Les tests de matériel

La Sunnto Ambit3 Vertical testée de fond en comble

Publié 11 juin 2016 à 21 h 00 min   /   par   /   commentaires (13)

Suunto a l’habitude de travailler ses modèles et de les décliner dans de multiples variantes, et la déclinaison « Vertical » de la Ambit3 en est un nouvel exemple. Lorsque la Ambit3 est sortie, deux déclinaisons étaient disponibles, Peak et Sport. Ensuite, une version allégée pour la course à pied est arrivée, la Ambit3 Run. L’Ambit3 Vertical reprend l’essentiel de la gamme Ambit3, avec quelques petites différences, mais les utilisateurs fidèles de la marque n’y verront que peu de différence!

Certes, la Spartan a été annoncée me diront certains. Mais la Spartan ne joue pas dans la même catégorie, et au niveau du prix, elle en a même inventé une nouvelle (de catégorie, et plutôt élitiste). Alors cette Ambit3 Vertical restera probablement encore une alternative crédible pour les fans de sports extérieurs.

suunto_ambit3vertical_cover_web.jpg

A propos de ce test

Ce test a été effectué avec une Ambit3 Vertical mise à ma disposition par l’agence de presse qui représente Suunto en Suisse. Tous les tests ont été effectués avec les versions de firmware disponibles durant mes tests, à savoir la version 1.0.27 lors de la publication.

Ce test a été réalisé entre le 5 mai et le 8 juin 2016. Il a été publié initialement le 11 juin 2016.

J’ai utilisé et testé toutes les fonctions décrites dans ce test sur le terrain au moins une fois. Toutefois, il est strictement impossible de tester toutes les fonctions dans toutes les configurations possibles sur ce type d’appareils, surtout en si peu de temps. Il n’est donc pas exclu que dans une configuration différente les résultats diffèrent, ou que je sois passé à côté d’un bug ou autre. Bref, si votre expérience d’utilisation n’est pas la même que la mienne, n’hésitez pas à le signaler en commentaire, et je ferais mon possible pour trouver le fin mot de l’histoire!

Ce billet n’est pas sponsorisé, comme aucun de mes billets d’ailleurs. Pour en savoir plus sur ma politique de publication, c’est ici que ça se passe. Maintenant, passons aux choses sérieuses!

Carte d’identité

La carte d’identité donne un rapide aperçu des spécifications techniques et des données importantes:

Format
Montre GPS outdoor à écran à niveaux de gris.
Fonctions générales
Notifications intelligentes
Étanchéité (min. 20m)
Suivi d'activité quotidienneSuivi d'activité extrêmement limité
Support de GlonassPremièr modèle Ambit de Suunto à supporter Glonass, via une mise à jour logicielle
Altimètre barométrique
Norme de capteurs Bluetooth
Norme de capteurs ANT+
Fréquence cardiaque optique (au poignet)
Support de capteur de puissance (cyclisme)
Autonomie longue (+ 8h)
Enregistrement GPS à la seconde
Stockage et lecture de musique dans la montre
Profils sportifs
Profil pour la course à pied
Profil pour le cyclisme
Profil de natation en piscine
Profil de natation en eau libre
Profil triathlon
Profil multisport libreJusqu'à 6 activités enchaînées
Prix actuel (sur amazon.fr):Dès 313.1€
Voir tous les détails dans le comparateur de nakan.ch

Ou l’acheter ?

baz_40La Suunto Ambit3 Vertical  est désormais disponible à peut près partout. Vous pouvez l’acheter là où vous le souhaitez! Mais si vous l’achetez sur amazon.fr en utilisant ce lien, vous me soutenez pour la réalisation de futurs tests de matériel sur le site! Et cela ne vous coûte rien de plus!

Le grand déballage

La Suunto Ambit3 Vertical est disponible en 4 couleurs (noir, blanc, bleu et vert), chaque couleur est disponible avec ou sans ceinture de fréquence cardiaque. Voici le déballage de mon modèle bleu, avec ceinture de FC:

suunto_ambit3_vertical_unbox_01_web.jpg

suunto_ambit3_vertical_unbox_02_web.jpg

En ouvrant, on tombe sur la montre:

suunto_ambit3_vertical_unbox_03_web.jpg

Le contenu du pack est le suivant:

suunto_ambit3_vertical_unbox_04_web.jpg

  • La montre Ambit3 Vertical
  • La ceinture de fréquence cardiaque, aux couleurs de la montre, dans les packs l’incluant.
  • Un câble / pince de synchronisation et de recharge USB.
  • On trouve également le guide de démarrage rapide.

Comparaison de taille

Voici la Ambit3 Vertical à côté de la V800 de Polar (à droite) et de la fénix 3 de Garmin (à gauche):

suunto_ambit3vertical_size_01_web.jpg

Au niveau de la taille, la montre est équivalente à la fénix 3. Avec sa forme carrée, la V800 semble un tout petit peu plus fine. Du côté de l’épaisseur, on constate que la Suunto est également comparable à la Garmin:

suunto_ambit3vertical_size_02_web.jpg

Différences avec les autres modèles Ambit3

Dans la gamme Ambit3 de Suunto, on trouve désormais la Peak, la Sport et la Vertical. Les principales différences entre les différents modèles sont:

  • La Vertical est la montre la plus légère de la série, avec seulement 74 grammes.
  • Elle est la première montre de Suunto à embarquer un chipset GPS également compatible avec Glonass.
  • Dispose d’alertes par vibration.
  • Affichage du profil altimétrique sur la montre.
  • Permet le calcul du cumul de dénivelé positif / négatif dans l’historique de la montre

On note également que le look a changé, et que le l’intégration de l’antenne GPS dans le cadran permet de simplifier l’attache du bracelet.

Premier démarrage et utilisation

Après le déballage, on pourra allumer la Ambit3 Vertical en pressant quelques secondes le bouton « start ». Ensuite, la montre va poser quelques questions pour sa configuration initiale:

suunto_ambit3vertical_langue_web.jpg

  • La langue à utiliser
  • Les unités (métriques ou impériales)
  • Le format de l’heure (12/24h)
  • Réglage manuel de l’heure, puis de la date
  • Sexe
  • Date de naissance
  • Le poids

Une fois toutes ces données entrées, la montre arrive sur l’écran de l’heure. Au niveau de l’utilisation, la Ambit3 Vertical est équipée de 5 boutons:

suunto_ambit3vertical_buttons

  • Le bouton « back/lap » permet de revenir en arrière lors de la navigation dans les menus. Lors d’une activité sportive, il permet de marquer un tour.
  • Le bouton « View » permet de changer de « vue » (le dernier champ de donnée) lors d’une activité sportive. Depuis un menu particulier enfin, une pression longue permet de créer un raccourci.
  • Le bouton « stop/start » permet de démarrer et d’arrêter l’enregistrement d’une activité sportive. Depuis l’écran de l’heure, il permet d’accéder au menu « activités sportives ».
  • Le bouton « next » permet de changer de page de données lors d’une activité sportive. Depuis l’écran de l’heure, une pression longue permet d’accéder au menu.
  • Le bouton « light/lock » active le rétro-éclairage de l’écran. Une pression longue verrouille les boutons.

Le menu principal contient les réglages principaux du système de la montre:

suunto_ambit3vertical_menu_01_web.jpg

L’environnement logiciel

Synchronisation avec l’ordinateur

La synchronisation sur l’ordinateur, Mac ou PC, s’effectue avec le logiciel Moveslink. Ce logiciel permet de synchroniser et de mettre à jour la montre. Il est disponible au téléchargement depuis cette page. Il nécessite pour fonctionner une connexion Internet. Le logiciel fonctionne automatiquement, il suffit de l’exécuter et de connecter la montre à l’ordinateur pour qu’il se charge se synchroniser les données. Lors de la première utilisation, il demandera un compte Movescount:

moveslink_01

Ensuite, une fois le compte créé et renseigné, le logiciel se charge de synchroniser la montre:

moveslink_03

Mise à jour de la montre

Le logiciel Moveslink recherche également automatiquement une éventuelle mise à jour de la montre lors de chaque connexion. Si une mise à jour est disponible, le logiciel propose alors de l’installer sur la montre:

moveslink_maj_01

Une fois la mise à jour de la montre initiée, on pourra suivre la progression de son installation. Attention, ne pas déconnecter la montre de l’ordinateur tant que la mise à jour n’est pas terminée !

moveslink_maj_02

Enfin, le logiciel indique que la mise à jour est terminée.

moveslink_maj_03

Suunto Movescount

Movescount est le nom de la plate-forme en ligne de Suunto, qui permet de stocker et analyser les données d’entrainement. Une fois connecté, on y retrouve tous ses « Moves », à savoir chacune de ses activités sportives:

movescount_home

Depuis cette interface, il est possible, en plus de pouvoir consulter le détail de ses activités, de:

  • Configurer la montre, notamment les profils sportifs et les vues d’entrainement (décrit plus bas)
  • Panifier des parcours ou des entrainements
  • Créer ou utiliser des « apps » sur sa montre.

Ces différentes fonctionnalités sont décrites au fil de ce test.

Couplage avec un smartphone

La Ambit3 Vertical peut être connectée via Bluetooth au smartphone, pour deux raisons principales:

  • Synchroniser les activités et les paramètres avec l’application mobile, pour les retrouver ensuite sur Movescount.
  • Afficher sur la montre les notification du téléphone portable.

Lors du premier démarrage de la montre, cette dernière propose de coupler à l’application smartphone. Il est également possible de lancer la synchronisation via le menu « Connectivité »:

suunto_ambit3vertical_sync_smartphone_01_web.jpg

Assurez-vous d’avoir l’application mobile Movescount installée et lancée sur le téléphone. Depuis le menu de l’application, choisissez l’option « Montre » pour préparer la synchronisation. Ensuite, lancez le processus sur la montre:

suunto_ambit3vertical_sync_smartphone_02_web.jpg

Lorsque les deux appareils se sont détectés, la montre affiche un code qui devra être saisi sur le téléphone:

suunto_ambit3vertical_sync_smartphone_03_web.jpg

Une fois le couplage terminé, une synchronisation de données commence et dès lors, la procédure est à peu près automatique.

Configuration des profils sportifs

La configuration de la montre s’effectue essentiellement via l’application mobile ou l’interface de Movescount. Typiquement, la configuration de toutes les options des profils sportifs s’effectue depuis le menu « Montre » de l’application mobile. Après connexion avec cette dernière, on peut entrer dans le menu « Modes sportifs »:

config_sport_mode_01

Puis configurer les options de chaque sport:

config_sport_mode_02

Par défaut, on pourra configurer les écrans de données:

config_sport_mode_03

Chaque champ peut être choisi individuellement. On peut configurer deux champs principaux par vue (champs du haut et du centre). Le champ du bas peut être configuré pour contenir plusieurs données que l’on pourra faire défiler avec le bouton « View » de la montre:

config_sport_mode_04

Le type de champ est doit un champs de données numérique, soit un graphique:

config_sport_mode_05

De plus, à l’aide de l’icône « Paramètres » en haut à droite, il sera possible d’éditer les options propres à cette activité:

config_sport_mode_06

Ces options peuvent également être modifiées via la plate-forme en ligne Movescount:

movescount_config_01

Voici par exemple la liste des options avancées du profil de course à pied:

movescount_config_02

Après avoir modifié les paramètres, il faudra évidemment synchroniser la montre pour les appliquer!

Coupler des capteurs

La Ambit3 Vertical supporte les capteurs Bluetooth Smart (ou Bluetooth BLE, nécessite des appareils compatibles Bluetooth 4 ou plus). En fin d’article, vous trouvez un tableau de tous les capteurs compatibles.

Voici comment coupler la ceinture de fréquence cardiaque. Depuis le menu de la montre, entrer dans l’option « Liaison »:

suunto_ambit3_vertical_add_fc_01_web.jpg

Dans ce menu, choisir « Ceinture FC »:

suunto_ambit3_vertical_add_fc_02_web.jpg

En validant l’ajout de la ceinture, le système va recherche la ceinture, et acquitter la bonne synchronisation:

suunto_ambit3_vertical_add_fc_03_web.jpg

Le profil de course à pied

Pour la course à pied, l’Ambit3 propose toutes les mesures et fonctions standard de ce type de montres. Une fois le profil configuré comme souhaité (voir la configuration plus haut), on démarre l’activité « course » et l’enregistrement démarre.

Grâce à ses capteurs, la montre enregistre de base:

  • Vitesse et distance (avec le GPS activé)
  • La courbe d’altitude (avec le GPS et le capteur barométrique)
  • La cadence de course avec l’accéléromètre interne
  • La température
  • La fréquence cardiaque (si utilisée avec la ceinture).

Comme pour les autres activités, la montre affiche 3 champs de données au maximum par page:

suunto_ambit3vertical_run_01_web.jpg

L’Ambit3 propose donc les fonctions les plus courantes en course à pied, entre autres:

  • Limites de fréquence cardiaque
  • Tours automatiques (basés sur la distance uniquement)
  • Pause automatique (pas de vitesse personnalisée)
  • Défilement automatique des écrans de données.

Les options de course se configurent soit via l’app mobile, soit via le site Movescount (voir ci-dessus).

Voici par exemple l’écran d’un tour manuel, marqué en utilisant le bouton « lap »:

suunto_ambit3vertical_run_lap_web.jpg

Durant l’activité, on fait défiler les champs « vue » (champ du bas de l’écran, qui défilent si plusieurs champs ont été configurés) avec le bouton « view », et les écrans de données avec le bouton « next ». On met l’enregistrement en pause avec une pression simple sur le bouton « start », et on termine l’activité pour l’enregistrer avec une pression longue sur le même bouton.

Une fois l’activité terminée et synchronisée, on pourra l’analyser sur Movescount. La première partie consiste en un résumé de chiffres, puis la carte:

movescount_run_01

En-dessous, on trouve le graphique avec les différentes courbes que l’on peut superposer:

movescount_run_02

Et enfin, la possibilité d’afficher les tours de manière dissociée, à savoir que deux tableaux distincts sont disponibles entre les tours automatiques et les tours manuels:

movescount_run_03

Le profil de cyclisme

Similaire au profil de course à pied, le profil de cyclisme propose à peu près les mêmes options, en tout cas en ce qui concerne les fonctions de base telles que les tours automatiques, les champs de données, la mesure de l’altitude etc…

suunto_ambit3_vertical_bike_01_web.jpg

L’Ambit3 Vertical permet également d’afficher sous forme de graphique le profil d’altitude:

suunto_ambit3vertical_altitude_01_web.jpg

La Suunto Ambit3 Vertical supporte l’utilisation sur le vélo d’un capteur de puissance, pour autant que ce dernier supporte la norme Bluetooth Smart. Durant mes tests, j’ai couplé la montre à mon capteur PowerTap G3 muni du cap Bluetooth.

Lors du couplage initial, on choisira dans le menu « Liaison » l’option « Power Pod », et on laissera la montre chercher le capteur.

suunto_ambit3vertical_powerpod_01_web.jpg

Une fois associé, la montre effectuera une recherche pour le capteur lors du démarrage de chaque activité cycliste, et effectuera ensuite un étalonnage.

La Ambit3 peut être configurée pour afficher plusieurs types de données basées sur la puissance cycliste, comme ici le basique nombre de watts sur 3 secondes:

suunto_ambit3vertical_power_01_web.jpg

Une fois l’activité terminée et synchronisée, on pourra l’analyser sur Movescount. Voici toutes les données disponibles lors d’un entrainement avec capteur de puissance:

movescount_cycling_01

En dessous, la carte et le graphique:

movescount_cycling_02

Notez que pour l’analyse détaillée des données de puissance cyclistes, le service web se contentera des données les plus basiques, et il sera nécessaire de recourir à d’autres outils pour obtenir des informations plus complètes.

La natation

Natation en piscine

Le profil de natation en piscine, comme sur les autres montres de triathlon, utilise l’accéléromètre de la montre pour détecter les virages et donc compter le nombre de longueurs effectuées en piscine.

suunto_ambit3vertical_swim_01_web.jpg

La première chose que la montre demande en lançant l’activité est la longueur de la piscine:

suunto_ambit3vertical_swim_02_web.jpg

Ensuite, il suffit en gros de démarrer l’enregistrement puis de nager. La montre s’occupe de compter les longueurs, d’afficher la distance parcourue, et d’afficher le chrono. Elle détecte également automatiquement lorsque l’on est en train de nager ou au repos au mur. Dans ce cas, un champ de donnée spécial permet d’afficher le temps de repos (en bas):

suunto_ambit3vertical_swim_03_web.jpg

Notez simplement que la détection automatique du repos au mur n’est pas précise à la seconde, il reste donc préférable lorsque l’on chronomètre des séries d’utiliser le bouton « lap » pour marque un tour au début et à la fin de la répétition pour enregistrer un temps plus précis.

suunto_ambit3vertical_swim_04_web.jpgUne fois terminée et synchronisée, l’activité peut être consultée sur Movescount. Voici les informations disponibles pour l’analyse d’une séance en piscine. Commençons par les données récapitulatives:

movescount_swim_01En dessous, on retrouve le graphique de l’activité. Notez que sur cette séance, je n’ai porté la ceinture de fréquence cardiaque que sur l’échauffement:

movescount_swim_02Enfin, le détail des tours avec le style de nage et le temps figure au-dessous:

movescount_swim_03

Fréquence cardiaque en natation

La Suunto Ambit3 a été l’une des premières montres à exploiter la mesure de fréquence cardiaque en natation. Suunto utilise une technique similaire à celle de Garmin, à savoir que la ceinture cardio enregistre en mémoire la FC lorsqu’elle est sous l’eau (et donc incapable de communiquer avec la montre) et les données entre les deux appareils se synchronisent lorsqu’ils sont tous les deux hors de l’eau.

suunto_ambit3Vertival_swim_hr_web.jpg

Cette technique rend donc la lecture de la FC instantanée impossible sur l’un des deux éléments (ceinture ou montre) se trouve immergé.

De plus, bien que techniquement la montre et la ceinture soient prévus pour fonctionner de cette manière, la ceinture n’est pas explicitement prévue pour la natation, et aura donc fâcheusement tendance à ne pas rester en place, surtout en cas de virage énergique. La mesure sera donc plus utile lorsque l’on porte une combinaison ou une tri-fonction lors de la natation. Les femmes s’en sortiront à meilleur compte en portant un maillot une pièce.

La mesure de la fréquence cardiaque dans l’eau fonctionne de cette manière aussi bien en piscine qu’en eau libre.

Natation en eau libre

La Ambit3 propose un mode de natation en eau libre qui utilise le GPS pour mesurer la distance parcourue.

suunto_ambit3vertical_owaterswim_01_web.jpg

Le fonctionnement est relativement simple. Après le démarrage de l’enregistrement, le GPS va mesurer la distance et l’on pourra afficher les données souhaitées dans le profil de natation en eau libre.

suunto_ambit3vertical_owaterswim_02_web.jpg

Notez qu’en eau libre, le fonctionnement de la ceinture de fréquence cardiaque est identique au fonctionnement en piscine: la ceinture stocke les données de FC tant que le tout est immergé, mais dès que les deux éléments sont hors de l’eau, le système synchronise les données. La FC est donc ensuite disponible pour toute la partie de natation:

suunto_ambit3vertical_owaterswim_03_web.jpg

La montre enregistre également le nombre de mouvements de bras effectués par minute grâce à l’accéléromètre interne, ainsi que la température.

Une fois synchronisée, l’activité peut être consultée sur Movescount. On y retrouve toutes les informations résumées au début:

movescount_openwater_01

Au dessous, on trouve le tracé GPS sur la carte:

movescount_openwater_02

Puis le graphique avec les différentes données à superposer:

movescount_openwater_03

Précision du GPS en mode natation en eau libre

La natation en eau libre pose un problème particulier pour la mesure GPS du fait que la montre est essentiellement sous l’eau, et qu’aucun signal GPS n’est disponible une fois immergée. Le module GPS ne dispose donc que de quelques instants au moment du retour du bras pour effectuer une mesure GPS avant de perdre à nouveau le signal. Ceci donne comme résultat une trace très aléatoire. Les fabricants doivent donc développer des algorithmes logiciels qui traitent les données GPS et « lissent » la courbe avant de l’utiliser pour afficher une distance et une allure.

Voici un comparatif entre plusieurs montres de triathlon, à savoir la Polar V800, la Garmin fénix 3 et la Suunto Ambit 3 Vertical. La Garmin Vivoactive HR était fixée à la bouée qui me suivait, pour effectuer une trace « de référence »:

swim_compare

Pour tous les détails, retrouvez ce test complet ici. On constate que la Ambit3 Vertical produit la trace GPS la moins lissée, c’est la seule à ne pas avoir mesuré les 1.9km de cette boucle du parcours de l’Ironman Lanzarote 2016.

Les profils multi-sport

L’Ambit3 Vertical permet de configurer 2 profils multisport en plus des 10 profils d’activité « simple ».

Un profil multisport permet facilement d’enchaîner plusieurs disciplines au sein du même enregistrement d’activité. Il sera possible de mixer les activités suivantes, avec au maximum 6 étapes:

  • Course
  • Cyclisme
  • Natation en eau libre
  • Natation en piscine
  • Trail
  • Transition
  • VTT

Le mélange contiendra ou non les transitions, mais si elles sont ajoutées, elle seront comptées dans les 6 activités configurables !

Lorsque l’on démarre l’enregistrement en mode multisport, la première activité démarre automatiquement. Ensuite, on passe d’une activité à l’autre avec une pression prolongée sur le bouton « lap ».

Le triathlon

Le triathlon n’est donc qu’une activité Multisport pré-configurée avec de la natation en eau libre, T1, du vélo, T2 et la course à pied. Son fonctionnement est exactement le même que celui d’une activité multisport telle que décrite ci-dessus.

suunto_ambit3vertical_tri_01_web.jpg

Lors du démarrage de l’activité, c’est évidemment la natation en eau libre qui démarre, bien qu’il soit également possible de configurer de la natation en piscine:

suunto_ambit3vertical_tri_02_web.jpg

Comme pour le multi-sport ci-dessus, une pression simple sur le bouton « lap » enregistre un tour, et une pression plus longue permet de passer au sport suivant.

Sur Movescont, une fois l’activité terminée, il est possible de consulter les trois sports dans le même « Move », et d’obtenir le détail pour chaque discipline. Voici un exemple de Move de triathlon « fictif » dans la nouvelle présentation de Movescount:

movescount_tri

Je n’ai malheureusement pas eu l’occasion de tester un « vrai » triathlon durant la durée de ce test, mais vous trouverez probablement facilement de vrais exemples en cherchant un peu dans les Moves.

Planifier ses entrainements

Suunto propose de planifier des entrainements fractionnés directement depuis l’app mobile via une interface plutôt efficace. Dans l’app mobile, aller dans le menu « Montre » -> « Entrainement » pour planifier un nouvel entrainement. Voici un exemple d’entrainement par phase que j’ai configuré sur la montre:

entrainement_fractUne fois envoyé sur la montre (il suffit d’une synchronisation), on pourra lancer l’entrainement via le menu « Exercices » puis « Course ».

suunto_ambit3vertical_planned_01_web.jpg

Une fois passé la recherche du GPS et de la ceinture de FC, avant de démarrer l’activité, un pression longue sur le bouton « Next » permet de passer aux options de course, où on trouve le menu « Entrainements »:

suunto_ambit3vertical_planned_02_web.jpgEnsuite, on démarre l’enregistrement normalement, et un écran supplémentaire sur la montre affiche la progression de chacune des phases.

suunto_ambit3vertical_planned_03_web.jpg

Suivre un parcours

Pareil dans l’esprit que pour les entrainements, à l’exception du fait que la planification de parcours n’est actuellement pas possible via l’app mobile, et donc il faudra passer par le site web pour le définir. Via l’onglet carte, en bas à gauche de l’écran, on pourra utiliser le symbole « + » pour créer un nouvel itinéraire:

new_itineraireCi-dessous, l’exemple utilisé est une activité de cyclisme, mais bien sûr, la navigation est disponible dans les autres profils sportifs!

Comme pour les entrainements, avant de démarrer l’activité, on presse longuement le bouton « Next » pour obtenir les options de l’activité:

suunto_ambit3vertical_nav_01_web.jpgOn y trouve le menu « Navigation ». De là, toutes les options disponibles, ce sont les itinéraires qui nous intéressent:

suunto_ambit3vertical_nav_02_web.jpgDans les itinéraires, on trouvera tous les parcours crées et synchronisés sur la montre. Après avoir choisi son parcours, on pourra lancer la navigation.

suunto_ambit3vertical_nav_03_web.jpg

Dernière question, le sens de la navigation (suivre le parcours dans le sens prévu ou l’inverser):

suunto_ambit3vertical_nav_04_web.jpgEnsuite, la montre affichera les écrans configurés pour l’activité avec en plus un écran de suivi du tracé:

suunto_ambit3vertical_nav_05_web.jpg

Fonctions connectées

Notifications

Une fois couplée au smartphone, la Ambit3 Vertical permet d’afficher les notifications du téléphone. Cette fonction reste relativement basique, se limitant à afficher quelques lignes de prévisualisation du message ainsi que le nombre de ces derniers.

suunto_ambit3vertical_smart_notifications_web.jpgN’oubliez pas de configurer l’app Movescount sur le téléphone de telle manière à ce qu’il ait accès aux notifications pour que cela fonctionne!

Les autres fonctions

Cumul de dénivelé

Depuis l’écran de l’heure de la montre, le bouton « Next » permet de faire défiler les écran de cumul de dénivelé ainsi que le suivi d’activité (voir ci-dessous). Le cumul de dénivelé permet de garder trace de tous ces mètres gravis au fil des semaines ou des mois lors de toutes les activités:

suunto_ambit3vertical_total_elevation_web.jpg

Le bouton « Back » permet depuis cet écran de remettre les compteurs à 0, et le bouton « View » de changer l’affichage.

Suivi d’activité

Inutile de dire que Suunto est à ce niveau en retard. Le suivi d’activité n’est actuellement pas à la hauteur des montres haut de gamme dans le sport dans les séries Ambit (toutes versions confondues). Ce seul écran est disponible pour un suivi de l’activité quotidienne hors entrainements sportifs:

suunto_ambit3vertical_activity_web.jpg

Comparaison GPS avec les autres montres

Les deux principaux paramètre qui influencent l’autonomie d’une montre GPS sont:

  • L’utilisation de la puce GPS, et donc la précision et la fréquence d’enregistrement des données GPS.
  • L’utilisation du rétro-éclairage. Ce dernier a une forte influence sur l’autonomie de la montre.

L’Ambit3 permet de configurer l’enregistrement GPS de plusieurs manières, influençant la précision de la trace et l’autonomie. Voici les modes disponibles:

  • Qualité « meilleur », intervalle d’une seconde. Ce mode permet une autonomie annoncée de 10 heures.
  • Qualité « bonne », intervalle de 5 secondes, autonomie annoncée de 15 heures.
  • Qualité « OK », intervalle de 60 secondes, autonomie annoncée de 100 heures.
  • GPS désactivé.

Tous les tests ci-dessous ont été effectués en mode « meilleur ».

Premier comparatif entre la Suunto Ambit3 Vertical et la Polar V800 en course au bord du lac (détail complet ici), où l’on peut constater que la trace GPS de la Suunto est un peu plus « lissée » que celle de la Polar. On le constate également lors de la consultation de l’allure instantanée, qui est un peu moins réactive sur la Vertical:

compare_gps_01

Dans le deuxième comparatif entre la Suunto Ambit3 Vertical, la Polar V800 et le Garmin Edge 520 lors d’une sortie vélo en montagne (détail complet ici), la trace GPS est quasiment identique pour les trois appareils. Ce qui est intéressant, alors qu’ils n’ont pas été préalablement calibrés, c’est de voir à quel point le Suunto et le Garmin sont proche au niveau de la mesure de l’latitude, alors que la Polar semble avoir une courbe semblable, mais mal étalonnée au départ:

compare_gps_02

Enfin, le dernier comparatif entre la Suunto Ambit3 Vertical, la Polar V800 et le Garmin Edge 520 lors d’une sortie vélo à Lanzarote (détail complet ici). On constate simplement que les traces GPS sont parfaitement superposées:

compare_gps_03Notez qu’un comparatif spécifique à la natation en eau libre a été effectué plus haut dans ce test.

Capteurs compatibles

Le tableau suivant récapitule les capteurs compatibles avec la Suunto Ambit3 Vertical:

AccessoireFabricantTest nakan.chLien amazon.fr / prix
Ceinture de FC Bluetooth SmartSuuntoN/A64.33 €
Chargeur USBn/aN/A10.99 €
Ceinture de FC Bluetooth SmartSuuntoN/A64.33 €
Capteur de vitesse / cadence véloSuuntoN/A47.90 €

L’histoire continue…

Vous ne voulez pas rater les prochaines publications sur le site, ou les prochaines annonces de Suunto ou d’autres acteurs du marché de sport? Les options suivantes vous permettent de rester connectés à nakan.ch via différents médias:

  • Le compte Twitter du site, sur lequel je relaye toutes les annonces ainsi que l’actualité du site et plein d’autres news.
  • La page Facebook du site. Abonnez-vous pour ne rien rater de l’actu du sport connecté.
  • La chaîne Youtube. Car même si je préfère les tests écrits, il n’est pas rare qu’une vidéo explicative y soit également publiée!
  • Le compte Instagram. Moins focalisé sur la technologie, j’y publie de jolis paysages croisés lors de mes sorties vélo ou lors de mes voyages.

Conclusion

Voilà ce qu’il m’était possible de démontrer de la Suunto Ambit3 Vertical durant ce mois de tests, sachant qu’un Ironman s’est glissé au milieu et donc que ce test a plutôt été effectué sur deux semaines plutôt que quatre…

Cette nouvelle déclinaison de l’Ambit3 aborde un look plus moderne, alors que les fonctions restent les mêmes que celles des précédents modèles. Le système est éprouvé, mais il faut bien le dire: avec ce modèle, Suunto prend du retard. Tant au niveau de l’interface qui reste plus compliquée à mon avis à prendre en main que la nouvelle de Polar, et au niveau de certaines fonctionnalités. Si Suunto régnait sur l’outdoor jusqu’à l’arrivée de la gamme fénix de Garmin, la marque américaine a dû faire mal au marché de l’Ambit, et je me réjouis donc de voir ce que Suunto va bientôt proposer comme réponse dans la Spartan à ce niveau.

Supporter ce site pour de futurs articles

Si vous souhaitez acquérir une Suunto Ambit3 Vertical et que vous souhaitez me donner un coup de pouce pour de futurs tests, merci d’utiliser l’un des liens suivants pour l’acheter sur amazon.fr!

Commentaires (13)

laisser un commentaire

Commentaire
Nom E-Mail Site internet

  • 12 juin 2016 à 15 h 48 min Myriam

    Bonjour,
    Je n’ai rien lu à propos de l’autonomie dans votre test, ai-je mal lu ? Je l’ai également testée sur 2 mois mais clairement pas compétitive pour la batterie, comparée à la polar v800, la fenix 3 ou encore l’ambit 3 peak.

    Répondre
    • 13 juin 2016 à 9 h 51 min greg (nakan)

      Hello,

      J’en parle brièvement dans la partie GPS. L’autonomie de ces montres est tellement lié à l’utilisation qu’on en fait, et comme je n’ai pas poussé la montre dans ce domaine sur ce test, je ne me suis pas trop attardé sur cet aspect. Reste qu’elle est clairement annoncée par Suunto comme proposant moins d’autonomie que la Peak déjà sur le papier.

      Sportivement.

      Répondre
  • 10 octobre 2016 à 16 h 59 min Chalois

    Bonjour,

    Ma question sera simple, quel serait votre choix entre la Polar V800 et la Suunto Ambit3 vertical.
    En prenant en compte, que l’activité principale est le running, un peu de trail mais pas en montage, un peu de vélo et un peu de nage mais sans faire de triathlon.
    J’ai sélectionné ces montres car par rapport aux montres spécifiquement running, la fonction nage m’intéresse ainsi que la capacité à enregistrer un parcours. J’élimine la Fenix 3 trop cher.
    Merci par avance pour éclairage d’expert.
    Cordialement,
    Pierric

    Répondre
    • 11 octobre 2016 à 15 h 53 min greg (nakan)

      Bonjour,

      Les deux montres proposent des fonctions très proches l’une de l’autre pour l’utilisation que vous décrivez. Dans ce cas, regardez soit le prix au moment de l’acheter, et éventuellement si vous avez une nette préférence entre Polar Flow ou Suunto Movescount.

      Sportivement.

      Répondre
  • 19 octobre 2016 à 9 h 08 min Jérôme

    Bonjour,

    Je suis un utilisateur de cette montre en utilisation running, vélo et trail. J’ai enregistré des parcours préalablement tracés sur movescount. Quand je lance la navigation je n’arrive pas à lancer un exercice donc aucune mesure ne s’enregistre…. Est-ce que c’est moi qui manipule mal ou est-ce que le fabricant n’a pas prévu le fonctionnement des 2 modes simultanés ?

    D’avance merci.
    Jérôme

    Répondre
    • 19 octobre 2016 à 9 h 54 min Jérôme

      Désolé, je viens de trouver la solution, il faut d’abord lancer une activité puis lancer la navigation……

      Répondre
  • 20 octobre 2016 à 5 h 38 min Adrien

    Est il possible d’uploader une trace gpx pour definir un parcours?

    Répondre
    • 21 octobre 2016 à 18 h 56 min Jérôme

      Bonjour,
      Oui c’est possible, il faut faire le tracé sur le site movescount (mapbox), puis le transférer vers la montre, j’ai testé y a 2 jours, c’est bien fait.
      Jérôme

      Répondre
  • 19 décembre 2016 à 21 h 21 min Arno

    Bonjour,
    Tout d’abord merci pour toutes ces infos.
    Je souhaite acquérir une montre GPS orienté piscine, vélo (VTT + route) et ski alpin.
    J’hésite pas mal entre la V800 et l’ambit 3 vertical.
    Quelqu’un a-t-il déjà essayé l’ambit 3 en ski alpin (J’ai vu qu’il y a une appli « downhill stats ») ??? Si oui, est-il possible de décrire le fonctionnement (vitesse max, dénivelé, compteur de descente, se désactive dans les remontées ?…), car très difficile de trouver des infos sur le net !!!
    Merci d’avance pour votre aide !!!!

    Répondre
  • 29 décembre 2016 à 11 h 54 min patapon

    BONJOUR,
    Merci pour ces infos.Je souhaite acheter une montre pour Montagne ,VTT,Vélo , marche et quotidiennement au travail en ville ; j’hesite entre V800 et suntoo ambit3 Peak..
    La V800 me parait + sympa pour s’en servir au quotidien mais est elle vraiment fiable pour montagne(restitution altitudes et dénivellés notamment) car j’ai peur qu’elle soit faite surtout pour triathlon et runners ?
    votre point de vueSVP?Merci d’avance

    Répondre
  • 18 janvier 2017 à 23 h 27 min Romain

    Bonjour et merci pour cet excellent test.
    Peut-être avez-vos la réponse à ma question : après une séance de natation je n’arrive pas à voir l’ensemble de mes données sur Movescount. Par exemple, je n’ai pas le SWOLF, ni le type de nage dans les tours (alors que la montre les reconnait). En revanche j’ai la température (ce qui a très peu d’intérêt pour une séance en piscine).
    Je n’arrive pas à trouver où personnaliser ces données dans Movescount. Merci de votre aide

    Répondre
  • 1 mars 2017 à 20 h 15 min Philippe

    Bonjour,

    merci pour toutes ces infos mais je bloque déjà au début. Je n’arrive pas à coupler ma montre à mon téléphone Honor 5X.
    Mon téléphone reconnait ma montre mais n’arrive pas au bout du couplage. Je n’arrive pas à avoir de mot de passe.
    Quelqu’un a t’il déjà eu le cas ?
    Merci d’avance

    Répondre
    • 9 avril 2017 à 19 h 28 min Nono2765

      Pour les suunto ambit 3, il faut activer le bluetooth sur le téléphone portable. Avant il faut appairer la montre avec le portable et entrer le code chiffré. Ensuite il faut lancer l’application installée sur le portable et établir la connexion. Bien rapprocher les 2 éléments et si cela ne fonctionne pas, réessayer car pour ma part avec mon ambit 3 sport, il a fallut que je m’y reprenne à 3 reprises avant d’avoir un résultat positif. Être patient car c’est assez long suivant le modèle de portable. Je précise que je suis sous Android avec Motorola 4G.

      Répondre
Close