La montre outdoor Coros Vertix testée de fond en comble

promotion nakan.ch est aussi sur Instagram! En plus des tests publiés sur ce site, retrouve tous les jours des images de tests, de nouvelles fonctions ou du backstage du site sur le compte Instagram!

Depuis ses débuts sur le marché de la montre cardio GPS avec la Pace, Coros fait les choses vite, mais les fait plutôt bien! Convaincu dès le départ que cette marque était prometteuse, c’est d’ailleurs ce que je disais lorsque je l’ai découverte à Las Vegas, les choses n’ont pas vraiment changé. En effet, la génération suivante de montres de Coros, l’Apex, n’a même pas attendu un an avant d’arriver. Et les signes de maturité étaient déjà très présents. Aujourd’hui, Coros se lance sans complexes sur le marché des montres haut de gamme, et lance la Coros Vertix, qui se veut une véritable concurrente de montres telles que la fenix 5 Plus ou la nouvelle Forerunner 945 de Garmin, de la Vantage V de Polar ou de la Suunto 9. Et la montre a des arguments solides.

Contenu de l'article

A propos de ce test

Ce test a été effectué avec Coros Vertix mise à ma disposition par Coros pour la durée du test. Pour tous les détails sur ma politique de publication, rendez-vous sur cette page. Ce test n’est pas sponsorisé, comme aucune de mes publications d’ailleurs. Ce test a été initialement publié le 14 mai 2019.

Rejoins le groupe Coros francophone!

Le groupe Facebook Utilisateurs francophones de montres Coros: L'espace de discussion à propos des montres Coros et de l'actualité de la marque. Espace communautaire de discussions et d'entraide, en français!

Carte d’identité

La carte d’identité donne un rapide aperçu des spécifications techniques et des données importantes:

Format
Montre outdoor conçue avec un boitier et une lunette en titane et un verre en saphir. Dotée d'une couronne digitale et de deux boutons. Écran couleur de 240x240 pixels.
Fonctions générales
Notifications intelligentesOui
Étanchéité (min. 20m)Oui150m
Suivi d'activité quotidienneOui
Support de GlonassOui
Altimètre barométriqueOui
Norme de capteurs BluetoothNon
Norme de capteurs ANT+Oui
Fréquence cardiaque optique (au poignet)Oui
Support de capteur de puissance (cyclisme)Oui
Autonomie longue (+ 8h)Oui
Enregistrement GPS à la secondeOui
Profils sportifs
Profil pour la course à piedOui
Profil pour le cyclismeOui
Profil de natation en piscineOui
Profil de natation en eau libreOui
Profil triathlonOui
Profil multisport libreNon
Prix actuel:Dès 599.99€
Voir tous les détails dans le comparateur de nakan.ch

Prix et disponibilités

La Coros Vertix sera disponible sur le site de Coros via les USA d’ici la fin du mois. Les prix en Euros et en USD sont les mêmes: 599€/$ pour les modèles standards. Le modèle « Ice Braker » sera disponible plus tard pour 699€/$. La disponibilité en Europe sera vraisemblablement effectuée via Amazon, quelques semaines après la disponibilité aux USA!

Le grand déballage

Lorsque j’ai reçu mon exemplaire de test, avant même de savoir ce que le packaging contenait, j’avais envie de mettre des points d’originalité à Coros comme à aucune autre marque pour le packaging de la Vertix. En effet, je me suis demandé dans un premier temps si la marque ne s’était pas trompée, et ne m’avait pas envoyé un kit de survie:

Mais, à peine le couvercle entre-ouvert et j’étais rassuré. C’était bien la montre que j’allais tester à l’intérieur:

Le packaging est le plus imposant qu’il m’ait été donné de voir pour une montre outdoor. Même celui des Garmin MARQ n’est pas aussi grand. Et surtout pratique, car ce n’est pas de ces cartons qui vont aller tout droit au recyclage après déballage. C’est un vraie boîte bien robuste que l’on pourra ré-utiliser à coup sûr! Après avoir ouvert l’intégralité du contenu, voici ce que l’on retrouve à l’intérieur:

  • La montre Coros Vertix (ici dans la déclinaison « Dark Rock ») et son bracelet silicone.
  • Le guide de démarrage rapide et la documentation générale.
  • Le câble de recharge USB. Il est identique à celui de la Coros Apex.

Caractéristiques physiques de la montre

Le design fait largement penser aux séries fenix… Mais les matériaux utilisés ne sont pas le mêmes. Si Garmin, Suunto ou Polar réservent le titane à leurs modèles tout haut de gamme, Coros a fait le choix de le généraliser pour sa série. Toutes les variantes de Vertix sont donc conçues dans ce métal. C’est un argument de poids, si on peut dire, car cela rend la montre, à taille égale, plus légère que ses concurrentes.

Le bracelet est en silicone, parfait pour le sport. Et Coros a prévu un système qui ressemble comme deux goutes d’eau au QuickFit de Garmin. Seul le nom n’est pas le même, le système général fonctionne de la même manière! Le bracelet cuir 22mm de ma fenix 5 Plus s’adapte parfaitement sur la Vertix:

Mais attention tout de même: l’inverse n’est pas vrai. Les bracelets de Coros ne s’adaptent pas aux fenix 5 de Garmin, car le diamètre de l’axe métallique n’est pas le même. Celui de la Vertix est un peu plus fin que celui de la fenix 5. La différence n’est pas considérable, mais suffisante pour que le bracelet de Coros ne « clique » pas dessus. Il ne peut donc pas se verrouiller…

Le verre de la montre est en saphir, avec un revêtement synthétique supposément aussi dur que le diamant. Le verre de l’Apex est donc, pour résumer, assez résistant aux rayures. Encore une fois, tous les modèles de la gamme disposent de ce verre, pas seulement les modèles plus haut de gamme comme chez Garmin.

Enfin, à l’heure de la sortie de la Coros Vertix, elle est disponible en 3 couleurs:

Les couleurs noir (dark rock), orange (fire dragon) et cuivre/vert (mountain hunter) sont disponibles dès la sortie. Le modèle Ice Braker sera disponible dès la fin de l’été 2019.

Format et comparaisons

La Vertix est la troisième montre de Coros. C’est la montre qui propose le design le plus robuste, et le plus orienté outdoor. Sur cette image, on retrouve la Vertix devant l’Apex et la Pace:

Le design de la Vertix fera immédiatement penser à la série fenix de Garmin. On peut voir ici la Coros Vertix (à gauche) et la fenix 5 Plus saphir (à droite) côte à côte:

Indéniablement, les montres se ressemblent. Les deux sont équipées d’un écran de 240×240 pixel, le diamètre du verre saphir est rigoureusement identique (36.4mm), la surface réellement utile de l’écran aussi (30.4mm), mesuré par mes soins au pied à coulisse. Le diamètre extérieur du boitier (entre 12 et 6h) est de 47.1mm sur la Vertix, de 47.4mm sur la fenix 5 Plus.

L’épaisseur maximale (y compris cardio optique) est de 16.0mm pour la fenix 5 Plus (sur la photo ci-dessus à gauche), 16.6mm pour la Vertix (à droite), également avec le cardio optique.

La Vertix pèse 76 grammes, contre 86 grammes pour la fenix 5 Plus. Une différence de poids qui j’ai ressentie en particulier lors des passages très techniques à VTT, où la fenix peut presque être une gêne si ça secoue beaucoup. La Vertix est plus légère, donc plus confortable !

Autonomie, charge et batterie de la Coros Vertix

Charger la montre

La Coros Vertix est équipée d’une batterie interne qui se recharge à l’aide d’un connecteur propriétaire, identique à celui de la Coros Apex. on recharge la montre à l’aide de n’importe quel chargeur mural de smartphone ou en le connectant à son ordinateur.

Il est possible de charger la montre durant un enregistrement GPS sans l’interrompre.

L’autonomie de la Vertix

L’autonomie de la montre est annoncée à 45 jours en mode veille. Ce sont les données du fabricant. Même si je ne l’ai pas testé aussi longtemps, l’expérience montre que Coros est un expert des autonomie hallucinantes avec ses montres. Et cela continue avec la Vertix.

En mode GPS, on arrive à 60 heures en mode GPS normal, et 150 heures en mode UltraMax, le mode GPS économique de la marque. Oui, sur le papier, c’est mieux que la Suunto 9 qui établissait pourtant un record que l’on pensait très difficile à battre!

Concrètement, j’ai chargé la montre à 100%, puis j’ai effectué ceci au cours d’une semaine sans aucune recharge:

  • Un entrainement de vélo avec GPS et cardio optique de 1h38
  • Deux séances de natation avec cardio optique de 1h13 et de 1h07
  • Deux entrainements de course à pied avec GPS et cardio optique de 45min et 1h09
  • Une séance de VTT avec GPS et cardio optique de 1h30
  • Une sortie de course à pied avec GPS UltraMax et cardio optique de 1h02
  • Durant 8 jours, le suivi d’activité et le suivi cardio 24/24, et les notifications du smartphone. Le rétro-éclairage auto dans les horaires de nuit.
  • Note: le mode plateau était désactivé (donc l’analyse SpO2 n’était pas automatique, mais pour les besoins du test j’ai utilisé la mesure environ 15 fois manuellement).

Cela représente donc un total de 8h24 en mode GPS et cardio optique, plus le temps de veille. La batterie affichait encore 68% de charge après tout cela!

Utilisation, prise en main et ergonomie

Présentation générale de la Coros Vertix en vidéo

Dans cette vidéo, je passe en revue tous les points qui me semblent essentiels à propos de la Coros Vertix:

Ergonomie générale, boutons et couronne digitale

La Coros Vertix reprend des éléments déjà connus sur d’autres montres de la marque, comme la couronne digitale apparue sur l’Apex qui permet de défiler dans les menus ou les pages d’entrainement en la faisant tourner. Cette-fois ci, elle est située sur le flanc droit de la montre, entourée de deux boutons. Trois boutons contre 4 à 5 sur les autres montres me demanderez-vous? Oui mais… Mais, car la couronne digitale, au centre, fait office de bouton haut, bas et valider. Donc à elle seule elle en remplace 3. C’est une ergonomie que j’avais apprécié sur l’Apex.

Fonctionnement des boutons

Les boutons agissent comme ceci:

  • La couronne digitale, au centre, permet de monter ou descendre dans les menus ou les pages de données et les widgets en la faisant tourner. On valide une action ou un choix en appuyant dessus comme un bouton standard. Depuis l’écran de l’heure, un pression permet d’accéder au menu. Enfin, sur l’écran de veille verrouillé, on déverrouille l’écran avec une pression prolongée.
  • Le bouton supérieur « light » permet d’allumer ou d’éteindre le rétro-éclairage.
  • Le bouton inférieur « back » permet de revenir en arrière dans les menus. Il permet aussi de faire changer la donnée variable de l’écran de l’heure. Enfin, une pression prolongée fait apparaitre le menu de raccourcis.
  • Note: la petite protubérance à gauche du boitier au centre n’est pas un bouton, mais l’orifice du capteur barométrique!

L’ergonomie est intéressante car elle est aussi efficace voire plus avec ces deux boutons et la couronne qu’avec 5 boutons simples. Et particularité intéressante: il est possible d’inverser le positionnement de la couronne digitale. Et donc le côté des boutons. Ceci en inversant le sens d’affichage. Du coup, les personnes qui portent leur montre à droite peuvent inverser le sens complet de la montre. Le bracelet étant lui-même facile à changer de sens, toute la montre se retourne comme si de rien n’était. Pratique!

Coupler la montre à l’application mobile

Le couplage entre l’application est la montre est des plus simple. Après le premier démarrage de la montre, cette dernière affiche un code QR sur son écran. Depuis l’application mobile, on choisit dans le menu d’ajouter une nouvelle montre et on scanne ce code à l’aide de l’appareil photo.

L’application demande ensuite de confirmer le couplage par Bluetooth, et c’est terminé. L’application et la montre sont correctement synchronisés!

Configurer les options générales de la Coros Vertix

Comme pour les autres montres de Coros, on trouve une partie des configurations dans l’application mobile et les autres sur la montre. Certaines se trouvent aux deux endroits. Voici où trouver chacun des réglages. La plupart de ces options sont traitées en détail plus loin dans ce test!

Dans l’app mobile:

  • Le watchface (apparence de l’écran de l’heure)
  • Les notifications
  • La configuration des profils sportifs
  • La gestion des itinéraires
  • Les options de mesure de SpO2
  • La vérification des données AGPS

Directement sur la montre, dans le menu système:

  • La langue de la montre
  • La plage horaire « ne pas déranger » ou son activation permanente.
  • La couleur de contraste de l’affichage d’entrainement
  • L’association au téléphone
  • La gestion des accessoires (capteurs ANT+)
  • Le calibrage manuel du compas ou de l’altimètre
  • Le watchface (apparence de l’écran de l’heure)
  • L’activation automatique du rétro-éclairage après bascule du poignet.
  • Le poignet auquel la montre est portée
  • Le sens de rotation de la couronne digitale
  • La configuration des tonalités et des vibrations
  • L’activation ou non du verrouillage automatique (en activité et en veille)
  • Les unités (métriques ou impériales)
  • La date et l’heure
  • Le mode GPS (GPS ou GPS+Glonass)
  • Les données AGPS
  • Le mode altitude (pour la gestion de la mesure SpO2)
  • Les infos de versions de la montre
  • L’option pour retour à la configuration d’usine.
  • Éteindre la montre

Pour tout savoir sur les menus et options de la montre, voici la vidéo détaillée du passage en revue de toute l’interface:

Configurer les watchfaces

Depuis l’application, il est possible de choisir parmi une multitude de cadrans différents. Sur la montre elle-même, on pourra stocker jusqu’à 5 cadrans. On choisit donc dans l’application les 5 cadrans que l’on souhaite installer sur la montre:

Puis sur la montre, via le menu de raccourcis ou l’entrée Système dans le menu, on choisit le cadran que l’on veut afficher, et on peur lui attribuer la couleur de contraste souhaitée:

Voici quelques cadrans différents installés sur la Coros Vertix:

Sachez que comme sur d’autres montres, l’indication des secondes (que ce soit en numérique ou via la trotteuse) se désactive lorsque l’écran passe en mode veille, pour économiser de la batterie.

Écran de raccourci

Depuis n’importe quel menu ou position dans la montre, il est possible d’afficher l’écran de raccourcis, qui donne accès en un clic aux options suivantes:

  • Réglages systèmes
  • Ne pas déranger
  • Alarme
  • Boussole
  • Mesure de FC
  • Mode GPS UltraMax
  • Mode navigation
  • Carte
  • Mesure de SpO2
  • Chronomètre
  • Minuteur
  • Configuration du cadran de montre

Mettre à jour la montre

Dès qu’une mise à jour logicielle est disponible pour la montre, cette dernière est proposée dans l’application mobile. Après avoir validé son installation, la montre se met en mode de mise à jour.

La procédure prend entre 5 et 15 minutes. Ensuite, la montre redémarre. Les paramètres et réglages sont conservés après la mise à jour.

Fonctions sportives de la Coros Vertix

Configuration des profils sportifs

On trouve certains réglages des profils sportifs sur la montre elle-même dans les paramètres. Les options disponibles sont:

  • Les paramètres de navigation (le choix de l’itinéraire à suivre) pour les profils qui supportent cette fonction
  • Les alertes d’activité. On y trouve les tours automatiques (basés sur la distance), les alertes d’allures, de cadence ou de fréquence cardiaque.
  • La pause automatique (actif ou non, pas de vitesse personnalisée)
  • Le métronome pour les profils liés à la course à pied, qui permet de travailler sa cadence.

Pour la configuration des pages et champs de données, c’est dans l’application mobile que ça se passe. Dans la partie « interface perso » de la montre, on retrouve les profils sportifs. Dans chacun d’eux, jusqu’à 5 pages de données.

Pour chaque page de donnée, on peut choisir une disposition allant de 2 à 6 champs de données. Particularité des montres de Coros: le champ inférieur est toujours la durée totale écoulée, il n’est pas modifiable.

Voici en réel sur la montre les différentes dispositions disponibles:

Pour chaque page de donnée, on tape sur le champ que l’on souhaite modifier et on trouve en dessous une liste de champs disponibles en fonction du profil sportif souhaité. Pour la course à pied, les données de vitesse et d’allure sont disponibles (km/h ou min/km).

La montre possède un réglage global (influant sur tous les profils sportifs en même temps) permettant de régler le contraste d’affichage (par défaut noir sur blanc, mais il est possible de l’inverser en blanc sur noir).

Fonctionnement général

Une fois entré dans le profil sportif souhaité, on arrive sur l’écran de pré-entrainement sur lequel on vérifie l’état de l’acquisition satellite, la mesure de la fréquence cardiaque, l’état de la batterie et éventuellement la connexion aux capteurs externes:

En choisissant « Commencer », l’enregistrement démarre. On trouve d’autres options (démarrer un entrainement, les options du profil sportif…) en déroulant sous le profil.

Lors de la fin d’une activité, une pression sur la couronne digitale affiche de menu:

Il est alors possible de reprendre l’enregistrement ou de le terminer et sauvegarder l’activité.

L’acquisition du signal GPS est généralement rapide, grâce aux données AGPS qui sont régulièrement synchronisées avec la montre. Il est d’ailleurs possible de vérifier leur validité dans la montre (via le menu de raccourcis) ou dans l’app mobile.

Coros ne différencie pas les tours automatiques des tours manuels. Donc un tour déclenché manuellement viendra s’ajouter aux tours automatiques.

Le profil de course à pied

Après avoir configuré et arrangé ses champs de données sur les 5 pages du profil de course à pied, on démarre l’enregistrement de l’activité et on part courir. La montre affiche les pages de données selon le contraste choisi dans les paramètres généraux. Ici, champs blancs sur fond noir (les tests des autres profils sportifs utilisent le contraste inverse, plus bas). On fait défiler les pages de données à l’aide de la couronne, en la faisant rouler dans le sens dans lequel on veut les faire défiler. A l’usage, cette ergonomie est simple, efficace et précise. Le fait de pouvoir basculer l’affichage et placer la couronne du côté de son choix est un avantage indéniable pour les personnes qui portent leur montre au poignet droit!

On voit ci-dessus une page de donnée de course à pied standard affichant 4 champs. Pour rappel: les montres Coros affichent systématiquement le temps total écoulé en bas de l’écran, cet emplacement n’est donc pas configurable.

Métriques spécifiques à la course à pied

Durant la course à pied, la montre mesure la distance parcourue à l’aide du GPS et la fréquence cardiaque à l’aide du cardio optique, sauf si une ceinture ANT+ est connectée, auquel cas c’est la ceinture qui prend la main sur le cardio optique.

En plus de cela, la montre mesure la cadence de course à l’aide de ses accéléromètres.

Métriques d’endurance et de Training Effect

Le niveau « Endurance » est une estimation de l’intensité restante avant que l’entrainement ne soit terminé, ou jugé efficace. Exprimé sous forme de pourcentage, il s’affiche comme un champs de donnée et qui indique la « forme restante ».

Lors d’une séance de fractionné sur piste par exemple, si après avoir effectué les 10x 300m qui étaient au programme la montre indique un niveau Endurance à 60%, c’est que l’entrainement n’a pas été assez intensif ou assez long, d’après les algos de Coros en tout cas…

Les indicateurs Training Effects (Effets de Sports en français dans l’app) aérobie et anaérobie vont quantifier le bénéfice de l’entrainement effectué sous forme de score de 0 à 6 (chez FirstBeat, c’est de 0 à 5…). C’est une estimation du bénéfice obtenu par cette séance d’entrainement en vue d’une amélioration des capacités aérobiques (effort de durée moyenne à longue) ou anaérobiques (efforts courts). Un score de 0 indique qu’aucun effet bénéfique sur la performance n’est à attendre. Entre 1 et 3 on constate des effets mineurs ou un maintien. 4 est synonyme de progression, 5 de progression importante et 6 de charge trop importante.

Analyse dans l’application mobile

Après synchronisation de la montre avec le smartphone, on retrouve la séance d’entrainement dans l’application mobile. Voici les données que l’on retrouve:

Dans la première partie la carte GPS. On peut choisir un fond de carte de type « rue » ou de type « satellite ». Ensuite, les graphiques en fonction des mesures effectuées par la montre. Ici: allure, cadence, altitude, fréquence cardiaque.

On note sous le graphique d’altitude la possibilité de préférer les données issues de Google Maps plutôt que les données de l’altimètre baro de la montre. Cela change non seulement les données du graph mais aussi les données chiffrées au-dessus.

Il est possible de choisir un graphique et ainsi de le passer en mode paysage. De là, on pourra y superposer les données d’autres graphs:

Après les graphiques, les zones de fréquences cardiaque, puis le Training Effect. Enfin, le tableau complet des tours enregistrés.  Enfin, il est possible aussi de choisir le tableau des tours pour l’afficher aussi en mode paysage:

Le profil de trail

Les profils de course à pied et de trail proposent à peu de choses près les mêmes fonctions. Le fait de disposer de deux profils permet d’y afficher des données différentes pour l’un ou l’autre des disciplines. Le profil de trail propose des fonctions spécifiques au dénivelé comme par exemple des champs de distance ou de vitesse 3D en plus des champs de distance ou de vitesse standard. Le fonctionnement de ces champs est identique à celui de chez Garmin, décrit dans cette vidéo.

Les entrainements fractionnés ne sont disponibles que pour le profil de course, et pas dans celui de trail.

Le profil de cyclisme

On retrouve un profil de cyclisme complet, qui prend en charge évidemment le GPS et la fréquence cardiaque, mais également des capteurs externes de puissance ou de cadence. La Coros Vertix propose également un profil de cyclisme en salle. Par contre, pas de profil spécifique pour le VTT, il faudra utiliser le même que pour le vélo de route. Dommage car on aime généralement bien avoir des valeurs différentes sous les yeux pour ces deux disciplines.

Le profil de cyclisme supporte également la pause automatique, les alertes de distance, de vitesse, de cadence ou de fréquence cardiaque.

Comme pour la course à pied et les autres profils sportifs, on peut personnaliser ses champs de données. On voit ici que la montre a été configurée pour afficher les données en noir sur fond blanc, à l’inverse des photos réalisées en course à pied. Ci-dessus, on trouve un exemple à 4 champs de données. J’ai également configuré un affichage avec 7 champs, mais il faut le dire, la lecture durant une activité de vélo commence à devenir périlleuse:

On remarque l’affichage de donnée de pente, qui est fonctionnel sans aucun capteur additionnel. Pour le reste, les données disponibles dans la configuration sont nombreuses et représentent presque toutes les données qu l’on peut souhaiter afficher dans ce profil.

Utiliser un capteur de puissance

J’ai utilisé la Vertix sur mon vélo de route avec les Garmin Vector 3 connectée en ANT+ et mon VTT avec le capteur Stages, lui aussi connecté en ANT+. La montre m’a donné des valeurs en watts rigoureusement identiques à celles fournies par le Edge 520 lors de l’utilisation des Vector. Par contre, un décalage de 20 watts est apparu avec le capteur Stages.

Ceci car la montre ne propose aucune option de calibrage ou d’offset pour les capteurs de puissance… Ce qui est surprenant car c’est un élément essentiel pour une mesure précise de la puissance cycliste. Je suis en contact avec Coros sur ce point, je ne manquerai pas de mettre à jour cette partie du test avec des détails.

Les données à afficher dans le profil de cyclisme sont les données standard de puissance, et la puissance normalisée. On retrouve les données de puissance instantanée, ainsi que la moyenne sur 3, 10 ou 30 secondes. Et aussi la moyenne de puissance sur l’entier de l’activité, ainsi que la puissance normalisée (NP).

Mais pas champs relatifs au ratio watts/kg, de TSS, d’IF ou de VI, ou encore de % de FTP…

Analyse dans l’application mobile

Voici les détails d’une activité de vélo dans l’application mobile:

Comme pour le profil de course à pied, il est également possible de zoomer sur les graphiques pour les afficher en mode paysage et les superposer.

Le profil de natation en piscine

La Vertix propose un profil de natation en piscine. L’utilisation de ce profil spécifique n’utilise pas le GPS, mais les capteurs internes de la montre (accéléromètre, gyroscope) pour détecter et compter le nombre de longueurs. Ainsi pour avoir une donnée correcte, la première étape consiste à configurer dans le profil de natation en piscine la longueur du bassin. La montre permet une configuration de bassins de tailles suivantes:

  • Tailles pré-définies en mètres: 25, 33.3 et 50m
  • En yards: 25 et 33.3 yards
  • Taille personnalisée en mètres: entre 15 et 300m
  • En yards: entre 15 et 300 yards

Fonctionnement du profil de natation

Le mode natation en piscine fonctionne de manière identique à celui des montres Garmin. A savoir que l’on démarre l’enregistrement, et que la montre affiche les écrans de données standards en mode « nage active ». Dans ce mode, on peut afficher les pages de données souhaitées, en les faisant défiler avec le couronne:

Lorsqu’on arrive au mur pour se reposer, on presse le bouton « back/lap » et la montre passe en mode « repos ». La motnre affiche alors l’écran de repos. On constate que le contraste s’inverse:

Cardio optique en natation

La montre mesure la fréquence cardiaque dans l’eau à l’aide de son cardio optique. On peut d’ailleurs voir sur la photo ci-dessus l’affichage de cette donnée. Mais il ne m’a pas été possible de comparer/vérifier la validité de cette mesure, car les données de fréquence cardiaque ne sont actuellement pas exportées dans les fichiers .fit ou .tcx d’entrainement en natation.

Autres infos sur le mode de natation

La Coros Vertix ne propose pas dans son profil de natation un équivalent au mode « exercice » de Garmin, qui permet de saisir la distance parcourue manuellement lors d’exercices de jambes ou à un bras par exemple.

Lors des séances réalisées avec la Vertix, la montre a mesuré parfaitement la distance effectuée, en indiquant pour les deux entrainements que j’ai effectués avec (2300 et 2500m) la distance et le nombre de longueurs exactes. Appréciable!

Les champs disponibles dans le mode natation, en plus des données standard (durée, distance, heure…): tours, mouvements/longueur, taux de mouvements moyen, SWOLF. Ces champs sont également disponibles pour le dernier tour ou la dernière longueur.

Analyse dans l’application mobile

Voici à quoi ressemblent les données disponibles dans l’application mobile après téléchargement des données:

On voit que la montre détecte le type de nage (j’ai ici nagé les 3 types, mais durant les mêmes tours, la montre indique donc « Mix »). En cliquant sur la page de tours ou de longueurs, on obtient un zoom au format horizontal, dans lequel on peut afficher les longueurs de bassin ou les tours enregistrés manuellement:

Le profil de natation en eau libre

La Coros Vertix propose un mode de natation en eau libre avec l’utilisation du GPS, comme toutes les montres de triathlon. Ce mode utilise un algorithme spécifique pour « corriger » les données GPS lorsqu’il est utilisé dans l’eau. Au cours de la période durant laquelle j’ai réalisé ce test, je n’ai pas eu la possibilité de tester ce mode dans des conditions réelles. Je ne manquerai pas de mettre à jour ce test dès que cela aura été possible !

En attendant, vous pouvez consulter le détail du mode natation en eau libre de la Coros Apex, qui se rapproche largement ce celui de la Vertix.

Le profil de triathlon

On retrouve dans la liste des profils sportifs un profil spécifique pour le triathlon. Il consiste simplement à enchainer 3 profils sportifs que l’on peut librement choisir. Par défaut, il s’agit de natation en eau libre – cyclisme – course à pied. Mais il serait tout à fait possible de remplacer la natation en eau libre par le profil de natation en piscine. Ou alors la course à pied par du trail…

Il est également possible de désactiver dans le cadre du triathlon les alertes définies au niveau de chaque profil sportif individuel.

Le profil de triathlon ajoute une page de donnée pour chaque profil sportif affichant la discipline en cours, ainsi que le chrono pour cette discipline. Par contre, le chrono affiché sur toutes les autres pages de données affiche le temps cumulé de toutes les disciplines et transitions. Ces dernières sont automatiquement intégrées à ce profil. Un pression sur la couronne passe d’une discipline à l’autre, en passant par les transitions:

Natation en eau libre -> Transition 1 -> Vélo -> Transition 2 -> Course à pied.

Si Coros me laisse la montre assez longtemps, je l’utiliserai sur l’un de mes prochains tri pour avoir un cas d’utilisation réel à mettre à jour ici!

Les autres profils sportifs

En plus des profils décrits spécifiquement ci-dessus, on trouve dans le menu les profils suivants:

  • Alpinisme, avec les distances ou vitesses 3D, la vitesse verticale et le suivi d’itinéraires.
  • Randonnée, avec les distances ou vitesses 3D, la vitesse verticale et le suivi d’itinéraires.
  • Course sur tapis, avec mesure de distance de vitesse via l’accéléromètre.
  • Vélo intérieur, avec mesure de distance et de vitesse via un capteur optionnel sur le vélo.

Coros annonce l’arrivée prochaine de nouveaux profils sportifs.

Suivre un itinéraire

Bien qu’elle n’intègre pas de carto, la Vertix permet de suivre des traces GPS préalablement envoyées sur la montre. Ainsi, il est possible de créer des itinéraires à l’aide d’outils comme Strava Routes par exemple, ou encore d’utiliser des activités passées comme itinéraires.

Dans l’exemple ci-dessous, j’ai créé un itinéraire dans Strava Routes et je l’ai suivi sur la montre.

Envoyer un itinéraire sur la Coros Vertix

Après avoir défini mon itinéraire avec l’outil de création de routes de Strava, en consultant le détail, j’ai la possibilité de l’exporter en format GPX. Notez que la procédure qui suit est valable pour tous les fichiers GPX, pas seulement ceux de Strava!

Après avoir téléchargé le fichier GPX correspondant, le plus simple consiste à se l’envoyer par mail sur son smartphone sur lequel est installée l’app Coros. Sur le smartphone, en tapant sur le fichier joint à mon mail, je peux choisir une application pour l’ouvrir:

Pour les utilisateurs iOS, Airdrop fonctionne aussi très bien pour s’envoyer des fichiers GPX:

En choisissant l’app Coros, cette dernière propose de sauvegarder le parcours. Une fois enregistré dans l’app, le parcours peut facilement être envoyé sur la montre. Dans la partie « Ma route » de l’app, on choisit les itinéraires à synchroniser sur la Vertix:

Une fois la synchronisation terminée, on retrouve le parcours sur la montre dans les paramètres de navigation.

Suivre l’itinéraire dans un profil sportif

Dans les paramètres du profil sportif, on trouve les « Paramètres de navigation ». De là, je peux choisir mes itinéraires:

Après avoir sélectionné l’itinéraire en question, on peut choisir l’option « Commencer navigation ». Cela lancer le profil sportif avec l’itinéraire prêt à naviguer!

La Coros Vertix ne propose pas de carto, on trouve donc la trace à suivre et sa position actuelle. La gestion du zoom sur le parcours à l’aide de la couronne digitale est particulièrement bien pensé. Une pression sur la couronne active le mode zoom, on choisit ensuite son niveau de zoom, puis une nouvelle pression revient au fonctionnement normal, à savoir faire défiler les pages de données.

On le voit sur l’écran ci-dessus, l’itinéraire déjà effectué est affiché en blanc. Le parcours à suivre en rouge.

L’utilisation de l’écran de navigation est plutôt efficace et précis, même si de temps à autre, la montre perd temporairement le sens de l’orientation et la carte tourne un peu beaucoup. Toutefois, cela revient vite dans l’ordre, en tout cas lors de mes tests. Lorsque l’on quitte le parcours défini, la montre émet une alerte.

Sur les autres pages de données, il est possible de rester sur la bonne voie en suivant la flèche verte sur le pourtour du cadran:

Si les informations d’altitudes sont intégrées dans le GPX utilisé, comme c’est le cas avec Strava Routes, un page d’altitude s’affiche, avec le dénivelé déjà effectué (en clair) et le dénivelé à venir (en foncé). Petit détail, j’aurai choisi une autre couleur que le rouge, qui évoque chez moi plus la fréquence cardiaque que l’altitude…

Une fonction de suivi d’itinéraire bien pensé et particulièrement intuitif avec la couronne digitale!

Pas de suivi d’itinéraire sur le vélo

De manière un peu surprenante, Coros ne propose pas le suivi d’itinéraire sur le profil de vélo. Ce ne sont pas des limitations techniques, mais un volonté de la marque pour des raisons de sécurité. Selon Coros, le suivi d’itinéraire sur un vélo sur un petit écran peut être source d’inattention et de risque d’accident. Je trouve ce choix un peu dommage, utilisant régulièrement ces fonctions sur d’autres montres, sans problème majeur.

Suivre un entrainement par intervalles

La Vertix permet de définir des entrainements fractionnés directement dans les paramètres du profil sportif. Ces entrainements sont disponibles pour les profils de course (mais pas course en intérieur) et de vélo (mais pas vélo extérieur). Ici le fonctionnement est décrit dans le mode de course à pied mais il sera identique pour le vélo.

L’interface de la montre permet de créer un entrainement de type <échauffement> – <répétition de X fois intensité – repos> – <récupération>. Il n’est pas possible d’imbriquer des blocs de répétitions. Il n’est pas possible de définir de zones ou d’alertes pour pour l’intensité des blocs. C’est basique, mais ça a le mérite non seulement d’exister, et d’être disponible directement dans la montre.

Voici un entrainement fractionné que j’ai créé pour faire sur piste un 10×40/30, avec échauffement et décrassage:

Lorsqu’on démarre l’entrainement, la phase d’échauffement démarre si elle est activée. Sinon c’est direct la première répétition:

Après l’échauffement, on presse manuellement sur le bouton « lap » pour passer aux répétitions. Elles s’enchainent ensuite automatiquement. Lors de chaque répétition, un écran spécifique s’affiche:

Il est marqué soit « intervalle » pour les partie intensives, ou alors « repos » pour les parties de récup. La couleur de contraste est inversée entre les deux écrans, pour les identifier facilement. De plus, dans la partie supérieure, une barre verte permet de visuellement se rendre compte du temps restant:

Le nombre de répétitions s’affiche également en bas du champ de données. A la fin de la partie de répétition, la montre passe au décrassage si il est activé.

On peut imaginer et espérer que la création de fractionnés plus complexes arrive à l’avenir dans l’app mobile. C’est en tout cas un souhait que j’ai exposé à Coros dans mon feedback après la réalisation de ce test!

Entrainements basés sur des objectifs de Training Effect

C’est une option intéressante des montres de Coros. Apparue sur l’Apex, la possibilité de demander à la montre de créer un entrainement avec un objectif de Training Effect. Les algorithmes vont alors proposer des zones cibles et donner des instructions au cours de l’entrainement afin de viser un objectif de Training Effect défini.

Propre au profil de course à pied, on retrouve deux types d’entrainements:

  • Aérobie, permet de viser un objectif de développement des capacités d’endurance.
  • Anaérobie, permet de viser un développement de temps de soutien supérieur à haute intensité.

Il est possible pour chaque type d’entrainement de viser les niveaux suivants:

  • Modéré: Training Effect de 2.5
  • Haut: Training Effect de 3.5
  • Intense: Training Effect de 4.5

En choisissant ce type d’entrainement, la montre adapte au fur et à mesure les instructions en fonction du déroulement de la séance. Le temps requis pour atteindre l’objectif est donc variable et n’est pas fixé à l’avance!

Exporter ses données vers Strava ou Training Peaks

L’entier de la synchronisation de la montre passe par l’application mobile sur le smartphone. Automatiquement, les séances d’entrainement sont donc disponibles dans l’app de Coros. Dans cette app, il est ensuite possible de connecter les services Strava, Training Peaks ou encore Apple Santé (pour iOS) pour pousser les séances d’entrainement automatiquement.

Pour le faire, on se rend dans la page de profil de l’app, et on choisit l’option « 3rd party apps ». L’intégration est extrêmement simple et rapide. Il suffit de choisir d’associer le compte et de se connecter au service choisi. Ensuite, les données d’entrainement y sont chargées automatiquement aussitôt synchronisées. Durant tous mes tests, aussi bien avec la Vertix que l’Apex, la synchronisation a toujours fonctionné!

Exporter ses données sous forme de fichiers

Depuis l’application elle-même, il est également possible d’exporter les séances d’entrainement sous forme de fichiers. Depuis le détail de la séance, dans le coin supérieur droit, on trouve le bouton permettant l’export. En plus de pouvoir exporter des images avec incrustation des données de la séance sur les réseaux sociaux, l’app propose l’export de fichiers de données dans les formats suivants:

  • fit: Format optimisé de fichiers d’entrainements. C’est celui qui contient le plus de données et aussi le plus léger à stocker. A privilégier en général.
  • tcx: Format généralement plus facile à manipuler à la main, et encore un peu plus compatible sur toutes les plate-formes que fit. A utiliser lorsque fit n’est pas pris en charge.
  • gpx: Format utilisé principalement pour exporter une trace GPS, uniquement si c’est le parcours seul qui doit être utilisé.
  • kml: format propre à Gogle Earth pour analyser son parcours sur cette plate-forme.
  • csv: format semblable à un tableur Excel, uniquement pour accéder aux données sous forme de tableau. A éviter pour l’import/export vers d’autres plateformes.

Notez enfin que les formats kml ou gpx ne sont pas disponible si le GPS n’a pas enregistré de traces (natation en piscine, vélo ou course en salle par exemple).

L’application propose l’export de ces données via mail ou toute autre app de transfert de données installée sur le smartphone. Heureux utilisateur d’iOS, Airdrop est largement ma solution préférée pour exporter facilement mes données !

Pas d’export de données sans passer par l’app

A l’instar de Suunto ou de Polar, il n’est pas possible d’extraire les données d’entrainement de la Vertix sans passer par l’application mobile, et donc accessoirement, sans un accès internet. Connecter la montre à l’aide de son câble USB à l’ordinateur permet uniquement de la charger, mais pas d’avoir accès aux données en mémoire…

Fonctions de suivi physiologique

Dans l’application mobile et sur la montre, on retrouve des fonctions liées à l’adaptation métabolique à l’entrainement. Ces algorithmes vont donner des tendances et informer sur l’adaptation à la charge d’entrainement. C’est le sujet de l’un des épisodes du podcast!

On trouve dans ces données un graphique de charge d’entrainement, qui prend en compte les 7 derniers jours. La courbe devrait permettre de maintenir un niveau de charge suffisant pour que l’entrainement soit productif tout en évitant la surcharge. Un score entre 0 et 120 l’accompagne pour indiquer le niveau de charge actuel:

L’échelle proposée par Coros est la suivante:

  • 0-40: Charge peu importante.
  • 41-60: Charge faible
  • 61-100: Entrainement optimal
  • 101-120: Charge excessive.

Dans le tableau situé au-dessous, on trouve les données physiologiques estimées:

  • La fréquence cardiaque au repos. Dans mon cas, elle semble un peu élevée par rapport à la réalité.
  • La VO2Max. Une seule valeur, et donc pas de mesure spécifique pour le cyclisme.
  • Le seul lactique
  • L’allure de seuil

Sur la montre, on trouve les informations sur la charge d’entrainement et le temps de récupération dans l’entrée « Entraineur IA » du menu:

Comme pour les autres fabricants, il ne sera pertinent d’analyser ces données qu’après plusieurs semaines d’utilisation de la montre, et surtout avec un capteur cardio plus fiable que le lecteur optique de la montre.

Enfin, tout au-dessous, on trouve un indice de niveau d’endurance, qui est un score global de forme physique. L’échelle de couleur indique de manière assez explicite le niveau estimé:

Fonctions de suivi d’activité

La Coros Vertix intègre un tracker d’activité complet, qui va analyser 24h/24, ou tout du moins tant qu’elle est portée, le niveau d’activité. On retrouve ainsi dans l’application et dans un widget sur la montre elle-même les données mesurées par l’activity tracker de la montre.

Nombre de pas et activité quotidienne

Si la plupart des montres du marché quantifient l’activité quotidienne sous forme de nombre de pas, Coros met plus en avant sur ses montres les calories en activité. C’est ce chiffre qui est mis en avant dans le widget de suivi d’activité. Bien sûr, la donnée de nombre de pas quotidiens est aussi fournie:

Dans la seconde partie de ce même widget, on retrouve le temps d’activité intensive de la journée. Ces minutes représentent la durée des entrainements sportifs, ainsi que chaque minute durant laquelle plus de 130 pas on été effectués. On trouve aussi le nombre d’étages gravis.

Et toutes ces données sont également disponible sous forme de données journalières dans l’application mobile:

On peut aussi consulter les journées passées en naviguant dans le calendrier.

Mesure continue de la fréquence cardiaque

Grâce à son capteur cardio optique, la Coros Vertix va mesurer régulièrement (ce n’est pas une vraie mesure continue, mais un échantillonnement régulier) la fréquence cardiaque. On trouve les données des 6 dernières heures ainsi que la fréquence cardiaque instantanée dans le widget dédié:

On trouve aussi l’historique, toujours par jour, dans l’application mobile:

Analyse du sommeil

Si elle est portée la nuit, la Coros Vertix va également analyser la qualité et l’activité durant le sommeil. L’analyse des données du sommeil n’est pas disponible sur la montre, mais on peut évidemment la consulter sur l’application mobile:

On trouve dans le graphique la ligne blanche qui représente le rythme cardiaque. Les niveaux de bleus représentent les phases de sommeil. On retrouve sous le graphique les durées de sommeil total, de sommeil profond, de sommeil léger et de temps réveillé. On trouve aussi les données de fréquence cardiaque.

Comme pour les autres données quotidiennes, on peut retrouver les données historiques dans le calendrier.

Mesure continue de la SpO2 via l’oxymètre de pouls

La Coros Vertix est équipée d’un oxymètre de pouls, ou capteur SpO2, qui permet de mesurer la saturation en oxygène de l’hémoglobine. Cette mesure est particulièrement utile aux sportifs pour mesurer l’acclimatation à l’altitude.

Ce n’est pas la première fois qu’un tel capteur est présent sur une montre, les Garmin fenix 5X Plus, Forerunner 245 et 945 en sont également munis. Mais le fonctionnement de ce capteur sur la montre de Coros est un peu différent, car il n’est actif en mesure automatique qu’à partir d’une certaine altitude.

Lorsqu’on utilise la montre à une altitude inférieure à 2500m, la montre n’effectue pas de mesures automatiques de la saturation d’oxygène. Il reste cependant possible de lancer une mesure manuellement. Pour le faire, il faut passer par le menu de raccourcis. De là, on trouve le widget de mesure de SpO2:

Ouvrir le widget lance automatiquement une mesure. Au centre du widget, on lira « Mesure » et « Ne bougez pas ». La lecture étant très sensible aux mouvements, il est recommandé d’effectuer la mesure en position assise, le bras posé sans bouger. Si la montre affiche « Ajustez l’emplacement », il faudra revoir la position de la montre pour effectuer une nouvelle lecture.

Après une lecture réussie, le widget affiche la saturation au centre, avec au-dessus le moment de la dernière lecture réussie.

Au delà de 2500m d’altitude

Lorsque la montre mesure une altitude de plus de 2500m, elle propose de passer en « mode plateau ». Si ce mode est activé, la montre effectuera régulièrement des tentatives de lectures du SpO2. Le widget affiche alors les données d’acclimatation dans la partie supérieure.

En fin d’article, vous trouvez mes comparatifs de lecture entre la Coros Vertix et un oxymètre positionné au doigt.

Fonctions connectées

Notifications du smartphone

La Coros Vertix reprend le même système d’affichage des notifications que l’Apex. On peut configurer dans l’application mobile quelles applications on souhaite activer:

Ensuite, on retrouve les notifications qui sont affichée automatiquement sur l’écran accompagnées d’une vibration. On peut consulter toutes les notifications en cours dans le widget dédié.

La montre restera en mode silencieux si elle est configurée en mode « ne pas déranger », soit de manière permanente ou alors dans la plage horaire définie.

Chrono, minuteur et alarme

Dans le menu de raccourcis, on trouve aussi deux petit utilitaires bien pratique: un chrono tout simple et un minuteur. C’est également dans le menu de raccourcis que l’on règle les alarmes. Il est possible de créer des alarmes récurrentes (tous les jours ou personnalisé) ou ponctuelles.

Les widgets de la Coros Vertix

En plus des widgets de suivi de l’activité quotidienne décrits plus haut dans ce test, on retrouve les widgets suivants dans la montre:

  • Altitude: ce widget affiche l’altitude actuelle ansi que l’historique au cours des 6 dernières heures.
  • Baromètre: affiche la pression actuelle en hpa, et l’historique des 6 dernières heures.
  • Température: affiche la température actuelle, et l’historique des 6 dernières heures. La mesure est largement influencée par la température corporelle lorsque la montre est portée au poignet.

Enfin, il ne s’agit pas à proprement parler d’un widget puisqu’il n’est pas au même endroit que les autres, mais ne sachant pas ou le glisser d’autre dans ce test, on trouve la boussole dans le menu de raccourcis:

Une fois la boussole activée, une pression supplémentaire sur la couronne lance une acquisition GPS pour rechercher les coordonnées actuelles!

Coupler des capteurs

Il est possible de connecter à la Coros Vertix des capteurs ANT+. L’ajout d’un capteur s’effectue dans le menu Systèmes – Accessoires. Durant mes tests, j’ai utilisé avec la montre les capteurs suivants:

  • Capteurs de puissance cycliste (Vector 3 et Stages)
  • Ceintures de fréquence cardiaque (Polar H10, Garmin HRM-Tri)
  • Brassards cardio optique (Scoche Rhythm 24 et Polar OH1)
  • Capteur de vitesse cycliste Wahoo.

De plus, il a détecté mon home trainer KICKR 2018 comme un capteur de puissance, mais je n’ai pas testé d’entrainements réel dessus. Coros annonce travailler sur la possibilité de coupler également des footpod pour la course à pied.

Le capteur porte ensuite dans la liste le nom de son identifiant numérique. J’ai demandé à Coros de pouvoir les renommer afin de gérer plus facilement différents capteurs de même type!

Les capteurs compatibles

Voici un tableau qui récapitule les capteurs compatibles avec la Coros Vertix:

AccessoireFabricantTestamazon.fri-run.frgarmingps.chWahoo
Ceinture cardio HRM-DualGarminLien59.29 €69.00 €79.00 67.15CHF *
Ceinture de FC ANT+/BLEGénériqueN/A27.99 €69.00 58.65CHF *
TICKR XWahooN/A79.99 € 79.99 €
TICKR FitWahooLien79.99 € 79.99 €
PowerPort Solar Lite (15W)AnkerLien89.99 € 
Bracelet silicone rouge pour fénix 5 (22mm)GarminN/A49.00 €50.00 € 
Bracelet silicone jaune pour fénix 5 (22mm)GarminN/A49.00 € 
Bracelet silicone noir pour fénix 5 (22mm)GarminN/A60.39 €50.00 € 
Bracelet cuir brun pour fénix 5 (22mm)GarminN/A79.00 €80.00 € 
P1S (capteur de puissance, mesure dans une seule pédale)PowerTapLien510.00 € 
Chargeur USBn/aN/A19.99 € 
OH1+PolarLien70.95 €79.00 € 
Ceinture cardio textile H10PolarLien89.90 €89.00 € 
TICKRWahooN/A46.09 € 49.99 €
Vector 2GarminLien1,142.16 € 
Support guidon pour montreGarminN/A12.99 €22.00 18.70CHF *
P1 (capteur de puissance)PowerTapLien778.79 € 
Ceinture cardio HRM-TriGarminN/A89.00 €129.00 €159.00 135.15CHF *
Ceinture cardio textileGarminN/A49.99 €59.00 € 
Ceinture cardio textile HRM-RunGarminN/A71.77 €89.00 €129.00 109.65CHF *

* Pour bénéficier de ce prix spécial sur le site garmingps.ch, utilisez le code promo NAKAN en validant le panier d'achat!

La Coros Vertix sur le grill

La précision de la montre est ici analysée en détail. Tous les comparatifs sont issus de l’outil de comparaison de nakan.ch. Il est possible d’utiliser les liens envoyant vers le détail des analyses pour voir le détail des graphiques et des traces GPS. Il est alors possible de zoomer sur des portions de la carte ou des graphiques!

Précision de la trace GPS

La Coros Vertix utilise très vraisemblablement un chipset GPS de Sony, comme la Coros Apex. Cela lui contribue à l’autonomie record de la montre. Par contre, ce chipset a donné du fil à retordre à Polar et Suunto principalement au niveau de la précision. Alors comment la Coros Vertix s’en sort avec ce dernier. Voici plusieurs comparatifs!

Dans les paramètres généraux de la montre, il est possible de configurer le mode de fonctionnement (GPS seul ou GPS + Glonass). Ce changement est global et impacte donc tous les profils sportifs. Dans tous mes tests, j’ai utilisé le mode GPS seul, n’ayant par le passé pas remarqué d’amélioration sensible en activant Glonass dans la plupart des situation. De plus, l’activation de ce second système engendre généralement une baisse de l’autonomie.

Comparatif 1: Vélo de route

Durant cet sortie à vélo de route, j’ai porté la montre au poignet, tout comme la Vantage V. Le Edge 520 était naturellement sur le guidon. Ce type d’activité ne pose généralement pas de problèmes particuliers pour la lecture GPS, et cela se confirme avec des traces très proches et très propres pour les trois appareils. Seuls deux endroits montrent des petites différences de traces. Le premier montre la Vertix très légèrement en décalage avec les deux autres mesures, mais à priori plus proche de la réalité:

Sur le second c’est plutôt le Edge 520 qui semble avoir un peu coupé le virage:

Au niveau de l’accumulation de distance, on constate que les trois appareils sont proches, avec tout de même une petite différence entre le Edge 520 et les deux autres. il faut dire que le compteur était connecté à un capteur de vitesse sur la roue, qui avait été étalonné automatiquement:

Consulter le détail complet de ce comparatif.

Comparatif 2: Course à pied, intervalles sur piste

Dans ce second comparatif, j’ai enregistré spécifiquement la répétition de 10×40/30 sur piste avec une Vantage V en GPS et une fenix 5 Plus avec capteur Stryd comme source de distance et de vitesse. Je suis resté pour les répétitions ainsi que la récupération dans le même couleur, un peu à l’extérieur. Là encore, peu de différences entre les traces GPS qui sont toutes restées correctement sur la piste:

Sur le graphique d’accumulation de distance, on constate que la Vertix se situe entre la fenix 5 plus qui a enregistré la distance la plus faible via le capteur Stryd (généralement bien plus précis que le GPS) et la Vantage V qui a mesuré une distance supérieure:

Consulter le détail complet de ce comparatif.

Comparatif 3: VTT

Lors de ce comparatif, j’ai emmené la Verix à un poignet, la Vantage V à l’autre et le Edge 820 sur le guidon. Dès le début de la sortie, qui a eu lieu en grande partie en sous bois, les erreurs ne sont pas venues de l’appareil que j’attendais…

La trace verte est celle du Edge 820. Ici, on le voit couper un virage bien trop tôt. La photo satellite ainsi que la trace des deux autres montres sont clairs: je ne suis pas passé là ou la ligne verte passe… Et rebelotte à de multiples et longues reprises, comme ici:

Enfin, dans les quelques épingles que comporte ce parcours, la Vertix qui nous intéresse ici n’a jamais montré de problèmes particuliers. Elle a globalement fourni une trace propre et plutôt précise:

Sur le graphique d’accumulation de distance, les trois appareils sont très proches:

On voit que le Edge 520 est en-dessous, il a terminé avec environ 400m de moins que les deux montres avec un total de 24.44km, qui elles étaient à des distances de 24.84km pour la Vertix et de 24.82 pour la Polar.

Consulter le détail complet de ce comparatif.

Comparatif 4: Course à pied en forêt

Course principalement en sous-bois, avec encore une fois la fenix 5 Plus et la Vantage V. Sur le premier segment analysé, voici les performances des différentes montres:

On y voit que la trace bleue, celle de la Vertix, semble être la plus en phase avec le parcours réel. Les deux autres montres ne sont pas loin. Sur le second segment, pareil:

Sur le graph d’accumulation de distance, on voit que fenix et Vertix sont dans un mouchoir de poche. La Vantage V a mesuré un peu plus:

La distance totale mesurée est de 10.05km pour la fenix 5 Plus, 10.01km pour la Coros Vertix et de 10.10 pour la Vantage V.

Consulter le détail complet de ce comparatif

Le mode UltraMax

La Coros Vertix permet d’améliorer encore son autonomie en utilisant un mode GPS plus économique. Ce mode enregistre des points GPS moins souvent, afin d’économiser de la batterie. La montre essaie d’utiliser les autres capteurs (gyroscope, accéléromètres, compas) pour améliorer la précision de la mesure hors GPS.

Le mode UltraMax ne s’active que lorsqu’une activité est déjà lancée. Depuis l’affichage de l’enregistrement d’activité, on accède au menu de raccourcis et là on trouve l’option UltrMax que l’on peut activer. C’est donc possible de l’activer en cours de route, si on se rend compte qu’on risque d’être serré niveau batterie!

Bien sûr, ce mode dégrade la qualité de la trace GPS. Mais tant du côté de Coros avec UltraMax que de Garmin avec UltraTrac, j’ai été impressionné par les progrès effectués dans ce mode. La fenix 5 Plus est donc en mode UltraTrac dans ce comparatif, alors que la Vantage V est en mode GPS normal, ne disposant pas d’une telle fonction. Voici le premier zoom GPS:

Sur ce passage, avec pourtant une belle visibilité sur les satellites GPS, la Vertix est un peu à côté du chemin suivi par les deux autres montres. Malgré tout, sachant que le mode UltraMax offre jusqu’à 150h d’autonomie, on ne peut pas non plus exiger une précision absolue. Et ça reste assez bon malgré tout. Sur la seoncde section analysée:

On voit aussi que la Garmin n’est pas d’une précision absolue, avec des zigzag intempestifs. Lorsqu’on regarde le graphique d’accumulation de distance, on voit que les performances de la Coros et de la Garmin sont très très proches:

Étonnamment, c’est la Polar Vantage V qui semble avoir eu le plus de mal à « détecter » ma pause ravitaillement à mi-course. L’accumulation de distance est très très proche pour les deux montres. Au final, la Vertix a mesuré 9.31km et la Garmin 9.15. J’ai obtenu 9.53 pour la Vantage V. Le mode UltraMax n’a pas eu d’effet négatif sur la mesure d’altitude. Ce comparatif est disponible en détail ici.

Il me reste deux choses à ajouter sur ce mode UltraMax: l’allure instantanée est bien moins précise dans ce mode (sur la fenix 5 Plus également d’ailleurs). Et il est à noter que j’ai couru l’intégralité de cette portion. En trail, lorsqu’on marche, certaines montres dans les modes économiques montrent des résultats bien plus aléatoires, mon regard se dirige vers la Suunto 9! J’essaierai à l’avenir de tester ces modes en conditions « trail » réelles!

Conclusion sur la précision GPS

Déjà avec l’Apex, Coros avait montré qu’elle était la marque qui maîtrisait le mieux la nouvelle puce GPS de Sony. En effet, particulièrement économique, cette puce a donné la migraine aux ingénieurs de Suunto et de Polar, avec des lancements respectivement de la Suunto 9 et de la Vantage montrant des performances GPS décevantes. Est-ce la conception des antennes? La maîtrise de l’intégration du chip? La correction logicielle? Peu importe: la précision de la Coros Vertix en terme de GPS est à mon sens très bonne. De manière générale elle fait largement aussi bien voire mieux que la concurrence sur le marché. Et elle le fait avec la puce la plus économe en énergie!

Précision du capteur cardio optique

La Coros Vertix utilise un capteur cardio optique revu, qui ne ressemble pas à ceux des modèles précédents de la marque. En général, ces capteurs sont plutôt décevants en terme de précision. En particulier sur le vélo ou lors de changement rapides de la fréquence cardiaque. Voici comment s’est comporté celui de la Vertix lors de mes différents enregistrement sportifs:

Comparatif 1: Vélo de route

Sur ce comparatif, j’ai porté la Vertix et la Vantage V aux poignets et la ceinture HRM-Tri connectée au compteur Edge 520 servant de référence. Le vélo est une activité dans laquelle les capteurs optiques ont généralement de la peine à effectuer une mesure correcte. Et cela se confirme encore une fois. La vue générale montre déjà de grandes différences entre la référence (ceinture HRM-Tri, en bleu) et les deux montres:

Un zoom sur la dernière portion de ce graphique met bien en évidence l’incohérence de mesure, aussi bien pour le capteur de la Vantage V que de la Coros Vertix:

Consulter le détail complet de ce comparatif.

Comparatif 2: Intervalles en course à pied

Sur ce comparatif, j’ai utilisé la Vertix et la Vantage V en mode cardio optique, et la fenix 5 Plus couplée à la ceinture HRM-Tri comme référence. J’ai interrompu l’enregistrement de mon activité après l’échauffement pour avoir un zoom sur le corps de séance fractionné, et le décrassage. Voici les valeurs obtenues:

Alors qu’on distingue très clairement les 10 répétitions via la ceinture HRM-Tri (en rouge), les différences sont moins marquées sur la ligne de la Vertix (en bleu). La Vantage V était complètement à côté. Hormis pour la seconde répétition, où la Vertix a bien mesuré la période d’intensité, sa courbe est relativement linéaire et dans grandes nuances.

Lors de la récupération par contre, les trois mesures sont identiques ou presque. Rien de vraiment surprenant ici, ces résultats sont cohérents avec tout ce qui a été obtenu par le passé sur ce type de capteurs lors de séances de fractionné court.

Consulter le détail complet de ce comparatif.

Comparatif 3: VTT

Comparatif entre Edge 520, Vantage V et Coros Vertix. Les deux montres utilisaient leur capteur optique, alors que le compteur utilisait la ceinture HRM-Tri. A cause des vibrations importantes, en général le VTT est la pire discipline pour les cardio optique. Et sans surprise:

Mais malgré tout, les deux capteurs n’ont pas été complètement à côté sur toute l’activité. Certes, la Vertix a largement décroché du début du dernier tiers, mais pour le reste, elle est dans la moyenne. La référence est en vert et montre largement plus d’amplitude que les deux mesures optiques. Voici un zoom sur la dernière partie:

On voit les nuances plus importantes saisies par la ceinture en vert par rapport à l’approximation des deux autres capteurs.

Consulter le détail complet de ce comparatif.

Comparatif 4: Course à pied, endurance

Lors de cette séance de course à pied, pas de grosse variation de rythme, mais un parcours vallonné… Et donc malgré tout quelques variations aussi au niveau du rythme cardiaque. La Vertix et la Vantage avec leur capteur optique, et la fenix 5 Plus couplée à la HRM-Tri. Voici la courbe mesurée:

On est clairement plus proche de la réalité pour les deux catpeurs optiques, même si la mesure n’est pas parfaite non plus. Quelques imperfections ici et là, mais globalement, pour ce type de séance, les données sont utilisables. Voici un zoom sur une section au hasard:

On y voit la latence des capteurs optiques, et la plus grande finesse dans les variations mesurées par la ceinture (courbe rouge).

Consulter le détail complet de ce comparatif

Conclusion sur la précision du capteur cardio optique

Rien de change dans mon analyse de la fréquence cardiaque optique intégrée au montres. A commencer par quelques points importants à répéter:

  • Sur moi, très rares sont les cardios optiques qui fonctionnent correctement. Donc on peut conclure que si un jour un cardio optique fonctionne correctement dans mes tests, il y a une chance qu’il fonctionne chez nombre d’autres personnes. Mais par contre, les cardio testés ici, qui ne montrent pas de performance incroyable quand je les utilise, seront peut-être très précis chez d’autres!
  • Les cardio optique ont toujours de la peine dans les périodes d’échauffement, surtout par temps froid.
  • Sur le vélo ou le VTT, le cardio optique ne fonctionne pas du tout. Dans l’eau, en général, c’est pareil.

Au vu des performances des tests réalisés ici, ma conclusion est simple: utilisez une ceinture cardio, ou éventuellement un brassard optique, si vous voulez une mesure fiable!

Précision de l’altimètre barométrique

Comme la plupart des montres outdoor ou de de triathlon, la Coros Vertix mesure l’altitude à l’aide de deux technologies: le GPS et un altimètre barométrique. L’association de ces deux technique offre généralement la meilleure précision de la mesure d’altitude. Alors, comment la Vertix gère les variations d’altitude?

Comparatif 1: Vélo de route (altimètre non calibré)

Les trois appareils testés intègrent un altimètre barométrique. Aucun n’a été calibré manuellement avant la sortie, il s’agissait donc du calibrage automatique GPS pour la Vertix, la Vantage V et le Edge 520:

On voit que les mesures sont très proches, surtout entre Vertix et Vantage. Le Edge 520 a un décalage de 20m environ, mais l’altitude relative a été mesurée de manière quasiment identique par les trois appareils.

Consulter le détail complet de ce comparatif.

Comparatif 2: VTT (non calibré)

Sur ce second test sans calibrage, on retrouve les mêmes appareils que sur le test précédent, mais sur le VTT. Voici les courbes mesurées:

Encore une fois, les courbes des trois appareils sont identiques du point de vue de l’altitude relative. Le D+ mesuré est d’ailleurs très proche: 385 pour la Vantage, 393 pour le Edge 520 et 390 pour la Vertix. L’altitude effective de départ est de 862m environ. Les Edge 520 et Vertix sont donc plus proches que la Vantage en terme d’altitude absolue.

Consulter le détail complet de ce comparatif.

Comparatif 3: Course à pied endurance (calibré)

Lors de cet test, j’ai calibré manuellement à l’altitude de départ l’altimètre de la fenix 5 Plus et de la Vertix, à savoir 855m. J’ai laissé le fonctionnement normal de la Vantage V car elle ne permet pas de calibrer manuellement l’altitude. Voici les courbes mesurées:

Curieusement, c’est juste après le départ, et donc quelques secondes après le calibrage, qu’on note une différence entre la Vertix (courbe bleue) et la fenix 5 Plus (en vert). On peut presque penser au vu de la courbe que la Vertix revient à l’altitude calibrée en plusieurs secondes et non instantanément car elle a rejoint parfaitement la courbe de la fenix après environ 5min. Ensuite, les deux courbes sont restées pour ainsi dire parfaitement superposées. La mesure de la Vantage est bonne, mais montre un écart d’environ 5m par rapport à l’altitude réelle!

Consulter le détail complet de ce comparatif

Conclusion sur la précision de l’altimètre

Rien à signaler sur la précision de l’altimètre barométrique de la Vertix. Sa précision est bonne! Si on regarde en détail la courbe, on constate que la montre n’échantillonne les données que toutes les deux secondes. Mais cela ne change rien à la précision de la montre face à la Garmin, aidant probablement aussi à l’autonomie générale de la montre!

Précision de l’oxymètre de pouls

En plus de mesurer la fréquence cardiaque, le capteur optique au poignet de la Vertix analyse le taux de SpO2. Il effectue cette mesure à l’aide d’une LED rouge située sur le côté, en plus des 3 LED’s vertes utilisées pour la fréquence cardiaque. Cette mesure est particulièrement utile pour juger de l’acclimatation à l’altitude. Mais ce capteur est-il fiable? J’ai effectué à plusieurs reprise un comparatif entre le capteur de la Vertix et un saturomètre à placer au bout du doigt, réputé très précis.

En premier lieu, il est à noter que la réactivité de l’oxymètre au bout du doigt est bien plus élevée. La mesure s’effectue sur ce dernier en 3 ou 4 secondes, alors qu’il en faut 15 à 20 sur la montre. De plus, la mesure de l’oxymètre varie après la première mesure, il m’est arrivé durant une minute de mesure continue de voir cette valeur osciller entre 97 et 99%. La valeur que la Coros Vertix mesure est unique et il faudra ensuite reprendre une autre mesure pour la voir éventuellement changer.

Toutefois, la valeur mesurée par la montre ne s’écarte en général que peu de la moyenne des données affichées sur l’oxymètre. Dans toutes mes mesures, l’écart moyen entre les deux était d’environ 1 à 2%.

Par contre, la montre a en général plus de mal à effectuer la lecture. Il faut vraiment rester très immobile, le bras reposé, la montre parfaitement ajustée afin qu’elle ne bouge pas. La lecture est également très difficile si de l’eau ou de la sueur se trouve entre le capteur et la peau.

Évolutions prévues par Coros pour la Vertix

Avant même son lancement officiel, Coros annonce qu’en plus des fonctions disponibles à sa sortie, la montre sera progressivement mise à jour et verra ses possibilités élargies. Sur la liste des choses à venir, voici ce qu’on trouve:

  • Ajout des systèmes Galileo et Beidu en plus de GPS et Glonass pour la géolocalisation.
  • La compatibilité avec un footpod pour améliorer la précision de mesure de distance/vitesse en course à pied.
  • Un test de forme basé sur la variabilité cardiaque, semblable au fitness test de Polar ou au VFC de Garmin.
  • La mesure de puissance à pied, ainsi que les dynamiques avancées (temps de contact au sol, oscillation verticale…)
  • La possibilité de créer des entrainements structurés plus complexes qu’actuellement via l’app mobile.
  • La fonction de retour au départ en plus du suivi d’itinéraires.

Aucun timing précis n’a été communiqué pour ces différentes améliorations. Mais on peut penser qu’une partie d’entre-elles seront là pour accompagner la sortie de la version Ice Braker à la fin de l’été!

Comparatif des montres outdoor / triathlon du marché

Dans ce tableau, on trouve l’essentiel des options disponibles sur les différentes montres de ce segment de marché :

 fenix 5/5X/5S Plusfenix 5/5X/5SPolar Vantage VSuunto 9 Baro / Suunto 9Coros VertixForerunner 945
Sortie201820172018201820192019
Meilleur prix constaté597.62€ / 718.99€ / 557.95€376.38€ / 559.99€ / 399€414.84€473.45€ / 389.45€599€ (prix de lancement)0€
Étanchéité100m100m30m100m150m100m
Autonomie (veille)12 jours/20jours/7jours14jours/12jours/9jours12 jours7 jours45 jours
Autonomie (GPS)18h/32h/11h24h/20h/14h40h25h60h36h
Autonomie (GPS éco) 42h/70h/25h60h/35h/35h-120h150h60h
BraceletQuickFit 22mm/24mm/20mmQuickFit 22mm/24mm/20mmPossible à changer, mais pas facilementQuick ReleaseSimilaire à QuickFit 22mmCompatible Quickfit 22mm
Écran240x240px240x240px240x240px320x300px240x240px240x240px
Paiement sans contactouinonnonnonnonoui
Poids86g/96g/65g85g/98g/67g66 grammes81 grammes76 grammes50 grammes
Capteursfenix 5/5X/5S Plusfenix 5/5X/5SPolar Vantage VSuunto 9 Baro / Suunto 9Coros VertixForerunner 945
Modes GPS 1GPS / Glonass / GalileoGPS / Glonass / GalileoGPS + GlonassGPS + GlonassGPS + GlonassGPS / Glonass / Galileo
Chipset GPS 2MediatekMediatekSonySonySonySony
Mode GPS écoUltraTracUltraTracnonFusedTrackUltraMaxUltraTrac
Altimètre barométriqueouiouiouioui/nonouioui
Capteurs externes ANT+ouiouinonnonouioui
Capteurs externes BLEouiouiouiouinon (prévu)oui
Cardio optique poignetoui (elevate 2)oui (elevate 2)oui (Precision Prime)oui (Valencell)ouioui (elevate 3)
Oxymètre de poulsnon/oui/nonnonnonnonouioui
Connectivitéfenix 5/5X/5S Plusfenix 5/5X/5SPolar Vantage VSuunto 9 Baro / Suunto 9Coros VertixForerunner 945
Sync Bluetooth smartphoneouiouiouiouiouioui
Wi-Fiouisuivant modèlenonnonnonoui
Accès stockage USBouiouinonnonnonoui
Suivi d'activitéfenix 5/5X/5S Plusfenix 5/5X/5SPolar Vantage VSuunto 9 Baro / Suunto 9Coros VertixForerunner 945
Nombre de pasouiouiouiouiouioui
Étages gravisouiouinonnonouioui
FC en continuouiouiouiouiouioui
Suivi sommeilouiouiouiouiouioui
Course à piedfenix 5/5X/5S Plusfenix 5/5X/5SPolar Vantage VSuunto 9 Baro / Suunto 9Coros VertixForerunner 945
Profil de course à piedouiouiouiouiouioui
Métriques avancées (oscillation, temps contact…)oui (avec access.)oui (avec access.)nonnonnon (prévu)oui (avec access.)
Puissance course à piedoui (avec access.)oui (avec access.)ouinonnon (prévu)oui (avec access.)
Estimation VO2Max càpouiouiouiouiouioui
Compatible Stryd puissanceouiouiouiouinonoui
Compatible Stryd vit./dist.ouiouiouiouinonoui
Vélofenix 5/5X/5S Plusfenix 5/5X/5SPolar Vantage VSuunto 9 Baro / Suunto 9Coros VertixForerunner 945
Profil de véloouiouiouiouiouioui
Compatible capt. Puissanceouiouiouiouiouioui
Métriques puissance TP (TSS, NP, IF, VI)ouiouinonnonNP seulement.oui
Segments Strava Liveouiouinon (prévu)nonnonoui
Natationfenix 5/5X/5S Plusfenix 5/5X/5SPolar Vantage VSuunto 9 Baro / Suunto 9Coros VertixForerunner 945
Profil de natation en piscineouiouiouiouiouioui
Profil de natation eau libre (avec GPS optimisé)ouiouiouiouiouioui
FC en natationavec ceintureavec ceintureouiouiouiavec ceinture
Multisportfenix 5/5X/5S Plusfenix 5/5X/5SPolar Vantage VSuunto 9 Baro / Suunto 9Coros VertixForerunner 945
Profil de triathlonouiouiouiouiouioui
Profil multisport libreouiouiouiouinonoui
Profil SwimRunouiouinonnonnonoui
Musiquefenix 5/5X/5S Plusfenix 5/5X/5SPolar Vantage VSuunto 9 Baro / Suunto 9Coros VertixForerunner 945
Contrôle du téléphoneouiouinonnonnonoui
Musique sur la montreouinonnonnonnonoui
Spotifyouinonnonnonnonoui
Deezerouinonnonnonnonoui
Navigationfenix 5/5X/5S Plusfenix 5/5X/5SPolar Vantage VSuunto 9 Baro / Suunto 9Coros VertixForerunner 945
Cartographieouinon/oui/nonnonnonnonoui
Suivi d'itinéraireouiouiouiouiouioui
Retour au départouiouiouiouinon (prévu)oui
Entrainementsfenix 5/5X/5S Plusfenix 5/5X/5SPolar Vantage VSuunto 9 Baro / Suunto 9Coros VertixForerunner 945
Entrainements intervallesouiouiouiouiouioui
Directement sur la montreouiouinonouiouioui
Sur l'app mobileouiouiouiouinon (prévu)oui
Référencesfenix 5/5X/5S Plusfenix 5/5X/5SPolar Vantage VSuunto 9 Baro / Suunto 9Coros VertixForerunner 945
Le testlienlienlienlienlienbientôt
Page du comparateurlienlienlienlienlienlien

La discussion continue

Pour rester informé au plus près de l'actu du site et du marché:

Le podcast: Des épisodes de 30-40 minutes sur des thématiques de fond, sur l'entrainement, la technologie, l'alimentation ou bien d'autres sujets encore. A écouter sans modération!
Le compte Twitter: Actu, tendances, nouveautés, rumeurs, avis. Pour vivre l'actu du sport connecté au quotidien!
La page Facebook. Evenements, concours, actualité, bons plans. Chaque jour, la page Facebook de nakan.ch compte un peu plus de fans. Rejoins-là toi aussi!
La chaîne Youtube pour retrouver présentations, tutos, reportages ou interviews.
Le compte Instagram. L'actu du site et de ses coulisses en photos! Ne manque pas les stories pour être le premier informé des nouveautés ;-)

Newsletter

Restez connecté et ne ratez aucune nouveauté grâce à la newsletter!

Conclusion

La vitesse à laquelle Coros est arrivée à ce niveau est impressionnante. Difficile de croire qu’il y a seulement un an et demi, je découvrais la marque avec une première montre de sport au CES. Impressionnant aussi le niveau de maturité des fonctions proposées. Par rapport à l’arrivée sur le marché de montres comme la Spartan Ultra ou la Vantage V qui étaient quasiment lancées sous forme de prototypes, la Coros Vertix arrive sous forme d’une montre déjà aboutie, fonctionnelle et fiable (de ce que j’ai pu constater durant mes tests).

La Coros Vertix représente une réelle option face aux montres leaders du marché. Certes, elle n’est pas au niveau fonctionnel d’une fenix 5 Plus, mais les fonctions tant sportives qu’annexes essentielles sont là! La Vertix n’arrive pas sur le marché pour faire de la figuration et possède mêmes des arguments uniques: autonomie, matériaux de fabrication, ergonomie via la couronne digitale, simplicité de l’interface et de l’application… On attendait probablement tous la montre capable de tenir la dragée haute aux séries fenix de Garmin, je crois qu’on vient de la trouver.

Depuis l’été passé, je porte une fenix 5 Plus en montre principale. Je l’ai troquée pour la Vertix au cours des dernières semaines, me demandant quelles fonctions de la Garmin me manqueraient. Force est de constater qu’il n’y en a que peu. Au niveau sportif: un profil spécifique pour le VTT, quelques champs de données comme le TSS, l’absence de réglage du niveau de rétro-éclairage. Rien de rédhibitoire… Le plus gros obstacle dans mon utilisation sportive: l’absence de support du capteur Stryd.

Au niveau des fonctions connectées: le contrôle de la musique du smartphone est un outil pratique que j’utilise de temps à autre. La gestion des notifications décrite dans ce test aussi, mais cela sera sûrement rapidement corrigé. Enfin, au niveau de l’application mobile, l’absence de rapports sur des périodes de temps personnalisées pour les séances sportives. Des vues hebdomadaires ou mensuelles pour le suivi d’activité aussi. Mais ce sont des détails qui viendront probablement améliorer l’environnement logiciel actuel.

Pour conclure: la montre est d’une finition remarquable, tant au niveau matériel que logiciel. Elle offre un niveau fonctionnel impressionnant compte-tenu de la jeunesse de la marque, et se pose en véritable challenger des ténors du marché. A n’en pas douter, je la place parmi les montres à considérer sérieusement pour tout sportif qui souhaite une montre outdoor ou de triathlon complète, et endurante!

J’ai aimé ou pas aimé

Sur la Coros Vertix, j’ai aimé:

  • Le packaging, original et réutilisable
  • La conception matérielle de la montre
  • L’ergonomie générale offerte par la couronne digitale, et la simplicité du logiciel.
  • L’autonomie, qui est l’une des meilleure du marché
  • La précision GPS, très bonne par rapport aux autres montres du marché malgré l’autonomie plus grande
  • Le niveau fonctionnel très abouti
  • La simplicité d’utilisation de l’app mobile

J’ai moins aimé:

  • Le nombre de profils sportifs encore un peu limité. Un profil pour le VTT, le ski ou encore un profil multisport personnalisable seraient les bienvenus.
  • Les entrainements par intervalles limités. Coros a déjà annoncé l’arrivée prochaine d’améliorations à ce niveau.
  • La non compatibilité du Stryd pour la distance/vitesse et la puissance.
  • L’absence de rapports personnalisés sur les activités sportives dans l’application mobile.
  • L’absence de possibilité d’extraire les données d’entrainement sans passer par l’application mobile.

Supporter ce site pour de futurs articles

Vous souhaitez acquérir le produit testé dans cet article? Cet article vous a été utile? Vous pouvez aider le site en l'achetant via l'un des liens partenaires ci-dessous. Vous pouvez utiliser les liens suivants pour aller sur les sites amazon.fr, i-run.fr ou Wahoo Fitness Europe. En passant par les liens ci-dessous, une petite commission est versée au site, ce qui me permet de continuer à vous offrir un contenu de qualité! Les prix sont mis à jour une fois par jour. Vous pouvez configurer des alertes de prix grâce au comparateur pour être informé automatiquement en cas de baisse de prix! Pour tout savoir sur ma politique de publication et de publicité sur le site, rendez-vous ici!

Sur i-run.fr, profitez de 15% de remise sur les nouveautés textiles et chaussures grâce au code promo IRUN15! Les suisses profiteront de 15% de remise sur l'entier du site www.garmingps.ch grâce au code promo NAKAN.

15 commentaires pour “La montre outdoor Coros Vertix testée de fond en comble

  1. Salut,
    Super test comme d’hab !
    Un petite remarque, elle est donnée pour 60h en mode GPS normal (60 hours in Full GPS mode) et non 45h.

  2. Impressionnant !
    C’est à se demander ( et vraiment , j’ai du mal à l’admettre mais je me la pose sérieusement ) ce que foutent les ingés de chez polar et Suunto… la preuve qu’il est possible de rivaliser avec le leader du marché !!

    1. C’est clairement une question légitime. Et la marche en avant de Coros ne s’arrêtera pas là. Certes, dans le viseur de Coros il y a les montres fenix de Garmin, mais comme tu le dis bien, les premiers à en faire les frais, c’est Polar et Suunto, qui ne sont pas non plus au niveau fonctionnel de Garmin. Si ils ne se remettent pas en question très vite, ça va leur faire très mal.

      Polar qui annonce pour *octobre* la prochaine mise à jour importante du logiciel de la Vantage. On prend les paris sur le nombre d’améliorations qui auront été apportées à la Vertix d’ici là ?

      Sportivement.

  3. J’ai revendu ma vantage qui avait remplacé ma V800 dont j’étais très content pour la COROS APEX et je ne le regrette pas
    Tout est objectivement mieux performance facilité de paramétrage et d’utilisation fiabilité des connexions à l’appli
    Et le prix à 350 € pour une finition titane et verre saphir ou encore bracelet à attache rapide

  4. Hello Greg,
    Merci pour ce test hyper complet, comme toujours ! une référence pour moi !
    C’est vrai que Coros monte vite en puissance ! par contre, je suis un peu déçu du prix, 599€ de ce que je vois.
    Si on la compare avec la fenix 5X qui est est descendue à 559 € en moyenne, avec en plus la carto, garmin IQ, un site web, l’ouverture de garmin aux autres sites, la gestion des footpods et j’en passe, elle ne fait objectivement pas du tout le poids, ni aujourd’hui, ni demain d’ailleurs (ils n’intégreront pas la carto dans une future mise à jour) face à Garmin.
    Par contre, c’est clair que c’est une grosse claque pour Polar et Suunto qui sont incapables de sortir aussi vite une nouvelle montre avec autant de fonctions de base. Ancien fan de Polar, j’en pleure tous les jours :-D
    Donc espérons que le prix baisse vite :-)

    1. Sans parler de l’impossibilité actuelle de mettre en place un vrai plan d’entrainement digne de ce nom avec de vraies séances de fractionnés complexes plannifiées dans un calendrier gérant les saisons d’entrainement… Mais bon, sur ce point, Coros va surement pouvoir améliorer l’appli :-)
      En tout cas, pour moi, ce point est pour l’instant rédhibitoire, surtout pour près de 600€.

    2. Salut!

      Sur le cas d’utilisation que tu abordes (carto, site web, footpod), je suis tout à fait d’accord avec tes arguments. Mais la fenix 5X ne fait pas la moitié de l’autonomie de la Vertix. A ce niveau, la Garmin ne fait pas et ne fera jamais le poids même avec des mises à jour.

      Tout ça pour dire que, en changeant de point de vue, certaines montres peuvent êtres plus ou moins intéressantes que d’autres. Tout dépend de chaque cas d’utilisation ;-)

      Sportivement.

      1. Je me trompe peut-etre, mais la Vertix est une montre de montagne qui peut servir pour la CAP et le triathlon, la Fenix c’est l’inverse.
        Concernant le prix, il faut comparer la fenix 5+ avec sapphire, titanium et pulse ox versus Vertix, apres on voit si tout ce que propose Garmin en plus justifie la difference de prix (software, platforme, garmin pay, music,…)

      2. Pas Faux du tout !!! Je n’avais pas pensé à l’autonomie, tu as raison ;-)
        J’adore la carto (très pratique la proposition de boucles de course quand tu vas dans un lieu inconnu) et je suis un fan de Stryd donc c’est ca qui est sorti en premier de ma lecture, mais je ne suis pas un « ultra », du coup l’argument d’autonomie n’avait pas fait tilt dans ma tête :-)

  5. Et oui, les Chinois progressent vite et s’en donnent les moyens.
    Par contre, comme tout le monde, quand ils fabriquent des produits de qualité la facture grimpe vite.
    Il n’y a pas de secret, une main d’œuvre moins chère ne fait pas tout sur des produits fabriqués à 100%, ou presque sur des lignes robotisées.
    Il reste toujours les matières premières à payer.
    En tout cas, c’est hallucinant de voir le temps que met Polar pour faire évoluer ses lignes de code. Franchement la marque est mal « barrée ».
    Suunto, c’est moins grave car ils sont déjà rachetés par les Chinois…

  6. Bonjour, un super test comme d’habitude, continu ainsi.
    Je me pose une question quand même au sujet de la ressemblance frappante de cette vertix avec une fenix5. Si coros est bien americano chinoise alors n’y aurait il pas des « transfuges » de chez garmin pour que tant dans la construction que dans l’apparence des menus ( icones, couleurs, fonctions…) ? Ce n’est qu’un constat qui n’engage que moi.
    Sinon j’attends avec impatience le test de la 945, mais cette vertix me fait de l’oeil.

    1. Des transfuges je ne sais pas, mais ce qui est clair c’est que l’inspiration de ce modèle est claire! Coros a bien son HQ en Californie, mais sous-traite effectivement une grande partie du développement logiciel ainsi que la fabrication de la montre en Chine.

      Je ferai de mon mieux pour le test de la 945 ;-)

      Sportivement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.