Le brassard cardio optique IGPSport HR60 testé de fond en comble

promotion Promotion en cours: Les soldes ont commencé chez i-run! Profitez de nombreux bons plans sur le cardio GPS, l'électronique et tout le reste aussi!

Aujourd’hui, l’offre en terme de brassards cardio optique sur le marché est large et variée. Sur ce site, on a déjà parlé du Wahoo TICKR Fit, du Polar OH1 ou encore du Scosche Rythm 24. Mais ces brassards sont proposés à des prix encore assez élevés, en comparaison du prix des ceintures traditionnelles. Une marque chinoise, connue pour ses capteurs bon marché, se lance à l’assaut du segment des brassards cardio. Cette marque, c’est IGPSport. Avec le HR60, la marque tente de démocratiser ces accessoires, sans avoir à (trop) casser la tirelire. Mais la précision et la qualité sont-ils au rendez-vous ?

A propos de ce test

Ce test a été effectué avec mon propre brassard IGPSport HR60. Pour tous les détails sur ma politique de publication, rendez-vous sur cette page. Ce billet n’est pas sponsorisé, comme aucun de mes billets d’ailleurs. Ce test a été initialement publié le 18 juin 2019.

Ou l’acheter ?

Le brassard IGPSport HR60 est désormais disponible sur quelques sites Internet. Vous pouvez l’acheter là où vous le souhaitez! Mais si vous l’achetez sur amazon.fr en utilisant ce lien, vous me soutenez pour la réalisation de futurs tests de matériel sur le site! Et cela ne vous coûte rien de plus!

Le grand déballage

Pas de grande surprise lors du déballage du HR60. Le packaging est simple et indique clairement à quoi on va avoir à faire:

En ouvrant le packaging, on retrouve le brassard lui-même. Notez que le modèle présenté ici est fourni avec un strap rouge, mais que le modèle est également disponible dans un plus sobre noir/anthracite ou en bleu. Sous la seconde partie en carton, les quelques petits accessoires:

Une fois complètement déballé, voici le contenu du pack:

Le contenu complet est donc le suivant:

  • Le module HR60 est le strap textile
  • Le guide de démarrage rapide
  • Un câble micro-USB
  • Un clip de chargement

Autonomie et recharge

Le brassard IGPSport HR60 est équipé d’une batterie interne inamovible qui se recharge à l’aide d’un socle fourni. Le fabricant annonce une autonomie allant jusqu’à 20 heures. Je n’ai pas validé cette autonomie, sachez simplement que le brassard a parfaitement assuré consécutivement une séance de course à pied d’une heure et demi, puis le lendemain, 4h de vélo, et enfin le jour suivant une heure supplémentaire à pied.

On charge le HR60 en le fixant sur le clip de charge, en veillant à aligner correctement les deux contacts métalliques sur ceux du chargeur. Ensuite, on connecte le câble micro-USB au clip. La charge s’effectue avec un port d’ordinateur ou un chargeur USB mural de smartphone. La LED (discrète) du capteur clignote en rouge pendant la charge. Une fois terminée, elle reste fixe en bleu.

Qualité de construction et strap

Le module lui-même est étanche selon la norme IPX7. Il résiste donc à la transpiration ou à la pluie, mais il n’est pas recommandé de l’utiliser pour nager. Comme il ne propose pas de fonctions spécifiques pour les sports aquatiques, cela ne sera pas trop un problème. Pour le reste, la construction a l’air plutôt correcte et normalement robuste. Le bouton semble « cliquer » de manière plutôt nette, il ne devrait donc pas poser rapidement de problèmes de contacts.

Le seul reproche que je peux faire au module est la faiblesse de la LED. En pleine lumière, difficile de dire si elle est allumée ou non. De plus, comme on le verra plus loin, elle indique également la fréquence cardiaque d’un coup d’œil mais de ce fait, est presque inutilisable.

Quant au strap, il ressemble à s’y méprendre à celui du Wahoo TICKR Fit, qui avait tendance à plutôt mal vieillir. Est-ce que IGPSport a rectifié le problème en proposant un strap plus durable? Difficile pour moi de le dire après deux semaines de test. Mais sachez simplement que durant mes tests il a été confortable, facile à ajuster, et n’a pas posé le moindre problème d’irritation ou d’allergie.

Le IGPSport HR60: compatible ANT+ et Bluetooth Smart

Le brassard IGPSport HR60 est compatible ANT+ (c’est indiqué sur le packaging) et Bluetooth Smart (là par contre, l’information ne figure pas…). C’est un atout en terme de compatibilité d’utiliser les deux systèmes de diffusion. Il pourra ainsi être utilisé aussi pour les apps sur smartphone ou Zwift, pour ne citer qu’eux, en plus des montres et compteurs compatibles ANT+.

J’ai testé le IGPSport HR60 avec des montres Garmin (Forerunner 45, fenix 5 Plus, Edge 130) mais il ne devrait poser aucun problème avec n’importe quel appareil supportant ANT+. J’ai également effectué une séance avec le capteur connecté en Bluetooth Smart sur la fenix 5 Plus afin de valider aussi ce protocole.

Pas de mode autonome

Contrairement au brassards de Polar ou de Scosche, le HR60 d’IGPSport n’est pas muni de mémoire interne pour enregistrer les séances d’entrainement réalisées en mode autonome. Il faudra donc obligatoirement utiliser une montre ou un compteur cycliste avec le brassard, à l’image du TICKR Fit de Wahoo.

Reste une fonction, mais difficilement utilisable, permettant d’utiliser la LED pour identifier sa fréquence cardiaque. En effet, la LED va changer de couleur en fonction de la fréquence cardiaque mesurée. Rouge: inférieur à 130bpm, bleu: entre 131 et 160bpm et violet: supérieur à 160. Mais il y a deux problèmes avec cette fonction:

  • Le premier c’est la faiblesse de la LED qui la rend illisible à la lumière du jour
  • Le second, c’est le fait qu’il n’est pas possible de programmer ses propres zones de fréquence cardiaque, par exemple via une app.

Comment le porter ?

Comme tous les autres brassards, il est possible de le porter sur l’avant bras ou sur le biceps. En général, les fabricants recommandent idéalement de le placer sur l’avant bras pour de meilleurs résultats. De mon côté, je n’ai pas noté de grandes différences entre les deux positions, sur aucuns des brassards que j’ai testés.

Comparaison de performance de mesure

Mais l’essentiel me direz-vous, c’est la précision. En effet, si l’on cherche un brassard cardio optique, c’est d’une part pour se passer de ceinture traditionnelle, et d’autre part pour obtenir des résultats plus précis qu’un capteur poignet. Même si on sait que remplacer une ceinture traditionnelle n’est pas toujours possible.

Voici mes résultats de comparaison entre le capteur IGPSport, le cardio optique de différentes montres et une ceinture traditionnelle.

Comparatif 1: Course à pied en edurance

Lors de cette course à pied, j’ai utilisé la Garmin Forerunner 45 couplée au brassard HR60, la Suunto 5 et la Forerunner 945 avec leur propre capteur cardio, et la fenix 5 Plus avec la ceinture HRM-Tri pour référence. Lors de ce comparatif, j’ai porté le HR60 sur le biceps.

Hormis quelques sortie de mesures par la Suunto 5 en début d’activité, on constate que les mesures ont été plutôt proches et cohérentes pour tous les capteurs. En particulier, les courbes bleues (IGPSport HR60) et vert clair (ceinture HRM-Tri) sont identiques à une seule exception entre 2500 et 3000 secondes.Lorsqu’on zoome sur cette section en particulier:

On voit ce seul décrochage du capteur HR60. Sur le pic sur la fin du graphique, on constate aussi la latence de lecture des cardios optiques par rapport à la ceinture.

Comparatif 2: Mesure sur le VTT

Sur le VTT, les vibrations peuvent rendre la lecture de la fréquence cardiaque par un capteur optique plus compliquée. C’est clairement le cas sur les cardios poignet intégrés aux montres, mais cela peut aussi être le cas pour un brassard. Sur cet entrainement, j’ai porté le HR60 sur l’avant-bras. Voici la courbe générale de cet entrainement:

Du fait de la plus longue durée et de la différence de mesure, on lit un peu plus difficilement les différences. Mon on notre déjà que la courbe bleue de la Forerunner 945 ainsi que la courbe violette de la Suunto 5 et leur cardio poignet sont souvent loin du compte.

Les deux autres courbes (HR60 en vert et HRM-Tri en rouge) sont plus proche. Cela se confirme sur le premier zoom:

Ce zoom nous montre que le brassard IGPSport HR60 lisse beaucoup les données par rapport aux mesures de la ceinture. Mais globalement, la courbe suit bien la même tendance lors de chaque changement de rythme. Sur le second zoom sur une autre section, même constat général:

Sur la dernière partie de ce zoom lors d’un montée de fréquence cardiaque, on voit le HR60 « hésiter » et faire des vagues alors que la ceinture monte plus régulièrement. On constate également la latence plutôt importante dans la réaction à la montée de fréquence cardiaque.

Comparatif 3: mesure sur le vélo de route

Un autre comparatif sur le vélo, mais cette fois-ci sur le vélo de route. On s’attend en général à ce que cet exercice soit plus facile pour un cardio optique que sur un VTT, mais en l’occurrence, ça n’a pas été le cas ce coup-ci. Le brassard était porté sur l’avant-bras:

On le voit tout dee suite, sur la première moitié de l’exercice, la courbe verte (HR60) décroche de manière fréquente et importante par rapport à la référence en rouge (ceinture HRM-Tri). Ce n’est pas la seule, la Suunto 5 est également à côté… Mais sur la seconde moitié, on retrouve une précision bien plus acceptable.

Sur le premier zoom, sur le milieu de la sortie, voici que ce l’on peut voir:

La courbe rouge (HRM-Tri) monte pour se stabiliser à 160. La courbe bleue (Forerunner 945) suit 20 secondes plus tard, puis la courbe verte (HR60) plus de 2 minutes plus tard! Long comme temps d’adaptation… Sur le second zoom, sur la partie suivante, on retrouve un fonctionnement plus cohérent:

Dommage que la première partie de la sortie ait été si mal analysée par le HR60, carr la confiance s’errode malgré tout de manière importante après un tel raté…

Comparatif 4: intervalles en course à pied

Le test définitif est celui des intervalles. Le rythme cardiaque augmente très rpaidement et les amplitudes sont importantes. Les capteurs cardio optiques sont encore une fois mis à forte contribution lors de ce type d’exercices. Durant ces 6 répétitions en côte, j’ai porté le HR60 sur l’avant bras. Voici le résultat global de la séance avec les capteurs cardio optique d’autres montres et la cinture H10 en référence:

Globalement, on constate que les capteurs ont donné des résultats très cohérents sur la première et la dernière partie. Mais c’est bien dans les répétitions que les problèmes ont commencé… Si on regarde en détail les répétitions, voici que ce l’on observe:

La Vantage V et sa ceinture H10 ont mesuré les fréquence les plus élevées. Les capteurs optiques, dont le HR60, n’ont pas mesuré la FCMax de cet entrainement correctement, sauf peut-être sur la dernière répétition.

Si la FCMax est problématique à différents niveaux sur tous les capteurs optiques, c’est la baisse de fréquence cardiaque qui a encore posé le plus de problèmes aux capteurs poignets des Garmin Forerunner 945 et 45. Le HR60, avec la latence déjà observée plus haut, a lui plutôt correctement mesuré la baisse de fréquence entre les répétition.

Conclusion sur la précision

Comme pour les autres brassards cardio optique testés jusque là, je constate que le HR60 est meilleur qu’un capteur cardio poignet, mais moins précis qu’une ceinture traditionnelle. Il a globalement obtenu de bons résultats là ou la fréquence cardiaque ne s’envole pas, sauf sur la première moitié de la sortie cycliste…

Ma recommandation reste donc la mêmes avec le HR60 qu’avec les autres brassards: si vous ne supportez pas la ceinture, préférez un brassard à la mesure optique au poignet. Tentez malgré tout de comparer lors des premières utilisation les performances avec une ceinture traditionnelle pour trouver le meilleur positionnement. Et préférez en tous les cas la ceinture pour les séances très qualitatives basées sur la fréquence cardiaque!

La discussion continue

Pour rester informé au plus près de l'actu du site et du marché:

Le podcast: Des épisodes de 30-40 minutes sur des thématiques de fond, sur l'entrainement, la technologie, l'alimentation ou bien d'autres sujets encore. A écouter sans modération!
Le compte Twitter: Actu, tendances, nouveautés, rumeurs, avis. Pour vivre l'actu du sport connecté au quotidien!
La page Facebook. Evenements, concours, actualité, bons plans. Chaque jour, la page Facebook de nakan.ch compte un peu plus de fans. Rejoins-là toi aussi!
La chaîne Youtube pour retrouver présentations, tutos, reportages ou interviews.
Le compte Instagram. L'actu du site et de ses coulisses en photos! Ne manque pas les stories pour être le premier informé des nouveautés ;-)

Newsletter

Restez connecté et ne ratez aucune nouveauté grâce à la newsletter!

Conclusion

Le brassard IGPSport HR60 affiche une étiquette de prix intéressante (grosso modo 20€ ou $ de moins que la plupart des produits concurrents). Sur quasi tous les comparatifs, la précision a été à la hauteur des attentes d’un brassard cardio optique. Mais il y a quand même eu quelques ratés… Autres craintes: le HR60 n’est pas utilisé avec un app, et il n’est donc pas possible de mettre à jour son logiciel interne. Lors de mes tests, j’ai constaté une latence supérieure à celle des autres brassards du marché. Et ce problème ne sera pas « corrigé » à l’avenir au vu de la probable impossibilité de mettre à jour son logiciel. Second point faible à mon avis: l’absence de connectivité Bluetooth Smart.

En règle générale, je recommanderai le brassard HR60 aux personnes qui veulent un capteur plus précis que celui de leur cardio optique sur la montre. Mais on voit que la précision n’est pas à 100%. La moyenne de fréquence cardiaque pour la plupart des séances testées était très proche de cette de la mesure de la ceinture, mais les données instantanées peuvent largement varier. C’est lié à la latence importante de ce brassard et de ses quelques erreurs de lecture. Pour les séances de fractionnés ou la fréquence cardiaque varie rapidement de manière importante, il ne sera à mon sens pas approprié dans la plupart des cas.

Notez enfin que les capteurs cardio optique réagissent différemment sur chaque individu, et que d’autres utilisateurs peuvent obtenir des résultats complètement différents des miens!

J’ai aimé ou pas aimé

Sur le IGPSport HR60, j’ai aimé:

  • Le prix très compétitif
  • Le strap confortable et facile à ajuster (à voir niveau durabilité)
  • Le poids plutôt léger du capteur et du strap

J’ai moins aimé:

  • La LED trop faible en situation de forte luminosité extérieure
  • La précision et la latence qui pourraient être meilleures même à ce prix

Supporter ce site pour de futurs articles

Vous souhaitez acquérir le produit testé dans cet article? Cet article vous a été utile? Vous pouvez aider le site en l'achetant via l'un des liens partenaires ci-dessous. Vous pouvez utiliser les liens suivants pour aller sur les sites amazon.fr, i-run.fr ou Wahoo Fitness Europe. En passant par les liens ci-dessous, une petite commission est versée au site, ce qui me permet de continuer à vous offrir un contenu de qualité! Les prix sont mis à jour une fois par jour. Vous pouvez configurer des alertes de prix grâce au comparateur pour être informé automatiquement en cas de baisse de prix! Pour tout savoir sur ma politique de publication et de publicité sur le site, rendez-vous ici!

Sur i-run.fr, profitez de 15% de remise sur les nouveautés textiles et chaussures grâce au code promo IRUN15! Les suisses profiteront de 15% de remise sur l'entier du site www.garmingps.ch grâce au code promo NAKAN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.