Autonomie des montres cardio GPS: promesses et réalité

promotion Promotion en cours: Profitez des Running Weeks chez i-run : Jusqu'à -70% sur une sélection d'articles, chaussures, textile et aussi cardio GPS

Promotion en cours: Trekz Air en baisse chez i-run. Son prix est récemment passé de 119.00 à 99.00€

C’est l’un des arguments les plus importants dans le message commercial autour d’un modèle de montre cardio GPS: l’autonomie. Les modèles haut de gamme des marques visent de plus en plus des ultra sportifs, adeptes d’épreuves longues et exigeantes. Non seulement pour l’athlète, mais aussi pour le matériel qu’il utilise. Et les montres cardio GPS souffrent encore, pour certains, d’une autonomie trop limitée… Les marques y travaillent en augmentant régulièrement l’autonomie de leurs modèles, sur le papier du moins… Mais les chiffres promis sont-ils réalistes? C’est une question à laquelle je tente de répondre depuis longtemps. Après avoir mis au point un protocole de test le plus équitable possible, j’ai lancé les montres les plus haut de gamme des principaux fabricants dans un combat d’autonomie!

Des promesses alléchantes

Ces derniers mois ont vu des modèles de montres cardio GPS arriver sur le marché avec des arguments intéressants du point de vue de l’autonomie.

Dans cet article, je ne parle que d’autonomie en mode GPS « normal », mais les marques ont également développé des stratagèmes d’économie d’énergie dans des modes GPS dégradés. Cela pourra faire l’objet d’un autre comparatif à l’avenir…

Chez Garmin, l’autonomie sur le papier a simplement doublé entre la fenix 5 Plus et la fenix 6, passant de 18h à 36h. Chez Suunto, la Suunto 9 promet 25h de GPS « normal » (c’était 18h pour la Spartan Ultra, le modèle précédent). Polar avec la Vantage V annonce 40h d’autonomie, c’était 14h pour la V800.

Et puis il y a Coros qui est arrivé sur le marché, avec la Vertix. Cette montre affiche les caractéristiques les plus avantageuses du marché, avec 60h d’autonomie annoncée en mode GPS normal.

La dure réalité face aux chiffres sur le papier

Mais la vie n’est pas un laboratoire, et les paramètres qui influent sur l’autonomie des montres sont tellement nombreux que personne n’obtiendra la même durée de vie, même en utilisant la même montre configurée de la même manière…

Parmi les innombrables paramètres qui influent sur l’autonomie, voici les points essentiels à connaitre:

  • La qualité du signal GPS, qui fluctue en permanence lors de l’utilisation.
  • La température lors de l’utilisation
  • L’utilisation de capteurs cardio optique
  • La configuration de la montre, et notamment les systèmes GPS activés, la configuration du rétro-éclairage ou encore des alertes par vibration ou par signaux sonores.
  • L’utilisation de capteurs externes (ANT+ ou Bluetooth Smart)
  • L’affichage de données complexes, comme des graphiques ou de la cartographie.
  • Enfin, la musique en Bluetooth a un impact majeur sur l’autonomie des montres qui la proposent.

Les mesures en laboratoire

Ceci rend complètement variable les données d’autonomie. Évidemment, les marques indiquent dans les fiches techniques les cas de figure les plus favorables.

Ainsi, en général, les valeurs testées en labo sont obtenues avec un signal GPS artificiel et stable, le rétro-éclairage désactivé et aucun capteur connecté. De plus la montre est vraisemblablement immobile. La température est également idéale… Bref, des conditions que l’on ne rencontre jamais dans la vraie vie.

Le protocole de ce test

J’ai donc mené un test à mi-chemin entre le labo et la réalité du terrain. Les montres engagées sont les montres haut de gamme des quatre fabricants les plus importants sur ce marché:

Voici les caractéristiques principales de ce test:

  • Toutes les montres sont fixées sur un axe qui tourne, afin de les maintenir en mouvement. Ainsi, cela évite la mise en veille de l’écran (en particulier de la Suunto) et maintient les capteurs internes des montres actifs.
  • Le rétro-éclairage a été désactivé sur toutes les montres
  • Le mode GPS a été utilisé en mode normal, configuré sur GPS+Glonass (le mode par défaut sur la plupart des modèles). Mon appartement étant situé sous les toits, le signal GPS passe, mais de manière moins efficace que sous un ciel dégagé. Cela simule donc un mode GPS « compliqué », comme en ville ou en montagne.
  • Aucun capteur n’était connecté aux montres. La capteur cardio optique était laissé en fonctionnement par défaut.
  • La température était constante et idéale pour les montres.

J’ai donc chargé les 4 montres à bloc, je les ai installées sur l’axe dans la boite à chaussures, et j’ai mis tourner le moteur de broche jusqu’à ce que la dernière montre lâche. J’ai installé une petite lampe et une GoPro qui prenant régulièrement des photos. Ceci afin de savoir quand une montre avait lâché si elle n’avait pas enregistré automatiquement les données.

La Coros apex Pro, en-dessus, servait uniquement de référence à afficher l’heure.

La vidéo du test

Voici comment le test s’est déroulé, et les résultats essentiels, présentés dans une vidéo! Les résultats détaillés se trouvent eux dans la suite de cet article!

Les résultats

Plus que simplement de savoir combien de temps on duré les montres dans ce test, j’ai profité de l’occasion aussi pour analyser comment elles se comportent alors que la batterie arrive à la fin. Est-ce que les données enregistrées jusque là sont sauvegardées ? Est-ce que la montre annonce la fin qui est proche? Voici le détail de ce que j’ai constaté.

L’autonomie

Les résultats de ce test m’ont largement surpris. Honnêtement, je m’attendais à voir la Vantage V lâcher en premier, et la Vertix surclasser largement toutes les autres montres. Ceci en me basant sur mon feeling des tests effectués avec ces montres. Il en a été tout autrement…

Ce tableau récapitule, dans l’ordre dans lesquelles les montres ont lâché, le temps réel de la durée de la batterie dans le test, et l’autonomie annoncée par le fabricant, ainsi que la différence entre les deux.

 Autonomie théoriqueAutonomie mesuréeVariation
Garmin fenix 6 Sapphire36h21h5961%
Suunto 925h27h46111%
Coros Vertix60h31h5053%
Polar Vantage V40h34h4987%

On voit que certaines montres déçoivent, et d’autres surprennent. En gros, les finlandais semblent être les plus honnêtes avec l’autonomie réelle annoncée de leurs montres. Quant à Garmin et Coros, l’autonomie réelle déçoit. Mais avant de prendre ces résultats pour argent comptant, il convient d’analyser en détail le comportement de chaque montre…

La fenix 6

Quelle ne fût pas ma surprise quand j’ai vu que la fenix 6 était la première à lâcher! Avec 36 heures annoncée, elle aurait du surclasser facilement la Vantage et la Suunto 9.

A priori, la fenix 6 est la montre que j’ai le plus utilisé depuis son arrivée dans mon arsenal au mois de septembre. Mais de là à imaginer que l’usure de la batterie induite aurait pu engendrer pareille réduction d’autonomie… Je n’y crois pas une seule seconde.

De plus, la fenix 6 a désactivé son capteur cardio optique lorsqu’elle n’a pas réussi à détecter de signal. Donc un gain d’autonomie d’une poignée d’heures à la clé… Ce qui rend le résultat encore plus incompréhensible.

La fenix 6 est allée jusqu’à la fin complète de sa batterie, puis a enregistré l’activité avant de s’éteindre. L’activité était donc enregistrée dans l’historique, mais il ne m’a pas été possible de la continuer une fois la montre remise en charge… Il aurait fallu en commencer une nouvelle!

Un peu plus ennuyeux: il semble que la fenix 6 n’ait donné aucun signe avant coureur de sa ddéfaillance!

La Suunto 9

La montre de Suunto a défrayé la chronique lors de sa sortie avec une annonce d’autonomie en mode économique à près de 120h sur le papier. Mais l’autonomie générale de la montre était bien moins envoutante, avec 25h annoncées.

Lors du test, il a été nécessaire de maintenir la montre en mouvement car les montres de Suunto désactivent complètement l’écran lorsque la montre est immobile pour une certaine durée. De plus, le capteur cardio de Valencell qui équipe cette montre n’est pas réputé pour être le plus économe en batterie. Mais force est de constater que la Suunto 9 s’en sort mieux que prévu, puisque la montre n’a désactivé totalement son écran qu’après 27h46.

En approchant de la fin de vie de la batterie, alors qu’il ne reste qu’environ 2 heures d’autonomie, la montre propose de basculer dans un mode plus économique afin de pousser jusqu’à environ 3h… Je ne l’ai évidemment pas fait dans le cadre de ce test.

Après les deux heures annoncées (ou quasiment), l’écran est passé au noir. J’ai pensé que la montre avait rendu l’âme. Mais l’enregistrement continuait, en mode économie forcée. J’ai alors mis fin manuellement à l’enregistrement. La montre a cessé de réagir peu de temps après.

La Vantage V

La montre de Polar m’a surpris lors de ce test. Car elle a tenu la dragée haute à des montres que je pensais meilleures dans cet exercice. Il est toutefois à noter que la Vantage a rapidement désactivé son capteur cardio optique après quelques tentatives de lecture, et que malgré cela, elle n’a pas atteint les 40h indiquées par Polar. Donc on peut imaginer que dans la plupart des cas, l’autonomie réelle aurait été moindre de 2 heures environ avec le cardio allumé, puisqu’on ne peut pas le désactiver dans les options de la montre.

Un peu avant la fin complète de la batterie, la Vantage a sauvegardé l’activité puis affiché le message de batterie faible. La montre a rendu l’âme peu après. Il n’a donc pas été possible de continuer l’activité mais les données n’ont pas été perdues.

La Coros Vertix

C’est probablement la plus grosse déception de ce test pour moi. Certes, c’est la montre qui a tenu le plus longtemps. Certes, c’est un des seules du panel a avoir maintenu le cardio optique actif tout du long. Mais c’est la plus grosse différence négative par rapport à l’autonomie annoncée…

Arrivée à 2% de charge, la montre a enregistré l’activité, puis affiché l’écran de l’heure. De là, plus possible de relancer un enregistrement, la montre affichant simplement un message « Veuillez charger » lors de chaque pression d’un bouton!

La discussion continue

Pour rester informé au plus près de l'actu du site et du marché:

Le podcast: Des épisodes de 30-40 minutes sur des thématiques de fond, sur l'entrainement, la technologie, l'alimentation ou bien d'autres sujets encore. A écouter sans modération!
Le compte Twitter: Actu, tendances, nouveautés, rumeurs, avis. Pour vivre l'actu du sport connecté au quotidien!
La page Facebook. Evenements, concours, actualité, bons plans. Chaque jour, la page Facebook de nakan.ch compte un peu plus de fans. Rejoins-là toi aussi!
La chaîne Youtube pour retrouver présentations, tutos, reportages ou interviews.
Le compte Instagram. L'actu du site et de ses coulisses en photos! Ne manque pas les stories pour être le premier informé des nouveautés ;-)

Conclusion

On le voit ici, l’autonomie annoncée par les fabricants n’est pas à prendre pour argent comptant… Certes, les conditions de ce test pourront largement être discutées sur de nombreux aspects, les montres étant connectées à mon smartphone (toutes), elles ont eu une connexion active à ce dernier pour les périodes durant lesquelles j’étais chez moi. Ce qui arrive rarement lors des « vraies » utilisation. Ce n’est qu’un exemple. Mais les conditions étaient les mêmes pour toutes les montres, ou presque. Le gros différenciateur étant le capteur optique.

Les différences observées sont toutefois significatives. Assez pour annoncer avec une belle certitude que Garmin et Coros ont un peu (beaucoup) sur-évalué l’autonomie de leur montre, ou alors les ont testées dans de toutes autres conditions. Polar et Suunto sont plus proches de la réalité… Ces indications devraient permettre de lire les spécifications techniques des marques avec un petit peu plus de clairvoyance désormais!

Il serait également intéressant d’organiser un test identique pour les mode « éco » des montres, mais sa mise en place est encore un peu plus complexe du fait de la durée de ce dernier…

13 commentaires pour “Autonomie des montres cardio GPS: promesses et réalité

  1. Super test ! Il serait tellement intéressant d’obtenir la réaction des constructeurs… Imaginons le résultat avec un stryd et une ceinture cardiaque…

  2. test en parfaite concordance avec la réalité , j ai eu la vantage V puis la fenix 6 saphire , à l’évidence la vantage tient beaucoup plus longtemps que la fenix qui est d ‘ailleurs presque décevante en terme d’autonomie

  3. Je suis très étonné du résultat de la vertix ! Possédant la coros Apex 46mm depuis maintenant 6 mois, j’ai été surpris de voir que les 35H de gps était bien réelle et pouvait même être dépassé suivant les réglages que l’on voulait. J’ai également vu beaucoup de commentaire et d’article d’ultra runner qui montrait bien que la Vertix après 24H d’utilisation n’avait pas encore passé la barre des 50% !
    C’est une très bonne idée de test en tout cas !
    Je rajoute mon expérience personnel: 6 jour de ski avec mon Apex, environs 6H de gps par jour en mode ski: mon Apex m’a lâché dans la voiture en rentrant.

    1. I agree. I have the Pace (25hrs GPS/50 ultratrac) and after a grueling 10hrs of ultra running mine still showed 61% of the battery left – and that was with notifications, alarms etc all enabled using just GPS. Maybe the Vertix tested was a defective. I find it a little hard to believe this tets, especially with both the Garmin and Vertix being proven ultra watches for all the biggest races.

  4. Il semblerait que se soit une habitude chez Garmin de survendre l’autonomie de leurs montres ! Je possède la Vivoactive 4 qui est annoncée avec 8 jours d’autonomie en montre connectée, au début je tenais pas 3 jours. Au fil des mises à jour j’ai maintenant environ 6 jours, c’est pas mal mais bien en dessous des promesses !

  5. C’est un test intéressant.. heureusement que d’année en année les marques progressent sur les autonomies des montres GPS. J’ai une FENIX 6 et constate aussi que même en mode hors gps l’autonomie en durée journalière n’est pas precise.

  6. Bonjour,
    Le test est remonté chez coros et voilà le commentaire technique que l’on trouve sur facebook :

    Lewis Wu : One of the big problems in his test is he didn’t actually wear the watch. In our product design, when HR sensor can’t detect the signal, it will try much harder to find it and it dramatically increases the battery consumption (roughly 40% more in our internal lab data). Real users won’t have this problem at all.

    Cette explication est discutable… mais bon c’est une piste.
    A+

    1. Je pense que l’explication est bonne et aussi vraie pour les autres modèles.
      Sur les montres Garmin, la puissance des LED du capteur cardio augmente si nécessaire ce qui augmente aussi la consommation de la montre (ou à l’inverse le capteur cardio se coupe sur d’autre modèles si elles ne parviennent pas à accrocher un rythme cardiaque).
      Il serait intéressant de reproduire le test avec un émetteur cardio ANT+ sur lequel toutes les montres seraient connectés.

      1. Remarqué sur ma Vantage que lorsque la FC est mesurée, l’ajustement montre/poignée influe considérablement la conso électrique.
        Penser à bien serrer le bracelet pour faire durer la charge.

  7. Voici un test qui fait plaisir à lire! et qui prouve une fois de plus que c’est pas forcément celle qui « domine » le marché qui a les meilleurs résultats.
    Par contre je pense que du fait que tu aies utilisé les gps en intérieur, il est complétement faussé car c’est en principe le même fonctionnement qu’avec un téléphone portable; lorsque le téléphone n’a pas le signal suffisant, il tente constamment d’établir la connexion, ce qui est très énergivore, et du coup détruit l’autonomie de la batterie.
    Ceci expliquerait en partie la différence entre les autonomies annoncées et les résultats, même si, en restant pragmatique, on se doute qu’on n’atteindra jamais l’autonomie annoncée.

  8. Il faudrait faire le même test à l’extérieur ( ou sur un balcon du moins) en désactivant tout (capteur cardio, bluetooth WIFI…) sauf le GPS. La durée de vie de la batterie sur une activité unique n’intéresse que les coureurs d’ultra qui peuvent probablement accepter de se passer du bluetooth, du wifi, et éventuellement du cardio, pendant la course.
    Le test serait plus proche des conditions réelles et peut etre les résultats très différents.

    1. Sauf que les constructeurs annoncent leur autonomie avec cardio optique, bluetooth et autres… Donc même si on atteint les chiffres annoncés dans ces conditions là, on sera encore loin des promesses marketing.

      Sportivement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.