Casques Bluetooth pour le sport: le test des B&O Beoplay E8

promotion nakan.ch est aussi sur Youtube! En plus des tests publiés sur ce site, de nombreuses vidéos t'attendent sur la chaîne YouTube du blog! Nouveautés, How-To, interviews et bien plus. Abonnes-toi maintenant!

Avec la généralisation des montres de sport intégrant un lecteur de musique Bluetooth, la question du choix d’un casque pour l’écoute de la musique au cours de ses sessions de sport devient de plus en plus d’actualité. Dans ce premier test d’une série qui comptera régulièrement de nouveaux casques, j’ai testé les écouteurs « wirefree » B&O Beoplay E8.

Un casque wirefree

On a nommé les casques sans fil Bluetooth « wireless ». Mais ces casques voyaient les écouteurs gauche et droite reliés par un fil. Donc quand les premiers casques Bluetooth dont les deux écouteurs sont réellement indépendants, il a fallu trouver un terme qui les différencie. L’appellation « wirefree » est donc arrivée pour désigner ces casques vraiment sans fils.

Caractéristiques et confort

Le casque B&O Beoplay E8 est le second casque wirefree que j’utilise après les Airpods d’Apple. Leur conception est différente. La principale différence réside dans la forme du casque. Les Beoplay E8 se « fixent » dans les oreilles en tenant entièrement dans le pavillon. Les écouteurs sont fournis avec différents embouts de tailles différentes, ainsi qu’une paire de mousse à mémoire de forme. Ce sont ces embouts que j’ai préféré utiliser. Ils fonctionnent un peu comme des boules Quies. On les compresse dans les doigts, puis on insère les écouteurs dans les oreilles et alors ils reprennent leur forme en isolant parfaitement de l’extérieur et en conférant une bonne tenue dans les oreilles.

Bien que les Beoplay E8 n’aient pas de petit arceau de support ils tiennent bien en place même lors de la course à pied. La qualité audio est très bonne. Du fait que les écouteurs isolent complètement de l’extérieur en fermant le canal auditif, on s’entend respirer et on ressent les impacts de pas lors de la course à pied, ce qui n’est pas forcément très agréable au début mais on s’y fait.

Les écouteurs tiennent bien en place, en particulier avec les embouts à mémoire de forme, et je n’ai pas ressenti de douleur ou de gêne, même lors d’une utilisation prolongée.

Autonomie et charge

On charge les Beoplay E8 en les plaçant dans leur étui qui est lui-même connecté à un chargeur USB via un câble micro-USB. Une charge des écouteurs assure jusqu’à 4 heures d’autonomie. Le boitier peut effectuer deux charges supplémentaires, portant l’autonomie en mode nomade à 12 heures.

Le boitier de charge est recouvert de cuir véritable, ce qui donne immédiatement un aspect très premium à l’ensemble!

Contrôle de la musique avec les Beoplay E8

La surface avec le logo sur chacun des écouteurs dispose d’une surface tactile qui permettent de piloter le lecteur de musique connecté. Comme une pression courte ou longue, sur l’écouteur droit ou gauche ont des actions différentes, il faut s’habituer un peu avant de maitriser par cœur les commandes essentielles. Le contrôle du volume avec une pression prolongée sur les écouteurs est un peu déroutant.

Utilisation avec les montres de sport

J’ai couplé les Beoplay E8 à l’Apple Watch. La montre d’Apple s’est connectée sans aucun problème, puis l’utilisation entre la montre et les écouteurs n’ont jamais posé le moindre problème, en extérieur ou en intérieur, portant la montre à gauche ou à droite.

Ensuite, j’ai couplé les écouteurs aux montres Forerunner 645 Music et fenix 5 Plus. Sur les deux montres de Garmin, même constats: en intérieur, aucun problème avec utilisation des Beoplay E8. Par contre, en extérieur, de fréquentes micro-coupures ont rendu la lecture plutôt déplaisante. Afin de corriger une bonne parte de ses coupures, il faudra porter la montre au poignet droit. La lecture ne se fait pas de manière 100% ininterrompue avec la montre à droite, mais cela améliore quand même considérablement les choses.

Enfin, j’ai couplé les Beoplay à l’Amazfit Stratos, qui a également parfaitement fonctionné dans cette configuration, à droite ou à gauche, en intérieur ou en extérieur!

Conclusion

La qualité audio est là, et le confort apporté par l’absence totale de câbles est très appréciable. B&O ne fait pas les choses à moitié avec un étui en cuir véritable! Bref, l’image de marque de B&O est bien présente. Le fait que les écouteurs isolent complètement de l’extérieur peut-être gênant lorsqu’on doit traverser une route ou si l’on partage l’espace avec des cyclistes par exemple.

Une charge des écouteurs assure une autonomie largement acceptable pour une sortie de course à pied qui pourra aller jusqu’au marathon, avec 4 heures sur une charge. Plutôt exigeant en terme de confort, j’ai trouvé les Beoplay E8 plutôt confortables et même sur une sortie longue (entre 1h30 et 2h) je n’ai pas ressenti de gêne ou de douleurs. Les écouteurs sont bien restés en place. Et comme ils sont résistants aux éclaboussures, pas de craintes si il se met à pleuvoir!

Supporter ce site pour de futurs articles

Vous voulez m’aider pour la poursuite du site? Vous pouvez simplement le faire en profitant des offres ci-dessous en utilisant les liens en question. Cela ne vous coûte rien de plus, et cela m’aide à financer les activités du site et à poursuivre à consacrer de nombreuses heures à sa rédaction!

Beoplay E8:

1 commentaire pour “Casques Bluetooth pour le sport: le test des B&O Beoplay E8

  1. Les casques sans fil à conduction osseuse me semblent beaucoup plus raisonnables pour faire du sport que des casques intra auriculaires : ils permettent de ne pas être totalement coupé de l’extérieur et certains produisent un son très satisfaisant, comme ceux-ci par exemple : https://www.aftershokz.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.