Garmin fenix 5 VS Forerunner 935 VS Suunto Spartan: quelle montre de triathlon en 2018

promotion nakan.ch est aussi sur Youtube! En plus des tests publiés sur ce site, de nombreuses vidéos t'attendent sur la chaîne YouTube du blog! Nouveautés, How-To, interviews et bien plus. Abonnes-toi maintenant!

Au moment de préparer la saison de triathlon 2018, il est temps de jeter un œil sur le marché de la montre de triathlon. Et dans les modèles hauts de gamme sortis récemment (entendu, au cours des deux dernières années), les montres sérieusement orientées tri ne sont pas vraiment légions.

Aucune montre ne répond donc aux critères chez Polar, la V800 ayant désormais presque 4 ans et sa remplaçante n’a pas encore été annoncée. Pas non plus de solution viable chez les grands pourvoyeurs de montres connectées ou fitness (regardez en direction d’Apple ou de Fitbit). Après ce petit tri, on ne conserve donc dans la course que deux fabricants et trois modèles (et leurs propres modèles dérivés):

Pour ceux qui hésitent encore entre ces différentes montres, voici un petit comparatif de ces différentes montres dans les cinq catégories suivantes. Des notes ont été attribuées aux quatre dernières catégories, mais pas au format, puisqu’en fonction de l’utilisation souhaitée, les différents formats s’avèreront plus ou moins adaptés:

  • Format
  • Fonctionnalités
  • Compatibilité
  • Plate-forme en ligne et app mobile
  • Rapport qualité-prix global

Format

On trouve chez les deux fabricants des modèles de différentes tailles et de différents formats. On trouve certes différents formats dans la gamme de montres de triathlon mais la plupart sont des montres assez massives. En particulier pour les femmes, la recherche d’une montre de triathlon complète mais qui ne soit pas trop imposante peut se révéler un exercice frustrant. Aujourd’hui seule la fenix 5S propose une vraie solution pour les poignets vraiment fins.

Voici un tableau qui regroupe tous les modèles avec la taille du boitier et le poids de la montre. Pour les modèles de fenix 5, il s’agit du format des modèles non saphir (légèrement plus légers que les modèles saphir):

 Boitier (diagonale en mm)Boitier (épaisseur en mm)Poids ( en grammes)
Spartan Ultra501756
Spartan Sport5013.870
Spartan Sport WHR Baro5016.874
Spartan Trainer WHR4615.756
fenix 54715.585
fenix 5S421567
fenix 5X5117.598
Forerunner 9354713.949

Fonctionnalités

Les montres de la famille Garmin (autant les fenix 5 que la 935) ont en commun de nombreuses fonctionnalités. Seul le support de la carto et le support du wifi ne sont pas disponibles sur tous les modèles. Ce sont les montres de tri les plus complètes du marché à ce jour, tant en terme de nombre de profils sportifs supportés (avec pour nombre d’entre eux des mesures spécifiques) ou en termes de fonctions annexes (capteur cardio optique, suivi du stress, fonctions connectées…). De plus, elles supportent toutes les applications tierces Connect IQ.

Cependant, il est à noter que si Garmin noie ses utilisateurs sous une pluie de données et de fonctions, la précision ou l’utilité de certaines d’entre elles sont largement discutables. On pourra noter, dans la liste mais de manière non exhaustive:

  • Un capteur cardio optique qui est d’une précision vraiment moyenne.
  • Un baromètre pour l’altimètre barométrique plutôt capricieux et qui donne parfois des résultats surprenants.
  • Des métriques qui manquent parfois de précision, comme les données avancées de course à pied (temps de contact au sol notamment) qui sont plus des estimations que de véritables mesures.

Quoi qu’il en soit, ces fonctions ont le mérite d’être présentes sur les montres, libre à celui qui le souhaite de les utiliser… Voici le détail des fonctions présentes sur chaque modèle:

  • La fenix 5X regroupe l’intégralité de ces fonctions: fonctions sportives complètes, fonctions annexes, applications tierces (Connect IQ), support de la carto et wifi. Dans l’absolu, seule la lecture de musique dans la montre n’est pas intégrée. Elle est donc notée 9.5/10.
  • La Forerunner 935 ainsi que les fenix 5 saphir et 5S saphir intègrent l’ensemble des fonctions à l’exception de la carto et de la musique. Elle sont notées 8.5/10.
  • Les fenix 5 et 5S (non saphir), ne disposant pas du Wifi, ne recueillent que 8/10, ce qui reste néanmoins une excellente note.

La famille Spartan de chez Suunto est de plus en plus complète au fur et à mesure que des mises à jour logicielles sont publiées. Toutefois, il manque encore plusieurs fonctions qui semblent “basiques” en 2018, comme la possibilité de créer des entrainements fractionnés avec des cibles d’entrainement, la possibilité de connecter plusieurs capteurs de même type à la montre, etc. Mais Suunto a le mérite d’ajouter des fonctions à sa gamme de montre qui sont fonctionnelles et orientée vers l’entrainement. Et comme dans la gamme de Garmin, toutes les Spartan n’ont pas exactement le même niveau de fonctionnalités:

  • La Spartan Sport WHR Baro: C’est la montre la plus complète de la gamme, avec capteur cardio optique, altimètre barométrique et tout le reste des fonctions de la gamme Spartan. Au regard des fonctions disponibles en ce début d’année 2018, elle est notée 7/10
  • La Spartan Ultra: Fonctions identiques à la Sport WHR Baro à l’exception du fait qu’elle ne dispose pas de capteur cardio optique. Note: 6.5/10.
  • La Spartan Sport: Fonctions identiques à la Spartan Ultra, mais sans l’altimètre barométrique. Note: 6/10.
  • La Spartan Sport WHR / Spartan Trainer WHR: Fonctions identiques à la Spartan Sport, mais avec cardio optique. Note: 6.5/10.

Compatibilité

Dans ce chapitre compatibilité, j’ai pris en considération plusieurs aspects, qui sont les suivants:

  • Autonomie de la montre vis-à-vis de l’écosystème logiciel. Par exemple la possibilité de récupérer les fichiers d’entrainements sans connexion à Internet.
  • Standards de communication avec les capteurs et accessoires
  • Compatibilité avec les plate-formes tierces (Strava, Training Peaks, Xert…)

Lorsque l’on veux télécharger les données sur l’application mobile, toutes les montres testées ici rencontrent le même problème: application de la marque et connexion internet obligatoire. Par contre, lorsqu’on connecte une montre Garmin à l’ordinateur, il est possible d’accéder aux fichiers “.fit” (données d’entrainement) sans logiciel spécifique et sans connexion internet (comme sur une clé USB). Ces fichiers sont ensuite compatibles avec la plupart des plate-formes tierces (Golden Cheetah, Training Peaks, Strava, Xert…). De son côté, la série Spartan ne nous laisse pas accéder aux données sans le logiciel Suunto Link et une connexion à Internet aux données de la montre. Avantage Garmin.

En ce qui concerne les capteurs, les montres de dernière génération de Garmin (dont les fenix 5 et la 935) sont compatibles avec les normes ANT+ et Bluetooth Smart, ce qui les rend compatibles avec la grande majorité des capteurs du marché. La série Spartan est compatible avec les capteurs Bluetooth Smart uniquement, ce qui lui ouvre un large panel de possibilités mais pas la totalité du marché (et les rend incompatibles avec les générations précédentes de capteurs de Suunto, qui étaient compatibles ANT+…). Avantage Garmin toujours.

Enfin, les deux marques offrent des possibilités de synchronisation automatiques vers les plate-formes tierces telles que Strava ou Training Peaks directement depuis le dashboard des plate-formes internet. Mais l’intégration est plus poussée sur les montres de Garmin avec la possibilité d’utiliser les segments Strava en direct ou via une application IQ pour les entrainements planifiés dans Training Peaks. Avantage Garmin encore.

Au final, j’ai noté les montres Garmin 8/10, tandis que les Spartan ne méritent pas plus que 5/10, principalement à cause de l’impossibilité d’accéder aux données d’entrainement sans un logiciel Suunto.

Plate-forme en ligne et app mobile

Aujourd’hui, le choix éclairé d’une montre de sport doit passer par une analyse de l’environnement logiciel qui lui est dédié. En effet, la plupart des utilisateurs vont se contenter de la plate-forme en ligne et de l’app mobile fournie par le fabricant pour analyser et exploiter les données de la montre.

Tous les acteurs majeurs ont adopté une même stratégie depuis longtemps: la synchronisation des données dans le “cloud” qu’il est ensuite possible d’accéder soit via l’app mobile soit via la plate-forme en ligne. Suivant la marque, plus ou moins de fonctions sont disponible dans l’app mobile ou dans la plate-forme en ligne.

Dans notre comparatif, on se retrouve face à deux poids lourds: les plate-formes Connect pour Garmin et Movescount pour Suunto.

Garmin Connect, un fourre-tout complexe

La plate-forme logicielle de Garmin propose un large panel de fonctions et d’exploitation de données, en plus de la possibilité de créer des parcours ou des entrainements à envoyer ensuite sur sa montre.

Les appareils Garmin sont capables d’accumuler et de traiter un grand nombre de données, qu’il s’agisse de données d’entrainement proprement dites ou de données de suivi d’activité, de sommeil ou de fréquence cardiaque en continu au fil de la journée. Dans Garmin Connect, on retrouve ces données sous toutes leurs coutures. Alors certes la plate-forme est complexe, mais en maitriser toutes les subtilités prends du temps et les dysfonctionnements fréquents de telle ou telle fonction deviennent à la longue frustrant.

L’application mobile permet une grande partie des fonctions de la plate-forme web, et bien que cette dernière soit légèrement plus complète, l’application mobile permet aujourd’hui à elle seule d’exploiter quasiment l’intégralité des fonctions de sa montre, en consultation du moins. Certaines fonctions de création de parcours par exemple sont bien plus limitées sur mobile.

L’essentiel des fonctions attendues est présent, mais on en attend peut-être un peu plus d’un leader du marché comme Garmin.  Le regroupement d’activités en fonction du parcours ou du dénivelé par exemple, ou alors le suivi plus avancé de l’évolution des performances… Et puis, une grosse absence: impossible de configurer les écrans ou fonctions de sa montre depuis Connect.

J’ai attribué la note de 7.5/10 à Garmin Connect. Satisfaisant mais peut mieux faire.

Movescount, l’essentiel en un coup d’oeil

Chez Suunto, la philosophie est différente. On a bien plus rapidement fait le tour de la plate-forme Movescount. On va à l’essentiel sans fioritures.

Une fois connecté à la plate-forme, on a sous les yeux les rapports sur les activités passées ainsi que l’historique des données de suivi d’activité, et en dessous, le détail de chaque activité.

On retrouve également au sein de la plate-forme la possibilité de consulter les « cartes de chaleur » pour découvrir les parcours les plus populaires sur la carte, et la possibilité de créer ses parcours. Enfin, Movescount permet de configurer les profils sportifs de sa montre.

En règle générale, les fonctions proposées par Movescount sont fonctionnelles, mais Suunto a rencontré plusieurs fois au cours des derniers mois des interruptions plus ou moins longues de leur service de synchronisation, ce qui rend impossible la synchronisation de sa montre, ce qui peut être énervant!

L’impossibilité de créer des entrainements fractionnés ou un l’absence de suivi de la charge d’entrainement dans la plate-forme est un manque plutôt dommage.

L’application mobile permet de consulter l’intégralité des données d’entrainement et de suivi d’activité, mais la configuration des profils sportifs sur la montre ouvre un navigateur mobile, ce qui devient rapidement compliqué sur un petit écran.

La plate-forme Movescount permet une analyse complète des données d’entrainement et une bonne gestion de la montre. Elle se limite aux fonctions essentielle mais cela a l’avantage de ne pas noyer l’utilisateur dans des menus sans fin. Je lui ai attribué la notre de 7/10.

Rapport qualité-prix et note globale

On en arrive au rapport qualité prix. Pour base de comparaison, j’ai choisi de m’appuyer uniquement sur les prix officiels des fabricants au moment de publier ce test, les prix réels du marché ayant très fortement tendance à changer très rapidement…

Le tableau ci-dessous reprend le prix de vente des différents modèles, et reprends les notes des sections précédentes pour établir le classement global. Toutes les notes sur 10:

ModèlePrix (€)Rapport qualité/prixFonctionnalitésCompatibilitéPlate-formeNote globale
Garmin Forerunner 9355497.58.587.57.8
Garmin fenix 5X89969.587.57.7
Garmin fenix 559968.587.57.5
Garmin fenix 5S59968.587.57.5
Suunto Spartan Trainer WHR27996.5576.8
Suunto Spartan Sport39976576.2
Suunto Spartan Sport WHR4996.56.5576.2
Suunto Spartan Sport WHR Baro54967576.2
Suunto Spartan Ultra64956.5575.8

Le classement

Première place pour la Forerunner 935

La Forerunner 935 a su séduire de nombreux triathlètes de par son poids plume et ses fonctions étendues. Depuis son lancement il y a un an, son prix n’a pas sensiblement baissé mais cela n’empêche pas de la trouver de temps à autres en promo.

J’en ai réalisé un test ici, mais elle reprend également l’intégralité des fonctions de la fenix 5 qui a été testée de fond en comble!

Deuxième place pour la fenix 5X

Avec toutes les fonctions de la Forerunner 935 ou de la fenix 5, la fenix 5X gère en plus la cartographie. Un challenge pour un format d’affichage si petit mais Garmin s’en sort honorablement et le résultat est convaincant! Malgré son prix élevé, le surcout par rapport à la fenix 5 se justifie largement pour qui a un vrai besoin d’avoir une navigation sur carte!

Les fonctions propres à la cartographie de la montre ont été testées ici. Les fonctions communes à la fenix 5 sont disponibles dans ce test.

* Profitez de 15% de remise sur le site garmingps.ch grâce au code promo NAKAN!

Troisième ex-equo pour la fenix 5 et la 5S

Logique de retrouver les deux montres côte à côte, car seul leur format les distinguent. Sinon, toutes les fonctions sont similaires. On choisira donc entre ces deux versions de la référence du marché le format qui nous convient le mieux, sachat que l’on perd un peu en autonomie avec la 5S (elle reste tout de même très confortable)!

Le test de fond en comble de la fenix 5 aborde en détail toutes les fonctions de la montre!

La fenix 5S
La fenix 5

La première Spartan est la Trainer

C’est grâce à son prix agressif que la Spartan Trainer WHR passe devant ses semblables. Car au niveau fonctionnalités, elles sont toutes très proches. Une montre de triathlon complète à ce prix là, c’est un joli coup réussi par Suunto. Dommage que l’environnement de la marque soit si fermé et qu’il ne soit pas possible de récupérer ses données d’entrainement sans l’aide des logiciels de Suunto.

Le test complet de cette Spartan peut être consulté ici.

Toutes les Spartan Sport au coude à coude

Viennent ensuite les Spartan Sport, toutes déclinaisons confondues. Les forces des unes font les faiblesses des autres: prix plus élevés pour plus de fonctions ou prix meilleur marché pour un capteur cardio ou un altimètre baro en moins…

On choisira donc le modèle en fonction des besoins et du budget à disposition!

Les fonctions des modèles Sport de la Spartan sont identiques à celles de la Spartan Ultra qui a été visitée dans ce test de fond en comble sur le site !

En queue de classement, la Spartan Ultra

C’est à cause de son prix qui frôle les sommets que la première sortie dans la gamme Spartan occupe la dernière place. Car ce n’est pas une mauvaise montre, loin de là, mais le fait est qu’il lui manque des fonctions pour pouvoir justifier de casser à ce point la tirelire. Cardio optique absent, fonctions logicielles que l’on attend encore… La Spartan a encore un bon potentiel d’amélioration.

Le test complet des fonctions qui étaient alors les siennes est disponible ici!

 

13 commentaires pour “Garmin fenix 5 VS Forerunner 935 VS Suunto Spartan: quelle montre de triathlon en 2018

  1. Bonjour,

    Merci pour cet article détaillé.

    Je souhaiterais débuter le triathlon. Les Garmin sont-elles suffisantes pour les sorties vélo (notamment en terme de GPS et de mesure de la perf) ou est-il recommandé de les coupler avec un vrai GPS sur le guidon ?

    Merci beaucoup pour vos conseils.

    Didier

  2. Bonjour,
    A ce jour, compte tenu des dernières MAJ et du prix qu’elle montre choisir entre la Spartan ultra et la fenix 5 ?
    Pour une utilisation en vtt principalement, cap/trail et outdoor.
    Venant d’une Ambit 2S, j’aurais tendance à me diriger vers la Spartan…
    Merci

    1. Bonjour,

      Il faut voir en fonction des besoins. Garmin va plus loin en ce qui concerne la planification d’entrainements, des métriques, des fonctions annexes… Mais si les fonctions de la Spartan te conviennent c’est une super montre!

      Sportivement.

  3. Merci ! Exactement, par exemple je n’utilise pas la plannification des entraînements ou de les séances complexes. Une dernière petite question, ton avis entre la Spartan ultra et la Spartan sport whr baro ?
    En tout cas merci pour tes test et avis de qualité, c’est notamment grâce à cela que j’avais à l’époque choisit mon ambit 2S ;)

      1. Bonjour Greg,

        Merci pour ta réponse.
        j’ai hâte de lire ce test mis à jour pour changer ma 920XT qui se fait vieillissante .

        Continue comme ça et garde ta liberté d’expression et d’opinion.

  4. Salut,
    Ce test est excellent ! J’attends avec impatience le nouveau tableau en octobre !
    Cependant quid de la précision des montres ? Pourrait-il y avoir une note à ce niveau ? Car c’est un point très important pour moi et je suis sûr pour bcp d’autres ! Au départ, c’est la fonction première du gps non ?
    En tout cas, je mets deux pouces levés pour le boulot !
    Quentin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.