Les tests Coros

Le compteur COROS Dura testé de fond en comble

En quelques années seulement, COROS est passée du statut de marque outsider peu connue à l’une des marques incontournables du monde de la montre de sport cardio GPS. Cette ascension fulgurante est aussi liée à des points forts de COROS qui ont marqué les esprits. Aujourd’hui, on associe volontiers COROS à une grosse autonomie, à des mises à jours de longue haleine sur les différents modèles et à une innovation et une évolution rapide. Et si il y avait un segment de marché en plus des montres où l’on souhaitait beaucoup que COROS vienne proposer son savoir faire, c’est le monde du vélo. Aujourd’hui, COROS présente son tout premier compteur cycliste: le Dura. Retrouvez tout ce qu’il faut savoir sur ce dernier dans ce test complet!

Comme tous les articles publiés sur ce site, ce test a été réalisé et rédigé de manière entièrement indépendante. Aucun contenu n'est sponsorisé ou influencé de quelconque manière par qui que ce soit!

Contenu de l’article

Soutenir le site

Vous appréciez les contenus de nakan.ch? Vous souhaitez soutenir le site, tout en vous équipant avec les dernières nouveautés en matière de technologie sportive? En utilisant le lien sur l'un des logos ci-dessous, vous soutenez la réalisation de futurs tests de matériel sur le site! Et cela ne vous coûte rien de plus!

i-run, c'est le spécialiste de l'équipement de sport en ligne! Chaussures, textile, équipement et bien sûr, cardio-GPS!
On ne présente plus amazon, qui propose un catalogue de miliers de produits, y compris tous les articles de sport!
Alltricks, c'est tout l'univers de l'outdoor, du vélo et de la course à pied, sans oublier bien sûr l'électronique de sport!
En Suisse, 15% sur les montres Coros: bénéficiez de 15% de remise sur le site COROS Suisse, en utilisant le code promo NAKAN au moment de valider la commande! (hors offres promotionnelles)
Les liens vers amazon.fr, i-run.fr, alltricks.fr contenus dans cet article sont des liens affiliés, qui permettent au site de reçevoir une commission. Sans incidence sur le prix de l'article!

Note importante à propos de ce test de fond en comble

Avant d’aller plus loin dans la lecture de ce test, voici quelques informations sur son déroulement. COROS a fourni à tous les blogs/medias un exemplaire de test du compteur Dura environ 10 jours avant son annonce officielle, et donc la publication de ce test. En règle générale, il me faut environ (au moins) 20 jours pour réaliser un test complet…

De plus, le logiciel qui équipe le modèle que j’ai testé n’est pas exactement la version finale. L’essentiel de ce qui est présenté dans ce test correspond à ce qui sera livré, mais il y aura encore des améliorations et des différences qui seront ajoutées avant la livraison du compteur à la mi-juillet.

Je me suis posé la question: faut-il publier un test complet lors de cette annonce, ou juste un aperçu, et garder le test pour le moment où le compteur sera officiellement disponible? Je suis finalement parti sur un test complet car d’une part une grande partie des fonctionnalités sont déjà pleinement opérationnelles, et que d’autre part j’ai eu la possibilité, durant les 10 jours de test, de beaucoup rouler à vélo. J’ai effectué 5 sorties « sportives » qui étaient de réelles sorties d’entrainement, et 4 journées de vélotaf avec donc deux sessions de vélo par jour. D’ailleurs le logiciel du Dura a évolué durant les 10 jours de ce test.

Mais je n’ai pas eu par contre l’occasion de mettre le Dura sur le vélo de cyclocross ou de VTT par exemple. Et comme des changements risquent bien d’arriver au niveau du logiciel, je ferai une mise à jour de ce test à la mi-juillet pour que celui-ci corresponde à 100% à la version finale du compteur!

Généralités sur le Dura, le compteur de COROS

Je n’ai évidemment pas prévu de section « Quoi de neuf » dans ce test, tout simplement car il s’agit du tout premier compteur cycliste de COROS. Au lieu de cela, je vous propose quelques éléments essentiels.

Pour commencer, les spécifications hardware:

  • Écran tactile couleur transflectif MIP de 6.86cm de diagonale
  • Couronne rotative, comme sur les montres de la marque, pour contrôler le compteur. Un bouton et le tactile complètent les contrôles
  • Puce GNSS multi GNSS avec le GPS double fréquence
  • Compatibilité avec les capteurs ANT+ et Bluetooth
  • Surface pour les cellules solaires largement supérieure à tout ce qui se fait sur le marché
  • Capteur de luminosité ambiante pour adapter automatiquement la luminosité de l’écran
  • Une autonomie jamais vue sur le marché (voir plus bas pour le détail)
  • Un poids de 97 grammes (133 grammes avec le support fourni)
  • Dimensions complètes: 99.5 x 60.8 x 15.7mm
  • Altimètre barométrique
  • Intègre également un accéléromètre, un gyroscope, un compas et un capteur de température

Quelques caractéristiques logicielles maintenant:

  • Des profils sportifs pré-définis
  • De la cartographie complète hors ligne, avec un système de re-routage via Google Maps sur le smartphone
  • Des fonctions pour s’interfacer avec les capteurs de puissance
  • Des fonctions pour s’interfacer avec les transmissions électroniques
  • Une fonction ClimbView pour la détection de montées
  • Une alarme vélo (pour laisser le compteur sur le vélo lors d’une pause)
  • Une intégration dans les algorithmes de suivi de l’entrainement de l’app COROS

Modèles et prix de sortie

Le COROS Dura est disponible dès la publication de ce test en pré-commande sur le site de COROS. Les premiers compteurs seront livrés dès le la mi-juillet 2024.

Le compteur Dura est proposé en Europe à 289€.

Le grand déballage du COROS Dura

Le packaging blanc du COROS Dura montre le compteur sur l’une des faces de la boite, toutes les autres sont d’un blanc immaculé. Seul le dessous de la boite contient les données techniques. Ensuite, comme d’habitude chez COROS, on trouve un packaging soigné et un appareil et ses accessoires bien présentés dans l’emballage:

Voici ce que l’on retrouve dans le packaging du COROS Dura:

  • Le compteur Dura
  • Un support déporté pour le guidon du vélo, avec deux adaptateurs pour les différents diamètres de cintres
  • Les outils pour monter le support
  • Un câble de charge USB-C vers USB-C
  • La documentation

Charge et autonomie du COROS Dura

Charger le Dura

Le Dura est le premier appareil de COROS qui dispose d’un port de charge USB-C. Tout autre choix de connectique aurait défié la logique. Le port USB-C ne sert qu’à recharger le compteur, tout le reste (transfert de données, téléchargement de cartes etc.) se fait par connexion sans fil.

On charge le compteur via un chargeur mural, ou tout chargeur / port USB-C d’ordinateur. Mais on va le voir tout de suite, on ne le fera pas souvent…

L’autonomie du COROS Dura

S’il y a un point sur lequel on pouvait attendre COROS, c’est sur l’autonomie. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’à l’annonce des chiffres, on est pas déçu. En effet, le COROS Dura explose littéralement tout ce qui existe sur le marché des compteurs cyclistes, ouvrant un monde complètement nouveau à tous les adeptes de courses d’ultra endurance à vélo. Et encore, on commence doucement, avec l’autonomie juste sur la batterie, on parlera du solaire juste après. Donc, voici un tableau sur l’autonomie du compteur en comparaison d’autres acteurs du marché, uniquement sur la batterie, sans prise en compte du solaire:

COROS DuraGarmin Edge 1040Wahoo Roam 2Hammerhead Karoo 3
Mode GPS seul70 heures
Mode automatique120 heures40 heures17 heures
Mode GPS double fréquence70 heures35 heures15 heures

On le voit, COROS établit une nouvelle référence en matière d’autonomie sur le marché du compteur cycliste. Mais encore faut-il aborder maintenant la fonction solaire!

La recharge solaire

En plus d’une autonomie gargantuesque sur sa batterie, le Dura dispose d’une large surface au-dessus de l’écran qui est dédiée aux cellules solaires. Cette captation solaire permet d’alimenter et dans les meilleures conditions de soleil de charger le compteur. Cela signifie que ce dernier pourrait fonctionner en totale autonomie s’il est utilisé dans des conditions de soleil optimales.

On distingue la surface de cellules solaires au-dessus de l’écran, dans un rectangle dont la couleur est légèrement différente. On note aussi dans la barre de statut l’icône qui indique que le solaire est en train de fournir du courant au compteur.

Un jour, je suis sorti pour une heure et demi sur ma pause de midi pour tester des fonctions liées à la carto. Le soleil était largement de sortie également ce jour-là. J’ai roulé sur des routes exposées, mais aussi à l’ombre des arbres avec des passages nuageux. Quand je suis rentré, la batterie était restée exactement au même pourcentage que lors du départ:

On ne dispose pas de données en temps réel sur la recharge solaire durant un enregistrement d’activité, mais on peut avoir un récapitulatif après la sortie. Pour cette sortie, le compteur a utilisé pour l’entier de la sortie, l’équivalent de 1.3% de batterie. La recharge solaire a fourni exactement 1.3% de recharge. Bilan complètement équilibré: la batterie à 88% au départ était à 88% à l’arrivée.

COROS annonce que la fonction solaire dans des bonnes conditions (75’000 lux de moyenne, ce qui est très élevé) permet de charger le compteur: 1 heure au soleil = 2 heures d’autonomie supplémentaires. Ce n’est pas impossible au vu de mon expérience ci-dessus, mais cela veut dire qu’il faut rouler quasiment exclusivement au soleil. Et surtout pas avec le soleil dans le dos, alors que le cycliste fait de l’ombre sur le compteur…

Prise en main du COROS Dura

Si vous avez déjà eu en main une montre COROS, vous devriez vous faire assez vite au Dura. Si ce n’est pas le cas, l’utilisation d’une couronne rotative sur un compteur peut être un peu déroutant, surtout au début. L’ergonomie du compteur est simple et dépouillée, mais plutôt efficace. Voici le fonctionnement de base:

On trouve sur le côté droit du compteur:

  • Le bouton rotatif, qui permet de faire défiler les menus ou les pages de données. En le pressant, on valide une entrée, on démarre un exercice ou on y met fin.
  • Le bouton retour permet de revenir en arrière dans les menus. Durant une activité, il marque un tour manuel. Une pression prolongée durant une activité permet d’afficher un menu rapide pour changer des paramètres
  • L’écran tactile permet de contrôler les entrées dans les menus, faire défiler les pages de données durant une activité et de manipuler la carte

Ce qui frappe au premier abord, c’est que l’on éteint pas le compteur. Il reste en veille. On le laisse de son côté et il se met en veille tout seul. Lorsqu’on en a besoin, on presse simplement le bouton retour et il est là, dispo. Cela permet de pouvoir lui envoyer des parcours ou changer sa configuration sans avoir à l’allumer d’abord. La consommation de batterie est marginale lorsqu’il est en veille, et si on compte le laisser dans un placard pour la saison hivernale, il reste toujours possible de l’éteindre au fond du menu système.

L’écran général

Lorsqu’on allume le compteur, on arrive sur la page de base. Sur cette page, on trouve tous les profils de vélo, les options d’itinéraires, le menu Système, l’historique d’activités et les notifications du smartphone:

Les paramètres du compteur Dura

Dans le menu Système, on peut configurer les options générales du compteur:

  • Gestion de la connexion au téléphone et à l’app COROS
  • Ajout et gestion des accessoires et capteurs
  • Gestion des connexions Wi-Fi
  • Configuration de l’alarme vélo
  • La langue du compteur
  • La couleur du thème affiché à l’écran
  • L’activation ou non de l’écran tactile
  • La configuration des sons d’alerte
  • Le calibrage manuel de l’altimètre ou de la boussole
  • Les unités (métriques ou impériales)
  • Les système satellite (automatique, tous les systèmes ou tous les systèmes + GPS double fréquence)
  • L’orientation de la carte
  • Les infos sur le compteur (versions, licences…)
  • La réinitialisation des paramètres
  • L’extinction complète du compteur

L’application mobile de COROS

On couple le Dura avec l’application COROS, la même que celle qui est utilisée pour les montres de la marque. De là, on va pouvoir synchroniser le compteur, récupérer les activités effectuées avec, synchroniser les données de charge d’entrainement, synchroniser des parcours et des séances d’entrainements.

Lors du premier démarrage, on choisit la langue du Dura puis ce dernier affiche un QR Code à scanner pour l’associer à l’application. Après avoir scanné ce code dans l’app, la synchronisation est configurée automatiquement:

Ensuite on trouve le compteur dans la liste des appareils COROS connectés, et on peut accéder à la gestion des profils de vélo, des itinéraires etc.

Coupler le COROS Dura à des plateformes tierces

Il est possible de coupler des applications tierces à l’écosystème de COROS. Par exemple Strava, pour avoir une synchronisation automatique des sorties que l’on réalise avec le compteur, et récupérer les parcours que l’on créé dans Strava.

On peut également coupler une plateforme, comme TrainingPeaks, pour récupérer un programme d’entrainements structurés.

Toutes ces connexions s’effectuent dans l’app de COROS, dans l’onglet Profil, puis Paramètres et Applications tierces:

Utilisation du COROS Dura sur le vélo

Mais bien sûr, le plus important, c’est de savoir comment le compteur fonctionne sur le vélo. C’est la première fois qu’un compteur vélo propose une interface avec un bouton rotatif. Ce dernier n’a pas été évident à utiliser au début, mais après quelques jours, c’est franchement mieux. Toutefois, il m’arrive encore de le tourner trop et de faire défiler deux pages à la place d’une seule. Il reste possible dans la plupart des situations de contrôler le compteur avec son écran tactile… Pour le reste, le compteur est agréable à utiliser sur le vélo.

Le système de montage de COROS

Le compteur Dura utilise le système « quart de tour » que l’on connaît pour être le système de fixation des compteurs Garmin. Le Dura peut donc sans aucun problème être utilisé sur quasiment tous les supports prévus pour des compteurs Garmin.

J’ai monté le COROS Dura sur mon vélo avec le support déporté fourni. Un peu comme le propose Wahoo, le support épouse le contour du compteur pour un rendu plus aérodynamique:

Lors de mes tests, j’ai donc principalement utilisé ce support. Sur le vélo de route, tout s’est bien passé, mais j’ai tout de même noté un petit manque de rigidité. Le compteur a tendance à vibrer lorsque la route n’est pas en très bon état.. Rien de problématique pour du vélo de route, mais je n’utiliserai pas ce support pour du gravel ou du VTT… COROS m’a depuis dit que le support sur la version finale sera plus rigide.

Dernier point sur le support, il dispose d’une petite vis en-dessous. Lorsque le compteur est monté sur le support, en serrant la vis, on s’assure que le compteur n’en sera pas retiré facilement. Cela a à mon avis deux intérêts principaux:

  • Le premier, pour vous et moi, cela permet de laisser le compteur sur le vélo en sachant qu’on ne peut pas le voler en quelques secondes sans devoir utiliser des outils. Pratique si on s’arrête à la terrasse d’un bistro ou dans une zone de transition.
  • Le second concerne les vélos des cyclistes pro, si un jour COROS veut sponsoriser l’une de ces équipes. En effet, la pesée du vélo (qui doit peser au minimum 6.8kg d’après les règles UCI) s’effectue avec tous les éléments inamovibles. Donc on doit retirer les bidons et les compteurs qui ne sont pas fixes pour la pesée. Un élément vissé est considéré par le règlement comme inamovible. Donc dans le cas des pros, on pourrait effectuer la pesée du vélo avec le compteur.

Avec le Dura est donc fourni un support déporté, mais pas de petits supports à fixer simplement sur le cintre ou la potence. Encore une fois, n’importe quel support Garmin pourra faire l’affaire.

Lisibilité de l’écran du Dura

COROS a équipé le Dura d’un écran transflectif MIP. C’est la même technologie d’écran que celle que l’on retrouve sur les montres de sport de la marque. Ces écrans sont particulièrement adaptés à un usage en extérieur, à la lumière du soleil. Plus la luminosité ambiante est élevée, plus la lisibilité est bonne.

J’ai utilisé le Dura aussi bien en plein soleil (ici à gauche) lors de belles sorties sportives que sous la pluie ou presque (à droite) lors de vélotaf. Au final, je n’ai jamais eu de problèmes de lisibilité. Un capteur de luminosité ambiante équipe le compteur pour un réglage automatique du rétroéclairage de l’écran:

Le réglage du rétroéclairage est entièrement automatique. Il n’y a pas de réglage manuel de son intensité. Lors d’activité dans l’obscurité totale, l’écran reste lisible mais il est moins lumineux que d’autres compteurs (les Edge en l’occurrence).

Les profils de cyclisme

On retrouve sur le compteur de COROS très exactement six profils de cyclisme différents:

  • Route
  • Home trainer
  • Gravel
  • VTT
  • E-Bike
  • VTT électrique

Ces profils sont affichés sur la page de base du compteur, et on peut les configurer dans l’application. Il est possible de masquer un ou plusieurs profils, mais on ne peut pas en créer d’autres.

Configurer les profils de cyclisme

Pour configurer les profils de vélo, en particulier les pages de données, tout se passe dans l’app COROS. On se rend dans les options du Dura, dans les réglages d’activités. Là on a la liste des profils. Dans l’exemple ci-dessous, je configure le profil de Gravel:

Lorsqu’on roule avec le Dura, il est possible de mettre chaque profil de vélo dans deux modes séparés: le mode plein écran affiche les pages de données entières avec des champs de données, et éventuellement une page de carte. Le mode écran partagé affiche la carte sur la partie supérieure de chaque page, et deux champs de données en-dessous. On revient sur ces deux modes un peu plus loin, mais il est important de voir que l’on peut configurer les pages des deux modes dans chaque profil.

D’abord, les pages en plein écran. Dans ce mode, on créé une ou plusieurs pages de données où l’on dispose les données que l’on souhaite avoir sous les yeux pendant son entrainement:

On le voit, on peut afficher entre 2 et 9 données sur une même page. De plus, on peut ajouter une page spéciale pour afficher la carte. Lorsqu’on configure les champs de données, on peut choisir des données dans les rubriques suivantes:

  • Temps
  • Distance et dénivelé
  • Vitesse
  • Puissance
  • Cadence
  • Fréquence cardiaque
  • Charge d’entrainement
  • Autres

Lorsqu’on a configuré les pages de données standard, on peut aussi configurer des pages de données partagées:

Et enfin, il est possible de configurer des alertes d’activité. Il s’agit par exemple de configurer un tour automatique tous les 5 kilomètres comme dans l’exemple ci-dessous, ou d’être averti en passant des seuils de vitesse, de puissance ou de fréquence cardiaque par exemple:

Et dans ce cas, on reçoit une notification pour chaque tour de 5km:

Les données d’entrainement

Lorsqu’on démarre l’enregistrement d’une séance sur le Dura, on retrouve sur l’écran du compteur les pages de données. Sur le Dura, on retrouve deux modes différents. En premier, les pages « Plein écran ». Dans ce mode, on trouve des pages de données et une page de carte en pleine page:

Mais le COROS Dura propose un second mode. Ce mode « Écran partagé » affiche en permanence la carte sur la partie supérieure de l’écran, et deux champs de données peuvent être personnalisés sur les pages. Voici à quoi ressemblent les pages en mode écran partagé:

On peut basculer entre le mode plein écran et le mode écran partagé de deux manières:

  • La première consiste à mettre l’enregistrement en pause, et dans le menu contextuel, on trouve le changement de mode en bas de la liste des options
  • La seconde consiste à presser le bouton durant 3 secondes pour arriver dans le menu du compteur tout en continuant l’enregistrement. De là, on peut entrer dans les « Paramètres d’activité », et changer le mode.

Les écrans de données

En mode plein écran, on fait donc défiler les pages entières. Voici l’écran principal que j’ai configuré pour mon profil de vélo de route:

On peut voir différents éléments. Le premier est la disposition des données: on retrouve un peu la spécialité de COROS avec des champs « standards » et un champ plus petit en bas de l’écran. Tous sont personnalisables, comme on l’a vu plus haut.

On note aussi que les champs de puissance et de fréquence cardiaque ici, qui sont basés sur des zones, affichent une jauge automatiquement avec la zone en cours. La zone est indiquée par un curseur sur le côté du champ, et par un code couleur dans le fond du cadre.

Les données d’altitude

Le Dura est équipé d’un altimètre barométrique pour mesurer les données d’altitude et d’ascension. On retrouve donc dans les champs de données que l’on peut agencer librement sur les pages des données d’altitude. Voici une page qui en reprend quelques-unes:

On voit ici que j’ai ajouté des champs de cumul de dénivelé, d’altitude, de pente en temps réel, de vitesse verticale et de température.

Les options d’activité

Durant l’enregistrement d’une sortie vélo, une pression longue sur le bouton permet d’accéder à plusieurs options « à la volée » sur la navigation et sur le profil d’activité. Par exemple, on peut entrer dans les options d’activité et changer le mode d’affichage (passer des pages entières aux pages partagées), activer ou désactiver la pause automatique, ou encore accéder aux options de navigation, comme on le verra plus loin.

Les données de puissance sur le COROS Dura

Le compteur peut être couplé à un capteur de puissance, soit via ANT+, soit via Bluetooth. J’ai utilisé pour l’ensemble de ce test les pédales Assioma Duo de Favero.

Après le couplage, on peut aller configurer dans les options du capteur les préférences concernant le calibrage. On peut activer si on le souhaite l’invite de calibrage automatique. On peut aussi le lancer manuellement.

Ensuite, on retrouve les données de puissance sur le compteur. Encore une fois, j’ai configuré une page de données qui concentre les données de puissance:

On voit que les données de puissance (en temps réel, ou sur 3, 10 ou 30 secondes), les données de puissance sur le tour et les moyennes et maximum sont disponibles. On trouve aussi les champs de puissance normalisée et les données issues du capteur de cadence.

Toutefois, on ne trouve pas de données de puissance plus avancées sur le COROS Dura. Par exemple, le compteur ne mesure pas les données d’équilibre gauche-droite ou les données avancées comme la fluidité du coup de pédale ou l’efficacité.

Les entrainements par intervalles

Comme les montres COROS, le Dura propose de suivre les entrainements par intervalles. Il est possible d’ajouter des séances ou un plan d’entrainement dans l’app COROS, ou via une plateforme externe comme TrainingPeaks. Ensuite le compteur affiche une page de données spécifique avec les données de chaque intervalle.

Le détail complet du suivi des entrainements par intervalles sera mis à jour peu après la publication initiale de ce test!

Connexion avec les systèmes de transmission électronique

Le COROS Dura est compatible avec les différents systèmes de transmission électronique. J’ai configuré sur le compteur le Di2 de mon vélo de triathlon. On commence par coupler le système de transmission dans le menu Accessoires du compteur:

La transmission de mon vélo a été détectée comme « Déplacement ». Il y a plusieurs éléments par la suite qui font l’objet, au moment de ce test, d’une traduction un peu hasardeuse. Mais cela sera probablement changé rapidement. Ensuite, en ajoutant le système, le compteur demande de configurer le développement installé sur le vélo:

Si j’ai pu correctement renseigner la taille des plateaux, je n’ai eu d’option lors de la configuration que de cassettes 12 vitesses. J’ai donc entré ma cassette 11-28, mais sur mon vélo, il s’agit d’une transmission 11v. Et là, surprise, par la suite le compteur indique bien une transmission 11 vitesses sur les écrans de données. Probablement un petit bug à corriger sur l’affichage de l’écran de configuration.

Et ensuite, on peut disposer les champs de données sur les pages du profil sportif de son choix. Voici les champs disponibles sur une des pages de mon profil de vélo de route:

On voit que j’ai affiché ici sur un grand champ de données le rapport actuel sous forme de graphique, la même donnée en dessous sous forme de chiffres, le ratio de transmission. La charge de batterie ici est la charge du compteur Dura lui-même, et non la charge du Di2. Je trouve dommage que COROS ne propose pas un champ de données avec la charge du Di2 (cette donnée est pourtant disponible car elle est affichée dans les détails du capteur!).

Intégration des feux et radars Varia

On peut ajouter les radars vélo sur le Dura. J’ai couplé le RTL715 au compteur pour mes tests, mais COROS assure que les appareils Garmin, Bryton ou Magene sont compatibles avec le compteur.

Lorsqu’on a couplé le radar, on peut entrer dans les options du capteur. Là on peut régler le mode de fonctionnement. COROS propose deux modes: le mode automatique, dans ce cas c’est le compteur qui gère le mode de clignotement du radar, ou le mode manuel, et dans ce cas on gère le clignotement avec le bouton du radar.

Ensuite, la notification de véhicules approchant s’affiche comme sur les autres compteurs: une bande de couleur sur le côté droit de l’écran. Une petite icône s’affiche en haut de l’écran lorsque le radar est connecté et actif:

En plus d’une notification sonore, on voit ici une bande rouge, donc un véhicule qui approche rapidement. Lorsque l’approche est moins rapide, c’est une bande jaune qui s’affiche.

Analyse d’une session de vélo avec le Dura dans l’app COROS

Après avoir enregistré une sortie de vélo avec le compteur et l’avoir synchronisée dans l’app, on peut consulter le détail des statistiques. Vous noterez que la synchronisation est en général très rapide: cela car le compteur COROS transfère les données en permanence en cours de sortie. Lorsqu’on la termine, il n’a plus qu’à finaliser le transfert. La synchronisation et évidemment plus longue si on emmène pas le smartphone avec soi.

Voici les données disponibles dans l’app après une sortie avec un capteur de fréquence cardiaque et un capteur de puissance:

Les capteurs et accessoires

Le COROS Dura est donc compatible avec les accessoires ANT+ et Bluetooth. On l’a vu plus haut, on peut connecter des capteurs cardio, des capteurs de puissance, des radars Varia, mais aussi des capteurs de vitesse et de cadence, un home trainer ou les systèmes de transmission électronique.

Voici un tableau qui récapitule les capteurs compatibles avec le COROS Dura:

Accessoire
Garmin HRM-Run
Description:La ceinture HRM-Run mesure la fréquence cardiaque et les métriques pour la course à pied sur les montres Garmin compatibles avec les Running Dynamics. Contrairement aux HRM-Tri ou HRM-Pro, cette ceinture n'a pas de mémoire interne pour enregistrer les données de fréquence cardiaque en natation. La ceinture HRM-Run est uniquement compatibles avec ANT+, elle n'est donc pas compatibles avec les smartphone ou les application de course ou de cyclisme virtuelle.
Accessoire
Garmin HRM-Tri
Description:Ceinture complète de Garmin, elle mesure la fréquence cardiaque, les Running Dynamics pour la course à pied et dispose d'une mémoire pour la mesure de fréquence cardiaque en natation. La HRM-Tri n'est compatible qu'avec la norme ANT+, et n'est donc pas utilisable avec un smartphone ou les apps de cyclisme virtuel.
Description:La HRM-Pro regroupe toutes les fonctions disponibles dans un tel accessoire chez Garmin. En plus de la fréquence cardiaque, la ceinture mesure les dynamiques avancées de course à pied sur les montres Garmin compatibles et les données de fréquence cardiaque de natation pour les synchroniser ensuite sur les montres de triathlon de Garmin. La HRM-Pro dispose d'une connectivité ANT+ et Bluetooth Smart qui permet de l'utiliser aussi dans des applications de course ou de cyclisme virtuel, ou avec un smartphone.
Accessoire
Garmin HRM-Dual
Description:La ceinture HRM-Dual est spécialement prévue pour les cyclistes qui souhaitent l'utiliser avec leur montre ou leur compteur ainsi que dans des applications de cyclisme virtuel. Cette ceinture ne mesure pas de données autres que la fréquence cardiaque. Elle est compatible avec les connexions ANT+ et Bluetooth Smart. C'est l'une des dernières ceintures Garmin à proposer un émetteur amovible.
Description:Ceinture textile très confortable. Compatible ANT+ et Bluetooth Smart, donc compatible avec la quasi totalité des montres, compteurs cyclistes, applications de cyclisme et de course virtuelles. Elle utilise une pile bouton CR2025 facile à changer qui a autonomie un peu plus faible que sur d'autres ceintures. La taille M/XXL est la taille standard (la taille XS/S est vraiment petite).
Description:Ceinture textile très confortable, compatible ANT+ et 2 canaux Bluetooth Smart (tous les modèles peuvent être mis à jour pour ANT+)! Elle peut aussi être utilisée en mode autonome (mémoire interne). Pile bouton CR2025 avec une autonomie un peu moins longue que les autres ceintures du marché. La taille M/XXL est la taille standard (la taille XS/S est vraiment petite).
Description:Ceinture compatible ANT+ et Bluetooth Smart (3 canaux). Fournit aussi les Running Dynamics aux montres compatibles de Wahoo ou de Garmin (avec quelques limitations). La TICKR X de nouvelle génération est blanche. Attention à ne pas la confondre avec les modèles de génération précédente, bleu et blancs. Utilise une pile bouton CR2032 facile à changer.
Accessoire
Wahoo TICKR
Description:La ceinture Wahoo TICKR mesure la fréquence cardiaque et est compatible avec la quasi totalité des montres et compteurs du marché grâce à sa compatibilité ANT+ et Bluetooth Smart (3 canaux). La TICKR de nouvelle génération est noire. Attention à ne pas la confondre avec les modèles de génération précédente, bleu et blancs. La ceinture TICKR utilise une pile bouton CR2032 facile à changer.
Description:Le brassard est une alternative plus confortable que la ceinture, et plus précise que le cardio au poignet. Le OH1 de Polar est très léger et se fait vite oublier. Deux variantes existent: OH1 et OH1+. Le OH1+ est directement compatible avec ANT+, alors qu'une mise à jour logicielle est nécessaire sur le OH1 pour disposer de cette connexion, mais les deux modèles sont finalement compatibles avec Bluetooth et ANT+.
Description:Le brassard cardio optique Wahoo TICKR Fit est un bon compromis entre le confort, l'autonomie et la précision de la mesure. La compatibilité ANT+ et Bluetooth Smart en font une solution compatible avec la quasi totalité des montres et compteurs du marché.
Description:Depuis des années, Decathlon propose des accessoires ou capteurs connectés tels que des ceintures cardio que l’on peut connecter à sa montre cardio GPS. La ceinture pectorale de la marque est d’ailleurs utilisée par nombre de sportives et sportifs afin de mesurer leur fréquence cardiaque de manière plus précise que la mesure proposée par le capteur poignet des montres. Mais le problème du confort de la ceinture demeure un problème dans certains cas. C’est pourquoi la marque a lancé le Kalenji HRB-500, un brassard cardio optique, qui promet de conjuguer précision et confort d’utilisation. Après m’être entrainé quelques semaines avec ce brassard, voici un test complet de ce dernier.
Description:C'est la mesure la plus universelle dans le monde du sport. Celle sur laquelle tous les pratiquants de sport savent de quoi on parle, ou presque: la fréquence cardiaque. Pourtant, sa mesure a beaucoup évolué au cours des dernières années. Cette révolution a commencé avec l'intégration massive et universelle de la mesure au poignet sur quasiment toutes les montres de sport. Mais le résultat a été assez catastrophique sur la qualité des données mesurées... Nombre de sportifs ne veulent plus d'une ceinture pectorale, encombrante et inconfortable. Les marques l'ont bien compris, et beaucoup proposent aujourd'hui une solution intermédiaire: acceptable du point de vue de la qualité de la mesure et acceptable d'un point de vue du confort d'utilisation. Coros a lancé cet été son premier brassard cardio optique: le Coros HR Monitor. Ce brassard propose plusieurs innovations intéressantes qui visent à rendre son utilisation encore plus confortable que les autres appareils du marché!
Accessoire
Garmin Vitesse
Description:Le nouveau capteur de vitesse de Garmin se fixe sur le moyeu de la roue avant ou arrière, et ne nécessite plus d'aimants. Grâce à sa connectivité ANT+ et Bluetooth, le capteur peut se connecter à la plupart des montres et compteurs du marché. De plus, sa mémoire interne permet de l'utiliser en mode autonome. Le capteur utilise une pile bouton CR2032.
Accessoire
Garmin Cadence
Description:Le nouveau capteur de cadence de Garmin se fixe sur la manivelle, et ne nécessite plus d'aimants. Grâce à sa connectivité ANT+ et Bluetooth, le capteur peut se connecter à la plupart des montres et compteurs du marché. Le capteur utilise une pile bouton CR2032.
Description:Le marché des capteurs de puissance cycliste arrive largement à un stade de maturité. Cela signifie que les solutions proposées sont nombreuses, abouties, et que le nouveau challenge des marques n’est plus simplement d’arriver avec un produit, mais il s’agit d’être compétitif au niveau du prix et des fonctionnalités pour se faire une place. De nouveaux acteurs arrivent chaque année avec plus ou moins de succès. La domination de SRM, PowerTap (racheté depuis par SRAM) ou ensuite de Garmin n’est plus. Il y a de sérieux challengers. Favero, une marque italienne qui a lancé une paire de pédales nommées bePro, qui était déjà une solution appréciée. La nouvelle génération de pédales, nommée Assioma, est un capteur de puissance abouti, simple à utiliser, proposé à un prix qui reste élevé mais qui est bien plus abordable que nombre d’autres solutions.
Description:Le marché des capteurs de puissance cycliste arrive largement à un stade de maturité. Cela signifie que les solutions proposées sont nombreuses, abouties, et que le nouveau challenge des marques n’est plus simplement d’arriver avec un produit, mais il s’agit d’être compétitif au niveau du prix et des fonctionnalités pour se faire une place. De nouveaux acteurs arrivent chaque année avec plus ou moins de succès. La domination de SRM, PowerTap (racheté depuis par SRAM) ou ensuite de Garmin n’est plus. Il y a de sérieux challengers. Favero, une marque italienne qui a lancé une paire de pédales nommées bePro, qui était déjà une solution appréciée. La nouvelle génération de pédales, nommée Assioma, est un capteur de puissance abouti, simple à utiliser, proposé à un prix qui reste élevé mais qui est bien plus abordable que nombre d’autres solutions.
Accessoire
Garmin Kit cadence vitesse
Description:Les nouveau capteur de vitesse et de cadence de Garmin se fixent sur le moyeu de la roue avant ou arrière pour le capteur de vitesse et sur la manivelle pour le capteur de cadence, et ne nécessitent plus d'aimants. Grâce à leur connectivité ANT+ et Bluetooth, les capteur peuvent se connecter à la plupart des montres et compteurs du marché. De plus, la mémoire interne du capteur de vitesse permet de l'utiliser en mode autonome. Les capteurs utilisent une pile bouton CR2032.
Accessoire
Garmin Support outfront
Description:Le support outfront de Garmin permet de placer les compteurs de serie Edge équipés du support quart de tour en avant du guidon pour une utilisation plus confortable et un positionnement plus aérodynamique. Attention, le support existe en plusieurs déclinaisons. La dernière version permet d'y fixer la batterie supplémentaire en-dessous du Edge. D'autres permettent de fixer d'autres accessoires tels que caméras ou lumières de vélo.
Description:Le radar arrière Varia annonce au cycliste l'arrivée d'une voiture, en plus de rendre le vélo visible grâce à plusieurs modes d'éclairage. Compatible avec une large variété de montres et compteurs Garmin et même des compteurs tiers, le radar Varia augmente le sentiment de sécurité lors de la pratique du vélo sur route.
Description:Le radar arrière Varia annonce au cycliste l'arrivée d'une voiture, en plus de rendre le vélo visible grâce à plusieurs modes d'éclairage. Compatible avec une large variété de montres et compteurs Garmin et même des compteurs ou d'applications tierces grâce à sa connectique Bleutooth Smart en plus de l'ANT+, le radar Varia augmente le sentiment de sécurité lors de la pratique du vélo sur route.
Description:Bryton est une marque taiwannaise d'électronique de cyclisme, qui propose depuis plusieurs années des compteurs GPS et autres accessoires de cyclisme. Lors de l'Eurobike 2022, il y a environ un an, la marque a annoncé le Bryton Gardia R300L, un feu arrière de vélo intégrant un radar. Son principe de fonctionnement est exactement le même que les séries Varia de Garmin: un feu qui permet au compteur ou à la montre associée d'indiquer l'approche de véhicules à l'arrière. Entièrement compatible avec la norme de feux ANT+, il utilise les même standards de communication que les radars Varia de Garmin. Plus léger qu'un RTL 515, le feu de Bryton est vendu par la marque comme plus réactif et légèrement plus endurant en termes d'autonomie.
Accessoire
Garmin Support guidon outfront
Description:Support de guidon déporté pour placer son compteur en avant du guidon, afin d'optimiser la position et la lecture des données!
Accessoire
Garmin Support guidon TT
Description:Support de type quart-de-tour pour barres de prolongateurs triathlon / TT

Le suivi de l’entrainement

Les données de cyclisme mesurées par le COROS Dura s’ajoutent automatiquement aux algorithmes de suivi de l’entraînement de EvoLab de COROS. Ces algorithmes initialement concentrés sur la course à pied se développent pour ajouter une perspective plus complète en intégrant les données de cyclisme.

Carto et navigation sur le COROS Dura

On retrouve de la cartographie sur le compteur de COROS. Cette cartographie est identique à celle disponible sur les montres de la marque, issue des données de MapBox elles-mêmes grandement basées sur les données d’OpenStreet Map.

La cartographie est utilisée pour la navigation et le suivi d’itinéraires, et n’est pas directement routable sur le compteur. Mais on va voir que COROS a trouvé une solution assez élégante pour parer à cette absence sur le compteur!

Charger des cartes sur le COROS Dura

Avant de commencer à utiliser de la carto sur le compteur, on doit la télécharger. Pour cela, on configure le Wi-Fi sur le compteur, et on peut ensuite choisir les tuiles de cartographie à télécharger dans l’app, dans l’option « Gestionnaire de cartes » du Dura:

Après avoir sélectionné les tuiles, on voit la taille à télécharger et l’espace à disposition sur le compteur. Et si on lance le téléchargement, le compteur cherche un réseau Wi-Fi et l’utilise pour télécharger les cartes!

Créer un parcours et l’envoyer sur le compteur

Il existe plusieurs solutions pour disposer de parcours dans l’app de COROS. Voici lesquelles:

  1. Utiliser le créateur d’itinéraires intégré à l’app elle-même
  2. Utiliser une app externe qui synchronise automatiquement les parcours comme Strava ou Komoot
  3. Envoyer dans l’app un fichier GPX pour importer un parcours personnalisé

Une fois le parcours importé dans l’app, on le trouve dans la bibliothèque de l’app COROS:

Ensuite, pour que le parcours soit disponible dans le compteur, il faut l’ajouter explicitement. On le fait dans les Itinéraires dans les options du compteur:

Ensuite, le parcours est disponible dans le compteur, et on le trouve dans l’option « Itinéraires » sur la première page du Dura:

En lançant la navigation, on peut accéder à des options pour activer ou non le turn-by-turn ou encore les options de reroutage:

Le suivi d’itinéraire et le turn-by-turn du COROS Dura

Une fois que le parcours est sur le compteur Dura, on le sélectionne et le compteur demande dans quel profil de vélo lancer la navigation. Ensuite, on démarre l’enregistrement de la sortie à vélo et la navigation en même temps:

une fois l’enregistrement démarré, on retrouve les données de navigation sur la carte. En suivant un parcours, la page de la carte contient la carte et le tracé de l’itinéraire à suivre ainsi que les fonds de cartes, mais aussi le profil du parcours:

On voit que cet écran affiche plusieurs données:

  • La carte et le parcours à suivre (en bleu)
  • Le prochain changement de direction (navigation turn-by-turn), ici à 197m
  • Le profil à venir , on voit ici l’échelle de 1.5km sur le profil
  • Dans le bandeau clair en-dessous, la distance restante sur le parcours, et la vitesse actuelle

On peut interagir avec la carte grâce aux contrôles tactiles. On peut déplacer la carte avec des mouvements sur l’écran, et zoomer/dézoomer avec les boutons « + » et « – » sur l’écran. Étrangement, COROS n’a pas utilisé le bouton rotatif pour le zoom sur la carte comme sur les montres.

Si on suit un parcours qui propose le turn-by-turn, le compteur indique les prochains changements de direction avec une alarme sonore et l’affichage de la carte ainsi qu’une flèche et une distance avant le changement de direction. Ceci même quand on affiche un écran de données:

Options de navigation et arrêter le suivi d’un parcours

Lorsqu’on navigue sur un parcours, on peut changer les options de re-routage, ou encore les indications de turn-by-turn. Pour cela, on accède aux options d’activité avec une pression longue sur le bouton, puis on retourne dans l’entrée « Itinéraires ». Là on peut mettre fin à la navigation:

Plus bas sur cette même page, on peut aussi activer ou non le turn-by-turn ou les options de reroutage.

Les fonctions de re-routage connectées du Dura

Lorsqu’on suit un itinéraire, le compteur détecte le fait que l’on sorte de l’itinéraire prévu. Et là, deux possibilités:

  • Le smartphone avec l’app COROS active est présent et le lien Bluetooth est actif
  • Le smartphone n’est pas là, ou l’app COROS pas active, ou le lien Bluetooth est désactivé

On l’a vu plus haut, la carto du compteur de COROS n’est pas routable. Cela signifie que le compteur lui-même ne peut pas recalculer un itinéraire. Il peut simplement afficher la distance avec le parcours prévu… Mais si le smartphone est présent, le compteur va demander à l’app de prévoir un itinéraire alternatif. Et cet itinéraire sera automatiquement calculé avec les algorithmes de Google Map.

Donc lorsque l’on quitte l’itinéraire, on a deux choix qui s’offrent à nous si le smartphone est connecté:

  • Retour au parcours
  • Naviguer jusqu’à la destination

Les noms des options sont assez explicites. Dans tous les cas, un itinéraire alternatif est ensuite proposé par le compteur pour nous ramener au plus vite sur l’itinéraire, ou directement au point d’arrivée du parcours.

La fonction de détection de montées ClimbView

Lorsqu’on suit un itinéraire, le Dura propose une fonctionnalité de détection de montées nommée ClimbView. C’est une fonction à peu près similaire à ClimbPro de Garmin en mode un peu plus basique. Le compteur va notifier le début d’une montée (image ci-dessus), puis adapter l’affichage du profil affiché sous la carte:

Le profil devient donc celui de la montée et plus celui de la sortie complète. On le voit découpé en différentes sections de pente. Le curseur gris indique la progression dans la montée, avec la pente actuelle. La pente moyenne restante, le dénivelé restant et la distance restante s’affichent dans la bandeau blanc en bas de la page.

Dans les options du parcours, avant de lancer l’activité, on trouve la liste des montées d’un parcours en allant regarder le détail du dénivelé du parcours:

Intégration avec les montres COROS

Le Dura est également très intégré à l’écosystème de COROS, en particulier avec les montres. Plusieurs fonctions de partage de données existent entre les appareils de COROS. En voici quelques-uns.

Partage de données lors d’un triathlon

Par exemple, lorsqu’une montre COROS enregistre un triathlon, le compteur peut servir simplement d’affichage déporté de la montre pour le segment vélo.

Cela permet d’avoir un seul enregistrement pour le triathlon, mais d’avoir le confort de lire ses données sur le compteur que l’on a sous les yeux sur le guidon.

Données de fréquence cardiaque

Bien sûr, l’idéal lorsqu’on enregistre ses données de fréquence cardiaque à vélo consiste à utiliser une ceinture ou un brassard cardio comme le COROS HRM. Mais si on le souhaite, et si on porte une montre COROS au poignet, cette dernière va automatiquement partager les données de fréquence cardiaque avec le compteur.

Les fonctions connectées du COROS Dura

On retrouve peu de fonctions connectées sur le Dura, mais ce dernier peut tout de même afficher les notifications du smartphone lors d’une sortie vélo. Par contre, l’interface du compteur ne propose pour l’heure aucun widget ou autre élément permettant d’afficher par exemple des données météo.

Mesures & données

Le compteur Dura est donc équipé d’une puce GNSS qui supporte le GPS double fréquence en plus des autres systèmes, ainsi que d’un altimètre barométrique. Dans cette partie du test, je vous propose quelques comparatifs de mesures que j’ai effectuées au cours de mes différentes sorties avec ce compteur.

Mesures GNSS/GPS

Sur le Dura, on peut choisir plusieurs modes GNSS. On peut le forcer à utiliser tous les systèmes GNSS sans le GPS double fréquence, pour améliorer l’autonomie, le forcer à utiliser tous les systèmes ainsi que le GPS double fréquence pour améliorer la précision. Mais COROS propose un mode qui est une nouveauté pour la marque: le mode automatique. Le système décide seul s’il faut activer le GPS double fréquence ou non en fonction des conditions de réception des signaux satellites.

Lors de l’ensemble de mes comparatifs ci-dessous, j’ai utilisé le mode automatique!

Comparatif 1: Sortie à vélo de route

Lors de cette sortie à vélo de route, j’ai alterné les passages bien exposés à des passages sur route en forêt. La trace du COROS Dura est ici comparée à la trace de la Suunto Vertical que j’avais au poignet, en mode tous les systèmes + GPS double fréquence. Voici quelques passages choisis:

Autant sur les passages en forêt que sur les passages bien exposés, la trace des deux appareils a été impeccable. Sur l’ensemble des 35km de cette sortie, je n’ai noté aucun passage où l’une des deux traces a montré quelque chose d’anormal. Sur la courbe d’accumulation de distance, on voit que les deux appareils ont été pour ainsi dire identiques (40 mètres d’écart sur 35km):

Sur ce comparatif, le Dura montre que son système GNSS est parfaitement fiable pour des sorties à vélo de route.

Comparatif 2: Traversée de la ville en vélotaf

Lors de ce retour à la maison depuis le boulot, j’ai traversé la ville de Lausanne avec mon vélo. Certes, il ne s’agit pas de New-York, mais on peut comparer des endroit bien exposés (comme la Vallée de la Jeunesse à gauche) ou des passages dans des ruelles de la ville (à droite). Sur ce comparatif, la trace du Dura est comparée à celle d’une montre Suunto:

Dans les petites rues, la trace n’est pas à 100%, mais la performance des deux appareils reste très très bonne. Et comme pour le premier comparatif, impossible de voir une différence sur la courbe d’accumulation de distance:

Donc dans ce comparatif non plus, aucun problème de mesure GNSS pour le Dura n’est à noter! La mesure de distance a été de 15.05km pour les deux appareils. Très exactement la même distance!

Comparatif 3: Une autre sortie route

Sur cette sortie, également sur le vélo de route, la trace du Dura est ici comparée à celle de l’Apple Watch Ultra. Et encore une fois, rien à redire sur la mesure GNSS en mode automatique du Dura, il est tout simplement impossible sur l’ensemble des 60km de trouver un seul endroit où la trace est vraiment sortie de la route. Au pire, je trouve des écartes entre les deux traces, mais toutes les deux restent très proche de la route:

Et, encore une fois aussi, la courbe d’accumulation de distance ne montre aucune différence entre la montre à la pomme et le compteur de COROS:

La mesure de distance est finalement de 59.24km pour le Dura, et de 59.22km pour l’Apple Watch Ultra.

Mesures d’altitude

La COROS Dura est équipé d’un altimètre barométrique. Il est possible de le calibrer manuellement dans le menu du compteur, mais sans cela, le compteur effectue un calibrage automatique à l’aide des données GNSS. Dans tous mes tests ci-dessous, j’ai utilisé le mode automatique, sans jamais calibrer manuellement l’altimètre du compteur ou des autres appareils.

Comparatif 1: Sortie vallonnée

Sur cette sortie à vélo de route assez vallonnée, j’ai porté la Suunto Vertical au poignet et le compteur Dura sur le guidon du vélo. Les deux appareils ont utilisé le calibrage automatique:

On voit que les deux appareils ont effectué un calibrage quasiment identique, et quasiment parfait (l’altitude de départ est à 820m). Les deux courbes se superposent presque parfaitement, et la Suunto a mesuré 516m de D+, alors que le Dura en a mesuré 511m. Il est à noter que les conditions météo étaient au beau fixe et très stables.

Comparatif 2: Remontée à la maison après le travail

Lors de ce retour à la maison sur les hauts de Lausanne depuis le bureau au bord du lac, voici la courbe d’altitude enregistrée par le Dura et une montre Suunto. Encore une fois, les deux appareils étaient en calibrage automatique:

Ici, le calibrage de départ était un peu différent. D’après les données cartographiques, l’altitude de départ était à 394 mètres. Mais durant la remontée, les deux appareils se sont alignés, pour terminer exactement à la même altitude. La Suunto a enregistré 508m de D+, alors que le Dura en a mesuré 512m.

Comparatif 3: Sortie sur route légèrement accidentée

Lors de cette sortie de 60km environ 880m de D+. Donc pas de quoi fouetter un chat, mais suffisamment de variations pour se faire une bonne idée de la mesure. La courbe d’altitude du Dura est comparée avec la mesure de l’Apple Watch Ultra. Et pour les deux appareils, le calibrage a encore été automatique:

Que dire après ce graphique, sinon que le Dura semble un très bon compteur pour la mesure de l’altitude, tout comme il est excellent sur les tests de mesure GNSS!

Conclusion du test du compteur COROS Dura

Le Dura arrive sur un marché du compteur vélo dominé de la tête et des épaules par Garmin. Pour COROS, le challenge est d’y trouver une place en proposant quelque chose de nouveau ou en répondant à une problématique que personne jusque là n’a pris le temps de considérer. Avec le Dura, COROS innove sur plusieurs points, ce qui est très bien, tout en proposant d’autres fonctions très standards et attendues, ce qui est très bien aussi.

L’autonomie de ce compteur sera probablement son principal argument. Les longues épopées à vélo sont de plus en plus à la mode. On a assisté au cours des dernières 10 années à une certaine démocratisation de l’endurance ou de l’ultra à vélo. Et bien évidemment, le Dura saura faire de l’oeil à tous les adeptes de ces disciplines. Qu’il s’agisse d’ultra endurance ou de trekking à vélo.

Après deux semaines d’utilisation de ce compteur, une chose est sûre: le Dura est bien plus qu’un compteur alibi qui permet à COROS de cocher une case. Il peut rivaliser en termes de fonctionnalités avec les compteurs de Wahoo et proposer une alternative plus simple et facile à prendre en main que les modèles de Garmin. Certainement qu’un Edge haut de gamme garde une longueur d’avance sur le nombre de fonctions, mais sont-elles toutes nécessaires à tout le monde?

Mais que ce soit pour un usage en ultra ou même pour une utilisation plus classique, à savoir enregistrer sa sortie d’entrainement, le compteur qui part pourtant sur de solides bases devra compter encore sur quelques mises à jour fonctionnelles. Les fonctions de sécurité et de suivi, dont on devrait pouvoir reparler bientôt, sont des éléments importants. D’autres que certains considéreront plus gadget comme les segments Strava Live pourront donner un petit plus encore au Dura.

Encore une fois, le test que vous venez de lire est le test en avant-première, qui va continuer à évoluer avec les mises à jour logicielles du compteur. En tenant cela en compte, le Dura au niveau matériel a un immense potentiel, et on sait bien que COROS abreuvera ce compteur de nombreuses mises à jours au cours des mois à venir. Donc rendez-vous dans quelques semaines pour une mise à jour avec la première version définitive du compteur, puis ensuite pour les améliorations que COROS va encore y apporter!

J’ai aimé ou pas aimé

Sur le COROS Dura, j’ai aimé:

  • Le design général, plus fin que ne le laissent imaginer les visuels du compteur. J’avais des doutes sur la large partie frontale utilisée pour les cellules solaires, mais cela ne gêne finalement pas à l’usage.
  • L’autonomie record et le fait que je n’ai pas à me soucier d’éteindre le compteur après une sortie. Les performances de la charge solaire sont également exemplaires
  • Le niveau fonctionnel et de détail pour une première version d’un premier compteur vélo pour COROS. Pour une première, le niveau d’aboutissement est déjà bien présent
  • L’intégration dans l’écosystème, tant dans l’écosystème logiciel COROS, qu’avec les montres de la marque ou même le smartphone en général.
  • Le large panel de compatibilité avec des accessoires et capteurs tiers

J’ai moins aimé:

  • Quelques petits détails, mais que je garde pour l’instant car ils seront peut-être résolus avant même la sortie du compteur!

Supporter ce site pour de futurs articles

Rédiger des tests et des articles sur la technologie dans le sport est une passion dévorante. Cela fait plus de 12 ans que je le fais en marge de mon activité professionnelle et sportive. Je ne compte pas mon temps, et je ne suis absolument pas rémunéré par les marques pour le faire. En passant par l'un des liens ci-dessous pour réaliser votre prochaine commande en ligne, je touche une petite commission sur la transaction, vous soutiendrez le site, et cela ne vous côutera pas plus cher! Pour tout savoir sur ma politique de publication et de publicité sur le site, rendez-vous ici!

i-run, c'est le spécialiste de l'équipement de sport en ligne! Chaussures, textile, équipement et bien sûr, cardio-GPS!
On ne présente plus amazon, qui propose un catalogue de miliers de produits, y compris tous les articles de sport!
Alltricks, c'est tout l'univers de l'outdoor, du vélo et de la course à pied, sans oublier bien sûr l'électronique de sport!

18 commentaires

  1. Merci pour ce test super complet !
    Ce compteur a l’air très prometteur mais , d’autres sont bcp plus réservés (dcrainmaker) qui parle plus d’une version bêta avec de nombreux bugs et autonomie estimée à ~25h
    Ton test est assez court mais si on projette ta sortie d’1h30/1,3% de conso ça donnerais 115h! En mode auto.
    À voir. attendre sûrement qques semaines/ version dégrossie

    1. Salut Pascal,

      Merci pour ton message. Bien sûr, je suis allé jeter un coup d’oeil sur le test de Ray, et ce qu’il amène n’est pas entièrement faux. Mais il (Ray) est notoirement, je ne sais pas pourquoi, plutôt négatif vis-à-vis de COROS depuis longtemps. Lorsque Garmin a des bugs du même genre, il le crie bien moins fort. Et COROS a résolu les principaux problèmes d’autonomie dans une version qui est déjà disponible (que j’ai utilisée plusieurs jours durant mes tests). Je n’ai jamais rencontré de problème de déconnexion des radars Varia. Il reste certes des améliorations à faire du côté de la navigation et des capteurs de puissance.

      Il s’agit ici d’une première version d’un premier compteur. Il est normal qu’il y ait des bugs de jeunesse, mais globalement, le compteur fonctionne. Les problèmes sont certes ennuyeux mais aujourd’hui, le seul qui m’ait réellement posé problème est la véracité des données de puissance. Le reste, on peut largement attendre des mises à jour.

      Donc je pense et je le dis dans le test: le Dura a du potentiel, de nombreuses améliorations seront apportées d’ici un mois et la sortie de la première version. Et ensuite, COROS va publier des mises à jour régulièrement, comme ils le font sur les montres.

      Donc je suis confiant sur le fait que rapidement, ce compteur va laisser derrière les bugs de jeunesse et se concentrer sur l’ajout de nouvelles fonctions !

      Sportivement.
      Greg

  2. Salut Greg,
    J’avais hâte de lire des tests et je commence par le tien!.
    Je pense comme toi que ce compteur est prometteur.
    Possédant un 1040, depuis un moment à chaque mise à jour ou changement de carte, j’ai de bugs soit avec la langue qui change toute seule, soit des éléments qui disparaissent de l’écran d’accueil!?
    Bref plus les années passent, plus la sensation d’usine à gaz de Garmin devient lourd.
    Un élément aurait été pratique, cela aurait été de positionner le Corps à côté d’un 1040, car on ne se rend pas trop compte de la taille de l’écran.
    Enfin, je trouve que tu n’insistes pas trop sur un point, c’est quand même le prix!!!
    Franchement à 289€, c’est quand un prix très agressif, qui permet de faire passer les quelques bugs de jeunesse.

    1. Je rajouterais aussi qu’il faut espérer pouvoir avoir un recalcul d’itinéraire avec le GPS seul (même si on sort toujours avec son téléphone).
      Ou alors il faudrait savoir si le fait d’avoir l’appli ouverte ne consomme pas trop de batterie du téléphone (par exemple pour des sorties de 3h, avoir le téléphone connecté au GPS avec en tache de fond un éventuel calcul de suivi de trace…..)

  3. A ce prix là ils enterrent définitivement les v650 et M460 de polar .
    Et avec un écosystèmes aussi complet,
    Polar et Sunto vont souffrir. Plus qu’une seul plateforme pour suivre toutes ses activités quotidiennes (sportive où non )
    Et en plus Coros bien plus ouvert que nos marques européennes sur les plateformes d entraînement

  4. on a quelque chose sur la connectivite avec komoot? je trouve la fluidite tres bonne sur mon bryton s500. je fais mon itineraire sur le pc et l appli le push directement sur le gps sans bug. si tu me dis que c est aussi fluide, pret a operer un transfert

  5. Bonjour,
    A la lecture du test je constate que l’autonomie est une fausse valeur ajoutée quand on regarde dans le détail. En effet ce compteur reste très dépendant d’un smartphone pour l’exploiter pleinement. Or aucun smartphone a une autonomie de 120h. Donc on se retrouvera vite avec un compteur assez basique et incapable de recalculer sur une une longue distance.

    1. Bonjour,

      « Très dépendant d’un smartphone », je n’irai pas jusque là… Car c’est uniquement pour le re-routage que le smartphone est utilisé en lien direct. Hors suivi d’itinéraire, le compteur est donc 100% autonome. Et même lorsqu’on suit un parcours, on est tout de même notifié d’une sortie de l’itinéraire, mais simplement le compteur de calcule pas de route alternative…

      Donc pour tout le reste, l’autonomie reste un point fort du Dura. Certes, il serait intéressant d’avoir le routage sur le compteur lui-même, mais n’oublions pas qu’il s’agit de la première version du premier compteur de COROS ;-) D’autres se sont lancés avec des compteurs qui n’avaient pas de re-routage, connectés ou non au smartphone.

      Sportivement.

  6. Bonjour et merci pour le test.
    Toutes les montres coros seront elles compatibles ?
    Je pense notamment à la pace 2 qui a déjà quelques années au compteur (désolé pour le jeu de mots ).

    1. A priori toutes les montres COROS à l’exception de la première Pace et la première génération d’Apex. Mais à confirmer lors des mises à jour officielles…

      Sportivement.

  7. Bonjour, merci pour ce nouveau très bon test. Je me pose une question sur le re-routage en mode off road. S’il se sert de google maps, quel comportement a-t-il si tu dois sortir de ta trace parce que le chemin n’est pas praticable ou pire pour éviter un chemin privé ? Google maps ne fonctionne-t-il pas uniquement pour de la route ?
    As tu pu le tester en VTT ou Gravel ?

  8. Salut Greg, merci pour ce nouveau test super complet.
    Pour moi qui fait souvent du vélo la nuit la lecture nocture de l’écran et en particulier de la carte (pour la navigation) est un point essentiel.
    As-tu pu tester les performances et la lisibilité de nuit ? Est-il possible de régler la luminosité (il me semble que non) ?
    Merci !

    1. Bonjour, depuis la dernière bêta, il y a deux modes de luminosité : normale et élevée. Difficile de voir la différence entre les deux en plein jour mais c’est bien plus visible quand vous êtes à l’intérieur ou dans l’obscurité. Cela a évidemment un effet sur la batterie, qu’on estime pour le moment (en attendant des tests plus approfondis) à 30% environ. Quentin de COROS

  9. Bonjour et merci une fois de plus pour ce test très complet. Deux questions :
    – On voit sur l’application dans le résumé d’activité un item : Performance à vélo. Pouvez-vous nous en dire plus sur cette donnée ?
    – Ce compteur amène pas mal d’améliorations par rapport aux montres coros : Re-routage, Climb-pro, perf à véo, http://ftp... Pensez-vous que ces données se retrouveront également sur les montres ?
    Merci

    Et une petite remarque au passage sur la fiabilité des données de puissance : Le problème est connu depuis longtemps en ANT+, le support m’a simplement conseillé d’utiliser prioritairement le BT qui est effectivement meilleur mais qui reste en difficulté sur les temps de roue libre (la puissance ne revient pas à 0)

  10. Bonjour

    J’ai précommandé le COROS DURA et je viens de recevoir un courriel indiquant qu’il y a des problèmes de fixation avec des supports tierces. Avez-vous des infos, faut-il annuler la commande ? Ils proposent de remplacer le GPS en septembre. Pas très rassurant.

  11. Dans le même cas . Mais au contraire je trouve ça rassurant . Un problème remonter par les bêta testeurs directement et ouvertement pris en compte . D’autre marque aurai rien dit rien dit et attendu que ça pete avec peut être un remplacements si le soucis avait lieu dans les deux premières années.
    Au moins là on est fixé soit on le prend avec un remplacement en septembre ( c’est ce que j ai fait) soit on le prend avec une garantie à 3 ans ( je trouve moins bien car si ça pete a 4 c’est foutu) et je compte le garder plus de 4 ans.
    Qui plus il parle d un soucis quand le compteur est clipsé sur un support d’une autre marque . (Garmin etc)
    Mais dans le pack de mémoire il fournisse un support Coros conçu spécifiquement pour le dura ducoup ça ne devrait pas casser avant septembre.

  12. Bonsoir, vous avez peut-être raison, mais j’utilise un support intégré à ma potence ENVE. Dans le doute j’ai annulé ma commande, mon Bolt V1 me durera encore quelques mois en attendant les retours sur le DURA en octobre/novembre.

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.