Les tests de matériel

La Polar V800 testée de fond en comble

Publié 15 juillet 2014 à 22 h 12 min   /   par   /   commentaires (1326)

Quand Polar a annoncé la V800, le projet semblait bien ambitieux: la V800 était en même temps la première montre orientée triathlon de la marque à intégrer un capteur GPS, la première à abandonner les technologies propriétaires W.I.N.D ou WearLink pour l’utilisation de capteurs au profit de Bluetooth Smart, la première montre du marché à intégrer un tracker d’activité et la première montre à utiliser la plate-forme Polar Flow pour l’analyse et la synchronisation des séances d’entrainements.

De plus, en annonçant 50 heures en GPS (mode économie d’énergie) ou 15 heures en mode normal, elle venait s’aligner sur les montres GPS les plus endurantes du marché, en proposant un look et un profil bien moins imposant, qu’il est possible de porter toute la journée même pour les poignets les plus fins. Bref, elle pouvait prétendre rivaliser avec le haut de gamme des montres de triathlon actuelles, en tout cas sur le papier.

Il me restait donc à vérifier si elle tenait ses promesses, et si la V800 pouvait réellement jouer un rôle sérieux dans la cour des grands.

Polar V800

A propos de ce test

Ce test a été effectué avec une Polar V800 comprenant un capteur de fréquence cardiaque H7, un capteur de foulée et un capteur de cadence cycliste qui a été mise à ma disposition par Polar Suisse que je remercie. Une fois le test terminé, j’ai renvoyé la montre chez Polar. Tous les tests ont été effectués avec les versions de firmware disponibles durant mes tests.

Ce billet a été publié initialement le 15 juillet 2014. il a été mis à jour le 10 décembre 2014 avec une section sur la charge d’entrainement. une grosse mise à jour du test a été effectuée le 11 janvier 2015 avec l’ajout des nouvelles fonctions de natation, une nouvelle photo du connecteur suite à une mise à jour de Polar et plusieurs modifications suite aux avancées de Polar sur les fonctions de la V800.

Ce billet n’est pas sponsorisé, comme aucun de mes billets d’ailleurs. Pour en savoir plus sur ma politique de publication, c’est ici que ça se passe. Maintenant, passons aux choses sérieuses!

Carte d’identité

La carte d’identité donne un rapide aperçu des spécifications techniques et des données importantes:

Format
Montre à écran LCD monochrome 128x128. Ecran Gorilla Glass. Corps en aluminium.79 grammes.
Fonctions générales
Notifications intelligentes
Étanchéité (min. 20m)30 mètres
Suivi d'activité quotidienne
Support de Glonass
Altimètre barométrique
Norme de capteurs Bluetooth
Norme de capteurs ANT+
Fréquence cardiaque optique (au poignet)
Support de capteur de puissance (cyclisme)
Autonomie longue (+ 8h)Une charge permet environ 14h en utilisation normale, 50h en utilisation GPS
Enregistrement GPS à la seconde
Stockage et lecture de musique dans la montre
Profils sportifs
Profil pour la course à pied
Profil pour le cyclisme
Profil de natation en piscine
Profil de natation en eau libre
Profil triathlon
Profil multisport libre
Prix actuel (sur amazon.fr):Dès 292.39€
Voir tous les détails dans le comparateur de nakan.ch

Où l’acheter

baz_40La Polar V800 est disponible à peu près partout. Vous pouvez l’acheter là où vous le souhaitez! Mais si vous l’achetez sur amazon.fr en utilisant ce lien, vous me soutenez pour la réalisation de futurs tests de matériel sur le site, et cela ne vous coûte rien de plus!

Le grand déballage

Le packaging de la V800 semble bien simple au premier abord, mais réserve quelques surprises.

Polar V800En effet, à première vue, la boite semble très sobre, bien que le blanc surprenne un peu les habitués car Polar nous avait habitué aux cartons noirs.

Polar V800Mais dès que l’on ouvre la boite, on se trouve face à un produit qui n’a plus grand chose à voir avec les précédents de la marque:

Polar V800Une fois complètement déballé, le contenu est le suivant:

Polar V800

  • La Polar V800
  • Le câble « pince » USB pour synchroniser / recharger la montre
  • Une ceinture de fréquence cardiaque textile.
  • Un émetteur de fréquence cardiaque H7
  • Une notice demandant de mettre à jour la montre avant de l’utiliser pour la première fois (nous verrons cela très rapidement).
  • Le guide de démarrage rapide, dont vous n’aurez normalement pas besoin si vous lisez ce test en entier ;-)

Notons que la V800 est disponible en deux packs, soit avec ou sans le capteur de fréquence cardiaque H7.

Je constate avec plaisir que les fabricants mettent de moins en moins le chargeur USB mural. En effet, à l’heure des smartphones, tablettes, PC portables, il semble que les possibilités de charger sa montre entre deux séances devraient être suffisantes pour ne pas inclure ce type d’accessoires. Et pour les rares personnes qui en ont vraiment besoin, un chargeur USB ne coûte pas grand chose.

Une fois en mains, la V800 donne une impression qu’aucune autre montre de sport m’a donnée pour l’heure. Le boitier en aluminium et la qualité de la finition y sont très probablement pour quelque chose. Le poids est un peu supérieur à ce à quoi je m’attendais, mais sans être gênant.

Polar V800Polar V800Au dos, on peut apercevoir le connecteur rond qui ressemble fortement à celui du Polar Loop:

Polar V800Notons que depuis le test, Polar a ajouté un petit capuchon sur le connecteur, comme en temoigne cette photo fournie par Michel Kaz que je remercie:

Polar V800Le clip « pince » qui vient recharger la montre:

Polar V800Et enfin le tout monté comme il se doit. A noter que parfois, il est un peu difficile de trouver la bonne position pour la pince sur le connecteur, mais avec l’habitude, on s’y fait:

Polar V800Il est recommandé de laisser charger la montre complètement avant de continuer. Je l’ai donc laissée sur mon chargeur. Une fois complètement chargée, la configuration peut commencer. La montre me demande la langue à utiliser. Curieusement, à ce moment, seul l’anglais était disponible. J’ai donc poursuivi la configuration dans la langue de Shakespeare, mais rassurez-vous, il est possible de la mettre en français après la première connexion à l’ordinateur, ce qui peut être fait tout de suite!

Comparons maintenant un peu la Polar V800 par rapport aux autres montres du marché (enfin, celles que j’avais sous la main à ce moment là). Nous avons donc de gauche à droite:

Garmin FR15 – Garmin fénix 2 – Polar RC3 GPS – Garmin Forerunner 620 – Polar V800
polar_v800_garmin_fr15_compare_02_webVue sur l’épaisseur des différentes montres:

polar_v800_garmin_fr15_compare_03_webOn constate que Polar a réussi à intégrer les fonctions d’une montre de triathlon dans le format d’une montre de course à pied!

polar_v800_garmin_fr15_compare_04_webpolar_v800_garmin_fr15_compare_05_webEt ce déballage ne serait pas complet dans les accessoires qui m’ont été fournis par Polar Suisse pour ce test, à savoir le capteur de foulée pour la course à pied:

polar_footpod_01_webLe capteur de foulée est fourni avec un support, et avec la batterie:

polar_footpod_02_webLe tout monté, et posé à côté du capteur ANT+ de Garmin. On constate que la taille de celui de Polar est plus imposante:

polar_footpod_03_webCette taille n’est pourtant pas une gêne lors de la course.

Tout savoir sur Polar Flow et Polar Flow Mobile

La Polar V800 se base sur la plate-forme en ligne Polar Flow, et l’application pour smartphones (iOS et Android) Polar Flow Mobile. Certaines fonctions spécifiques de cette plate-forme pour la V800 seront décrites dans la suite de ce test, mais pour comprendre en détail comment fonctionne Polar Flow, c’est dans l’article dédié que vous saurez absolument tout, vidéos à l’appui.

La Polar V800 au quotidien

Par rapport aux autres montres de triathlon que j’ai eu entre les mains, la V800 se distingue par son aspect moins massif et plus conventionnel, ne laissant pas imaginer son autonomie et son panel de fonctionnalités.

Le format de la montre, le design et sa conception en aluminium en fait une montre qui se porte avec tout au quotidien, en tout cas pour le modèle noir. il est vrai que le modèle bleu passe un peu moins inaperçu.

La V800 offre différentes options qui en font une montre personnalisable, avec des affichages en mode « veille » (à savoir l’affichage de l’heure) relativement originaux. Depuis l’écran de veille, il est possible de basculer rapidement entre les différents affichages en maintenant le bouton « Up » appuyé quelques secondes. Les formats d’affichages proposés sont les suivants:

Affichage « standard » avec l’heure et la date:

Polar V800Affichage avec l’heure et la date, et le nom du propriétaire de la montre:

Polar V800Affichage d’un cadran analogique:

Polar V800Et enfin affichage basique mais original de l’heure avec de gros chiffres:

Polar V800L’alarme

La V800 est équipée d’une alarme, qu’il est possible de configurer pour sonner une seule fois, tous les jours de semaine ou tous les jours. L’alarme peut se configurer depuis le menu « Réglages« , « Réglages de la montre« , « Alarme« . La fonction est également accessible depuis le menu rapide, depuis l’écran de veille, en maintenant le bouton « Light » appuyé quelques secondes.

Polar V800Il est possible de configurer une alarme récurrente, une alarme du lundi au vendredi, ou une alarme qui ne sonnera qu’une fois.

Polar V800Lorsqu’elle est activée, un petit réveil s’affiche sur l’écran de veille.

Polar V800La sonnerie de l’alarme n’est pas des plus fortes, mais la vibration de la montre en plus de la sonnerie assurera une fonction réveil efficace, même lors des difficiles matins de compétitions, lorsqu’il faut se lever aux aurores.

L’affichage et le rétro-éclairage

La V800 dispose d’un écran monochrome LCD qui présente l’avantage d’être extrêmement lisible, dans quasiment toutes les conditions. Lorsque la luminosité n’est plus suffisante, la montre dispose d’un rétro-éclairage efficace. Lorsque l’on appuie sur le bouton « Light« , le rétro éclairage s’éteint automatiquement après 10 secondes sans manipulation des boutons. Il est toutefois possible de le laisser allumé durant une activité, via le menu de raccourcis une fois que l’activité est démarrée.

Polar V800Le chronomètre

Le chronomètre, disponible dans le menu de la montre, permet de lancer un chrono sans déclencher l’enregistrement d’une activité.

Polar V800Polar V800Une fois dans le mode chronomètre, le bouton « Start » démarre le chrono. Ensuite, le bouton « Back » met l’enregistrement en pause, tandis qu’une nouvelle pression sur le bouton « Start » enregistre en temps intermédiaire:

Polar V800Toujours dans l’option « Chrono » du menu, un compte à rebours est également disponible.

Utilisation de base et configuration

La montre dispose de 5 boutons. C’est essentiellement grâce à ces derniers que l’on manipule la V800. Sur le côté gauche, le bouton du haut « Light » permet d’activer le rétro-éclairage (une pression longue depuis l’écran de veille active le menu des raccourcis). Le bouton du bas « Back » permet de revenir en arrière lors de la navigation dans les menus. En cours d’activité, elle permet de mettre l’enregistrement en pause. Une pression longue pendant une activité met fin à l’enregistrement. Enfin, une pression longue depuis l’écran de veille lance la synchronisation avec l’application Polar Flow Mobile.

Sur le côté droit, la V800 dispose de trois boutons. Le bouton du haut « Up » permet de monter lors de la navigation dans les menus. En cours d’activité, il permet de passer entre les différentes pages d’affichage de données. Enfin, depuis l’écran de veille, il permet de changer le type d’affichage de la montre.

Le bouton rouge « Start » permet de valider un choix dans les menus. Depuis l’écran de veille, il affiche le menu des activités. Enfin, lorsqu’une activité es choisie, il lance l’enregistrement d’activité. Durant l’activité, il permet d’enregistrer un tour manuel.

Le bouton « Down » permet de descendre dans les menus. En cours d’activité, il permet de passer entre les différentes pages d’affichage de données.

Configurer les profils et écrans sportifs

La configuration de base des différents profils peut s’effectuer directement depuis la montre, comme l’activation de l’enregistrement GPS, les tours automatiques, etc.. Pour le faire, depuis le menu de la montre, dans « Réglages« , puis « Profils sport »

Polar V800Polar V800On peut choisir l’activité à configurer puis changer les paramètres:

Polar V800Les options que l’on peut régler directement sur la montre sont:

Polar V800Le volume des sons ainsi que le retour par vibration.

Polar V800Le mode d’enregistrement GPS. En mode normal, la montre assure le suivi permanent du GPS, et donc un tracé « normal ». En mode économique, la V800 aura une autonomie étendue, mais ne fera le point GPS qu’une seule fois par minute:

Polar V800Il est possible de vérifier quelles sont les zones de FC, mais pas de les modifier. Pour le faire, il faudra passer par Flow (voir plus bas):

Polar V800Enfin, il sera possible de paramétrer les données propres au profil, par exemple pour le vélo:

Polar V800Cependant, et c’est une particularité de cette montre: la configuration complète des profils et des pages de données s’effectue sur le site internet Polar Flow. Ensuite, ces données sont synchronisées sur la montre.

Une fois connecté à la plate-forme Flow, rendez-vous dans les réglages:

Polar Flow ConfigurationIl est possible d’ajouter jusqu’à 20 profils sportifs différents. Chaque profil peut contenir un maximum de huit « pages« , qui contiendront elle-même au maximum 4 champs de données.

Polar Flow configurationDans chaque activité, en cliquant sur le bouton « Modifier« , vous pourrez configurer tous les paramètres de l’activité, ajouter ou supprimer des pages, et en modifier l’agencement des champs:

Vues d'entrainementVoici un exemple de page contenant 4 champs de données:

Polar V800Chaque profil sportif dispose donc de ses propres configurations, que ce soit pour les vues d’entrainement, pour les tours automatiques, pour les zones de fréquence cardiaque etc. Il est donc tout à fait possible de créer 3 ou 4 profils différents pour la course à pied, l’un pour la compétition, l’un pour l’entrainement en fractionné, l’un pour le trail et encore un pour l’entrainement général.

Voici une petite vidéo qui passe en revue les possibilités de configuration d’une activité:

Il faut bien avouer que ce système, bien que présentant l’inconvénient de nécessiter un ordinateur pour configurer ses profils (il n’est pas encore possible de le faire depuis l’application mobile), est bien plus pratique que de configurer toutes les pages depuis les boutons de la montre!

Notons pour terminer qu’une fois les activités configurées dans Polar Flow, une synchronisation avec Flow Sync ou Flow Mobile permettra d’appliquer les configurations sur la V800!

Enregistrer une activité sportive

Pour commencer une activité, une pression sur le bouton « Start » depuis la page de veille ouvre le menu du choix d’activités. En fonction des paramètres de l’activité, la montre va commencer à rechercher un signal GPS. Il est recommandé dans ce cas d’attendre que la montre affiche OK à côté du signal GPS (la montre affiche en % la progression de recherche du signal) en restant immobile:

Polar V800La vitesse d’acquisition du signal GPS dépend de plusieurs facteurs: si la montre a été utilisée en mode GPS dans les trois derniers jours, ou synchronisée avec Polar Flow, l’acquisition se fait en quelques secondes si le ciel est dégagé. Sinon, la vitesse d’acquisition sera plus longue, de l’ordre d’une minute environ. En tous les cas, si le ciel est mal dégagé (comme en forêt), si l’on se trouve à plusieurs centaines de kilomètres du lieu de la dernière utilisation, l’acquisition des satellites peut prendre plus de temps. Ceci est un fonctionnement normal, et toutes les montres ou appareils GPS sont sujets à ces temps d’acquisition.

Je dois dire que j’ai été surpris de la qualité générale de la qualité du récepteur GPS de la V800, tout comme je l’avais été de celui de la Polar RC3 GPS. On nous dit parfois que Polar est le leader de la mesure de la FC et que Garmin est meilleur sur la localisation, ce n’est clairement plus le cas! Dès que nous pourrons exporter des données GPS de Polar Flow, j’effectuerais un test comparatif des différentes montres GPS de Polar et Garmin!

Si d’autres capteurs doivent être utilisés, il faut s’assurer qu’ils s’affichent correctement avant de lancer l’activité. Une nouvelle pression sur le bouton « Start » démarre l’enregistrement.

Durant l’activité, que ce soit de manière automatique si les tours automatiques sont configurés ou manuellement en appuyant sur le bouton « Start« , si un tour est enregistré, plusieurs informations sont affichées:

Polar V800Durant l’activité, le chrono et l’enregistrement peut être mis en pause en pressant le bouton « Back« :

Polar V800A la fin de la séance, une pression longue sur le bouton « Back » met fin à l’enregistrement et affiche automatiquement le récapitulatif de l’activité:

Polar V800En utilisant les boutons « Up/Down » on peut faire défiler les informations relatives à l’activité, à commencer par la charge d’entrainement. La montre va calculer le temps nécessaire pour récupérer de la séance en fonction de la durée et de l’intensité (voir le détail ci-dessous).

Polar V800Ensuite, le type d’entrainement (seulement disponible si le capteur de FC était porté):

Polar V800Depuis là, un pression sur le bouton « Start » affiche le détail:

Polar V800Ensuite, toujours uniquement si la FC était activée, le résumé des zones de fréquence cardiaque, puis les moyennes et max de FC:

Polar V800Ensuite les calories ainsi que le taux de graisses brûlées pendant l’exercice, ainsi qu’éventuellement d’autres données issues d’autres capteurs. Enfin, le récapitulatif de l’allure:

Polar V800Et pour terminer les tours enregistrés:

Polar V800Dans ces exemples, l’activité est la course à pied, mais le fonctionnement est très proche quelque soit l’activité choisie.

Il est toujours possible de consulter l’historique de la montre après coup et retrouver ces informations via le calendrier (première option du menu).

Polar V800 Puis en choisissant le jour puis la séance que l’on souhaite revoir:

Polar V800Et enfin l’activité en question:

Polar V800La charge d’entrainement ou « Statut de récupération »

Voilà aussi un point qui semble intéresser bon nombre de lecteurs. La charge d’entrainement est calculée en fonction du type d’activité, de la durée et de l’intensité. Pour une estimation correcte de la charge d’entrainement, il faudra porter l’émetteur de FC.

Le suivi de cette charge peut être effectué dans Polar Flow. Une fois connecté sur le site internet, rendez-vous dans l’agenda. Ensuite, en haut à droite, vous trouvez ce sélecteur:

Polar FlowCliquez sur « Statut de récupération » et vous arriverez sur un graphique représentant la charge d’entrainement de la période sélectionnée (jour, semaine ou mois):

Polar FlowCeci permet de savoir si un entrainement a entrainé une grade charge et que l’on doit s’accorder un peu de temps pour la récupération ou si on peut attaquer directement avec l’entrainement suivant.

Notez que ce calcul prend en compte de multiples données, sont:

  • Les paramètres physiques que vous avez entré (taille, sexe, poids, FC max et zones de FC)
  • Le type d’activité
  • Le niveau que vous avez renseigné dans vos paramètres (nombre d’heures de sport par semaine)

De plus, sachez que la charge d’une activité prend en compte la charge passée. Donc si vous commencez avec une sortie de 10km après avoir acheté votre montre, il va peut-être vous calculer une grosse charge en passant même dans la partie sur-entrainement. Si vous répétez cet entrainement 3 fois par semaines, la charge va progressivement se réduire, car le système va « apprendre » votre charge habituelle, et donc la précision de l’outil va s’améliorer avec le temps!

Notez encore que cette fonction est pour l’instant absente de l’application Flow Mobile.

La fonction « Retour au départ »

C’est probablement la fonction la plus simple qui soit pour un équipement GPS, mais elle n’existe pas partout. Tout comme la RC3 GPS, la V800 permet de n’importe où durant une activité de revenir en ligne droite vers le point de départ en affichant une flèche avec la direction à suivre. Pour activer le retour au départ durant une activité, on activera le menu de raccourcis (en maintenant le bouton « Light » pressé quelques secondes):

Polar V800Puis on choisira « Activer guide de localisation« . L’option « Point de départ » chargera comme destination le point de départ de l’activité:

Polar V800Ensuite, la montre demande d’étalonner la boussole magnétique intégrée en effectuant un 8 avec la montre. Le mouvement doit être assez ample:

Polar V800Enfin, une nouvelle page est ajoutée à l’entrainement avec la direction à suivre (à vol d’oiseau) et le distance pour rejoindre la destination (toujours à vol d’oiseau):

Polar V800La fonction de navigation vers des POI (ou points d’intérêt)

En plus de fournir la possibilité de revenir au point de départ, la V800 vous permet, toujours via le menu des raccourcis pendant une activité, d’enregistrer un point GPS avec l’option « Enregistrer un nouveau POI« :

Polar V800Ceci va créer un nouveau point GPS de l’endroit où vous vous trouvez. Il sera ensuite possible de le choisir dans l’option « Activer guide de localisation » à la place du lieu de départ pour être guidé vers ce point.

A la question « Est-il possible de suivre un parcours sur la V800« , la réponse est « Oui, c’est prévu« . Il est possible d’enregistrer un parcours que l’on a trouvé sur Flow comme « Favori« . On retrouvera ensuite ce parcours dans le menu Favoris de la montre. Toutefois, il n’est pas possible de créer un parcours qui n’existe pas encore sur Flow, et donc la fonction est aujourd’hui très limitée, puisqu’il faut que quelqu’un (que ce soit vous ou une autre personne) ait déjà effectué le parcours avec la V800 pour le suivre…

Enfin, et cela peut être utile pour demander de l’aide en montagne (on ne sait jamais), il existe également la possibilité d’afficher la position actuelle en coordonnées GPS, via le menu « Localisation actuelle« :

Polar V800 Polar V800Synchroniser ses activités avec Polar Flow

La première solution pour synchroniser vos données avec le service Polar Flow consiste à utiliser le logiciel Polar Flow Snyc sur Mac ou PC. On peut le télécharger ici.

Sinon, la montre peut être synchronisée avec l’application mobile Polar Flow Mobile. Pour l’instant, seule la version iOS est supportée. La version Android est en cours de développement.

L’application proposera de synchroniser votre montre la première fois que vous la lancerez. Il est toujours possible en tout temps via le menu « Réglages » de l’application. Dès que la configuration est terminée, il suffit d’appuyer 3 secondes sur le bouton « Back » depuis l’écran de veille pour lancer la synchronisation avec l’application.

Pour tout savoir sur Polar Flow Sync pour Mac ou PC ainsi que faire le tour du propriétaire complet de Polar Flow et Polar Flow Mobile, je vous invite à consulter cet article!

Ajouter des capteurs

La Polar V800 est compatible avec les capteurs Bluetooth Smart, et uniquement avec cette norme (à l’exception de GymLink qui est utilisé spécifiquement par l’émetteur H7 pour la fréquence cardiaque dans l’eau).

Virtuellement, tous les capteurs/emetteurs Bluetooth Smart peuvent être associés avec la V800, mais je n’ai eu l’occasion de tester que des capteurs Polar. Aujourd’hui, la V800 peut utiliser des capteurs:

  • Capteur de foulée / cadence de course à pied (dans ce test j’ai utilisé le capteur de foulée Bluetooth Smart de Polar).
  • Capteur de cadence cycliste
  • Capteur de vitesse cycliste
  • Capteur de fréquence cardiaque (voir ci-dessous)

Il est prévu pour l’automne la mise sur le marché et le support par la V800 du capteur de puissance « Keo Power Bluetooth Smart« .

Pour ajouter un capteur, quel qu’en soit le type, la connexion se fait depuis le menu « Réglages -> Réglages généraux -> Conn. et sync. -> Coupler nouvel appareil« .

Polar V800 ajout d'un capteur    Polar V800 ajout d'un capteurEnsuite, la montre va rechercher les capteurs à proximité:

Polar V800 ajout d'un capteurExemple avec l’émetteur de fréquence cardiaque H7 et le capteur de foulée Bluetooth Smart. Autre exemple avec le capteur de fréquence cardiaque H6:

Polar V800 ajout d'un capteurH6, H7, quelle différence ? En effet, les deux capteurs de fréquence cardiaque utilisent Bluetooth Smart, et à première vue pas de différence. En réalité, il y en a une: le H7 peut être utilisé dans l’eau avec la technologie GymLink, car le Bluetooth Smart ne passe pas dans l’élément liquide, tandisque le H6 ne fonctionnera tout simplement pas pour nager…

Une fois le capteur assicié, il sera automatiquement disponible dans le profil d’activité concerné. Notez encore que la V800 ne peut avoir qu’un seul capteur de fréquence cardiaque configuré.

De l’utilisation correcte de l’altimètre

La V800 est équipée d’un altimètre barométrique. Couplé avec l’altimètre GPS, il donnera des résultats corrects, surtout en ce qui concerne le gain et la perte d’altitude. Par contre, l’altitude réélle pour un point donné pourra donner des résultats relativement peu précis dans certaines conditions.

Pour améliorer la précision, il est recommandé lorsque c’est possible de calibrer manuellement l’altitude. Il est possible de le faire avant de commencer une activité, ou pendant l’activité. Dans les deux cas, la procédure est la même.

Dans l’écran de pré-entrainement ou durant l’activité, ouvrez le menu de raccourcis (en maintenant le bouton « Light » pressé quelques secondes), puis choisissez l’option « Calibrer l’altitude« :

Polar V800Entrez ensuite l’altitude du lieu où vous vous trouvez.

Polar V800Pour connaître l’altitude exacte d’un point précis, vous pouvez utiliser le logiciel « Google Earth« . En plaçant la souris sur un point, son altitude s’affiche dans la barre du bas:

Altitude dans Google EarthDe l’utilisation correcte de la température

La V800 est équipée d’un thermomètre numérique qui enregistre la température. Cela permet après l’activité de voir la courbe d’évolution de la température au fil de la séance.

Cependant, il faut bien comprendre que porter la V800 au poignet pendant une séance de course à pied aura une influence importante sur la température captée par la montre. La température ne sera donc pas exacte et largement sur-évaluée la plupart du temps.

Pour une valeur correcte, il faudrait isoler la montre, ou la fixer sur le guidon du vélo. Par contre, en milieu aquatique, l’interférence de la température corporelle sera négligeable en mouvement, et l’analyse de la température de l’eau sera la plupart du temps correcte !

Courir

Le profil de course à pied par défaut propose plusieurs pages d’entrainement bien pensées, le mode GPS est activé et les tours automatiques aussi, par incrément de 1km.

Comme nous l’avons vu plus haut, il suffit de choisir le profil de course à pied, attendre que le signal GPS ait été trouvé puis démarrer l’activité. Ensuite, le GPS est utilisé pour calculer la distance et la vitesse:

Polar V800Si l’on utilise le capteur de foulée, ce qui a été mon cas pendant une partie des tests, il suffit de le synchroniser avec la montre, et il calculera automatiquement la cadence. En cas de non-utilisation du signal GPS, il peut également être utilisé pour calculer la distance et la vitesse. Dans ce cas, je recommande de le calibrer sur piste.

Les tours automatiques peuvent être configurés pour se déclencher par intervalle de distance. en passant par la configuration via Polar Flow, on peut également configurer des tours automatiques basés sur le temps. il est également possible de déclencher un tour automatique basé sur la localisation, bien utile lorsque l’on effectue des courses en circuit!

Autre fonction intéressante: la pause automatique. Sur la V800, on ne configure pas de vitesse minimum, le réglage est exclusivement automatique.

La gestion des tours est également bien pensée. En effet, il est possible de configurer des tours automatiques basés sur la distance (c’est devenu une fonction de base à ce niveau) mais là ou la V800 se distingue, c’est en offrant de manière complètement dissociée la possibilité de déclencher des tours manuels qui sont traités de manière complètement indépendante des tours automatiques, le résumé de l’activité offrant deux tableaux: les tours automatiques et les tours manuels.

Enfin, d’autres fonctions qui pourront plaire à certains, comme les « rappels de course » qui sont simplement des alarmes (on peut les utiliser pour ne pas oublier de s’alimenter sur une compétition par exemple) basés sur le temps ou la distance, ou encore le nombre de calories.

Faire du vélo

La V800 dispose d’un profil propre au cyclisme, et propose quelques fonctions intéressantes. En plus du capteur GPS intégré, il est possible de coupler la V800 à un capteur de vitesse, et un capteur de cadence. Voici ce dernier installé sur mon vélo:

Polar V800Polar propose également un support pour le guidon sur lequel il est possible d’attacher la montre. Toutefois, il n’existe pas de solution de fixation rapide comme c’est le cas pour la Garmin 910XT. Le support guidon:

Polar V800La lisibilité de l’écran est bonne, mais la taille de l’écran est bien sûr moins confortable qu’un compteur de cyclisme dédié.

Polar V800L’affichage de la vitesse en mode GPS est réactif, comme on peut le voir sur cette vidéo:

La V800 n’est actuellement pas capable d’utiliser un capteur de puissance, mais cela est prévu pour les prochains mois. Polar prévoit de lancer sur le marché une version Bluetooth Smart de son capteur de puissance intégré dans les pédales Kéo Power.

Enfin, précisons que Polar a annoncé la prochaine disponibilité d’un compteur dédié au vélo, le V650, qui reprend les caractéristiques de la V800 mais dans un format dédié à la petite reine! Ce dernier sera testé ici même dès que je pourrais mettre la main sur un exemplaire !

Nager

Polar V800Nager en piscine

Avec un peu de retard par rapport au planning initial, Polar a finalement lancé la version 1.2 du firmware la V800 en novembre 2014, incluant les fonctions tant attendues concernant les mesures de natation en piscine. Ces fonctions ont encore reçu quelques améliorations dans la précision de la détéction du type de nages et de virages dans la version 1.3 sortie fin décembre 2014.

Pour bénéficier de ces fonctions, les utilisateurs de la V800 doivent d’abord s’assurer que leur montre est bien mise à jour avec le dernier firmware. On s’en assurera en connectant la montre à l’ordinateur avec Flow Sync, et le logiciel avertira de la présence d’une éventuelle mise à jour.

Une option différencie clairement la V800 de la concurrence: la possibilité d’utiliser le capteur de fréquence cardiaque H7 dans l’eau. En effet, le H7 et la V800 utilisent une transmission nommée « GymLink » qui fonctionne dans l’élément liquide. On a donc accès à sa fréquence cardiaque même si le capteur et la montre sont immergés:

Polar V800Ensuite, pour mesurer des métriques de natation, il faudra ajouter le profil « Natation en Piscine » à la V800 via Polar Flow, sachant que le profil « Natation » ne mesurera pas les métriques de nage! Assurez-vous d’avoir le profil suivant dans les listes des sports sur Polar Flow:

Polar FlowOn peut vérifier sur la montre que le profil est le bon en s’assurant que la longueur du bassin est bien affichée en mode pré-entrainement dans le coin inférieur droit de l’écran (ci-dessous: 25 mètres):

Polar V800La taille de la piscine peut être ajustée en appuyant quelques secondes sur le bouton « light » puis en choisissant « Longueur de piscine » dans le menu:

Polar V800On peut alors choisir entre les longueurs pré-définies (25m, 50m ou 25 yd) ou en entrer une manuellement (entre 20 et 250 mètres ou entre 20 et 250 yards):

Polar V800Dans les profils sportifs sur Polar Flow, le profil « natation en piscine » offre un champ particulier nommé « Temps de repos« . Ce champ déclenche automatiquement un chronomètre dès que vous êtes arrêté au mur. Il est intéressant d’afficher ce champ si l’on souhaite faire des séries avec un temps de repos défini. Voici comment j’ai arrangé mes pages:

Polar FlowUne fois l’enregistrement démarré, la V800 va automatiquement enregistrer la distance, calculée sur la base du nombre de longueurs effectuées, et détecter automatiquement de style de nage (entre nage libre, dos, brasse et papillon):

Polar V800On voit ci-dessus que le champ « Temps de repos » est déclenché depuis 35 secondes. La montre a donc automatiquement déclenché ce compteur dès que la nage s’arrête. Pendant une phase de nage, le champ indique « Natation« :

Polar V800Automatiquement, Polar Flow découpera l’entrainement en « Phases de nage« . Celles-ci sont des blocs ininterrompus nagés dans le même style de nage. Par exemple, un échauffement de 300m de nage libre sera une seule phase, mais si on fait 100m de nage libre, 100m de brasse puis 100m de dos, même si on ne s’arrête pas durant l’échauffement, cette série sera découpée en 3 phases sur Polar Flow:

Polar FlowMais il est possible de découper manuellement les phases en nageant tout l’entrainement, puis en marquant un tour avec le bouton « start » à la fin de l’échauffement. Ces découpages manuels seront disponibles dans l’onglet « Tps. int.« :

Polar FlowDans le récapitulatif de Polar Flow, on trouve également les données générales de la séance:

Polar FlowUn graphique avec la répartition du type de nage, ainsi que le score SWOLF pour chaque nage:

Polar FlowLe score SWOLF est un indice normalisé pour pouvoir juger de l’efficacité de la nage. L’indice additionne le nombre de secondes et le nombre de mouvements par longueur.

Et la séance peut également être consultée sous forme de graphique, mais ceci ne sera vraiment utile uniquement avec la mesure de la fréquence cardiaque:

Polar FlowNote sur la mesure de la fréquence cardiaque en piscine

Si l’émetteur H7 est parfaitement utilisable sous l’eau, la réalité pratique est un peu différente car avec la ceinture a tendance à se déplacer pendant la natation, surtout lors de virages musclés. Pour l’instant, à part nager avec un tri top, je n’ai pas vraiment trouvé de solution viable pour la mesure de la fréquence cardiaque dans l’eau.

Nager en eau libre

Les fonctions de natation en eau libre permettent l’utilisation du GPS. En activant le GPS dans le profil natation puis en partant nager en lac, la montre suivra le parcours effectué.

Polar V800Il faut toutefois noter que la précision du GPS est relative en natation, ce qui se comprend facilement. Voici un exemple d’enregistrement de session de natation en eau libre avec la V800: Polar V800 eau libreLors de cet entrainement, j’ai effectué deux aller-retour à très peu de choses près sur la même ligne. On constate donc qu’il y a pas mal d’imprécisions dans la mesure GPS, et que la distance est donc très probablement sur-estimée en fonction de ce tracé. Mais rappelons également que c’est le cas pour toutes les montres GPS que j’ai pu tester dans ce mode là (Garmin 910XT ou fénix 2).

Polar a annoncé qu’un profil amélioré de natation en eau libre arriverait pour la fin du premier trimestre 2015, avec une meilleure précision du GPS spécialement dans ce mode, ainsi qu’une mesure des métriques de nage. Ce test sera mis à jour dès que ce profil sera disponible!

Il est également possible d’utiliser la fréquence cardiaque en eau libre, mais notons deux choses:

  • Le GPS et la fréquence cardiaque activés en même temps peuvent dégrader la qualité de réception GPS.
  • La fréquence cardiaque fonctionne mal à travers une combinaison de natation.

Faire du triathlon

La V800 embarque un profil dédié au triathlon. Lorsqu’on lance l’activité de triathlon. Comme nous l’avons déjà vu plus haut, il est possible de configurer les profils propres à l’activité « triathlon ». Une fois les profils configurés, l’enregistrement d’un triathlon se passe de la manière suivante:

En pressant une première fois sur « Start« , choisir l’activité « Triathlon« .

Polar V800Une nouvelle pression permet de choisir le sport par lequel on souhaite commencer, en général la natation:

Polar V800Une nouvelle pression démarre l’enregistrement de l’activité natation. A la fin de la natation, une pression sur le bouton « Back » va passer en mode transition 1. En partant sur le vélo, il faut presser le bouton « Start » pour enregistrer la partie vélo.

La procédure pour passer du vélo à la transition 2 est la même (pression sur le bouton « Back« ), et enfin, une nouvelle pression sur le bouton « Start » démarre l’enregistrement de course à pied.

J’ai eu l’occasion d’expérimenter l’utilisation en triathlon sur celui de la Vallée de Joux, deux jours seulement après avoir reçu la V800. Une fois que l’on connait le fonctionnement, et éventuellement après avoir fait quelques essais chez soi, l’utilisation est assez naturelle. Il faut simplement penser à ne pas mettre pour une quelconque raison l’enregistrement en pause avec le bouton « Back » pendant un tri!

Après avoir synchronisé la montre, la consultation de l’activité triathlon est bien présentée dans Flow. La vue générale affiche les informations globales (temps et distance totale, graphiques pour l’intégralité du tri):

Polar flow TriathlonEnsuite, avec les onglets du bandeau du haut, on peut choisir l’activité que l’on souhaite analyser:

Polar Flow TriathlonPuis voir le détail par discipline, avec les informations habituelles:

Polar Flow TriathlonPlanifier et suivre des entrainements

Fonction demandée par beaucoup d’utilisateurs déçus des options de planification des entrainements de polarpersonaltrainer.com pour la RC3 GPS, je peux en rassurer la plupart: Flow permet de programmer des enregistrement complexes avec de multiples répétitions facilement, pour autant que l’on s’y prenne correctement.

La première étape consiste à créer l’entrainement. Pour se faire, dans la vue « Agenda » de Flow, choisir Ajouter un objectif de séance (dans le coin supérieur droit):

Polar FlowEnsuite, il faut commencer par renseigner les informations générales:

Polar Flow

  1. Le type d’activité
  2. Un nom pour la séance
  3. La date prévue pour effectuer la séance
  4. L’heure prévue à laquelle effectuer la séance
  5. Enfin, le type d’objectif, c’est ne l’occurrence l’objectif « Par phase » qui nous permet de configurer un entrainement avec des répétitions.

L’objectif est de créer un entrainement de type 4x 6x 30/30. Donc 4 répétitions de 6×30/30 (30 secondes de course intensives, 30 secondes de récupération). 2 minutes de récupération entre chaque répétition.

Lorsque l’on créé l’entrainement, il faut penser à créer toutes les étapes et seulement ensuite configurer les répétitions, car une fois que l’on créé des répétitions, il n’est plus possible d’ajouter des étapes. Donc pour l’entrainement, je créé d’abord les étapes:

  • Echauffement (15 minutes, avec déclenchement manuel avec le bouton « Back » une fois que l’échauffement est terminé)
  • 30 secondes intensives
  • 30 secondes de récupération
  • 2 minutes d récupération
  • Retour au calme de 15 minutes.

On choisit donc de créer un nouvel entrainement:

Polar FlowVoici la phase d’échauffement. Je laisse la plage de FC libre, et choisis de déclencher l’étape suivant manuellement:

Polar FlowToutes les répétitions suivantes, que ce soit des répétitions rapides ou de récupération sont des déclenchement automatique, toujours en FC libre (voir pourquoi plus bas):

Polar FlowEnfin, j’ajoute la phase de retour au calme. Et voici à quoi ressemble l’entrainement avant les répétitions:

Polar FlowIl ne reste plus qu’à ajouter les répétitions. On clique donc sur « répéter les phases« . Tout d’abord je sélectionne les phases de 3 secondes, que je répète 6 fois:

Polar FlowPuis je choisi la première répétition et le second repos, que je répète 4 fois:

Polar FlowEt mon entrainement est prêt. il ne me reste plus qu’à l’enregistrer. Ensuite, une synchronisation de la V800 va la placer dans l’agenda.

Pour suivre l’entrainement, il suffit de se rendre dans l’agenda, puis de choisir le jour de la séance et enfin de la sélectionner, puis de suivre les instructions de la montre.

Note concernant les zones de fréquence cardiaque: si lors d’une étape de choisis par exemple 3 minutes en zone 4-5, les 3 minutes ne vont être décomptées QUE lorsque je serais dans la bonne zone de fréquence cardiaque. Et donc si je met une minute à atteindre cette zone, la répétition durera 4 minutes, et pas 3. Ceci m’a un peu surpris lors de la planification de mes premiers entrainements, en particuliers lorsque je voulais faire des 300m sur piste !

La V800 comme tracker d’activité

En plus d’une montre de sport très complète comme nous avons pu le voir, la V800 est également un tracker d’activité, exactement comme le Polar Loop. La montre fonctionne de la même manière, à savoir qu’elle mesure 24h/24, pour autant qu’elle soit portée, le nombre de pas, le niveau et l’intensité d’activité, la distance parcourue et le nombre de calories consommées.

Il est possible de consulter ces données sur l’application Flow Mobile ou Flow. Tout ceci est déjà décrit et dans le test du Polar Loop, mais surtout dans le tour guidé de Polar Flow, je ne reviendrais donc pas en détail dessus.

J’ai porté pendant plusieurs jours la V800 et le tracker d’activité de Garmin, le Vivofit, afin de comparer le nombre de pas mesurés, ainsi que la distance. Voici quelques données, à commencer par le nombre de pas:

Polar Flow vs VivofitOn peut constater que la V800 a tendance à compter plus de pas que le Vivofit. Les jours 6, 8, 14 et 15 sont des jours au cours desquels j’ai effectué des sorties vélo. Lors de l’activité cycliste, c’est là que la plus grande différence est constatée entre le nombre de pas constatés par les deux appareils. Il semblerait que le Vivofit cherche à identifier de véritables pas, alors qu’une activité quelconque est enregistrée par la V800. Il est donc plus facile d’atteindre les objectifs journaliers avec une V800 (ou un Loop) qu’avec un Vivofit!

Ensuite, le nombre de kilomètres enregistrés par les deux appareils:

V800 vs vivofitExcepté les jours au cours desquels j’étais sur mon vélo, on constate que la distance mesurée est très proche entre les deux. On notera que le Vivofit n’utilise jamais le GPS car il n’en est pas équipé, alors que la V800 utilise les données GPS lors des sessions d’enregistrement de course à pied par exemple.

Autres astuces pour utiliser au mieux sa V800

Synthèse des raccourcis de la V800

Voici condensées les quelques « raccourcis » disponibles sur la V800. Pur commencer, depuis la page de veille (date et heure):

  • Une pression longue sur le bouton « back » depuis l’écran de veille lance la synchronisation avec l’application mobile.
  • Une pression longue sur le bouton « light » permet d’accéder au menu de raccourcis, dont les éléments changent en fonction du contexte.
  • Une pression longue sur le bouton « up » en mode veille permet de choisir l’affichage de la page de veille (horloge analogique, numérique, avec le nom…)

Ressources sur la Polar V800

Centralisation de plusieurs ressources sur la Polar V800 trouvées sur le net:

Problèmes, bugs et enquiquinements

Je n’ai pas rencontré de problème bloquants avec la V800 au cours de mes différents tests, hormis quelques petites erreurs de traduction ici et là, mais rien comparé aux problèmes que l’on peut rencontrer sur certaines autres montres.

Si vous deviez toutefois rencontrer des problèmes, la première procédure à essayer est un reset de la montre 8il en résultera une perte de données enregistrées sur la montre):

Pour le reset, maintenez appuyé les 4 boutons « couleur argent » de la montre pendant 5 secondes, jusqu’à l’apparition du logo Polar.

Comparatif avec les autres montres de triathlon

Petit tableau permettant de comparer rapidement les différentes montres de triathlon testées sur le site:

 Garmin 910XTGarmin fénix 2Polar V800Garmin 920XTGarmin fénix 3Garmin Epix
Garmin 910XTGarmin fénix 2Polar V800Garmin 920XTGarmin fénix 3Garmin Epix
Mode de positionnementGPSGPSGPSGPS + GlonassGPS + GlonassGPS + Glonass
Mode course à piedOuiOuiOuiOuiOuiOui
Capteur de cadence càp intégréNon (possible de coupler un capteur externe)OuiNon (possible de coupler un capteur externe)OuiOuiOui
Mesure avancées càp (dynamique de course)NonOui (nécessite le capteur HRM + Run)NonOui (nécessite le capteur HRM + Run)Oui (nécessite le capteur HRM + Run)Oui
Mode véloOuiOuiOuiOuiOuiOui
Supporte un capteur de puissanceOui (ANT+)Oui (ANT+)Oui (uniquement Keo Power Bluetooth)Oui (ANT+)Oui (ANT+)Oui (ANT+)
Mode natation (piscine) (mesure des longueurs + mode exercice)Compte les longueurs, mais pas de mode exerciceOuiCompte les longueurs, mais pas de mode exerciceOuiOuiOui
Mode natation en eau libre (trace GPS optimisée + décompte mouvements)Oui (GPS + accéléromètre)Oui (GPS + accéléromètre)Non (trace GPS non optimisée et pas de suivi des mouvements)Oui (GPS + accéléromètre)Oui (GPS + accéléromètre)Oui (GPS + accéléromètre)
Profils pour d'autres types de sportsOui, un profil supplémentaireOui, plusieurs profils supplémentairesOui, jusqu'à 20 profilsOui, plusieurs profils supplémentairesOui, plusieurs profils supplémentairesOui, plusieurs profils supplémentaires
Mode triathlonOui, incluant transitionsOui, incluant transitionsOui, incluant les transitionsOui, incluant transitionsOui, incluant transitionsOui, incluant transitions
Disponibilité d'un kit triathlon (suuport guidon rapide)OuiNonNonOuiNonNon
AltimètreGPS + baromètreGPS + baromètreGPS + baromètreGPS + baromètreGPS + baromètreGPS + baromètre
Autonomie (selon données fabricant)20 heures16 heures (50 heures en mode éco GPS)15 heures (50 heures en mode éco GPS)24 heures (40 heures en mode éco GPS)20 heures (50 heures en mode éco GPS)24 heures (50 heures en mode éco GPS)
Étanchéité50 mètres50 mètres30 mètres50 mètres100 mètres50 mètres
Montre quotidienneNonOuiOuiOuiOuiOui
Activity tracker intégréNonNonOuiOuiOuiOui
Synchronisation bluetooth avec le smartphoneNonOuiOuiOuiOuiOui
Fonctions "SmartWatch" (notifications)NonOuiOuiOuiOuiOui
Compatible ConnectIQ (Garmin) ou équivalentNonNonNonOuiOuiOui
Norme des capteurs associablesANT+ANT+Bluetooth SmartANT+ANT+ANT+
Écran couleurNonNonNonOuiOuiOui
Lisibilité de l'écran (entre * et *****)*********************
Lien vers le test sur le siteTest de la 910XTTest de la fénix 2Test de la V800Test de la 920XTTest de la fénix 3

Accessoires

Capteurs compatibles

Dans ce tableau, vous trouvez les références des accessoires évoqués dans ce test compatibles avec la V800. La liste n’est pas exhaustive, mais recense l’essentiels des accessoires que l’on peut utiliser avec le compteur:

AccessoireFabricantTest nakan.chLien amazon.fr / prix
Support guidon pour montrePolarN/A6.90 €
Capteur de vitesse cycliste Bluetooth SmartPolarN/A41.95 €
Kit capteur cadence/vitesse cycliste Bluetooth SmartPolarN/A59.29 €
Ceinture cardio textile H7PolarN/A52.46 €
Ceinture cardio textile H10PolarLien86.14 €
câble de recharge V800PolarN/A20.95 €
BalancePolarLien79.99 €
Chargeur USBn/aN/A10.99 €

Conclusion

A sa sortie, la V800 n’avait pas le plein potentiel pour s’imposer comme une vraie montre de triathlon. Mais les choses ont changé, et Polar a amené progressivement le support de son capteur de puissance, les profils de natation en piscine et a amélioré le suivi d’activité. Il reste encore des améliorations à venir, comme le profil de natation en eau libre et les notifications intelligentes, pour ne cite qu’elles. La V800 continue à évoluer, et c’est bon signe.

Mais reste que quelques améliorations deviennent urgentes pour Polar Flow, car le service en ligne ne soutient pas longtemps la comparaison avec des outils comme Polar Pro Trainer qui avaient habitué les fidèles de la marque à une analyse bien plus poussée des données d’entrainements.

Hormis ceci, je trouve la V800 remarquable à plusieurs points de vue. Des éléments simples mais qui font la différence: la lisibilité de l’écran est largement supérieure à sa concurrente de chez Garmin, la fénix 2. Le format aussi, bien plus agréable à porter au quotidien. Et l’autonomie est remarquable. Enfin, l’intégration de l’activity tracker est un plus indéniable, surtout si on adhère au système de suivi de Flow, qui plaira à certains et pas à d’autres.

Polar a donc fait de gros progrès, et a poussé les possibilités de personnalisation des profils sportifs à un niveau très intéressant. La possibilité de créer un nombre quasiment illimité (20, c’est à mon avis plus qu’il n’en faut) de profils est très alléchante!

Je reviendrais donc sur cette montre en fin d’année, lorsque toutes les fonctions qui manquent actuellement auront été intégrées !

Cet article n’est pas figé, faites-le vivre vous aussi!

Comme tous mes autres billets sur le matériel, je vais continuer à le mettre à jour si des mises à jour de firmware, des astuces ou autres sont dignes d’intérêt. N’hésitez pas non plus à publier vos remarques en commentaire, si il y a des fonctionnalités que vous souhaiteriez voir approfondies dans ce test. Malheureusement, je ne peux pas répondre à chacun des commentaires publiés sur mes articles, mais je ferais le maximum pour répondre à vos questions!

Supporter ce site pour de futurs articles sur du matériel

Si vous souhaitez acquérir une Polar V800 et que vous souhaitez me donner un coup de pouce pour de futurs tests, merci d’utiliser l’un des liens suivants pour l’acheter sur amazon.fr!

Vous pouvez également utiliser les liens vers les sites Amazon.com ou Amazon Canada!

Commentaires (1326)

laisser un commentaire

Commentaire
Nom E-Mail Site internet

  • 19 mars 2017 à 9 h 13 min Redfire

    Bonjour à tous,

    Suite à ma proposition & à vos réponses, j’ai créé le forum.
    Il se trouve à cette adresse : http://polar-community.forumactif.com/
    Maintenant, à vous de jouer en le remplissant !
    Je vous remercie tous par avance, vos sujets permettront d’aider BEAUCOUP de monde je pense, on à tous à y apprendre sur nos produits (moi le premier !).
    Si vous avez des suggestions, des besoins etc, sur ce forum, n’hésitez pas à me contacter directement dessus.
    Bon dimanche ;-)

    Répondre
    • 19 mars 2017 à 9 h 50 min Luc

      Salut
      Cest super par contre ça commence mal.
      Lors de mon inscription came dit que l’adresse mail est déjà prise??????

      Répondre
    • 19 mars 2017 à 9 h 59 min Luc

      C’est bon.
      C’est moi qui m’y prenais mal……

      Répondre
      • 19 mars 2017 à 10 h 34 min Redfire

        Ok tant mieux.
        Y’a plus qu’à :-)

        Répondre
        • 19 mars 2017 à 11 h 16 min Luc

          Je pense que ce forum va etre bien pratique.
          Je regarderai ça plus en détail ce soir.

          Répondre
    • 19 mars 2017 à 10 h 15 min Redfire

      @luc

      Etrange, deux personnes se sont inscrites sans problèmes.
      Impossible que tu ai la même adresse que celle que j’utilise (polarcommunity@outlook.fr) ou celle d’un membre.
      Tiens moi informé ;-)

      Répondre
  • 19 mars 2017 à 20 h 00 min Greg

    Bonsoir

    Pourquoi le flow sync ne s’ouvre pas tout le temps quand je branche la V800 ?
    Je l’ai déjà fait changer… c’est vraiment embêtant
    Qqn connaît ça ?
    merci pour vos réponses

    Répondre
    • 20 mars 2017 à 10 h 01 min Ksyrium

      Il faut vérifier que la pince est correctement en place.
      Brancher le câble de la pince sur l’ordinateur puis raccorder celle-ci sur la montre.
      Si la pince est bien en place, la montre « bip », se met en charge puis ouvre PolarFlowSync.
      Si tout est ok et que Flowsync ne s’ouvre pas, je pense plus à un problème sur l’ordinateur que sur la montre.

      Répondre
    • 20 mars 2017 à 10 h 09 min Redfire

      Bonjour à toi,

      Essaye de brancher sur un autre port USB et tiens nous au courant.
      Tu peux également venir poser ta question sur http://polar-community.forumactif.com/ ;-)

      Répondre
    • 20 mars 2017 à 10 h 29 min Philippe

      Pour cela regarde dans les paramètre de FlowSync ( la petite roue en bas ).
      Il y a un champ qui permet de configurer si FlowSync se lance automatiquement ou pas lorsque l’on branche la montre.

      Répondre
  • 20 mars 2017 à 10 h 50 min Greg

    Bonjour
    merci pour vos réponses en fait il s’ouvre automatiquement de temps en temps parfois je suis obligé de le débrancher et de recommencer…
    Je trouve qu’au niveau connectique c’est pas toujours au top…
    On a déjà changé la montre une fois et j’ai l’impression que ça recommence…
    Après je suis sur Apple il faudrait peut-être que j’essaye sur un PC

    Répondre
    • 20 mars 2017 à 20 h 09 min Giro

      Bonjour,
      J’avais le même souci que toi et ce aléatoirement.
      J’ai réussi à résoudre le problème en nettoyant convenablement les contacts sur la montre après chaque sortie.
      Savon + eau + éponge, un rinçage et un bon essuyage.

      Répondre
      • 21 mars 2017 à 6 h 35 min Ksyrium

        Oui, bien nettoyer le connecteur avant de brancher la montre sur l’ordinateur.
        Si tu as une eau très calcaire, tu peux aussi rincer le connecteur (après lavage à l’eau claire) avec de l’eau déminéralisée.
        Surtout toujours bien attendre que le connecteur soit parfaitement sec avant de brancher la pince sur la montre (pour éviter les court-circuits).
        Tu peux aussi nettoyer (sans frotter) ton connecteur de montre et les 4 picots de la pince avec un peu d’alcool à 90° sur un coton tige.

        Répondre
Close