Les tests Polar

La Polar Vantage V3 testée de fond en comble

Actuellement chez i-run

La nouvelle version de la montre haut de gamme de Polar était très attendue. La marque se doit de rester dans la course, sur un marché qui a été dynamique comme rarement sur l’année 2023. Au moment de l’annonce de cette Polar Vantage V3, la liste des surprise a été longue. AMOLED, ECG, capteur de saturation d’oxygène, cartographie… On peut dire que Polar semble avoir enfin pris en compte la dynamique du marché qui semblait lui échapper de plus en plus. Construite sur des bases maintenant solides, la montre doit remettre la marque historique au centre du terrain. Après quelques aventures et plus de 2 mois de tests, voici un test complet de cette montre!

Comme tous les articles publiés sur ce site, ce test a été réalisé et rédigé de manière entièrement indépendante. Aucun contenu n'est sponsorisé ou influencé de quelconque manière par qui que ce soit!

Contenu de l’article

Soutenir le site

Vous appréciez les contenus de nakan.ch? Vous souhaitez soutenir le site, tout en vous équipant avec les dernières nouveautés en matière de technologie sportive? En utilisant le lien sur l'un des logos ci-dessous, vous soutenez la réalisation de futurs tests de matériel sur le site! Et cela ne vous coûte rien de plus!

i-run, c'est le spécialiste de l'équipement de sport en ligne! Chaussures, textile, équipement et bien sûr, cardio-GPS!
On ne présente plus amazon, qui propose un catalogue de miliers de produits, y compris tous les articles de sport!
Alltricks, c'est tout l'univers de l'outdoor, du vélo et de la course à pied, sans oublier bien sûr l'électronique de sport!
Les liens vers amazon.fr, i-run.fr, alltricks.fr contenus dans cet article sont des liens affiliés, qui permettent au site de reçevoir une commission. Sans incidence sur le prix de l'article!

La Vantage V3 est-elle une bonne montre de sport? La vidéo

Dans cette vidéo, je vous livre mon analyse sur la Vantage V3. Est-elle une bonne montre de sport? Qu’est-ce qui est bien sur cette montre, et qu’est-ce qui lui manque…

Quoi de neuf sur la Polar Vantage V3?

La Vantage V2 est sortie il y a maintenant plus de trois ans, et les différences entre les deux générations sont très nombreuses. Voici la liste complète de ce qui change. Pour commencer, les changements au niveau matériel:

  • Polar est passé sur la technologie d’écran AMOLED, avec une surface d’affichage largement étendue (35.3mm contre 30.5mm sur la V2)
  • La puce GNSS est désormais compatible multi-GNSS et GPS double fréquence
  • Le boitier de la montre est désormais en aluminium
  • Le boitier utilise de base des bracelets standards de 22mm (Quick Release)
  • Le capteur de fréquence cardiaque passe en 4ème génération
  • Ajout d’un capteur ECG
  • Ajout d’un capteur de saturation d’oxygène (SpO2)
  • Ajout d’un capteur de température corporelle
  • La mémoire interne a été étendue à 32 Go pour stocker la cartographie
  • Le processeur de la montre a été amélioré pour accélérer l’interface et gérer la cartographie
  • L’interface de charge passe des 4 connecteurs sous le cardio optique à l’interface Polar Charge 2.0
  • Le câble de charge fournit utilise la norme USB-C

Au niveau des nouveautés logicielles, elles sont également nombreuses:

  • Intégration de la cartographie hors ligne
  • Un nouveau widget de boost du sommeil
  • Un nouveau widget de mesure de la température corporelle
  • L’ensemble des algorithmes de suivi physiologiques est désormais intégré sous le nom « Elixir »
  • Ajout d’un test pour la mesure de SpO2
  • Ajout d’un test d’ECG simple
  • Le test orthostatique peut désormais être réalisé avec le capteur ECG
  • De nouveaux watchfaces avec des complications

Modèles et prix de sortie

La Polar Vantage V3 est disponible dans différentes déclinaisons. Le boitier est disponible en couleur argent ou noir, et la montre est vendue en combinaison argent/bracelet bleu-blanc, argent/bracelet blanc-orange ou noir/bracelet noir. La version noire est également disponible en pack avec la ceinture cardiaque Polar H10. La montre seule est vendue 599.90 €/CHF, la version pack avec le H10 à 649.90 €/CHF.

Tous les détails techniques

Dans ce tableau, vous retrouvez tous les éléments essentiels sur la Vantage V3:

Polar Vantage V3
Prix
Prix à la sortie1599.90€ - 649.90€
Prix actuel2Dès 581.99€
Caractéristiques physiques
Taille du boitier47mm
Matériau boitierAluminium, revêtement composite
Matériau lunetteAluminium, revêtement composite
Type de verreGorilla Glass
Poids57g
Epaisseur annoncée314.5mm
Epaisseur mesurée314.3mm
Etanchéité50m
Standard de résistancen/a
Largeur des bracelets22mm
Système des braceletsQuick Release
Capacité mémoire32 Go
Technologie d'affichageAMOLED
Diamètre de l'écran35.4mm
Définition de l'écran454x454
Ratio écran/boitier475.3%
Autonomie5
Technologie solaire6non
Mode montre connectée8 jours
Enr. GPS seuln/a
Enr. multi GNSS61h
Enr. multi GNSS+GPS double fréq.47h
Mode Ultra7120h
Connecteur de chargePolar Charge 2.0
Norme du câble fourniUSB-C
Connectivité
Compatible ANT+non
Compatible Bluetoothoui
Wi-Fi intégrénon
Carto et navigation
Cartographieoui
Suivi de traceoui
Retour au point de départoui
Capteurs embarqués
Altimètre barométriqueoui
Support des capteurs de puissance cyclistesoui
Profil pour le triathlonoui
GNSS/GPS double fréquenceoui
1 Prix en €, le jour de la sortie, du modèle le moins cher et le modèle le plus cher
2 Meilleur prix chez les partenaires de nakan.ch
3 L'épaisseur communiquée par les fabricants n'inclut parfois pas la sur-épaisseur du capteur cardio optique. Lorsque j'en ai la possibilité, je mesure donc l'épaisseur de la montre pour comparer.
4 Le pourcentage présente la surface d'écran, par rapport à la surface totale du boitier
5 Les données d'autonomie sont indiquée sans la technologie solaire, même si cette dernière est disponible
6 Indique si la technologie solaire est disponible, cela ne signifie pas qu'elle est présente sur tous les modèles
7 Si disponible, indique l'autonomie en enregistrement GPS dans le mode le plus économique

Le grand déballage

Le packaging de la Polar Vantage V3 ne réserve pas de surprises particulières. Vous trouvez ici le détail du déballage de mon modèle, qui n’inclut pas la ceinture H10:

Voici le contenu complet une fois déballé:

  • La montre dans la variante choisie
  • Le câble de charge Polar Charge 2.0 avec connecteur USB-C
  • La documentation
  • Un demi-bracelet plus court pour les poignets plus fins

Autonomie de la Polar Vantage V3

La montre est équipée d’une batterie que l’on charge à l’aide du chargeur magnétique dont le câble est pourvu d’une connectique USB-C.

Comme pour toutes les montres, et en particulier celles équipées d’un écran AMOLED, l’autonomie est très variable. Premier point: activer l’écran AMOLED en continu consommera bien plus de batterie.

En mode veille, Polar annonce jusqu’à 8 jours d’autonomie. Bien entendu, c’est une valeur sans l’écran AMOLED activé en permanence. Pour l’autonomie en mode sportif, voici les données annoncées par Polar:

  • GPS double fréquence avec cardio optique: 47 heures
  • GNSS standard avec cardio optique: 61 heures
  • GPS double fréquence sans cardio optique: 56 heures
  • GNSS standard sans cardio optique: 72 heures
  • Avec ceinture cardio Bluetooth et GPS double fréquence sans cardio optique: 51 heures
  • Avec ceinture cardio Bluetooth et GNSS standard, sans cardio optique: 65 heures
  • GNSS standard, enregistrement GPS à la minute, avec cardio optique: 105 heures
  • GNSS standard, enregistrement GPS toutes les 2 minutes, avec cardio optique: 120 heures

Dans la vie de tous les jours, j’ai constaté qu’avec l’écran AMOLED activé en continu en veille ainsi que pendant les enregistrements sportifs, avec un test orthostatique le matin, la montre en mode montre connectée toute la journée et une heure d’activité sportive en mode GPS dans la journée, la batterie se vite de l’ordre de 25 à 28% par jour.

Prise en main de la Vantage V3

Pour qui a déjà utilisé une montre Polar depuis la sortie de la Vantage de première génération, l’utilisation de la Vantage V3 ne présente pas de surprises. La montre est basée sur la même logique que les précédentes: 5 boutons et un écran tactile.

  • Le bouton « light » (en haut à gauche) contrôle le rétroéclairage. Dans un profil sportif, il permet d’ouvrir les paramètres spécifiques pour la séance à venir. Une pression prolongée verrouille boutons et écran tactile.
  • Le bouton « back/menu » (en bas à gauche) permet d’accéder au menu principal de la montre depuis l’écran de veille. Dans les menus, il permet de revenir en arrière. Lors d’une session sportive, on l’utilise pour mettre en pause l’enregistrement. Une pression prolongée termine et enregistre la session de sport. Depuis le mode veille, une pression prolongée lance une synchronisation avec le smartphone.
  • Les boutons « up/down » (à droite, en haut et en bas) sont utilisés pour monter et descendre dans les menus. Sur l’écran de l’heure, on les utilise pour faire défiler les widgets. Lors d’une session sportive, il font défiler les pages de données.
  • Le bouton « ok/start » (le bouton rouge au centre à droite) valide une action dans les menus. Sur un widget, il permet d’afficher les détails de ce dernier. Dans le menu sportif, il démarre l’enregistrement de l’activité. Une pression lorsqu’on enregistre une session sportive marque un tour. Si l’activité a été mise en pause, il permet de reprendre l’activité. Enfin, une pression prolongée lors d’une activité active ZoneLock.
  • L’écran tactile permet de réaliser la plupart des opérations des boutons « up/down » et de validation dans les menus.

L’affichage de l’heure (watchfaces)

Polar propose sur la Vantage V3 plusieurs styles de cadrans différents pour l’affichage de l’heure. C’est sobre, et les choix de personnalisation ne sont pas extravagants, mais on peut tout de même choisir entre un affichage numérique ou analogique, et disposer entre 3 et 4 complications sur le cadran de l’heure.

Les complications permettent d’accéder directement à certains widgets ou certaines fonctions, ils font donc aussi office de raccourcis.

Les widgets

En utilisant l’écran tactile latéralement, ou les boutons « haut2 et « bas » depuis l’écran de l’heure, on fait défiler les widgets. Chez Polar, les widgets s’affichent tous sur un écran complet, et il est possible d’aller dans le détail du widget en validant avec le bouton start. Dans le détail du widget, les données s’affichent sur un ou plusieurs écrans verticalement…

Dans l’ordre, on trouve les widgets suivants sur la Vantage V3:

  • Activité quotidienne, nombre de pas, fréquence cardiaque en continu et calories
  • Résumé de la semaine, avec le récapitulatif des zones de fréquence cardiaque, de la durée et du nombre de séances de sport
  • Nigtly recharge et analyse du sommeil
  • Boost du sommeil
  • Température nocturne
  • Statut de charge cardiaque
  • FitSpark, recommandions d’entraînement personnalisées
  • Navigation, compas et gestion des cartes
  • Éphémérides, lever et coucher du soleil
  • Météo
  • Contrôle de lecture des médias du smartphone

Il est possible d’activer ou non la présence des widgets sur la montre en les configurant dans le menu « Réglages – Choisissez les vues ».

Le menu de la montre

On accède au menu général de la montre depuis l’écran de l’heure avec une pression du bouton « back ». Le menu contient les éléments suivants:

  • Démarrer l’entraînement: accès à la liste des profils sportifs
  • Serene: accès aux exercices de respiration et de relaxation
  • Strava Live Segments: affiche les segments Strava synchronisés
  • Ravitaillement: configuration des rappels d’alimentation et hydratation de Fuel Wise
  • Chrono: accès au chronomètre, au compte à rebours et aux alarmes/réveils
  • Tests: accès aux tests orthostatique, test fitness, spo2, ECG, test cycliste, test de course à pied, test de marche et test de récupération musculaire
  • Réglages: accès aux réglages généraux, couplage des capteurs, configuration de la montre et réglage du profil de l’utilisateur

Le volet de raccourcis

Les montres Polar ne sont pas réputées pour leur extravagance dans le nombre de fonctions connectée et accessoires. Mais le minimum de fonctions utiles au quotidien, et certaines de ces fonctions sont accessibles via un volet rapide de raccourcis. Ce dernier est accessible depuis l’écran de l’heure en glissant le doigt sur l’écran de haut en bas. Il est possible de configurer les éléments qui y figurent en accédant au volet de raccourcis, en allant au dernier élément, puis en tapant sur le signe « + ». Les éléments que l’on peut y mettre sont:

  • Les alarmes / réveils
  • Le compte à rebours
  • La fonction « Ne pas déranger »
  • Le mode avion
  • La torche (activation de l’écran AMOLED à pleine luminosité maximale)

L’écran AMOLED de la Polar Vantage V3

Polar n’en est pas à son coup d’essai avec les écrans AMOLED. La Ignite 3 par exemple en était déjà équipée. La M600, plus lointaine, était également une montre Android Wear qui en était équipée. Mais c’est la première montre réellement orientée sport et performance de la marque qui arbore un écran de ce type.

L’écran AMOLED de la Vantage V3 est de très bonne facture

Par défaut, l’écran AMOLED de la Vantage V3 n’est pas activé en permanence. Il s’allume « à la demande » lors d’un basculement du poignet, ou lorsqu’un événement se produit. Il est possible d’activer l’écran en permanence pour le mode veille (c’est à dire hors activités sportives). Dans ce cas, en veille, l’écran ne s’éteint pas mais baisse de luminosité et affiche un cadran d’heure plus minimaliste.

Dans les profils sportifs, par défaut, l’écran est également activé uniquement lorsqu’il est consulté. Il est possible d’activer le mode activé en permanence dans chaque profil sportif. C’est un moyen assez pratique de gérer l’écran. Il est ainsi possible de garder l’écran actif en permanence pour une activité de vélo mais de garder le fonctionnement par défaut pour une activité de course à pied.

Utilisation sportive

Sur le plan sportif, la Vantage V3 reprend ce que l’on connaît chez Polar depuis maintenant plus de 5 ans. On commence par configurer ses profils sportifs dans l’app Flow Mobile, puis on peut ensuite les personnaliser. La liste continue à s’étoffer et Polar propose maintenant des centaines de profils. Mais pour la plupart, ils fonctionnent tous exactement de la même manière, et proposent peu de données très spécifiques.

Configurer les profils sportifs sur la Vantage V3

Les réglages pour les profils sportifs sur la montre sont pour ainsi dire inexistants. Tout se passe dans l’app. On se rend donc dans Flow Mobile, dans la partie « Profils Sportifs ».

Choisir les profils sportifs

La première partie consiste à choisir les profils sportifs que l’on veut voir sur sa montre. On peut ajouter des profils avec le bouton « + », et en supprimer en tapant simplement dessus. il est aussi possible de réorganiser l’ordre en faisant simplement glisser les carrés. L’ordre d’apparition dans le menu sportif de la montre est toujours le même, celui qui est choisi ici. De plus, les profils sportifs et l’ordre sont toujours identiques si on possède plusieurs montres de la marque:

Personnaliser les profils

Après avoir modifié l’ordre et les profils que l’on veut sur la montre, on choisit « Modifier » sur le profil souhaité. Ici pour moi, il s’agit du profil de course à pied. Le profil s’ouvre et la première chose à vérifier est que l’on édite bien le profil pour la bonne montre tout en haut. Si nécessaire, on peut le faire glisser pour trouver le bon appareil. Ensuite, on configure toutes les options, à commencer par les tours automatiques basés sur la localisation, la distance ou le temps.

Ensuite, on peut modifier la tonalité des sons à l’entraînement, puis les unités à afficher pour la fréquence cardiaque, l’allure et la puissance. Enfin, on peut personnaliser les zones de fréquence cardiaque, de vitesse ou d’allure et de puissance pour le profil sportif en question:

La partie suivante est celle de la configuration des écrans de données. Polar propose des écrans allant de 1 à 4 données… Oui, malgré l’écran AMOLED et la surface à dispo, pas de changements, toujours 4 données… Alors il faut bien les choisir. On ajoute un écran de données personnalisé, puis on ajoute des données jusqu’à concurrence de 4. Voici mes pages de données pour la course à pied:

Lorsqu’on créé une nouvelle page et que l’on ajoute des données, on voit que le premier champ ajouté termine en haut, le second à gauche, le troisième à droite et le dernier en bas. On a le choix parmi une bonne liste de champs de données.

Ensuite, il est possible de choisir les pages de données pré-définies. On trouve toutes sortes de pages de données qui contiennent des données sous forme graphique ou des données spécifiques. Et pour terminer, les options d’enregistrement GNSS/GPS. Voici les pages que j’ai activées sur mon profil de course à pied:

Faire du sport avec la Polar Vantage V3

Une fois les profils sportifs configurés, on retrouve la liste des profils dans le menu sportif. Deux manières d’y arriver:

  • La solution habituelle, par le menu « Démarrer l’entraînement »
  • Par un raccourci en maintenant pressé le bouton « start » rouge de la montre depuis l’écran de l’heure. Dans ce cas, c’est le dernier profil sportif utilisé qui apparaît

Sur l’écran de pré-entraînement, on trouve plusieurs icônes. La fréquence cardiaque s’affiche dans un cercle vert si elle est mesurée au poignet, bleu si une ceinture est couplée. L’icône GNSS affiche du vert si le signal est bon, jaune si il est moyen, et rouge si il n’est pas encore acquis.

Un smartphone dans un cercle bleu s’affiche si un smartphone connecté est à proximité. Cela signifie simplement que la montre pourra utiliser les fonctions connectée et les retours vocaux via l’app.

En haut, l’icône de la batterie affiche la charge restant estimée en heures d’entraînement, en se basant sur les paramètres actuels.

D’autres accessoires peuvent également figurer sur cette page, comme ici le Stryd pour la course à pied. Enfin, sur le côté une icône affiche si un entraînement par intervalles (comme ci-dessus) ou un itinéraire est chargé pour cette activité.

Changer les paramètres du profil sportif sur la montre

Les options sont limitées sur la montre. Voici ce qu’il est possible de faire directement avant un entrainement en entrant dans les options, avec une pression sur le bouton en haut à gauche:

  • Activer l’écran AMOLED en permanence pour ce profil sportif
  • Régler les options d’économie d’énergie (enregistrement GNSS/GPS et fréquence cardiaque au poignet)
  • Partager la fréquence cardiaque avec un appareil compatible
  • Accéder aux suggestions d’entraînements FitSpark et choisir un objectif de séance
  • Accéder aux entraînements marqués comme favoris
  • Créer un entraînement en contre la montre (définir une distance à parcourir en un certain temps)
  • Créer un entraînement en intervalles simples
  • Créer un compte à rebours pour la séance
  • Choisir un itinéraire à suivre sur la carte
  • Retourner au point de départ de l’activité (à choisir en cours de route)

Une fois que l’on est prêt, on démarre l’enregistrement.

Enregistrer une activité sportive sur la Vantage V3

Lorsque l’enregistrement de l’activité a démarré, on trouve sur la cadran de la montre le premier écran de données configuré dans le profil sportif. Ci-dessus, la natation en piscine, et voici deux autres exemples, à vélo et en course à pied:

On passe sur les écrans de données suivant en utilisant les boutons haut ou bas. Après les écrans de données que l’on a configurés dans le profil sportif apparaissent les écrans spécifiques que l’on a activés. Ici par exemple l’écran de Hills Splitter sur la course à pied:

Ici l’écran de puissance sur le vélo, alors que la Vantage V3 était couplée aux pédales Assioma Duo:

Pour mettre en pause l’enregistrement de l’activité, on utilise le bouton « retour ». L’écran de pause s’affiche, et là, on enregistre l’activité avec une pression longue sur ce même bouton, ou on reprend l’entraînement avec le bouton « start ».

Une fois synchronisée avec l’application mobile, voici une activité de course à pied dans l’application Flow Mobile:

Les entraînements par intervalles

Sur la plateforme Polar Flow, il est possible d’ajouter des séances à son calendrier. Il peut s’agir d’entrainements par intervalles ou avec un simple objectif de durée, de distance ou de calories par exemple.

Créer les entrainements par intervalles

Dans l’exemple ci-dessous, j’ai utilisé un entraînement progressif basé sur la puissance de course à pied. Il est évidemment possible de créer des entraînements basés sur l’allure ou la fréquence cardiaque. Les entraînements par intervalles sont aussi disponibles sur le vélo.

Suivre l’entrainement sur la Vantage V3

Le jour J, au moment de démarrer l’enregistrement de l’activité, la montre propose l’entraînement planifié. Si on le valide, la montre affiche les différentes étapes:

Ensuite, on démarre l’enregistrement dans le profil sportif souhaité, et la montre affiche un écran de données supplémentaire pour suivre les différentes intervalles. On voit ici que le code couleur des zones de puissance est utilisé. Sur la première image, je suis dans la cible de puissance. La jauge et le chiffre sont de la même couleur. Sur la seconde, je suis en dehors de la cible, la couleur de ma puissance actuelle est différente que la zone cible:

Le fonctionnement sur la montre est assez intuitif et permet de correctement réaliser un entraînement par intervalles. L’énorme limitation chez Polar à ce niveau réside dans le fait que la plateforme Flow ne permet absolument pas de récupérer des séances d’une autre plateforme.

Chez Garmin, Coros, Suunto et maintenant même Apple, il est possible de récupérer les séances de plateformes comme Nolio, TrainingPeaks et parfois même d’autres comme RunMotionCoach ou CampusCoach. Mais pas chez Polar, qui semble persister dans sa volonté de ne supporter que Flow et Polar Coach, qui sot dit en passant, n’est pas utilisé par une grande communauté… Cela limite drastiquement l’intérêt des montres Polar pour qui utilise une plateforme externe (et c’est à mon avis la majorité).

Une fois la séance réalisée, on peut simplement noter sur le graphique de la donnée cible la séparation des phases. Ici toujours la puissance de course:

La puissance en course à pied

Polar a été la première marque à proposer la mesure de puissance au poignet sur les montres Vantage V de première génération. Bien entendu, cette possibilité existe toujours sur la Vantage V3. Il n’y a donc rien d’autre à faire que de partir courir avec la montre, et elle s’occupe de calculer et d’enregistrer la mesure de puissance.

Pour les propriétaires de capteurs Stryd, il est tout à fait possible de l’utiliser à la place de la mesure Polar. Pour cela, il suffit simplement de coupler le capteur à la montre, puis d’entrer dans les options du profil de course pour calibrer manuellement le Stryd. La montre se contentera simplement d’enregistrer les données de puissance du capteur. Pour bénéficier de données supplémentaires, il faudra synchroniser le capteur Stryd directement avec l’app Stryd sur mobile.

Les capteurs et accessoires

La Polar Vantage V3 est compatible avec les capteurs Bluetooth Smart. Elle peut être couplée aux capteurs les plus courants, comme les moniteurs de fréquence cardiaque, les capteurs de cadence et de vitesse, les capteurs de puissance… Mais elle ne peut pas se connecter à un smart trainer par exemple pour contrôler la résistance ou mener un entraînement basé sur la puissance.

Voici un tableau qui récapitule les capteurs compatibles avec la Polar Vantage V3:

Accessoire
Garmin HRM-Dual
Description:La ceinture HRM-Dual est spécialement prévue pour les cyclistes qui souhaitent l'utiliser avec leur montre ou leur compteur ainsi que dans des applications de cyclisme virtuel. Cette ceinture ne mesure pas de données autres que la fréquence cardiaque. Elle est compatible avec les connexions ANT+ et Bluetooth Smart. C'est l'une des dernières ceintures Garmin à proposer un émetteur amovible.
Description:Ceinture textile très confortable. Compatible ANT+ et Bluetooth Smart, donc compatible avec la quasi totalité des montres, compteurs cyclistes, applications de cyclisme et de course virtuelles. Elle utilise une pile bouton CR2025 facile à changer qui a autonomie un peu plus faible que sur d'autres ceintures. La taille M/XXL est la taille standard (la taille XS/S est vraiment petite).
Description:Ceinture textile très confortable, compatible ANT+ et 2 canaux Bluetooth Smart (tous les modèles peuvent être mis à jour pour ANT+)! Elle peut aussi être utilisée en mode autonome (mémoire interne). Pile bouton CR2025 avec une autonomie un peu moins longue que les autres ceintures du marché. La taille M/XXL est la taille standard (la taille XS/S est vraiment petite).
Accessoire
Wahoo TICKR
Description:La ceinture Wahoo TICKR mesure la fréquence cardiaque et est compatible avec la quasi totalité des montres et compteurs du marché grâce à sa compatibilité ANT+ et Bluetooth Smart (3 canaux). La TICKR de nouvelle génération est noire. Attention à ne pas la confondre avec les modèles de génération précédente, bleu et blancs. La ceinture TICKR utilise une pile bouton CR2032 facile à changer.
Description:Le brassard est une alternative plus confortable que la ceinture, et plus précise que le cardio au poignet. Le OH1 de Polar est très léger et se fait vite oublier. Deux variantes existent: OH1 et OH1+. Le OH1+ est directement compatible avec ANT+, alors qu'une mise à jour logicielle est nécessaire sur le OH1 pour disposer de cette connexion, mais les deux modèles sont finalement compatibles avec Bluetooth et ANT+.
Description:Le brassard cardio optique Wahoo TICKR Fit est un bon compromis entre le confort, l'autonomie et la précision de la mesure. La compatibilité ANT+ et Bluetooth Smart en font une solution compatible avec la quasi totalité des montres et compteurs du marché.
Description:Depuis des années, Decathlon propose des accessoires ou capteurs connectés tels que des ceintures cardio que l’on peut connecter à sa montre cardio GPS. La ceinture pectorale de la marque est d’ailleurs utilisée par nombre de sportives et sportifs afin de mesurer leur fréquence cardiaque de manière plus précise que la mesure proposée par le capteur poignet des montres. Mais le problème du confort de la ceinture demeure un problème dans certains cas. C’est pourquoi la marque a lancé le Kalenji HRB-500, un brassard cardio optique, qui promet de conjuguer précision et confort d’utilisation. Après m’être entrainé quelques semaines avec ce brassard, voici un test complet de ce dernier.
Description:C'est la mesure la plus universelle dans le monde du sport. Celle sur laquelle tous les pratiquants de sport savent de quoi on parle, ou presque: la fréquence cardiaque. Pourtant, sa mesure a beaucoup évolué au cours des dernières années. Cette révolution a commencé avec l'intégration massive et universelle de la mesure au poignet sur quasiment toutes les montres de sport. Mais le résultat a été assez catastrophique sur la qualité des données mesurées... Nombre de sportifs ne veulent plus d'une ceinture pectorale, encombrante et inconfortable. Les marques l'ont bien compris, et beaucoup proposent aujourd'hui une solution intermédiaire: acceptable du point de vue de la qualité de la mesure et acceptable d'un point de vue du confort d'utilisation. Coros a lancé cet été son premier brassard cardio optique: le Coros HR Monitor. Ce brassard propose plusieurs innovations intéressantes qui visent à rendre son utilisation encore plus confortable que les autres appareils du marché!
Accessoire
Garmin Vitesse
Description:Le nouveau capteur de vitesse de Garmin se fixe sur le moyeu de la roue avant ou arrière, et ne nécessite plus d'aimants. Grâce à sa connectivité ANT+ et Bluetooth, le capteur peut se connecter à la plupart des montres et compteurs du marché. De plus, sa mémoire interne permet de l'utiliser en mode autonome. Le capteur utilise une pile bouton CR2032.
Accessoire
Garmin Cadence
Description:Le nouveau capteur de cadence de Garmin se fixe sur la manivelle, et ne nécessite plus d'aimants. Grâce à sa connectivité ANT+ et Bluetooth, le capteur peut se connecter à la plupart des montres et compteurs du marché. Le capteur utilise une pile bouton CR2032.
Description:Le marché des capteurs de puissance cycliste arrive largement à un stade de maturité. Cela signifie que les solutions proposées sont nombreuses, abouties, et que le nouveau challenge des marques n’est plus simplement d’arriver avec un produit, mais il s’agit d’être compétitif au niveau du prix et des fonctionnalités pour se faire une place. De nouveaux acteurs arrivent chaque année avec plus ou moins de succès. La domination de SRM, PowerTap (racheté depuis par SRAM) ou ensuite de Garmin n’est plus. Il y a de sérieux challengers. Favero, une marque italienne qui a lancé une paire de pédales nommées bePro, qui était déjà une solution appréciée. La nouvelle génération de pédales, nommée Assioma, est un capteur de puissance abouti, simple à utiliser, proposé à un prix qui reste élevé mais qui est bien plus abordable que nombre d’autres solutions.
Description:Le marché des capteurs de puissance cycliste arrive largement à un stade de maturité. Cela signifie que les solutions proposées sont nombreuses, abouties, et que le nouveau challenge des marques n’est plus simplement d’arriver avec un produit, mais il s’agit d’être compétitif au niveau du prix et des fonctionnalités pour se faire une place. De nouveaux acteurs arrivent chaque année avec plus ou moins de succès. La domination de SRM, PowerTap (racheté depuis par SRAM) ou ensuite de Garmin n’est plus. Il y a de sérieux challengers. Favero, une marque italienne qui a lancé une paire de pédales nommées bePro, qui était déjà une solution appréciée. La nouvelle génération de pédales, nommée Assioma, est un capteur de puissance abouti, simple à utiliser, proposé à un prix qui reste élevé mais qui est bien plus abordable que nombre d’autres solutions.
Accessoire
Garmin Kit cadence vitesse
Description:Les nouveau capteur de vitesse et de cadence de Garmin se fixent sur le moyeu de la roue avant ou arrière pour le capteur de vitesse et sur la manivelle pour le capteur de cadence, et ne nécessitent plus d'aimants. Grâce à leur connectivité ANT+ et Bluetooth, les capteur peuvent se connecter à la plupart des montres et compteurs du marché. De plus, la mémoire interne du capteur de vitesse permet de l'utiliser en mode autonome. Les capteurs utilisent une pile bouton CR2032.
Accessoire
Polar Support guidon pour montres
Description:Vite placé sur le guidon, vite enlevé, le support guidon pour montres de Polar permet d'utiliser plus confortablement les montres lors d'activités cyclistes!
Description:Le capteur Stryd Wind est le capteur de puissance en course à pied le plus avancé du marché. Compatible avec une large variété de montres, il fournit non seulement des données de puissance, mais aussi des métriques d'économie et de dynamique de course telles que l'oscillation verticale, le temps de contact au sol, le form power ou le leg spring stiffness. De plus, c'est le capteur d'allure instantanée et de distance le plus précis du marché.

Le suivi de l’entraînement

Polar a toujours eu des algorithmes très précis sur le suivi de l’entrainement, de la récupération et de la forme du moment. Les algorithmes de Polar se basent sur des éléments scientifiques établis et nombre d’études ont été menées par la marque elle-même.

Là ou Polar peine plus, c’est à rendre le retour d’informations ludique, facile à comprendre pour un néophyte et intuitifs. Les données fournies par la marque sont bonnes, voire excellentes si on les utilise correctement. A mon sens, elles dépassent en pertinences les données des autres marques du big 4 (Garmin, Suunto, Coros et justement, Polar). Mais leur présentation sur la montre et dans l’app sont un peu austère.

La récupération et le sommeil

Prenons un exemple. Les données de sommeil. Polar a été la première marque à mesurer la variabilité de fréquence cardiaque durant le sommeil. Avant Garmin, qui s’y est mise il y a un peu plus d’un an. Avant Suunto qui s’y est mise il y a trois mois. Et aussi avant Coros qui s’y met actuellement. Ces données sont disponibles dans la section SNA (Système nerveux autonome) du suivi du sommeil.

Mais au moment où Polar a lancé la fonctionnalité, cela a fait peu de bruit, car les données ont été présentées de manière assez austère, sans un widget très visuel (et peut être marketing) qui indique avec une grosse flèche et un score l’état de préparation à l’entraînement et l’état de récupération.

On trouve l’historique des données de variabilité de fréquence cardiaque dans l’app, dans la section dédiée au sommeil:

Le widget de statut d’entraînement est également un outil formidable pour suivre sa charge d’entraînement. De plus, la marque est la seule à offrir un choix quant à la source de données que l’on souhaite utiliser pour mesurer son état de fatigue: la mesure automatique durant le sommeil (mais effectuée avec une mesure au poignet), ou le suivi par le test orthostatique (test effectué manuellement).

Les données de cet algorithme est donc disponible dans un widget sur la montre, qui indique le niveau de charge d’entrainement, soit l’équilibre entre la charge et la récupération:

On retrouve les données de suivi de cet indicateur dans l’application mobile. On peut le voir semaine après semaine:

En élargissant la vue, il est possible de voir les données pour une période plus longue, étalée sur plus de deux mois:

Carto et navigation sur la Polar Vantage V3

La Vantage V3 est la première montre de Polar à proposer de la navigation avec fonds de cartes. Cela permet de suivre des itinéraires ou de se repérer sur la carte lors des activités sportives.

Tous les articles détaillés sur les fonctions de navigation de la Vantage V3

Retrouvez ces fonctions dans des articles détaillés:

Fonctionnement général de la cartographie sur la Vantage V3

La cartographie et fournie par Polar sur le site de Polar Flow. Les fichiers doivent être téléchargés et installés sur la montre manuellement. La procédure est décrite dans cet article.

La carte de navigation n’est affichée que lors de l’enregistrement d’une activité. Le widget de navigation afficher simplement la position sur une carte très large, et permet de gérer les cartes installées sur la montre. La montre propose un niveau de zoom assez large, allant d’une zone très locale à une vue assez large. Les options d’affichage conviendront pour la plupart des usages:

Ce sont les boutons haut et bas, comme on le voit sur l’image ci-dessus à gauche, qui sont utilisés pour gérer le niveau de zoom. Le déplacement sur la carte s’effectue à l’aide des contrôles tactiles.

Suivre un itinéraire

Dans Polar Flow, on définit les parcours que l’on veut suivre en le marquant comme favori, puis en s’assurant qu’il est dans la liste des parcours synchronisés avec la montre.

Lorsque le parcours est sélectionné, la montre affiche simplement le tracé à suivre. Le fonctionnement est bon, et même si la Polar propose une carto moins réactive que Suunto, la fonction est largement utilisable. C’est de bonne facture pour une première version.

Les deux problèmes principaux que j’ai rencontrés sont:

  1. Comme on le voit sur l’image ci-dessus, il n’est pas possible de distinguer le sens de l’itinéraire sur la carte. Du coup, lorsque les tracés se croisent, impossible de savoir lequel suivre pour aller dans le bon sens. Des chevrons ou un code couleur devrait être ajouté pour plus de clarté dans ce genre de situations.
  2. La montre utilise la boussole interne pour l’orientation de la carte, et la procédure d’étalonnage chez Polar est bien plus fastidieuse que chez Suunto, ou bien sûr que chez Garmin ou Coros ou le fonctionnement est 100% automatique. Surtout quand le calibrage est exigé en pleine activité.

Lorsqu’on suit un itinéraire, la montre affiche également sur la page de l’altitude le dénivelé passé et restant pour le parcours que l’on suit:

Retour au départ

A n’importe quel moment dans l’activité, il est possible d’annuler la navigation en cours et de retourner au point de départ:

  • Soit en suivant la même route en sens inverse
  • Soit en ligne droite, à vol d’oiseau

Polar ne propose pas de calculer un itinéraire directement sur la montre.

La Polar Vantage V3 au quotidien

Portée au quotidien, la montre enregistre des données d’activité, de pas, de sommeil et de fréquence cardiaque. De plus, même si elles ne font pas dans l’extravagance, la Vantage V3 propose des fonctions connectées de base.

Suivi de l’activité quotidienne

La montre enregistre l’activité quotidienne sous forme de nombre de pas et de calories dépensées. Ces données sont disponibles dans le widget de suivi d’activité sur la montre:

On retrouve aussi ces données dans l’app mobile, dans la partie suivi d’activité. Il est possible de consulter les données pour une journée en particulier, ou pour une semaine ou un mois:

Par son capteur cardio au poignet, la montre enregistre en continu la fréquence cardiaque, et on retrouve aussi ces données dans les graphiques de suivi de l’activité quotidienne dans l’application mobile. La fréquence cardiaque en continu est disponible dans le détail du widget de l’activité quotidienne, ainsi que sous forme de complication dans le watchface.

Affichage des notifications du smartphone

Lorsqu’on reçoit une notification sur le smartphone, la montre Polar l’affiche… normalement. En fait, j’ai toujours rencontré des problèmes avec cette fonction chez Polar. La Vantage V3 n’échappe pas à la règle et pose à peu près les mêmes problèmes que les autres modèles de Polar avant elle.

La connexion instable entre la montre et le smartphone

Lorsqu’une notification arrive sur le smartphone et que la montre est à proximité et connectée, la montre vibre et il faut pivoter le poignet pour qu’elle s’affiche. Déjà, je ne suis pas fan du système. J’aimerais pouvoir choisir que la notification s’affiche par défaut. Mais bon, passons, cela fonctionne… Quand la montre est bien connectée.

C’est le second problème. La Polar se déconnecte assez régulièrement. Dans ce cas, elle ne se synchronise plus avec l’app, ni manuellement ni automatiquement. Je dois tuer l’app sur mon smartphone, la relancer et lancer une synchronisation manuelle pour que ça reprenne. Et quand la montre est déconnectée, les notification ne sont évidemment pas annoncées.

Le problème de la reconnexion Bluetooth

Et enfin, il y a le dernier cas. Je laisse mon smartphone chercher sur le bureau, je vais me chercher un café et je reviens. La montre se déconnecte car elle sort de la portée Bluetooth du smartphone. Jusque là, rien d’anormal. Et lors que je reviens, elle se reconnecte (la plupart du temps). Mais au moment où elle se reconnecte, elle me notifie *systématiquement* de la dernière notification arrivée sur le smartphone. Si je le fais 3 fois de suite, elle m’affiche 3 fois la même notification.

Je suis un utilisateur assez intensif des notifications sur la montre. Pour éviter de sortir mon smartphone à chaque vibration, je vérifie de quoi il s’agit. J’ai réglé assez finement quelles applications et pourquoi elles me notifient. Et je dois dire qu’avec la Vantage V3, tout cela devient assez vite inutilisable, entre les notifications manquées et celles qui reviennent plusieurs fois…

Contrôle de la musique du smartphone

On est ici sur une fonction assez basique mais qui fonctionne plutôt bien. Un widget ou une page de donnée dans l’entraînement sportif permet de contrôler la lecture du média sur le smartphone. On peut ainsi changer de piste, augmenter ou diminuer le volume ou mettre la lecture en pause puis la reprendre.

La Vantage V3 ne propose pas de stocker de la musique hors ligne pour une lecture au travers de la montre.

Suivi du sommeil

Portée durant la nuit, la Vantage V3 va mesurer la variabilité de fréquence cardiaque durant le sommeil, comme on l’a vu plus haut, mais aussi la qualité et les cycles du sommeil. Ces données sont disponibles dans le widget du sommeil, dans la partie nommée « Statut du sommeil ». On y découvre un score et un indice qui nous dit si la nuit de sommeil était sous ou sur la norme, et les données de durées, la moyenne sur 28 jours, la continuité, les interruptions et les phases de sommeil.

Les données sont également disponibles dans l’app mobile, dans la partie « Sommeil »:

Le boost du sommeil: que veut dire cet indicateur?

On imagine le sommeil comme quelque chose d’assez binaire. Je le fais, je suis sûr que vous aussi. Si je passe une bonne nuit de sommeil, c’est à dire que j’ai dormi assez longtemps et bien, je me lève en pleine forme, avec l’impression d’être reposé, et de disposer de plein d’énergie pour ma journée.

Au contraire, si je dors mal, pas assez longtemps, et que je me réveille fatigué, je me dis que la journée va être compliquée. Voilà ma conception du binaire dans la notion de sommeil.

Mais j’ai aussi constaté que je peux, malgré une bonne nuit de sommeil, avoir un furieux coup de barre à 14h… Ou si j’ai très mal dormi, être de manière assez surprenante alerte et efficace jusque tard dans l’après-midi… Donc la théorie ici c’est que tous les sommeils ne se valent pas, et ne nous préparent pas pour la même période de la journée. En tout cas c’est ce qu’avance Polar, et son algorithme Sleep Boost.

Avec ce widget, ou ces données dans l’app, vous devriez pouvoir prédire pour quels moment de la journée le sommeil a été le plus bénéfique… Et du coup, à priori, quand aller s’entraîner. Si c’est intéressant sur le papier, il reste évidemment à dire que cela n’est basé que sur les données de sommeil (l’historique et la dernière nuit), et pas sur la consommation de café, d’alcool ou la pratique du yoga, de la baignade en eau froide ou même d’une sieste…

La mesure de température corporelle, à quoi ça sert?

En dehors de circonstances exceptionnelles ou d’une maladie, la température du corps humain se maintien à une température comprise entre 36 et 37°C. Mais la température mesurée à la surface de la peau peut varier beaucoup plus. Polar a ajouté un capteur de température corporelle (comprendre ici: capteur de température de la surface de la peau au poignet) à la Vantage V3.

La température est mesurée exclusivement durant le sommeil, car c’est le moment le plus adapté pour enregistrer des valeurs cohérentes. Une base moyenne est établie sur 28 jours, puis les enregistrements d’une nuit donnée sont comparés à la base des 28 jours.

Cette mesure est particulièrement intéressante chez les femmes, qui peuvent constater des différences de température en fonction des différentes phases du cycle. Pour les hommes, la mesure a moins de pertinence, mais elle peut aider à détecter de manière précoce une maladie.

Les données de température corporelle durant la nuit sont disponibles dans le widget qui affiche les données des 7 dernières nuits. Les données sont également disponibles dans l’application mobile:

Un capteur ECG sur la Polar Vantage V3, pourquoi?

Polar a intégré un capteur de type ECG sur la montre. En portant la montre au poignet, il est possible de réaliser une mesure ECG à l’aide d’une électrode située autour du capteur cardio optique, et d’une autre dans le bouton supérieur gauche.

Avant d’utiliser la fonctionnalité, assurez-vous en tous les cas que le poignet auquel est portée la montre est bien configuré dans les préférences!

On accède ensuite au test ECG depuis le menu tests. Le capteur de la Vantage V3 ne permet pas de réaliser un ECG médical, mais est utilisé exclusivement pour la mesure de la variabilité de fréquence cardiaque.

Il est ainsi possible d’effectuer un relevé de VFC à la demande, mais là où le capteur est plus intéressant, c’est qu’il est intégré au test orthostatique. Il est donc possible de réaliser le test orthostatique sans ceinture avec un niveau de précision similaire. Bien meilleur que le capteur cardio optique!

Le capteur de saturation d’oxygène

Polar a également ajouté à sa montre un capteur de saturation d’oxygène. Là aussi, le test est disponible dans le menu Tests, et on lance à la demande une mesure du taux de saturation d’oxygène dans le sang. La mesure est réalisée en 30 secondes.

Mesures & données de la Polar Vantage V3

Avec une puce multi GNSS supportant le GPS double fréquence, un altimètre barométrique et un tout nouveau capteur cardio au poignet, il fallait savoir si Polar avait réussi à faire de sa montre une référence dans ces différentes mesures. Je l’ai donc comparée aux mesures d’autres montres au cours de mes tests.

Mesure de la fréquence cardiaque par le capteur optique

Polar a revu le design de son capteur cardio optique pour cette Vantage V3. Non seulement, l’agencement général des LED a été revu, mais un capteur pour la saturation d’oxygène a été ajouté ainsi qu’une électrode pour l’ECG. Est-ce que tout cela va aider à la mesure de fréquence cardiaque… D’après mes tests, les résultats sont meilleurs qu’attendus.

La précision de la mesure de fréquence cardiaque optique est très variable d'un individu à l'autre. Dans ce test, vous trouvez des comparatifs que j'ai effectués avec différentes montres ou capteurs optiques lors de mes entrainements. Sur d'autres personnes, il est très probable que les résultats soient différents. Parfois meilleurs, parfois moins bons. Le fait qu'un capteur optique ait particulièrement bien ou mal fonctionné sur moi ne signifie en aucun cas qu'il en sera de même pour une autre personne...

De nombreux facteurs influent la performance de mesure optique, comme la morphologie, le type de peau, la pilosité et bien d'autres. Il est possible d'améliorer la précision de la mesure optique en appliquant quelques conseils figurants dans cette vidéo.

Note concernant le score de chaque comparatif (depuis début 2022): Afin de quantifier la précision de la mesure, un score de précision est calculé pour certains comparatifs de mesure cardio entre deux types de mesure. Ce score est obtenu en pondérant l'erreur de mesure moyenne lors de chaque relevé (en principe chaque seconde) avec un poids supérieur pour les erreurs les plus importantes. En règle générale, deux ceintures pectorales de qualité identique comparées entre-elles obtiennent un score situé entre 95 et 99%. Entre 90 et 100%, le score est excellent, entre 80 et 90%: bon, entre 70 et 80: indicatif et ente 60 et 70%: indicatif. En-dessous de 60%, la mesure n'est pas utilisable. Plus le chiffre est bas, plus la mesure a été imprécise. Afin d'éviter de dévaluer le score de comparaison des cardio optiques qui nécessitent un peu de temps pour stabiliser la mesure, les 60 premières secondes de mesure sont ignorées dans le calcul du score de précision.

Je me suis d’abord dit que la Vantage V3 avait fait un bond en avant lors de la première sortie, car la mesure sur cette sortie en endurance a été très proche de la mesure de la ceinture:

Un score de 86% c’est très bon, alors je me suis dit que j’allais pousser le test un peu plus loin. Je suis alors allé deux fois faire des intervalles sur la piste. Et voici ce que j’ai obtenu:

Sur le premier à gauche, on constate une latence importante, bien plus marquée que ce dont on a l’habitude avec les cardio optiques. Le score par conséquent est plus bas: 45%. Mais le second est impressionnant: plus de 90%, soit un niveau de précision sur cet entraînement équivalent à la moyenne des brassards cardio optique.

Comme on le voit, et j’ai vu des séances un peu plus mitigées dans mon usage, le capteur n’est pas à 100% et certaines séances ont tout de même été marquées par des différences de plus de 4 battements par minute. Mais dans l’ensemble, sur moi, la Vantage V3 figure parmi les meilleures montres en ce qui concerne la fiabilité de la mesure optique.

Mesures GNSS/GPS de la Vantage V3

La Vantage V3 est équipée d’une puce GNSS supportant plusieurs constellations de satellites, ainsi que le GPS en double fréquence par défaut. Cela devrait en faire une montre précise et rapide en mesure GNSS. Mais dès mes premiers tests, et cela a continué après la première mise à jour de la montre, j’ai noté quelque chose de récurrent: les 5 à 8 premières minutes de chaque séance est marqué par de grosses erreurs GPS. Cela devient bien plus précis après ces premières minutes. Voici quelques exemples.

Premier exemple ici: à gauche l’échauffement avant la séance de piste, et la trace sur la piste. Les écarts sur l’échauffement par rapport à la trace de la fenix 7 sont assez significatifs. Sur la piste, pas de problème particulier:

Même type de comparaison pour cette séance qui a démarré pour la Vantage V3 à 15 mètres de la route réellement suivie (à gauche la ligne horizontale) avant que la séance n’avance un peu et que la trace revienne très bonne:

Cela s’est produit dans une grande partie de mes tests. Et toujours pour 5 à 8 minutes. Après, la trace devient très bonne. J’ai essayé d’attendre 30 secondes ou une minute avant de partir après l’acquisition du signal GPS, mais cela n’a pas semblé changer grand chose… Et pourtant, la montre peut être très efficace, même en sous-bois, comme on le voit encore ici:

Vu que le problème est toujours temporaire, cela peut laisser penser que c’est une problématique logicielle. En espérant que Polar puisse le régler rapidement par mise à jour!

Mesures d’altitude

La Vantage V3 utilise un capteur barométrique pour la mesure de l’altitude. Il est possible de calibrer l’altitude manuellement depuis le widget de cartographie, soit en entrant l’altitude actuelle, soit en utilisant les données de cartographie. Lors de mes comparatifs ci-dessous je n’ai pas calibré la montre avant de faire la mesure, laissant le mécanisme automatique le faire pour moi.

Dans tous les cas, j’ai constaté les mêmes choses que sur ces deux mesures:

  1. Probablement à cause des problèmes de GPS au début de l’activité, l’altitude est légèrement mal calibrée. Sur les deux cas, l’appareil de référence (le Edge ou la fenix de Garmin) ont mieux estimé l’altitude absolue de départ.
  2. Un drift dans l’altitude durant l’activité. Moins marqué à gauche mais présent, et bien visible à droite. Cela est probablement encore une fois dû à la précision GPS qui s’améliore au cours de la sortie et qui rectifie l’altitude.

Il semble en tous les cas et avec les différentes données que j’ai pu analyser que la montre dispose d’un bon altimètre. Les petites approximations seront réglées en même temps que les problèmes GPS puisque les deux semblent liées.

Conclusion du test de la Polar Vantage V3

Une montre réussie sur le plan matériel

Quand vient le moment de faire une conclusion, je suis partagé sur cette Vantage V3. D’un côté, on tient là une montre qui au niveau matériel est une véritable réussite. Tant esthétiquement qu’au niveau fonctionnel, la manipulation, le format, l’écran AMOLED, le tactile et les capteurs de la Vantage V3 ont été un vrai plaisir, j’ai adoré porter cette montre et l’utiliser.

Mais d’un autre côté, j’ai vécu beaucoup de frustrations. Quand je teste une montre, je passe deux semaines environ à la torturer dans tous les sens, à comparer ses données (c’est dans les deux premières semaines en général que je réalise les comparatifs GPS, cardio et altitude) etc. Puis dans les deux à quatre semaines qui suivent, j’en fait une montre que j’utilise pour suivre mon entraînement. Comme si elle était mon unique montre. Je note ce qui va bien, et ce qui va un peu moins bien.

Beaucoup d’améliorations doivent être faites sur le logiciel

Avec la Vantage V3, je n’ai pas pu synchroniser mes séances d’entraînement planifiées dans TrainingPeaks. Je pense qu’aujourd’hui, beaucoup de sportifs avancés utilisent de tels programmes. Et c’est la cible principale de cette montre. En plus de cela, j’ai des modèles d’écrans de données que j’essaie de répliquer au plus près sur toutes les montres que j’utilise pour avoir les mêmes données lorsque je fais un sport donné. Comme de la course à pied.

De bonnes bases, mais cette montre mérite mieux!

Je me fiche de l’agencement de ces données (deux ou trois colonnes, un ou deux champs à droite, à gauche ou en haut ou en bas)… Mais j’aime bien avoir ces données sous les yeux. Que ce soit une montre Coros, Suunto ou Garmin, je n’ai aucun problème à le faire. Mais Polar garde une limitation à 4 champs de données et cela devient pour moi un peu trop peu. L’absence d’intégration aux smart trainers n’est pas non plus une limitation rédhibitoire mais elle s’ajoute aux autres… Enfin, les problèmes de connexion de la montre au smartphone et les notifications qui ne sont pas au point ont eu raison de ma patience: je vais attendre et espérer que la montre s’améliore avant d’en faire, pourquoi pas, ma montre d’entraînement pour la saison 2024.

Tout cela est un peu dommage, mais pas irréversible. Ajouter la synchronisation avec les entraînements d’autres plateformes ne devrait pas être un effort insurmontable. Et les autres points sont aussi améliorables moyennant des mises à jour de l’application mobile et du firmware de la montre. Je croise les doigts. Car contrairement à ce que pensent certains lecteurs du site, j’apprécie la marque Polar. Et j’ai eu très longtemps des compteurs cyclistes de la marque lors de mes premières années de cycliste débutant, et une V800 durant plusieurs saisons. J’y reviens dès que j’y trouve mon compte!

Cette montre a du potentiel, j’espère que Polar va l’exploiter

Enfin, je tiens à dire que pour une première intégration, Polar propose une bonne cartographie et des fonctions qui tiennent la route, même si de petits détails peuvent encore être améliorés ici et là. Et la montre n’a plus subi aucun problème de stabilité depuis la première mise à jour de firmware publiée environ un mois après sa sortie.

Il va donc falloir que Polar travaille encore sur la Vantage V3 pour qu’elle arrive au niveau des montres aux côtés desquelles elle se positionne. Avec un tarif premium, Polar doit proposer des fonctions abouties et terminées, qui rivalisent avec les mêmes fonctions de montres de même segment d’autres marques. A la place de Polar, je mettrai en priorité sur la roadmap les éléments suivants:

  • Une amélioration de la trace GPS globale, en particulier sur les premières minutes de l’enregistrement de l’activité
  • La synchronisation automatiques de plans d’entraînements d’autres plateformes telles que TrainingPeaks, Nolio et d’autres. Ou en tout cas de proposer une interface à ces plateformes pour le faire
  • La possibilité de personnaliser les pages de données avec plus de 4 champs de données
  • Sur la carte de la navigation, afficher des petits chevrons sur l’itinéraire pour savoir dans quel sens va l’itinéraire
  • Rendre les notifications du smartphone plus stables. En particulier éviter de re-notifier systématiquement la dernière lors de la reconnexion avec le téléphone

J’ai aimé ou pas aimé

Sur la Polar Vantage V3, j’ai aimé:

  • Le design général de la montre
  • La qualité de l’écran AMOLED et la fluidité de l’entier du système
  • Une bonne première version de la cartographie pour Polar même si des détails peuvent être améliorés
  • Une autonomie compétitive pour une montre à écran AMOLED
  • Le capteur cardio optique qui donne de meilleurs résultats que la moyenne du marché

J’ai moins aimé:

  • L’absence d’intégration avec des plateformes tierces pour récupérer ses séances d’entrainement par intervalles
  • Le GPS/GNSS qui montre des gros problèmes de fiabilité sur les premières minutes des activités sportives
  • L’affichage des écrans de données en cours d’entraînement toujours limité à 4 champs de données
  • Toujours des problèmes de déconnexion avec le smartphone et des bugs dans la gestion des notifications

Supporter ce site pour de futurs articles

Rédiger des tests et des articles sur la technologie dans le sport est une passion dévorante. Cela fait plus de 12 ans que je le fais en marge de mon activité professionnelle et sportive. Je ne compte pas mon temps, et je ne suis absolument pas rémunéré par les marques pour le faire. En passant par l'un des liens ci-dessous pour réaliser votre prochaine commande en ligne, je touche une petite commission sur la transaction, vous soutiendrez le site, et cela ne vous côutera pas plus cher! Pour tout savoir sur ma politique de publication et de publicité sur le site, rendez-vous ici!

i-run, c'est le spécialiste de l'équipement de sport en ligne! Chaussures, textile, équipement et bien sûr, cardio-GPS!
On ne présente plus amazon, qui propose un catalogue de miliers de produits, y compris tous les articles de sport!
Alltricks, c'est tout l'univers de l'outdoor, du vélo et de la course à pied, sans oublier bien sûr l'électronique de sport!

24 commentaires

  1. Bonjour Greg

    Je te rejoins complètement sur ce test. J espérais bcp de cette montre mais au final je suis déçu je l ai d ailleurs revendu.

  2. Venant de Garmin, j’ai dû me faire à une certaine austérité avec cette montre. Je n’ai pas rencontré de problèmes de GPS. L’ECG par rapport à celui de l’Apple Watch est bien en dessous, on dirait l’ECG d’une montre bon marché chinoise. Difficile de croire que l’évaluation de la variabilité cardiaque à partir de cette mesure soit précise. J’attends une mise à jour mais si les choses ne s’améliorent pas, je ne vais pas la garder. Mais les mises à jour Polar sont bien moins nombreuses que celles de Garmin, à suivre …

    1. Avant de commencer une question : peut-on activer l’écran en tapotant l’écran ? Ce n’est pas le cas sur la Ignite Pro.
      J’ai testé récemment Polar avec la Ignite et la Pacer Pro. J’adore les analyses mais l’utilisation au quotidien est extrêmement pénible. Les notifications sont pénibles à lire, on a une vision sur la qualité du sommeil (et de vfc) quotidienne mais pas son suivi sur plusieurs jours.
      Et on sait qu’il n’y aura pas de changements car pas de suivi sérieux. Bref extrêmement frustrant car le matos est bon.

  3. Bonjour Greg,
    Merci pour retour très complet .Dans les points négatifs,je rajouterai l’absence de possibilité de recharger ma montre au cours d’un exercice et la faible autonomie au quotidien en mode montre .

  4. bonjour Greg,
    merci beaucoup pour ce teste très complet! j’ai eu les deux premier vantge v et la v2 depuis décembre la v3 j’espère, vraiment qu’il ne vont pas la laissé tombé au bout de quelque mois! comme ils ont fait avec la v2!car la montre à beaucoup de potentielle, toi qui à visité la maison polar quel à était ton ressenti? enfin j’espère vraiment qui vont prendre la peine d’écouter les diffèrent commentaires des utilisateurs.
    beaucoup de réussites pour tes projet sportifs 2024!
    Sportivement
    Marco

    1. Salut!

      Malheureusement, je suis bien passé devant les locaux de Polar et pris une photo devant l’immeuble, mais c’était durant les congés de fin d’année et je n’ai pas eu une visite comme chez Suunto. Du coup, je n’ai pas pu en discuter avec eux.

      Après, j’espère vraiment qu’ils vont aller fort sur les mises à jour mais quand je regarde le passé, je dois modérer un peu les espoirs. Polar a rarement fait autant de mises à jour que les autres marques, hormis sur les V800 et Vantage qui n’étaient absolument pas abouties lors de leur sorties respectives.

      Donc croisons les doigts.

  5. Bonsoir !
    Article passionnant merci beaucoup et je rejoins l’avis général sur cette montre.
    Elle a un gros potentiel mais elle n’est pas aboutie et là où je suis très choquée c’est de voir les calculs faux de la vitesse moyenne des tours. Sur les photos qui détaillent le récapitulatif d’une séance, les vitesses moyennes sont erronées. Premier tour c’est écrit 6’42 alors qu’en recalculant on trouve 7’03, idem tour 2 il est écrit 7’53 alors qu’après calcul c’est en fait 8’10.
    Et le pire c’est si on regarde le détail du tour sur ordinateur, pour une même donnée, dans mon cas je parle de vitesse moyenne (celle que l’on peut voir sur la ligne du tour enregistré ou juste au-dessus de tous les tours) on peut avoir deux vitesses moyennes différentes pour le même tour. Y-a-t-il une explication à cela ? Je veux bien que le GPS ne soit pas 100% précis et donc la distance légèrement fausse mais un calcul de vitesse lorsqu’on a une durée et une distance (même imprécise) doit être juste.
    Bref, je suis rassurée de voir qu’il n’y a pas que ma montre qui calcule n’importe comment même si ça me fait me poser la question si je ne devrais pas changer de montre et de marque et pourtant j’adore Polar. J’ai commencé la course à pied avec ma Polar M400 et sans transition j’ai bifurqué sur la Vantage V3.
    La M400 avait le même genre d’imprécision sur des très courtes distances (100-200m) mais pour le reste elle calculait bien et je m’en accommodais très bien mais là à 600 euros la montre je ne tolère plus ce genre d’imprécision qui pour ma part à lieu aussi sur des plus longues distances enregistrées… Je remarque d’ailleurs que sur certaines sorties il y a écrit sur la carte : « GPS basse précision utilisé » alors que j’ai bien activé enregistrement des données GPS toutes les secondes et que j’ai activé la montre quand la flèche du GPS était verte. (Donnée visible que lorsqu’on consulte sur ordinateur sa sortie). Bref je n’y comprends rien, ça me fatigue de ne pas pouvoir lui faire confiance et je vois qu’il n’y a pas que ma montre qui ne sait pas calculer ce qui est rassurant et inquiétant à la fois… D’ailleurs j’ai l’impression que personne n’a jamais remarqué ce souci… Donc utiliserais-je mal la montre ?
    En tout cas merci d’avance pour un éventuel retour à mon message. Bonne continuation et merci pour beaucoup pour le test.

  6. Merci pour ce test complet que j’attendais avec impatience. J’ai le même sentiment de frustration que l’on ressent à la lecture de l’article. D’un côté il y a des choses très interessantes pour qui veut une montre seulement orientée sport avec des données qui vont à l’essentiel. Et sur cette montre il y a plein de réussites et de promesses : esthétiquement le rendu est superbe, l’écran est très lisible et pratique à utiliser en course à pied, une petite rotation du poignée et l’écran s’allume pour donner les infos. Personnellement les 4 données de vue me suffisent, je trouve la carto très bonne pour un coup d’essai et le suivi de la charge cardiaque/ test orthostatique sont vraiment excellents au quotidien.
    MAIS :
    – Comment être aussi paresseux et ne pas changer les vues des menus etc. Ok on veut faire simple mais aucun changement visuel alors que l’on passe sur Amoled.
    – Je porte la montre au quotidien et j’ai de gros soucis de Fréquence cardiaque. La montre va m’indiquer 150 pulsation tout au long de la journée sans discontinuer alors que je suis assis au travail, le retour du support : « on sait, on verra sur une prochaine MAJ »
    – Synchronisation : je n’utilise pas les notifications mais avec la Vantage au moins quand ma séance était terminée la montre reprenait la synchronisation avec polar flow et les activités se mettaient à jour, pour aussi se transférer sur Strava. Là idem je dois systématiquement me déconnecter de l’appli et me reconnecter.
    – Natation : tu n’en parles pas dans ton test, mais quelque chose me chiffonne vraiment : j’aimerais mesurer ma fréquence cardiaque et la suivre pendant mes séances. J’ai le H10 et le verity sense qui suivent la fréquence cardiaque dans l’eau (le capteur optique dans l’eau ne fonctionne pas du tout pour moi). On pouvait connecter ces capteurs aux anciennes montres Polar via Gymlink, mais avec la V3 impossible, elle ne supporte que le Bluetooth qui ne va pas sous l’eau. Donc la même entreprise n’est pas en capacité de lier ses accessoires entre eux et pire on perd des fonctionnalités avec des montres plus récentes.
    – « Élixir » perso je m’attendais à un score basé sur les différents nouveaux tests proposés un peu comme le très bon Recovery Pro ou Nightly Recharge, mais rien de tout cela on dirait des briques qui n’ont pas de lien entre elles, dommage Polar est d’habitude bien meilleur que Garmin qui ajoute plein d’items mais sans penser expérience utilisateur.

    J’ai encore d’autres griefs mais j’insiste d’sur le côté frustration car d’un côté on sent le très gros potentiel du produit qui pourrait être la meilleure montre de triathlon, seulement aujourd’hui en plaçant la barre si haute en termes de prix ( surtout en comparant à la Suunto Race) les utilisateurs sont en droit d’attendre un produit bien plus abouti et mieux pensé que celui-ci.
    J’espère que la rudesse de l’hiver en Finlande ne va pas freiner nos amis de chez Polar et qu’ils vont sortir des MAJ dignes de ce nom, j’espère aussi qu’ils lisent tes tests qui sont toujours très complets.

    1. Merci pour le feedback complet. Et tout ce que tu dis est vrai. Malheureusement, Polar a unilatéralement décidé d’abandonner GymLink après la V800 et désormais, bien que la Polar H10 soit toujours compatible, aucune montre ne peut l’utiliser. Et il n’y a pas de méthode de synchronisation automatique entre la mémoire de la H10 et la montre en fin de séance comme chez Suunto ou Garmin. Alors que Polar a tout pour le faire…

      J’espère aussi des mises à jour, mais le passé récent de Polar me laisse penser qu’il n’y aura malheureusement pas grand chose. J’espère me tromper.

      Sportivement.

  7. Très bon test pour une montre malheureusement pas aboutie (malheureusement une habitude depuis bien trop longtemps chez Polar). Bref, après une M400, une Vantage V, une Pacer Pro et un V650, fini Polar pour moi. Ah si, je garde quand même le H10 et le H7 qui fonctionnent bien, à l’exception de la ceinture du H10 qui est une ceinture jetable au bout d’un an chez moi alors que la ceinture du H7 tient la route.

    Petit test à faire contre les imprécisions GPS et les problèmes de connexion, j’en ai eu des similaires avec une Pacer Pro (synchro bluetooth très difficile entre le téléphone et la montre) et ce qui avait significativement amélioré la chose (mais pas complètement résolu), c’était de toujours autoriser la localisation pour l’app Polar Flow : à essayer si ce n’est pas le même problème pour cette V3 (notamment la trace GPS erronée en début de sortie).

  8. Bonjour et merci pour ce test.
    Sur nos vieilles M400, V800 nous avions un résumé automatique complet (temps, distance, allure, FC, cadence…) aussi bien pour une phase, un tour manuel ou un tour automatique.

    cf . votre test de 2014 de la M400, dernière photo du paragraphe « les tours » :
    https://www.nakan.ch/wp/2014/12/07/la-polar-m400-testee-de-fond-en-comble/#Les_tours

    Ma Grit X ne propose qu’un résumé basique du temps.
    Est-ce que Polar a rajouté plus d’informations sur la Vantage V3 lors du résumé automatique ?

    C’était tellement plus pratique que de rajouter des vues spécifiques sur ma Grit X pour les tours automatiques ou les tours manuels.
    Et impossible d’avoir les données pour les phases d’une séance programmée en direct sur la montre…

  9. Hello Greg !

    Merci pour cet article très complet. Je possède la Vantage V (j’ai déjà eu plusieurs modèles polar) et j’ai toujours eu un soucis dont je n’entends que très rarement parler. Ma montre affiche des puls assez basses (en capteur cardiaque torse ou poignet) pendant les 10 premières minutes de ma séance, puis pouf : elle stabilise et m’affiche quelque chose qui me semble bien plus réaliste.
    As-tu constaté cela également dans tes test ou d’autres utilisateurs sont-ils également concernés ?

    En tout cas, merci pour ton article bien complet et détaillé !
    Bonne journée

    1. Bonjour.

      Avec la mesure cardio au poignet, il n’y a jamais de fonctionnement à 100%. Donc oui c’est normal, et c’est le cas sur quasi toutes les marques. La moyenne des personnes répondent plutôt bien à une mesure au poignet, mais dans certains cas les erreurs de lectures sont inévitables. Dans ce cas, il est toujours préférable d’utiliser une ceinture ou un brassard!

      Sportivement.

  10. Bonjour,
    j’ai également des problèmes de cohérence de fréquence cardiaque, avec Pacer Pro et H10 même après retour SAV. J’en déduit que Polar est nettement moins performant qu’a l’époque des année 98-2005, leur Logiciel Flow ne sert strictement à rien, a part faire mumuse avec des algoritme inutile. On ne peut pas analyser une courbe cardiaque comme à l’époque. Je suis extrèmement déçu par cette marque alors qu’il y a 25 ans c’était une référence. J’aimerais savoir si le logiciel Garmin est identique à Flow ou bien meilleur en termes d’analyse de la FC.
    merci

    1. La mesure il y a 10-20 ne s’effectuait pas au poignet mais avec une ceinture, ce qui est toujours possible aujourd’hui. Il ne fait pas comparer la précision d’une mesure au poignet d’une mesure ceinture, ce n’est tout simplement pas la même chose… Quant à l’application Flow, quelles analyse ne vous sont pas possibles? Car à mon sens, je peux tout savoir de ma fréquence cardiaque sur Flow.

      Sportivement.

  11. Bonjour à tous et merci Greg pour ton test !
    J’aimerais apporter un note positive sur cette montre car Polar semble susciter beaucoup de déception sur Nakan, souvent justifiées, mais les critiques sont globalement plus dures que sur les concurrents, et est-ce mérité ?
    Pour ma part, je suis très heureux de cette montre. Plusieurs fois, j’ai voulu passer sur Garmin mais je me suis vite perdu au milieu de trop de données, surtout dans les apps. Garmin reste imbattable sur de nombreux sujets, c’est sans comparaison (exemple tout simple, le profil ski de Garmin tient compte des remontées mécaniques qui sont détectées par la montre ; Polar, non, il faut mettre la montre sur Pause à chaque remontée…).

    Néanmoins, à mon sens, la V3 à de nombreux avantages :
    – Sa simplicité, on n’est pas saturé par mille données et mille pages à compulser, j’accède très vite à ce qui m’intéresse : FC, carto, D+, ma charge cardiaque, les suggestions FitSpark…
    – Son design sobre, très réussi, non invasif, qui permet de la porter facilement à la ville sans passer pour un membre du GIGN ou un baroudeur ostentatoire,
    – J’ai eu la chance de ne pas avoir subi les pb de GPS mentionné par Greg, les traces sont tout à fait cohérentes, ce n’est donc pas un pb. commun à toutes les montres,
    – C’est très personnel mais je n’attends pas de ma montre qu’elle serve à payer, écouter de la musique (je préfère largement utiliser mon smartphone) ou recevoir des notifications (je les fuis comme la peste, perso, je n’ai pas envie que le boulot, ou ma femme, s’imposent dans ma concentration ou relaxation sportive :)
    – La qualité de l’écran Amoled
    – L’assurance d’avoir un capteur FC au poignet fiable quand j’improvise une sortie et que je n’ai pas la H10 avec moi,
    – Les nombreux tests pour connaître son niveau de forme, facilement et rapidement exécutables.

    Bref, j’apprécie bcp cette montre qui, à mon sens et pour mon utilisation, tourne bien et m’accompagne joliment au quotidien de façon utile et fiable. Oui, de nombreuses données mériteraient d’être optimisées, l’app Polar Flow aussi d’ailleurs, mais je ne regrette pas du tout mon achat et je trouve important d’apporter un retour positif à ce test.
    Bon sport à tous !

  12. Bonjour,
    A la recherche d’une nouvelle montre ayant comme caractéristiques principales une bonne analyse de la charge cardiaque (j’ai un stent) avec temps passé dans les différentes zones (hebdomadaire et mensuel) et la récupération, j’hésite entre la Vantage V3 et la Forerunner 265. Je ne recherche pas la perdormance. Je pratique essentiellement du vélo de route (4/5 de mes activités) et occasionnellement de la course à pied.
    Quelle montre me conseilleriez-vous en fonction des données qui me sont importantes ?
    Merci

  13. Les 2 montres seront très bien. Personnellement, j’apprécie la plateforme Polar pour la qualité et clarté de son suivi d’entrainement, avec une charge cardiaque qui donne une bonne évaluation du niveau de forme et de tolérance. J’utilise une V3 que je mets sur un support de cintre du vélo qui me permet de lire les données en temps réel, facilement, comme un compteur. Il y a des choses irritantes ou perfectibles chez Polar mais je trouve les données fiables, claires et facilement accessibles. Il y a moins de données et de widgets que sur une Garmin qui regorge de données, mais perso, j’apprécie la simplicité de la V3, qui est aussi une très belle montre à porter. En tout cas, la V3 vous donnera toutes les données que vous attendez, avec grande clarté.

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.