Les tests de matériel

La Suunto Spartan Ultra testée de fond en comble

Publié 13 mai 2017 à 12 h 00 min   /   par   /   commentaires (14)

Promotion en cours: Les Running Weeks sont en cours chez i-run.fr. Prolongées jusqu'au 5 décembre, profitez de promos jusqu'à -70% sur les articles running sélectionnés! Et 5% de remise en plus avec le code promo RW5 sur les articles sélectionnés!

Après la gamme Ambit, Suunto a fait le choix de repartir de zéro pour sa nouvelle série de montre haut de gamme. La série Spartan propose de nouvelles fonctions par rapport aux anciens modèles de la marque: écran couleur, écran tactile, format de montre complètement revu de même que son logiciel interne. Contrairement à Polar par contre, Suunto continue à s’appuyer sur sa plate-forme en ligne Movescount, en lui ajoutant des fonctionnalités. Le choix de développer un produit complètement nouveau permet de démarrer avec les dernières technologies du moment, mais en contre partie, il est plus compliqué d’arriver avec une palette de fonctions complètes. Alors est-ce que Suunto a réussi à relever le défi? Le détail dans ce test!

A propos de ce test

Ce test a été effectué avec une Suunto Spartan Ultra White mise à ma disposition par l’agence de presse qui représente Suunto en Suisse. Pour tous les détails sur ma politique de publication, rendez-vous sur cette page. Ce billet n’est pas sponsorisé, comme aucun de mes billets d’ailleurs. Ce test a été initialement publié le 13 mai 2017.

Carte d’identité

La carte d’identité donne un rapide aperçu des spécifications techniques et des données importantes:

Format
Montre multisport à écran couleur tactile.
Fonctions générales
Notifications intelligentes
Étanchéité (min. 20m)
Suivi d'activité quotidienne
Support de Glonass
Altimètre barométrique
Norme de capteurs Bluetooth
Norme de capteurs ANT+
Fréquence cardiaque optique (au poignet)
Support de capteur de puissance (cyclisme)
Autonomie longue (+ 8h)
Enregistrement GPS à la seconde
Profils sportifs
Profil pour la course à pied
Profil pour le cyclisme
Profil de natation en piscine
Profil de natation en eau libre
Profil triathlon
Profil multisport libre
Prix actuel (sur amazon.fr):Dès 453.73€
Voir tous les détails dans le comparateur de nakan.ch

Ou l’acheter ?

baz_40On trouve désormais l'article Suunto Spartan Ultra à peu près partout et vous pouvez l’acheter là où vous le souhaitez! Mais si vous l'achetez sur l'un des sites partenaires de nakan.ch, en utilisant le lien sur l'un des deux logos, vous me soutenez pour la réalisation de futurs tests de matériel sur le site! Et cela ne vous coûte rien de plus. Vous économisez même 15% chez i-run.fr sur les nouveautés textiles et chaussures avec le code promo IRUN15

Pour accéder directement sur le modèle le moins cher, utilisez ce lien. Sinon, consultez tous les modèles disponibles sur le comparateur.

Autonomie et batterie

La Spartan Ultra est équipée d’une batterie interne qu’il n’est pas possible de remplacer. Suunto annonce une autonomie allant jusqu’à 18h en mode normal et jusqu’à 26h avec le GPS en mode économique.

La recharge s’effectue avec un câble USB qui se connecte facilement au dos de la montre. Le connecteur est magnétique, et se fixe très facilement:

La recharge s’effectue soit via un port USB d’ordinateur ou à l’aide de n’importe quel chargeur USB pour téléphone portable.

Utilisation, prise en main et ergonomie

La Suunto Spartan se pilote grâce à ses 3 boutons mais surtout grâce à son écran tactile. Les principales fonctions sont accessibles directement via les fonctions tactiles depuis l’écran de veille (affichage de l’heure). La configuration des profils sportifs et la personnalisation des affichages s’effectue via la plate-forme en ligne Movescount.

Cette vidéo présente la navigation dans les menus de la montre, et la personnalisation des profils sportifs:

Piloter la montre avec les boutons et avec l’écran

Les trois boutons physiques sont situés sur le côté droit de la montre:

  • Le bouton du haut permet de remonter dans les menus. Durant l’enregistrement de l’activité, il permet de mettre fin à l’enregistrement ou de le mettre en pause. Depuis l’écran de l’heure, il permet d’accéder au menu de la montre puis de faire défiler les entrées: menu de pré-entraînement, options de navigation, Journal, Chronomètre et Paramètres.
  • Le bouton du milieu permet de valider une entrée dans les menus. Depuis l’écran de l’heure, il active le rétro-éclairage et active l’écran tactile. Avant une activité, une pression sur ce bouton démarre l’enregistrement. Durant l’enregistrement, il permet de faire défiler les écrans de données.
  • Le bouton du bas permet de descendre dans les menus. Durant l’enregistrement de l’activité, il permet d’enregistrer un tour. Depuis l’écran de l’heure, il permet de faire défiler les widgets: suivi d’activité quotidienne, résumé d’entraînement, aide à la récupération, historique d’altitude.

Il est également possible de piloter la montre à l’aide de l’écran tactile. Par un glissement de doigt sur l’écran on accède aux même entrées qu’avec les boutons haut et bas. En tapant sur une entrée, on valide l’entrée.

Synchroniser la montre à l’ordinateur et au téléphone mobile

La Spartan peut se synchroniser via son câble USB à l’ordinateur PC ou Mac à l’aide du logiciel Suunto Link disponible ici.

Une fois installé, le logiciel reconnait automatiquement la montre, et une fois connecté à Movescount, la montre est synchronisée:

Sur un smartphone Android ou iOS, on synchronisera la montre à l’aide de l’application Movescount. Le couplage est rapide et facile:

Personnaliser ses profils sportifs

La configuration des profils sportifs s’effectue dans l’interface web de Movescount. Une fois connecté, on se retrouve sur la page d’accueil. De là, dans le menu de profil, on retrouve le menu « Équipement » qui permet de gérer les montres connectés au compte:

En entrant dans le menu « Équipement » on trouve donc la liste des montres connectées au compte:

En choisissant la Spartan, on retrouve les options de la montre à configurer en ligne. Principalement, les Modes Sportifs. Par exemple ci-dessous le mode Cyclisme par défaut:

Afin de personnaliser le mode sportif, on commence par créer un nouveau mode sportif de Cyclisme avec le lien idoine, car il n’est pas possible de personnaliser les profils fournis par défaut. Le nouveau profil sportif peut en revanche être complètement personnalisé:

En premier lieu, on pourra définir le nom souhaité pour le profil. Ensuite, on configure les écrans de données. Voici les pages de données qu’il est possible d’utiliser:

On peut créer 3 pages de données personnalisées en plus de la page de navigation. Cela peut-être limitatif, mais n’oubliez pas qu’il est possible de créer plusieurs profils de course à pied (par exemple un profil dédié pour le fractionné, un autre pour les sorties longues et un dernier pour le trail).

Sur chaque page, on place ses champs de données, entre 3 et 7 champs, ou l’un des choix de pages résumant les tours (intervalles).

Ensuite, on configure les options spécifiques à ce profil d’activité. Voici la première partie des options:

Dans la liste des Pod’s à rechercher, on sélectionne le type de capteurs susceptibles d’être utilisés pour l’activité. Par exemple ici en cyclisme: capteurs de vélo (cadence, vitesse), ceinture de FC et capteur de puissance. Bien sûr, il faudra au préalable avoir associé ces capteurs à la montre pour qu »elle puisse les utiliser.

Dans la configuration du mode GPS on sélectionne la précision requise pour la mesure GPS. Bien sûr, plus la précision est grande, plus l’impact sur l’autonomie de la batterie est grand…

Ensuite on configure le fonctionnement de l’altimètre barométrique. En réglant la configuration sur « Altimètre », on demande à la montre d’interpréter les variations de pression barométriques comme des changements d’altitude. A utiliser en cas de météo très stable. En mode « Baromètre », on demande à la montre de considérer ces changements comme des variations de pression. A utiliser lorsque l’activité se déroule à altitude constante (parcours plat, activités sur un lac…). Enfin, le mode automatique tente de gérer cela de manière automatisée…

On retrouve ensuite les tours automatiques, la fréquence d’enregistrement des points GPS, la pause automatique en cas de vitesse nulle, l’activation ou non des fonctions tactiles de l’écran et enfin l’activation ou non de l’enregistrement des sensations ressenties à la fin de l’entraînement avec les petites émoticônes.

Enfin, les dernières options:

Premièrement le choix de la qualité d’affichage, toujours au détriment de l’autonomie et enfin le mode d’économie d’énergie.

Notez enfin que les options d’activités peuvent varier en fonction du type d’activité sélectionné. N’oubliez pas une fois les options modifiées de synchroniser la montre pour y appliquer les changements !

Les fonctions de course à pied

Pour démarrer une activité de course à pied, on se rend dans le menu de pré-entrainement et on choisi le profil de course à pied souhaité si on en a sélectionné plusieurs. Après avoir validé le profil, la montre recherche les capteurs et un signal GPS. Les deux icônes indiquent leur état:

L’icône de flèche verte indique que le GPS a acquis un signal. Lorsqu’elle clignote, cela signifie que la montre est toujours à la recherche d’un signal. Pareil pour la fréquence cardiaque, qui indique à côté la FC mesurée.

Une pression sur le bouton du milieu démarre l’enregistrement. Ensuite, la montre affiche les écrans de données configurés dans le profil. Voici un écran affichant 5 données:

On pourra faire défiles les écrans de données via l’écran tactile en glissant le doigt de gauche à droite ou de droite à gauche. Il est également possible de les faire défiler avec le bouton du milieu. Des écrans spécifiques peuvent également afficher par exemple le graphique de fréquence cardiaque:

Ou le tracé du parcours déjà effectué (mode appelé chez Suunto « petit poucet »):

Il est possible de personnaliser également un type d’affichage résumant les tours effectués:

A la fin de l’activité, une pression sur le bouton du haut affiche cet écran:

Une pression sur le bouton du bas met fin à l’activité et l’enregistre dans la mémoire de la montre. Une pression du le bouton du haut permet de reprendre l’activité là où elle a été interrompue.

En mettant fin à l’activité, si l’option « Sensation » du profil a été activée, la montre va demander les sensations ressenties durant l’activité:

Et on choisit ensuite le ressenti avec les émoticones:

Mesure de la cadence de course

La Spartan mesure la cadence de course grâce à son accéléromètre interne. Il faudra par contre coupler un capteur de foulée pour une mesure de la distance et de la vitesse pour une course sur tapis ou sans GPS.

Les tours automatiques

Le profil peut-être configuré pour enregistrer des tours automatiques basés sur la distance ou le temps. La montre enregistre alors les tours automatiquement et affiche cet écran pour chaque tour enregistré:

Notez qu’il est toujours possible d’enregistrer des tours manuels à l’aide du bouton du bas.

Activer ou désactiver l’écran tactile

Suunto offre la possibilité de désactiver l’écran tactile durant l’activité. Dans ce cas, le défilement des pages de données ne s’effectue que par le bouton du milieu. J’ai utilisé l’écran tactile lors de toutes mes activités de course à pied, et n’ai constaté de dysfonctionnement que sous une forte pluie. Dans ce cas, l’écran ne répondait simplement plus, mais il restait évidemment possible de piloter la montre via les boutons.

Les fonctions de cyclisme

Les fonctions pour le cyclisme reprennent en grande partie les fonctions de course à pied. Il est possible d’utiliser la Spartan comme montre de cyclisme ou de triathlon, mais aucun kit de triathlon n’existe. Un support de guidon pour montre pourra être utilisé pour la fixer au guidon:

La Spartan supporte les capteurs de vitesse et de cadence ainsi que les capteurs de puissance compatibles. Suunto ne publie pas de liste de capteurs de puissance compatibles à ce jour, mais peut-être qu’un jour une liste sera disponible sur leur page destinée à l’entrainement cycliste.

La pause automatique

Bien qu’également disponible dans les autres profils sportifs, je n’utilise personnellement la pause auto que sur le vélo, raison pour laquelle je présente cette fonction dans cette section. Si elle est activée dans les options du profil d’activité, elle mettra en pause l’activité lorsque la vitesse est nulle.

Notez que chez Suunto, la pause auto est assez « lente » à s’activer, et il faudra attendre quelques secondes après l’arrêt pour voir la montre se mettre en pause.

Les fonctions de natation en piscine

Le profil de natation en piscine permet d’enregistrer l’allure et la distance d’une séance effectuée en piscine grâce à l’accéléromètre interne de la montre. Il suffit de configurer la longueur du bassin et la montre s’occupe de détecter les virages pour compter le nombre de longueurs, la distance, les temps de repos, l’allure et le style de nage, le tout automatiquement. La configuration de la longueur du bassin s’effectue directement dans les options de l’activité:

Ensuite, il suffit donc simplement de nager pour que la montre enregistre le nombre de longueurs:

La détection du temps de repos au mur n’étant pas précise à la seconde, il reste préférable d’utiliser les tours (pression du bouton du bas au début puis à la fin de l’intervalle) si l’on souhaite des mesures plus précises. Un écran résumant les différents tours enregistrés peut facilement être configuré dans le profil:

Actuellement, il n’existe à priori pas de moyen de passer la montre en mode manuel par exemple pour une série de battements de jambes, ou autres exercices qui pourraient fausser la mesure du nombre de longueurs.

La montre utilise son accéléromètre interne pour détecter les virages et ainsi compter le nombre de longueurs effectuées. De là, elle calcule la distance. Après quelques séance, je trouve le fonctionnement plutôt correct même si il n’est pas aussi précis que l’algorithme de Garmin en la matière. Voici donc quelques conseils à suivre pour une mesure correcte dans les bassins:

  1. Vérifiez que la taille de la piscine est correcte dans les réglages, car il n’est malheureusement pas possible de la rectifier ensuite dans Movescount pour revenir à des données correctes…
  2. Marquez la poussée au mur lors du changement de direction le plus nettement possible. Peu importe si vous faites une culbute ou un virage de type « brasse », mais plus la poussée avec les jambes est importante, plus la montre enregistrera facilement le changement de direction.
  3. Si vous faites des exercices qui imposent un changement de style de nage (changement de crawl à brasse par exemple) au milieu d’une longueur, mettez la montre en pause…
  4. Mettez bien la montre en pause lorsque vous êtes au repos au mur, et encore plus si vous sortez du bassin!

Après la séance, il est possible de consulter le détail de la séance dans Movescount, avec en première partie les données générales:

Puis en dessous le tableau avec les intervalles détectées, ainsi que le style de nage par exemple:

Enregistrement de la fréquence cardiaque en natation

La Spartan fonctionne de la même manière que l’Ambit3 en ce qui concerne l’enregistrement de la fréquence cardiaque en natation, cela signifie que si la ceinture de fréquence cardiaque est activée dans le profil, la montre va la rechercher en début d’activité. Ensuite, lorsque la montre et la ceinture sont hors de l’eau, la fréquence cardiaque fonctionnera comme pour les autres profils et la montre affichera la mesure de FC en direct. Par contre, si la montre et/ou la ceinture sont sous l’eau, le signal Bluetooth ne passe plus. Alors la ceinture va conserver en mémoire la fréquence cardiaque et les deux pourront se synchroniser dès qu’elles seront à nouveau hors de l’eau. Il sera ainsi possible d’analyser la fréquence cardiaque de la séance à postériori, mais il ne sera pas possible de jeter un coup d’oeil au virage par exemple pour vite voir où on en est.

Ce fonctionnement au niveau de la ceinture de fréquence cardiaque est identique pour le profil de natation en eau libre.

Les fonctions de natation en eau libre

La Spartan propose également un mode de natation en eau libre qui utilise le GPS de manière « optimisée » (la trace GPS est lissée) comme sur les montres Ambit de la marque. Cette fonctionnalité sera testée lorsque les plans d’eau de ma région seront plus propices à la natation… En attendant, n’hésitez pas à consulter le test de la Ambit3 Vertical qui fonctionne à peu près de la même manière!

Le profil de triathlon

Suunto propose un profil d’activité de triathlon sur la Spartan qu’il n’est pour l’instant pas possible de personnaliser. En gros, vous l’utiliserez tel qu’il est fourni et c’est tout… Mais cela devrait bientôt changer avec une mise à jour du logiciel interne prévu pour juin 2017.

Le profil de triathlon est disponible dans la liste des activités par défaut:

En démarrant le profil, on commence l’enregistrement de l’activité de natation en eau libre. L’écran tactile est alors désactivé et il faudra utiliser les boutons pour piloter la montre. Voici l’écran pour la natation en eau libre:

Une fois la partie natation terminée, on pourra passer à la première transition en pressant longuement le bouton du haut. La montre passe alors en mode transition et enregistre le temps de T1. Il n’est à ce jour pas possible de configurer le profil pour passer directement de la natation au vélo sans enregistrer la transition:

Une simple pression sur le bouton du haut passe à l’enregistrement de la partie vélo:

La transition du vélo à la course à pied s’effectue exactement de la même manière. Voici à quoi ressemble l’écran de course à pied:

Une fois le triathlon terminé, l’activité s’interrompt comme une activité « normale ». Ensuite, on transfert les données sur Movescount et on retrouve le triathlon comme une seule activité, avec le détail de chaque activité:

Associer des capteurs

La Spartan Ultra se couple avec des capteurs Bluetooth Smart, comme les dernières séries d’Ambit. Pour ajouter un capteur, aller dans le menu « Connectivité -> Appairer un capteur »:

De là on pourra choisir le type de capteur à appairer, dans mon exemple une ceinture de FC:

Ensuite, la montre cherche les capteurs disponibles et les associe. C’est très simple, mais attention à le faire à un moment où la montre ne pourra trouver que votre capteur, pour éviter d’associer le mauvais:

Il est possible d’associer des capteurs de vitesse et cadence pour le vélo, des capteurs de puissance compatibles, un footpod ou des capteurs de FC. Voici par exemple une synchronisation entre la Spartan et les Keo Power Bluetooth. Notez que je n’ai pas essayé de les utiliser sur le vélo, par manque de temps durant ce test:

Créer un entrainement fractionné

Pour ceux qui souhaitent créer des entrainement fractionnés sur la Spartan Ultra, j’ai une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne, c’est que depuis avril 2017 il est possible grâce à une mise à jour du logiciel de la montre de créer un entrainement fractionné simple directement sur la montre (c’est ce qui est démontré dans la suite de ce chapitre). La mauvaise nouvelle c’est que des entrainements plus complexes comme des pyramides ou des entrainement à nombreuses phases ne sont pas réalisables facilement sur la montre.

La montre propose, dans les options de l’activité, d’activer les intervalles:

Ensuite, on pourra configurer le nombre de répétitions des intervalles. Dans l’exemple qui suit, je configure un 10x 30s/30s:

Ensuite, on configure le type d’intervalle souhaité (distance ou temps) et la distance ou la durée:

On agira de même pour la phase de récupération. Une fois le paramétrage terminé, on peut revenir à l’écran de pré-entrainement et une fois prêt à démarrer la séance, on pourra enclancher le chronomètre. Notez qu’à ce moment là, l’entrainement par intervalle ne démarre pas automatiquement. On pourra s’échauffer avant de le démarrer.

Lorsque des intervalles sont configurées, la montre affiche cet écran supplémentaire:

Et lorsqu’on est prêt à démarrer l’entrainement par intervalle, on appuie sur le bouton du haut pour débuter. La première répétition démarre aussitôt. Le cycle est ensuite toujours le même. La montre affiche le numéro de répétition:

Puis un écran spécifique pour la partie intervalle:

Et enfin un autre écran pour la partie récupération:

A la fin de l’entrainement par répétition, la montre pourra continuer l’enregsitrement et même recommencer l’entrainement par intervalles.

En plus des tours automatiques et des tours manuels, l’activité sur Movescount contient aussi le détail pour chaque intervalle:

Les fonctions de navigation

La Spartan propose quelques fonctionnalités de navigation. Il s’agit pour la plus intéressante du suivi de tracé. Pour commencer, il s’agit de créer un parcours. Pour le faire, Suunto propose dans Movescount une interface pour le faire. Depuis la page d’accueil de Movescount, on trouve dans le menu de droite une entrée « Planifier un itinéraire »:

De là, on pourra choisir le type de carte et définir un itinéraire:

On pourra donner un nom à l’itinéraire et choisir sur quel appareil on souhaite le synchroniser. Une fois le parcours enregistré et la montre synchronisée, on peut le retrouver dans la Spartan. En allant dans le menu de pré-entrainement puis en choisissant l’activité souhaitée, on pourra descendre dans les options et choisir « Navigation »:

On pourra alors remplacer « Petit-poucet » par « Itinéraire »:

Là, et si la synchronisation s’est bien passée, on retrouve notre parcours:

En choisissant ce parcours, la montre m’affiche le tracé et me demande de confirmer le choix:

Ensuite, en démarrant l’activité, l’écran de navigation reprend automatiquement le tracé et affiche la position actuelle. Notez que le trajet déjà effectué s’affiche en pointillé:

En glissant la partie inférieur de l’écran vers le haut, on retrouve les options de navigation (somme toutes, assez limitées):

Enfin, la montre affiche également un écran supplémentaire qui indique le dénivelé passé et celui qui reste à accomplir:

Pour l’instant, la Spartan n’affiche pas de fond de carte, il faudra donc se contenter de l’affichage du tracé à suivre.

Analyse des données sur Movescount

Une fois synchronisées sur Movescount, les activités peuvent êtres consultées directement depuis la page d’accueil du portail. Après un graphique représentant la charge d’entrainement des derniers jours, une liste des dernières activités sous forme de tableau s’affiche:

De là, en choisissant une activité, on pourra en consulter le détail:

En fonction des métriques mesurées par les différents capteurs, les graphiques de ces données seront disponibles. Le tableau des tours propose plusieurs onglets si des tours automatiques, manuels ou encore des intervalles ont été « mélangés ».

Les activités peuvent également être consultées sur l’application mobile:

Les différents mode d’enregistrement GPS

Comme les montres précédentes dans la gamme de Suunto, la Spartan propose une multitude de réglages en terme de qualité d’enregistrement GPS. En plus de pouvoir activer ou non le support de Glonass pour chaque activité, on pourra choisir le niveau de qualité souhaité dans chacun des profils d’activité:

Bien évidemment, plus la qualité est privilégiée, et plus la consommation de batterie est importante. Dans l’autre sens, plus on privilégie l’autonomie, plus la trace sera approximative.

Notez encore que même si vous avez configuré la qualité GPS sur Bonne ou OK, elle basculera automatiquement sur Meilleure si vous activez de la navigation sur la montre!

Qualité de la trace GPS (quelques comparatifs)

Dans les comparatifs de trace GPS qui suivent, la configuration de la montre était toujours sur Meilleure en GPS et sans Glonass. C’est ainsi que j’effectue tous les tests sauf mention contraire.

Les captures et traces qui suivent sont toutes issues de l’outil de comparaison de traces du site. L’intégralité des comparatifs est disponible sur cette page.

Globalement, la trace GPS de la Spartan est bonne mais sans atteindre le niveau de qualité attendu de la marque par rapport aux modèles passés. Dans ce comparatif (trace de la Spartan en vert) face à la fénix 5S, on remarque que la trace de la Suunto colle en moyenne mieux au chemin (en forêt) mais a un gros raté aussi:

Dans un second comparatif, avec la Spartan en rouge, on voit que la précision sur un vélo est au rendez-vous:

Pour le dernier test, décrochage général autant en GPS que sur l’altimètre pour la Spartan (trace verte). Un peu étrange…

Je vous invite si vous souhaitez plus de détails et plus de traces à consulter les détails de chaque trace pour accéder par exemple au comparatif de l’altitude ou à l’intégralité de la trace GPS.

Activation de l’écran tactile ou non ?

Comme on a pu le voir dans le descriptif de la configuration des profils sportifs, il est possible de désactiver les fonctions tactiles de l’écran dans certains profils sportifs. De base, l’écran tactile sera automatiquement désactivé pour les profils de natation.

Lors de mes différents entrainements, j’ai toujours laissé l’écran tactile activé, et même sous des conditions de pluie, je n’ai pas rencontré de fonctionnement intempestif gênant de l’écran. Par contre, l’eau sur l’écran l’a parfois rendu inopérant. Du coup, j’utilisais plutôt les boutons pour faire défiles les pages de données.

Est-ce que c’est parce que les montres que je porte au quotidien depuis plusieurs années n’ont pas de fonctions tactiles, en gros un panachage entre Polar V800, Garmin fenix3 et maintenant 5 et un peu plus rarement une vraie montre suisse (mais à quartz, j’ai pas 50ans, donc pas de Rolex)… De ce fait, je ne suis pas un utilisateur naturel des fonctions tactiles sur une montre. De fait, cette fonction ne me semble pas nécessaire, mais pour autant, je ne l’ai jamais trouvée gênante sur la Spartan, et certains y trouveront peut-être plus d’utilité. Le fait de devoir « activer » l’écran de base pour le rendre sensible aux fonctions tactiles est pour moi une excellente idée!

Les fonctions de suivi d’activité et les fonctions connectées

La Spartan apporte quelques fonctions connectées avec l’affichage des notifications du smartphone, mais pas exubérance à ce niveau. Pas de contrôle du lecteur de musique ou d’affichage du calendrier par exemple. Il est toutefois possible que de nouvelles fonctionnalités arrivent à l’avenir via une mise à jour de logiciel!

Le suivi d’activité quotidienne

La montre va agir comme un tracker d’activité et décompter le nombre de pas effectués dans la journée. L’information de suivi d’activité est disponible directement sur la montre en descendant depuis l’écran de l’heure:

On retrouve le décompte de pas des 7 denrier jours également dans le widget. On peut consulter l’historique des 30 derniers jours par exemple sur le site de Movescount ou dans l’application mobile:

Actuellement la Spartan ne donne pas plus d’informations sur l’activité quotidienne (pas de décompte d’étages, d’analyse du sommeil ou autres données). Comme pour le reste, cela peut évidemment arriver à l’avenir.

Les autres widgets

La Spartan Ultra propose encore quelques autres widgets en continuant à descendre depuis celui indiquant le nombre de pas. Voici à quoi ils correspondent.

L’historique d’entrainement

Retrouvez le volume d’entrainement effectué dans les derniers jours:

En se déplaçant latéralement, on peut aussi retrouver le détail des cumuls:

L’aide à la récupération

Un début de fonction d’aide à la récupération est présent dans la Suunto Spartan. Comme pour les autres fonctions, on reste là sur une donnée basique mais qui pourra donner une information de base sur la charge d’entrainement, pour autant évidemment que l’on s’entraine systématiquement avec la Spartan. Le widget se présente comme ceci:

Comme pour la fonction identique chez les autres fabricants: le délai affiché ne signifie pas qu’il ne faut plus s’entrainer dans cette période de temps, mais donne plutôt une indication sur le temps à attendre avant d’effectuer une nouvelle séance à haute intensité.

L’historique de l’altitude

Enfin, le dernier widget affiche l’évolution d’altitude dans les dernières heures:

Une simple pression sur ce même widget affiche la variation de pression barométrique.

Les capteurs compatibles

Voici un tableau qui récapitule les capteurs compatibles avec la Spartan Ultra:

AccessoireFabricantTestamazon.fri-run.fr
Ceinture de FC Bluetooth SmartSuuntoN/A59.99 €N/A
Capteur de vitesse / cadence véloSuuntoN/A55.00 €N/A
PowerPort Solar Lite (15W)AnkerLien79.99 €N/A

La discussion continue

Vous ne voulez pas rater les prochaines publications sur le site, ou les prochaines annonces de montres, compteurs ou activity trackers des principaux acteurs du marché de sport? Les options suivantes vous permettent de rester connectés à nakan.ch via différents médias:

La discussion continue dans les commentaires de cet article ou sur les forums de nakan.ch!

Le compte Twitter du site, sur lequel je relaye toutes les annonces ainsi que l’actualité du site et plein d’autres news. Vous y trouvez également les nouvelles versions de firmwares et de logiciels les plus importantes, ainsi que des liens vers des articles ou des publications en rapport avec la technologie dans le sport.

La page Facebook du site. Abonnez-vous pour ne rien rater de l’actu du sport connecté, du site Internet, des événements en cours et parfois même un peu plus.

La chaîne Youtube pour retrouver les présentation des montres, compteurs, bracelets et accessoires en vidéo, des petits reportages lors de différents événements ou simplement de belles images lorsqu'elle se présentent à moi au cours de mes escapades.

Le compte Instagram. Moins focalisé sur la technologie, j’y publie de jolis paysages croisés lors de mes sorties vélo ou lors de mes voyages.

Conclusion

Il en aura fallu du temps depuis sa sortie pour enfin pouvoir obtenir une Spartan en test. Mais les choses finissent par arriver et pour être exhaustif en terme de montres de triathlon pour l’année à venir, il fallait un test de fond en comble de la Spartan sur ce site.

On se rend compte en testant cette Spartan que la plate-forme est nouvelle et que Suunto a sorti sa montre à peu de choses près dans les même conditions que Polar pour la V800. Régulièrement, mais parfois avec un peu de retard sur les premières dates annoncées, Suunto publie de nouvelles versions du logiciel de la Spartan, avec des mises à jours toujours bienvenues car elles apportent des fonctionnalités importantes. Au moment de publier ce test, Suunto vient d’annoncer la disponibilité prochaine d’une mise à jour permettant la personnalisation du mode de triathlon. Important si l’on vise les triathlètes ou autres pratiquants de sports composés de plusieurs disciplines.

Au niveau du logiciel donc, la montre est largement perfectible et les fonctions un peu légères dans certains domaines pour justifier un prix qui lui, rivalise aisément avec les ténors du marché. Des fonctions de planification d’entrainement plus avancées, et la possibilité de configurer plus d’écrans de données dans les profils personnalisés semblent des demandes justifiées. Le support des segments Strava va également progressivement devenir un standard du marché pour cette gamme de montres. Quant aux fonctions connectées ou au suivi d’activité, un panel de fonctions un peu plus étoffé est également largement souhaitable.

Pour ceux qui demandent une montre avec un capteur de fréquence cardiaque optique, dont la Spartan Ultra n’est pas équipée, rappelons que la Spartan Sport Wrist HR est disponible, avec un capteur optique:

Il n’est pas impossible, en fonction de l’accueil que le public réserve à cette première montre avec un capteur optique, que Suunto décline plus de modèles qui l’embarquent. Si vous êtes intéressés par cette montre, ne manquez pas la vidéo de présentation réalisée sur le CES 2017 au mois de janvier!

Du point de vue de la construction de la montre par contre, il n’y a rien à redire. Fonctionnelle, efficace et robuste, le design de cette Spartan abandonne le « style Suunto » des gammes Ambit précédentes avec cette antenne intégrée dans le prolongement du boitier qui les rendaient si « bulky ». Même si la Spartan n’est pas vraiment discrète, elle a une apparence dans l’air du temps.

Enfin, on aime ou pas la plate-forme Movescount, mais tout y est pour analyser ses données au quotidien. Pour les fans de données tordues dans tous les sens, il reste possible d’exporter ses données automatiquement depuis la plate-forme de Suunto vers Strava ou TrainingPeaks.

Pour conclure, je dirais qu’à ce prix, on attend plus de fonctions. Bien sûr, Suunto travaille à les amener le plus rapidement possible. Au vu de ce qui a déjà été réalisé jusque là, il y a fort à parier que dans 6 mois, la montre ait encore bien évolué… Alors la question à se poser c’est: suis-je prêt à attendre pour avoir une montre avec toutes les fonctionnalités que je souhaite ?

N’hésitez pas à partager votre point de vue sur cette montre dans les commentaires de cet article, ou sur les forums! Merci pour la lecture et à bientôt pour de nouveaux tests.

Supporter ce site pour de futurs articles

Vous souhaitez acquérir le produit testé dans cet article? Cet article vous a été utile? Vous pouvez aider le site en l'achetant via l'un des liens partenaires ci-dessous. Nakan.ch a conclu des partenariat avec les sites amazon.fr et i-run.fr. Les partenaires sont séléctionés pour leurs prix et la qualité de leur service. De plus, en passant par les liens ci-dessous, une petite commission est versée au site, ce qui me permet de continuer à vous offrir un contenu de qualité! Les prix sont mis à jour une fois par jour. Vous pouvez configurer des alertes de prix grâce au comparateur pour être informé automatiquement en cas de baisse de prix! Pour tout savoir sur ma politique de publication et de publicité sur le site, rendez-vous ici!

Sur i-run.fr, profitez de 15% de remise sur les nouveautés textiles et chaussures grâce au code promo IRUN15!

Commentaires (14)

laisser un commentaire

Commentaire
Nom E-Mail Site internet

  • 15 mai 2017 à 14 h 34 min Bastien

    Salut!
    La programmation d’entraînements fractionnés semble limitée depuis la montre mais quant est il depuis movescount? En effet, j’ai la vertical et je programme toutes mes séances sur mobile et je synchronise la montre pour les retrouver. Est-ce possible avec la spartan?

    D’avance merci,
    Sportivement,
    Bastien

    Répondre
    • 16 mai 2017 à 11 h 42 min greg (nakan)

      Bonjour,

      Pour l’instant le seul moyen de définir un entrainement fractionné, c’est depuis la montre. Il n’est effectivement pas possible d’utiliser les outils existants pour les Ambit… Ce qui limite considérablement les possibilités dans ce domaine de la Spartan… Mias cela viendra probablement un jour.

      Sportivement.

      Répondre
  • 16 mai 2017 à 11 h 12 min Brun

    Bonjour très bon test comme d’hab ,juste une question sur les tours automatiques d’un kil,lors dune session la vitesse moyenne du tour est indiquée en temps peut on paramétrer km/h,merci

    Répondre
    • 16 mai 2017 à 11 h 48 min greg (nakan)

      Bonjour,

      L’écran qui s’affiche automatiquement ne peut pas être personnalisé. Par contre, il sera possible de créer une page de donnée récapitulant les tours précédents, et là on pourra afficher soit l’allure (min/km) soit la vitesse (km/h) des tours précédents.

      Sportivement.

      Répondre
      • 16 mai 2017 à 12 h 40 min Brun

        Rebonjour,merci à toi pour cet élément de réponse,bonne journée

        Répondre
  • 17 mai 2017 à 4 h 40 min Fred

    Bonjour. Pensez-vous que la précision de la mesure de l’altitude est meilleure sur la Spartan Ultra que sur la Fenix 5 ? Pour information avec une 920XT, j’ai roulé plusieurs dizaines de km à 10/15 m sous le niveau de la mer ?!? Comment règler ce problème. Merci.

    Répondre
  • 17 mai 2017 à 14 h 16 min SylvainH

    Ola !

    Super le test, mais comme d’habitude ;-)
    Moi je l’ai achetée en début d’année, et je l’ai renvoyée, parce que si la prise magnétique est top, movescount aussi, l’écran fade, le capteur HR, et l’impossibilité de changer de bracelet ont eu raison de mon choix, et j’ai finalement acheté une fenix 5s.

    J’ai bien compris que pour avoir une Suunto en test, c’est compliqué, mais il faut quand même dire que cet écran est vraiment fade, manque de luminosité, et déçoit beaucoup.

    Répondre
    • 18 mai 2017 à 11 h 17 min greg (nakan)

      Bonjour,

      C’est un peu le problème des écrans couleurs tactile. Déjà les écrans couleurs, même si ils s’améliorent, restent bien moins lisibles que les écrans monochrome, alors avec une couche tactile en plus et la lisibilité devient vraiment moins bonne… Mais pour être tout à fait honnête, cela m’a moins dérangé sur la Spartan que sur le Polar V650 par exemple… Mais je comprends. Garmin a vraiment amélioré son écran sur les fénix 5 qui, même en couleur, sont particulièrement lisibles!

      Sportivement.

      Répondre
      • 19 mai 2017 à 12 h 21 min brun

        Bonjour Nathan juste une petite question concernant un autre produit qui vient de Casio, lacasio pro trek smart wsd f20 jaimerai savoir ce que tu en penses merci,bonne journée

        Répondre
  • 8 juin 2017 à 12 h 02 min FILLON

    Bonjour,
    je cherche un moyen de mettre ma montre à sonner toutes les 15 MIN je faisais ça sur mon ami sport et là…
    je trouve pas .
    Autre question dans outdoor
    Ajustement auto quand je le lance
    la mise a jour de l altitude de référence de l arrière plan mouline non stop! bizarre
    peux-tu m aider?
    merci

    Répondre
  • 28 juin 2017 à 21 h 44 min Jérôme

    Il y a des jours comme ça où ça vaut le coup de se lever. En effet, j’ai gagné aujourd’hui une spartan ultra hr :) . Actuellement, j’ai une garmin 920xt qui a moins d’un an et je ne compte pas garder les 2 montres.
    Quelques repères pour savoir quelle montre me conviendrait le mieux :
    – Je m’entraîne aux alentours de 4 fois par semaine, surtout en CAP mais j’aime mixer avec vélo et natation pour casser la monotonie et pour l’apport de ces sports. J’aime aussi prendre ma montre en rando, paddle, VTT, crossfit…
    – Je fais 1 ou 2 ultras par an. Par exemple, mon prochain objectif sera sans doute le madere ultra trail (80 ou 120 km, à définir), plus évidemment d’autres courses, y compris sur route (par exemple, sans doute le prochain marathon de Vannes). J’envisage de me mettre au triahlon pour aller vers des halfs.
    – Je veux une communication avec le smartphone puisque je suis souvent parti en vacances mais j’emporte rarement mon ordinateur.
    Ce que j’aime sur ma garmin : son look, sa simplicité, son autonomie, sa fiabilité ; ce que je n’aime pas : ne pas pouvoir la recharger en cours d’épreuve, garmin connect ( je ne l’utilise jamais, je consulte mes séances sur strava).

    Voilà, maintenant, selon vous, j’ai intérêt à garder ma garmin et sa fiabilité ou à me faire plaisir avec cette spartan malgré ses défauts de jeunesse ? Et question subsidiaire, combien je peux espérer revendre la montre que je ne garderai pas, sachant que la garmin n’a pas de ceinture HR (j’utilise une compatible que je veux garder pour les fois où je fais du sport avec mon téléphone) ?

    Sportivement

    Jérôme

    Répondre
  • 25 octobre 2017 à 12 h 25 min BEN

    Bonjour est ce que vous savez si un cartographie est prévu sur une mise à jour ou techniquement impossible et ce ne sera donc pas pour se modèle?

    Merci

    Répondre
  • 5 novembre 2017 à 22 h 38 min jerome

    bonjour,

    merci pour cet essai très complet.
    j’ai une question : je retrouve toute mon activité dans mouvescount et sur l’appli sauf le nombre de pas et la consommation de calorie.
    avez vous une idée ?
    est ce mon paramétrage ?

    merci d’avance

    Répondre
Close