Tout savoir sur la montre multisport Polar Vantage V

promotion nakan.ch est aussi sur Youtube! En plus des tests publiés sur ce site, de nombreuses vidéos t'attendent sur la chaîne YouTube du blog! Nouveautés, How-To, interviews et bien plus. Abonnes-toi maintenant!

Le moins que l’on puisse dire, c’est que même les plus fidèles de la marque Polar auront fini par trouver le temps (très) long. Mais l’attente est arrivée à sa fin et Polar lève le voile sur sa nouvelle montre multisport haut de gamme, la Polar Vantage V! Invité par la marque à découvrir cette montre en début de semaine, vous saurez tout sur cette montre dans cet article et les vidéos associées. Durant ces quelques heures, j’ai travaillé sans relâche dès le moment ou j’ai eu la montre en mains pour anticiper toutes vos questions et tenter d’y répondre le plus complètement possible! Alors préparez un bon café et c’est parti pour découvrir tout ce qu’il y a à savoir sur cette nouvelle montre de triathlon de Polar. Durant le même event, Polar a également annoncé la Polar Vantage M.

Présentation de la Polar Vantage V

Vous trépignez, alors n’attendons pas plus longtemps. Voici les caractéristiques de cette nouvelle Polar Vantage V en résumé. Bien sûr, on reparle de tout ceci en détail plus bas dans cet article!

La Polar Vantage V, c’est la montre multi-sport haut de gamme qui vient enfin remplacer la V800 dans la gamme de Polar. Elle intègre tout le savoir faire de Polar en terme de mesure et d’analyse de données sportives:

  • Format très compact avec écran couleur, tactile. La Vantage V pèse 66 grammes.
  • La montre est équipée de 5 boutons disposés de la même manière que sur la Polar V800. Toutefois, l’ergonomie est très largement revue.
  • Capteur cardio hybride optique/électrique. Au niveau optique, Polar a utilisé des LED vertes et rouges. C’est le premier capteur du genre sur une montre grand public. De plus, le capteur associe la mesure optique à la mesure électrique avec 4 électrodes métalliques qui vont indiquer à la montre si elle est bien en contact avec la peau et si la montre « glisse » sur la peau. Cela permet, d’après Polar, d’atteindre une précision jamais égalée sur ce type de capteurs.
  • Autonomie annoncée de 40 heures en mode GPS + capteur cardio optique
  • Puissance au poignet: mesure de la puissance en course à pied directement au poignet sans avoir à connecter d’accessoires ou de capteurs supplémentaires.

Toutes ces fonctions sont revues en détail plus loin dans cet article, mais tout d’abord, une petite galerie photo:

Note sur le logiciel de la Vantage V

Lors de ce lancement, nous avons reçu une Vantage V disposant d’un logiciel (firmware) à l’état de prototype et encore en développement. La montre va donc continuer à évoluer avant sa sortie et des mises à jours auront encore lieu.

C’est la raison pour laquelle cet article est un aperçu de ce que sera cette montre et non un test de fond en comble. Le test complet de la Polar Vantage V sera publié lorsque Polar aura publié le logiciel de qui sera celui qui sera disponible dans la version finale. Les fonctions et performances de la montre présentés dans cet article sont donc informatifs, mais il est fort possible qu’elles évoluent d’ici à la disponibilité définitive de la montre.

Présentations en vidéo

Je vous propose de découvrir la Polar Vantage V et ses principales caractéristiques en vidéo:

Charge et autonomie

La Polar Vantage V se recharge à l’aide d’un connecteur qui vient se positionner sur le dos de la montre.

Les électrodes du capteur cardio optique sont utilisés pour la recharge. Ce double usage du connecteur permet donc de s’affranchir d’un connecteur de charge dédié, qui avait par le passé posé des problèmes sur la V800 (connecteur propriétaire) ainsi que sur la M400 (port micro-USB).

Une charge complète de la batterie offre une autonomie annoncée par Polar de 40 heures en mode d’enregistrement GPS avec le capteur cardio optique activé. Évidemment, cette autonomie sera largement dépendante de différents facteurs comme le paramétrage du rétro-éclairage ou de la température.

Il n’est pas encore clair si la Vantage V supportera également un mode GPS plus « économique » comme il en existe un sur la V800, en diminuant la fréquence d’enregistrement GPS. Cette fonction est présente dans les écrans de Polar Flow lorsque l’on configure les profils, mais elle ne semble pas encore appliquée sur la montre.

Ergonomie

Polar a fait le choix de l’écran tactile pour le pilotage de la Vantage V. Pour autant, toutes les fonctions sont également accessibles via les 5 boutons situés sur les tranches de la montre. Le pilotage tactile peut donc être utilisée pour les opérations de la vie quotidienne, alors que les boutons pourront être utilisés lors des entrainements sportifs, lorsque utilisations des fonctions tactiles devient plus hasardeuses.

On accède aux éléments de type « widgets » en faisant défiler le cadran de l’heure depuis l’écran d’accueil. On passe ainsi d’un cadran neutre à celui de l’activity tracker:

Puis de la charge d’entrainement, de la fréquence cardiaque en continu et enfin de l’historique d’activité. Une fois sur un cadran, ou « widget » souhaité, on presse le bouton rouge central pour accéder aux détails du widget actuel.

Cette ergonomie est une petite nouveauté, Polar étant le premier fabricant à proposer une interface de ce genre. Après quelques temps à trouver ses marques, on finit par s’y faire et même à trouver un certain côté pratique à cette façon de concevoir l’ergonomie d’une montre de sport!

Fonctions sportives

Polar reste fidèle à sa ligne de conduite et propose avec la Vantage V une montre qui ne fournit pas des données à la pelle, mais qui se concentre sur des données fiables et importantes pour l’analyse et l’amélioration de l’entrainement. Alors il ne faut pas s’attendre à de réelles révolutions en terme de mesures de données, mais pour autant, cela ne veut pas dire qu’il n’y a rien de neuf dans cette montre.

La mesure de la puissance en course à pied

La Polar Vantage V est la première montre du marché à mesurer la puissance sans utiliser le moindre capteur externe. En effet, si Stryd propose la mesure de la puissance via un footpod ou Garmin au travers de ces ceintures HRM-Run ou du RD Pod, Polar a développé sa mesure en se basant exclusivement sur les données de la montre.

Par défaut, on trouve donc dans le profil de course à pied un écran spécifique avec les données de puissance. Il est également possible d’ajouter des champs de données personnalisés dans les différentes pages de données:

Comparaison entre les données de puissance de la Vantage V, Stryd et Garmin

Voici un comparatif effectué sur piste avec deux séries de 600m puis une accélération rapide sur 50m. On Y trouve les données du Stryd enregistrées par la fenix 5 Plus et les données de puissance enregistrées par la Polar Vantage V:

On y voit que globalement, la Polar Vantage V a estimé la puissance un peu plus généreusement que le Stryd. Ce n’est pas un problème dans le sens ou il n’y a pas actuellement d’unité dans la mesure de la puissance à pied. L’essentiel est que le capteur réagisse à l’augmentation et la diminution de puissance dans des proportions équivalentes. Et sur ce graphique, on se rend compte que la Polar Vantage V a clairement réagi de la même manière que le Stryd, aux mêmes moments et dans les mêmes proportions. A l’exception du 50m en sprint, ou la puissance sur la Polar c’est un peu affolée en montant à 900 watts.

Sur ce second comparatif, on trouve une course à allure modérée:

On y voit un peu plus de variations sur la mesure de la Vantage V. En effet, Alors que le Stryd est plutôt stable sur le second bloc par exemple, on voit que la Polar Vantage V a beaucoup plus varié. Dans les semaines à venir, je vais multiplier les comparaisons en incluant aussi les données de Garmin pour obtenir plus de données pour pouvoir avoir une conclusion définitive lors de la publication du test de fond en comble de la Polar Vantage V!

Les données de fréquence cardiaque

Polar continue évidemment à baser beaucoup de ses algorithmes sur la fréquence cardiaque. Les spécificités du capteur cardio optique de la Vantage V sont décrites en détail plus loin dans cet article.

On trouve évidemment les données de fréquence cardiaque comme des champs de données. La couleur de la donnée va changer en fonction de la zone de fréquence cardiaque dans laquelle on se trouve. On dispose également d’écran spécifiques:

Les autres profils sportifs

On retrouve sur la Vantage V les profils sportifs habituels de Polar Flow, et grosso modo donc les mêmes que l’on trouve sur la V800. J’ai par exemple réalisé une petite session de natation en eau libre avec le profil par défaut:

On note que le capteur optique est actif dans l’eau. Plus de comparatifs dans le milieu aquatique bientôt!

A côté de ça

Il y a encore quelques doutes sur les fonctions qui seront réellement disponibles dans la Vantage V lors de sa sortie, et les fonctions qui arriveront éventuellement ensuite. Pour commencer, Polar n’a pas intégré les fonctions de navigation qui étaient présentes dans la V800, il n’est donc pas possible de suivre un itinéraire avec la Vantage V.

Au niveau des segments Strava, également présents sur la V800, Polar a eu une réponse ambigüe. Ils ont répondu lorsque j’ai posé la question exactement ceci: « Nous ne pensons pas que les segments Strava en direct sur la montre seront présent lors de la sortie de la Vantage. Par contre, une mise à jour ultérieure amènera les segments en direct ou une fonction similaire… ».

Ce n’est plus un secret: Strava a annoncé que désormais, les nouveaux appareils qui seront compatibles avec les segments en direct devront être licenciés pour bénéficier de cette fonction. Cela avait été annoncé en même temps que les nouveaux abonnements Strava Summit. Il est donc fort probable que Polar cherche à éviter de devoir payer un certain montant par montre vendue à Strava parce qu’ils ont décidé d’y intégrer cette fonction. Alors est-ce que des équivalents aux segments Strava risquent d’arriver sur Polar Flow? C’est une piste plausible à mon avis. Affaire à suivre.

Le capteur cardio optique

C’est l’un des principaux arguments mis en avant par Polar sur cette série de montres Vantage: la précision du cardio optique. Polar a travaillé aussi bien au niveau de matériel que du logiciel pour améliorer au maximum la précision de ce capteur, qui ne ressemble à aucun autre. Son nom « officiel » est: « Precision Prime ».

On le voit bien sur la photo ci-dessus, les LED vertes que l’on a l’habitude de voir sur ce type de capteurs, mais on distingue aussi les LED de couleur rouge. Garmin a récemment ajouté une LED rouge sur le capteur de sa fenix 5X Plus et du Vivosmart 4, mais c’est pour mesurer l’oxygénation sanguine. Polar les utilise pour la mesure de la fréquence cardiaque. Enfin, on voit aussi 4 électrodes électriques qui vont permettre à la montre de savoir encore plus précisément si le capteur est en contact direct avec la peau et la position exacte du capteur. Cela devrait permettre au capteur d’être plus précis donc. Même dans l’eau, d’après Polar.

Dans l’eau, je n’ai pas encore de comparatif. J’en ai un, sur la piste, lors des séries de 600m (la même session que pour la puissance ci-dessus) et pour l’instant, je reste plutôt réservé sur l’amélioration de précision:

Encore une fois, c’est un seul comparatif. Mon jugement définitif reste réservé mais je dois bien dire que je m’attendais à de meilleurs résultats après les annonces confiantes de Polar par rapport à la précision. En tous les cas, des comparatifs plus complets seront effectués lorsque le logiciel de la Vantage V aura été finalisé.

Plus surprenant: Polar fait confiance à son capteur optique, même pour les activités en natation. La marque a donc décidé de retirer de la Vantage la compatibilité avec le signal 5kHz utilisé par la V800 pour enregistrer la fréquence cardiaque dans l’eau. Il ne reste désormais que le capteur optique pour mesurer la fréquence cardiaque dans l’eau. Quelles que soient les performances du capteur optique en milieu aquatique (comptez sur moi pour vous le dire en détail après quelques tests), il est dommage que l’on perde là une fonctionnalité.

Le GPS

La Vantage V est équipée d’un capteur GPS fabriqué par Sony (il s’agit su chip CXD5603GF). C’est la même puce qui équipe la Suunto 9 et l’Amazfit Stratos. Cette puce supporte les technologies GPS/Glonass/Galileo/Beidu, mais au lancement, la Polar Vantage ne tirera parti que des systèmes GPS et Glonass. Donc si Galileo n’est pas supporté lors de la sortie de la montre, ce système pourrait bien arriver par la suite. En deux jours, il m’a été difficile de comparer beaucoup de traces sachant que les seules séances de course à pied effectuées l’ont été sur une piste. Mais voici tout de même deux comparatifs.

Comparaison de trace 1: course à pied

Voilà la trace du retour de la piste d’athlétisme jusqu’à l’hôtel. Elle est comparée à la trace de la fenix 5 Plus:

Sur ce comparatif, la trace de la Vantage V n’est pas d’une précision absolue. De même que pour la fenix 5 Plus d’ailleurs. Notez que sur la partie gauche, nous avons quitté le chemin après le mur, ce qui explique pourquoi les deux traces sortent du chemin.

Comparaison de trace 2: natation en eau libre

Lors de mes premiers tests avec la Polar Vantage V, j’ai profité de m’éclipser quelques minutes pour une rapide séance de natation en eau libre dans la Tamise. Ce n’est pas que l’endroit était particulièrement sexy, mais j’ignorais alors si j’aurais l’occasion de retourner nager en eau libre rapidement avec la Vantage. Une petite natation de 400m, mais qui permet de se faire une idée de la performance du capteur GPS en eau libre. On y trouve en rouge la trace erratique de la Garmin fenix 5 plus et de ses problèmes de GPS, en vert la trace de la Vantage V, et en bleu la trace de la Suunto 9 que j’avais installée sur la bouée pour référence:

Retrouvez ce comparatif complet ici. On y voit que sur ce comparatif, la Vantage V est largement meilleure que la fenix 5 Plus qui continue à rencontrer des difficultés, en particulier dans ce mode de natation en eau libre…

La mesure de l’altitude

La Vantage est équipée d’un altimètre barométrique. Actuellement, il n’est pas possible de calibrer manuellement l’altimètre. J’en ai longuement discuté avec les gens de chez Polar, et bien qu’ils ne se soient pas engagés, ils vont réfléchir à proposer un tel calibrage. A mon avis, et en particulier sur une montre de cette gamme, le calibrage manuel est une fonction essentielle.

Je n’ai effectué que des courses à plat, sur la piste ou à ses alentours. Je reviendrai donc prochainement avec des comparatifs d’altitude entre la Vantage V et d’autres montres.

Plus de comparatifs

Lorsque j’effectue de nouveaux comparatifs de performance GPS / altitude / puissance / capteur cardio optique, je les ajouterai ici:

Les fonctions connectées et de suivi d’activité

On l’a vu plus haut, la Vantage V propose un activity tracker qui va décompter le nombre de pas et de calories. La montre peut également mesurer en continu la fréquence cardiaque.

On trouve dans la montre les informations de fréquence cardiaque maximum mesurée (aussi lors des entrainements) ainsi que la fréquence cardiaque de repos.

La montre sera également capable d’afficher les notifications du téléphone mobile ainsi que l’historique de ces notifications. Sera, car elle ne l’est pour l’instant pas encore, en attendant une mise à jour de l’app Flow Mobile qui l’activera. Mais tout ceci sera en place lors de sa sortie officielle.

On aurait bien aimé en voir un tout petit peu plus du côté des fonctions connectées pour une montre de 2018. Contrôle de la lecture de la musique du smartphone, widget d’altitude, de météo… Espérons que Polar nous livre des mises à jour intéressantes après le lancement initial de la Vantage!

Analyse de la charge d’entrainement et récupération

La Vantage V se veut experte en la matière. Grâce à la mesure de la puissance à pied, Polar peut intégrer la notion de stress externe à sa charge d’entrainement. Le stress externe, c’est le stress subit par les muscles. Le stress interne, c’est le cardio. En plus de ces deux éléments, l’estimation de la charge d’entrainement utilise encore en plus l’effort ressenti. C’est le feedback de l’athlète après la séance d’entrainement qui va indiquer son ressenti durant la séance de sport.

Tout ceci donne les indications de charge, et la montre va ainsi pouvoir donner des conseils sur la suite des opérations. Est-ce que je peux partir à nouveau pour une séance intensive ou vaut-il mieux que je récupère encore quelques heures? Pour le faire, Polar a inclut dans la Vantage V le test orthostatique. Il s’agit d’un test à effectuer idéalement le matin afin de mesurer la variabilité cardiaque et c’est, d’après Polar, le meilleur moyen d’obtenir un statut de récupération. Ce test, intégré à la Vantage V, nécessite l’utilisation d’une ceinture H10. En effet, la précision de lecture de la variabilité cardiaque à travers un cardio optique n’est pas suffisamment précise pour c type d’analyses. Ces fonctions de récupérations sont nommées Recovery Pro.

Ce type de tests est  particulièrement contraignant en rapport aux données « automatiques » d’autres montres, je pense en particulier à la fenix 5. Mais j’ai toujours trouvé les chiffres fournis par cette dernière comme particulièrement fantaisistes. Alors est-ce que le jeu en vaut la chandelle? Je vais passer les prochaines semaines à m’entrainer avec la Vantage et surtout à mesurer ma récupération pour le savoir. Particulièrement intéressant, j’ai un 70.3 prévu dans quelques jours ;-)

Pour une analyse continue et complète de la récupération, il faudra effectuer le test orthostatique au moins 3 fois par semaine, idéalement le matin au lever.

Un modèle qui succède à une montre de 2014

La Polar V800 est restée durant 4 ans et 5 mois la tête de gondole de la marque. Pour un produit technologique, c’est une éternité. Les marques qui renouvellent leurs modèles souvent le font tous les ans, celles qui le font de manière moins soutenue sortent une nouvelle version tous les deux ans. Et sans presque aucune communication de la part de Polar, de nombreux fidèles parmi les fidèles auront sauté le pas et choisi une montre de la concurrence. C’est dommage, mais c’est la faute de Polar. Je n’ai pas manqué de leur faire part de ceci. Et c’est vraiment dommage, quand on voit se qui se préparait depuis le temps chez les finlandais. Alors ne pas dévoiler d’infos importantes sur les caractéristiques sur la montre, on peut appeler ça de la stratégie de communication, mais ne rien communiquer du tout, j’appelle ça une erreur de communication.

Car désormais, de nombreux fidèles de Polar, leur V800 en rade ou pas, n’ont pas eu la patience d’attendre une hypothétique annonce. A mon avis, la date limite devait se trouver aux alentours du printemps. C’est là que j’ai reçu le plus de messages à travers le site me questionnant sur une éventuelle annonce de Polar. Et la plupart des personnes qui m’ont contactées m’ont ensuite dit qu’elles se dirigeaient vers Suunto ou Garmin, abandonnant, parfois à contre cœur, Polar.

Et maintenant que ces anciens clients ont déboursé il y a moins de 6 mois entre 300 et 600€/CHF, parfois plus, dans une montre GPS, difficile de croire qu’ils vont facilement revenir, en tout cas tout de suite, vers la marque finlandaise… Encore une fois, vraiment dommage quand on voit ce que Polar a désormais annoncé.

Prix et disponibilité

Ne reste qu’à parler argent. La nouvelle Polar Vantage V sera disponible au prix de 499€/629.90 CHF en version de base ou 549€/699.90 CHF avec la ceinture Polar H10. Elle sera disponible en blanc et en noir ou orange. La date de disponibilité est aujourd’hui établie au 26 octobre.

Mon avis après quelques heures d’utilisation

Après avoir passé 24 heures avec la Polar Vantage V, mon avis sur la montre est partagé. Après avoir pris la montre en main, on découvre une montre au design soigné et plutôt réussi à mon avis. Le design de l’interface logicielle est sobre également.

Rapidement, lorsqu’on navigue dans les widgets ou dans les menus, on ressent une petite frustration quant à la limitation des fonctions de la montre par rapport aux possibilités offertes par d’autres modèles disponibles sur le marché. Au niveau des fonctions « annexes » à l’entrainement sportif, Polar n’a pratiquement rien ajouté par rapport à la V800: pas de contrôle de la musique sur le smartphone, pas de widgets supplémentaires, pas de possibilités d’ajouter de complications sur l’écran de l’heure et pas de watchfaces supplémentaires.

Lorsque l’on démarre une activité sportive, on retrouve alors tout le savoir faire de Polar. L’organisation et le paramétrage des profils d’activités s’effectue par l’interface web de Polar Flow ou via l’app Flow Mobile. On glisse et réorganise ses champs de données, on déplace les profils sportifs pour les organiser comme on le souhaite, bref, c’est facile. C’est le gros point fort, à mon avis, des montres de Polar.

Mon avis est partagé donc car mes attentes, comme celles de nombreux fidèles de la marque, étaient grandes. Et soyons honnête, j’en attendais un peu plus. Je n’attendais pas de la part de Polar de fonctions non sportives extravagantes mais j’avais un mince espoir de voir la musique arriver sur au moins un des modèles, quelques fonctions connectées et pourquoi pas la cartographie. En fait, j’attendais au moins l’une ou l’autre de ces fonctions…

La stratégie centrale de Polar n’a donc pas bougé d’un pouce. On fait des montres sérieuses pour le sport et les sportifs qui veulent quelque chose de performant pour leurs activités sportives et leur progression. Ceux qui veulent de la musique achèteront une Apple Watch. Mais aujourd’hui, le sportif le plus sérieux peut apprécier d’avooir des fonds de cartes sur sa montre. Peut être que même Sebistian Kienle qui vante les mérites de cette nouvelle montre, aime parfois s’entrainer en musique… A certains niveaux, j’ai l’impression que les bureaux de Kempele sont un peu déconnectés du monde.

Et maintenant ?

Comme annoncé en début d’article, cet aperçu de la Vantage V a été effectué en ayant eu la montre entre les mains une journée et demi. C’est donc trop court pour en faire un test complet. Lorsque la montre sera disponible avec un firmware final, je rédigerai comme d’habitude un test complet, « de fond en comble ». En attendant, vous trouverez sur les différents réseaux sociaux de nakan.ch mes différentes expériences avec les Vantage V et M.

La discussion continue

Pour rester informé au plus près de l'actu du site et du marché:

Le compte Twitter: Actu, tendances, nouveautés, rumeurs, avis. Pour vivre l'actu du sport connecté au quotidien!
La page Facebook. Evenements, concours, actualité, bons plans. Chaque jour, la page Facebook de nakan.ch compte un peu plus de fans. Rejoins-là toi aussi!
La chaîne Youtube pour retrouver présentations, tutos, reportages ou interviews.
Le compte Instagram. L'actu du site et de ses coulisses en photos! Ne manque pas les stories pour être le premier informé des nouveautés ;-)

Newsletter

Restez connecté et ne ratez aucune nouveauté grâce à la newsletter!

Transparence totale

Pour découvrir ces montres en exclusivité, j’ai été invité par Polar pour un événement de lancement produit en Angleterre en début de semaine. C’est à Windsor précisément qu’avait lieu ce lancement avec des journalistes et blogueurs du monde entier. Mon invitation est arrivée au début du mois de juillet. C’est Polar qui a pris en charge les frais de voyage depuis Zurich, à savoir vol et hébergement. J’ai de mon côté payé le reste du déplacement ainsi qu’une nuit d’hôtel à Zurich à cause d’un retour trop tardif. Après avoir accepté l’invitation, j’ai signé un accord de confidentialité, m’engageant à ne pas divulguer de détails sur les montres annoncées avant le lancement officiel. Tout ceci est habituel dans le cadre d’un lancement de produit.

En aucun cas, je n’ai signé ou je me suis engagé sur le contenu des articles, vidéos et autres avis qui sont publiés ici. J’ai gardé la liberté totale de mes propos et jugements sur les produits présentés. Ce blog est et restera complètement indépendant et personne n’a d’influence sur le contenu qui y est publié.

50 commentaires pour “Tout savoir sur la montre multisport Polar Vantage V

  1. Quel est ton sentiment sur la maturité du produit (HW et FW)? Ont ils appris du lancement chaotique de la V800? ( j’étais un early adopter)
    J’avais entendu parlé d’une nouvelle plateforme lancée en parallèle, as tu des infos?

    1. Salut!

      Au niveau matériel, cette montre me plait beaucoup. Elegante, fine, elle semble robuste avec l’utilisation de matéraux nombres et un boitier métallique. L’écran tactile est fluide et réactif et la lisibilité est bonne, bien que légèrement moins de contraste que sur le LCD noir/blanc de la V800, ce qui est normal.

      En terme de logiciel, il reste des paufinement à faire au niveau de l’UI en général, mais c’est normal, c’est une version BETA. Ce qui est implémenté me plait, l’interface est simple et efficace. il manque des fonctions aux profils sportifs mais la plupart vont arriver dans les semaines à venir: calibrage de capteurs de puissance, entrainement fractionnés, configuration de la taille de la piscine. Ce sont des trucs évident qui arriveront bientôt et que je testerai évidemment au cours des prochaines semaines dès que ces options seront dispo.

      Il manque deux ou trois détails dans le menu, le chrono simple, le compte à rebours, et deux ou trois détails mais Polar devrait également les ajouter prochainement. Ce qu’il me manquera par rapport à la V800, comme expliqué dans l’article, c’est de suivre un itinéraire ou les segments Strava en direct. Pas essentiel mais sympa.

      Je pense sincèrement que cette montre est prometteuse et qu’il y aura moins de frustration au lancement qu’avec la V800 si Polar implémente réellement toutes les fonctions qu’ils ont promises en début de semaine avant le lancement.

      Sportivement.

  2. bonjour Greg,

    Enfin l’attente a vraiment été trop longue,
    je veux croire que les techs de chez Polar vont faire évoluer le firmware afin d’avoir le suivi d’itinéraire et le retour au point de départ en mode petit Poucet.

    encore une fois mille fois merci pour ton rapide retour d’expérience,

  3. L’histoire nous apprend qu’il faut être patient, donc à voir l’evolution Du produit. Mais esthétiquement réussit ( a première vue ).
    Merci Greg pour ce retour et ton impartialité. On attendra la suite comme d’hab!

  4. Merci beaucoup pour votre travail. Avez-vous pu tester sa capacité à dérouler des entrainements pre-programmés comportant plusieurs étapes avez des zones cibles?

    Je m’attendais à une montre conçue spécifiquement pour l’entrainement sportif et dépourvu donc de certaines fonctionnalités un peu ‘gadget’ que l’on trouve sur les Garmin. Mais là je ne vois pas trop l’avantage par rapport à ma 935.

    1. Bonjour,

      Non pas encore, ces fonctions de suivi d’entrainement arriveront dans une version logicielle qui sera disponible dans environ deux semaines. Cela sera avant la commercialisation de la montre et sera abordé dans le test de fond en comble qui sera publié lorsque le logiciel final sera disponible.

      Sportivement.

  5. Merci pour ce retour. Malheureusement comme tu le précises Polar a trop attendu pour la sortir (ou tout du moins l’annoncer), du coup je suis passer sur une 935 depuis avril en remplacement d’une Polar V800 non sans regret à cause principalement de la précision GPS : Toujours au poil sur la V800 et pas top top sur la Garmin où il est impossible de se fier à l’allure instantanée contrairement à la V800.

    Du coup il serait intéressant de comparer la précision GPS avec la V800 également pour s’assurer qu’il n’y a pas eu de régressement sur ce point.

    Autre remarque/demande, pourras tu faire le comparatif cardio avec l’OH1 qui est à mon sens le meilleur compromis confort/précision actuellement?

    Sinon la nouvelle montre me semble une belle proposition même si il manque la navigation (à voir si elle sera ajoutée) et on prend rapidement gout aux applis/cadran/widget/champs connect IQ de Garmin.

    Merci d’avance pour le test complet (comme toujours!!)

    1. Salut!

      Tous les tests comparatifs sont prévus pour les semaines à venir. J’ai prévu de comparer les deux Polar à diverses montres actuelles ainsi qu’à la V800. Oui, je vais aussi intégrer le OH1 aux comparatifs.

      Sportivement.

  6. Merci pour ce test une fois de plus très complet.
    Je suis très déçu par cette nouvelle Vantage… Pas beaucoup d’apports par rapport à la V800 et même des régressions.
    Plus de suivi de traces, plus de calibrage manuel de l’altitude (un non sens pour nous qui habitons en montagne ou pour les « traillers »).
    Pour les fanatiques de Strava, le manque sera aussi certainement rédhibitoire. Par contre des segments dans PolarFlow ça serait très intéressant.
    On pouvait penser que Polar allait frapper un grand coup pour éviter de terminer l’hémorragie des fidèles de la marque, mais il n’en est rien…
    En attendant, je vais garder ma V800 et ensuite on verra, car la concurrence est grande sur ce segment.
    Dommage aussi que la Vantage M n’ait pas un altimètre barométrique…

  7. Salut !

    Merci Greg pour ce retour.
    Ce midi, la première chose que j’ai fait c’est de comparer la Vintage V avec la V800 sur le site de Polar.

    première constatation: Des régressions à tout va !
    Les pires pour moi sont:
    – L’itinéraire GPS que l’on peut suivre
    – Les notifications Smartphones
    – La température (bah ouai, moi j’aimais bien voir la T°C quand je roule en vélo pour comparer entre « en haut du col » et « en bas » :-/)

    Puis ce que je retiens aussi, c’est qu’elle a pris 100-150€ de plus que la v800, que le « nouveau chargeur » n’est toujours pas compatible avec les anciens/ou l’USB.

    Bref un peu (bcp) déçu. J’espère que les MAJ vont arriver très vite car je pense que je quitterais l’écosystème Polar (à la maison il y a v800, Balance, et m600 pourtant).

    Ah si j’oubliais, le pire du pire:

    Comment en 2018, après +4ans d’attente, on peu proposer un produit qui n’affiche pas complètement les mots sur l’écran ?
    Les phrases sont coupées !!!

    J’ai recollé le verre de ma v800 ce matin et changé le bracelet hier soir.
    Soit ma v800 tient le coup et je pense que je partirais sur le OH1 soit j’irais chez Garmin…

    Merci en tous cas !
    Niko

    1. Salut Niko,

      Après discussion mardi avec les gens de Polar:
      – Le capteur de température est présent dans la Vantage V, il s’agit du capteur combiné baro + température. La fonction n’est juste pas activée tant que les algos ne sont pas suffisamment fiables à leur goût.
      – Les notifications du smartphone vont arriver, normalement avant la fin de l’année, au pire début de l’année prochaine. Pour iOS, cela risque d’arriver plus rapidement que pour Android.
      – A décharge de Polar, aucune montre du marché n’utilise un chargeur « standard ». Ils ont essayé avec la M400 et cela n’a pas fonctionné, tout le monde s’est plaint.

      Les traductions des mots sur les écrans sont encore en cours de finalisation, et les visuels présentés vont évoluer avant le lancement définitif. Je le rappelle encore une fois, il s’agit d’une version beta.

      Pour le reste, je suis d’accord. Dommage pour l’abandon du suivi de traces GPS.

      Sportivement.

    2. Tu as recollé le verre comment ?
      Le verre de la mienne se décolle de plus en plus….
      J’espère que côté fiabilité (et surtout colle) ils ont fait des progrès….

      1. A la SuperGlue 3 après au moins 1h de manucure du verre, des crasses, ect… à coups de dissolvant, coton tiges, ect… :-)
        C’est moche de chez moche mdr mais ça fait le taf !

        En colle, il faudrait prendre une à base de GEL et donc liquide afin de faire comme un joint.

        Pour le moment, elle tient sous la douche :-)
        ++

  8. Merci Greg pour ces Infos!
    J’ai bien fait d’attendre un peu lorsque l’altimètre de ma vieille V800 a lâché…
    Pour ma part, une montre est un outils d’entrainement, donc doit être précis et efficace, et pour la précision, Polar est au top ( et je prendrai la H10)

    Pas de Segment Strava, pas de carte … pas grave, pas besoin de ces Gadgets, je sais où je vais lorsque je m’entraine :-)

    Reste à voir les comparatifs avec l’ancienne V800+ceinture cardio

  9. Merci beaucoup
    Mon vendeur me dit beaucoup de bien de la Spartan sport wrist qui est dans les mêmes prix. Sauf erreur de ma part, vous n’avez pas testé spécifiquement cette montre. Pensez vous le faire et proposer par la même occasion un comparatif avec la vantage V?

  10. Utilisateur de Polar depuis des années, j’en ai usé du Polar et je suis très déçu de ma V800 .
    Elle à 3 ans. Elle tiens très mal la charge depuis quelques temps.
    Le transfert vers Polarflow est toujours un parcours du combattant avant qu’elle trouve la synchronisation. Même la synchronisation est de plus en plus longue. Pourtant mon activité sportive est plus réduite qu’avant ;)
    J’attend maintenant que ma V800 arrive à bout de souffle et lorsque je la changerai je regarderai vers la concurrence.

      1. Toujours pas 5 ou 6 données, dommage. L’écran est peut-être trop petit pour une bonne lisibilité ?
        Une bonne chose si certains points manquants reviennent lors de mises à jour et surtout avant la mise en vente du produit. Polar devrait être clair dès maintenant sur ce qui sera implémenté ou pas…
        Dommage aussi que Polar n’ait pas donné une montre pratiquement finalisée lors de sa présentation. Ce n’est pas très bon pour l’image de la marque et des produits…

        1. Prenez nos V800 en exemple : il lui manquait bcp de fonctions à ses débuts mais polar à continué le développement les mois qu’ont suivi sa sortie pour aboutir à un produit encore efficace aujourd’hui ! D’autres marques sortent de nouveaux modèles après 18mois…
          Je me retrouve plutôt dans polar qui développe un produit qui s’inscrit dans la duree.

  11. Hormis le design vraiment réussi, quoi qu’ayant succombé aux sirènes de la groooooooossse montre ronde, je crois que je vais continuer a faire confiance a ma simplissime et démoniaque V800 jusqu’à ce qu’elle m’abandonne un jour.
    Le prix d’une fenix 5 machin avec plein de fonctions en moins, (on pourra trouver des v800 neuves à la moitié du prix d’annonce) un capteur cardio pas encore complétement au point, pas de suivi de gpx, un affichage carré tronqué dans un écran rond… et pas vraiment de fonction en plus hormis le tactile, qui n’apporte rien sportivement.
    A suivre mais de tout ce que j’en vois je n’ai vraiment pas envie de lâcher 500 euros maintenant sans savoir quand les fonctions manquantes seront upgradées.

    1. et en regardant la montre sur les photos, je trouve finalement le cadran bleuté (en tout cas qui ressort bleuté) gradué très moche.
      juste noir avec 4 graduations rouge en filigrane, pour reprendre la couleur du bouton, aurait été bien plus classe.
      Bouhhh ce détail de design de montre chinoise a 10 balles
      sur les visuels de polar on ne le remarque pas, mais sur les photos en lumière réelle, on ne voit que ça.

  12. bonjour,
    un petit message pour polar;
    integration des la cartographic ( a minima le suivi de la trace), c’est obligatoire. combien de route sympa j’ai decouvert comme ca!
    deja demandé a polar sur une hypothétique mise a jour de la V800: commande du defilement des écrans via les bouton sur le dessus des manettes Di2. pas eu de reponse
    ceci m’amène a une question: y aura t il encore des mises a jour sur la V800?
    en tout cas je garde ma V800 encore un peu

  13. Bonjour Grégory, sais tu s’il y a une future exploitation possible des données du H10 avec la Vantage V : temps de contact au sol, fréquence de pas, ou autre ?

    1. Bonjour Loïc,

      La ceinture H10 est supportée par les deux modèles de Vantage pour la mesure de la fréquence cardiaque ainsi que la mesure de la variabilité cardiaque pour les tests de récupération.

      Toutefois, Polar n’a pas indiqué qu’ils utiliseraient la H10 pour d’autres mesures, en tout cas pour l’instant. Donc ça n’est pas prévu comme fonction lors du lancement de la montre, ni actuellement listé comme une fonction à venir.

      Sportivement.

  14. Bonjour,

    Je fais partie des adeptes de Polar puisque ma première montre était une polar edge (1994).
    Je fais partie également de ceux qui ne sont pas partis à la concurrence. J’ai une polar V800 et je pratique beaucoup le trail.
    Ce que j’ai trouvé sympa dans la V800 était le suivi d’itinéraire, super important pour découvrir de nouveaux chemins. On dessine sur la carte, on injecte dans la montre et on n’a plus qu’à suivre. Les fonds de carte ne sont pas forcément indispensables. On peut toujours avoir un bout de carte dans le sac au cas où ou un téléphone avec une appli dédiée. (Mais vraiment si on est perdu !!!)
    Malheureusement, d’après ce que tu présente, Polar ne remettrait pas cela dans sa montre haut de gamme ? Je trouve cela vraiment dommage et si cela se confirme, je ferai alors partie des gens qui auront attendu et qui sauteront le pas pour aller à la concurrence. Car en effet, la garmin ou la suunto le permette.

    Si tu as un peu d’influence, n’hésite pas à faire remonter chez Polar, cela ne doit pas être si compliqué de réintroduire ces fonctions.

    Merci pour toutes ces infos et en attente du test complet !

    Sportivement

  15. Je salut ton courage et ton professionnalisme pour avoir eu la motivation d’aller te mettre dans la tamise ! La combinaison devait sentir bon dans la valise pour le retour !

  16. Bonjour Greg, sais-tu si Polar a gardé le soft de ces précédentes montres ou est reparti de zéro ?
    Cela pourrait expliquer les fonctions qui ne sont pas encore implémentées.

      1. Cela explique certainement que certaines fonctions soient encore manquantes.
        J’aurai pensé que Scratch soit un peu limité pour une utilisation professionnelle, c’est un langage de programmation didacticiel.

          1. « From scratch », ça prête à confusion car Scratch est un univers de développement basé sur des « briques » :-D
            Je comprends mieux, car le code une fois compilé est alors lourd et non optimisé…
            Donc, les programmeurs des V et M ont toute la latitude nécessaire pour faire évoluer ces montres et Polar garde des compétences en interne.

            1. En effet. J’entendais par « from scratch » qu’ils avaient ré-écrit du code de zéro, le langage n’étant à priori pas « scratch ». Je ne sais pas quel langage il s’agit, mais un expert doit pouvoir le trouver à partir de leur première vidéo de teasing car les screens sont des originaux!

              Sportivement.

  17. Est-ce que l’écran peut pivoter de 90° (le contenu bien-sûr) ? C’est pour savoir si il sera possible d’accroché la montre sur la potence de mon vélo

    1. Je ne vais pas répondre à la question, bien que je suppose que celle-ci soit négative…

      De toute façon, il vaut mieux déporter la montre sur un support en avant du guidon. Autrement les données ne sont vraiment pas bien lisibles en plein effort.
      En cherchant « gub g-329 » sur « La baie », on trouve des supports de très bonne qualité (le mien à 5 ans). Il faut ensuite compléter par un « support vélo universel » Polar.

      1. Dommage, car ca ne doit pas être si compliqué à coder…

        Aujourd’hui j’ai mon compteur de vélo fixé sur la potence, et je n’ai pas de mal à voir les informations.
        J’aurai bien aimé utiliser le même emplacement…

    1. Oui elle l’est. J’ai vu passer le capteur dans les réglages lorsque j’en couplais d’autres. Je ne l’ai pas ajouté car je voulais justement comparer les données mais à priori si le Stryd est couplé, il devrait outrepasser la mesure interne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.