Les tests Apple

L’Apple Watch Series 6 testée de fond en comble

promotion Promotion en cours: Running Weeks i-run: les Garmin fenix 6 sont en promo. Certains modèles sont proposés à 70€ de moins que les prix constatés ces dernières semaines!

C’est devenu le traditionnel test de l’automne: la nouvelle mouture de l’Apple Watch. Cette année, l’annonce de la nouvelle version, l’Apple Watch Series 6, n’a pas révélé de surprises majeures quant à ses caractéristiques techniques ou logicielles. Apple conserve le même format de montre, à peu de choses près le même écran et la même autonomie. Les nouveautés sont peu nombreuses, et pour la plupart à chercher dans les détails. Le capteur de SpO2, la saturation en oxygène, est la nouveauté la plus marquante. Pour le reste, un altimètre plus précis, un écran toujours actif plus lumineux, de nouvelles couleurs de boitiers et les ajouts logiciels de watchOS 7. Pas de révolutions donc. Mais cela ne signifie pas que l’Apple Watch Series 6 ne présente pas d’intérêt par rapport aux modèles précédents. J’ai donc porté la montre un mois durant pour me faire une bonne idée de sa valeur comme montre de sport!

Contenu de l’article

A propos de ce test

Les marques mettent parfois les appareils à ma disposition pour la durée du test, et je le renvoie une fois le test terminé. Lorsque ce n’est pas possible, j’achète alors l’appareil en question pour le tester. En tous les cas, j’ai une indépendance totale quant au contenu des tests. Je n’accepte jamais de publier du contenu sponsorisé. Pour tout savoir de ma politique de publication et d’affichage publicitaire sur ce site, rendez-vous sur cette page.

Ce test a été publié le 2 novembre 2020.

Carte d’identité

La carte d’identité donne un rapide aperçu des spécifications techniques et des données importantes:

Format
Montre à écran OLED tactile allumé en permanence.
Fonctions générales
Notifications intelligentesOui
Étanchéité (min. 20m)Oui
Suivi d'activité quotidienneOui
Support de GlonassOui
Altimètre barométriqueOui
Norme de capteurs BluetoothOui
Norme de capteurs ANT+Non
Fréquence cardiaque optique (au poignet)Oui
Support de capteur de puissance (cyclisme)Non
Autonomie longue (+ 8h)Non
Enregistrement GPS à la secondeOui
Profils sportifs
Profil pour la course à piedOui
Profil pour le cyclismeOui
Profil de natation en piscineOui
Profil de natation en eau libreOui
Profil triathlonNon
Profil multisport libreNon
Prix actuel:Dès 379€
Voir tous les détails dans le comparateur de nakan.ch

Ou l’acheter ?

Si vous souhaitez soutenir le site pour du contenu à l'avenir, vous pouvez acheter les articles testés via les sites partenaires de nakan.ch, en utilisant le lien sur l'un des logos ci-dessous ou sur Wahoo Fitness Europe. Ainsi vous me soutenez pour la réalisation de futurs tests de matériel sur le site! Et cela ne vous coûte rien de plus. Vous économisez même 15% chez i-run.fr sur les nouveautés textiles et chaussures avec le code promo IRUN15!

Pour accéder directement sur le modèle le moins cher, utilisez ce lien. Sinon, consultez tous les modèles disponibles sur le comparateur.

i-run.fr
Alltricks France
Amazon France
* Non cumulable avec d'autres offres
Les liens vers amazon.fr, i-run.fr, alltricks.fr contenus dans cet article sont des liens affiliés, qui permettent au site de reçevoir une commission. Sans incidence sur le prix de l'article!

Ce qu’il faut savoir

Avant de démarrer la présentation de l’Apple Watch Series 6, voici quelques pré-requis souhaitables ou nécessaires pour son bon fonctionnement, ainsi que quelques données importantes à connaitre pour choisir en connaissance de cause:

  • La montre d’Apple ne fonctionne qu’avec les smartphones ou les tablettes de la marque. Un smartphone sous Android? L’Apple Watch n’est pas prévue pour vous…
  • Une partie des « nouveautés » rapportées dans ce test sont liées à la mise à jour de watchOS, le logiciel de base installé sur la montre. Certaines de ces nouveautés sont donc disponibles sur les modèles antérieurs.
  • Le modèle testé ici est une Apple Watch Series 6 GPS+Cellular, boitier en aluminium de 44mm rouge Product(RED). Le bracelet de base est une boucle sport velcro que j’ai presque immédiatement remplacé par un bracelet sport blanc.
  • La montre est proposée dans de nombreuses autres finitions, mais les fonctions sont rigoureusement identiques entre les modèles. Seule la variante Nike propose en plus des watchfaces spécifiques et l’app Nike installée de base.

Ce que contient ce test de l’Apple Watch Series 6 (et ce qu’il ne contient pas)

Dans ce test, je me suis concentré sur toutes les fonctions sportives et de suivi de santé et d’activité proposées de base par Apple sur sa montre. Avec la possibilité d’installer des milliers d’applications tierces sur la montre, il est totalement impossible de tester et décrire le fonctionnement de chacune d’entre elles.

Ce test est donc résolument un test de la partie vie active, santé et sport de l’Apple Watch Series 6, avec quelques débordement sur les côtés connectés de la montre. Il ne se veut en aucun cas exhaustif.

Plus tard, je compte publier quelques articles spécifiques sur des applications tierces, dont la solution Stryd pour la course à pied et des applications telles que iSmoothRun, Strava et d’autres…

Quoi de neuf?

Les nouveautés réellement imputables à la nouvelle version matérielle de l’Apple Watch Series 6 sont moins nombreuses que pour les itérations précédentes. Pour cette 6ème génération, on note:

  • L’ajout d’un oxymètre intégré au capteur cardio poignet, qui suit la tendance initiée par Garmin, Coros et Withings. Le design du capteur cardio optique a également été changé en conséquence
  • La modification de l’écran pour un mode actif en permanence plus lumineux
  • Un algorithme d’estimation de VO2Max automatique au fil des entrainements sportifs
  • L’altimètre propose maintenant un fonctionnement en permanence
  • Une charge accélérée et optimisée pour étendre la durée de vie de la batterie

Pour le reste des nouveautés annoncées, elles sont liées à watchOS 7 et ne sont pas exclusives à la dernière génération de montre, les Series précédentes en bénéficient aussi:

  • Désormais, il est possible de configurer plusieurs Apple Watch à partir d’un seul et même iPhone, par exemple pour configurer les montres des enfants, des contrôles parentaux sont également ajoutés
  • De nouveaux cadrans pour l’affichage de l’heure sont disponibles
  • Apple permet désormais aux développeurs tiers de proposer plusieurs complications qui seront utilisables simultanément sur les watchfaces
  • Le mode de suivi du sommeil est un peu plus évolué
  • Les options de gestion de batterie et de charge intelligente sont également proposés sur les modèles précédents, qui conservent toutefois leur durée de charge initiale

Le grand déballage de l’Apple Watch Series 6

L’Apple Watch Series 6 n’échappe pas à la règle: chez Apple, le packaging est un art, et le déballage doit être une « expérience ». Lorsque finalement, l’Apple Watch arrive, on ouvre le premier niveau de carton portant le nom du produit en relief, et on trouve la montre ainsi que le bracelet choisi.

Ici, le contenu du modèle que j’ai choisi cette année pour le test: Apple Watch Series 6 de 44mm, GPS+Cellular, avec un boitier aluminium de couleur rouge (product)red:

Le contenu du pack est le suivant:

  • Dans le premier carton, la montre (uniquement le boitier) ainsi que le câble de charge (USB standard).
  • Dans le second carton, le bracelet.
  • La documentation

A noter pour cette Apple Watch Series 6: pour la première fois, l’adaptateur secteur n’est plus fourni, quel que soit le modèle.

Autonomie, charge, batterie et mémoire

L’Apple Watch Series 6 est équipée d’une batterie interne inamovible, qui se charge par induction grâce à un support magnétique spécifique. Le galet de charge fourni avec la montre est au format USB de type B. Il existe ces mêmes galets au format USB-C séparément. La montre ne se charge pas sur un chargeur par induction standard QI. Comme le chargeur mural n’est plus fourni avec la montre, il faudra en utiliser un que l’on possède déjà ou charger sur le port USB d’un ordinateur.

L’autonomie de l’Apple Watch Series 6 varie très fortement en fonction de la sollicitation de la montre. Dans mon usage au cours des dernières 6 semaines, elles oscille entre 24 et 36 heures. Mon utilisation peut être qualifiée de « typique intensive » avec la consultation régulière de notifications, l’utilisation 1 à 4 fois par jour de la fonction Apple Pay, de l’enregistrement automatique de la saturation d’oxygène. La montre a été portée quasiment en permanence lors des 6 dernières semaines, avec 80% d’utilisation avec le smartphone à portée de Bluetooth, 20% en connexion LTE/Cellular.

Une charge complète (mesurée de 1% de charge à 100%) a pris très exactement 1h35 sur le chargeur mural fourni avec l’iPhone et le câble de charge fourni avec la montre.

Gestion de la batterie

Enfin, pour terminer à propos de la charge et de la batterie, Apple a intégré dans watchOS7 la possibilité, comme c’est déjà le cas sur les smartphones de la marque, de consulter l’état de vieillissement de la batterie et sa capacité à tenir la charge. Ces informations sont accessibles directement sur la montre.

Et pour augmenter au maximum la durée de vie de la batterie, l’option de recharge intelligente est activée par défaut. Elle permet une analyse de vos habitudes de recharge, puis adapte finement la cinématique de charge pour limiter le nombre de cycles.

Mémoire

L’Apple Watch Series 6 est équipée de 32Go de mémoire pour tous les modèles. Cette mémoire est partagée entre les apps et leurs données, le stockage de musique ou de photos.

Utilisation, prise en main et ergonomie

L’ergonomie de l’Apple Watch n’a quasiment pas changé depuis la première version. La montre propose une interface largement axée autour de deux éléments: l’écran tactile haptique et la couronne rotative. L’écran supporte les contrôles multi-touch. Si 3D touch a disparu (la sensibilité à différents niveaux de pression), le fait de maintenir le doigt au même endroit quelques secondes permet toujours de déclencher des actions spécifiques en fonction du contexte.

La couronne rotative et le bouton sur le flanc de la montre

Un glissement du doigt depuis le bas de l’écran affiche le volet de raccourcis, qui permet de contrôler les options suivantes:

  • Activation du wifi ou de la connexion LTE si disponible
  • Lancer une recherche du téléphone
  • Le niveau de charge de la batterie
  • Les différents modes de la montre (mode silencieux, mode théâtre, mode ne pas déranger, suivi du sommeil, mode avion, mode eau…)

Un glissement du doigt depuis le haut de l’écran déroule le volet de notifications. Enfin, un glissement des doigts depuis les bords, dans les deux sens, permet de faire défiler les cadrans de montre.

La couronne rotative permet elle de faire défiler les éléments à l’écran ou de gérer le niveau de zoom, toujours en fonction du contexte. Une pression sur cette couronne permet dans la plupart des situations de revenir une étape en arrière, ou avec une pression prolongée directement à l’écran de base de la montre. Depuis l’écran de veille de la montre, une pression sur la couronne ouvre le menu d’applications, et une pression prolongée active Siri.

Enfin, le bouton latéral, situé sur le flanc du boitier en-dessous de la couronne rotative, permet d’afficher les applications récentes. Une pression prolongée affiche trois options: éteindre la montre, afficher les données médicales ou lancer un appel d’urgence. Une double pression rapide active la fonction Apple Pay.

Couplage à l’iPhone et application Watch

Après son premier démarrage, la montre demande à être couplée à l’application Watch qui est installée par défaut sur tout iPhone compatible avec la montre, à savoir les modèles 6S ou plus récents. Ensuite la montre affiche un nuage qui bouge qu’il faut flasher depuis l’app mobile.

Lorsqu’on lance l’app, on peut ajouter une nouvelle montre, puis il suffit de flasher le nuage qui s’affiche sur la montre pour la coupler. Ensuite, toute l’opération s’effectue depuis le smartphone.

Toutes les options et fonctions qu’il est possible de configurer ou d’activer lors de la configuration initiale pourront également être configurées ou activées plus tard. Par exemple, j’ai configuré mes cartes Apple Pay par la suite et pas directement lors de l’activation de la montre!

Configurer son watchface

Le cadran d’affichage de l’heure est l’écran de base affiché par la montre, et il peut afficher plus ou moins de données annexes à l’heure.

Exemple de watchface apparu avec la Series 6, qui ne permet l’affichage que de l’heure!

Apple ne permet pour l’instant pas l’utilisation de cadrans tiers. Donc il faudra choisir parmi les modèles proposés par la marque. Ce choix est justifié par les soucis de performance et d’autonomie, ce qui semble valide quand on voit certains watchfaces IQ sur les montres Garmin qui attaquent la batterie sans vergogne!

On sélectionne les watchfaces directement sur la montre. On pressant longuement sur le watchface actuel, ce dernier devient plus petit et il est possible d’en ajouter à la liste. C’est également là qu’il est possible de les personnaliser. L’app mobile ne permet que de voir les watchfaces existant sur la montre.

Les complications

Lors de l’étape de personnalisation de son watchface, il est possible de placer plus ou moins de données annexes à l’heure sur le cadran. Le watchface « Infographe » est celui qui permet d’en disposer le plus grand nombre. Ces complications sont pour la plupart issues des applications, que ce soit celles qui sont pré-installées ou des apps tierces. Par exemple, sur mon watchface, j’ai disposé les complications suivantes:

  • Niveau de charge de la batterie
  • Accès à la mesure de saturation SpO2
  • Date du jour et accès au calendrier
  • Altimètre et accès aux fonctions de compas et d’altimètre
  • Affichage du RSB de l’app Stryd
  • Anneaux d’activité quotidienne
  • Heure de lever / coucher du soleil
  • Fréquence cardiaque en continu

Avec l’arrivée de watchOS 7, il est désormais possible d’afficher plusieurs complications provenant d’une seule application sur le même watchface, ce qui n’était pas possible auparavant.

Accéder, lancer et utiliser les applications

Depuis le watchface, on presse une fois la couronne rotative pour accéder à la liste d’applications. Par défaut cette dernière s’affiche sous forme d’un nuage d’app que l’on peut ré-organiser depuis le smartphone.

Il est également possible d’afficher les apps sous forme de liste classique dans les options de la montre.

L’écran actif en permanence et ses limitations

Depuis l’Apple Watch Series 5, l’écran de la smartwatch est actif en permanence. Toutefois, son affichage change. Si l’écran OLED fonctionne normalement lorsque la montre est en mode « actif », sa luminosité et son taux de rafraichissement baisse pour économiser l’énergie lorsque la montre est en « veille ».

L’écran passe alors à une luminosité plus faible et à un taux de rafraichissement de 1Hz (donc un par seconde). Le mode always-on de l’Apple Watch Series 6 propose un écran 2,5 fois plus lumineux que le même mode sur la Series 5.

L’écran always-on de la Series 5 à gauche et de la Series 6 à droite

Il est toutefois à noter que si le watchface et l’app « Exercices » d’Apple bénéficient bien de cette fonction always-on, ce n’est pas le cas des autres applications Apple ni des applications tierces. Ces dernières passent alors en mode « flou » avec l’heure par-dessus. Il s’agit donc d’une limitation ennuyeuse pour toutes les apps d’entrainement tierces…

Utilisation sportive

L’Apple Watch permet d’utiliser un large choix d’applications d’entrainement, de l’app Exercices fournie de base par Apple en passant par toutes les apps tierces dédiées à la course à pied, au ski alpin, au cyclisme ou à la natation. La montre peut par exemple aussi être utilisée conjointement avec les lunettes FORM Swim. Mais dans ce test, je me suis limité à tester la montre avec l’app Exercices.

J’ai le projet de tester au cours de l’automne ensuite plusieurs apps tierces pour différentes pratiques sportives.

L’app exercices d’Apple

Elle est l’app fournie de base et permet d’enregistrer une multitude de type d’activités sportives. Toutefois, une grande partie des activités proposées se contente d’afficher les mêmes données et ajuste simplement le nombre de calories dépensées. Le GPS ou l’altimètre ne sont activés que pour les profils qui les nécessitent. Le capteur de fréquence cardiaque au poignet est utilisé par défaut, sauf si une ceinture cardio est couplée à la montre.

Personnaliser les profils de l’app Exercices

Dans l’application Watch sur le smartphone, on trouve les options de configuration de l’app Exercices. Dans les paramètres généraux, on trouve la possibilité de configurer:

  • Afficher plusieurs mesures (5 plus l’heure) ou une seule plus l’heure sur la page d’entrainement.
  • Le mode d’économie d’énergie qui éteint l’écran (et qui désactive donc le mode always-on)
  • Activer ou non les pauses automatiques
  • Les rappels de début d’exercices, qui détectent automatiquement un type d’activité et propose de l’enregistrer
  • Rappels également d’arrêter l’enregistrement après un entrainement.
  • Presser les deux boutons latéraux pour mettre en pause l’enregistrement
  • Activer la compatibilité entre l’app Exercices et les équipements compatibles (certains tapis de course de fitness par exemple)
  • Choisir une playlist de musique par défaut pour les activités sportives
  • Il est également possible de choisir les unités de mesure à utiliser dans l’app

En allant dans le détail des « Vues exercices », on peut choisir les champs de données à afficher pour chaque activité sportive, ici le détail de mon profil de course à pied, et les 5 données que j’affiche dans mon profil, et les autres données disponibles:

Démarrer, arrêter et fixer un objectif pour une séance de sport

On lance l’application Exercices de l’Apple Watch depuis la liste d’applications de la montre, il est également possible de placer sur le wtachface une complication qui lance directement l’app.

Une fois l’application lancée, on retrouve les profils sportifs utilisés récemment en premier, puis on fait défiler les profils à l’aide de l’écran tactile ou de la couronne rotative.

Une fois le profil choisi, on presse sur ce dernier pour le lancer, ou sur les 3 petits points qui permettent de définir un objectif de type:

  • Durée
  • Distance
  • Nombre de calories
  • Créer des alertes basées sur l’allure

Durant l’enregistrement d’une activité sportive, on peut glisser l’écran de gauche à droite pour passer de l’écran de données sportives, du contrôle de la musique ou encore l’écran d’options ci-dessous:

C’est là que l’on peut mettre en pause ou stopper l’activité. Il est aussi possible de définir un nouvel objectif ou encore verrouiller l’écran tactile.

La course à pied

Le profil de course à pied propose une mesure des principales données liées à cette activité. On retrouve aussi les champs de données de distance, d’allure, d’allure moyenne, de fréquence cardiaque et aussi un champ moins commun mais intéressant: l’allure moyenne sur 1km glissant.

L’app Exercices propose un profil avec GPS pour la course en plein air et un autre pour les activités en intérieur.

Voici les données affichées sur mon profil de course à pied:

Comme pour tous les autres profils sportifs, la course à pied dans l’app Exercice dispose de l’écran always-on par défaut sur l’Apple Watch Series 6. On peut distinctement voir la différence entre le mode actif et le mode always-on:

Par défaut un tour automatique est configuré tous les kilomètres. Je n’ai trouvé aucun moyen de le modifier. Taper rapidement 2 fois sur l’écran tactile enregistre un tour manuel. Un tour, qu’il soit automatique ou manuel, s’affiche sur la montre quelques secondes:

Une fois l’enregistrement de l’activité terminé, la montre transfère les données via l’app qui a été renommée « Forme » sur l’iPhone. Voici l’analyse d’une activité de course à pied en extérieur réalisée avec l’Apple Watch Series 6:

Le vélo

Comme pour la course à pied, on retrouve deux profils de vélo: un en plein air et l’autre en intérieur.

Pour le cyclisme tout comme pour la course à pied, la montre se base sur ses capteurs pour effectuer toutes les mesures: le GPS pour la distance et la vitesse, le capteur cardio optique pour la fréquence cardiaque et l’altimètre barométrique pour l’altitude. En dehors d’une ceinture cardio il n’est pas possible de coupler d’autres capteurs (vitesse, cadence ou puissance).

Apple ne fournit aucune solution pour fixer la montre sur le guidon, mais on trouve des accessoires tiers pour le faire. Le bracelet sport se prête peu à une fixation sur un support classique, il en va de même pour la boucle sport car elle ne permet pas une ouverture complète… Le plus simple est donc de la garder au poignet. C’est moins contraignant avec l’écran always-on, mais moins confortable qu’un affichage sur le guidon.

Le profil de vélo sera utilisé indifféremment pour du vélo de route, du VTT, du cyclocross ou du gravel. Le vélo en intérieur lui sera utilisé pour le spinning, le home trainer ou encore le vélo de piste.

Les tours automatiques à vélo sont pour les activités cyclistes définis à 5km. Pour le reste, toutes les fonctions sont les mêmes que pour la course à pied en termes de tours manuels ou d’écran always-on.

Voici une activité de VTT enregistrée avec l’Apple Watch Series 6 au poignet:

La natation en piscine

Le profil de natation en piscine utilise l’accéléromètre de la montre pour compter les longueurs de bassin effectuées. Donc la première étape consiste à configurer la taille du bassin de natation:

L’Apple Watch Series 6 permet de configurer des tailles de bassin personnalisées allant de 1 à plus de 300 mètres ou yards. Bref, de quoi couvrir la quasi totalité des cas de figure.

Ensuite, après avoir lancé l’enregistrement, la montre verrouille automatiquement l’écran tactile et mesure automatiquement les longueurs effectuées et donc la distance, la fréquence cardiaque à l’aide du cardio optique, le type de nage pratiquée, le temps, les calories et d’autres métriques. Voici l’écran de données de ma montre:

Il est surprenant de voir que la distance mesurée ici est de 204 mètres, ce qui ne correspond pas à un multiple de 25m. L’Apple Watch a despuis ses débuts un algorithme spécifique en eau libre qui associe la mesure de distance à l’aide de son accéléromètre à celui du décompte de longueurs. Après la séance, les distances sont ajustées.

Voici les données disponibles dans l’application Forme après synchronisation d’une session de natation en piscine:

La natation en eau libre

L’Apple Watch Series 6 permet aussi de suivre ses activités de natation en eau libre avec l’app Exercices. Dans ce mode, la montre utilise une version « optimisée » du GPS.

Malheureusement, la période de l’année à laquelle sort l’Apple Watch rend difficile les tests en eau libre. Il faudra donc attendre le printemps prochain pour avoir des données spécifiques à ce modèle dans cette discipline.

Notez simplement que l’Apple Watch Series 6 permet le couplage aux lunettes FORM pour les activités en eau libre!

Les autres activités sportives dans l’app Exercices

L’app Exercices propose une longue liste d’autres activités sportives. toutefois, il n’y a pas vraiment de métriques spécifiques mesurées pour la plupart d’entre elles. Notez que je ne les ai de loin pas toutes testées…

L’Apple Watch, en tout cas avec l’app Exercices ne propose pas de solutions pour enregistrer des activités multisport, que l’on parle de triathlon, de swimrun, de duathlon ou d’autres…

Les autres applications sportives

Bien sûr, l’app Exercice n’est pas la seule solution pour enregistrer des activités sportives sur l’Apple Watch. Dans cette section, vous retrouverez prochainement des liens vers des tests spécifiques d’applications tierces pour la montre d’Apple!

Envoyer ses activités sportives sur Strava et d’autres plateformes

Nativement, l’app Exercices sur la montre ou l’app Forme sur le smartphone ne permettent pas de connecter d’autres plateformes sportives pour y envoyer les données d’entrainement.

Toutefois, il existe plusieurs applications tierces qui permettent de le faire. J’utilise depuis plusieurs années maintenant l’application HealthFit sur mon iPhone. C’est une application payante mais son coût reste modeste (4.49€ au moment d’écrire cet article).

Depuis HealthFit, il est possible de configurer un lien vers les plateformes suivantes: 2PEAK, Cycling Analytics, Dropbox, Final Surge, Komoot, Map My Tracks, Ride with GPS, Runalyze, Selfloops, Smashrun, SportTracks, Strava, Today’s Plan, TrainAsONE, Training Peaks, Tredict, Under Armour ou encore Xhale.

HealthFit permet de configurer des exports automatiques ou des synchronisations manuelles par séance de sport. Il est également possible d’exporter les données dans des fichiers FIT ou GPX.

Suivi d’activité quotidienne

En plus de suivre les activités sportives, la montre connectée d’Apple fait également office de tracker d’activité pour le moins complet. Au fil des générations, l’Apple Watch a complété son arsenal de mesures effectuées tout au long de la journée. C’est dans les applications Forme et Santé de l’iPhone que l’on retrouve toutes ces données.

Les anneaux quotidiens

En figure de proue du suivi d’activité de l’Apple Watch, on retrouve les 3 anneaux qui représentent les 3 aspects essentiels de l’activité quotidienne:

  • Bouger, l’anneau rouge, qui décompte le nombre de calories dépensées par l’activité quotidienne
  • M’entrainer, l’anneau vert, qui décompte le nombre de minutes d’activité à intensité élevée effectuées dans la journée.
  • Me lever, l’anneau bleu, qui quantifie les cycles d’inactivité et qui tente de les segmenter en se levant et en marchant quelques minutes.

Il est possible de consulter l’état de ses anneaux au fil de la journée sur la montre dans l’app dédiée ou en insérant une complication qui les représente sur le watchface. On les retrouve également en bonne place dans l’app Forme sur l’iPhone.

Nombre de pas

La montre décompte le nombre de pas effectués dans la journée. On retrouve un résumé du nombre de pas quotidien dans l’application Santé. Ils sont présentés sous forme quotidienne, hebdomadaire, mensuel ou annuel.

Différentes données de tendances par rapport au nombre de pas sont également disponibles, comme la comparaison avec le jour précédent, la moyenne sur les derniers jours ou l’accomplissement de pas au fil de la journée.

L’analyse de la marche

Associée à l’iPhone, l’Apple Watch propose en plus de simplement décompter les pas des métriques spécifiques à la démarche. Ces données sont les suivantes et sont apparues avec les mises à jour d’iOS 14 et de watchOS 7:

  • Longueur des pas
  • Temps de double appui. C’est le temps durant lequel les deux pieds sont en contact avec le sol lors de la marche
  • La vitesse de marche
  • L’asymétrie de la marche. Cette mesure compare la durée des pas effectués avec chaque jambes.

Ces mesures sont effectuées par l’iPhone lorsqu’il est porté à la taille ou dans une poche. Si l’Apple Watch est portée en plus de la présence de l’iPhone, les mesures suivantes sont ajoutées:

  • Vitesse en montée et en descente dans les escaliers
  • Distance maximale effectuée sur une marche de 6 minutes

L’analyse du sommeil

L’Apple Watch n’est pas la montre la plus avancée du marché pour l’analyse du sommeil. De plus, son autonomie qui impose une recharge soit durant la journée, soit durant la nuit la rend moins pratique à utiliser pour mesurer le sommeil. Il faut pour cela établir une routine de recharge par exemple durant la fin de journée en rentrant à la maison pour avoir la montre opérationnelle au poignet durant la nuit.

Dans les métriques mesurées, on retrouve les données de durée de sommeil et les mesures de fréquence cardiaque durant le sommeil. Apple ne propose toujours pas en natif les données de phases de sommeil:

Le suivi de fréquence cardiaque

Le capteur de fréquence cardiaque au poignet de l’Apple Watch est actif en permanence et effectue des mesures en continu. Ces mesures permettent d’analyser des tendances aussi bien durant la journée qu’au repos durant le sommeil comme on l’a vu ci-dessus.

Suivi et mesures de santé

Dans le domaine de la santé aussi, Apple ajoute régulièrement de nouvelles fonctions à l’Apple Watch. Avec les Series 4 puis 5, l’ECG a fait couler pas mal d’encre. La grosse nouveauté de l’Apple Watch Series 6 concerne également le domaine de la santé, avec l’ajout d’un oxymètre, capable de lire en 15 secondes le taux de saturation d’oxygène du sang.

Capteur de saturation d’oxygène

La grosse nouveauté de l’Apple Watch Series 6 est sans conteste l’ajout d’un capteur de saturation d’oxygène au capteur cardio au dos de la montre. La mesure de saturation s’effectue à l’aide des 4 LED rouge que Apple a ajouté aux LED vertes qui mesurent la fréquence cardiaque.

Apple a créé une app spécifique sur la montre pour effectuer une lecture de saturation. La lecture s’effectue en 15 secondes, et affiche un résultat en pourcentage de saturation d’oxygène. Pour une lecture efficace, Apple recommande d’ajuster correctement le bracelet, puis de poser le bras à plat sur une table par exemple.

Il est possible dans les options de l’application mobile Watch sur l’iPhone d’activer le capteur et d’effectuer des relevés au cours de la journée, puis d’activer en plus des lectures en mode sommeil.

Pour tout savoir sur le capteur de SpO2 sur l’Apple Watch Series 6, voici une vidéo qui passe en revue tout ce qu’il y a à savoir!

Mesure ECG (électrocardiogramme)

La possibilité d’effectuer un ECG sur sa montre est apparue sur l’Apple Watch Series 4, et elle est bien entendu toujours possible sur les nouvelles versions.

Pour lancer une lecture d’ECG, on lance l’app du même nom sur la montre. Ensuite, on place un doigt de la main opposée à celle où on porte la montre sur la couronne. La lecture de l’ECG va commencer en affichant le tracé sur l’écran de la montre. La lecture dure 30 secondes. Après la lecture, il est possible de télécharger les données depuis l’app au format PDF, pour éventuellement les transmettre à son médecin.

Pour tout savoir sur cette fonction sur l’Apple Watch, cette vidéo passe en revue de manière complète l’ECG sur l’Apple Watch:

Mesure et alertes de bruit

Apparue sur la Series 5, l’analyse de niveau de bruit de l’Apple Watch permet d’être alerté si on est exposé à des niveaux de bruits susceptibles de causer des dégâts sur l’audition.

Une app dédiée sur la montre analyse en permanence le niveau de bruit et des seuils peuvent être configurés avant d’être alerté par une notification.

  • Aucune notification
  • 80 dB sur 5h30 par jour
  • 85 dB sur 1h45 par jour
  • 90 dB sur 30 min par jour
  • 95 dB sur 10 min par jour
  • 100 dB sur 3 min par jour

L’Apple Watch peut différencier le niveau de bruit ambiant et le niveau de bruit lorsqu’on porte des écouteurs couplés à l’iPhone ou à la montre.

Estimation de VO2Max

En utilisant la montre pour ses exercices sportifs, et en obtenant des lectures de fréquence cardiaque et d’autres données que Apple a intégrées dans son algorithme, l’Apple Watch Series 6 fournit une estimation de VO2Max.

Afin d’obtenir une donnée de VO2Max, il faudra utiliser l’app Exercices, et effectuer des activités de marche ou de course à pied avec suffisamment de variété d’intensités pour que l’algorithme puisse établir une estimation!

Les fonctions connectées

Peut-être aurait-il fallut commencer par là… L’Apple Watch Series 6 est avant toute chose une montre connectée. Parfaitement intégrée à l’écosystème Apple, la montre constitue réellement, et plus que pour n’importe quelle autre marque ou système, une véritable extension du smartphone.

Des notifications à la gestion des appels, de la transition de lecture de musique d’un appareil à l’autre en passant par la poursuite de la lecture, les gros titres sur la montre, le détail sur le téléphone.

Écouter de la musique

L’Apple Watch Series 6 embarque 32 Go de stockage, tant pour les versions GPS que GPS + Cellular. Cette mémoire est partagée entre le stockage d’apps, de données mais surtout de musique.

Pour disposer de musique en streaming et avoir la possibilité de la stocker en local pour l’écouter hors ligne, Apple Music est votre seule solution, ou presque. Les autres plateformes (Spotify, Deezer, Amazon Music ou d’autres) ne permettent pas de stocker de la musique hors ligne. Presque, car Pandora, une solution de streaming de musique actuellement disponible uniquement aux USA est également capable de stocker de la musique dans la mémoire de la montre…

Il reste possible de transférer manuellement de la musique sur la montre de la manière suivante: Créer une playlist iTunes, la synchroniser sur l’iPhone, puis la synchroniser sur l’Apple Watch…

Il est alors possible de coupler des écouteurs Bluetooth, Apple ou non, à la montre et de lancer la lecture. Les Airpods et Airpods Pro sont couplés automatiquement si ils sont déjà configurés sur l’iPhone. La transition entre les appareils est également facilitée avec les écouteurs d’Apple!

Contrôler la lecture de medias

Lorsque l’iPhone est en train de lire un média, quel qu’il soit, un écran de contrôle s’affiche sur la montre pour permettre le contrôle de la lecture, à savoir le volume, passer en mode lecture/pause, ou encore passer à la piste ou l’élément suivant.

Le contrôle du volume de lecture est simplement réglé à l’aide de la couronne rotative.

Rechercher son téléphone

Dans le volet de raccourcis de la montre, on trouve une option très intéressante lorsque notre iPhone joue à cache-cache au mauvais moment.

L’icône à gauche sur la seconde ligne emet immédatement une sonnerie sur l’iPhone

Il suffit d’ouvrir le volet de raccourcis, de taper l’icône de l’alarme sur le smartphone, et le téléphone émettra immédiatement une sonnerie aigue même si il a été mis en mode silencieux. Très pratique!

Lire ses notifications

Apple a parfaitement intégré le système de notifications. Entre tous les appareils Apple, qu’il s’agisse d’un iPad, de l’iPhone ou de l’Apple Watch, les notifications ne sont envoyées que sur l’appareil jugé adéquat. Lorsque l’iPhone ou l’iPad sont actif, et qu’ils sont utilisés, c’est sur ces appareils que la notification sera jouée. Dans le cas contraire, la notification est envoyée sur la montre, pour autant qu’elle soit déverrouillée.

La plupart des notifications permettent de lire un certain nombre de lignes sur la montre, puis de lancer l’ouverture de l’élément complet sur l’iPhone. Des réponses pré-définies peuvent également être envoyées en réponse rapide aux messages.

Les appels sont également notifiés sur la montre, et cette dernière permet d’agir comme un kit mains libres. L’appel est alors pris sur le haut parleur de la montre et son micro.

La version cellular de l’Apple Watch permet de reçevoir et de consulter des notifications ainsi que de prendre et de passer des appels sans avoir l’iPhone à proximité.

Apple Pay

L’Apple Watch permet de stocker des cartes de paiement afin d’effectuer des paiements sans contact sans avoir l’iPhone à proximité. Toutes les cartes ajoutées à Apple Pay sur l’iPhone peuvent également être configurées dans l’Apple Watch. Il n’est pas nécessaire d’avoir une version Cellular ou une quelconque connexion pour ensuite effectuer un paiement sans contact.

Déverrouiller son ordinateur Mac

Enfin, les propriétaires d’ordinateurs Mac pourront configurer leur Apple Watch comme un élément de sécurité pour permettre de déverrouiller l’ordinateur lorsque la montre est à proximité et déverouillée (portée au poignet).

Cette fonction requiert l’activitation des connexions Wifi et Bluetooth sur les deux appareils. Ils doivent également être configurés avec le même compte iCloud.

L’Apple Watch Series 6 sur le gril

Au cours des tests des générations précédentes, les résulats de comparatifs de précision ont été assez aléatoires sur les montres d’Apple. Seule la précision du capteur cardio optique n’a que rarement été mise en défaut. Alors est-ce que la nouvelle génération est plus constante dans les mesures? Voyons ça sur le terrain!

Précision de la mesure GPS

La mesure GPS de la montre utilise un circuit intégré à la puce d’Apple. L’Apple Watch Series 6 utilise les systèmes GPS, Glonass, Galileo et Beidu pour le positionnement, mais Apple ne précise pas quand et comment sont privilégiés tel ou tel système par rapport à un autre…

Il est à noter que cette année, j’ai testé un modèle GPS+Cellular, il est probable qu’un connexion permanente aide à obtenir les informations d’éphémrides GPS n’importe quand, et donc d’optimiser au mieux la synchro satellites.

Comparatif 1: Course à pied

Lors de cette activité de course à pied, j’ai comparé les traces des Polar Vantage V de première et de deuxième génération et la trace GPS de l’Apple Watch Series 6:

On voit que la trace en bleu, celle de l’Apple Watch, et globalement plus en phase avec le tracé des routes et chemins que les deux traces des Polar, sans être absolument parfaite. Lors de cette activité, les distance mesurées par les trois montre n’ont pour autant pas montré de différences significatives.

Comparatif 2: Sortie à VTT

Lors de cette sortie, la trace GPS du Edge 1030 Plus sur le guidon, et les montre Apple Watch et Forerunner 745 aux poignets:

Une grande partie de l’activité est effectuée en sous-bois, et la trace de l’Apple Watch Series 6 montre quelques limites. Entre virages rabotés et quelques zig-zags qui n’ont pas réellement eu lieu… On retrouve ici les imprécisions (moins flagrantes tout de même) que les générations précédentes.

Comparatif 3: vélo de route

Lors de cette sortie sur route, la montre au poignet et le compteur Edge 1030 Plus sur le guidon. Les traces enregistrées sont plutôt bonnes tout au long du parcours, avec un petit avantage à la montre d’Apple:

Bien que la trace du Edge soit déjà assez propre, on voit que celle de l’Apple Watch « colle » mieux à la route, et c’est clairement le cas lors de virages serrés! Sur la courbe d’accumulation de distance, quasiment aucune différence notable:

Précision du capteur cardio optique

Le design du cardio optique de l’Apple Watch Series 6 a été revu par Apple afin d’y intégrer le capteur de SpO2.

Jusque là, la montre d’Apple a toujours montré des résultats plus haut que la moyenne dans les mesures au poignet. En est-il de même avec cette 6ème génération? Voici les comparatifs!

Comparatif 1: Course à pied avec accélérations

Lors de cette séance de course à pied, après une partie courue à allure constante, j’ai effectué quelques accélérations. On voit bien ces phases sur le graphique qui compare les mesures optique de l’Apple Watch Series 6 (en bleu) et de la Polar Vantage V2 (en vert) avec la ceinture Polar H9 couplée à la Vantage V (en rouge).

On voit que la précision de l’Apple Watch Series 6 ici n’a pas été mise en défaut. En dehors des toutes premières secondes, la courbe est quasiment similaire, avec uniquement une finesse de mesure moindre ce qui est le cas avec tous les capteurs optiques. On peut clairement voir dans les données moyennes de la ceinture (148.919) et celle de l’Apple Watch (148.962) qu’il n’est ici question que de détails.

Comparatif 2: Sur le vélo de piste

Lors de cette séance de vélo de piste, j’ai porté l’Apple Watch et la Forerunner 745 de Garmin aux poignets, et le compteur Edge 530 a enregistré la fréquence cardiaque à l’aide de la ceinture Polar H9. Voici les données enregistrées:

Bien que les activités de cyclisme soient parfois très mal mesurées par les cardio optique, on voit qu’ici, tant l’Apple Watch que la Garmin ont réalisé une mesure qui correspond presque parfaitement à la mesure de la ceinture.

Comparatif 3: Sortie de VTT

Lors de cette sortie de VTT plutôt tranquille, la fréquence cardiaque a été globalement assez basse, normalement ces mesures sont plus faciles pour les cardio optiques que les fréquences plus élevées. Quoi qu’il en soit, le VTT avec ses vibrations est une discipline qui pose problème dans la mesure du cardio optique.

La référence ici est en vert, la mesure de la ceinture H9 couplée au compteur Edge 1030 Plus. L’Apple watch avec sa mesure optique est en bleu, alors que la Garmin Forerunner 745 est en rouge. On voit que la montre d’Apple, sans être parfaite, tient globalement la comparaison contrairement à la Garmin. Les moyennes parlent également en faveur de l’Apple Watch.

Comparatif 4: Vélo de route

Sur cette sortie à vélo de route, la mesure de l’Apple Watch Series 6 est comparée à celle du Edge 1030 Plus couplé à la ceinture Polar H9:

On voit que, hormis à quelques petits décrochages près, les deux courbes se superposent une fois encore presque parfaitement. Au niveau de la moyenne mesurée aussi, on retrouve des données très proches.

Précision de l’altimètre

L’Apple Watch Series 6 propose désormais une mesure de l’altitude dite « always-on ». C’est à dire que l’altimètre est actif et fournit des mesures en permanence. Ces données sont continuellement ajustées à l’aide d’une connexion à l’iPhone qui utilise des algorithmes d’Apple pour affiner la mesure.

La marge d’erreur de l’altimètre est inscrite en-dessous de la donnée d’altitude

Lors de la consultation de ces données au fur et à mesure de mes aventures outdoor, je constate une précision globalement meilleure que la marge d’erreur affichée sur la montre. Mais est-ce que cela permet une plus grande précision lors des activités sportives? Voici quelques comparatifs!

Comparatif 1: Sortie à VTT

Voici les données d’altitude enregistrées par trois appareils équipés d’un altimètre barométrique: la Forerunner 745, le Edge 1030 Plus et l’Apple Watch:

Les courbes sont très similaires, mais on note immédiatement que celle de l’Apple Watch Series 6 montre de très nombreuses variations. Pour autant, l’application « forme » sur l’iPhone indique un dénivelé positif total de 355m pour cette activité, contre 362m pour la Forerunner 745 et 365m pour le Edge. Donc les variations constantes semblent n’avoir aucun impact sur la mesure finale.

Comparatif 2: Sortie à vélo de route

Entre l’altimètre baro du Edge 1030 Plus et celui de l’Apple Watch Series 6, voici les courbes enregistrées lors de cette sortie vélo vallonnée:

L’altitude de départ est à 820 mètres, donc l’Apple Watch, sans calibrage, semble un peu plus précise sur l’altitude absolue que le Edge 1030 Plus. Ensuite les courbes se suivent globalement assez bien avec toujours ce petit écart. On remarque que la courbe n’est pas marquée par les variations constatées sur l’activité de VTT.

En ce qui concerne la mesure de dénivelé cumulé, le compteur Garmin a enregistré 411m et l’Apple Watch 387m

En règle générale, l’Apple Watch semble avoir très légèrement tendance à sous estimer le cumul d’altitude par rapport aux autres appareils, de l’ordre de 5%.

Les capteurs compatibles

Voici un tableau qui récapitule les capteurs compatibles avec l’Apple Watch Series 6:

Accessoire
Wahoo TICKR
Description:La ceinture Wahoo TICKR mesure la fréquence cardiaque et est compatible avec la quasi totalité des montres et compteurs du marché grâce à sa compatibilité ANT+ et Bluetooth Smart (3 canaux). La TICKR de nouvelle génération est noire. Attention à ne pas la confondre avec les modèles de génération précédente, bleu et blancs. La ceinture TICKR utilise une pile bouton CR2032 facile à changer.
Description:Le brassard est une alternative plus confortable que la ceinture, et plus précise que le cardio au poignet. Le OH1 de Polar est très léger et se fait vite oublier. Deux variantes existent: OH1 et OH1+. Le OH1+ est directement compatible avec ANT+, alors qu'une mise à jour logicielle est nécessaire sur le OH1 pour disposer de cette connexion, mais les deux modèles sont finalement compatibles avec Bluetooth et ANT+.
Description:Le brassard cardio optique Wahoo TICKR Fit est un bon compromis entre le confort, l'autonomie et la précision de la mesure. La compatibilité ANT+ et Bluetooth Smart en font une solution compatible avec la quasi totalité des montres et compteurs du marché.
Accessoire
Garmin HRM-Pro
Description:La HRM-Pro regroupe toutes les fonctions disponibles dans un tel accessoire chez Garmin. En plus de la fréquence cardiaque, la ceinture mesure les dynamiques avancées de course à pied sur les montres Garmin compatibles et les données de fréquence cardiaque de natation pour les synchroniser ensuite sur les montres de triathlon de Garmin. La HRM-Pro dispose d'une connectivité ANT+ et Bluetooth Smart qui permet de l'utiliser aussi dans des applications de course ou de cyclisme virtuel, ou avec un smartphone.
Note spéciale pour Apple Apple Watch Series 6: Uniquement pour les données de fréquence cardiaque
Accessoire
Garmin HRM-Dual
Description:La ceinture HRM-Dual est spécialement prévue pour les cyclistes qui souhaitent l'utiliser avec leur montre ou leur compteur ainsi que dans des applications de cyclisme virtuel. Cette ceinture ne mesure pas de données autres que la fréquence cardiaque. Elle est compatible avec les connexions ANT+ et Bluetooth Smart. C'est l'une des dernières ceintures Garmin à proposer un émetteur amovible.
Description:Ceinture textile très confortable. Compatible ANT+ et Bluetooth Smart, donc compatible avec la quasi totalité des montres, compteurs cyclistes, applications de cyclisme et de course virtuelles. Elle utilise une pile bouton CR2025 facile à changer qui a autonomie un peu plus faible que sur d'autres ceintures. La taille M/XXL est la taille standard (la taille XS/S est vraiment petite).
Description:Ceinture textile très confortable, compatible ANT+ et 2 canaux Bluetooth Smart (tous les modèles peuvent être mis à jour pour ANT+)! Elle peut aussi être utilisée en mode autonome (mémoire interne). Pile bouton CR2025 avec une autonomie un peu moins longue que les autres ceintures du marché. La taille M/XXL est la taille standard (la taille XS/S est vraiment petite).
Accessoire
Wahoo TICKR X
Description:Ceinture compatible ANT+ et Bluetooth Smart (3 canaux). Fournit aussi les Running Dynamics aux montres compatibles de Wahoo ou de Garmin (avec quelques limitations). La TICKR X de nouvelle génération est blanche. Attention à ne pas la confondre avec les modèles de génération précédente, bleu et blancs. Utilise une pile bouton CR2032 facile à changer.
Note spéciale pour Apple Apple Watch Series 6: Uniquement pour les données de fréquence cardiaque
Description:Casque musical Bluetooth à conduction osseuse. Le casque permet donc de rester attentif et concentré sur l'environnement tout en permettant de profiter pleinement de sa musique lors de ses sessions de course à pied. L'essayer c'est l'adopter!
Description:Les Airpods Pro sont des intras à réduction de bruit active Bluetooth légers et performants. Bien qu'optimisés pour une utilisation avec des produits Apple, ils se couplent également avec les montres musicales pour profiter de musique sans emmener son smartphone avec soi lors de ses sorties sportives.
Description:Le capteur Stryd Wind est le capteur de puissance en course à pied le plus avancé du marché. Compatible avec une large variété de montres, il fournit non seulement des données de puissance, mais aussi des métriques d'économie et de dynamique de course telles que l'oscillation verticale, le temps de contact au sol, le form power ou le leg spring stiffness. De plus, c'est le capteur d'allure instantanée et de distance le plus précis du marché.
Note spéciale pour Apple Apple Watch Series 6: Compatible uniquement avec l'app Stryd pour Apple Watch

La discussion continue

Pour rester informé au plus près de l'actu du site et du marché:

Le podcast: Des épisodes de 30-40 minutes sur des thématiques de fond, sur l'entrainement, la technologie, l'alimentation ou bien d'autres sujets encore. A écouter sans modération!
Le compte Twitter: Actu, tendances, nouveautés, rumeurs, avis. Pour vivre l'actu du sport connecté au quotidien!
La page Facebook. Evenements, concours, actualité, bons plans. Chaque jour, la page Facebook de nakan.ch compte un peu plus de fans. Rejoins-là toi aussi!
La chaîne Youtube pour retrouver présentations, tutos, reportages ou interviews.
Le compte Instagram. L'actu du site et de ses coulisses en photos! Ne manque pas les stories pour être le premier informé des nouveautés ;-)

Conclusion

L’Apple Watch est une montre connectée polyvalente et, au fil des générations, elle s’impose comme une montre de sport de plus en plus crédible. Apple avance par tout petits pas dans ce domaine, mais le résultat est là: il est tout à fait envisageable d’utiliser cette montre pour suivre ses activités de course à pied, de cyclisme, de fitness ou de quantité d’autres activités sportives. Et ceci sans avoir à faire de concessions sur la quantité ou la pertinence des données disponibles ensuite.

Il reste deux aspects primordiaux à adresser rapidement pour Apple afin de réellement s’imposer sur le marché des sportifs: pousser l’autonomie au minimum à 48h et activer l’écran always-on pour les applications tierces. En effet, ces deux aspects sont pour moi encore des freins qui poussent une grande partie de sportifs sur des modèles comme les Vivoactive ou les Venu de Garmin ou encore la Ignite de Polar.

En termes de mesures et de suivi de santé, l’Apple Watch Series 6 s’inscrit désormais dans le peloton de tête des montres les plus complètes avec la ScanWatch de Withings. L’ajout d’un oxymètre permettra probablement à Apple d’élargir encore à l’avenir les données de santé en les corrélant avec d’autres données. Aujourd’hui, ce capteur permet principalement de valider son acclimatation à l’altitude.

L’Apple Watch Series 6 est probablement la montre connectée la plus aboutie du marché. Elle dispose de fonctions sportives intéressantes qui adresseront la plupart des attentes des sportifs, mais il ne faudra pas en attendre des fonctions trop pointues. Cette montre est donc un choix très intéressant pour les personnes qui cherchent avant tout une montre connectée à porter au quotidien qui les accompagne aussi dans leurs activités sportives. Mais pas l’inverse…

J’ai aimé ou pas aimé

Sur l’Apple Watch Series 6, j’ai aimé:

  • L’efficacité de lecture du capteur de saturation d’oxygène, bien plus efficace que sur n’importe quelle autre montre du marché proposant cette fonction
  • L’écran actif en permanence plus lumineux que celui de la Series 5, qui permet désormais d’envisager des activités de plein air en ayant toujours ses données sous les yeux
  • L’intégration parfaite dans l’écosystème Apple et en particulier la complémentarité avec l’iPhone

J’ai moins aimé:

  • L’écran actif en permanence uniquement pour les applications Apple, et non les applications tierces
  • L’autonomie de la montre qui n’évolue pas et qui se limite toujours à maximum 24 heures
  • Les fonctions sportives qui évoluent peu du côté des apps Apple

Supporter ce site pour de futurs articles

Vous souhaitez acquérir le produit testé dans cet article? Cet article vous a été utile? Vous pouvez aider le site en l'achetant via l'un des liens partenaires ci-dessous. Vous pouvez utiliser les liens suivants pour vous rendre sur les sites partenaires de nakan.ch. En passant par ces liens, une petite commission est versée au site, ce qui me permet de continuer à vous offrir un contenu de qualité! Vous trouvez le détail des offres partenaires sur le comparateur. Pour tout savoir sur ma politique de publication et de publicité sur le site, rendez-vous ici!

Sur i-run.fr, profitez de 15% de remise sur les nouveautés textiles et chaussures grâce au code promo IRUN15! Les suisses profiteront de 15% de remise sur l'entier du site www.garmingps.ch grâce au code promo NAKAN (non cumulable avec d'autres offres)

i-run.fr
Alltricks France
GarminGPS.ch
Amazon France
* Non cumulable avec d'autres offres

26 commentaires

  1. Bonjour.
    J’attendais impatient ce test
    Je t’en remercie car il est très complet et très intéressant.
    Pourrais-tu nous dire comment vieillissent tes anciennes Applewatch (capacité de la batterie, usure de la montre : griffes).
    Utilises-tu une protection pour ton Applewatch?
    Merci.

  2. Boujour Greg,
    Un grand merci pour la qualité de tes tests, toujours objectifs :)
    Par contre je ne te remercie dans l’envie que tu suscites à chaque nouveauté…
    J’ai déjà acheté au moins quatre montres en lisant tes tests, là j’ai la Fénix 6X Pro Solar et j’arrive encore à me demander s’il serait pas sympa d’adopter l’Apple Watch en complément voire de te suivre dans la mode d’une montre à chaque poignet…? D’ailleurs je ne suis pas contre un récit dans ce sens! ;)
    Allez, je file courir en écoutant ton dernier podcast :D
    Merci!

  3. Bonjour,
    je découvre toujours avec grand intérêt les test de montre running, pensez vous pouvoir en proposer un sur l’appel Watch série « SE » édition Nike, qui a le principal avantage d’être (un peu plus) abordable?

    Très bonne journée.

  4. Bonjour.
    Tes tests sont très complets et je ne sais que choisir.
    Je cherche une montre pour :
    – mesurer mon activité quotidienne pour m’inciter à bouger plus
    – suivre mon rythme cardiaque et être alerté en cas d’anomalie
    – si cela est fiable, effectuer parfois un ECG : la fibrillation auriculaire est-elle fréquente après 50 ans ?
    – mesurer mes activités (marche rapide, musculation au poids de corps, un peu de footing et peut être de vélo.

    Me conseilles-tu l’Applewatch ?
    Me conseilles-tu plutôt une montre concurrente, si oui laquelle et pour quelles raisons ?

    Malgré ton emploi du temps qui doit être chargé, j’espère que tu auras le temps de me répondre.

    Merci.

  5. Comme toujours, test d’une remarquable précision.
    A titre personnel, j’ai testé l’AW 6 version GPS, et je dois dire avoir été, non pas déçu mais surpris par certaines approximations.
    Côté hardware, c’est un produit irréprochable : tout est propre, soigné, désigné avec soin, et on ne peut que féliciter les concepteurs du produit. Franchement, un bien bel objet qui vaut son prix, sans aucun doute.

    Côté software, je reste dubitatif : si le cardio est très précis, j’ai noté un décorchage systématique pdt mes séances de sport (les burpees et le cardio, mauvais ménage) et une difficulté récurrente à reprendre les battements pdt les phases de repos entre chaque session. Ce genre de problème ne m’était jamais arrivé sur les précédentes moutures de l’AW. Une mauvaise série ?
    Ensuite, je trouve toujours aussi navrant qu’Apple s’entête à nous vanter des modes sport Outdoor sans implémenter d’office une carte digne de ce nom (en natif donc). Ok, connaître son rythme, son cardio, etc. c’est sympa, mais en sortie je veux pouvoir programmer un parcours pour rentrer chez moi si je suis perdu, ou savoir où je me trouve, voire même enregistrer des waypoints poyr pouvoir rejoindre tel ou tel point sur une carte. Je sais qu’il existe des appli qui le proposent, mais c’est souvent via des abonnements mais sans garantie que toutes les fonctions outdoor soient pertinentes.

    Bref, j’ai renvoyé ma montre, malgré son indéniable utilité en mode geek, pour retourner vers une garmin, la instinct solar, qui me propose tout ce que l’AW ne veut pas encore m’offrir. Et j’ai même un capteur SPO2 !

    A suivre…

    1. Bonjour.

      Ton avis est intéressant.
      Qu’as-tu perdu (et gagné) en gardant la garmin plutôt que la 6 ?
      La motivation à bouger (anneaux de l’applewatch) existe-t’elle sur la garmin ?
      Selon toi, pour quels usages faudrait-il préférer l’applewatch ?
      Merci.

      1. Pour te répondre, tout dépend de ce qu’on recherche avec cette montre…

        D’un point de vue connecté, c’est sans doute la plus aboutie, avec tout ce qu’on peut rêver avoir sur une montre. J’imagine que tu connais tout ça mieux que moi. Mais si tu ne cherches rien d’autres que d’être averti de nouveaux sms ou d’un appel entrant, et de consulter rapidement ton agenda au poignet, garmin le propose aussi, en version allégée certes, mais tout aussi efficace.
        Après, sur l’aspect sport, ce serait mentir que de dire de l’aw6 que c’est une mauvaise montre de sport. Elle fait ce qu’on lui demande et pour avoir testé le gps et le cardio, je pense que c’est plutôt fiable, et même bon.

        Mais voilà, là ou une garmin est plus «  légère » en mode connectée, l’apple watch l’est tout autant en mode «  sport ». On ne peut pas modifier l’intitulé de ses activités dans l’application, et on reste donc avec des titres très généraux type cardio, ce qui rend plus difficile l’archivage de ses activités. Le calcul des dépenses caloriques me laisse perplexe, parfois très généreux et parfois pas assez, selon mon ressenti. Le fonctionne body batterie de garmin peut sembler accessoire mais je la trouve personnellement assez utile. Absente chez apple.
        L’application santé d’apple est un cauchemar d’ergonomie, confuse et brouillonne.
        Le mode sommeil est assez léger chez apple et oblige a se tourner vers des appli plus poussées quand garmin offre une analyse plus pointue.
        Et enfin, certes pas d’anneaux chez garmin mais une invitation à bouger pour qui le souhaite. Personnellement, j’apprécie la souplesse d’utilisation des modes sport chez garmin, et surtout de vrais modes sport avec une trace en sortie vtt/course /randonnée qui permet de trouver sa route. On peut aussi intégrer des waypoints, importer un parcours sur la montre pour avoir les indications de direction, etc. Et tout ça avec une batterie extraordinairement durable : une sortie de 4/5 h avec gps/ cardio et il me reste plus de 50% de batterie en fin de parcours. Cela dit, une aw chargée à 100% tiendra aussi… mais n’offrira pas de carte avec waypoint, directions, retour au départ, …

        encore une fois, l’apple watch est une excellent choix pour qui veut se remettre au sport sans viser un suivi de ses performances, mais si on pousse un peu ses activités, on est assez vite frustré par cette montre. La garmin instinct solar est jolie selon moi, solide, efficace… Elle se fait oublier au poignet et répond présent quand j’en ai besoin, c’est ce que j’attends d’une montre sport…

        voilà, mais ce n’est que mon humble avis

      2. je crois comprendre que tu souhaites surtout une montre pour te remettre au sport, sans intensité excessive, fiable et avec un suivi santé rigoureux. Selon moi, une aw6 sera parfaite pour ton utilisation. Libre à toi de la revendre pour passer à plus « solide » si tu prends goût au sport, elle se vendra très bien.

  6. Bonjour ,
    Alors moi j’ai l’Apple Watch 6 , je suis d’ailleurs très contente du test de nakan , toujours parfait .
    J’avais une vivoactive 3 de Garmin et je regrette son autonomie de plusieurs jours .
    C’est vrai que pour la course à pied , l’Apple Watch est bien si on cherche à connaître sa distance , son temps , ses calories brûlées , par contre on ne peut pas programmer des entraînements comme sur la Garmin. Par contre la fc est très précise et les données santé fiables .
    Si on veut des choses très pointues en sport mieux vaut se tourner vers Garmin ou polar .
    J’hésite d’ailleurs à reprendre une Garmin .

  7. Bonjour

    Merci pour cet article plus que complet… j’aurai néanmoins encore une question sur le choix du boitier. Je suis un amateur de montre et je n’ai pas peur de dépenser pour un produit qui restera dans la famille, mais là j’achète un produit à l’obsolescence programmée et du coup je me demande s’il vaut la peine d’acheter un boitier autre qu’en aluminium. D’un autre côté je compte faire du ski, de la natation et du MTB freeride avec, le boitier en aluminium serait-il trop fragile pour ces sports ? Qu’en pensent les amateurs ?

    1. bonsoir
      personnellement j’ai eu plusieurs aw et toutes en alu. Jamais de souci sur le boîtier mais par contre je te conseille une protection pour le verre qui lui risque de prendre cher, au vu de tes utilisations. Tu pourras en trouver en plastique qui se clipsent sur la montre pour qqs euros sur amazon.

  8. Bonjour.
    Ce n’est pas évident de choisir une montre « santé » et activité.
    La question que je me pose est : puis-je trouver aussi bien (ou mieux) qu’une AW pour moins cher ?
    Je parle de précision de :
    – la mesure du rythme cardiaque
    – la mesure des distances parcourues
    – la mesure d’activité (les fameux 3 cercles)
    – la précision de l’ECG
    Il y a aussi la notion de fragilité de l’Apple Watch.
    Concernant l’ECG, si j’ai bien compris, cette fonction serait utile pour les personnes de plus de 65 ans.
    Que proposera la prochaine Apple Watch ?
    Certains évoquent la glycémie ou la tension artérielle.

    1. bonsoir
      personnellement j’utilise une garmin instinct solar, après avoir utilisé la forerunner 945. Toutes les deux ont les mêmes capteurs spo2 et le cardio. J’ai aussi testé plusieurs apple watch depuis de sa sortie sur le marché, et notamment l’aw6.

      pourquoi Garmin ? la simple déception pour une utilisation outdoor, pas au niveau selon moi chez Apple (pas de cartes en natif pour les sentiers, de waypoint, autonomie un peu juste…)
      Mais pour avoir fait des tests comparatifs avec les deux garmin, côté fiabilité des relevés des capteurs, Apple est très nettement au dessus : de gros écarts et des envolées étonnantes chez garmin en cardio alors qu’une aw est très proche des relevés faites avec une ceinture.

      Côté connecté, c’est nettement au dessus aussi… et pourtant je préfère garmin ! allez comprendre…

  9. Donc, sur une AW, la programmation d entraînement n’est pas possible ? Par exemple un entraînement fractionné de CAP. Un suivi de tracé en rando non plus ?

    1. Ca doit pouvoir se faire mais via une application… Encore faut-il la trouver dans l’océan des offres de l’apple store ! Personnellement, j’ai réussi à pallier qqs défauts de l’AW avec qqs unes (Hearthfit pour l’organisation des séances, Worksoutdoors pour le suivi de trajet avec fond de cartes…) mais c’est très lourd et ca manque de spontanéité et de simplicité. Pour un usage ponctuel et pas trop poussé, une aw reste un excellent produit… avec des capteurs qui sont très très bons

  10. Merci Greg pour l’ensemble de tes tests, toujours de grande qualité.
    J’ai une question au sujet de la mesure BPM de mon AW. Je m’explique, lors d’une activité vélo ou running, celle-ci peut apparaître en blanc ou en rouge pendant la même cession ! Et je n’ai trouvé aucune explication sur internet.
    Peut-être auras tu la réponse.
    Merci d’avance.

  11. Hello,

    Heureux utilisateurs d’un Apple Watch, y a t-il un rapport de charge d’entrainement disponible comme chez Garmin ou Polar ? Bref, la montre suit-elle votre activité sportive au point de vous donner une estimation de votre état de fatigue ou d’énergie afin d’éviter sur ou sous-entrainement ?

  12. Cet article / test est tout simplement excellent
    Bravo pour le travail et le temps passé pour obtenir ce niveau de qualité.

    De mon côté, je suis passé de la Garmin Fenix à l’Apple Watch série 6 : ce sont deux mondes différents ! Je suis néanmoins content d’être passé à l’Apple Watch pour sa polyvalence et son style plus discret.

    Concernant les activités sportives, je vous conseille l’excellente application WorkOutDoors : https://apps.apple.com/fr/app/workoutdoors/id1241909999
    Cette app transforme votre Apple Watch en super montre sportive ‍♂️

    Merci
    JB

  13. Bonjour ,
    Je voudrai conseiller une application très bien faite , payante ( autour de 6 euros ) et en anglais mais qui propose une multitude d’informations pour l’entraînement , on peut aussi importer des cartes et les suivre .
    Il y a plein d’écrans que l’on peut télécharger sur sa montre avec pratiquement toutes les possibilités .
    On peut bien sûr programmer n’importe quel entraînement .un truc rigolo , la montre énonce chaque kilomètre en anglais .
    Elle s’appelle workoutdoors et on peut trouver sur YouTube pleins de vidéos explicatives , elle est très facile à comprendre même en anglais .

  14. Bonjour super article encore merci
    As tu aussi testé la AW SE ? La différence majeure avec la série 6, d’après ce que je comprends , est que l’écran reste allumé en permanence. Est ce un gros plus pour un sportif ? Ou la SE sera suffisante ?
    Merci !!!

  15. Ce test complet met en perspective la difficulté de trouver sa montre connectée idéale. De plus les générations d’Apple Watch se succèdent et rendent le choix de plus en plus difficile. Pour autant il semble que chaque génération propose une gamme de fonction spécifiques. Ainsi il est important de bien connaitre ses besoin pour mieux identifier sa Montre connectée. Dans les grandes lignes moi je remarque que plus les génération sont récentes plus elles se dirigent vers la physiologie de l’utilisateur, toujours plus près, plus proche pour une interaction personnelle.

    1. C’est vrai mais à trop vouloir se spécialiser « santé », on en oublie une partie des acheteurs qui sont forcément déçus parce qu’ils attendent autre chose de cette montre : les sportifs « normaux » et les plus aguerris ! Multiplier les sports analysés, c’est très bien, mais encore faut-il proposer une analyse adaptée et optimisée pour chacun d’eux.
      Parallèlement, les ios s’accumulent et aucune révision de l’appli santé qui devient cataclysmique : ça part dans tous les sens, c’est d’un fouilli sans nom sans possibilité de personnaliser vraiment l’interface.
      En gros, Apple s’en remet bcp trop aux développeurs alors même qu’il pourrait (devrait ?) adapter lui-même le software au hardware. J’ai quitté Apple pour ttes ces raisons et pourtant je regrette mon aw pour bcp des usages qu’elle m’offrait… sauf l’essentiel.

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.