Les tests Suunto

La montre outdoor Suunto Race testée de fond en comble

Actuellement chez i-run

Avec la sortie de la Suunto Vertical ce printemps, on pensait avoir vécu le gros moment de Suunto cette année… En effet, la marque ne nous avait pas habitué à sortir plusieurs modèles, surtout aussi proches dans la gamme, au cours de la même année. Mais apparemment, on ne voyait pas 2023 comme une année « habituelle » du côté de la Finlande, et Suunto nous a présenté la Suunto Race. Pour faire simple, c’est une Suunto Vertical avec un écran AMOLED, un bouton rotatif et sans fonction de charge solaire. Il s’agit de la première montre AMOLED de Suunto qui ne soit pas une montre WearOS. Il s’agit aussi de la première montre de la marque à proposer un bouton rotatif. Enfin, c’est une montre qui vient tailler à coups de machette dans les prix pratiqués jusque là sur ce segment de marché… Un test complet de cette montre s’imposait donc!

Comme tous les articles publiés sur ce site, ce test a été réalisé et rédigé de manière entièrement indépendante. Aucun contenu n'est sponsorisé ou influencé de quelconque manière par qui que ce soit!

Soutenir le site

Vous appréciez les contenus de nakan.ch? Vous souhaitez soutenir le site, tout en vous équipant avec les dernières nouveautés en matière de technologie sportive? En utilisant le lien sur l'un des logos ci-dessous, vous soutenez la réalisation de futurs tests de matériel sur le site! Et cela ne vous coûte rien de plus!

i-run, c'est le spécialiste de l'équipement de sport en ligne! Chaussures, textile, équipement et bien sûr, cardio-GPS!
On ne présente plus amazon, qui propose un catalogue de miliers de produits, y compris tous les articles de sport!
Alltricks, c'est tout l'univers de l'outdoor, du vélo et de la course à pied, sans oublier bien sûr l'électronique de sport!
Les liens vers amazon.fr, i-run.fr, alltricks.fr contenus dans cet article sont des liens affiliés, qui permettent au site de reçevoir une commission. Sans incidence sur le prix de l'article!

Quoi de neuf?

Par rapport à la Suunto Vertical, voici les différences qui distinguent donc cette Suunto Race. Commençons ici par les différences matérielles:

  • L’écran de la Race est un écran AMOLED alors que celui de la Vertical est un écran transfletif MIP
  • La montre est toujours équipée de 3 boutons sur le flanc droit du boîtier, mais le bouton du milieu est maintenant un bouton rond rotatif
  • Il existe toujours deux variantes: un avec boîtier acier et 16Go de mémoire pour le stockage des cartes, et l’autre avec boîtier titane et 32Go pour stockage des cartes. Les deux variantes ont un verre sapphire
  • Il n’existe pas de variante solaire de la Suunto Race
  • La Suunto Race est fabriquée en Chine alors que la Suunto Vertical et fabriquée en Finlande

Au niveau des nouveautés logicielles, il s’agit ici des nouveautés au moment de la sortie de la montre car ces dernières ont depuis été, pour la grande majorité, apportées par mise à jour à la Suunto Vertical:

  • L’interface utilisateur a été revue, en particulier dans les widgets
  • Suunto propose pour la première fois sur la Suunto Race le suivi de la variabilité de fréquence cardiaque durant le sommeil
  • Les algorithmes de FirstBeat on été abandonnés. De nouveaux widgets de suivi physiologique et de suivi de la performance sont apparus sur la Suunto Race
  • La cartographie est disponible dans deux modes: clair ou sombre
  • Sur la cartographie, il est désormais possible de faire un dézoom arrière plus large
  • Une nouvelle fonction « trouver mon téléphone » est disponible

Le résumé des nouveautés en vidéo

Dans cette vidéo, je passe en revue l’essentiel des nouveautés de la Suunto Race:

Modèles et prix de sortie

La Suunto Race est disponible en deux déclinaisons: une avec boîtier acier proposée à la sortie à 449€/CHF ou avec boîtier titane pour 549€/CHF. En plus du matériaux du boîtier, la capacité mémoire est également différente, car la version acier embarque 16Go pour stocker la cartographie, et la version titane est dotée de 32Go.

Tous les détails techniques

Voici les détails technique et les spécifications de la Suunto Race:

Suunto Race
Prix
Prix à la sortie1449.00€ - 549.00€
Prix actuel2Dès 449€
Caractéristiques physiques
Taille du boitier49mm
Matériau boitierAcier ou Titane
Matériau lunetteAcier ou Titane
Type de verreSapphire
Poids69g
Epaisseur annoncée313.3mm
Epaisseur mesurée315.3mm
Etanchéité100m
Standard de résistancen/a
Largeur des bracelets22mm
Système des braceletsQuickRelease
Capacité mémoire16/32Go
Technologie d'affichageAMOLED
Diamètre de l'écran36.32mm
Définition de l'écran466x466
Ratio écran/boitier474.1%
Autonomie5
Technologie solaire6non
Mode montre connectée12 jours
Enr. GPS seuln/a
Enr. multi GNSS50h
Enr. multi GNSS+GPS double fréq.40h
Mode Ultra7120h
Connecteur de chargeSuunto
Norme du câble fourniUSB-A
Connectivité
Compatible ANT+non
Compatible Bluetoothoui
Wi-Fi intégréoui
Carto et navigation
Cartographieoui
Suivi de traceoui
Retour au point de départoui
Capteurs embarqués
Altimètre barométriqueoui
Support des capteurs de puissance cyclistesoui
Profil pour le triathlonoui
GNSS/GPS double fréquenceoui
1 Prix en €, le jour de la sortie, du modèle le moins cher et le modèle le plus cher
2 Meilleur prix chez les partenaires de nakan.ch
3 L'épaisseur communiquée par les fabricants n'inclut parfois pas la sur-épaisseur du capteur cardio optique. Lorsque j'en ai la possibilité, je mesure donc l'épaisseur de la montre pour comparer.
4 Le pourcentage présente la surface d'écran, par rapport à la surface totale du boitier
5 Les données d'autonomie sont indiquée sans la technologie solaire, même si cette dernière est disponible
6 Indique si la technologie solaire est disponible, cela ne signifie pas qu'elle est présente sur tous les modèles
7 Si disponible, indique l'autonomie en enregistrement GPS dans le mode le plus économique

Le grand déballage

Suunto n’a pas fait les choses comme d’habitude avec la Suunto Race. Étonnement, alors que le volume des emballage tend à décroître, celui de la Suunto Race est bien plus grand que celui des autres montres de la marque. La Suunto Race est livrée dans un carton blanc flanqué de la marque Suunto en relief sur le côté:

Et malgré cet emballage conséquent, le contenu est assez simple:

  • Le boîtier de la montre dans la variante choisie
  • Le bracelet
  • Le câble de charge de la montre
  • La documentation

Autonomie

Bien sûr, la Suunto Race est une montre à écran AMOLED. Et de fait, il est bien plus difficile de donner des chiffres d’autonomie génériques, car chaque configuration et chaque utilisation aura un impact différent sur l’utilisation de la batterie.

Suunto annonce 12 jours d’autonomie en veille, avec les réglages par défaut. Avec l’écran AMOLED activé en permanence, on tombe à 7 jours. Il est à noter que le terme « activé en permanence » est un peu trompeur, lorsqu’on active cette fonction, le watchface simplifié s’affiche simplement à faible intensité.

En utilisation sportive, avec le GPS double fréquence, la montre propose jusqu’à 40 heures. Il est possible de personnaliser plusieurs paramètres d’autonomie pour aller jusqu’à 120 heures avec les réglages les plus économes.

Au niveau de la charge, la Suunto Race utilise le même chargeur que la Suunto Vertical et la Suunto 9 Peak Pro. Le câble fourni est toujours au format USB-A.

Prise en main

La Suunto Race est le premier modèle de Suunto à avoir un changement majeur dans l’organisation de son interface. Le bouton rotatif a changé beaucoup de choses dans l’organisation du logiciel. Les widgets par exemple sont conçus pour défiler de manière plus rapide. Plutôt que d’afficher un seul widget par écran, on a désormais une liste de résumés, comme ce qui se fait déjà sur d’autres montres. Et désormais, ils défilent verticalement pour que le mouvement à l’écran soit plus naturel par rapport aux mouvements du bouton rotatif.

Le bouton rotatif

Par rapport à l’ergonomie de la Suunto Vertical, le grand changement vient du remplacement du bouton central par un bouton rotatif. Ainsi, en plus de pouvoir le presser comme un bouton normal, il permet de monter et descendre dans les menus ou d’interagir avec la carte par exemple. Cela rend l’usage de la montre globalement très fluide, et du coup, à mon sens, repousse l’écran tactile à un niveau secondaire dans l’ergonomie générale.

Cela a aussi pour effet d’avoir enfin un bouton « retour » sur une montre Suunto. Car le bouton du bas, qui servait jusque là à monter dans les menus est rendu disponible comme un bouton « retour ». Cela fait globalement gagner en ergonomie la montre.

Mais l’usage d’un bouton rotatif n’est pas toujours la solution idéale. Je l’ai déjà expérimenté avec les montres Coros. Par exemple pour manipuler la montre avec une seule main sur le guidon du vélo, ou lorsqu’on court à intensité soutenue, il devient difficile d’être précis avec la rotation d’un tel bouton. La pression est plus simple. C’est pourquoi je regrette que Suunto ne propose pas, en option, de basculer sur l’ergonomie générale de la Suunto Vertical, c’est à dire avec trois boutons, en ignorant simplement la rotation du bouton central. Au niveau développement, cela devrait être un travail minime puisque ergonomie existe déjà à 100% dans le logiciel depuis la mise à jour du firmware de la Vertical.

Dans les profils sportifs, le bouton rotatif n’est que peu utilisé. A première vue, j’imaginais qu’on pourrait l’utiliser pour faire défiler les pages de données. Que comme pour les widgets, Suunto les aurait désormais alignées « verticalement ». Mais ce n’est pas le cas. On continue à appuyer sur le bouton rotatif pour les faire défiler vers la droite. Dommage, car cela aurait permis, de faire défiler les pages de données dans les deux sens… Le seul usage réel en activité consiste à zoomer/dézoomer la carte.

L’écran tactile

En plus des contrôles que l’on peut réaliser avec les trois boutons, l’écran est tactile et permet de faire défiler les menus ou choisir une option. Un glissement de gauche à droite permet de revenir en arrière. Et il permet également de se déplacer sur la carte en mode navigation.

En veille, l’écran tactile n’est pas actif. La montre doit être « réveillée » pour que l’écran tactile s’active. Je trouve ce fonctionnement pratique, il évite des manipulation tactiles non souhaitées sur la montre en mode veille, ou lorsque l’écran est mouillé, sous la douche par exemple.

Le menu de la montre

On accède au menu général de la montre avec le bouton du bas depuis l’écran de l’heure. Il est également possible de le faire apparaître dans la liste des widgets. C’est là que l’on trouve toutes les options et les réglages de la montre, du paramétrage de l’écran de l’heure au couplage de capteurs.

Les boutons de raccourcis

Suunto a introduit sur la Race la possibilité de configurer des raccourcis pour accéder de manière facilitée à certaines fonctions.

Le premier raccourci permet de configurer un widget favori, qu’il est possible d’accéder directement depuis l’écran de l’heure avec une pression sur le bouton rotatif. On règle le widget que l’on souhaite afficher dans le menu de la montre, dans l’options « Personnaliser – Épingler le widget ».

Les deux autres raccourcis sont liés aux boutons du haut et du bas. Il permettent d’accéder à une fonction avec une pression longue sur l’un de ces boutons.

On règle les deux raccourcis dans le menu de la montre, dans l’option « Personnaliser » en configurant « Raccourci supérieur » et « Raccourci inférieur ». Les fonctions que l’on peut accéder de cette manière sont:

  • Lampe de poche
  • Réveil
  • Chronomètre
  • Ne pas déranger
  • Notifications
  • Carte
  • Commandes média

Les widgets

Depuis l’écran de l’heure, faire tourner le bouton rotatif vers le haut pour descendre, ou utiliser l’écran tactile pour faire défiler verticalement vers le haut permet d’afficher et de faire défiler la liste des widgets.

Les widgets s’affichent sous forme compacte avec un résumé. Il est possible d’afficher le détail du widget en validant à l’aide du bouton rotatif ou de l’écran tactile.

La liste des widgets peut être personnalisée et ré-organisée dans l’app Suunto:

Les profils sportifs

On accède à la liste des profils sportifs de la montre depuis l’écran de veille en tournant le bouton rotatif vers le bas ou en utilisant l’écran tactile vers le bas. Les profils sportifs s’affichent dans l’ordre de leur utilisation dans le menu en remontant.

L’écran AMOLED de la Suunto Race

La Suunto Race est équipée d’un écran AMOLED. Cet écran est configuré par défaut pour s’éteindre complètement lorsqu’il passe en veille. Il est possible de le passe en mode actif en permanence, via le menu « Paramètres – Général – Affichage – Affichage permanent ». Cette option va garder l’écran actif à une intensité diminuée lorsque la montre est en veille. Cela signifie que lorsque la montre affiche l’heure, un cadran minimaliste restera à l’écran. Cela va également avoir un impact sur la batterie, et sur le vieillissement de l’écran AMOLED.

En activité sportive, la montre diminue également l’intensité d’affichage après quelques secondes ou lorsqu’elle détecte que le poignet n’est pas relevé. Une bascule du poignet active l’affichage à intensité normale pour quelques secondes. Comme pour toutes les montres AMOLED qui fonctionnent de cette manière, cela pose problème lorsqu’on fixe la montre, par exemple au guidon d’un vélo. Suunto ne propose pas d’activer en mode luminosité complète permanente la montre en activité sportive.

Utilisation sportive

La Suunto Race est une montre outdoor et une montre de sport. La liste des profils disponibles dans le menu sportif ainsi que dans l’application permet de se faire une idée de la polyvalence de la montre. Si plus de 100 profils sont disponibles dans la montre, la plupart fonctionnent de la même manière, avec simplement quelques réglages ou données spécifiques. Ici, on va se concentrer sur les disciplines du triathlon, et quelques autres…

Personnalisation des profils sportifs

Une liste de profils sportifs existe déjà de base sur la montre, avec une configuration par défaut. Si on souhaite personnaliser un profil sportif, on doit le cloner depuis l’application mobile, puis le personnaliser. Par exemple, ici avec mon profil de course à pied que j’ai personnalisé pour courir avec le capteur Stryd:

Après l’avoir configuré, je trouve mon profil dans la liste de la montre:

Enregistrer une séance de sport avec la Suunto Race

Quel que soit le profil sportif, on le sélectionne dans la liste, puis on entre dans le menu de pré-entraînement. Dans ce menu, on peut configurer des options telles que le mode de batterie, les options de navigation, charger un module Suunto Plus, définir un objectif, activer ou non le GPS pour le capteur cardio au poignet, activer ou désactiver des capteurs, activer le retour vocal, activer les pauses automatiques ou encore l’écran de contrôle de média.

Tout en haut de cet écran, on découvre par des icônes le statut du positionnement GNSS, la mesure de fréquence cardiaque ou d’autres accessoires. La montre indique également l’autonomie restante en heures, en se basant sur le réglage de batterie sélectionné:

Une fois l’enregistrement démarré, la montre affiche la première page de données du profil sportif. Ici, une page de donnée en natation et une autre en course à pied:

Lors de l’enregistrement d’une activité, on passe d’une page à une autre en pressant le bouton rotatif. On marque un tour avec le bouton du bas, et on met en pause ou on termine l’enregistrement avec le bouton du haut.

En mode natation en piscine, la Suunto Race fonctionne de manière automatique en détectant les phases de nage et les phases de repos. L’accéléromètre de la montre décompte le nombre de longueurs et mesure la distance en se basant sur la longueur de bassin configurée. Le profil de natation manque de plusieurs options pour être complet, dont un chronomètre dissocié nage/récupération et un décompte des temps de repos…

Sur le vélo, la Suunto Race peut se coupler à des capteurs de puissance mais ne mesure pas l’équilibre de pédalage ou de métriques avancées au-delà de la mesure de puissance.

En course à pied, la montre mesure la cadence de course au poignet, et la puissance de course également au poignet (voir plus bas) mais ne propose pas de métriques comme le temps de contact au sol ou l’oscillation verticale.

Analyse d’un enregistrement sportif dans l’app Suunto

Après avoir synchronisé son activité sportive, on peut analyser son activité en détail dans l’app Suunto sur le smartphone. Voici par exemple une sortie de cyclisme après avoir synchronisé la montre. Elle était couplée à un capteur de puissance Assioma Duo:

Voici une activité de course à pied dans l’application après la synchronisation. La montre utilisait le capteur Stryd pour la mesure de la puissance, mais les données sont présentées de la même manière avec la puissance au poignet:

Les entraînements par intervalles

Les montres Suunto peuvent suivre des entraînements par intervalles dans les profils sportifs au travers d’un module nommée « Suunto Plus Guides ». Ce module peut récupérer des entraînements créés dans la Suunto app, ou dans une plateforme qui est connectée à notre compte Suunto. Par exemple, mes entraînements proviennent de mon calendrier TrainingPeaks.

Dans l’app Suunto, en se rendant dans les détails de la montre, on trouve la liste des entraînements synchronisés dans la partie « Mes guides Suunto Plus ». On peut également en ajouter, dans la partie « Entraînements structurés ».

Une fois synchronisés, les entraînements sont disponibles dans les profils sportifs correspondants. Dans le cas d’un entraînement planifié dans TrainingPeaks, il est suggéré automatiquement par la montre le jour J. Sinon, on peut le charger dans le menu de pré-entraînement via l’option « Suunto Plus – Guides ».

Dès qu’il est sélectionné, l’entraînement ajoute une nouvelle page de donnée pour suivre les différentes étapes de l’entraînement, et avoir une jauge d’intensité. Dans les exemples ci-dessous, il s’agit de cible de puissance de course à pied, mais le fonctionnement est le même avec une cible de vitesse, d’allure ou de fréquence cardiaque. La montre nous assiste étape après étape dans l’entraînement.

Sur l’écran de données, on trouve le nom de la répétition et une jauge d’intensité en haut de l’écran. En-dessous, la valeur cible (ici la puissance) avec la moyenne, l’intensité cible et la valeur instantanée. Une autre donnée s’affiche en plus, ici la fréquence cardiaque.

Entre chaque intervalle, la montre affiche quelques secondes l’intensité de la phase suivante et sa durée:

Le seul reproche dans l’utilisation du Suunto Plus Guide est l’absence de compteur de rpéptitions. Si je fais par exemple un 12x400m, je n’ai nulle part le décompte. Je dois garder le compte dans ma tête pour savoir où j’en suis (c’est le 7ème ou déjà le 8ème??).

La puissance en course à pied

Nativement, la Suunto Race mesure la puissance de course au poignet. Elle permet donc de suivre les données de puissance sans utiliser d’accessoires. En plus de cela, la montre prend en charge une partie des données du capteur Stryd. Elle peut se coupler à ce capteur, et l’utiliser comme source de données d’allure et de distance. Elle permet aussi de définir ses zones de puissance et de les afficher durant son entraînement.

La procédure complète pour utiliser un capteur Stryd avec une montre Suunto est décrite dans cette vidéo:

Les capteurs et accessoires

Comme les autres montres Suunto récentes, la Suunto Race utilise la technologie Bluetooth Smart pour se connecter aux capteurs. Contrairement aux autres montres du marché, les montres Suunto ne permettent de coupler qu’un seul capteur de même type à la montre. Par exemple, si vous avez deux vélos avec deux capteurs de puissance différents, il n’est pas possible de les utiliser les deux sur la montre à tour de rôle sans les découpler/coupler.

Voici un tableau qui récapitule les capteurs compatibles avec la Suunto Race:

Accessoire
Garmin HRM-Dual
Description:La ceinture HRM-Dual est spécialement prévue pour les cyclistes qui souhaitent l'utiliser avec leur montre ou leur compteur ainsi que dans des applications de cyclisme virtuel. Cette ceinture ne mesure pas de données autres que la fréquence cardiaque. Elle est compatible avec les connexions ANT+ et Bluetooth Smart. C'est l'une des dernières ceintures Garmin à proposer un émetteur amovible.
Description:Ceinture textile très confortable. Compatible ANT+ et Bluetooth Smart, donc compatible avec la quasi totalité des montres, compteurs cyclistes, applications de cyclisme et de course virtuelles. Elle utilise une pile bouton CR2025 facile à changer qui a autonomie un peu plus faible que sur d'autres ceintures. La taille M/XXL est la taille standard (la taille XS/S est vraiment petite).
Description:Ceinture textile très confortable, compatible ANT+ et 2 canaux Bluetooth Smart (tous les modèles peuvent être mis à jour pour ANT+)! Elle peut aussi être utilisée en mode autonome (mémoire interne). Pile bouton CR2025 avec une autonomie un peu moins longue que les autres ceintures du marché. La taille M/XXL est la taille standard (la taille XS/S est vraiment petite).
Accessoire
Wahoo TICKR
Description:La ceinture Wahoo TICKR mesure la fréquence cardiaque et est compatible avec la quasi totalité des montres et compteurs du marché grâce à sa compatibilité ANT+ et Bluetooth Smart (3 canaux). La TICKR de nouvelle génération est noire. Attention à ne pas la confondre avec les modèles de génération précédente, bleu et blancs. La ceinture TICKR utilise une pile bouton CR2032 facile à changer.
Description:Le brassard est une alternative plus confortable que la ceinture, et plus précise que le cardio au poignet. Le OH1 de Polar est très léger et se fait vite oublier. Deux variantes existent: OH1 et OH1+. Le OH1+ est directement compatible avec ANT+, alors qu'une mise à jour logicielle est nécessaire sur le OH1 pour disposer de cette connexion, mais les deux modèles sont finalement compatibles avec Bluetooth et ANT+.
Description:Le brassard cardio optique Wahoo TICKR Fit est un bon compromis entre le confort, l'autonomie et la précision de la mesure. La compatibilité ANT+ et Bluetooth Smart en font une solution compatible avec la quasi totalité des montres et compteurs du marché.
Description:Depuis des années, Decathlon propose des accessoires ou capteurs connectés tels que des ceintures cardio que l’on peut connecter à sa montre cardio GPS. La ceinture pectorale de la marque est d’ailleurs utilisée par nombre de sportives et sportifs afin de mesurer leur fréquence cardiaque de manière plus précise que la mesure proposée par le capteur poignet des montres. Mais le problème du confort de la ceinture demeure un problème dans certains cas. C’est pourquoi la marque a lancé le Kalenji HRB-500, un brassard cardio optique, qui promet de conjuguer précision et confort d’utilisation. Après m’être entrainé quelques semaines avec ce brassard, voici un test complet de ce dernier.
Description:C'est la mesure la plus universelle dans le monde du sport. Celle sur laquelle tous les pratiquants de sport savent de quoi on parle, ou presque: la fréquence cardiaque. Pourtant, sa mesure a beaucoup évolué au cours des dernières années. Cette révolution a commencé avec l'intégration massive et universelle de la mesure au poignet sur quasiment toutes les montres de sport. Mais le résultat a été assez catastrophique sur la qualité des données mesurées... Nombre de sportifs ne veulent plus d'une ceinture pectorale, encombrante et inconfortable. Les marques l'ont bien compris, et beaucoup proposent aujourd'hui une solution intermédiaire: acceptable du point de vue de la qualité de la mesure et acceptable d'un point de vue du confort d'utilisation. Coros a lancé cet été son premier brassard cardio optique: le Coros HR Monitor. Ce brassard propose plusieurs innovations intéressantes qui visent à rendre son utilisation encore plus confortable que les autres appareils du marché!
Accessoire
Garmin Vitesse
Description:Le nouveau capteur de vitesse de Garmin se fixe sur le moyeu de la roue avant ou arrière, et ne nécessite plus d'aimants. Grâce à sa connectivité ANT+ et Bluetooth, le capteur peut se connecter à la plupart des montres et compteurs du marché. De plus, sa mémoire interne permet de l'utiliser en mode autonome. Le capteur utilise une pile bouton CR2032.
Accessoire
Garmin Cadence
Description:Le nouveau capteur de cadence de Garmin se fixe sur la manivelle, et ne nécessite plus d'aimants. Grâce à sa connectivité ANT+ et Bluetooth, le capteur peut se connecter à la plupart des montres et compteurs du marché. Le capteur utilise une pile bouton CR2032.
Description:Un capteur de puissance intégré dans les pédales, sans modules externes ou autres accessoires. Les Vector 3 permettent une transmission en ANT+ et en Bluetooth Smart.
Description:Le marché des capteurs de puissance cycliste arrive largement à un stade de maturité. Cela signifie que les solutions proposées sont nombreuses, abouties, et que le nouveau challenge des marques n’est plus simplement d’arriver avec un produit, mais il s’agit d’être compétitif au niveau du prix et des fonctionnalités pour se faire une place. De nouveaux acteurs arrivent chaque année avec plus ou moins de succès. La domination de SRM, PowerTap (racheté depuis par SRAM) ou ensuite de Garmin n’est plus. Il y a de sérieux challengers. Favero, une marque italienne qui a lancé une paire de pédales nommées bePro, qui était déjà une solution appréciée. La nouvelle génération de pédales, nommée Assioma, est un capteur de puissance abouti, simple à utiliser, proposé à un prix qui reste élevé mais qui est bien plus abordable que nombre d’autres solutions.
Description:Le marché des capteurs de puissance cycliste arrive largement à un stade de maturité. Cela signifie que les solutions proposées sont nombreuses, abouties, et que le nouveau challenge des marques n’est plus simplement d’arriver avec un produit, mais il s’agit d’être compétitif au niveau du prix et des fonctionnalités pour se faire une place. De nouveaux acteurs arrivent chaque année avec plus ou moins de succès. La domination de SRM, PowerTap (racheté depuis par SRAM) ou ensuite de Garmin n’est plus. Il y a de sérieux challengers. Favero, une marque italienne qui a lancé une paire de pédales nommées bePro, qui était déjà une solution appréciée. La nouvelle génération de pédales, nommée Assioma, est un capteur de puissance abouti, simple à utiliser, proposé à un prix qui reste élevé mais qui est bien plus abordable que nombre d’autres solutions.
Accessoire
Garmin Kit cadence vitesse
Description:Les nouveau capteur de vitesse et de cadence de Garmin se fixent sur le moyeu de la roue avant ou arrière pour le capteur de vitesse et sur la manivelle pour le capteur de cadence, et ne nécessitent plus d'aimants. Grâce à leur connectivité ANT+ et Bluetooth, les capteur peuvent se connecter à la plupart des montres et compteurs du marché. De plus, la mémoire interne du capteur de vitesse permet de l'utiliser en mode autonome. Les capteurs utilisent une pile bouton CR2032.
Accessoire
Suunto Support guidon pour montres
Description:Il s'agit probablement du support pour montres le plus léger parmi les options disponibles. Son positionnement sur le cintre est simple et il est vite mis en place et retiré. Une bonne option pour placer n'importe quelle montre sur un guidon de vélo pour une utilisation plus pratique.
Description:Le capteur Stryd Wind est le capteur de puissance en course à pied le plus avancé du marché. Compatible avec une large variété de montres, il fournit non seulement des données de puissance, mais aussi des métriques d'économie et de dynamique de course telles que l'oscillation verticale, le temps de contact au sol, le form power ou le leg spring stiffness. De plus, c'est le capteur d'allure instantanée et de distance le plus précis du marché.

Le suivi de l’entraînement

Avec l’arrivée de la Suunto Race, la marque finlandaise a fait table du passé en termes de suivi physiologique et données d’analyse d’entraînement. Depuis plusieurs années, Suunto avait un partenariat avec une autre entreprise finlandaise pour l’analyse des données physiologiques: FirstBeat.

Mais en 2020, FirstBeat est rachetée par Garmin. Les contrats et accord passés sur les algorithmes existants sont maintenus, mais Suunto ne bénéficie plus d’aucune nouvelle innovation depuis cette date.

En 2022, Suunto passe des mains de AMER Sports à celles d’un groupe chinois nommé Liesheng, qui possède également une marque de wearables nommée Haylou. Cette marque a elle-même des liens très étroits avec Xiaomi… Tout cela pour dire qu’avec la Suunto Race, s’en est fini des algorithmes de FirstBeat sur les montres Suunto. Désormais, une partie des algorithmes sont fournis par le nouveau patron. D’un autre côté, Suunto a passé un accord en début d’année 2023 avec la plateforme TrainingPeaks pour certains de leurs algorithmes de suivi d’entraînement qui sont aujourd’hui beaucoup plus utilisés dans la montre et l’app Suunto.

Les montres Suunto Vertical et Suunto 9 Peak Pro héritent également de ces nouveautés, et abandonnent également par mise à jour l’héritage de FirstBeat. Byebye Garmin!

Analyse de la performance sportive: on passe à trois widgets

Ce qu’il faut savoir sur la nouvelle méthodologie de Suunto, c’est que la montre va estimer en continu, séances après séances, l’évolution de Vo2Max. L’évolution de cette donnée est un élément essentiel de la mesure de performance. D’autre part, chaque séance d’entraînement se voit attribuer un score de charge d’entraînement en TSS (training stress score) se basant sur la durée et l’intensité, qui représente la charge d’entraînement de la séance.

En mesurant la charge d’entraînement sur le long terme (à l’échelle d’un ou plusieurs mois) on obtient un indicateur nommé charge chronique d’entraînement, ou Chronic Training Load (CTL) en anglais. Il permet de mesurer la progressivité de l’entraînement et la charge régulière sur le long terme. En parallèle de cela, la montre calcule une charge aiguë d’entraînement, qui se base sur les entraînements des dernières jours (à l’échelle de la semaine).

La mise en perspective de ces deux scores (charge à long et à court terme) fournit un dernier indicateur, nommé la balance de charge d’entraînement, ou Training Stress Balance (TSB) en anglais. Il indique si on se trouve dans une phase de pic d’entraînement avec augmentation de la fatigue, de maintien ou de récupération.

On retrouve donc trois widgets distincts pour l’analyse de performance sportive sur la Suunto Race:

  • Progrès, qui affiche les données de CTL avec leur tendance
  • Entraînement, qui affiche la charge en TSS
  • Récupération, qui affiche les données de TSB

Chaque widget permet d’afficher des données détaillées. Par exemple, l’estimation de la Vo2Max, la tendance de TSS ou d’autres:

Le suivi de ces données est effectué sur le long terme dans l’application:

Carto et navigation

La Suunto Race hérite des fonctions de cartographie de la Suunto Vertical. Mais cette cartographie a été adaptée non seulement à l’écran AMOLED, mais aussi au bouton rotatif. Pour commencer, la gestion de la cartographie sur la montre fonctionne également de la même manière que la Suunto Vertical: on configure le wifi sur la montre, puis on choisit les zones de carto à télécharger dans l’app et la montre les télécharge de manière autonome.

Modes de cartographie

On trouve deux styles de cartes sur la Suunto Race: clair ou sombre. Voici deux exemples de cartes dans ces deux modes:

Une mise à jour publiée peu après la sortie de la Suunto Race permet désormais de dézoomer de manière plus large sur la carte. Ainsi, on peut zoomer à une échelle de 25 mètres, et dézoomer à une échelle de 2km (auparavant, 500m). Voici par exemple un dézoom à 1km:

Comme on le voit sur la photo ci-dessus, le contrôle de la carte est effectué:

  • Pour le zoom / dézoom, par le bouton rotatif. On le fait tourner vers le haut pour zoomer, et vers le bas pour dézoomer
  • Pour le déplacement sur la carte par les contrôles tactiles

Enfin, comme on a sur la Suunto Race un écran AMOLED, la carte n’est pas affichée en permanence, mais uniquement lorsque l’écran est actif. Donc quand la montre détecte un mouvement du poignet pour lecture. Sinon, seul le tracé à suivre et le tracé effectué s’affichent:

Suivre un itinéraire

En mode suivi d’itinéraire, on le voit sur les images ci-dessus, la montre affiche la trace à suivre, dotées de flèches pour savoir dans quel sens suivre le parcours. Le suivi en navigation est simple et efficace.

Si le parcours que l’on suit intègre des données de « turn-by-turn », comme c’est le cas si le parcours a été créé sur l’app Suunto, la montre affiche également des notifications avant les changements de direction:

Enfin, si l’itinéraire contient des données de dénivelé, la page d’altitude affiche le dénivelé déjà effectué ainsi que le dénivelé restant à venir:

Notes sur la carto de la Suunto Race

Sur la Suunto Race, la cartographie est aussi fluide que sur la Suunto Vertical. Simple d’usage et efficace, elle conviendra probablement à une grande partie des besoins en ce qui concerne la navigation. Certes, on ne peut pas pour l’heure charger des fonds de carte personnalisés ou utiliser des fonctions de routage directement sur la montre, mais cela n’est pas forcément un besoin pour la majorité…

Et tout cela contribue à l’extrême simplicité de l’usage de la carte. Mais encore une fois, le bouton rotatif est pratique dans certains cas, moins dans d’autres. Je préférerais ici aussi pouvoir reprendre l’ergonomie de la la Vertical avec une pression courte pour zoomer et une pression longue pour dézoomer…

Suivi de l’activité et de la santé

Portée au quotidien, la Suunto Race analyse de nombreuses données de santé. Toutes ces données sont visibles au travers de widgets et de suivi dans l’application Suunto.

Les fonctions de suivi de santé de la Suunto Race

Suivi de la variabilité de fréquence cardiaque

La Suunto Race est le premier modèle de la marque qui intègre le suivi de la variabilité de fréquence cardiaque durant le sommeil.

Pour le suivi de la variabilité de fréquence cardiaque, n’oubliez pas de l’activer avec le suivi du sommeil (les deux sont désactivés par défaut). Pour le détail de cette fonction, un article complet a été mis en ligne sur le site!

Suivi du sommeil

Après avoir activé le suivi du sommeil sur la montre, et si elle est portée durant le sommeil, les heures de sommeil ainsi que les phases sont mesurées par la montre. Les résultats sont ensuite disponibles dans un widget de sommeil:

Le suivi du sommeil est également disponible dans l’app mobile:

Ressources

Le niveau de ressources, c’est un peu le Body Battery des montres Garmin. D’ailleurs, jusqu’à la Suunto Race, les algorithmes de FirstBeat étaient utilisés pour cette mesure. Ce n’est plus le cas désormais comme on l’a vu plus haut. Les ressources sont affichées dans un widget dédié:

Depuis la mise à jour de ces données, je trouve les indications bien plus pertinentes, alors que je ne les avais jamais trouvées utiles auparavant…

Suivi de la fréquence cardiaque

La montre mesure également en continu la fréquence cardiaque et la vue en temps réel est disponible depuis un widget:

Les données peuvent être consultées dans la Suunto app:

Mesure de la saturation d’oxygène

La montre permet aussi une mesure de saturation d’oxygène. La mesure peut être effectuée « à la demande » sur le widget en question, ou automatiquement durant le sommeil (attention à l’impact sur l’autonomie):

La Suunto Race au quotidien

Portée au quotidien, la montre mesure l’activité sous forme de pas et de calories, et offre quelques fonctions connectées.

Suivi de l’activité quotidienne

La montre décompte en continu le nombre de pas, ainsi que les clories dépensées dans la journée:

On trouve également les données d’activité quotidienne dans l’app mobile:

Contrôle de lecture de musique

En cours d’activité sportive ou sous forme de widget, la montre peut servir de télécommande à la lecture media sur le smartphone. Actuellement, il n’est pas possible de stocker de la musique pour lecteur hors ligne dans les montres Suunto. On peut toutefois penser que cela va évoluer car la marque a lancé, en même temps que la Race, un casque Bluetooth à conduction osseuse nommé « Wing »…

Les notifications du smartphone

Il est également possible de consulter les notifications de son téléphone sur la montre. Les notifications qui arrivent sont notifiées automatiquement sur la montre et il est possible d’accéder aux notifications récentes sur un widget dédié:

Les mesures de l’environnement

Enfin, la montre est équipée d’un altimètre barométrique, d’un compas, d’un widget météo et d’éphémérides pour les mesures environnementales, en plus des mesures proposées dans les activités sportives.

Mesures & données

Tout comme la Suunto Vertical, la Race est équipée d’une puce GNSS compatible avec la double fréquence GPS. De plus, les mesures d’altitude sont effectuées au travers d’un altimètre barométrique. Enfin, les mesures de fréquence cardiaque au poignet sont réalisées avec le même capteur. Donc les performances devraient être comparables.

Mesure de la fréquence cardiaque par le capteur optique

La précision de la mesure de fréquence cardiaque optique est très variable d'un individu à l'autre. Dans ce test, vous trouvez des comparatifs que j'ai effectués avec différentes montres ou capteurs optiques lors de mes entrainements. Sur d'autres personnes, il est très probable que les résultats soient différents. Parfois meilleurs, parfois moins bons. Le fait qu'un capteur optique ait particulièrement bien ou mal fonctionné sur moi ne signifie en aucun cas qu'il en sera de même pour une autre personne...

De nombreux facteurs influent la performance de mesure optique, comme la morphologie, le type de peau, la pilosité et bien d'autres. Il est possible d'améliorer la précision de la mesure optique en appliquant quelques conseils figurants dans cette vidéo.

Note concernant le score de chaque comparatif (depuis début 2022): Afin de quantifier la précision de la mesure, un score de précision est calculé pour certains comparatifs de mesure cardio entre deux types de mesure. Ce score est obtenu en pondérant l'erreur de mesure moyenne lors de chaque relevé (en principe chaque seconde) avec un poids supérieur pour les erreurs les plus importantes. En règle générale, deux ceintures pectorales de qualité identique comparées entre-elles obtiennent un score situé entre 95 et 99%. Entre 90 et 100%, le score est excellent, entre 80 et 90%: bon, entre 70 et 80: indicatif et ente 60 et 70%: indicatif. En-dessous de 60%, la mesure n'est pas utilisable. Plus le chiffre est bas, plus la mesure a été imprécise. Afin d'éviter de dévaluer le score de comparaison des cardio optiques qui nécessitent un peu de temps pour stabiliser la mesure, les 60 premières secondes de mesure sont ignorées dans le calcul du score de précision.

De longue date, les montres Suunto sont un peu en queue de classement quand il s’agit de la mesure cardio au poignet. Je ne veut pas dire que d’autres marques sont infaillibles à ce sujet, mais les mesures des capteurs Suunto donnent souvent des résultats surprenants. Je vous ai sélectionné trois comparatifs réalisés avec une ceinture cardio. Le premier a été réalisé en sortie à allure assez constante, là ou normalement, le cardio fonctionne le mieux:

Même si je m’attendais à un bon résultat, la performance ici est notable, et le score honorable, soit 88%. Par contre, les choses se gâtent dès que l’on met un peu d’intensité. Et ici, j’ai testé la Suunto Race avec des intervalles sur la piste:

La courbe en bleu est mesurée par la ceinture Polar connectée à la fenix 7. La courbe en rouge c’est la mesure de la Suunto Race. Et là, il n’y a rien de cohérent. Sauf l’échauffement et le retour au calme. Je n’en ai pas besoin de plus pour savoir que lors des mes entrainements avec des intensités, je vais utiliser une ceinture…

Et sur le vélo, c’est à peu près la même histoire. Sauf que là, c’est franchement attendu! Voici la mesure entre une ceinture couplée au compteur Edge et la mesure au poignet de la Suunto Race:

Si la Suunto Race a plein de qualités, la mesure de fréquence au poignet n’en est donc pas une. Le capteur fera le job pour la mesure d’activité quotidienne, mais il faudra investir dans une ceinture ou un brassard si l’on veut se baser sur ces données lors des entraînements sportifs!

Mesures GNSS/GPS

La Suunto Race est équipée de la même technologie GNSS que la Suunto Vertical. Cette dernière avait clairement été une très bonne surprise, et est devenue ma référence absolue en termes de mesures. Les deux montres sont équipées d’une puce GNSS compatible GPS double fréquence et multi-GNSS de Sony. Je m’attendais donc à de très bonnes performances de la Suunto Race.

Lors de mes mesures, j’ai globalement noté des performances excellentes de mesure. Mes parcours d’entraînement sont pour bonne partie en sous-bois, même même là, aucun problème pour la Race:

Sur le vélo de route non plus, aucun problème à relever sur la mesure GNSS. Toutes les traces étaient absolument parfaites:

J’ai pourtant mis en défaut la Suunto Race. Et pourtant, c’était après la mise à jour censée améliorer encore un peu plus la précision GNSS. C’était une course à Copenhague. Si les parties avec une vue du ciel bien dégagé n’ont posé aucun problème (à gauche), la partie entre les bâtiments (pourtant pas immenses non plus) ont posé quelques petits problèmes, mais encore une fois, sans remettre en question le très bon niveau de mesure qui frôle l’égalité avec la Vertical:

Sur la note de la mesure GNSS, on est donc pas loin du parfait sur la Suunto Race non plus. Mais j’ai noté parfois un tout petit peu plus d’écarts que la Vertical. Est-ce lié au fait que ma Vertical a un boîtier titane, et ma Race un boîtier acier? Je ne peux l’affirmer…

Mesures d’altitude

Depuis quelques itérations, les montres Suunto sont également excellentes en mesure d’altitude. Comme d’habitude, j’ai comparé ici les différents appareils sans calibrage préalable, même si il reste possible de calibrer manuellement l’altimètre de la Suunto Race. Voici les comparatifs obtenus:

On commence ici avec deux comparatifs réalisés sur le vélo avec un Edge 840. Les deux comparatifs sont très proches, et la mesure absolue ainsi que relative sont pour ainsi dire identiques pour les deux appareils à chaque fois. Sur celui de droite malgré tout, la montre a marqué plus de « pics », surtout au départ et sur la fin. Sans que cela ne fausse complètement la mesure…

Sur cette course à pied accidentée, la mesure de la Suunto Race est comparée à celle de la fenix 7 Pro Et là encore, pas de gros problème. Le calibrage de départ (automatique sur les deux montres) n’est pas identique mais proche. De même sur l’altitude d’arrivée. Mais les courbes des deux appareils ont bien mesuré les changements d’altitude tout au long du parcours.

L’altimètre de la Suunto Race ne m’a donc jamais posé de problèmes de mesure. Quelques dérives liées à la météo ici ou là, mais rien d’anormal…

Conclusion du test de la Suunto Race

Avec la Suunto Race, Suunto confirme que la marque est bien inscrite dans l’air du temps. Que de chemin parcouru par la marque finlandaise en une année avec l’arrivée du solaire (Vertical), de la carto (Vertical et Race) et de l’AMOLED (Race). La Suunto Race est une montre AMOLED réussie et aboutie. On regrettera simplement qu’elle ne soit pas produite en Finlande, avec probablement une empreinte carbone plus élevée… Mais c’est probablement ce qui permet à Suunto d’envoyer la Race sur le marché à un prix qui ramasse tout sur son passage. Et la première victime directe à en faire les frais est la Polar Vantage V3. D’autres aussi, probablement du côté de Garmin qui gonfle le prix de ses montres AMOLED, ou de Coros qui n’en propose pas encore…

J’ai beaucoup apprécié la Race, et les petits détails que je lui reproche en sont vraiment des tout petits. L’ergonomie du bouton rotatif, bon en général mais pas dans 100% des situations, une mesure GNSS un chouilla moindre en performance que celui de la Vertical. Des détails quoi…

J’ai aimé ou pas aimé

Sur la Suunto Race, j’ai aimé:

  • L’intégration réussie d’un écran AMOLED
  • Une autonomie qui tient la route même avec ce type d’écrans
  • Une carto très fluide et réactive
  • De bonnes mesures en général (GNSS et altimètre en particulier)
  • Les nouveaux widgets de suivi d’entraînement
  • Le rapport qualité/prix

J’ai moins aimé:

  • Une ergonomie qui dans certains cas est moins pratique que celle de la Vertical
  • Le câble de charge USB toujours au format USB-A
  • Une fabrication en Chine, contrairement à la Vertical produite en Finlande

Supporter ce site pour de futurs articles

Rédiger des tests et des articles sur la technologie dans le sport est une passion dévorante. Cela fait plus de 12 ans que je le fais en marge de mon activité professionnelle et sportive. Je ne compte pas mon temps, et je ne suis absolument pas rémunéré par les marques pour le faire. En passant par l'un des liens ci-dessous pour réaliser votre prochaine commande en ligne, je touche une petite commission sur la transaction, vous soutiendrez le site, et cela ne vous côutera pas plus cher! Pour tout savoir sur ma politique de publication et de publicité sur le site, rendez-vous ici!

i-run, c'est le spécialiste de l'équipement de sport en ligne! Chaussures, textile, équipement et bien sûr, cardio-GPS!
On ne présente plus amazon, qui propose un catalogue de miliers de produits, y compris tous les articles de sport!
Alltricks, c'est tout l'univers de l'outdoor, du vélo et de la course à pied, sans oublier bien sûr l'électronique de sport!

53 commentaires

  1. Bonjour Greg,
    Génial ce compte rendu, je l’attendais avec impatience.
    Je suis en réflexion pour changer de montre. Je fais du triathlon. Et suunto me fait sacrément de l’oeil.
    La Peak Pro est certes bien, mais écran trop petit.
    A ton avis, et toi qui fait du tri, est ce que la Race est une bonne montre pour ce sport? Pas trop grosse?
    La vertical est-elle mieux pour le tri?
    Ou dois-je rester chez Garmin avec une 965.
    Merci beaucoup pour ton retour et ton travail

    1. Salut! Entre Vertical et Race, pour le tri, aucune différence fondamentale… Le profil triathlon est encore très (trop) limité chez Suunto. Si c’est ton usage prioritaire, il faut regarder autre chose.

      Greg

    2. Bonjour
      pour avoir testé à la fois , la Vantage V3, la race et la 965, je pense que la 965 est largement au dessus pour du triathlon. Je la trouve plus précise sur la natation, plus complète pour le vélo et au moins équivalente sur la partie CAP. Et ca sans parler des lacunes des polar / suunto pour le mode triathlon.
      Bien sportivement

    3. Bonjour

      J’ai constaté une différence assez importante en natation par rapport à la suunto 9 ou même les anciennes Ambit, la Race se trompe souvent dans le calcul de distance..est ce lié au changement matériel ou logiciel, qui peut être corrigé avec une mise à jour?
      Une question vous mentionnez rarement dans vos tests est le service après vente. J’ai eu une mauvaise expérience avec Suunto qui me demande un prix fort pour réparer l’altimètre.. du coup je pense changer pour Garmin..
      Merci pour vos articles qui sont très intéressants.
      Sportivement

  2. Bonjour Greg,

    Merci pour ce test, comme d’habitude hyper instructif!
    Ma question est la même que celle de Franck ci-dessus (21/12) avec en plus la Polar Vantage V3 dans le casting pour un triathlon.

    1. Hello! La Suunto est plus limitée dans ses possibilités pour le triathlon pour l’instant. Le profil ne peut quasi pas être personnalisé. Mais j’ai un peu d’espoir que cela s’améliore à l’avenir, sans certitudes. La Vantage V3 est pas mal mais a aussi ses petites limitations. Le test sera en ligne très bientôt.

      Sportivement

  3. Bonjour Franck,
    Je vois que tu t’intéresses à la Race pour du Triathlon.
    J’ai quitté ma Fénix pour une Race. Je pratique très principalement la course à pied ou le vélo (avec Edge), et peu de Triathlon. La Race me semble trop limitée si ta cible est le Triathlon.
    Suunto a bien intégré un mode multisport qui te permet d’enchainer n’importe quel sport, tu peux faire un Swim, Run, Parapente si tu veux d’ailleurs! Mais il n’y a pas de configuration multisport comme Garmin où tu peux pré-enregistrer les 3 sports à la suite et intercaler les transitions – et je ne parle même pas de prérégler des écrans spéciaux pour ce mode multisport.

    Chez Suunto le multisport veut dire : en fin de natation, tu appuis sur un bouton puis tu fais tourner la molette jusqu’à sélectionner le sport Transition puis tu le lances, 1min après rebelote et il te faut sélectionner le sport vélo, rebelotte et double rebelotte pour passer à la CAP. Bref même si tu oubliais les étapes transitions, il te faudrait bien plus que toucher le bouton lap pour faire basculer la montre dans le sport d’après… C’est une faiblesse actuelle chez Suunto – Le forum Suunto peut, peut-être t’aider sur d’autres sujets.

    Sinon la Race est top !

  4. Bonjour,
    Tout d’abord merci pour ce test complet !
    Petite question au niveau de la mesure de la FC lors d’efforts intense, vous précisez bien qu’il y a des écarts assez importants relevés. Est ce que la Race est un cran en deça vis à vis de ses concurrents dans la même gamme ou est ce un écart relevé relativement souvent pour ce type d’effort avec calcul de la FC au poignet ?
    J’ai un petit doute là dessus, entre votre explication lors des mesures et le fait de ne pas retrouver ce point faible en conclusion.
    A+

    1. Bonjour,

      Aucun cardio au poignet ne peut être considéré comme fiable pour des entrainements sérieux, en particulier en intensités. Donc si on veut s’entrainer à la fréquence cardiaque: ceinture ou brassard! Quelque soit la marque.

      Sportivement.

  5. Merci pour ce test brillant d une montre qui en jette ! J’ai une peak pro et je préfère sa compacité aux fonctions carte etc de la race.
    J’ai bcp apprécié tes explications sur les algorithmes, ayant toujours trouvé debiles les résultats firstbeat je vais regarder ce que disent ceux de training peaks.
    Sur l’ergonomie aussi ton test est très instructif, je comprends les changements de menus mis en vertical et c’est balo de ne pas être allé au bout ds les modes sportifs.

    Merci de bien souligné qu’elle est faite dans ce régime totalitaire, pour moi c’est un énorme blem si suunto y va plus que ça. Je pense que le CO2 du transport est tres secondaire mais les pollutions, et surtout l’éthique sont a l’opposé complet en Chine vs Finlande !

  6. Bonjour Greg et grand merci pour le sérieux de tous vos tests.

    J’ai actuellement une FENIX 5 Plus et j’envisage de changer dans le courant de l’année.
    Mes sports sont au fils des saisons. Ski de fond, run, trail, natation en lac têt vélo de route (dont je possède comme compteur un EDGE 530 )

    Je suis de plus en plus interressé par SUUNTO Race ou vertical

    As tu réalisé un tuto sur l’application SUUNTO ?
    Est il possible maintenant de préparer des entraînement spécifiques sur l’application comme un fractionné par exemple

    Merci et bon noel

    1. Bonjour!

      Pas encore de tuto sur les apps, mais oui Suunto propose désormais de créer du fractionné directement dans l’app ou de récupérer des entrainements d’une autre plateforme comme Nolio ou TrainingPeaks par exemple…

      Sportivement.

  7. Bonjour,
    Bravo pour vos tests et podcasts, sacré boulot !
    Je m’interroge sur la capacité mémoire, quelles sont les limitations en fonctionnement de la 32 go par rapport à la 64 go ?
    Meilleurs vœux 2024 !

    1. C’est plutôt 16 ou 32. La quantité de cartes que l’on peut télécharger est la seule limitation actuellement. Peut-être aussi la musique à l’avenir.

      1. Au temps pour moi. Ok pour les limitations. J’ai vu sur une autre de vos vidéos qu’avec les 32 Go de la Vertical, on chargeait l’équivalent de la France, donc 16 Go suffiront à mon utilisation.

  8. Bonjour merci pour ce test qui a fait acheter cette montre mais j’ai une question : est il possible de verrouiller la montre quand elle est sur l’écran d’accueil ? Je ne trouve pas l’info :( et au moindre mouvement de bras l’écran ce rallume et n’est plus verrouillé, pas pratique avec un métier manuel…
    Merci beaucoup pour votre réponse :)

  9. Bonjour
    Merci pour ces articles plus que complets !
    Espérons nous voir un jour un livetrack et surtout PacePro sur les Suunto?
    J’utilise beaucoup dces deux fonctions sur la fenix mais j’aimerais revenir Suunto un jour !
    Merci

    1. Salut!

      Sachant qu’il ne s’agit ici que de choses logicielles, ce n’est pas impossible. J’ai déjà souvent évoqué le LiveTrack avec Suunto. Ils savent que c’est quelque chose d’assez demandé. Mais je ne peux pas te dire si ça va arriver prochainement ou pas.

      Sportivement.

      1. Bonjour,
        Merci pour ce test complet et pour tous les autres tests. Le boitier de ma Garmin Forerunner 245 s’est cassé au niveau des cornes permettant d’attacher le bracelet au boiter. La fonctionnalité Live Track de Garmin permettait de rassurer mes proches. suis donc à la recherche d’une nouvelle montre GPS pour principalement faire du Running et du Trail en solo, avec GPS double fréquence et Alti barométrique, avec ou sans carto.
        Je comprends que Suunto ne propose pas de fonctionnalité « Live Track « , est-ce bien cela ?
        Sportivement

        1. Bonjour,

          Actuellement, pas de LiveTrack chez Suunto. C’est quelque chose dont je discute avec eux depuis longtemps mais pour l’instant, pas de nouvelles sur l’arrivée d’une telle fonction.

          Sportivement.

  10. bonjour,
    Super cet article
    Peux-tu me dire quelle diff fondamentale tu vais avec la vertical ?
    Laquelle conseille tu notamment pour gps / carto et autonomie ?
    Je cherche a changer ma suunto 5 et j’hésite entre les 2 (principalement pour trail et ultra trail)
    Merci,
    Christophe

    1. Salut,

      Les deux grosses différences sont: écran AMOLED vs MIP transflectif et bouton rotatif au lieu de bouton standard. Tu cherche du plus autonome, plus robuste? Va avec la Vertical. Tu veux une montre sympa à porter au quotidien avec un écran plus brillant? Va sur la Race. Personnellement pour de l’ultra j’irai sans trop hésiter sur la Vertical.

      Sportivement.

  11. Merci pour ce test très complet, comme toujours!
    Si je comprends bien, le profil triathlon est très basique. Comment le comparerais-tu à celui de la Coros pace2? Ce dernier est assez simple mais fait le boulot plutôt pas trop mal. J’envisage d’acheter la Race, mais je veux pouvoir l’utiliser facilement sur des courses sprints à la place de la Pace2 que j’utilise jusqu’ici.
    Merci de ton aide!

    1. Salut!

      Alors le principal limitateur dans le profil de triathlon de la Suunto c’est que tu ne peux pas le personnaliser. Par contre après la course, tu auras bien toutes tes données. Donc c’est vraiment les données que tu as sous les yeux pendant ton tri qui sont limitées…

      Je vais essayer de faire une vidéo sur le sujet pour bien rendre compte de comment ça fonctionne!

      Greg

      1. Merci beaucoup Greg. La vidéo est une excellente idée! Si j’osais, je te suggérerais de faire cette vidéo axée sur le mode triathlon également pour ses concurrentes ;-)

  12. Bonjour,

    concernant la création d’entrainement et la jauge d’intensité de la nouvelle fenetre disponible. Il y a t’il un moyen d’avoir une alerte (comme quand on selectionne une zone d’intensité lors d’une activité) quand on est dans la plage correct, une alerte si en dessous ou au dessus de la plage cible ?
    J’ai beau chercher et je ne trouve aucun moyen d’avoir une alerte par vibration et/ou sonore et je trouve peu pratique d’avoir toujours à regarder sa montre, pour savoir si nous sommes dans la bonne plage ou pas.

  13. Bonjour,

    concernant la création d’entrainement et la jauge d’intensité de la nouvelle fenetre disponible. Il y a t’il un moyen d’avoir une alerte (comme quand on selectionne une zone d’intensité lors d’une activité) quand on est dans la plage correct, une alerte si en dessous ou au dessus de la plage cible ?
    J’ai beau chercher et je ne trouve aucun moyen d’avoir une alerte par vibration et/ou sonore et je trouve peu pratique d’avoir toujours à regarder sa montre, pour savoir si nous sommes dans la bonne plage ou pas.

    Merci

    1. Bonjour,

      Pour l’instant, les guides Suunto n’alertent effectivement pas lorsqu’on sort de la zone cible, c’est quelque chose que j’ai dans la liste des améliorations lorsque je discute avec Suunto.

      Sportivement.

  14. Merci pour le compte rendu.
    Cette montre permet t’elle de recevoir des appels ? Et de répondre aux messages whatsapp/messenger en écrivant/dictant ?

  15. Bonjour Nakan

    Je lis tes tests depuis le premier jour et je te remercie pour ton travail. J’ai acheté une Suunto Race mais j’ai beaucoup de problèmes avec les datas. En effet elles sont différentes entre la montre et l’application. Je synchronise systématiquement la montre et l’application après chaque session mais sur la montre les données sont fausses. J’ai tenté un hard et soft reset ça n’à rien changé. A tu eu aussi ces soucis durant test test ?
    Merci

    1. Salut Chris,

      De quelles données est-ce que tu parles ? Si ce sont les données d’entraînement (CTL, ATL, TSB ou TSS) Suunto est en train de corriger, et cela devrait être OK dans la prochaine version de l’app.

      Sportivement.

      1. Salut Greg

        Oui ce sont exactement ces données là. J’ai l’impression que l’échange de données ne se fait que dans un sens (montre > appli) et pas dans l’autre.je suis soulagé d’apprendre qu’un correctif est en cours.

        Merci

  16. Bonjour, un grand merci pour votre résumé complet !!! Vraiment top !
    J’ai une suunto Baro 9 et je voudrais prendre une nv.
    J’hésite entre la 16 gigas et la 32.
    Je n’arrive pas à me rendre compte de la différences (je sais le double hein lol) par rapport à une utilisation en Belgique et sur qqu trail en montagne à l’étranger. Par exemple, possible de mettre la Wallonie et les carte pour le TOR ou la PTL ?
    Les cartes, c’est par pays, par région, par endroit ou on se trouve ?
    J ai peur de ne pas avoir assez de mémoire…

    Merci bcp de ton aide

    MErci bcp

    1. Hello. Les cartes sont découpées par pays pour les plus petits (comme pour la Suisse ou la Belgique) ou par régions pour les plus grands. Quelques ordres de grandeur:

      Belgique complète: 733 Mo
      Suisse complète: 929 Mo
      France Région Rhône-Alpes: 861 Mo
      Italie Vallée d’Aoste: 80Mo

      Total pour UTMB / PTL + Belgique: environ 3Go

      Sportivement.

  17. Punaise, tu es balaise toi !!!
    Rapide et pro !!! On peut les télécharger et ensuite les supprimer pour faire de la place pour les autres si on le désire ?
    Merci bcp pour tout

    1. Oui tu peux gérer les cartes installées sur la montre depuis l’app Suunto. J’ai mis le détail dans le test de la Suunto Vertical.

      Sportivement.

  18. Bonjour Greg

    J’utilise maintenant la Suunto Race depuis plusieurs semaines je suis cycliste je l’utilise indoor et outdoor avec capteur de puissance Assioma. Je me suis rendu compte que ce n’est pas une montre pour cycliste. En effet les données de Vo2Max, seuil de lactates… ne sont disponibles que si l’on fait de la course à pied. Est ce qu’il est prévu que Suunto utilise les datas de puissance cycliste (comme Garmin) pour calculer la Vo2max…? Je suis déçu je pensais avoir un produit complet pour mon entraînement mais avec les bugs de décalages avec les widget (toujours pas de mise à jour) et des datas non disponibles pour mon activité ça commence à faire beaucoup. Il n’y a que la VFC et le suivi du sommeil qui fonctionnent correctement.
    Dommage pour une montre superbe conçue avec matériaux de qualité.

    1. Toutes ces fonctions sont en discussion chez Suunto, qui avance sur ses développement mais naturellement moins rapidement que des boites commes Garmin qui dispose de 1500 personnes pour développer les produits…

      Sportivement.

      1. Salut Greg
        Je comprends que Garmin a une armada de programmeur à son service mais sur le forum Suunto on peut lire que les problèmes datent du mois de novembre et que tous le monde attend une mise à jour. Pour ma part je pense que le produit a été mis sur le marché trop vite. Il faut penser aux utilisateurs on est des sportifs pas des bêta testeurs je n’ai pas envie d’avoir un produit avec des lacunes pareilles. J’ai avec contre coeur renvoyé la montre.

  19. Salut Greg,

    Félicitations pour ce test de qualité ainsi que celui de la Vertical (et tous les autres).
    J’hésite justement entre ces deux montres, pourrais tu me conseiller sur qq points stp ?

    1) Je fais du running, trail et cyclisme et je me demande si l’Amoled est adapté au cyclisme ? L’écran qui s’assombrit après qq secondes sur le cintre et qu’il faut systématiquement réactiver pour voir correctement la carte n’est-il pas gênant ? (De même pour les reflets au Soleil).

    2) A l’inverse lorsque je cours la nuit, sais tu si on peut activer le rétro-éclairage en permanence sur la Vertical ? Autrement comment l’utilises t-on stp ?

    3)Toutes les nouveautés de la Race ont-elles été transmises par MAJ à la Vertical (en particulier le dezoom plus large en mode carto et le suivi de sommeil plus complet) ?

    4) Le capteur optique (hors cyclisme) est-il le même ou plus efficace sur l’une des deux montres (celui de la Race me semble beaucoup critiqué) ?

    Merci infiniment pour ton travail !
    Sportivement,

    1. Bonjour,

      Pour une utilisation cycliste, l’AMOLED reste largement un inconvénient. Surtout si la montre est posée sur le guidon, là ça devient une plaie. Donc pour le vélo –> MIP

      Sur la Vertical, tu as plusieurs réglages pour le rétroéclairage. Dont une option pour l’allumer de manière constante: https://www.suunto.com/fr-ch/Assistance/Assistance-produit/suunto_vertical/suunto_vertical/parametres/retroeclairage-automatique/

      Le dézoom est dispo de manière identique sur Race et Vertical après mise à jour. Les deux capteurs cardio sont identiques, et ils ne sont pas les meilleurs du marché…

      Sportivement.

  20. Merci pour ce test qui m’a fait passer de Garmin à Suunto ;-)

    J’ai par contre un souci au niveau des notifications avec la montre (et iOS). J’aimerais n’avoir que les notifications des appels, je désactive donc la coche « Rappels de notification d’application » mais je ne reçois plus du tout de notifications. Pourtant la coche « Notification d’appel » et « Messages » sont bien activées. Vous avez remarqué ce problème ? Merci d’avance

    1. Je n’ai jamais testé ce cas de figure, donc je ne peux malheureusement pas te dire si ça fonctionne correctement. Tu peux contacter le support de Suunto pour savoir quelle est la meilleure solution.

      Sportivement.

  21. Bonjour,
    je voudrais changer de montre et j’hésite entre cette Suunto Race et l’Apex Pro2 !
    Je fais essentiellement de la course à pied (Ultra Trail).
    Quel serait le choix le plus judicieux ?
    Merci.

  22. Bonjour
    Merci pour ce test
    Concernant la molette , est-ce qu’elle est verouillable comme chez coros pour éviter toute action intempestive?
    À ton comme polar une pastille lors de la réception d’une notification non lue ? Les smylets sont t’il pris en charge ?

    Par avance merci

  23. Salut!

    Merci pour ton test tres approfondi, j’en apprends tous les jours sur ma nouvelle montre!

    Je rencontre cependant un soucis que je rencontrais deja avec ma Spartan Sport Wrist HR; concernant la connectivité, je reçois toutesmes notifications, sauf les messages (SMS/Whatsapp) et je n’ai pas accès au contrôle de la musique (Deezer)

    J’ai un telephone Apple iPhone 11Pro, sous IOS 17.3

    Ma question est: y a-t-il des incompatibilités entre Apple et Suunto? Ou vraisemblablement le probleme vient de mon telephone? J’ai verifié la plupart de mes parametres (App Suunto / reglages montre / reglages telephone) je ne parviens pas a solutionner…

    Merci d’avance pour ta reponse!

  24. Bonjour Greg,

    Tout d’abord je tenais à te remercier pour l’intégralité des tests et des vidéos que tu réalises qui sont toujours d’une excellente qualité.
    Après de longues heures de réflexion j’ai fini par craquer cette semaine sur cette Suunto Race. La montre est superbe et fonctionne très bien, néanmoins malgré mes recherches je n’ai pas trouvé de solution à mon « problème ». J’aimerai en effet durant une activité pouvoir lancer un second chrono par exemple pour inclure des exercices de renforcement musculaire et ce sans avoir programmé la séance en avance. J’ai bien essayé avec la fonction « tour manuel » mais j’ai l’impression que les tours manuels ne s’affichent pas dans l’écran dédié (seuls les tous autos semblent être visibles en live). Idem pour la donnée tour (en durée) qui ne semble pas se remettre à 0 lorsque l’on enclenche le tour manuel.

    Je te remercie pour l’aide que tu pourrais m’apporter :)

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.