6 choses à savoir sur l’utilisation de l’altimètre de sa montre GPS

Les montres GPS actuelles enregistrent presque toutes les données d’altitude. Mais il y a plusieurs choses à savoir sur le fonctionnement de cette mesure qui varie d’une montre à l’autre, tant en termes de technologie utilisée ainsi que de manière de calibrer le fonctionnement des capteurs. Cet article tente de faire la lumière en quelques points essentiels!

1. Quelles différences entre un altimètre barométrique ou GPS ?

Sur nos montres de sport GPS, il existe deux grandes familles en terme de mesure de l’altitude:

  • Les montres qui utilisent un altimètre exclusivement basé sur le GPS.
  • Les montres qui utilisent un altimètre barométrique.

2. Pourquoi calibrer son altimètre ?

Les montres équipées d’un altimètre barométrique mesurent les variation d’altitude à l’aide d’un capteur de pression atmosphérique. Cette technique permet une mesure bien plus précise de l’altitude que la simple utilisation du GPS qui peut présenter une marge d’erreur importante.

Mais si l’altimètre barométrique permet de mesurer précisément les variations d’altitude, il ne permet pas d’établir avec précision l’altitude exacte à laquelle on se trouve à un instant donné. En effet, les variations de pression atmosphérique rendent cette mesure quasiment impossible. C’est pourquoi on préférera calibrer son altimètre pour avoir non seulement une courbe d’altitude fiable, mais également des données d’altitude absolue précises.

La plupart des montres actuelles équipées d’un altimètre barométrique offrent un mécanisme de calibrage automatique basé sur le GPS. Cela signifie qu’au début d’une activité, l’altitude absolue est calibrée grâce aux informations du GPS. Cela permet une précision au niveau de l’altitude correcte mais pas forcément exacte. Il est des modèles comme la Forerunner 645 dont l’altimètre barométrique n’est calibré que de cette manière.

D’autres montres, en général les modèles plus haut de gamme, proposent d’autres moyens de calibrer l’altimètre de manière plus précise. Ces méthodes sont décrites plus bas.

3. Choisir le mode de fonctionnement de son baromètre

Sur ces modèles plus haut de gamme, comme la fenix 5, la fenix 5 Plus, les Suunto Spartan ou la Suunto 9, on trouve un premier réglage qui consiste à indiquer quel mode privilégier pour l’interprétation des données du baromètre. On trouve généralement 2 ou trois réglages parmi:

  • Mode altimètre: ce mode indique à la montre que les variation de pression barométrique devront être interprétés comme des variation d’altitude. C’est généralement le mode de fonctionnement recommandé pour la plupart des activités.
  • Mode baromètre: ce mode indique à la montre que les variations de pression barométrique devront être interprétées comme des changements météo mais que l’altitude n’a pas changé. Ce mode de fonctionnement sera utilisé pour des pratiques sportives dont l’altitude ne change pas (sur des plans d’eau par exemple).
  • Mode automatique: laisser la montre utiliser le mode qui semble le plus adapté entre les deux modes ci-dessus.

4. Calibrer son altimètre barométrique

Méthode 1: en indiquant l’altitude actuelle

C’est évidemment la méthode la plus précise, mais elle nécessite de connaitre l’altitude exacte de l’endroit auquel on se trouve. On calibre alors manuellement la montre en indiquant l’altitude et l’altimètre est calibré. On pourra répéter à l’envie ce type de calibration.

Méthode 2: en utilisant le GPS

Comme décrit en début d’article, c’est le mode utilisé par le calibrage automatique. La montre va acquérir un signal GPS et utiliser les données d’altitudes fournies par le système GPS pour calibrer l’altimètre.

Pour augmenter la précision de cette méthode, il est recommandé d’effectuer auparavant une acquisition GPS de plusieurs minutes. Sur les montres à calibrage automatique, attendez 3à 4 minutes avec le fix GPS avant de lancer l’activité pour plus de précision.

Méthode 3: en utilisant le modèle numérique de terrain

Cette méthode est arrivée sur les derniers modèles de montres de Garmin intégrant le support de la cartographie. une carte de base, mondiale, est fournie par Garmin, elle s’appelle Worldwide DEM (DEM: Digital Elevation Model, en français MNT: Modèle numérique de terrain). Cette méthode consiste à obtenir un fix GPS et à utiliser la position (via la longitude et la latitude) mais sans utiliser la donnée d’altitude. La montre utilisa alors les données d’altitude de la carte pour étalonner l’altimètre.

La carte Basemap de Garmin fournit une courbe d’altitude tous les 20 mètres sur l’entier de la planète. Ce qui signifie en théorie que dans le pire des cas, la marge d’erreur sera de 20 mètres. Dans la pratique, et en particulier en terrain escarpé, la marge d’erreur cumulée de la position GPS et des courbes de la carte pourront être plus importantes… Enfin, j’ai eu confirmation que même si la montre est équipée de cartes topo plus précises, elles ne sont malheureusement pas prises en compte par le MNT pour l’altimètre.

5. Qu’est-ce qui peut influencer la précision de l’altimètre barométrique ?

Les changements météo

L’altimètre barométrique se base sur les variations de pression atmosphérique pour détecter les changements d’altitude. Mais il peut y avoir deux raisons pour une variation de pression:

  • Le changement d’altitude
  • Un changement météo

L’arrivée d’un orage par exemple entraine une rapide variation de pression qu’un altimètre barométrique pourrait interpréter comme une variation importante d’altitude. D’où des algorithmes liés au GPS qui tentent de minimiser cet effet mais qui n’arrivent pas toujours à filtrer complètement ces changements.

L’obstruction du capteur sur la montre

Un autre problème peut survenir si l’orifice du capteur barométrique de la montre est obstrué. En effet, dans ce cas, l’altimètre ne fonctionnera pas correctement.

L’orifice peut être bouché par un peu d’eau, de la sueur ou d’autres débris. sur les montres fenix on trouve cet orifice entre les deux boutons sur le flanc droit. Sur les Suunto Spatan ultra ou Suunto 9 il s’agit de 5 petits trous à gauche. Sur d’autres montres, il peuvent être plus discrets comme ici sur l’Amazfit Stratos:

6. Application d’un correctif après le téléchargement

Enfin, il faut savoir que certains services web peuvent appliquer des changements de la courbe d’altitude en fonction de différents algorithmes pour essayer de l’améliorer après le téléchargement.

Sur Garmin Connect par exemple, on choisit si on veut appliquer un correctif en fonction des données d’altitudes de Google Maps au lieu de l’altitude enregistrée dans le fichier.

Sur Strava, dans certains cas, cette modification est automatique. Strava a documenté ce fonctionnement dans cette note.

Pour conclure

J’espère que cet article aura répondu à toutes vos questions sur le fonctionnement de l’altimètre barométrique et aura levé le voile sur son fonctionnement.

Si vous avez des questions qui restent sans réponse, n’hésitez pas à les poster en commentaire et je ferai mon possible pour y répondre au plus vite.

18 commentaires pour “6 choses à savoir sur l’utilisation de l’altimètre de sa montre GPS

  1. J’ai enfin saisi à quoi servait le réglage altimètre/baromètre sur le widget grâce à l’article, merci ☺️

    Par contre le correctif d’altitude de Garmin Connect est-il fiable? Parfois en l’activation j’ai de belles différences et je ne sais pas trop quoi laisser

    1. J’ai déjà eu l’occasion d’utiliser plusieurs fois la correction d’altitude de Garmin Connect, lorsque l’altimetre de la montre déconnait complètement, et je trouve que la correction était tout à fait correcte. Ça correspondait à la correction effectuée également sur Strava.

    2. La précision de la correction de Garmin dépend directement de la précision de la trace GPS ainsi que de la précision des courbes de niveau à l’endroit de la trace. En général, c’est un peu plus précis qu’un relevé d’altitude GPS mais moins qu’un relevé baro effectué dans de bonnes conditions.

      Sportivement.

  2. Merci pour cet article. Quand la montre fonctionne vaut mieux toujours choisir le dénivelé atmosphérique que celui de la trace gps. Surtout en montagne ou de l’imprecision Gps peut vous mettre dans un précipice, la correction des sites est alors très scabreuse… et encore plus important si vous utilisez BBS pour estimer le CdA

  3. Bonjour,
    Merci pour cet article.
    Je n’arrive toujours pas à comprendre pourquoi sur certains modèle (les montres altimètre barométrique sans MNT : les montres type FR935) il n’existe pas une option pour obliger la montre à faire une calibration au GPS au lancement d’une activité.
    On est d’accord que c’est la dénivelé relative qui est intéressante pour des activités Run ou RoadBike mais c’est tellement plus logique que l’absolu ne soit pas trop dans les choux.

    A chaque nouvelle activité, j’attends quelques secondes après le fix GPS et via l’écran altimètre puis je lance une calibration au GPS ou je saisie l’altitude actuelle si je la connais. C’est la seule technique permettant d’avoir une altitude/dénivelée absolue plutôt correcte.

    Pour habiter dans un pays plutôt plat (la vallée de la Loire, France) : la correction Strava est particulièrement offensive et surestimée sur des parcours relativement plats. Une descente le long de la Loire ne va pas poser de problème mais dès que l’on cherche à faire de petite montée/descente Strava va sauter de courbe de niveau en courbe de niveau. De ma petite expérience en montagne, là où nous allons monter plus longtemps avant de descendre plus longtemps la correction strava est plus intéressante.

    S’il fallait prendre un exemple pour comparer l’altimètre GPS et l’altimètre barométrique, il vous suffit de traverser 1 ou plusieurs fois un gros pont routier au raz de la main courante.
    Votre trace GPS va osciller entre le pont et l’eau plus bas (..précision gps)
    Votre montre avec altimètre barométrique va dire D+: 0m.
    Votre montre avec altimètre barométrique et l’utilisation de la correction Garmin/Strava OU votre montre avec « Altimètre GPS » va dire : D+: XXXm en interprétant que d’après votre trace GPS vous avez sauté du pont et êtes remonté sur le pont plusieurs fois à chaque traversé !

    Bonne continuation Nakan.

    1. Merci pour toutes ces observations! Normalement, la 935 réglée sur calibrage automatique (dans Paramètres -> Capteur -> Altimère -> Etalonnage automatique -> Lors d’activité -> Permanent) devrait se mettre à se calibrer dès qu’un signal GPS est fixé avant même le début de l’activité. Mais il est clair que cela n’aura jamais la même précision que de renseigner l’altitude exacte.

      Il est dommage que Garmin ait désactivé la possibilité de calibrer via des points GPS dont l’altitude est connue comme c’était le cas sur les montres et compteurs plus anciens.

      Tout à fait d’accord sur l’expérience du pont, ainsi que sur la correction appliquée par Strava.

      Sportivement.

      1. Dans le Menu de ma FR935 que je viens de regarder à l’instant j’ai :
        Paramètres -> Capteur -> Altimètre -> Étalonnage automatique -> Et là il est possible de choisir entre Activé ou Désactivé.
        Il n’y a pas « Lors d’activité -> Permanent ».
        Je pense que ce point fait toute la différence – Merci Nakan

  4. Bonjour,
    Depuis plusieurs mois (j’ai une GARMIN VIVOACTIVE HR), mon altimètre est régulièrement faussé d’environ 400m (mais pas toujours).
    Je me suis rendue au bord de la mer morte (dont l’altitude est de -434 mètres)…
    Est-ce que ça peut-être lié à cela ? Du coup, mon altimètre a estimé que l’altitude 0 était celle du niveau de la mer morte et s’est calibré là-dessus ?
    Comment puis-je faire pour rétablir la situation ?
    Cela m’oblige à étalonner l’altimètre à chaque début de randonnée et parfois j’oublie !
    Merci,
    Cordialement,
    Virginie

  5. Petite question :
    En mode randonnée ou marche en montagne, pensez-vous que la différence soit si importante entre les 2 modes de calcul ? Je vois très bien ce que veut dire Arnaud avec le passage sur un pont au-dessus du vide qui va « tromper » le calcul par GPS et pas l’altimètre barométrique. Mais quand on ne passe pas sur un pont et qu’on progresse en montagne ? Personnellement, ce qui m’importe est d’avoir une donnée fiable a posteriori, voir quelle a été la D+ sur la journée (sur Polar Flow dans mon cas). J’utilise mon Polar M450 en montagne et il a beau être barométrique, il est très souvent imprécis (même quand j’entre manuellement l’altitude de départ puis d’arrivée). Bref, le calcul de l’altitude par GPS est-il si problématique ? Je pose la question car la Vantage M me tente bien ;) …

  6. Bonjour,
    Je fais de l’alpi et j’ai une Garmin Fenix 3. Je règle mon altimètre manuellement sur l’altitude connue (cabane,etc.) au départ de la course.
    Mais au sommet j’ai des fortes variations (jusqu’à 60m). Pas normal!?
    Dans votre article vous parlez de:
    6. Application d’un correctif après le téléchargement
    Je suis allé dans Garmin Connect sans retrouver ce correctif.
    Qu’entendez-vous par « après téléchargement »?
    Pourriez-vous me renseigner sur sa localisation de ce correctif.

    1. Bonjour,

      on le trouve dans Garmin Connect uniquement sur ordinateur (je crois que l’option n’est pas dispo dans l’app mobile) sous l’image de la montre dans le bandeau à droite: Correctif d’altitude.

      Sportivement.

  7. Bonjour,

    Sur ma Fénix 5x plus, j’ai toujours un décalage de 70m environ sur l’altitude absolue du haut d’un col qui est à 1040m. Sachant qu’il fait environ 500 de D+.
    Au besoin, voici ma sortie du jour. Le col est le premier des deux : https://www.strava.com/activities/1950975779.

    Mes paramètres sont calibrage permanent automatique, GPS + Gallileo.

    Qu’en pensez-vous? Normal?

    Merci beaucoup d’avance!

    1. J’ai oublié de vous dire que j’ai aussi paramétré le baromètre en mode altimètre plutôt qu’en automatique, car j’avais aussi des erreurs en auto.

  8. Pour une garmin fureuner 935 peut-on résumer ainsi :
    En eandonne, quoi qu’il en soit le calcul du dénivelé positif et négatif sera juste.
    Si en plus on règle l’altitude de départ parce qu’on la connait, toute la trace sera avec une altitude exacte.
    J’aimerais aussi avoir votre avis sur la précision des distances calculées en piscine et en eau libre.
    Merci d’avance…je dois normalement l’acheter demain et vu le prix je préfère être sûre de mon choix!

  9. moi j’ai beaucoup de soucis avec la polar vantage j’en ai déjà retourner une il me l’on changer et la rebelote il faut que je prévoit la lancement du GPS au moins 5 minutes avant le départ pour avoir une altitude a peut prés juste et vous avez vous ce soucis aussi ??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.