L’Apple Watch Series 5 testée de fond en comble

promotion Promotion en cours: C'est Noël chez i-run! Avec le code NOEL : 20% de remise sur les nouveautés chaussures et vêtements. Profitez aussi des offres cardio GPS du moment!

De plus, chaque jour, une commande tirée au sort est intégralement remboursée en cashback!

Comme à son habitude au mois de septembre, Apple a présenté sa nouvelle génération de montres connectées. Cette cinquième itération de l’Apple Watch ne change en apparence que peu de choses par rapport à la génération précédente, mais il y a somme toute quelques nouveautés. Bien que cette Apple Watch Series 5 ne se destine pas prioritairement aux sportifs réguliers, n’oublions pas que la marque est première en terme de ventes d’objets connectés, donc on risque malgré tout de retrouver les Apple Watch sur de nombreux poignets dans les salles de sports ou les blocs de départs de marathon. Mais est-ce que l’Apple Watch Series 5 est devenu une meilleure montre sportive que les générations précédentes. J’ai passé plus d’un mois à utiliser cette montre pour vous livrer ce test!

Contenu de l'article

A propos de ce test

Ce test a été effectué avec ma propre Apple Watch Series 5. Pour tous les détails sur ma politique de publication, rendez-vous sur cette page. Ce test n’est pas sponsorisé, comme aucune de mes publications d’ailleurs. Ce test a été initialement publié le 21 novembre 2019.

Carte d’identité

La carte d’identité donne un rapide aperçu des spécifications techniques et des données importantes:

Format
Montre connectée à écran carré OLED tactile
Fonctions générales
Notifications intelligentesOui
Étanchéité (min. 20m)Oui
Suivi d'activité quotidienneOui
Support de GlonassOui
Altimètre barométriqueOui
Norme de capteurs BluetoothOui
Norme de capteurs ANT+Non
Fréquence cardiaque optique (au poignet)Oui
Support de capteur de puissance (cyclisme)Non
Autonomie longue (+ 8h)Non
Enregistrement GPS à la secondeNon
Profils sportifs
Profil pour la course à piedOui
Profil pour le cyclismeOui
Profil de natation en piscineOui
Profil de natation en eau libreOui
Profil triathlonNon
Profil multisport libreNon
Prix actuel:Dès 430€
Voir tous les détails dans le comparateur de nakan.ch

Ou l’acheter ?

baz_40On trouve désormais l'article Apple Apple Watch Series 5 à peu près partout et vous pouvez l’acheter là où vous le souhaitez! Mais si vous l'achetez sur l'un des sites partenaires de nakan.ch, en utilisant le lien sur l'un des logos ou sur Wahoo Fitness Europe, vous me soutenez pour la réalisation de futurs tests de matériel sur le site! Et cela ne vous coûte rien de plus. Vous économisez même 15% chez i-run.fr sur les nouveautés textiles et chaussures avec le code promo IRUN15

Pour accéder directement sur le modèle le moins cher, utilisez ce lien. Sinon, consultez tous les modèles disponibles sur le comparateur.

Le grand déballage

Le packaging d’Apple est soigné, et la marque en fait encore une fois la preuve avec celui de l’Apple Watch. Au fur et à mesure u dépliage du carton d’emballage, Apple raconte véritablement l’histoire de sa montre. Modèle du genre:

Une fois le déballage terminé, on retrouve les éléments indispensables au bon fonctionnement de la montre. Le packaging contient les éléments suivants:

  • L’Apple Watch Series 5 (le boitier uniquement) dans sa petite poche
  • Le bracelet choisi dans son carton séparé
  • La documentation dans la petite boite avec deux stickers de pomme croquée
  • Un chargeur USB mural de la marque de 5V 1A
  • Le câble USB de charge par induction de la montre

Apple fait partie des rares acteurs à encore inclure un chargeur USB mural avec sa montre connectée.

Autonomie, charge, batterie et mémoire

Lors du lancement de l’Apple Watch Series 5, Apple a mis en avant son nouvel écran, actif en permanence. Ce paramètre a un impact déterminant sur la durée de vie de la batterie de la montre. Officiellement, l’Apple Watch Series 4 de l’année passée annonçait 18 heures d’autonomie moyenne. Ce chiffre était dans une grande partie des cas sous-estimée et il n’était pas rare de voir sa montre être plus endurante que cela. Avec la Series 5, Apple annonce ces mêmes 18 heures d’autonomie. Ce chiffre est généralement atteint, mais il est plus difficile de le dépasser de manière importante. En utilisation GPS, la montre affiche 6 heures de fonctionnement. La lecture de musique et d’autres fonctions connectées diminuent l’autonomie.

En tous les cas, l’autonomie est largement dépendante des conditions d’utilisation. En règle générale, je la recharge tous les jours (la plupart du temps en fin d’après-midi, au bureau ou chez moi), ceci afin de la porter la nuit.

Comme tous les modèles précédents, l’Apple Watch Series 5 est équipée d’un batterie interne non amovible, qui se charge avec un support magnétique qui effectue la recharge par induction. Seuls les supports prévus pour l’Apple Watch (ceux d’Apple ou les chargeurs tiers conçus spécialement pour la montre) peuvent la recharger. Un chargeur sans fil standard QI ne permet pas de la recharger. Une recharge complète prend un peu moins de deux heures. Lorsque je charge d’environ 30 à 100% un peu plus d’une heure est nécessaire.

Quoi de neuf sur l’Apple Watch Series 5 ?

Au niveau du design matériel, l’Apple Watch Series 5 ne se distingue pas de la génération précédente. Même format de boitier, même écran, même boutons et contrôles. Les bracelets changent également peu. C’est vraiment au niveau des spécifications de la montre que l’on pourra différencier les deux générations. Voici la liste complète des nouveautés pour l’Apple Watch Series 5 parr rapport à la Series 4:

  • L’écran dispose désormais d’un mode « always-on » ou « toujours allumé ». Pour cela, l’écran baisse sa luminosité et passe à un rafraîchissement à une image par seconde, pour diminuer l’impact sur l’autonomie.
  • Apple a ajouté un compas magnétique à la montre. Ce n’est pas l’app boussole qui est de fait ajoutée qui est le plus grand intérêt de cela, mais la facilité de navigation sur carte sur la montre puisque cette dernière s’oriente désormais de manière bien plus fluide et rapide.
  • La mémoire de la montre passe de 16Go (Series 4) à 32 Go (Series 5). Principalement utile pour embarquer plus de musique dans la mémoire de la montre.
  • Un mode de détection de chute et d’envoi de messages de SOS (ne nécessitant pas la présence d’un iPhone pour la version LTE).
  • Des finitions matérielles en céramique ou en titane, qui n’existaient pas sur les générations précédentes.
  • Une nouvelle app « bruit » qui analyse en temps réel le niveau de bruit environnant, et qui alerte en cas de dépassement de seuil basés sur le nombre de dB et le temps. Cette app a également été rendue disponible via mise à jour sur l’Apple Watch Series 4.

Pour les propriétaires d’Apple Watch Series 4, les différences semblent peu nombreuses, et hormis plus de stockage ou un écran toujours allumé, les autres peuvent même être perçues comme anecdotiques. Peu de raisons donc de passer de la 4 à la 5!

Utilisation, prise en main et ergonomie

Depuis le tout premier modèle d’Apple Watch, l’ergonomie n’a pas changé d’un poil, ou presque. Voici les principaux contrôles de la montre:

  • Une couronne rotative cliquable qui permet de faire défiler les éléments affichés en la tournant, et valider une action ou revenir à l’écran de base en cliquant dessus. Depuis l’écran de l’heure, un clic permet d’afficher la liste d’applications installées sur la montre.
  • Un bouton latéral qui permet d’afficher les applications récemment utilisées. une pression longue affiche un volet de raccourcis (éteindre, fichie médicale et appels d’urgence).
  • L’écran tactile qui permet la plupart des manipulations par glissements ou clics simples. L’écran est également sensible à une pression plus forte (3D Touch) qui déclenche d’autres actions en fonction du contexte.

Coupler la montre à son iPhone et l’app Watch

Chaque iPhone est livré de base avec l’application « Watch » installée. Si cette dernière a été désinstallée par la suite, on pourra facilement la retrouver via l’AppStore. C’est de cette application que toute la gestion de la montre est effectuée, y compris le couplage initial entre l’iPhone et l’Apple Watch.

Lors de sa première mise en route, la montre affiche un code qui prend la forme d’une sorte de nuage, qu’il suffira de scanner à l’aide de l’application Watch sur le téléphone. Après quelques secondes, le processus de synchronisation démarre et la montre est liée au téléphone. Rien de plus simple!

Une fois la montre synchronisée, l’app Watch permet de gérer les paramètres de sa montre. On y gère notamment:

  • Les watchaface de la montre (l’écran d’affichage de l’heure)
  • La gestion des notifications du téléphone
  • L’installation et la disposition des applications
  • Configuration générale des options de la montre

Configurer l’Apple Watch Series 5

Hormis la personnalisation de l’affichage général de la montre, Apple offre un grand nombre de configurations possibles pour l’Apple Watch. Ainsi, il est possible:

  • De changer l’orientation de l’affichage pour avoir les boutons à droite ou à gauche du boitier.
  • D’activer ou non l’affichage permanent de l’écran de la montre
  • De modifier les paramètres généraux de langues et de région
  • D’activer le mode « table de nuit » si on a l’habitude de charger la montre pendant la nuit.

Tous ces paramètres peuvent être modifiés via l’app Watch sur le téléphone ou, pour la plupart, dans l’application Réglages directement sur la montre.

Configurer ses watchfaces (l’affichage de l’heure)

On retrouve avec l’Apple Watch un certain nombre de watchfaces pré-configurés par défaut. De plus, l’app Watch offre la possibilité de choisir parmi une plus vaste sélection, ainsi que de créer son fond de cadran avec les photos de son choix.

Une fois la base choisie, on pourra la personnaliser en y faisant figurer des « complications », c’est à dire des données additionnelles. Ainsi, il est possible de garder sous les yeux grâce à son watchface, des informations comme les prochains événements de son calendrier, sa dernière activité sportive, sa fréquence cardiaque, le niveau de bruit ambiant, le contrôle de son lecteur de musique ou bien d’autre.

Enregistrer ses activités sportives

L’écosystème d’Apple inclut une application nommée « Exercice » sur l’Apple Watch pour enregistrer ses activités sportives. D’autres applications tierces permettent également l’enregistrement de diverses activités sportives sur la montre. Dans ce test toutefois, je me suis limité à utiliser l’application fournie par Apple, ceci afin de rendre compte du fonctionnement général de la montre (performances GPS, d’altimètre et de fréquence cardiaque) ainsi que des fonctionnalités disponibles de base.

Un autre article, qui sera publié un peu plus tard, passera en revue les principales applications tierces pour l’enregistrement sportif (principalement en course à pied).

Configuration générale

C’est, une fois de plus, dans l’app Watch sur l’iPhone que l’on retrouve le paramétrage de l’app Exercice. On peut y configurer les éléments essentiels. Mais on ne parle pas ici des options de configuration à rallonge d’une Garmin fenix. En gros, les options générales se limitent aux tours automatiques et à l’économie de batterie (qui désactive l’écran permanent et le cardio optique), ainsi qu’aux options des profils sportifs (qui se limitent là aussi aux 4 données affichées). Donc autant le dire tout de suite, la configuration est assez rapide. Voici l’interface de configuration, et les champs de données pour mon profil de course à pied:

Fixer un objectif dans son profil sportif

Par défaut, le type d’activité dans le profil sportif est marqué comme « libre », et l’activité ne propose pas d’objectif spécifique. Il est possible d’en fixer un en choisissant le sigle des trois points à côté du profil en question.

On peut ainsi fixer un objectif de nombre de calories, de distance ou de durée.

Course à pied en extérieur

Le profil de course à pied en extérieur utilise le GPS de la montre pour mesurer distance et allure. Comme on le découvre dans la partie de ce test consacrée à la précision GPS, ce dernier a été plus précis que celui de la Series 4.

Dans ma configuration, voici les données affichées sur l’écran lors de la course:

On y retrouve des classiques, et une donnée intéressante que peu d’autres montres affichent: l’allure moyenne sur le dernier kilomètre glissant, c’est à dire l’allure moyenne sur les 1000 derniers mètres effectués.

Finalement, aucune évolution majeure sur le fonctionnement de l’app exercices et du profil de course à pied depuis la génération précédente.

Un tour automatique tous les kilomètres est configuré par défaut, et il est possible d’enregistrer un tour manuel en tapant deux fois rapidement l’écran tactile.

Une fois l’activité terminée, on glisse le doigt sur l’écran tactile de gauche à droite pour afficher le menu d’activité et on peut mettre fin à l’enregistrement.

Analyse d’une activité de course dans l’app Activité

Une fois l’Apple Watch synchronisée avec l’iPhone, l’activité de course est disponible dans l’app Activité. Voici les données disponibles pour une activité de course à pied en extérieur:

Course à pied en intérieur ou sur tapis

Le profil de course à pied en intérieur ou sur tapis est assez semblable à celui de course en extérieur. La seule différence est que dans ce profil, la source de données de vitesse et de distance est l’accéléromètre de la montre qui va mesurer chaque foulée. Pour obtenir des résultats le plus précis possible, il faudra idéalement avoir utilisé quelques fois l’Apple Watch en extérieur avec le mode GPS pour que la montre « apprenne » la longueur de la foulée à différentes intensité.

Natation en piscine

Le profil de natation en piscine utilise l’accéléromètre interne de la montre pour calculer la distance parcourue. En configurant la taille du bassin, la montre peut ainsi calculer le nombre de nombre de longueur et la distance totale parcourue. Cependant, il semble qu’Apple utilise un algorithme légèrement différent des autres fabricants de montres, car la distance affichée n’est pas systématiquement un multiple de la taille de bassin configurée. Il est donc possible que la montre tente de calulculer non seulement le nombre de longueurs, mais également la distance de chaque coup de bras.

Une fois l’enregistrement en mode natation lancé, l’écran tactile se verrouille. Il n’est donc pas possible d’utiliser le fonctions tactiles de la montre avant d’avoir déverrouillé l’écran à l’aide de la couronne rotative. Si pour une quelconque raison l’écran doit être déverrouillé durant une activité, il ne faudra pas oublier de le re-configurer en mode « eau » avant de ré-immerger la montre, au risque de voir des actions aléatoires effectuées avec l’écran tactile.

La montre détecte ensuite automatiquement les temps nagés et les temps de repos. Elle calcule ainsi automatiquement les intervalles, y compris distance, allure, temps et type de nage, qui ont constitué la séance.

Le profil natation en piscine de l’app Exercices ne propose pas de fonction spécifique pour les entrainements de battements de jambe ou de nage à un bras. Ces distances là ne seront donc pas (ou mal) comptabilisées.

En natation (et ce aussi bien en eau libre qu’en piscine), l’Apple Watch utilise également son capteur cardio optique pour la mesure de la fréquence cardiaque. La précision est moins bonne sous l’eau, et on ne se fiera pas trop aux données obtenues. un comparatif plus poussé à ce niveau sera effectué lorsqu’il me sera possible de nager en eau libre avec la montre!

Analyse d’une activité de natation en piscine dans l’app Activité

Voici, une fois l’activité terminée et synchronisée, le résumé dans l’application Activité de l’iPhone:

Natation en eau libre

Apple ayant la mauvaise idée de sortir son nouveau modèle de montre alors que la saison de natation en eau libre est terminée dans mes contrées, je ne pourrai effectuer de test complet en eau libre qu’au printemps prochain. D’ici là, vous pouvez déjà consulter les résultats de l’Apple Watch Series 4 obtenus lors de mon tests en eau libre de début d’année!

Vélo en extérieur

Le profil de vélo de l’Apple Watch Series 5 se contente de mesurer la vitesse et la distance à l’aide du GPS et la fréquence cardiaque. On ne peut pas coupler de capteurs de vitesse, de cadence ou de puissance à l’app. Ainsi, pour un entrainement basique, la montre fera l’affaire, mais pour un entrainement plus poussé, elle montre vite de sérieuses limitations.

La montre garde toutefois pour elle que la précision du cardio optique, même sur le vélo, est l’une des meilleure du marché (en tout cas sur moi). Et ceci même sur le vélo, alors que d’habitude, la majorité des montres ont des performances catastrophiques dans cette situation….

Comme pour la course à pied, des tours automatiques (ici de 5km) sont configurés par défaut. On marque également un tour manuel en tapant rapidement deux fois l’écran tactile.

Une activité de vélo dans l’app Activité

Voici, une fois la sortie de vélo synchronisée, les données disponibles dans l’app Activité:

Vélo en intérieur

De l’impossibilité de coupler un capteur de vitesse ou de cadence, le profil de vélo en intérieur se contentera de mesurer la fréquence cardiaque et le nombre de calories.

Si cela peut s’avérer largement suffisant pour une activité de spinning dans un fitness, l’Apple Watch ne saura pas tirer parti d’un home trainer avancé ou connecté, en tout cas pas pas l’application Exercice.

Les autres sports

En plus des profils d’activité décrits ci-dessus, l’app Exercice de l’Apple Watch Series 5 propose également les profils sportifs suivants:

  • Rameur
  • Marche
  • Marche en intérieur
  • Elliptique
  • Stepper
  • Fractionné, qui permet d’enregistrer une séance de fractionné, mais pas de la planifier ou de suivre des phases…
  • Randonnée
  • Yoga

Il est également possible d’ajouter des profils de nombreuses autres activités, mais aucun de ces profils ne propose de métriques véritablement spécifiques.

Exporter ses données vers d’autres plate-formes

Apple n’est pas véritablement connu pour favoriser l’interopérabilité des données et de l’ouverture de ses produits et applications… Mais n’entrons pas dans ce débat là, j’ai pas trop le temps.

Sachez simplement que via les fonctions natives des apps et de la montre, il n’est pas possible d’envoyer ses données vers d’autres plate-formes. Si vous êtes utilisateur de Strava, Training Peaks ou d’autres applications spécifiques, il vous faudra une application tierce pour le faire.

En particulier, on trouve deux apps (payantes, mais le prix est modeste) pour exporter ses données:

  • HealthFit que j’utilise personnellement, permet d’exporter manuellement ou automatiquement ses activités sportives vers son compte des applications les plus communes (Strava, 2PEAK, TrainingPeaks, Dropbox, Komoot, SportTracks…)
  • Workout Export, qui permet d’envoyer ses données vers Strava.

Les fonctions de suivi de santé

Comme pour les fonctions sportives, je me limiterai également dans le suivi quotidien de l’Apple Watch aux fonctions fournies par les logiciels de base fournis par Apple. Il est évidemment d’aller plus loin dans le suivi spécifique à certains domaines avec des applications tierces.

Contrairement aux dernières montres de Garmin, l’Apple Watch Series 5 ne propose pas de capteur de SpO2 (oxymètre de pouls) en plus de son capteur cardio électro-optique mais par contre la montre (tout comme la génération précédente) permet d’effectuer un électrocardiogramme.

Le suivi d’activité quotidienne

La montre mesure en continu l’activité quotidienne au travers des mouvements du bras. En premier lieu, elle va décompter le nombre de pas effectués tout au long de la journée, ainsi que le nombre de calories. On retrouve ces données directement sur la montre dans l’application activité.

Les trois cercles indiquent les valeurs suivantes:

  • Cercle extérieur rouge: Bouger. C’est le décompte du nombre de calories cumulé par le nombre de pas effectués au quotidien et les activités sportives enregistrées avec la montre.
  • Cercle vert: M’entraîner. C’est le nombre de minutes d’entrainement ou d’activité sportive effectuées dans la journée, par défaut configuré sur 30 minutes.
  • Cercle bleu intérieur: Me lever. L’objectif ici est de limiter les longues durées assis sans se lever. Afin d’atteindre l’objectif quotidien, il faudra donc se lever en moyenne une fois par heure.

Les données d’activité sont synchronisées régulièrement avec l’application « Activité » sur l’iPhone. Là, il est possible de consulter plus en détail les données de la journée:

L’app « Bruit »

L’application « Bruit » n’est pas une nouveauté à proprement parler de l’Apple Watch Series 5 car l’app est arrivée avec WatchOS 6 également sur la Series 4. Cette application va utiliser en continu le micro de l’Apple Watch ainsi que le volume des écouteurs connectés à l’écosystème d’Apple pour quantifier le bruit « subit » au cours de la journée.

Il est possible d’être notifié lorsqu’un seuil dB/temps est atteint. Les possibilités d’alertes sont les suivantes:

  • Aucune notification
  • 80 dB sur 5h30 par jour
  • 85 dB sur 1h45 par jour
  • 90 dB sur 30 min par jour
  • 95 dB sur 10 min par jour
  • 100 dB sur 3 min par jour

Dans l’application « Santé » de l’iPhone, on retrouve les données de bruit enregistrées par la montre, ainsi que par le niveau d’écoute dans les écouteurs. D’abord dans le résumé de l’app, mais également dans les détails:

Le suivi de la fréquence cardiaque

Le capteur cardio électro-optique de l’Apple Watch Series 5 peut évidemment mesurer la fréquence cardiaque durant une activité sportive, mais également effectuer le suivi de la fréquence cardiaque en continu durant la journée et la nuit.

De plus, on peut configurer la montre afin qu’elle envoie une notification si un rythme cardiaque anormal est détecté.

Il est possible de suivre sa fréquence cardiaque en temps réel via l’application sur la montre:

On peut également retrouver dans l’app Santé sur le téléphone les statistiques sur la fréquence cardiaque sur les heures, jours, semaines ou mois précédents:

L’alerte et détection de chutes

La fonction de détection de chute et d’alerte des secours est également une nouveauté de WatchOS 6. Cette fonction utilise la montre pour détecter une chute ou un accident. Dans un tel cas, un avertissement est affiché sur l’écran de la montre (accompagné de vibrations et d’un signal sonore). Sans quittance ou action spécifique, la montre tentera d’appeler automatiquement les secours après 30 secondes.

Évidemment, cela ne fonctionne que pour l’Apple Watch LTE ou avec la montre GPS si le téléphone est présent et connecté.

Je n’ai pas encore eu l’occasion de tester cette fonction, la montre détectant si elle est portée et n’activant la détection de chute que dans ce cas (il ne faut donc pas compter sur la fonction si on l’a rangée dans sa poche…).

En attendant que je puisse valider ou tester ces fonctions, elles sont présentées ici en détail par Apple!

L’électrocardiogramme

Comme sur l’Apple Watch Series 4, cette nouvelle version intègre le même capteur cardio muni de deux électrodes. Ces dernières servent à améliorer la lecture de la fréquence cardiaque au poignet mais également à la fonction électrocardiogramme.

Cette spécificité de l’Apple Watch (qu’elle partage désormais avec certaines montres Withings) lui permet d’effectuer une lecture ECG, c’est à dire un tracé graphique de l’activité électrique du cœur.

Apple commence sur la page dédié à la fonction à lister plusieurs avertissements et limitations:

  • Cette fonction n’est pas prévue et ne devrait pas être utilisée par une personne de moins de 22 ans
  • L’app et la fonction électrocardiogramme de l’Apple Watch ne sont pas activées dans tous les pays et régions.
  • La fonction ne remplace pas un examen médical en cas de malaise ou autre problème de santé.

Pour lancer une lecture d’ECG, on lance l’app du même nom sur la montre. Ensuite, on place un doigt de la main opposée à celle où on porte la montre sur la couronne. La lecture de l’ECG va commencer en affichant le tracé sur l’écran de la montre. La lecture dure 30 secondes. Après la lecture, il est possible de télécharger les données depuis l’app au format PDF, pour éventuellement les transmettre à son médecin.

Voici une lecture ECG que j’ai effectuée sur la montre:

Le suivi du sommeil

Disons le tout de suite, la fonction d’analyse de sommeil de l’Apple Watch n’est ni la plus complète du marché, ni la plus utilisée. En effet, de nombreux propriétaire de la montre pommée peréférant retirer leur montre durant la nuit pour la recharger.

Néanmoins, ces fonctions de suivi ont l’avantage d’exister, et c’est encore un fois dans l’app « Santé » de sont iPhone que l’on retrouve les données issues de ces mesures:

Les fonctions connectées

Lecture de musique dans la montre

Utilisateur de la plate-forme Spotify, je n’ai pas de solution pour mettre de la musique hors ligne de Spotify sur l’Apple Watch actuellement. Donc pour stocker de la musique dans la montre, je dois la gérer manuellement, ou choisir une autre plate-forme.

J’ai donc activé ma période d’essai d’Apple Music qui permet d’utiliser les 32Go de mémoire de l’Apple Watch Series 5 pour mettre de la musique hors connexion. Ainsi, équipé d’Airpods ou de mes Aftershokz Trekz Air, je peux profiter de musique en utilisant uniquement l’Apple Watch, sans LTE.

La synchronisation de mes listes de lecture Apple Music a été plutôt simple, mais ne se sont effectuées qu’une fois la montre et l’iPhone connecté au Wi-Fi chez moi…

Notifications

Bien entendu, la montre permet aussi d’afficher les notifications du téléphone. Et encore une fois, l’intégration de l’éco-systèm Apple est parfaite. Ainsi, lorsqu’une notification arrive, elle s’affiche en priorité sur un appareil actif dans le même compte iCloud (iPad ou iPhone par exemple). Si aucun appareil n’est actif la notification arrive sur l’Apple Watch.

Ainsi, la notification n’arrive théoriquement qu’à un seul endroit. Pratique !

Apple Pay

Pratique, la solution de paiement sans contact d’Apple permet de configurer ses cartes bancaires compatibles Apple Pay également sur la montre (en plus de l’iPhone).

Une fois les cartes configurées dans la montre, on pourra effectuer des paiements sans contact sur des terminaux compatibles même en l’absence de l’iPhone, ou sans couverture réseau.

Les capteurs compatibles

Voici un tableau qui récapitule les capteurs compatibles avec l’Apple Watch Series 5.

AccessoireFabricantTestamazon.fri-run.fr
Ceinture cardio textile H10PolarLien69.95 €89.00 €
Ceinture cardio textile H7PolarN/A69.86 €
Trekz AirAftershokzN/A83.96 €

* Pour bénéficier de ce prix spécial sur le site garmingps.ch, utilisez le code promo NAKAN en validant le panier d'achat!

L’Apple Watch Series 5 sur le gril

Précision du GPS

On se souvient que lors de mon test de l’Apple Watch Series 4, les performances GPS avait été pour le moins décevantes. Alors, autant le dire tout de suite, les résultats avec Series 5, les résultats sont bien meilleurs. Pas parfaits, mais meilleurs. Voici quelques comparatifs de traces effectués lors de sorties de course à pied ou de vélo.

Tous ces comparatifs ont été effectués avec l’application Exercice de l’Apple Watch Series 5, puis les données ont été exportées au format FIT pour être comparées dans l’outil de comparaison du site.

Comparatif 1: Course à pied avec la fenix 6

Lors de ce comparatif effectué en course à pied sur les bords du Léman à Lausanne, on constate que la trace de l’Apple Watch Series 5 n’est pas absolument parfaite, mais toutefois bien meilleure que celle de la fenix 6. En effet, je n’ai à aucun moment couru dans ou sur le lac! Sur ce comparatif, rien de particulier à reprocher à la mesure de l’Apple Watch.

Comparatif 2: Sortie vélo avec le Edge 530

Lors de ce comparatif, le compteur vélo Edge 530 était installé sur mon guidon alors que l’Apple Watch était à mon poignet, ce qui peut dans certains cas avoir un impact négatif sur la précision. Ce que l’on remarque surtout, c’est que sur le vélo, l’Apple Watch a tendance à largement couper les virages. Alors que ce n’est pas absolument flagrant sur les activités de course à pied, c’est clairement le cas sur le vélo:

Par contre, la mesure totale de distance est presque absolument identique entre les deux appareils, et lorsqu’on regarde le grpahique d’accumulation de distance, on ne distingue aucune différence ou presque, ce qui est bon signe quant à la précision de la distance totale de l’activité!

Comparatif 3: une autre séances de course à pied avec la fenix 6

Dans cette seconde comparaison en course à pied, même constat que pour la première. La trace de l’Apple Watch Series 5 colle parfaitement à la route et au chemin de long de la rivière, alors que la trace de la fenix 6 se « promène » un peu partout…

Par contre, la distance mesurée par la fenix 6 est issue du footpod Stryd, et peut donc être considérée comme très précise. Sur le graphique d’accumulation, on voit que l’Apple Watch Series 5 a parfaitement suivi la mesure de la fenix.

Mon avis sur la précision GPS

Par rapport à mes tests de l’année passée sur la génération précédente, la précision du GPS est ici largement acceptable. Voire même mieux que ça, puisque l’Apple Watch a fait mieux que la fenix 6 à pied. Par contre, plus la vitesse augmente (c’est le cas à vélo) plus la montre affiche des angles coupés et des approximations. Mais cela sans avoir de réel impact sur la mesure de distance, qui est la donnée la plus intéressante!

Précision du capteur cardio optique

En terme de précision de capteur cardio optique, l’Apple Watch Series 4 avait donné des résultats bien meilleurs que n’importe quelle autre montre du marché. Etant équipée d’un capteur qui semble identique, les performances de la Series 5 sont-elles comparables ?

La précision de la mesure de fréquence cardiaque optique est très variable d'un individu à l'autre. Dans ce test, vous trouvez des comparatifs que j'ai effectués avec différentes montres ou capteurs optiques lors de mes entrainements. Sur d'autres personnes, il est très probable que les résultats soient différents. Parfois meilleurs, parfois moins bons. Le fait qu'un capteur optique ait particulièrement bien ou mal fonctionné sur moi ne signifie en aucun cas qu'il en sera de même pour une autre personne... De nombreux facteurs influent la performance de mesure optique, comme la morphologie, le type de peau, la pilosité et bien d'autres. Il est possible d'améliorer la précision de la mesure optique en appliquant quelques conseils figurants dans cette vidéo.

Comparatif 1: Course à pied à allure constante

Lors de ce test, j’ai couru avec l’Apple Watch Series 5 qui utilisait son capteur cardio optique alors que la fenix 6 utilisait une ceinture Garmin HRM-Tri. Voici les mesures réalisées lors de ce test:

On y voit une performance globale conforme, la mesure de la ceinture (en rouge) montre un niveau de détail plus important, mais la courbe de l’Apple Watch (en bleu) reste très proche tout au long de l’activité. La moyenne de chaque montre (le chiffre entre parenthèses dans la légende) montre que moins de deux battements d’écart séparent les deux mesures.

Comparatif 2: Sur le vélo

Lors de cette activité sur le vélo de route, la mesure du compteur Edge couplé à la ceinture HRM-Tri est comparé à la mesure poignet de l’Apple Watch Series 5:

A gauche, le graphique dans son ensemble et à droite un zoom sur une section. On y voit que le cardio optique de l’Apple Watch est très très proche de la ceinture, ce qui est remarquable en particulier pour une activité de vélo. Seule une petite latence ici et là est visible. Moins de 1bpm sépare la moyenne mesurée par la ceinture et celle du cardio optique de l’Apple Watch.

Comparatif 3: Une autre activité de vélo de route

Même type d’activité pour un autre graphique. Toujours sur le vélo de route face au Edge 530 et la ceinture HRM-Tri. A nouveau, le graph en entier puis un zoom sur une section particulière:

Encore une fois, à de minuscules détails près, la mesure du cardio optique est quasiment à l’identique des mesures effectuées par la ceinture.

Comparatif 4: Test de FCMax sur tapis de course à pied

En règle générale, plus la fréquence cardiaque s’élève, plus la marge d’erreur des cardio optique est importante. Alors quoi de mieux qu’un test de détermination de FCMax pour voir comment réagit un capteur? C’est ce que j’ai fait ici, sur tapis de course:

On le voit très bien sur ce graphique, la courbe bleue (montre Garmin avec ceinture) est plus détaillée alors que la courbe rouge (Apple Watch) est un peu plus lissée. Toutefois, la précision globale de cette dernière est à nouveau absolument remarquable. A un tel point que la différence de moyenne mesurée est tellement minime qu’elle peut être considérée comme négligeable.

Comparatif 5: Course à pied en extérieur (dans le froid)

Le froid est l’ennemi des mesures cardio optique, en tout cas pour les premières minutes avant que l’on ne soit échauffé. Lors de ce comparatif, j’ai voulu illustrer ceci. Mais la mesure de l’Apple Watch a été précise dès le début… Raté.

Mon avis sur la précision du cardio optique de l’Apple Watch Series 5

Aucun capteur cardio optique n’est parfait, et celui de l’Apple Watch n’échappe pas à la règle. Entre une latence, légère mais bien présente, et un lissage des données supérieur à celles obtenues avec une ceinture, le cardio optique n’égalera probablement jamais une lecture thoracique. Mais force est de constater que pour un capteur positionné sous la montre, Apple garde largement son avance.

Je ne répèterai jamais assez que les résultats obtenus avec un capteur optique sont individuels et ne peuvent pas être extrapolés d’une personne à l’autre. Mais sur moi, l’Apple Watch, qu’il s’agisse de la Series 4 ou la Series 5, le capteur est proche de la perfection. Au moment de publier ce test, alors que l’hiver s’installe, le capteur n’a pas été mis en défaut même lors de mes échauffements. Le meilleur du marché, en tout cas à mon bras.

Précision de la mesure d’altitude

L’Apple Watch Series 5 embarque également un altimètre barométrique. La mesure de l’altitude utilise donc non seulement les données du GPS mais aussi les variations de pression pour mesurer les différences d’altitude.

Lors de mes comparatifs, l’altitude a toujours été cohérente avec les autres appareils utilisés. On retrouve ici un comparatif effectué sur une sortie vélo, avec un Edge 530.

On y voit que l’altimètre de l’Apple Watch a été moins lissé que celui du Edge de Garmin. De plus, l’altitude à l’arrivée (qui est le même point que le départ, parcours en boucle), a été plus consistant sur l’Apple Watch que sur le Edge.

Non seulement je constate que l’altitude relative (cumul de dénivelé) est généralement proche des autres mesures, mais que l’altitude absolue (altitude réelle d’un point précis) est assez bonne, en général meilleure que la moyenne des autres appareils (pour autant que l’on ait accordé assez de temps à l’accroche GPS avant de lancer l’enregistrement).

La discussion continue

Pour rester informé au plus près de l'actu du site et du marché:

Le podcast: Des épisodes de 30-40 minutes sur des thématiques de fond, sur l'entrainement, la technologie, l'alimentation ou bien d'autres sujets encore. A écouter sans modération!
Le compte Twitter: Actu, tendances, nouveautés, rumeurs, avis. Pour vivre l'actu du sport connecté au quotidien!
La page Facebook. Evenements, concours, actualité, bons plans. Chaque jour, la page Facebook de nakan.ch compte un peu plus de fans. Rejoins-là toi aussi!
La chaîne Youtube pour retrouver présentations, tutos, reportages ou interviews.
Le compte Instagram. L'actu du site et de ses coulisses en photos! Ne manque pas les stories pour être le premier informé des nouveautés ;-)

Newsletter

Restez connecté et ne ratez aucune nouveauté grâce à la newsletter!

Conclusion

Certes, l’Apple Watch Series 5 n’est pas une révolution par rapport à la Series 4, et les évolutions sont peu nombreuses et pour la plupart, ne révolutionnent pas l’usage de la montre. Toutefois, l’écran actif en permanence est une réelle évolution. Moquée ou tournée en dérision par certains, cette fonction sur un écran OLED reste une belle avancée et révèle un réel côté pratique lors de l’usage sportif. La main posée sur le guidon du vélo, plus besoin de gymnastique pour activer l’écran, les données sont là. Pareil lors du virage en natation ou même en course à pied. C’est la nouveauté la plus importante à mon sens sur cette nouvelle mouture de la montre, essentiellement pour l’utilisation sportive.

Pour le reste, la montre d’Apple reste fidèle à elle-même. Elle couvre un très large panel de fonctionnalité et bénéficie du plus vaste catalogue d’applications tierces dans le monde des montres connectées. En terme de mesure de santé et d’activité, Apple ne va probablement pas aussi loin que des marques plus orientées sport, mais ces mesures répondent probablement à l’utilisateur type de la montre.

D’un point de vue sportif, l’Apple Watch Series 5 n’est toujours pas la montre idéale. Dotée d’une autonomie qui ne lui permet pas d’accompagner un coureur populaire sur un marathon complet (ne parlons même pas d’un triathlon), elle sera réservée au sportif occasionnel, ou régulier mais qui n’effectue pas de sorties trop longues. Si les profils sportifs de l’application Exercices sont efficaces, ils ne permettent pas de fonctions plus avancées qu’un suivi basique, et cela devient vite limitant pour les sportifs qui en veulent un peu plus…

Les limitations logicielles de la montre sont d’autant plus frustrantes qu’au niveau matériel, elle se révèle particulièrement efficace. Dotée d’un cardio optique dont la précision est l’une des meilleures du marché, d’un altimètre digne d’une montre outdoor haut de gamme et d’un GPS correct, la montre mériterait d’être plus complète d’un point de vue applications sport et outdoor.

J’ai aimé ou pas aimé

Sur l’Apple Watch Series 5, j’ai aimé:

  • L’écran toujours actif qui rend son utilisation bien plus agréable, en particulier durant les activités sportives
  • L’ergonomie tactile qui est fluide et agréable à utiliser, associée à la couronne rotative qui est aussi très précise et agréable.
  • D’un vaste choix d’applications tierces à installer sur la montre
  • La précision du capteur cardio optique, qui reste (en tout cas sur moi) le plus précis du marché.

J’ai moins aimé:

  • L’autonomie maximale d’un jour et demi de la montre
  • Les fonctions pour le moins limitées des applications sportives par défaut sur la montre
  • Le peu d’évolutions majeures depuis la dernière génération

Supporter ce site pour de futurs articles

Vous souhaitez acquérir le produit testé dans cet article? Cet article vous a été utile? Vous pouvez aider le site en l'achetant via l'un des liens partenaires ci-dessous. Vous pouvez utiliser les liens suivants pour aller sur les sites amazon.fr, i-run.fr ou Wahoo Fitness Europe. En passant par les liens ci-dessous, une petite commission est versée au site, ce qui me permet de continuer à vous offrir un contenu de qualité! Les prix sont mis à jour une fois par jour. Vous pouvez configurer des alertes de prix grâce au comparateur pour être informé automatiquement en cas de baisse de prix! Pour tout savoir sur ma politique de publication et de publicité sur le site, rendez-vous ici!

Sur i-run.fr, profitez de 15% de remise sur les nouveautés textiles et chaussures grâce au code promo IRUN15! Les suisses profiteront de 15% de remise sur l'entier du site www.garmingps.ch grâce au code promo NAKAN.


11 commentaires pour “L’Apple Watch Series 5 testée de fond en comble

  1. Super test ! Complet comme d’habitude.

    Par contre pour l’autonomie en mode « GPS » tu étais en connexion LTE ? Car tu dis qu’elle ne tiendrais pas un marathon, ce qui est faux.

    Car en GPS simple sur un marathon en 03h38 il me restait 65% de batterie a l’arrivée ;)

    Elle tiens largement la route pour marathon ou autre Trail

    1. J’ai testé la montre GPS uniquement. J’ai couru des séances de deux heures avec l’AWS 5 après avoir utilisé la montre pour le début de la journée avec une charge nocturne et terminé mon run avec moins de 20% de batterie. Donc tu prétends pouvoir terminer un marathon avec, ce qui est faux ;-) tout en dépendant des conditions d’utilisation. De plus, le fait que tu ou je termine un marathon en 3h30 n’est de loin pas le cas de la personne moyenne de qui va courir cette distance avec cette montre.

      Du coup, en règle général, elle ne conviendra pas pour une utilisation sur marathon, ce qui est globalement vrai. Et un trail, n’en parlons pas.

      Un autre exemple? Cette fois avec la version LTE: https://www.wareable.com/apple/apple-watch-series-5-running-a-marathon-test-7673

      Sportivement

      1. Merci de ta réponse. Effectivement avec la connexion LTE j’aurais compris :)
        Mais je te confirme qu’après 03h38 de course (gps uniquement), la montre avais 65% de batterie restant à mon arrivée. C’est bizarre que la tienne se décharge à une vitesse folle :/

        En tout cas super test, hâte de lire ton prochain sur les applis dédié ;)

      2. Apres avoir lu le test que tu as publié, la personne a mis sa montre au poignée à 6h et au départ de la course à 9h était tombé à 65% de batterie ! Je pense qu’il a eu le même problème que toi sur la « jeunesse » de l’OS de l’AW5 à sa sortie. Ça a d’ailleurs fais le tour de YouTube et compagnie… Une fois mis à jour en 6.1 et avec un hard reset, plus de problème d’autonomie :) Je suis même sûr qu’elle tiendrais 7 à 8h en GPS, j’ai fais le semi de Boulogne il y a 10 jours, montre au départ à 98% et à l’arrivée après 1h33 de course, j’étais à 83%.

        Bref, encore merci pour tes tests complets, hâte de voir ton article sur les applis et peux être le nouveau capteur Stryd ? :€

  2. Bonjour Nakan,
    Comme toujours un super test.
    Cela dit, en lisant ce test, on hésite à acheter une Garmin Fénix 6. Précision du GPS et du cardio … Quand même fou qu’Apple fasse mieux que Garmin.
    Cordialement.
    Thierry

    1. Bonsoir
      quand même pas ! garmin propose une cartographie en natif pour du outdoor alors que chez apple, c’est compliqué à gérer.. mais possible moyennant des concessions ! Un mix des deux serait top

  3. Bonjour Nakan,
    merci pour ce super test. Une précision stp : quand tu as fait le test, l’apple watch était-elle connectée à l’Iphone? On me dit que la précision GPS est faible lorsque la montre n’est pas connectée à l’Iphone.
    Merci!
    jean

    1. Salut, utilisant l’Apple Watch 4 puis la 5, la précision Gos est idéal et précise SANS la connexion à l’iPhone. S’ils sont toujours couplés, c’est le gps de l’iPhone qui est pris en compte et la trace n’est pas terrible (et encore moins si l’iPhone est dans un brassard)

  4. Très bon test.
    Encore une fois pour les trailers, quel combo pour pouvoir créer une trace et la suivre sur son AWS5 tout en gardant des données telles que FC, durée, altitude, etc?
    L’autonomie n’est pas un réel problème car maintenant il suffit d’acquérir un chargeur supplémentaire et une powerbank et on pourrait tenir des jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.