Choc des générations – épisode 3: la famille Garmin fenix

Troisième épisode de la série du choc des générations avec une comparaison sur la famille fenix de Garmin. La fenix 2 est sortie en 2014. Après de nombreuses critiques et plusieurs dysfonctionnements, Garmin a sorti la fenix 3 une année plus tard. Enfin, début 2017, c’est la fenix 5 qui était annoncée. Alors certes les fonctions disponibles sont toujours plus nombreuses, mais est-ce que la précision GPS est vraiment meilleure?

Les fenix 2 et fenix 3 au moment de leur sortie

La première fenix était plutôt une montre dédiée à l’outdoor, et peu nombreux sont les triathlètes qui s’y sont intéressés. Leur référence est alors la 910XT. Lorsque sort la fenix 2, elle est résolument plus orientée multisport et c’est ce modèle qui va véritablement lancer la gamme sur le marché du triathlon et on commence à voir des fenix dans les zones de transitions. Mais les problèmes de lenteur et de stabilité de la fenix 2 vont rapidement ternir l’image de marque de Garmin et surtout de cette gamme. Le rythme de sortie habituel de Garmin de deux ans entre la sortie de deux modèles successifs va donc s’accélérer et seulement une année plus tard, la fenix 3 est annoncée. Cette fois, le logiciel de la montre a fait d’énormes progrès, la montre est dotée d’un écran couleur et plus lisible, mais la précision GPS est largement décriée. Après plusieurs mises à jour logicielles, la précision devient bien meilleure et au fil des deux ans qui suivent, la fenix 3 devient la référence dans le monde du triathlon.

Après plusieurs déclinaisons (fenix 3HR, chronos…), la fenix 3 est remplacée début 2017 avec l’annonce de la fenix 5, qui reprend l’intégralité des fonctions de la fenix 3 tout en y ajoutant encore quelques possibilités supplémentaires.

Les fenix 2 et fenix 3 aujourd’hui

La fenix 2 aujourd’hui est dépassée sur de nombreux aspects, notamment en terme de connectivité. Le mode Bluetooth de la montre est tellement consommateur d’énergie que de l’utiliser en mode smartwatch est presque impossible. En terme de fonctions sportives, elle dispose de l’essentiel des fonctions nécessaires au triathlon, hormis les métriques avancées de course à pied, les innovations ont plutôt porté sur les fonctions annexes à l’entrainement.

La fenix 3 est restée quant à elle une montre de choix pour ceux qui ne souhaitent pas investir dans un nouveau modèle. Toutes ses fonctions sont d’actualité. La montre est probablement la montre de sport GPS la plus vendue à ce jour.

La vidéo

Performances GPS

Aucune montre de la série fenix n’a jamais été citée en premier lieu pour ses qualités extraordinaires en terme de précision GPS, et cela se confirme dans ce test. Le premier comparatif (disponible ici) révèle clairement les limites des trois montres en terme de suivi GPS. Notez que toutes les montres étaient configurées avec GPS uniquement en précision maximale (à la seconde, sans Glonass).

Il est vraiment difficile de dire si l’une ou l’autre des montres est vraiment meilleure que l’autre:

Chaque montre peut s’avérer précise sur une section du parcours, puis soudain s’éloigner de la route. On retrouve ce comportement sur le deuxième comparatif:

Connectivité et environnement logiciel

Les trois montres peuvent se synchroniser avec Garmin Express sur Mac ou PC ou via le Bluetooth avec l’application mobile. Notons que sur la fenix 2, le Bluetooth et ANT+ ne peuvent pas être utilisés en même temps, ce qui limite l’utilisation des fonctions connectées en cours d’entrainement. Notons enfin que le Bluetooth sur la fenix 2 consomme énormément de batterie.

Conclusion

Dans la gamme fenix, c’est avant tout les fonctionnalités et la connectivité des montres qui a vraiment évolué au fil des différents modèles. Le format et le look de la montre également. Mais au point de vue entrainement, peu de réelles innovations entre la fenix 2 et la 5. C’est les fonctions d’analyse de l’effort, seuil lactique, récupération et VO2 qui sont venues se greffer en plus du nombre croissant de capteurs supportés. Ensuite, l’ergonomie et la lisibilité ont également bien avancé, et ça, c’est très appréciable!

2 commentaires pour “Choc des générations – épisode 3: la famille Garmin fenix

  1. Merci pour ce comparatif, c’est intéressant de voir l’évolution sur quelques années de nos joujoux…
    Ce qui reste étonnant, c’est que Garmin n’affine pas sa précision en GPS alors que c’est une marque majeure dans ce domaine (montres, automobiles, armées…).

    Ce test confirme que l’obsolescence des produits « hitech » est bien souvent due à une perte de connectivité plutôt qu’à des problèmes de vieillissement (pannes).
    Il y plus de 20 ans, j’avais fait un stage où l’on nous expliquait qu’un produit qui ne tombait pas en panne avant d’être obsolète, était un produit de mauvaise qualité. Il aurait pu être moins cher, si il avait été fabriqué avec des composants de gamme plus basse…
    On avait eu du mal à avaler cela, pourtant les formateurs avaient raison… C’était le début de l’obsolescence programmée de masse.

  2. Très bonne idée ces chocs de générations qui permet de constater si besoin en était, qu’une « ancienne » montre continue à faire le job et rassurer au passage les inquiets ( comme moi :p ) de ne pas avoir LE dernier modèle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *