Les tests Suunto

La Suunto 5 Peak testée de fond en comble

promotion nakan.ch est aussi sur YouTube: Astuces, tests et bien plus sont à retrouver sur la chaîne YouTube. Ne manquez pas les dernières vidéos et n'oubliez pas de vous abonner

Suunto continue le renouveau de sa gamme. Après avoir entièrement revu le design de la Suunto 9 avec la Suunto 9 Peak, la marque dévoile aujourd’hui la Suunto 5 Peak. Ce nouveau modèle reprend l’essentiel des caractéristiques de la Suunto 5 tout en proposant un nouveau design plus léché et plus compact, qui reprend les lignes de la Suunto 9 Peak. Au-delà de ce changement d’apparence, d’autres ajouts fonctionnels sont apportés par Suunto à la partie logicielle de la montre, pour la plupart hérités d’autres modèles de la gamme.

Contenu de l’article

A propos de ce test

Les marques mettent parfois les appareils à ma disposition pour la durée du test, et je le renvoie une fois le test terminé. Lorsque ce n’est pas possible, j’achète alors l’appareil en question pour le tester. En tous les cas, j’ai une indépendance totale quant au contenu des tests. Je n’accepte jamais de publier du contenu sponsorisé. Pour tout savoir de ma politique de publication et d’affichage publicitaire sur ce site, rendez-vous sur cette page.

Ce test a été publié le 20 janvier 2022.

Carte d’identité

La carte d’identité donne un rapide aperçu des spécifications techniques et des données importantes:

Format
Montre de sport GPS à écran circulaire LCD couleur
Fonctions générales
Notifications intelligentesOui
Étanchéité (min. 20m)Oui
Suivi d'activité quotidienneOui
Support de GlonassOui
Altimètre barométriqueNon
Norme de capteurs BluetoothOui
Norme de capteurs ANT+Non
Fréquence cardiaque optique (au poignet)Oui
Support de capteur de puissance (cyclisme)Oui
Autonomie longue (+ 8h)Oui
Enregistrement GPS à la secondeOui
Profils sportifs
Profil pour la course à piedOui
Profil pour le cyclismeOui
Profil de natation en piscineOui
Profil de natation en eau libreOui
Profil triathlonOui
Profil multisport libreNon
Prix actuel:Dès 249€
Voir tous les détails dans le comparateur de nakan.ch

Ou l’acheter ?

Vous appréciez les contenus de nakan.ch? Vous souhaitez soutenir le site, tout en vous équipant avec les dernières nouveautés en matière de technologie sportive? En utilisant le lien sur l'un des logos ci-dessous, vous soutenez la réalisation de futurs tests de matériel sur le site! Et cela ne vous coûte rien de plus!

i-run, c'est le spécialiste de l'équipement de sport en ligne! Chaussures, textile, équipement et bien sûr, cardio-GPS!
On ne présente plus amazon, qui propose un catalogue de miliers de produits, y compris tous les articles de sport!
Alltricks, c'est tout l'univers de l'outdoor, du vélo et de la course à pied, sans oublier bien sûr l'électronique de sport!
Uniquement pour la Suisse: grâce au code promo NAKAN, bénéficiez de 15% de remise sur l'entier du site garmingps.ch! (hors offres promotionnelles)
Les liens vers amazon.fr, i-run.fr, alltricks.fr contenus dans cet article sont des liens affiliés, qui permettent au site de reçevoir une commission. Sans incidence sur le prix de l'article!

Ce qu’il faut savoir

Avant de démarrer la présentation de la Suunto 5 Peak, voici quelques pré-requis souhaitables ou nécessaires pour son bon fonctionnement, ainsi que quelques données importantes à connaitre pour choisir en connaissance de cause:

  • Pour être pleinement opérationnelle, la montre devra être couplée à l’app Suunto sur un smartphone iOS ou Android
  • L’app Movescount n’est plus disponible, et donc impossible d’utiliser cette montre avec l’ancienne plateforme

Le grand déballage

Le packaging de la Suunto 5 Peak est similaire à celui des dernières montres de Suunto, à savoir un cube blanc qui reprend les visuels de la montre. Voici le déballage de mon propre modèle:

Le contenu du packaging est le suivant:

  • La montre Suunto 5 Peak dans la couleur choisie
  • Le câble USB « pince » pour la recharge
  • La documentation

Caractéristiques techniques

Retrouvez dans ce paragraphe le détail des matériaux, des spécifications techniques et des caractéristiques propres à la Suunto 5 Peak. Pour les « data geeks », voici toutes les données:

  • Boitier: polyamide, lunette acier
  • Verre: cristal
  • Ecran: écran LCD à rétro-éclairage LED. Résolution de 240×240 au format rond (45’200px)
  • Poids: 39 grammes
  • Bracelet: standard 22mm
  • Altimètres: GPS uniquement, données live dans les profils sportifs
  • Capteur cardio optique: technologie de Valencell, sans mesure de saturation d’oxygène ou d’ECG

Autonomie, charge, batterie et mémoire

Autonomie en veille

Suunto annonce une autonomie en mode veille de 12 jours, qui descendra à 7 jours en cas de suivi de l’activité 24h/24 et de l’activation des notifications.

Concernant l’autonomie réelle en mode veille, je n’ai pas réussi à obtenir une mesure fiable, car la version logicielle fournie par Suunto lors des tests présentait un problème avec l’activation du rétro-éclairage de l’écran. Celui-ci se bloquait régulièrement à une intensité maximale, notamment durant le sommeil. J’ai donc dû charger la montre plus régulièrement qu’à son tour, environ tous les 3-4 jours. Ce problème réglé, l’autonomie de la montre devrait en toute logique dépasser la semaine en suivi quotidien et en mode « smartwatch ».

Autonomie en suivi GPS/GNSS

L’autonomie lors d’activités utilisant le GPS et le cardio optique de la Suunto 5 Peak est annoncée à 20h en mode GPS « Performance », on peut obtenir 40h en mode « Endurance » ou même 100h heures en mode « Tour », mais en désactivant certaines fonctionnalités et en diminuant la fréquence d’enregistrement GPS. J’ai réalisé une grande partie de mes tests dans des environnement frais voire froids, car durant la période hivernale. Mon constat est toutefois que l’autonomie annoncée en mode « Performance » est assez proche de la réalité.

En lançant une activité, la montre indique la durée estimée de l’autonomie en fonction du niveau de charge du moment et du mode d’énergie choisi:

En mode GPS « Performance », ma Suunto 5 Peak indique une autonomie de 3h… Peut-être faudrait-il la charger avant de partir!

Charge de la montre

Le câble « pince » USB fournit est identique à celui des autres montres Suunto qui utilisent ce procédé de charge. Il est en tout points identique à celui de la Suunto 5 et de la Spartan Trainer notamment. On le fixe sur la montre simplement de manière mécanique (pas de guide ni de support magnétique):

Pour charger la Suunto 5 Peak, on utiliser n’importe quel chargeur USB mural ou le port USB d’un ordinateur.

Quoi de neuf?

En plus d’un redesign complet, la Suunto 5 Peak propose quelques nouveautés logicielles par rapport à la Suunto 5:

  • La possibilité de contrôler la lecture multimédia sur le smartphone
  • Des suggestions d’entrainement au travers du coach intégré
  • La prise en charge des itinéraires depuis l’application Komoot
  • Les mises à jour de la montre se font désormais au travers du Bluetooth, il n’est plus nécessaire de la connecter à un ordinateur

Utilisation, prise en main et ergonomie

Si le design des boutons et du boitier de la montre ont été largement revus, l’ergonomie de la Suunto 5 Peak demeure, elle, strictement identique à celle des modèles précédents. Contrairement au modèle plus haut de gamme Suunto 9 Peak, l’écran de la 5 n’est pas tactile, toutes les opérations s’effectuent donc à l’aide des 5 boutons, dont voici le fonctionnement:

  • Le bouton « 1 / light » permet d’activer le rétro-éclairage de l’écran. Sur l’écran de l’heure, permet de changer les données affichées dans le cadran (nombre de pas, charge de la batterie…)
  • Le bouton « 4 / retour » permet de revenir en arrière dans les menus. Durant l’enregistrement d’activité, il permet de faire défiler les écrans de données dans le sens inverse de l’ordre configuré.
  • Le bouton « 2 / Haut » permet de naviguer dans les menus. Durant l’enregistrement d’une activité, il permet de mettre en pause ou de mettre fin à l’enregistrement.
  • Le bouton « 3 / Valider » permet de valider une action dans les menus. Durant l’enregistrement d’une activité, il permet de faire défiler les écrans de données dans le sens de l’ordre configuré.
  • Le bouton « 5 / Bas » permet de naviguer dans les menus. Durant l’enregistrement d’une activité, il permet de marque un « tour ».

Couplage à l’application mobile

Lors du démarrage initial de la montre, elle propose directement qu’on la connecte à l’application mobile Suunto App. La connexion s’effectue en quelques secondes une fois l’application installée et ouverte sur le smartphone.

Contrairement aux applications d’autres marques de montres, l’app de Suunto ne permet la connexion qu’à une seule montre à la fois. Ainsi, connecter la Suunto 5 Peak désactivera automatiquement le lien d’une éventuelle montre déjà couplée à l’app.

Enfin, pour rappel, l’application et le service Movescount de Suunto sont fermés définitivement depuis le début de l’année 2022, et il n’est donc plus possible de l’utiliser.

Watchfaces

La montre permet de configurer différents cadrans pour afficher l’heure. On trouve des cadrans connus, comme ceux présents sur les Spartan ou la Suunto 9. De plus, un nouveau design très simpliste arrive par défaut sur cette Suunto 5 Peak (à droite). On retrouve également le cadran par défaut de la Suunto 9 Peak (à gauche):

Widgets

Depuis l’écran de l’heure de la montre, il est possible d’utiliser le bouton « bas » pour accéder aux widgets de la montre. Dans l’ordre, on retrouve:

  • Suivi de la fréquence cardiaque
  • Niveau de stress
  • Pas et calories
  • Entrainement
  • Sommeil
  • Niveau de forme

Voici quelques exemples de widgets sur la Suunto 5 Peak:

Faire du sport avec la Suunto 5 Peak

Avant tout, les montres Suunto sont des montres de sport en extérieur, et la Suunto 5 Peak n’est pas différente des autres sur ce point. Dans la liste des profils sportifs disponibles, on retrouve des dizaines et des dizaines de sports d’endurance, d’équipe, nautiques et bien d’autres. Chaque profil peut être personnalisé et ajouté à sa montre, permettant à toutes et tous de trouver la configuration qui correspond à sa pratique.

Personnaliser ses profils sportifs

La première étape consiste donc à choisir les profils sportifs à ajouter au menu sportif de sa montre, et de les personnaliser. Tout se passe dans les options de la montre de l’application mobile. La première étape consiste à choisir les profils à afficher dans le menu de la montre:

Ensuite, il est possible de gérer et de personnaliser les options d’affichage des données dans le profil sportif en question:

Le profil de course à pied

La Suunto 5 Peak propose un profil de course à pied pré-défini ainsi que la possibilité de créer des profils personnalisés pour la course à pied, la course d’obstacles, le trail ou la course sur tapis. Ces profils permettent évidemment d’enregistrer les données « classiques », telles que la distance, la cadence de course ou encore la fréquence cardiaque.

Exemple d’écran de données de la Suunto 5 Peak

On note que Suunto continue à utiliser l’écran de données « entouré » par une jauge qui indique la zone de fréquence cardiaque, de vitesse ou de puissance. Ici, dans pa partie suppérieure de la zone 3 de fréquence cardiaque. Cet affichage est assez pratique!

Il est possible de configurer des tours automatiques (ci-dessous un tour automatique d’un kilomètre) ou de marquer un tour manuel avec le bouton « bas ». Voici l’affichage de la montre lors d’un tour, qu’il soit manuel ou automatique:

Le capteur Stryd avec la Suunto 5 Peak

Suunto ne propose pas de mesure ou d’estimation de puissance directement au poignet, pas plus que d’accessoires maisons pour obtenir ces données. Toutefois, il est possible de coupler un capteur Stryd à la montre (il faut le coupler comme un capteur de foulée) et ensuite, les données de puissance seront disponibles dans le profil de course à pied.

Les montres Suunto n’enregistrent pas les données avancées mesurées par le Stryd, il est ainsi nécessaire de « re-synchroniser » le capteur après une activité pour obtenir toutes les données dans le Stryd PowerCenter (oscillation verticale, form power et plus).

Analyser un entrainement de course à pied dans l’app Suunto

Voici une fois synchronisé, un entrainement de course à pied dans l’app Suunto. Remarquez l’affichage de la carte en 2D ou 3D dans les deux premières captures:

Le profil de vélo

La Suunto 5 Peak propose également des profils de vélo en intérieur que l’on peut utiliser sur home trainer ou un profil de cyclisme extérieur. Il est aussi possible de créer des déclinaisons quasiment à l’infini pour le VTT, le vélotaf, le cyclocross ou même le vélo de piste.

Tous les profils fonctionnent globalement de la même manière. La vitesse est mesurée par le GPS ou par un capteur de vitesse que l’on couplera à la montre.

Malgré l’absence d’altimètre barométrique sur la Suunto 5 Peak, la montre peut afficher en temps réel les données d’altitude dans les différents profils sportifs (ici le vélo, mais c’est aussi valable pour la course à pied et les autres profils). Les données sont issues du capteur GPS, et donc moins précises que si elles étaient mesurées par le baromètre, mais il est toujours appréciable d’avoir la possibilité de les afficher:

Utiliser la puissance sur le vélo avec la Suunto 5 Peak

La Suunto 5 Peak est compatible avec les capteurs Bluetooth Samart, y compris les capteurs de puissance cyclistes. Il est donc possible de coupler un capteur compatible pour obtenir les données de puissance en temps réel et dans les données de l’entrainement.

Analyser un entrainement de vélo dans l’app Suunto

Voici une sortie de vélo de route enregistrée avec la Suunto 5 Peak dans l’app de Suunto:

Les profils de natation

Comme les autres montres de Suunto, la Suunto 5 Peak propose des profils de natation en piscine et en eau libre. Ce test s’étant déroulé en plein hiver, il m’a été impossible de tester le profil d natation en eau libre, et j’ai dû renvoyer la montre avant d’avoir eu l’opportunité de tester ce profil.

Le profil de natation en piscine

La Suunto 5 Peak utilise son accéléromètre intégré pour détecter les longueurs et le type de nage. Le GPS pour la natation en piscine n’est donc pas utilisé et il faut configurer la taille du bassin avant de nager.

Ensuite, le fonctionnement est simple: on démarre l’enregistrement et la montre gère les intervalles et la mesure de temps et de distance. Si à un moment ou un autre il est nécessaire d’avoir une mesure précise du temps d’un intervalle, on peut utiliser le marquage de tours manuels.

La gestion des temps d’intervalle est disponible sur un écran qui récapitule les dernières intervalles réalisées:

Et enfin, comme d’autres montres de la marque avant elle, la Suunto 5 Peak peut afficher l’horloge simple sur un des écrans de données:

La Suunto 5 Peak est compatible avec les ceintures cardio de Suunto qui permettent l’enregistrement différé de la fréquence cardiaque en piscine. Mais comme Suunto est en perpétuelle rupture de stock sur ces accessoires depuis plusieurs mois, compliqué de s’en procurer une…

Globalement lors de mes tests, la montre a plutôt bien mesuré le nombre de longueurs et donc la distance parcourue ainsi que le style de nage. Une fois ou l’autre, une longueur a sauté ou a été dédoublée, souvent lorsque l’allure a drastiquement changé au cours d’une longueur, ou alors lorsque le virage était un peu foiré…

Analyser une session de natation en piscine dans l’app Suunto

Après une session de natation, voici les données dans l’app de Suunto:

Profils multisport

La Suunto 5 Peak propose aussi des profils multisport et un profil de triathlon. En gros, toutes les activités proposées sur les montres plus haut de gamme (Suunto 9 par exemple) sont également disponibles et confugurables sur la Suunto 5 Peak, et fonctionnent de la même manière mais avec les limitations des capacités de la montre.

Les suggestions d’entrainement

Intégré à la Suunto 5 Peak, la fonction de coach virtuel propose des entrainements en vue de différents objectifs. Lors de la configuration initiale de la montre ou plus tard dans le menu « entrainement » des paramètres de la montre, il est possible de choisir entre 3 objectifs:

  • Entretenir
  • Améliorer
  • Booster

En fonction du choix, les séances proposées seront adaptées. La montre propose ensuite dans le menu « Coach » de la section « Entrainement » des séances pour aller vers cet objectif.

Les séances sont plutôt bien expliquées dans ce menu, et il est possible de choisir dans quel profil sportif les réaliser.

Il est possible dans les options de définir également la durée d’exercice hebdomadaire que l’on souhaite accomplir, il faudra dans ce cas désactiver l’entrainement « Assistance » qui fait évoluer la durée en fonction des progrès réalisés, et ainsi augmenter ou diminuer manuellement le volume hebdomadaire.

Après chaque séance d’entrainement, qu’elle ait été réalisée dans le cadre des entrainements proposés ou non, l’algorithme va adapter le programme d’entrainement et prendre en compte les derniers entrainements réalisés.

Il est possible de consulter les prochaines séances proposées par l’algorithme dans le widget entrainement.

Retrouvez tous les détails sur les fonctions d’assistance d’entrainement de Suunto sur cette page.

Suivi d’itinéraire

Le suivi d’itinéraire est toujours disponible dans la Suunto 5 Peak. La montre ne permet pas d’afficher de fonds de carte mais il est tout à fait possible de faire un suivi d’itinéraire en suivi de trace:

La Suunto 5 Peak permet de suivre un itinéraire pré-défini dans la montre, et l’application de Suunto permet aussi de se coupler à l’app Komoot pour importer automatiquement les parcours et les avoir à disposition dans sa montre. La première étape consiste à lier la Suunto app et le compte Komoot:

Une fois l’app couplée, tous les nouveau itinéraires seront automatiquement mis à dispositon dans l’app Suunto, et un simple clic permet de les synchroniser avec sa montre:

Tout de suite après la synchronisation, il est possible de trouver l’itinéraire en question dans la liste des itinéraires disponibles dans la montre et de se faire guider durant son activité sportive:

Les itinéraires crées et importés depuis l’app Komoot sont automatiquement accompagnés de données de navigation « turn-by-turn ». Cela signifie que pour chaque changement de direction, la montre indique le la direction à suivre à l’avance!

Encore une fois, la montre n’est pas équipée d’altimètre barométrique. Mais elle permet toutefois d’afficher le profil d’altitude actuel et à venir. Les données sont mesurées par le capteur GPS, donc approximatives:

Le suivi de performance

Aujourd’hui, une montre de sport doit nous accompagner lors de nos activités sportives, mais elle doit également, dans l’idéal, nous donner des informations de suivi qui nous permettent de comprendre la manière dont on s’entraine ainsi que mesurer notre niveau de performance et son évolution.

Au travers des widgets entrainement et performance, les montres Suunto proposent un suivi de l’évolution de l’entrainement ainsi que du niveau de performance. Les données proposées ne sont probablement pas aussi nombreuses que ce que proposent d’autres montres, mais elles ont l’avantage d’être assez simple à comprendre et à utiliser.

Le widget « Performance » donne un indice de performance au travers de l’estimation de VO2Max. Cette donnée n’est pas un indicateur absolu de performance, mais est un bon indicateur, en particulier dans la tendance de son évolution, de l’efficacité de son entrainement.

On voit sur le cadran de ce widget la valeur actuelle de VO2Max (plus elle est élevée, meilleure est la condition), la tendance (ici la petite flèche rouge vers le bas indique une tendance à la baisse) et enfin, en fonction de paramètres personnels comme l’âge, le sexe et d’autres paramètres, le niveau global de forme.

Les données de suivi de charge et de progression sont également disponible dans le suivi de l’app de Suunto:

Les fonctions connectées

Les montres Suunto proposent quelques petites fonctions connectées pratiques, et la Suunto 5 Peak hérite de la fonction de contrôle du lecteur média du smartphone déjà vu sur la Suunto 9 Peak.

La fonctionnalité de base de la montre est bien entendu l’affichage des notifications du smartphone, qui sont affichées sur la montre en temps réel avec une alerte (vibration et/ou signal sonore). Il est également possible d’aller consulter l’historique de notifications depuis l’écran de l’heure avec le bouton central pour accéder d’abord au contrôle du lecteur media puis à l’écran de statut de la montre. De là, le bouton bas permet de consulter l’historique de notifications.

Concernant le contrôle du lecteur média du smartphone, aussi tôt qu’un média est lu sur le téléphone, il s’activera automatiquement avec le contenu en cours de lecture:

Le contrôle de media est disponible depuis la montre en veille avec le bouton central, ou comme un écran de données dans les profils sportifs.

Les fonctions de suivi d’activité

Portée au quotidien, la Suunto 5 Peak permet de mesurer le niveau d’activité quotidienne. Cette activité puet être consultée dans les widgets, exprimée sous forme de nombre de pas ou de calories.

Les données d’activité quotidienne sont également centralisées dans l’app Suunto:

La montre, au travers de son capteur cardio optique, effectue également une mesure continue de la fréquence cardiaque au fil de la journée. Encore une fois, un widget sur la montre permet d’afficher les données de fréquence cardiaque en temps réel, ainsi que la tendance des dernières heures:

Enfin, portée durant la nuit, la montre fera également une mesure et analyse du sommeil. Les données sont également disponibles dans le widget de la montre. Il est important de noter que la fonction de suivi du sommeil n’est pas activée par défaut, il faudra donc manuellement activer la mesure avant d’obtenir des données:

Et là aussi, les données de sommeil et de suivi des autres paramètres sont disponibles pour consultation dans l’app Suunto:

La Suunto 5 Peak sur le gril

Après avoir bourlingué autour de chez moi et plus loin avec la Suunto 5 Peak durant environ 4 semaines, il est temps de voir à quel point les données accumuées par la montre sont fiables, et quelles conclusions en tirer. Dans ce test, je me suis concentré sur la trace GPS et le cardio optique de la montre. L’altimètre étant basé sur le GPS, il n’est pas forcément pertinent d’en faire un comparatif exhaustif, mais une section y est tout de même consacrée.

Précision de la mesure GPS/GNSS

La Suunto 5 Peak utilise une puce multi GNSS pour le positionnement, cela signifie que la montre est capable d’utiliser plusieurs systèmes tels que GPS en adjonction à QZSS, Glonass, Galileo ou Beidu. Mais la montre ne permet pas de configurer manuellement quels systèmes sont utilisés, c’est l’algorithme du chipset qui sélectionne les meilleures combinaisons de systèmes. Le seul paramètre à disposition au début d’un profil sportf est le niveau de précision GPS, qui influera sur l’autonomie de la montre. Tous les comparatifs ci-dessous ont été réalisés avec la meilleure précision dans les pramètres!

Comparatif 1: course à pied

Lors de ce premier comparatif, j’ai couru autour de chez moi, dans un environnement plutôt propice à la récéption des signaux GPS car éloigné de grands bâtiments. Toutefois, une partie de la course a été réalisée en bordure de forêt. Pour comparaison, on retrouve aussi sur la carte la trace GPS de la fenix 6:

On voit sur l’image de gauche, dans le champ, que la trace des deux montres est très proche et plutôt bonne par rapport au chemin. Sur l’image de droite, en bordure de forêt, la Suunto 5 Peak s’en tire mieux que la montre de Garmin. Même si au centre du village, les deux traces ne sont pas parfaites, la Suunto semble également meilleure.

La fenix 6 utilisant le capteur Stryd pour la mesure de distance, on peut constater que la mesure sur les deux montres est très proche en analysant le graphique d’accumulation de distance:

Comparatif 2: Course à pied urbaine

Cette fois, j’ai couru en ville, afin de voir ce que peut donner la récéption satellite dans une zone plus dense, mais aussi au bord du lac. Voici deux passages intéressants:

Sur la capture de gauche, la trace de la Suunto 5 Peak est plus qu’approximative, à plusieurs mètres d’écart par rapport à la rue, avec de forts zigzags. La trace de la fenix 6 est loin d’être parfaite également mais demeure tout de même meilleure. Ce qui est intéressant sur la partie droite de cette image, c’est que les deux traces se stabilisent au même moment.

Le passage dans le parc puis sur le bord du lac à droite montre une trace globalement bonne et beaucoup plus stable. Sur le graphique d’accumulation de distance, on peut clairement voir une différence entre la mesure GPS de la Suunto 5 Peak et la mesure du capteur Stryd pour la fenix 6:

Comparatif 3: Mesure sur le vélo de route (montre au poignet)

Suunto 5 Peak au poignet et compteur Hammerhead Karoo 2 sur le guidon, voici les traces mesurées par les deux appareils lors de cette sortie sur le vélo de route:

Aucun gros problème de mesure sur l’entier de l’activité. Les écarts les plus importants sont les deux sur l’image de gauche. On voit à deux reprises la Suunto 5 Peak dévier de la route lors de passages dans ce petit vallon couvert d’arbres. La montre étant portée au poignet, les signaux GPS sont clairement moins optimaux que pour le compteur, bien orienté vers le ciel sur le guidon. Mais apparemment, cela n’a pas influé sur la distance mesurée, si on se fie au graphique d’accumulation de distance:

Conclusion sur la précision GPS

Avec les mesures réalisées par la Suunto 5 Peak, on se situe dans la moyenne des montres GPS du marché. Pas de miracles dans les situations « compliquées », pas non plus de grosses catastrophes. Mon conseil reste toujours le même: pour celles et ceux qui veulent une mesure instantanée d’allure et une distance cumulée plus précise, l’utilisation d’un accéléromètre (le meilleur actuellement reste le Stryd) est largement préférable au fait de se fier au GPS de sa montre!

Précision de mesure du capteur cardio optique

La Sunuto 5 Peak est équipée d’un capteur cardio optique différent de celui qui a été choisi par Suunto pour la 9 Peak. Il s’agit ici d’un capteur très vraisemblablement fourni par Valencell, comme c’était le cas sur la plupart des montres Suunto des dernières années à l’exception donc de la 9 Peak et de la Suunto 7. Voici quelques comparatifs de données par rapport à une mesure réalisée avec une ceinture traditionnelle!

La précision de la mesure de fréquence cardiaque optique est très variable d'un individu à l'autre. Dans ce test, vous trouvez des comparatifs que j'ai effectués avec différentes montres ou capteurs optiques lors de mes entrainements. Sur d'autres personnes, il est très probable que les résultats soient différents. Parfois meilleurs, parfois moins bons. Le fait qu'un capteur optique ait particulièrement bien ou mal fonctionné sur moi ne signifie en aucun cas qu'il en sera de même pour une autre personne...

De nombreux facteurs influent la performance de mesure optique, comme la morphologie, le type de peau, la pilosité et bien d'autres. Il est possible d'améliorer la précision de la mesure optique en appliquant quelques conseils figurants dans cette vidéo.

Note concernant le score de chaque comparatif (depuis début 2022): Afin de quantifier la précision de la mesure, un score de précision est calculé pour certains comparatifs de mesure cardio entre deux types de mesure. Ce score est obtenu en pondérant l'erreur de mesure moyenne lors de chaque relevé (en principe chaque seconde) avec un poids supérieur pour les erreurs les plus importantes. En règle générale, deux ceintures pectorales de qualité identique comparées entre-elles obtiennent un score situé entre 95 et 99%. Entre 90 et 100%, le score est excellent, entre 80 et 90%: bon, entre 70 et 80: indicatif et ente 60 et 70%: indicatif. En-dessous de 60%, la mesure n'est pas utilisable. Plus le chiffre est bas, plus la mesure a été imprécise. Afin d'éviter de dévaluer le score de comparaison des cardio optiques qui nécessitent un peu de temps pour stabiliser la mesure, les 60 premières secondes de mesure sont ignorées dans le calcul du score de précision.

Comparatif 1: Course à pied

Lors de cette séance de course à pied sur un parcours plutôt valonné mais sans rééelle volonté de faire des intensités, la mesure au poignet de la Suunto 5 Peak a été comparée à la mesure de la ceinture Polar H10 connectée à la fenix 6:

On voit que si dans les grandes lignes, la mesure suivait à peu près la courbe de la ceinture, on trouve des écarts importants à certaines parties de l’activité. La courbe n’est jamais réellement collée à la mesure de la ceinture. L’écart moyen de chaque mesure (chaque seconde) est de plus de 4 battements par minute, ce qui est un écart moyen assez élevé. L’écart maximal mesuré est de 32bpm, ce qui est considérable.

De fait, le score global de cette mesure est de 62%, ce qui place cette mesure comme « indicative » mais qui ne permet pas de s’y fier pour un entrainement plus poussé.

Comparatif 2: Course à pied

Même type d’exercice pour le second comparatif, une course à pied à intensité modérée mais avec quelques variations tout de même, principalement liées au dénivelé. Et les constatations sont à peu près les même que pour le premier:

Dans les grandes lignes, la même tendance, mais des écarts parfois importants (26bpm au maximum) et un écart moyen, encore une fois, de l’ordre de 4bpm. Résultat également identique au niveau du score: indicatif, mais sans plus, avec une note de 64%.

Comparatif 3: Une sortie à vélo de route

Montre au poignet et ceinture au torse pour cette sortie sur le vélo de route. Cette activité est en général un gros challenge pour la mesure au poignet, à cause de nombreux paramètres auxquels on ajoutera pour cette sortie une température assez basse, pas idéale pour comparer la performance d’un capteur cardio optique. Voici les valeurs mesurées:

Pas besoin, j’imagine, de beaucoup d’analyse. Le capteur cardio de la montre fait ce qu’il peut, mais avec des écarts moyens de 11bpm et un écart maximal de 59bpm, il n’y a pas grand chose à tirer de ces valeurs. Le score, sans appel, de 10.5% indique clairement qu’il serait préférable de mesurer avec une ceinture ou un brassard la fréquence cardiaque et de placer la montre sur le guidon pour plus de confort à la lecture des données!

Comparatif 4: Intervalles en course à pied

L’idée ici et de voir comment réagit la mesure en effectuant des intensités. J’ai donc enregistré cet entrainement partiellement effectué sur la piste:

Encore une fois, on voit bien les limites de la mesure par cardio optique, avec un écart moyen de 10bpm et un écart maximal de 39. Le score de 20.5 signifie encore une fois qu’il serait bien de penser à une ceinture pour ce type d’entrainements.

Comparatif 5: Mesure sur home trainer

Dernier comparatif, sur le home trainer. Assez intéressant pour bien visualiser la latence enduite par la mesure optique:

Dans l’ensemble, la mesure est bonne avec un score de 87.5%, avec une bonne régularité au niveau des données (écart moyen de 2 bpm).

Conclusion sur la précision de la mesure cardio au poignet

Tous les comparatifs réalisés montrent clairement que le capteur cardio optique est dans la plupart des cas informatif pour ce qui concerne la mesure lors d’entrainements. D’après ces résultats, le cardio de la montre sera utilisé pour la mesure au quotidien, mais lors d’entrainements, on préférera un brassard cardio, ou plus précis encore, une ceinture.

Pas de miracles donc en termes de précision. Et cela implique aussi que si on se fie au cardio de la montre, il en sera de même pour les algorithmes d’estimation de la performance. De fait, ces données seront forcément tout aussi approximatives que les valeurs sur lesquelles elles se basent sont elles-mêmes pour le moins aléatoires…

Note sur l’altimètre GPS

La Suunto 5 Peak n’a pas d’altimètre barométrique, et la montre utilise donc exclusivement les données GPS pour la mesure de l’altitude. Ces données sont moins précises et les variations d’altitudes sont moins bien prises en compte. Pour s’en rendre compte, voici la mesure d’altitude d’une sortie à vélo par le Karoo 2 et la Suunto 5 Peak:

Bien que les données soient à peu près cohérentes, on voit que la courbe bleue de la Suunto 5 Peak mesurée au GPS et probablement corrigée par le modèle de cartographie après transfert sur l’app Suunto est plus lissée que la mesure barométrique du Karoo 2 en rouge.

Les capteurs compatibles

Voici un tableau qui récapitule les capteurs compatibles avec la Suunto 5 Peak:

Description:Le capteur Stryd Wind est le capteur de puissance en course à pied le plus avancé du marché. Compatible avec une large variété de montres, il fournit non seulement des données de puissance, mais aussi des métriques d'économie et de dynamique de course telles que l'oscillation verticale, le temps de contact au sol, le form power ou le leg spring stiffness. De plus, c'est le capteur d'allure instantanée et de distance le plus précis du marché.
Note spéciale pour Suunto Suunto 5 Peak: Compatibilité partielle
Description:Le marché des capteurs de puissance cycliste arrive largement à un stade de maturité. Cela signifie que les solutions proposées sont nombreuses, abouties, et que le nouveau challenge des marques n’est plus simplement d’arriver avec un produit, mais il s’agit d’être compétitif au niveau du prix et des fonctionnalités pour se faire une place. De nouveaux acteurs arrivent chaque année avec plus ou moins de succès. La domination de SRM, PowerTap (racheté depuis par SRAM) ou ensuite de Garmin n’est plus. Il y a de sérieux challengers. Favero, une marque italienne qui a lancé une paire de pédales nommées bePro, qui était déjà une solution appréciée. La nouvelle génération de pédales, nommée Assioma, est un capteur de puissance abouti, simple à utiliser, proposé à un prix qui reste élevé mais qui est bien plus abordable que nombre d’autres solutions.
Description:Le marché des capteurs de puissance cycliste arrive largement à un stade de maturité. Cela signifie que les solutions proposées sont nombreuses, abouties, et que le nouveau challenge des marques n’est plus simplement d’arriver avec un produit, mais il s’agit d’être compétitif au niveau du prix et des fonctionnalités pour se faire une place. De nouveaux acteurs arrivent chaque année avec plus ou moins de succès. La domination de SRM, PowerTap (racheté depuis par SRAM) ou ensuite de Garmin n’est plus. Il y a de sérieux challengers. Favero, une marque italienne qui a lancé une paire de pédales nommées bePro, qui était déjà une solution appréciée. La nouvelle génération de pédales, nommée Assioma, est un capteur de puissance abouti, simple à utiliser, proposé à un prix qui reste élevé mais qui est bien plus abordable que nombre d’autres solutions.
Accessoire
Suunto Support guidon pour montres
Description:Il s'agit probablement du support pour montres le plus léger parmi les options disponibles. Son positionnement sur le cintre est simple et il est vite mis en place et retiré. Une bonne option pour placer n'importe quelle montre sur un guidon de vélo pour une utilisation plus pratique.
Description:Le brassard est une alternative plus confortable que la ceinture, et plus précise que le cardio au poignet. Le OH1 de Polar est très léger et se fait vite oublier. Deux variantes existent: OH1 et OH1+. Le OH1+ est directement compatible avec ANT+, alors qu'une mise à jour logicielle est nécessaire sur le OH1 pour disposer de cette connexion, mais les deux modèles sont finalement compatibles avec Bluetooth et ANT+.
Description:Le brassard cardio optique Wahoo TICKR Fit est un bon compromis entre le confort, l'autonomie et la précision de la mesure. La compatibilité ANT+ et Bluetooth Smart en font une solution compatible avec la quasi totalité des montres et compteurs du marché.
Accessoire
Garmin HRM-Pro
Description:La HRM-Pro regroupe toutes les fonctions disponibles dans un tel accessoire chez Garmin. En plus de la fréquence cardiaque, la ceinture mesure les dynamiques avancées de course à pied sur les montres Garmin compatibles et les données de fréquence cardiaque de natation pour les synchroniser ensuite sur les montres de triathlon de Garmin. La HRM-Pro dispose d'une connectivité ANT+ et Bluetooth Smart qui permet de l'utiliser aussi dans des applications de course ou de cyclisme virtuel, ou avec un smartphone.
Note spéciale pour Suunto Suunto 5 Peak: Uniquement pour la fréquence cardiaque
Accessoire
Garmin HRM-Dual
Description:La ceinture HRM-Dual est spécialement prévue pour les cyclistes qui souhaitent l'utiliser avec leur montre ou leur compteur ainsi que dans des applications de cyclisme virtuel. Cette ceinture ne mesure pas de données autres que la fréquence cardiaque. Elle est compatible avec les connexions ANT+ et Bluetooth Smart. C'est l'une des dernières ceintures Garmin à proposer un émetteur amovible.
Description:Ceinture textile très confortable. Compatible ANT+ et Bluetooth Smart, donc compatible avec la quasi totalité des montres, compteurs cyclistes, applications de cyclisme et de course virtuelles. Elle utilise une pile bouton CR2025 facile à changer qui a autonomie un peu plus faible que sur d'autres ceintures. La taille M/XXL est la taille standard (la taille XS/S est vraiment petite).
Description:Ceinture textile très confortable, compatible ANT+ et 2 canaux Bluetooth Smart (tous les modèles peuvent être mis à jour pour ANT+)! Elle peut aussi être utilisée en mode autonome (mémoire interne). Pile bouton CR2025 avec une autonomie un peu moins longue que les autres ceintures du marché. La taille M/XXL est la taille standard (la taille XS/S est vraiment petite).
Note spéciale pour Suunto Suunto 5 Peak: Uniquement pour la fréquence cardiaque
Accessoire
Wahoo TICKR X
Description:Ceinture compatible ANT+ et Bluetooth Smart (3 canaux). Fournit aussi les Running Dynamics aux montres compatibles de Wahoo ou de Garmin (avec quelques limitations). La TICKR X de nouvelle génération est blanche. Attention à ne pas la confondre avec les modèles de génération précédente, bleu et blancs. Utilise une pile bouton CR2032 facile à changer.
Accessoire
Wahoo TICKR
Description:La ceinture Wahoo TICKR mesure la fréquence cardiaque et est compatible avec la quasi totalité des montres et compteurs du marché grâce à sa compatibilité ANT+ et Bluetooth Smart (3 canaux). La TICKR de nouvelle génération est noire. Attention à ne pas la confondre avec les modèles de génération précédente, bleu et blancs. La ceinture TICKR utilise une pile bouton CR2032 facile à changer.

La discussion continue

Pour rester informé au plus près de l'actu du site et du marché:

Le podcast: Des épisodes de 30-40 minutes sur des thématiques de fond, sur l'entrainement, la technologie, l'alimentation ou bien d'autres sujets encore. A écouter sans modération!
Le compte Twitter: Actu, tendances, nouveautés, rumeurs, avis. Pour vivre l'actu du sport connecté au quotidien!
La page Facebook. Evenements, concours, actualité, bons plans. Chaque jour, la page Facebook de nakan.ch compte un peu plus de fans. Rejoins-là toi aussi!
La chaîne Youtube pour retrouver présentations, tutos, reportages ou interviews.
Le compte Instagram. L'actu du site et de ses coulisses en photos! Ne manque pas les stories pour être le premier informé des nouveautés ;-)

Conclusion

Avec la Suunto 5 Peak, la marque finlandaise propose avant tout un nouveau design pour sa montre ciblant les sportives et les sportifs « lifestyle » et plutôt fitness. Le design est réussi, soigné et la montre est assez compacte tout en proposant des performances analogues à la Suunto 5 première du nom. C’est donc, du point de vue purement fonctionnel, une belle réussite.

Au niveau des nouveautés, elles sont principalement issues de la Suunto 9 Peak et ne sont donc pas des exclusivités, mais certains petits détails font de la Suunto 5 Peak une montre intéressantes qui ne fait pas énormément de compromis. Avec une liste complètes de profils sportifs, une app Suunto qui arrive à maturité et une bonne intégration globale entre l’app et la montre, Suunto a fini, dans la douleur, par faire oublier Movescount sur quasiment tous les aspects.

Reste que la concurrence sur le segment est rude, et pour ne citer que la Polar Vantage M2 ou la Coros Pace 2, la Suunto 5 Peak se positionne à côté de modèles compétitifs. Le choix de la Suunto 5 Peak se fera donc en prenant en considération tous les avantages mais aussi les petits points un peu plus limitatifs de l’écosystème de Suunto.

J’ai aimé ou pas aimé

Sur la Suunto 5 Peak, j’ai aimé:

  • Le design simple sobre, moderne et efficace
  • Le maintien de l’autonomie et du niveau fonctionnel malgré un boitier bien plus compact
  • Les possibilités offertes par l’app Suunto qui arrive à maturité pour remplacer dignement Movescount
  • L’éventail fonctionnel (suivi de traces, support des capteurs de puissance à vélo…) pour une montre de ce segment

J’ai moins aimé:

  • La bordure d’écran toujours très importante
  • L’absence d’altimètre baro, face par exemple à une Pace 2 de Coros à un tarif plus agressif qui en a un

Supporter ce site pour de futurs articles

Rédiger des tests et des articles sur la technologie dans le sport est une passion dévorante. Cela fait plus de 12 ans que je le fais en marge de mon activité professionnelle et sportive. Je ne compte pas mon temps, et je ne suis absolument pas rémunéré par les marques pour le faire. En passant par l'un des liens ci-dessous pour réaliser votre prochaine commande en ligne, je touche une petite commission sur la transaction, vous soutiendrez le site, et cela ne vous côutera pas plus cher! Pour tout savoir sur ma politique de publication et de publicité sur le site, rendez-vous ici!

Profitez aussi de l'une des offres suivantes pour soutenur le site:


4 commentaires

  1. Bonjour,
    Tout d’abord merci pour cet excellent test et d’une manière plus globale pour le travail réalisé ! Concernant la Suunto Peak 5, vaut il mieux se « jeter » sur cette dernière ou attendre une hypothétique Suunto 7 Peak ?
    Merci par avance.
    Cordialement
    Arnaud

  2. Bonjour,
    Je voulais vous faire remonter quelques petites coquilles dans l’article.
    La Suunto Peak possède un écran 218×218 pixels ce qui en fait une surface d’affichage inférieure à une Pace 2.
    Suunto précise aussi sur son site que la vitre de la montre est en plastique et non en verre ce qui est une régression par rapport à la Suunto 5 et la rapproche d’une Suunto Spartan Trainer.

  3. Bonjour et merci pour le test.
    Avec toutes ces montres je me sens de plus en perdu. Hors les fonctions usuelles, quelles montres sont compatibles avec les live segment de strava conseillez-vous? Merci

  4. L’import d’itinéraire komoot ne fonctionne que pour le modèle suunto 5 peak ?
    Malgré l’association, je n’ai pas réussi à faire la manipulation avec une suunto 5 Gen 1 Graphite Copper !
    Si quelqu’un a réussi ?

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.