Focus

Tout savoir sur le profil de ski alpin des montres Suunto

Les montres de sport ont toutes leur petites spécificités lorsqu’il s’agit de suivre une journée sur les pistes. J’avais déjà dévalé les pistes avec différentes montres, comme les montres Garmin ou encore plusieurs montres Coros, mais jamais encore avec une Suunto. Ce vide dans mon CV est désormais comblé, et voici tout ce qu’il y a à savoir sur le profil de ski alpin des montres Suunto!

Soutenir le site

Vous appréciez les contenus de nakan.ch? Vous souhaitez soutenir le site, tout en vous équipant avec les dernières nouveautés en matière de technologie sportive? En utilisant le lien sur l'un des logos ci-dessous, vous soutenez la réalisation de futurs tests de matériel sur le site! Et cela ne vous coûte rien de plus!

i-run, c'est le spécialiste de l'équipement de sport en ligne! Chaussures, textile, équipement et bien sûr, cardio-GPS!
On ne présente plus amazon, qui propose un catalogue de miliers de produits, y compris tous les articles de sport!
Alltricks, c'est tout l'univers de l'outdoor, du vélo et de la course à pied, sans oublier bien sûr l'électronique de sport!
Les liens vers amazon.fr, i-run.fr, alltricks.fr contenus dans cet article sont des liens affiliés, qui permettent au site de reçevoir une commission. Sans incidence sur le prix de l'article!

Note préalable sur les profils de sports de glisse

Cet article s’articule autour du profil de ski alpin, mais il est 100% transposable aux autres sports de glisse. Qu’il s’agisse de snowboard, de télémark ou d’un autre sport de glisse assimilé. C’était par exemple le cas pour moi. Car initialement, cela devait être un week-end de ski de fond, et j’avais juste pris avec moi les snowblades « au cas où ». Je me suis donc retrouvé à tester le profil de ski alpin avec des skis plus courts que mes bâtons…

Profil de ski alpin: comment porter la montre

C’est peut-être quelque chose à laquelle on ne pense pas forcément immédiatement. Mais dès qu’on se trouve sur les pistes, équipé de nos gants, bâtons de ski et tout le reste de la tenue du parfait skieur ou snowboarder, accéder à une montre qui se cache sous deux ou trois couches de vêtement n’a rien d’évident… Du coup, avant de parler du profil sportif proprement dit, j’ai l’habitude de porter la montre par-dessus ma veste. La mesure de fréquence cardiaque a été effectuée pour les exemples de ce test par une ceinture Polar H10. Parfois, je décide simplement de ne pas porter de ceinture, les données de fréquence cardiaque ne sont pas toujours pertinentes.

Ensuite, la plupart des montres Suunto ou des bracelets de la marque sont livrés avec un demi-bracelet plus long que l’autre, et je montre la version longue sur la montre pour fermer solidement et efficacement la montre.

L’écran de données que j’ai utilisés sur la Suunto Vertical

Enfin, il est utile de dire que manipuler la montre est rendu plus difficile avec des gants ou des moufles. Du coup, j’essaie toujours de centraliser mes données sur le moins d’écrans de données possibles. Par exemple, sur le week-end de ski durant lequel j’ai réalisé ce test, je n’ai utilisé quasiment qu’une seule page de données.

Comment fonctionne le profil de ski sur les montres Suunto

Comme tous les autres profils sportifs sur les montres Suunto, il est possible d’utiliser le profil de base ou de créer un profil personnalisé. Une fois que l’on démarre, le chrono est lancé et la montre va gérer toute seule la gestion de l’enregistrement, en fonction des descentes ou des remontées mécaniques.

Comme la plupart des montres outdoor, les montres Suunto disposant d’un altimètre barométrique différencient automatiquement les sections effectuées sur les remontées mécaniques, et les sections de glisse (en descente, la plupart du temps). La montre passe donc automatiquement de l’un à l’autre.

Les montres Suunto, plus sensibles que d’autres sur la détection de descente?

A la fin d’une descente, la montre affiche un écran qui récapitule le dénivelé descendu et la distance parcourue:

La 19ème descente a duré 5min40, avec un dénivelé négatif de 123m et une distance de 654m

Cela arrive la plupart du temps lorsqu’on commence à remonter avec le télésiège/assiette/arbalète… Mais la montre Suunto, en tout cas lors de mes tests, a eu tendance à être très/trop sensible. Et à mettre fin à la descente en cours à chaque arrêt lors de la descente… Ce qui a multiplié le nombre de descentes comptabilisées. Ce n’était pas le cas systématiquement lors de chaque arrêt, mais assez fréquemment. Beaucoup plus que sur les profils des montres Coros ou Garmin en tout cas.

Cela a également été le cas lorsque la piste avait une partie de vitesse, puis une section montante, même légèrement. Cela n’est pas forcément un problème par contre, car c’est le fonctionnement normal de ce type de profils: une remontée marque la fin d’une descente…

Lorsque la montre détecte la fin d’une remontée, elle démarre une nouvelle descente, et l’affiche sur un écran de données spécifique:

Ici, le début de la 6ème descente

Les données disponibles sur les écrans de données pour le ski

Les profils de ski, de snowboard et de télémark proposent tous les champs de données standards disponibles dans tous les profils, mais également des champs de données spécifiques pour chaque descente. Il est ainsi possible d’afficher la vitesse moyenne pour la descente en cours. Voici les champs spécifiques pour les descentes, et les données verticales que l’on peut afficher:

Pour mon propre usage, j’ai configuré une page de données avec mes données de ski, et une autre avec l’heure pour garder un oeil sur le temps et ne pas me retrouver à remonter à pied car j’ai manqué la dernière remontée d’un téléski. Voici la page que j’ai utilisée la plupart du temps:

La cartographie Suunto et les stations de ski

Suunto ne propose pas de cartographie spécifique pour le ski sur les montres qui supportent la cartographie, en tout cas pour l’instant. Les cartes affichées sur la montre sont donc les cartes topo standard, qui ne sont pas toujours d’une grande aide sur lorsqu’on skie. On ne peut pas visualiser les remontées mécaniques ni les pistes sur la carto de la montre.

On voit ci-dessus la carte qui n’affiche pas le tracé des télécabines qui partent juste devant moi. Les pistes sont également absentes de la cartographie sur la montre.

Analyser sa journée de ski dans l’app Suunto

Après avoir profité de la poudreuse, du soleil puis dansé dans ses chaussures de ski dans un bar d’après-ski blindé d’anglais fartés au Jägermeister, il est temps de synchroniser sa montre et de consulter des données de la journée. Voici les données que j’ai cumulées sur la première journée de ski de 2024:

On note plusieurs choses sur l’analyse. La première est que le détail de la carte peut être affiché dans le thème « hiver », qui de son côté affiche les pistes et les remontées mécaniques. Ici j’ai affiché la carte en 3D.

Ensuite, on voit dans la liste des descentes le détail de chacune d’entre-elles, avec le temps, la distance et la perte d’altitude. Sur ce tableau, les remontées ne figurent pas du tout.

Les montres Suunto disposant du profil de ski alpin

J’ai listé ci-dessous les montres Suunto qui disposent du même profil de ski alpin que celui décrit ici, soit celui de la Suunto Vertical. Si vous avez testé des montres Suunto en ski alpin et que le fonctionnement est identique sur d’autres modèles, n’hésitez pas à le mettre en commentaire!

Conclusion sur le profil de ski alpin des montres Suunto

Habitué au profil de ski alpin des montres Garmin (avant que la marque ne considère les remontées mécaniques comme du sport) et des montres Coros, j’ai pu constater que le profil de Suunto était assez similaire. Toutefois, quelques petites différences, à commencer par le fait que la montre était bien plus sensible sur le découpage des descentes/remontées. Je pense qu’une telle sensibilité n’est pas nécessaire, sachant que la plus petite remontée mécanique doit bien représenter 8-10 mètres de dénivelé, si on excepte les tapis roulants des « snow garder » pour les tout petits.

Dans l’ensemble, la montre et l’app font le boulot de base. Il y a certainement une marge d’amélioration, à commencer par la cartographie spécifique pour les stations de ski et les remontées mécaniques. En tout cas pour les montres qui proposent de la carto!

Supporter ce site pour de futurs articles

Rédiger des tests et des articles sur la technologie dans le sport est une passion dévorante. Cela fait plus de 12 ans que je le fais en marge de mon activité professionnelle et sportive. Je ne compte pas mon temps, et je ne suis absolument pas rémunéré par les marques pour le faire. En passant par l'un des liens ci-dessous pour réaliser votre prochaine commande en ligne, je touche une petite commission sur la transaction, vous soutiendrez le site, et cela ne vous côutera pas plus cher! Pour tout savoir sur ma politique de publication et de publicité sur le site, rendez-vous ici!

i-run, c'est le spécialiste de l'équipement de sport en ligne! Chaussures, textile, équipement et bien sûr, cardio-GPS!
On ne présente plus amazon, qui propose un catalogue de miliers de produits, y compris tous les articles de sport!
Alltricks, c'est tout l'univers de l'outdoor, du vélo et de la course à pied, sans oublier bien sûr l'électronique de sport!

3 commentaires

  1. Chouette article !
    Pour l’utiliser de temps en temps, le profil ski de piste est sympa. Je n’ai pas jusqu’à présent perçu le problème de sensibilité que tu mentionnes, mais c’est sans doute lié aux types de stations/pistes/remontées.
    Mon seul reproche, en espérant le voir corrigé au plus vite, est que le profil ski de piste compte le dénivelé positif et la distance totale (remontées comprises) dans l’app après analyse. Je pensais que tu le signalerais dans ton test.
    C’est à mon sens LE point noir à ce jour qui oblige à corriger a postériori dans l’app pour remettre le D+ à 0 et la distance totale à la distance de descente.
    (je suis un fan de Suunto depuis toujours :p )

    1. Hello,

      Oui il est intéressant de noter que c’est la distance totale. Cela ne m’a pas choqué car j’ai comparé les données de la Vertical à la fenix 7 et Garmin a justement mis à jour le profil de ski pour avoir ce même comportement. De plus, je regarde plus la distance parcourue par descente, et non au total, c’est donc pour cela que la chose m’a moins sauté aux yeux. Mais tu as bien fait de le noter!

      Sportivement.

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.