Entrainements par intervalle basés sur la puissance sur une Apple Watch via Training Peaks

promotion Promotion en cours: C'est Noël chez i-run! Avec le code NOEL : 20% de remise sur les nouveautés chaussures et vêtements. Profitez aussi des offres cardio GPS du moment!

De plus, chaque jour, une commande tirée au sort est intégralement remboursée en cashback!

C’est tout neuf et Stryd vient de l’annoncer sur son blog. Les entrainements par intervalle basés sur la puissance sont désormais disponibles sur l’Apple Watch dans l’app Stryd. Pour cela, il faudra passer par Training Peaks (et la version payante uniquement) pour définir ses entrainements. C’est une fonction que de nombreux coureurs à pied attendaient, et qui risque de se généraliser à l’avenir sur d’autres montres… Mais commençons par analyser les possibilités offertes par l’intégration Stryd-Apple Watch-Training Peaks!

L’entrainement par intervalle de puissance à pied: la longue attente…

Cela fait maintenant plusieurs années que des solutions existent pour mesurer la puissance en course à pied. Si Stryd occupe une bonne partie de ce marché, Garmin et Polar proposent eux aussi leur propre solution. D’autres produits spécifiques existent également sur le marché. Mais une chose manque de manière unanime dans la puissance en course à pied: la possibilité de créer des entrainements fractionnés basés sur cette valeur.

Chez Suunto et Polar, on ne propose pas d’entrainements fractionnés basés sur la puissance. Chez Garmin, l’intégration des données de puissance à pied (que ce soit pour le Stryd ou la solution maison de Garmin) s’effectue via Connect IQ et n’est donc pas intégré aux entrainements fractionnés. Et jusque là, l’application pour l’Apple Watch de Stryd ne permettait pas de créer des entrainements fractionnés.

Mais après avoir bidouillé ou simplement attendu, voici un début de solution proposée par Stryd conjointement avec Training Peaks. Elle permet de définir un ou plusieurs entrainements, voire même un plan complet basé sur la puissance, de l’envoyer sur l’Apple Watch puis le de suivre sur la montre.

Des plans d’entrainement offerts par Stryd

Actuellement, et pour faire la promotion de cette nouvelle intégration, Stryd offre gratuitement plusieurs plans d’entrainement basés sur la puissance à intégrer à son calendrier sur Training Peaks. On trouve des plans allant du 5km au marathon:

De plus, Stryd offre également 30 jours d’abonnement à Training Peaks avant de devoir passer à la caisse pour continuer à utiliser les focntions Premium de la plateforme.

Des entrainements fractionnés définis soi-même

En plus des plans d’entrainements ci-dessus, il est possible de définir ses propres séances dans l’interface de Training Peaks. On voit ci-dessous une séance que j’ai créée moi-même sur la base d’exemples fournis par Training Peaks:

Il est basé sur le %FTP en course à pied, d’où l’utilité de définir correctement cette valeur. Pour celles et ceux qui voudraient commencer par définir correctement cette valeur, vous saurez en détail comment procéder grâce à cet article!

Coupler son app Stryd sur le mobile avec Training Peaks

L’étape suivante, si elle n’a pas encore été effectuée, consiste à coupler l’app Stryd au compte Training Peaks afin que Stryd puisse télécharger les entrainements définis sur la plateforme. On ajoute donc Training Peaks dans l’app Stryd, puis on se connecte avec son compte à Training Peaks:

Une fois que l’app et Training Peaks sont couplés, l’application Stryd sur l’Apple Watch sera en mesure de télécharger les entrainements définis sur Training Peaks. Comme j’ai une version sans 4G de l’Apple Watch, je ne peux pas dire si elle peut les télécharger en mode autonome. Donc dans mon cas, afin de mettre à jour les entrainements, j’avais l’iPhone à portée.

Suivre l’entrainement sur l’Apple Watch

Dans le cas présent, j’ai utilisé l’Apple Watch Series 4, mais il devrait être possible d’utiliser les Series 2 et Series 3 de la même manière. Une fois les séances téléchargées sur la montre, cette dernière peut être utilisée en mode entièrement autonome et sans réseau.

Au début de l’activité, je vais choisir l’entrainement à suivre et le démarrer. L’application de Stryd présente alors un écran spécifique. Sur ce dernier, on retrouve les informations suivantes:

  • En watts, la moyenne de l’étape précédente et la moyenne depuis de début de l’entrainement dans la partie supérieure de l’écran.
  • Au centre en blanc, la puissance actuelle. Sur la droite de cette donnée, on trouve une indication sur la phase en cours: un point vert pour signifier que l’on est dans l’objectif. Une flèche rouge vers le haut ou vers le bas si on est trop haut ou trop bas.
  • Dans la partie inférieure, une barre bleue avec le temps restant dans cette répétition. Et le nombre total de répétition de la séance.

Ci-dessus, un écran qui montre un puissance instantanée trop élevée et la flèche qui demande à baisser la puissance. Si la puissance n’est pas dans la zone, une vibration de la montre indique également que l’on en est sorti!

Chaque nouvelle phase est également annoncée par une vibration de la montre.

Enfin, en tournant la couronne de la montre, on accède également à l’écran habituel de l’application Stryd:

Analyser son entrainement sur Training Peaks

Après la séance, on retrouve l’entrainement synchronisé automatiquement sur Training Peaks. Et l’analyse permet de voir en bleu les phases planifiées de puissance, et la courbe de puissance réelle (ici lissée):

Conclusion

L’arrivée de solutions pour s’entrainer de manière optimale en se basant sur la puissance est très positive. Et la planification d’entrainement comme ici proposé sur l’app Stryd de l’Apple Watch est donc un pas de plus vers l’utilisation de la puissance à pied. Mais il faut le dire, et après avoir effectivement suivi deux séances aveec cette solution: elle n’est pas idéale…

Ceci principalement à cause du fait que l’écran de l’Apple Watch n’est pas allumé en permanence. Et que les vibrations sont trop faibles. L’utilisation de son pour indiquer si l’on est au-dessus ou au-dessous de la cible de watts pourrait également aider. Mais il s’agit bien de limitations liées à la montre, et non au reste de la solution. Je me réjouis donc de retrouver plus de possibilités de définir des entrainements basés sur la puissance dans d’autres plate-formes et sur d’autres montres.

Bien entendu, si d’autres solutions se présentent à l’avenir, j’en ferai également un retour comme celui-ci!

1 commentaire pour “Entrainements par intervalle basés sur la puissance sur une Apple Watch via Training Peaks

  1. Final Surge permet de les créer gratuitement ainsi que l’application gratuite Drew’intervals sur Connect IQ sans compter Trainingpeaks mais option premium. Là bien sûr vous avez testé pour Apple watch mais il y a quand même d’autres solutions aussi effectivement réduites mais de qualité même sans apple watch.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.