure quand je déclippe la chaussure et ne pédale plus que sur une jambe:

Quand à l’interprétation de ces données, il semble que l’avis général soit le suivant: il n’est pas anormal d’avoir une différence de +/- 5% sur une jambe ou sur une autre. Si la mesure montre 45%-55% ou l’inverse, il n’y a pas à s’inquiéter. Par contre, c’est dans l’évolution de ce nombre (si il passe progressivement de 45%-55% à 40%-60% par exemple) ou si il est plus important que 5% qu’il serait intéressant de comprendre d’où vient la différence. Il peut y avoir plusieurs raisons:

  • D’ordre physiologique (une jambe plus longue que l’autre, musculature différente…)
  • D’ordre mécanique (la selle est mal montée, les cales sois les chaussures ne sont pas correctement alignées…)

Comparatif avec le PowerTap G3

Pour comparer la mesure de puissance entre mon PowerTap G3 et le Garmin Vector, j’ai installé mon vélo sur le home trainer, c’est le moyen le plus efficace pour une mesure précise.

Garmin VectorJ’ai configuré mon Edge 500 pour enregistrer les données de puissance du PowerTap G3, et le Edge 510 pour enregistrer les données des Vector. Chaque compteur a été configuré de la même manière avec un enregistrement des données chaque seconde, et le capteur a été calibré avec son compteur respectif.

Garmin VectorEnsuite, j’ai pédalé aux alentours de la puissance cible, déclenché les deux compteurs et enregistré 30 secondes. J’ai fait 3 séries d’enregistrement à environ 100 watts, environ 200 watts et environ 300 watts. Les données “brutes” enregistrées sont les suivantes (chaque ligne correspond à une seconde):

100w Vector200w Vector300w Vector100w PowerTap200w PowerTap300w PowerTap
99197309112207315
108200291109212291
108198322109208342
97198309104209318
105193320108210320
102182308117211311
102193312104211311
102193306110201320
102197307107212315
103194319106212307
105200315106211323
101204312110205322
109195321110217340
98200309113213319
105197322108208311
97201303100213313
110196315110216326
98197299112216326
105195299110209310
103201309115208304
103193305115212327
97197316110206329
103203322108222308
107206307105209309
100206323106228335
103213325106218342
100207318115226317
103206323111226317
104201323113220322
102212309110228329

Les données sous forme graphique:

Garmin Vector vs PowerTap G3Mes constats sont les suivants:

  • Les valeurs enregistrées par le PowerTap G3 sont presque systématiquement au dessus des valeurs du Vector.
  • Les valeurs enregistrées sont, sur la moyenne des 3 mesures, dans une fourchette de 5%
  • Pour la mesure à 100 watts, l’écart est de 6.4%
  • Pour la mesure de 200 watts, l’écart est de 6.5%
  • Pour la mesure de 300 watts, l’écart est de 2.2%

Note sur ces mesures: bien que le protocole de test ait été le plus précis possible, il n’est pas parfait (utilisation de deux compteurs différents pour l’enregistrement des données par exemple). Malgré tout, les données entrent dans les 5% de précision du PowerTap en plus des 2% annoncées pour les Vector.

Quoi qu’il en soit, la plupart des test que j’ai pu consulter jusque là montraient une mesure inverse (les Vector donnaient des valeurs plus hautes que le PowerTap). Il faudra donc que je fasse un test de calibrage complet des deux systèmes pour avoir les tenants et aboutissants de ces différences. Mais cela fera l’objet plus tard d’un test dédié.

Mais finalement, le plus important dans la mesure de puissance est que la mesure soit constante. Qu’elle présente un écart de 10 watts par rapport à la réalité n’a que peu d’importance si la variation est constante.

Mettre à jour les Vector

Pour connaitre la version installée sur les Vector, il est possible de consulter les données dans le profil vélo sous l’option Détail du capteur:

Garmin VectorLa version installée est donc en l’occurrence la version 2.100.

Les pédales sont fournies avec un “dongle” ANT+ USB qui permet la mise à jour sans fil des pédales. Un logiciel spécifique permet la mise à jour, disponible pour Mac ou pour Windows. Le logiciel est disponible ici (le lien est en anglais)

Garmin VectorUne fois le logiciel installé, assurez-vous d’avoir un dongle ANT+ connecté à votre ordinateur (n’importe quel dongle ANT+ fonctionnera, aussi bien l’ancien et le nouveau de Garmin ou celui de Suunto). Vous devrez également quitter le “ANT Agent” si vous l’avez installé. Ensuite, vous pourrez lancer la mise à jour. Tout ceci est récapitulé dans la première page du logiciel de mise à jour:

Garmin VectorA l’étape suivante, le système demande que les modules soient connectés aux pédales. Les pédales peuvent ou non être montées sur le vélo, la mise à jour fonctionne dans les deux cas.

Garmin VectorEnsuite, afin d’initialiser la communication entre les pédales et l’ordinateur, il faut retirer la pile des deux modules et la replacer 20 secondes plus tard. Utilisez une pièce ou un gros tournevis pour retirer la pile (il n’est pas utile de sortir la pile du couvercle).

Garmin VectorAssurez-vous ensuite que votre ordinateur est situé à moins de 3 mètres des pédales. Bien sûr, c’est plus facile avec un ordinateur portable!

Garmin VectorEnfin, le système va rechercher vos pédales (et espérons-le, les trouver)!

Garmin Vector

Garmin VectorDans mon cas, la version disponible en ligne est la même que celle installée sur mes Vector (2.10). Mais à l’étape suivante je choisis de ré-installer cette version, afin de faire tout le processus comme si une nouvelle version était disponible:

Garmin VectorA cette étape, vous pouvez également choisir la longueur des manivelles. C’est important de mettre ici la vraie mesure de vos manivelles si votre compteur ne permet pas de définir cette longueur, afin que la mesure de la puissance soit la plus exacte possible.

La donnée de longueur de manivelle entrée ici sera stockée dans la mémoire des pédales, mais ne sera utilisée que si le compteur n’a pas cette donnée enregistrée. Si vous utilisez un Edge 500, 510, 800 ou 810 ou un Forerunner 910XT, la valeur entrée dans le compteur fera foi par rapport à la donnée entrée ici!

Enfin, le système va mettre à jour la pédale gauche, puis la droite:

Garmin VectorGarmin VectorEt enfin, le système va vous annoncer que la mise à jour est terminée!

Garmin Vector

Monter les Garmin Vector sur un vélo de piste

Les Vector sont parfaitement utilisable sur un vélo de piste. La seule restriction est le calibrage. En effet, sans roue libre, il est impossible de calibrer les pédales en pédalant en arrière. Il faudra donc procéder à un étalonnage statique.

Garmin VectorLa longueur des manivelles est différente sur un vélo de piste (généralement 160 ou 170, plus rarement 165). Il faudra donc renseigner correctement le profil vélo dans le Edge pour une mesure correcte de la puissance.

J’ai monté les Vector sur mon vélo de piste, mais n’ai pas encore eu l’occasion de tester l’ensemble, la saison de piste commence la semaine même de la publication de ce billet. Si des subtilités devaient apparaitre, je mettrais à jour ce test.

Monter les Garmin Vector sur un VTT

Oui, j’ai essayé de monter les Vector sur mon VTT ;-) Et le montage fonctionne parfaitement. Simplement, je ne recommande pas le montage sur un VTT pour plusieurs raisons. Premièrement, dans le terrain, il n’est pas à exclure qu’un  gros caillou, une racine ou autre joyeuseté du VTT n’arrache purement et simplement le module de pédale. Deuxièmement, le système n’a pas été conçu pour être nettoyé de la boue après chaque sortie. Enfin, parce que le système Look Keo n’est absolument pas adapté à l’utilisation dans le terrain où évolue habituellement un VTT.

Garmin Vector

Disponibilités et distribution

Actuellement, les Vector ne sont disponible que par l’intermédiaire d’un vendeur agréé, la plupart du temps des magasins de cycles. La vente en ligne des pédales et rigoureusement interdite par Garmin et on ne trouve aucun revendeur qui ait bravé l’interdiction.

Garmin Suisse m’a affirmé que la raison principale était de s’assurer que le client ne se retrouve pas à devoir monter seul ses pédales, mais qu’un mécanicien formé à l’installation des Vector le fasse pour lui. C’est une approche intéressante, mais cela est un peu contradictoire avec l’un des arguments pour les Vector: à savoir la simplicité de passer d’un vélo à l’autre. Dommage si l’on doit passer chez son mécanicien lors de chaque changement…

De plus, je n’ai eu aucune information par rapport à la durée de cette restriction. Est-ce que ça ne sera que pour le lancement des pédales, ou alors est-ce que cette situation va perdurer dans le temps ? L’avenir nous le dira.

Récapitulatif des points (très) importants à propos des Garmin Vector

Voici en récapitulé quelques points à respecter pour obtenir une mesure parfaite de la puissance (toutes ces informations ont été abordées en détail dans le test ci-dessus):

  • Serrez les pédales à l’aide d’une clé dynamométrique avec un couple de serrage entre 34 et 40Nm pour une précision optimale!
  • Calibrez les pédales comme indiqué dans le manuel, comme recommandé par votre compteur Edge et comme décrit dans ce billet le plus souvent possible.
  • Calibrez complètement et OBLIGATOIREMENT vos pédales après chaque changement de vélo, chaque montage / démontage ou après un choc (chute, impact sur un trottoir etc.).
  • Changez vos cales sous vos chaussures lorsqu’elles sont usées.
  • Renseignez impérativement la longueur de vos manivelles dans votre Edge ou votre Forerunner OU utilisez l’application Vector Updater pour configurer la longueur des manivelles. Rappel: la longueur de manivelle renseignée dans le Edge ou le Forerunner prendra précédence par rapport à la valeur entrée par le Vector Updater si les données sont différentes!

Autres informations importantes pour un fonctionnement optimal:

  • Votre paire de Garmin Vector a été configurée, étalonnée d’usine et prévue pour fonctionner l’une avec l’autre. N’échangez jamais l’une des pédales, par exemple avec un autre cycliste ou d’une quelconque autre manière: les pédales ne fonctionneront plus! Par contre, les modules de pédales peuvent être montée indifféremment à droite ou à gauche.
  • Remplacez toujours les deux piles CR2032 des modules de pédales EN MÊME TEMPS et par des piles NEUVES et de même MARQUE lorsque vous remplacez les piles!
  • Ne nettoyez JAMAIS votre vélo avec un jet haute pression avec les Vector montées dessus. D’ailleurs, ne nettoyez jamais votre vélo au jet haute pression tout court!

Conclusion

Elles sont enfin là! C’est peut-être ce que vont se dire beaucoup de cyclistes pour se jeter sur les Vector. Mais n’oublions pas une chose: les Vector ne sont qu’une des nombreuses solutions disponibles sur la marché actuel pour mesurer la puissance! Et c’est finalement tout ce qu’elles sont: un capteur de puissance.

A leur annonce en 2011, le marché n’était pas ce qu’il est aujourd’hui, et il convient de bien analyser le marché et de bien comprendre ses besoins avant de choisir son capteur de puissance. N’oublions pas que de nombreux fabricants ont baissés leur prix suite à la sortie des Vector, comme CycleOps pour ses PowerTap G3, ou Power2Max.

En résumé, voici selon moi les avantages et inconvénients des Vector. Les avantages:

  • L’un des capteur de puissance les plus légers du marché
  • Un capteur de puissance qui gère la balance gauche – droite.
  • Une compatibilité étendue grâce au protocole de communication ANT+
  • Possibilité de passer d’un vélo à l’autre “relativement” facilement.
  • Toutes les parties purement mécaniques des pédales peuvent être remplacées séparément

Les inconvénients:

  • Ne convient pas à tous les vélo (en fonction de la largeur et hauteur des manivelles)
  • Impose un système de pédales (Look Keo). Ce n’est un problème que pour les personnes qui n’utilisent pas ce système.
  • Nécessite un outillage spécifique extrêmement difficile à se procurer en Europe pour les monter soi-même de manière optimale.

Pour vous faire une idée des autres solutions de mesure de la puissance cycliste, cet article rédigé en début d’année dresse un bilan de l’état du marché!

Quand à l’avenir des Vector, Garmin n’a rien annoncé pour l’heure, mais on peut penser que, dans l’ordre de priorité, Garmin va travailler:

  1. A rendre compatible les Vector avec plus de types de manivelles (comme les S-Works qui représentent une part non négligeable du marché, en particulier chez les triathlètes).
  2. Baisse des prix. Au vu de l’état du marché, d’ici 6 mois le prix des Vector risque bien de fondre!
  3. Un système pour le VTT ou un autre type de pédales sur la route?

Autres ressources

Voici quelques liens en français concernant les Vector sur Internet:

Cet article n’est pas figé, faites-le vivre vous aussi!

Comme tous mes autres billets sur le matériel, je vais continuer à le mettre à jour si des mises à jour de firmware, des astuces ou autres sont dignes d’intérêt. N’hésitez pas non plus à publier vos remarques en commentaire, si il y a des fonctionnalités que vous souhaiteriez voir approfondies dans ce test. Malheureusement, je ne peux pas répondre à chacun des commentaires publiés sur mes articles, mais je ferais le maximum pour répondre à vos questions!

Supporter ce site pour de futurs articles sur du matériel

Si vous souhaitez me donner un coup de pouce pour de futurs tests, merci d’utiliser l’un des liens suivants pour vos achats sur amazon.fr!

40 commentaires pour “Les Garmin Vector testées de fond en comble

  1. bravo!! joli CR!!

    je me demande si on ne doit pas attendre pour avoir un peu de recule sur plusieurs mois d’utilisation??

    encore merci!! joli boulot

    1. Bonjour,

      Effectivement, si on est pas pressé, il est toujours préférable d’avoir plus de recul. Attendre quelques mois permet aussi de bénéficier de la première baisse de prix.

      Par contre, à l’utilisation que j’en ai fait jusque là, du point de vue fiabilité, j’achèterais les Vector sans aucun souci, c’est vraiment un produit bien fini et qui a l’air fiable. Et si elles prennent du jeu après quelques années, les pièces purement mécaniques se changent apparemment facilement!

      Sportivement!

    1. Bonjour,

      Merci pour votre lien, mais M^malheureusement ces clés ne fonctionneront pas pour les Vector, car elles ne sont pas “ouvertes” et ne peuvent donc être retirées une fois les pédales fixées…

      Sportivement.

  2. Merci pour l’étude.

    Pour INFO:
    L’adaptateur “…Proto BCF-15M” peut maintenant être commandé aux USA avec Amazon, c’est nouveau, c’était pas possible il y a 15 jours. Je viens d’en commander deux.

  3. J’utilise les Vector depuis quelques mois maintenant. J’ai une clé dynamométrique et l’adaptateur pour les monter. Je respecte scrupuleusement les précautions de montage (serrage à 38 N.m), série de sprints pour mettre le tout en place etc… et je possède un Garmin Edge 800 avec la dernière vs 2.4 du software. J’ai “testé” les Vector à la fois sur un Ergorace Kettler et en sortie route en comparant au PowerTap.

    Pb 1: La vs 2.4 pour Edge 800 est , entre autre, censé ajouté (comme déjà présent sur le 810) un “Wizard” pour nous demander d’effectuer le repérage des jauges. Or je n’ai eu ce message qu’une seule fois lors du deuxième montage et jamais depuis cela n’est réapparu.

    J’ai effectué 10 tests sur environ 12 jours avec mon Kettler sans démonter les pédales. J’ai remarqué qu’au cours d’une même séance l’écart entre Kettler et Vector restait quasiment constant. Par contre d’une fois à l’autre, sur les moyennes je peux avoir des écarts en général n’excédant pas 10 W pour (230 W nominal) mais atteignant quand même 20 W à 2 reprises. Bien sûr on ne pouvait pas écarter une variabilité du Kettler et de son frein électromagnétique. En démontant et en remontant les pédales plusieurs jours après je n’ai pas vu d’aggravation des écarts et je peux dire que sur 9 essais sur 12 ces écarts restent modérés et dans une fourchette tout à fait acceptable.

    Mon premier essai sur HT avec les pédales Vector et une roue PWTap s’est révélé très concluant: quasiment une concordance parfaite avec moins de 2W de plus pour Vector sur des moyennes de 4 minutes.
    Or ce matin avait lieue ma première sortie sur route dans la même configuration que sur HT et j’ai pu constater dès le départ environ 20 W de moins sur Vector que sur PoWtap (et aux sensations je pense que PWtap était dans le vrai). J’ai essayé plusieurs calibration dynamique en vain. Puis j’ai preatiqué à nouveau une calibration statique (puis dynamique) et aussitôt les Vector se sont alignées quasi parfaitement avec PWTap. Presque deux heures après les Vector se sont mises de nouveau à être avares en wattts et cette fois un simple calibrage dynamique (retro-pédalage) a remis les Vector dans la bonne voie.

    Il y a donc quand même un problème fâcheux, les Vector fonctionnent très bien mais pas toujours et (sans autres capteurs) on ne peut pas vraiment savoir quand.

    Si vous avez une idée de l’origine du problème (je vais bien sûr contacter Garmin) Merci d’avance.

    Norbert.

    1. Bonjour,

      Je n’ai pas effectué de tests de ce type aussi poussé avec les Vector, mais je n’ai pas eu l’occasion de lire des rapports avec de tels résultats non plus sur d’autres tests. Je vous remercie en tout cas d’avoir pris le temps de décrire aussi précisément vos conclusions, et attends les conclusions de la part de Garmin!

      Meilleures salutations.

      1. Bonjour,
        félicitation pour vos tests.
        Je viens d’acheter des Garmin Vector. Les valeurs de puissance annoncées ne correspondent pas du tout avec la réalité. En effet, je possède aussi un Powetap qui me donne des valeurs régulières et surtout des valeurs correspondant aux résultats de divers formules de calculs de puissance trouvées sur le web. Les valeurs des Vectors sont systématiquement trop basses et ont une grande variabilité durant un effort constant.
        J’ai un Garmin Edge 510.
        Pourriez-vous m’indiquer de quoi souffre mes capteurs?
        Encore merci
        Jacques Blanchard

  4. Bonjour
    Superbe compte rendu qui a déclenché pour partie mon envie achat.
    Vector reçues aujourd’hui et bonne nouvelle elle sont livrées avec la clef de 15 mm
    PARKTOOL TWB15.
    Cordialement
    JC

  5. Bonjour et un très grand merci pour ce dossier qui m’a été très utile pour l’installation de mes pédales ! La bonne nouvelle de ce mois de janvier 2015 : elles sont livrées AVEC l’embout 15mm ! L’achat d’un embout via amazon n’est donc pus nécessaire. Si cela peut vous être utile, je peux vous faire une photo de l’embout livré avec les pédales.
    Pour la première utilisation d’une clef dynamométrique (Parktool identique à la vôtre) : ce n’est pas immédiat ! Pas pratique, clic pas évident. Notice proche du néant. Même pour les bricoleurs, … petit instant de solitude à prévoir !
    Enfin, la configuration avec le Edge 1000 est – semble-t-il – identique à celle avec le Edge 810.
    Bravo en tout cas.
    Guillaume

    1. Bonjour,

      Merci pour l’information, j’avais déjà entendu qu’un embout avait été fourni par un autre lecteur, mais je ne savais pas si c’était un cas isolé ou autre… Maintenant, je vais pouvoir mettre l’article à jour. Je suis volontiers preneur si vous avez une photo. Vous pouvez me l’envoyer à l’adresse info@

      Sportivement.

    1. Merci pour ces tests complets et fort intéressants. Les Vector sont assez mal notées en général concernant leurs fiabilité. Avez vous remarquez des problèmes à ce niveau là ?
      Garmin vient de sortir un nouveau modèle : La Vector 2, connaissez vous la différence entre l’ancienne et la nouvelle version ?

      1. Bonjour,

        Effectivement, certains utilisateurs se sont plaints des roulements ainsi que du fait que les pédales avaient pris un peu de jeu. Notez concernant ce problème que Garmin propose toutes les pièces pour remplacer en cas d’usure, même si j’avoue qu’il n’est pas agréable de devoir le faire trop souvent.

        D’un autre côté, les retours sur la fiabilité concernant la mesure de la puissance est globalement très positive, ce qui est pour moi le plus important. Notez que j’utilise ma paire de Vector depuis le début et que je n’a eu aucun problème avec.

        La version 2 des Vector contient exactement la même électronique de mesure de puissance et les mêmes corps de pédales. Seul le support des émetteurs change. D’ailleurs il est possible de convertir avec un kit la première version vers la deuxième. Le kit contient deux émetteurs et des changements au niveau de l’axe, mais j’ignore si ils ont changé les roulements.

        Sportivement.

        1. Merci pour cette réponse rapide, merci pour vos test. Je ne savais pas pour le manque de fiabilité matériel je pensais plus à une fiabilité de résultat concernant la mesure de puissance. Votre réponse me rassure, et je pense que je vais franchir le pas, le Cycling Dynamics à l’air vraiment sympa.

  6. Hello Greg , comme d’habitude super ton test !

    J’ai une petite question si je regarde sur le site de Garmin pour les Vector 2 il donne deux dimensions en mm
    se sont les dimensions de quoi je ne trouve rien la dessus ?
    Merci d’avance de ta réponse & Meilleures salutations

    Philippe

    1. C’est l’épaisseur de la manivelle. Pour les manivelles très épaisses et larges, comme celles des pédaliers Specialized, il faudra le modèle de Vector plus large. Pour la grande majorité des pédaliers (Shimano, Campa…) le modèle normal passe très bien.

      Sportivement,

  7. J’ai acheté la clé dynamométrique ainsi que l’embout préconisé mais je n’arrive pas à serrer.
    Peut etre une mauvaise manipulation. L’embout n’a pas la place pour se positionner sur l’écrou.
    Merci de votre aide

    1. Bonjour,

      Quel modèle de Vector avez-vous? Vector première génération (celles présentées dans le test) ou Vector 2 avec les modules qui viennent se placer sur l’axe de la pédale après le montage ? Le montage sur les Vector 2 est peut-être un peu différent, je ne les ai pas testées.

      Si vous utilisez le premier modèle, je n’ai pas eu de problème à faire passer l’adaptateur “Blackhawk 15mm” sur l’axe de la pédale. Avec certaines clé dynamométrique par contre, il est parfois nécessaire d’utiliser un petit prolongateur, comme celui-ci: http://nkn.li/18

      Sportivement.

      1. Effectivement j’ai le modèle vector2 Les modules viennent se positionner sur l’axe après le montage
        et la cle dynamométrique (la même que celle sur le site) touche et enpèche le serrage.
        Cordialement.

        1. Pouvez vous faire un schéma du serrage avec la clé dynamométrique?
          positionnez vous l’embout sur le boulon avant de le fixer sur la clé dynamométrique?
          Merci de votre aide

          1. Bonjour,

            Le positionnement est quasiment identique à la position sur la photo du montage des Keo Power disponible ici: http://www.nakan.ch/wp/wp-content/uploads/2015/02/keo_power_montage_85_serrage_couple_web.jpg à la différence près que les Vector ne nécessitent pas d’avoir l’outil derrière la manivelle.

            Le test en intégralité est disponible ici: http://www.nakan.ch/wp/2015/03/08/les-pedales-keo-power-bluetooth-testees-de-fond-en-comble/

            Sportivement.

            1. Merci pour ta promptitude à répondre et tes explications.
              Malgré tout j’avoue ne pas avoir réussi à me servir de cette foutue clé dynamométrique et son embout de 15. ca ne serre pas…. mais je ne suis pas un champion du bricolage.
              cela étant, j’ai serré (assez fort) avec une clé à pédale classique et les résultats sur 3 sortie ne paraissent pas incohérents.
              Alors pour l’heure je vais laisser la clé dynamométrique de côté.
              Merci encore

              1. Hello,

                Il y a peut-être une différence au niveau du serrage pour les Vector 2… Comme je serais en camp d’entrainement à la fin du mois de février, je devrai démonter et remonter mes pédales. J’en profiterai pour faire une petite vidéo qui montre comment je les monte !

                En attendant, moyennant un serrage assez fort, la mesure ne varie que très très peu par rapport à un serrage de 35Nm.

                Sportivement.

              2. Hello,
                l’épaisseur de l’embout est trop large, il faut le meuler pour qu’il passe.
                J’ai eu le même problème
                Sportivement
                Patrick

  8. Bonjour,
    Merci beaucoup pour ce test très complet ;)

    J’ai 2 questions, sur le site Suisse de Garmin il y a différentes versions:

    1- Vector 2 12-15mm
    2- Vector 2 15-19mm
    3- Vector 2S 12-15mm
    4- Vector 2S 15-19mm

    Si j’ai bien compris les 12-15-19mm dépendent des manivelles.
    Dans mon cas j’ai des Dura Ace, savez-vous quelle version je dois prendre ?

    Et pour la 2 ou 2S quelle est la différence ?

    Merci d’avance pour vos réponses

    Sportivement

    Fabien

    1. Bonjour,

      Il existe en effet deux tailles différentes: 12-15mm (celles qu’il vous faut pour les Dura-Ace) et les 15-18 pour des manivelles plus larges.

      La différence entre Vector 2 et 2S:

      – Vector 2: Mesure de la puissance dans les deux pédales, et affichage de la puissance des deux jambes, de l’équilibre, et d’autres données.
      – Vector 2S: Mesure de la puissance dans une seule pédale. L’affichage multiplie la valuer par deux pour afficher la puissance. Cette version n’affiche pas l’équilibre ou d’autres données. Option moins chère. Il reste possible de passer à une version complète après achat par l’acquisition d’une seconde pédale.

      Sportivement.

        1. Salut à tous,
          possesseur des Vector 2 depuis 2 ans, je commence à avoir du jeu dans les roulements, savez vous si on peut s’en procurer ?
          Sinon concernant le serrage, c’est là que ça se gatte, il faut graisser et serrer en tous cas au dessus de 40Nm sinon vos valeurs seront inférieures de 10 a 15% par rapport au powertap, qui lui est inférieur au SRM. J’ai fait des test sur des montées avec serrages à 35-40 et 45Nm, ce n’est qu’a partir de 40Nm que les valeurs sont proches des autres capteurs, et le serrage au dessus n’a pas de “supplément de WATT” faut juste pas essayer d’aller trop haut (+ de 50) sinon on risquerait d’arracher les filets :) mais il y a de la marge avec des filets M14
          Sportivement
          Patrick

          1. Bonjour, jusqu’à aujourd’hui mon capteur 2.S fonctionnait normalement. Dans une zone de travail de 270/280w jusqu’à hier pour du travail spécifique. Aujourd’hui il m’a demandé de le calibrer et je ne suis plus du tout dans mes valeurs d’auparavant (210/220w pour la meme intensité) Pouvez vous m’aider puisque je n’arrive plus a faire la manip afin de l’étalonner correctement. Cordialement

            1. Bonsoir, les pedales sont serees a la valeur preconisée. Je pense que le soucis ne vient pas de la. Je pense que le soucis vient du fait que depuis hier je transfers mais données sur garmin express. Du coup a chaque demarrage de la montre il me demande de calibrer alors qu’avant je ne devais pas le faire. De plus j’ai un nouveau soucis, ma montre restebloquée sur transfert de données, impossiible de rien faire

            2. pour essayer de resoudre mon pbm sur ht en ce moment meme je me rends compte qu’il y aurait un ecart de pile poil 100W il me semble 186w pour 286 lorsque je travaille une allure half. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *