Les tests Suunto

Les casques Suunto Wing et Suunto Sonic testés de fond en comble

Actuellement chez i-run

Pour comprendre l’histoire du casque Suunto Wing, il faut revenir un peu en arrière… Au début de l’année 2022, Suunto passait des mains de Amer Sport au groupe Lieshang. A première vue, cela ne changeait pas grand chose, la société finlandaise voyait son actionnaire majoritaire passer d’un investisseur chinois à… un investisseur chinois. Mais en fait, cela a changé pas mal de choses. Car le nouvel investisseur possède également Haylou, une marque d’électronique grand public qui possède des chaines de production et des technologies établies dans de nombreux domaines. Il s’agissait d’ailleurs initialement d’une société fille de Xiaomi… Et parmi ces domaines: les casques à conduction osseuse. Lors de l’annonce de la sortie du Suunto Wing, je me suis donc demandé si Suunto allait devenir un prête-nom à Haylou, quasi inconnue en Europe, pour vendre ses casques audio sur le marché sportif. Et depuis la sortie du Suunto Wing, la marque finlandaise a lancé le Suunto Sonic, sur un segment un peu plus entrée de gamme. J’ai voulu tester tout ça!

Comme tous les articles publiés sur ce site, ce test a été réalisé et rédigé de manière entièrement indépendante. Aucun contenu n'est sponsorisé ou influencé de quelconque manière par qui que ce soit!

Soutenir le site

Vous appréciez les contenus de nakan.ch? Vous souhaitez soutenir le site, tout en vous équipant avec les dernières nouveautés en matière de technologie sportive? En utilisant le lien sur l'un des logos ci-dessous, vous soutenez la réalisation de futurs tests de matériel sur le site! Et cela ne vous coûte rien de plus!

i-run, c'est le spécialiste de l'équipement de sport en ligne! Chaussures, textile, équipement et bien sûr, cardio-GPS!
Alltricks, c'est tout l'univers de l'outdoor, du vélo et de la course à pied, sans oublier bien sûr l'électronique de sport!
Uniquement pour la Suisse: grâce au code promo NAKAN, bénéficiez de 15% de remise sur l'entier du site garmingps.ch! (hors offres promotionnelles)
Les liens vers amazon.fr, i-run.fr, alltricks.fr contenus dans cet article sont des liens affiliés, qui permettent au site de reçevoir une commission. Sans incidence sur le prix de l'article!

Le Suunto Wing en vidéo

En complément de ce test complet sur le site, retrouvez en vidéo mon test terrain du Suunto Wing. LED’s, contrôles avec les mouvements de la tête, qualité audio du micro intégré et bien plus:

Ce qu’il faut savoir: l’essentiel du Suunto Wing

Habituellement ici, je liste les différences avec le modèle précédent. Mais Suunto lançant pour la première fois des casques audio pour le sport, je vais plutôt lister les caractéristiques essentielles de ces deux casques audio:

Les caractéristiques communes au Suunto Wing et Suunto Sonic:

  • Connectivité Bluetooth 5.2
  • Autonomie en écoute de musique (volume à 60%): 10 heures
  • Batterie rechargeable li-ion en 1h environ
  • Formats audio supportés: A2DP, AVRCP, HFP, HSP
  • Codecs audio supportés: SBC, APTX Adaptive
  • Microphone intégré
  • Intégration à l’app Suunto pour la configuration
  • Protection contre la transpiration et la pluie IP55 (Sonic)

Et voici ce que le Suunto Wing propose en plus:

  • LED’s rouge fixe ou clignotante pour augmenter la visibilité
  • Contrôle de la lecture et de la prise d’appel avec des mouvements de la tête
  • Microphone à réduction du bruit du vent jusqu’à 30km/h
  • PowerBank fourni avec le casque pour 2 charges complètes supplémentaires (autonomie totale de 30 heures)
  • Protection contre la transpiration et la pluie IP67
  • Supporte une connexion Bluetooth simultanée avec deux appareils

Modèles et prix de sortie

A sa sortie, le Suunto Wing était proposé à 199€/CHF alors que le Suunto Sonic était lui proposé à 149€/CHF. Voici les modèles de Suunto Wing disponibles:

Et voici les modèles de Suunto Sonic disponibles:

Le grand déballage

Le packaging blanc du casque Wing reprend le visuel de l’appareil et met en évidence les LED’s dont il est équipé. Lorsqu’on déballe le tout, on retrouve le case et ses accessoires sobrement présentés:

Le casque est installé sur son powerbank, tenu avec le clip en plastique. Lorsqu’on a tout déballé, voici ce que l’on retrouve à l’intérieur du packaging:

  • Le casque Suunto Wing
  • Le powerbank sur lequel le casque est installé, et un clip plastique pour maintenir le tout ensemble
  • Une pochette textile pour le transport
  • Un câble de charge pour charger directement le casque avec un connecteur propriétaire spécifique, et une connectique USB-A
  • La documentation
  • Une paire de bouchons en mousse pour les oreilles

Il est à noter qu’il n’est pas fourni de câble USB-C pour la recharge du powerbank.

Autonomie et recharge du Suunto Wing

Le casque Wing est équipé d’une batterie qui permet une utilisation de 10 heures à un volume d’écoute de 60% (les tests de Suunto ont été effectués avec la chanson Hotel California des Eagles en boucle). Cette autonomie varie forcément en fonction des conditions d’utilisation, de l’appareil auquel le casque est connecté et d’autres facteurs.

L’autonomie est réduite si on active la détection des mouvements de la tête (8 heures) ou si on active les LED’s en éclairage continu (4 heures). Ces chiffres se basent toujours sur un volume d’écoute à 60%.

Il y a deux solutions pour charge le casque: la première consiste à le poser sur le powerbank, qui peut assurer jusqu’à deux charges complètes en autonomie. La seconde consiste à utiliser le câble à connecteur magnétique USB directement sur le casque pour le charger.

La charge par le câble est sensiblement plus rapide. Il faut compter environ 1 heure pour une charge complète. On gagne 3 heures d’écoute avec le casque en 10 minutes de charge si la batterie est complètement à plat.

Le powerbank quant à lui se charge avec un câble USB-C non fourni. La charge complète du powerbank prend environ 1h30.

Port du casque, et contrôles via les boutons

Le casque est confortable à porter. J’ai principalement utilisé le casque lors d’activité de course à pied, mais je l’ai également utilisé pour écouter de la musique au bureau.

Pour les personnes qui ont déjà utilisé un casque à conduction osseuse, il est très semblables aux modèles de Shokz. Pour les autres, cette technique nécessite une petite adaptation. Cela se fait en règle générale très rapidement. Les transducteurs viennent de positionner en avant des oreilles, sur l’os de la boite crânienne. Et l’essentiel du son se transmet par vibration osseuse directement à l’oreille interne.

Cette méthode a l’avantage de ne pas solliciter le tympan, et l’écoute est moins fatiguante surtout sur des durées longues.

Le Suunto Wing est un peu plus lourd (34 grammes) que d’autres modèles comme l’OpenRun Pro (27 grammes). Mais cela ne se ressent pas forcément à l’usage.

Il est juste à noter que les casques de ce type s’associent assez mal avec un bonnet ou un bandeau. On devra alors choisir de le porter sous le textile, et dans ce cas le confort est moindre à cause de l’effet de compression. Ou alors par-dessus mais dans ce cas c’est la qualité audio qui en pâtit.

La qualité audio

Quant à la qualité audio, on est là aussi dans la norme de ce type d’appareils. Les casques à conduction osseuse ont une bonne restitution des médiums et des aigus. Les basses sont plus difficiles à obtenir à volume moyen. Pour l’usage auquel est destiné le casque, je trouve la qualité amplement suffisante, que ce soit pour l’écoute de musique ou de podcasts. Les vrais mélomanes ne doivent toutefois pas s’attendre à pouvoir écouter de la musique classique sur ce type de casques et en saisir toutes les subtilités. Pour augmenter la qualité d’écoute, on peut utiliser les bouchons d’oreille qui auront pour principal effet d’isoler des sons extérieurs et d’accentuer les basses… Mais en ce qui me concerne, je ne les utilise pas.

Les boutons et contrôles du casque

Le casque Wing de Suunto est équipé de 3 boutons. Le bouton principal est situé sur le transducteur gauche. Il permet de contrôle le contenu audio:

  • Une pression met en pause ou reprend la lecture. Pour les appels téléphoniques, une pression prend l’appel et une autre raccroche.
  • Deux pressions rapides passent à la piste suivante
  • Trois pressions rapides reviennent au début de la piste ou à la piste précédente

De plus, le casque est équipé de boutons de volume « +/- » sous le module droit. En plus de régler le volume, ces boutons permettent:

  • D’allumer ou d’éteindre le casque avec une pression prolongée sur le bouton « + » jusqu’au signal sonore correspondant.
  • D’entrer en mode couplage Bluetooth. Pour cela, casque éteint, maintenir le bouton « + » pressé et continuer à la maintenir après l’allumage du casque jusqu’au signal audio du mode coupage.
  • D’activer, de changer le mode ou de désactiver les LED rouge du casque avec une pression prolongée sur le bouton « -« 

Enfin, maintenir pressés quelques secondes le bouton principal et le bouton « – » permet d’activer ou désactiver la détection des mouvements de la tête.

Coupler le Suunto Wing à l’application mobile

Pour activer certaines fonctionnalités, il est nécessaire d’ajouter le casque à l’application mobile de Suunto. Pour cela, on peut coupler le casque dans l’app. Il suffit de mettre le casque en mode couplage pour que l’app détecte le casque et propose de le coupler automatiquement.

Ensuite, le casque apparaît dans la liste des options du profil de l’app:

Dans les options du casque, il est alors possible de configurer et d’activer les fonctions suivantes:

  • Le mode de fonctionnement des LED
  • La connexion à deux appareils Bluetooth simultanés
  • Le mode audio (on peut choisir entre les modes normal et outdoor)
  • Les mises à jour du firmware du casque

Il est important de noter que pour gérer ces fonctions, le casque doit être connecté et à proximité du smartphone.

Et enfin, c’est aussi par l’app mobile que l’on passe pour mettre à jour le firmware du casque:

Contrôles par mouvement de la tête

Une fois que cette fonctionnalité est activée, elle permet de contrôler la lecture ou les appels téléphoniques avec des mouvements de la tête. C’est pratique en fonction de l’activité sportive que l’on pratique. Après quelques essais, on arrive assez facilement:

  • A passer à la piste suivante avec un mouvement latéral de la tête (comme pour dire non)
  • A rejeter un appel également avec un mouvement latéral de la tête
  • A prendre un appel avec un mouvement vertical de la tête (comme pour dire oui)

Il est toutefois à noter que parfois, certains contrôles sont issus de mouvements qui n’étaient pas destiner à changer de piste… Comme regarder d’un côté et de l’autre d’une route avant de la traverser. il m’est aussi arrivé de changer de piste en consultant ma montre (et je n’ai pas toujours compris pourquoi)…

Les LED’s sur le Suunto Wing

De chaque côté de l’arceau du casque, sur les modules, le casque est équipé de LED rouges, qu’il est possible d’allumer en fixe ou de faire clignoter. Cela permet d’augmenter sa visibilité, surtout latérale, dans l’obscurité. Ces LED sont un petit ajout de sécurité, mais ne comptez tout de même pas dessus comme d’une véritable lampe pour augmenter votre visibilité.

En pleine journée, difficile de voir les LED du Suunto Wing sur le côté du casque

Le mode de fonctionnement des LED peut être changé via l’app Suunto ou avec une pression prolongée sur le bouton de volume « -« .

Le microphone pour les appels téléphoniques

Sur le transducteur droit, on trouve deux microphones. Ils permettent de prendre un appel avec le casque. Sur le Suunto Wing, le micro permet d’atténuer le bruit du vent jusqu’à une vitesse de 30km/h.

L’un des deux micros du Suunto Wing, l’autre se trouve sous le transducteur

La qualité audio est correcte et permet de passer un appel dans de bonnes conditions, ou d’enregistrer une note vocale sur le pouce. Mais on n’ira probablement pas plus loin avec le Suunto Wing… Sa qualité est à mon sens un peu limite pour participer à des visios. Deux exemples de qualité du son du micros sont intégrés dans le test vidéo.

Les appareils compatibles

Le casque Suunto Wing est compatible avec les appareils Bluetooth. Il ne dispose pas de mémoire interne pour y stocker de la musique. Donc il faudra le connecter à un appareil pour la lecture de musique. J’ai utilisé le casque avec les appareils suivants lors de mes tests:

Dans tous les cas, je n’ai pas rencontré le moindre problème, tant au niveau de la connexion pour le flux audio que pour les contrôles par mouvement de la tête ou via les boutons.

Il reste toutefois surprenant que Suunto propose des montres de sport, un casque Bluetooth de sport, mais que l’ensemble ne puisse pas être utilisé pour écouter de la musique lors des activités sportives… Car les montres Suunto ne supportent aujourd’hui pas du tout la lecture de musique autonome.

Différences entre le Suunto Wing et le Suunto Sonic

Si l’entier du test a été réalisé avec un Suunto Wing, une grande partie est également valide pour le Suunto Sonic. Car le casque n’est pas très différent du Wing, mais il possède moins de fonctions. Voici les différences entre les deux modèles:

  • Le casque Suunto Sonic ne dispose pas des LED
  • Pas non plus de contrôle par le mouvement de la tête sur le Sonic
  • Le micro du Sonic ne possède pas d’atténuation du bruit du vent
  • Pas de double connexion Bluetooth sur le Suunto Sonic
  • Le Suunto Sonic n’est pas vendu avec un powerbank pour la charge

Conclusion du test du Suunto Wing

Quand est-ce que l’on pourra réellement associer ces deux appareils Suunto?

Avec son premier casque audio pour le sport, Suunto a d’abord surpris, puis rapidement convaincu. Surpris, car pas grand monde ne s’attendait à ce que Suunto propose ce type de produits dans sa gamme. Convaincu car on sent que le Wing est basé sur l’expertise technique d’un acteur industriel chinois doté d’une grande expérience sur ces technologies et sur l’expertise sportive de Suunto. La marque finlandaise a su ajouter une signature sportive indéniable au Wing, qui ne révolutionne pas le genre mais le rend agréable à utiliser pour une session de sport.

L’ironie de la situation, c’est que le Suunto Wing est un casque parfait à utiliser avec une montre Garmin. Car il faut le dire, pouvoir synchroniser les listes de lecture d’applications comme Spotify ou Deezer est un confort indéniable à l’heure des plateformes. Il est évidemment parfait aussi avec le smartphone si on l’emmène avec soi. Mais dites, Suunto: le voyage jusqu’au siège de Spotify, vos voisins suédois, ne doit pas être long. Pourquoi ne pas discuter d’une intégration dans vos montres?

Enfin, pour en revenir à la crainte que j’évoquais en début d’article, je suis rassuré à la fin de ce test. Il est probable que Suunto n’ait jamais sorti de casque de ce type si elle n’avait pas changé d’investisseur. Et si le nom Suunto sur le casque profite probablement à tout le monde, on sent bien qu’il ne s’agit pas d’un produit sorti en prête nom, mais bien d’une collaboration entre un spécialiste de ce type d’électronique et un spécialiste du sport.

J’ai aimé ou pas aimé

Sur le Suunto Wing, j’ai aimé:

  • L’autonomie qui est supérieure aux autres casques de ce type sur le marché
  • Les contrôles par mouvements de la tête qui sont une bonne idée même si ils peuvent encore être améliorés
  • L’ajout de LED même si elles auraient pu être plus visibles de l’arrière
  • La fiabilité de la connexion sur tous les appareils que j’ai utilisés
  • L’intégration d’un micro pour les appels

J’ai moins aimé:

  • Les ports de charge différents entre le casque et le powerbank
  • L’intégration à l’app mobile de Suunto pourrait être un peu plus évidente

Supporter ce site pour de futurs articles

Rédiger des tests et des articles sur la technologie dans le sport est une passion dévorante. Cela fait plus de 12 ans que je le fais en marge de mon activité professionnelle et sportive. Je ne compte pas mon temps, et je ne suis absolument pas rémunéré par les marques pour le faire. En passant par l'un des liens ci-dessous pour réaliser votre prochaine commande en ligne, je touche une petite commission sur la transaction, vous soutiendrez le site, et cela ne vous côutera pas plus cher! Pour tout savoir sur ma politique de publication et de publicité sur le site, rendez-vous ici!

i-run, c'est le spécialiste de l'équipement de sport en ligne! Chaussures, textile, équipement et bien sûr, cardio-GPS!
Alltricks, c'est tout l'univers de l'outdoor, du vélo et de la course à pied, sans oublier bien sûr l'électronique de sport!
Uniquement pour la Suisse: grâce au code promo NAKAN, bénéficiez de 15% de remise sur l'entier du site garmingps.ch! (hors offres promotionnelles)

Suunto Wing

Suunto Sonic

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.