La montre outdoor Polar Grit X testée de fond en comble

promotion Promotion en cours: Profitez des Running Weeks chez i-run : Jusqu'à -70% sur une sélection d'articles, chaussures, textile et aussi cardio GPS

Promotion en cours: Trekz Air en baisse chez i-run. Son prix est récemment passé de 119.00 à 99.00€

Polar a toujours proposé des montres destinées aux sportifs orientés performance, mais la marque ne s’est jamais aventurée sur les terres de son voisin Suunto: l’outdoor. Avec la Polar Grit X, une première tentative est faite en ce sens. Le trail, la rando en montage, le trek dans les grands espaces sont dans le viseur de Polar. Mais ces disciplines exigent des fonctionnalités et des caractéristiques spécifiques. Autonomie, fiabilité, fonctions liées à l’environnement et l’altitude… La Polar Grit X relève-t-elle le pari? Voici le test de cette nouvelle venue sur ce segment!

Contenu de l’article

A propos de ce test

Ce test a été effectué avec une montre Polar Grit X mise à ma disposition par Polar pour la durée du test. Pour tous les détails sur ma politique de publication, rendez-vous sur cette page. Ce test n’est pas sponsorisé, comme aucune de mes publications d’ailleurs. Ce test a été initialement publié le 11 mai 2020.

Carte d’identité

La carte d’identité donne un rapide aperçu des spécifications techniques et des données importantes:

Format
Montre outdoor à écran circulaire couleur tactile. La montre répond à la norme de résistance MIL-STD-810G
Fonctions générales
Notifications intelligentesOui
Étanchéité (min. 20m)Oui100m
Suivi d'activité quotidienneOui
Support de GlonassOui
Altimètre barométriqueOui
Norme de capteurs BluetoothOui
Norme de capteurs ANT+Non
Fréquence cardiaque optique (au poignet)Oui
Support de capteur de puissance (cyclisme)Oui
Autonomie longue (+ 8h)Oui
Enregistrement GPS à la secondeOui
Profils sportifs
Profil pour la course à piedOui
Profil pour le cyclismeOui
Profil de natation en piscineOui
Profil de natation en eau libreOui
Profil triathlonOui
Profil multisport libreOui
Prix actuel:Dès 429€
Voir tous les détails dans le comparateur de nakan.ch

Ou l’acheter ?

baz_40On trouve désormais l'article Polar Grit X à peu près partout et vous pouvez l’acheter là où vous le souhaitez! Mais si vous l'achetez sur l'un des sites partenaires de nakan.ch, en utilisant le lien sur l'un des logos ou sur Wahoo Fitness Europe, vous me soutenez pour la réalisation de futurs tests de matériel sur le site! Et cela ne vous coûte rien de plus. Vous économisez même 15% chez i-run.fr sur les nouveautés textiles et chaussures avec le code promo IRUN15

Pour accéder directement sur le modèle le moins cher, utilisez ce lien. Sinon, consultez tous les modèles disponibles sur le comparateur.

Ce qu’il faut savoir

Avant de démarrer la présentation de la Polar Grit X, voici quelques pré-requis souhaitables ou nécessaires pour son bon fonctionnement, ainsi que quelques données importantes à connaitre pour choisir en connaissance de cause:

  • La montre, bien qu’utilisable en mode autonome, montre de sérieuse limitations. Pour en exploiter toutes les possibilités, il faudra la coupler idéalement à un smartphone, ou au moins à un ordinateur.
  • La synchronisation de données, que ce soit au travers d’un ordinateur ou d’un smartphone, nécessite une connexion Internet active.
  • Le téléchargement et l’analyse des données d’entrainement nécessite une synchronisation avec le cloud de Polar.

Le grand déballage

Le packaging de la Polar Grit X ressemble à celui de la Vantage V. On retrouve le sur-emballage en carton avec les visuels de la montre, puis le carton texturé qui contient la montre.

Le contenu complet est donc constitué de:

  • La montre Polar Grit X, dans le coloris choisi (noir, blanc ou vert).
  • Le câble de charge / synchronisation USB
  • La documentation et les information de garantie

La Polar Grit X est certifiée par la norme de résistance MIL-STD-810G, une norme de résistance militaire aux conditions climatiques, de chocs ou d’étanchéité. Elle est résistance à l’immersion à 100m, cela lui confère surtout une résistance à de l’eau sous pression (par exemple plonger dans l’eau avec la montre au poignet).

La montre pèse 64 grammes, ce qui en fait l’une des montres les plus légères de sa catégorie. Le boitier est en acier et en fibre renforcée. L’écran est protégé par un verre Gorilla Glass anti-reflets et anti traces de doigts.

L’écran présente les mêmes caractéristiques que celui de la Vantage V, avec une définition de 240×240 pixels. Toutefois, le rétro-éclairage et la luminosité du verre semblent très légèrement meilleurs que ceux de la Vantage V.

Historique et position dans la gamme Polar

La Polar Grit X ouvre un nouveau segment de produits chez Polar. On ne peut pas estimer que la Grit X remplace la Vantage V ou une quelconque autre montre.

A gauche, la Vantage M, au centre la Grit X et à droite la Vantage V Titan

Si Polar n’a pas communiqué clairement sur l’avenir des mises à jour de la famille Vantage, on trouve toutefois une phrase inquiétante sur le site de suivi des mises à jour des Vantage:

« Le firmware 5.0 est le dernier ajout de fonctionnalités prévu, il inclut ce qui suit »

Y’aura-t-il des mises à jour futures de la Vantage? Rien n’est moins sûr. Mais l’histoire l’a montré, Polar est parfois revenu en arrière suite à une mobilisation de la communauté. Donc affaire à suivre…

Un logiciel abouti

La mauvaise expérience de la sortie des Vantage avec un logiciel loin d’être terminé hante encore les fidèles de la marque. Les profils de natation n’en étaient pas, et une grande partie des fonctions promises et présentes sur la V800 ne réapparurent sur la Vantage qu’après de nombreux mois au travers de mises à jour.

Fort heureusement, ce n’est pas le cas sur la Grit X. Non seulement, le logiciel est le même que sur les Vantage et donc le niveau fonctionnel est quasiment en tout points identique, mais en plus les nouvelles fonctions annoncées sont pleinement implémentées et fonctionnelles! Cela méritait d’être dit!

Présentation de la Polar Grit X en vidéo

Dans cette vidéo, je présente les caractéristiques principales de la Polar Grit X et détaille les nouvelles fonctions proposées sur cette montre:

Autonomie, charge, batterie et mémoire

La Polar Grit X utilise le même câble de charge / synchro que les montres Vantage ainsi que la Polar Ignite. Il se fixe sur le dos de la montre par une connexion magnétique et utilise les contacts du capteur cardio optique Precision Prime. La batterie est d’une capacité de 346mAh.

Recharge en course

L’utilisation des mêmes connecteurs que pour le cardio optique empêche la recharge durant l’enregistrement d’une activité. C’est un mauvais point pour une montre qui veut tenter de conquérir les adeptes d’ultra trail.

Lors de mes tests, connecter le chargeur de la montre durant un enregistrement d’activité sportive n’a jamais rechargé la batterie. Même lorsque le capteurs cardio optique était désactivé dans le profil sportif en question.

Autonomie, et modes d’économie d’énergie

L’autonomie annoncée de la Grit X en mode GPS normal avec cardio optique est de 40 heures. Bien entendu, on parle ici l’autonomie maximale dans ce mode, la réalité est souvent plus contrastée…

Toutefois, contrairement à la Vantage V, la Grit X est fournie avec des options d’économie d’énergie. Ainsi il est possible de:

  • Réduire la précision GPS, par défaut d’une seconde, à 1 minute, 2 minutes ou désactivé.
  • Désactiver le capteur cardio optique, même si aucune ceinture ou brassard n’est couplé à la montre.
  • Désactiver l’affichage de l’écran après un certain délai.

En combinant ces options d’économie, on peut pousser la montre à une autonomie de 100 heures. Encore une fois en théorie.

Polar a repris l’affichage de la batterie restante en heures, déjà disponibles sur les dernières Suunto ainsi que sur la fenix 6. Ici, on peut voir la durée restante de 36 heures estimée. En ajustant les paramètres d’économie d’énergie, cette valeur est immédiatement actualisée.

Utilisation, prise en main et ergonomie

Propriétaires de V800 ou de Vantage: l’ergonomie de la Grit X n’aura aucun secret pour vous. Polar a repris les contrôles à l’identique.

La montre est équipée de 5 boutons physiques, ainsi que d’un écran tactile. Les contrôles sont les suivants:

  • Le bouton « light » allume le rétro-éclairage. Dans le menu de pré-entrainement, il permet d’accéder aux options rapides du profil sportif. Une pression prolongée verrouille boutons et écran tactile.
  • Le bouton « back/menu » permet d’accéder au menu principal de la montre depuis l’écran de l’heure. Dans les menus, il permet de revenir en arrière. Lors d’un enregistrement sportif, il met en pause l’activité, et une pression prolongée met fin à l’enregistrement.
  • Les boutons « up/down » permettent de monter ou descendre dans les menus. Sur l’écran de l’heure, il font défiler les widgets. Lors d’un enregistrement sportif, il font défiler les pages de données.
  • Le bouton « ok/start » valide une action dans les menus. Sur un widget sur l’écran de l’heure il permet d’afficher les détails du widgets en question. Dans le menu de pré-entrainement, il démarre l’enregistrement de l’activité. Lors d’une activité sportive, il marque un tour. Si l’activité a été mise en pause, il permet de reprendre l’activité. Enfin, une pression prolongée lors d’une activité, il active ZoneLock.
  • L’écran tactile permet de réaliser la plupart des opérations des boutons « up/down » et de validation dans les menus.

Watchface et widgets

La montre propose deux watchfaces différentes, une analogique et une numérique.

Sous l’affichage de l’heure, on fait défiler les widgets de la montre. Ils sont les suivants:

  • Un cadran d’heure
  • L’activité quotidienne (pas / calories)
  • Charge d’entrainement
  • Fréquence cardiaque en continu
  • Historique de séances d’entrainement
  • Sommeil et nightly recharge (récupération)
  • Fit Spark (recommandation d’entrainement)
  • Prévisions météo

Le menu de la montre

Depuis l’écran de l’heure, une pression sur le bouton « back » permet d’accéder au menu de la montre. Ce dernier est constitué des éléments suivants:

  • Démarrer entrainement: accès à tous les profils sportifs
  • Serene: accès aux exercices de respiration
  • Strava Live Segments: les segments Strava sur la montre
  • Ravitaillement: les réglages de la fonction Fuel Wise
  • Chrono: accès à un chronomètre simple, et un minuteur
  • Fitness Test: permet d’effectuer un fitness test
  • Réglages, accède aux paramètres suivants:
    • Les réglages généraux (connexion au smartphone, connexion aux capteurs, unités, langue et autre paramètres généraux)
    • Réglages physiques (configuration des données utilisateurs: âge, taille, sexe, poids…)
    • Réglages de la montre (alarme, watchface, heure, date…)

Couplage à l’application mobile

La montre se couple à l’application Polar Flow Mobile disponible pour iOS ou Android. Une fois l’application installée et l’utilisateur connecté, l’association de la montre est simple:

  1. Sur la montre, dans le menu Réglages – Réglages généraux – Associer et sync – Associer le tél, et lancer le mode détection.
  2. Sur l’application mobile, se rendre dans le menu « Dispositifs » et, si l’app ne détecte pas la montre automatiquement, cliquer sur le petit point d’exclamation et choisir de démarrer avec un nouveau dispositif.

Une fois montre et smartphone couplés, une pression prolongée sur le bouton « back » depuis l’écran de l’heure initie une synchronisation manuelle. La montre se synchronisera automatiquement en arrière plan.

Synchronisation avec Flow Sync sur l’ordinateur

La montre peut également se synchroniser avec le cloud de Polar via un petit logiciel nommé « Polar Flow Sync » sur Mac ou PC. Ce logiciel démarre automatiquement une synchronisation lorsque la montre est connectée via son câble USB.

Mise à jour du firmware

Lorsqu’une mise à jour est disponible, elle est affichée dans l’app mobile ou sur Flow Sync sur l’ordinateur. Bien que la mise à jour soit possible au travers du mobile, il est fortement recommandé de la faire connectée en USB à l’ordinateur. La procédure est plus rapide et plus fiable.

Configuration des options générales

Polar gère une grande partie de la configuration au travers de l’app mobile ou de Polar Flow Web. La première partie à compléter le plus précisément possible est le profil utilisateur. En effet, les données d’âge, de poids, de taille, de pratique sportive etc.. sont primordiales pour obtenir des données précises avec les algorithmes de quantification sportive.

Il est également possible de régler ses objectifs en terme de suivi d’activité en fonction de son activité en fonction de sa propre activité, par exemple au travail lors d’une journée « normale ».

Configuration des profils sportifs sur Polar Flow

Depuis l’app mobile ou le service Flow web, on configure également la plus grande partie des options des profils sportifs. Ci-dessous, les options du profil de course à pied de puis l’app Flow Mobile. La configuration est globalement similaire pour les autres profils.

Les options globales du profil

La première partie consiste à configurer les éléments généraux du profil. On retrouve:

  • Les tours automatiques (basés sur la distance, la durée ou la position)
  • Les sons d’entrainement (le volume sonore)
  • L’unité d’affichage de la fréquence cardiaque (bpm, %FCMax. %RFC)
  • L’affichage de l’allure ou de la vitesse
  • L’unité d’affichage de la puissance (Watts, Watts/Kg, %PMA)
  • Il est possible de passer le calcul des zones (vitesse, puissance ou fréquence cardiaque) du mode automatique au mode manuel.

Note: la FC visible par d’autres appareils n’est pas un mode de diffusion de FC comparable à ce qui existe sur d’autres montres. Ce mode n’est en réalité compatible qu’avec quelques appareils de fitness.

La configuration des vues d’entrainement

Dans la seconde partie de la configuration, on choisit l’arrangement des pages et des champs de données. On peut configurer des écrans de données personnalisés contenant de 1 à 4 champs de données.

En dessous, on peut activer ou non les autres écrans de données pré-configurés suivants:

  • Retour au départ, avec un guidage à vol d’oiseau pour retourner au point de départ.
  • L’heure du jour affiche un watchface simplifié avec l’heure du jour.
  • La jauge de FC, d’allure, de puissance, affichant la donnée actuelle, la moyenne et la valeur maximale
  • La jauge d’altitude, avec l’altitude actuelle, le taux de pente et le gain d’altitude de l’activité.
  • Les vues de compte à rebours et de chrono par intervalle pour des exercices par répétitions simples.
  • La boussole, exploitant le compas magnétique
  • L’écran spécifique de Hill Splitter
  • L’écran des Segments Strava en direct

Les options directement sur la montre

Si l’essentiel de la configuration des profils sportifs s’effectue au travers de l’application ou du site web, quelques options restent accessibles directement sur la montre dans le menu de pré-entrainement. Pour ceci, on utilisera le bouton « light » sur le profil sportif concerné.

Quel que soit le profil sportif utilisé, on peut pour commencer modifier les options d’économie d’énergie. Il sera donc possible de modifier échantillonnage GPS, désactiver le cardio optique ou encore activer le mode veille de l’écran.

Ensuite, il est possible d’activer le rétro-éclairage permanent de l’écran, pour cette activité sportive.

On trouve aussi le calibrage de la boussole, et éventuellement des capteurs externes (capteurs de puissance cycliste ou footpod).

C’est également de ce menu que l’on pourra charger un entrainement fractionné, une proposition d’entrainement par Fit Spark ou encore un entrainement enregistré dans les favoris.

Pour des entrainements fractionnés simple ou de l’alternance marche/course. On peut configurer des répétitions comme des 30/30, des 45/30 ou même des intervalles de distance. Cette fonction se répète à l’infini.

On peut également configurer le mode « contre-la-montre », en définissant d’abord un objectif de distance, puis un objectif de temps (par exemple 10km en 50 minutes). La montre donne alors l’indication d’avance ou de retard sur l’objectif.

Enfin, c’est depuis ce menu que l’on pourra choisir un itinéraire à suivre dans le mode navigation.

Le système de Polar montre un gros point négatif quant à ces configurations: elles ne sont plus accessibles ou modifiables une fois l’activité lancée.

L’enregistrement de séances sportives

La Polar Grit X est fournie par Polar avec un certain nombre de profils sportifs pré-chargés. Toutefois, sur la plateforme Polar Flow, il existe des centaines de profils disponibles. Au moment de publier ce test, voici ceux qui étaient listés dans la plate-forme et donc disponibles pour la montre:

La suite de ce test se concentre sur les disciplines du triathlon, celles que je pratique quotidiennement. Mais les autres profils sportifs ont un fonctionnement globalement très similaire!

La course à pied

Le profil de course à pied de la Polar Grit X propose la plupart des champs de données que l’on peut attendre pour cette discipline. On regrettera malheureusement l’absence de vitesse verticale, appréciée par les traileurs. La montre peut toutefois afficher la pente actuelle.

Pour le reste, la Grit X offre les mêmes mesures pour la course à pied que la Polar Vantage V. Polar se distingue en offrant une mesure de la puissance en course à pied directement intégrée à la montre.

Grâce à ses capteurs internes, la montre effectue la mesure:

  • Distance et d’allure (ou de vitesse) via le capteur GPS
  • Cadence de course via l’accéléromètre
  • Altitude via l’altimètre barométrique
  • Puissance via les algorithmes de Polar et les données des capteurs
  • Température (mais les données ne sont disponibles qu’après téléchargement sur Polar Flow, et non directement sur la montre)

Voici quelques écrans de la montre lors d’une activité de course à pied:

Coupler le capteur Stryd

La Polar Grit X supporte aussi le capteur de puissance Stryd. Ce capteur peut simplement s’associer comme n’importe quel accessoire, et fournir ensuite des données de puissance, mais aussi d’allure instantanée et de distance plus précises qu’avec les capteurs de la montre.

Dans le cas d’utilisation du Stryd avec la Polar Grit X, je recommande fortement un calibrage manuel à un facteur 1.000.

La Grit X n’enregistre par contre pas les données de Leg Stiffness, de Form Power et autres données annexes du Stryd. On ne les aura donc que dans Stryd Powercenter après une synchro directe du capteur.

Le détail sur l’utilisation du Stryd avec une montre Polar dans cette vidéo:

Le profil de course à pied en intérieur

Lorsque l’on effectue des course à l’extérieur en mode GPS, la montre enregistre les données de calibrage par rapport à la cadence de course mesurée au poignet.

Ensuite, lorsque le profil de course en intérieur (donc sans GPS) est utilisé, par exemple sur tapis de course, la Polar Grit X va utiliser les 50 derniers calibrages enregistrés, en faire une moyenne, et l’appliquer sur la course en intérieur pour estimer l’allure et la distance.

Ainsi, plus on court en extérieur à des allures différentes, plus la montre sera précise à la mesure de course en intérieur. Toutefois, pour plus de précision, je recommande malgré tout lors de course sur tapis ou sans GPS de lui adjoindre un footpod.

Analyse d’une activité de course à pied

Voici le détail d’une activité de course à pied effectuée avec la Polar Grit X une fois téléchargée dans Polar Flow Mobile:

Et voici l’analyse d’une séance dans Flow Web:

Le cyclisme

La Polar Grit X propose plusieurs profils de cyclisme (cyclisme, cyclisme sur route, VTT, vélo en intérieur) qui sont quasiment similaires en termes de fonctionnement.

La montre peut être couplée à des capteurs de vitesse, de cadence ou de puissance utilisant la norme Bluetooth Smart.

On retrouve les mêmes possibilités de configuration d’écrans de données que pour la course à pied.

Utiliser un capteur de puissance sur le vélo

Alors qu’avec les premiers firmwares de la Polar Vantage, j’avais eu des difficultés avec certains capteurs de puissance, j’ai utilisé avec succès les capteurs suivants sur la Polar Grit X:

Les données d’équilibre de pédalage sont correctement pris en compte sur les modèles qui les supportent. Par contre, si la Polar Grit X supporte l’affichage de phases de puissance, ces valeurs ne fonctionnent qu’avec les pédales Look/Polar et pas avec les autres modèles, même si ces derniers transmettent bien les données via le canal Bluetooth Smart. Exemple ici de données issues du capteur Assioma Duo:

Analyse d’une activité de cyclisme

Voici les données issues d’une sortie vélo de route sur l’application Polar Flow Mobile:

La natation en piscine

Ce test étant publié à un moment ou les mesures sanitaires appliquées suite à la crise covd-19 ne me permettent pas d’accéder à une piscine pour tester la Polar Grit X.

Bien entendu, dès que cela sera à nouveau possible, je mettrai à jour ce test avec les données de natation en piscine de cette montre.

Concrètement, je ne m’attend pas à un fonctionnement très différent de celui que j’ai pu constater avec la Polar Vantage V, à savoir:

  • Un mode de natation en piscine entièrement automatique, détectant tout seul les phases de repos et les phases nagées.
  • Un décompte du nombre de longueurs assez sensible, et parfois moins précis que les mêmes profils chez Garmin ou Coros notamment.
  • Un cardio optique actif dans l’eau mais fournissant des mesures très très approximatives.

Ces points seront confirmés ou infirmés dès qu’il me sera possible d’avoir accès à un bassin de natation!

La natation en eau libre

Tout comme pour la natation en piscine, le comportement de la Grit X en eau libre ne devrait pas différer beaucoup de celui de la Vantage.

Le test effectué en eau libre aux Canaries avec la Vantage devrait être un bon indicateur des résultats probables de la Grit X. Dès que les lacs aux alentours de chez moi seront à nouveau praticables, je continuerai les tests dans cette discipline!

Le triathlon

La Polar Grit X permet de configurer un profil de triathlon, ou un profil multisport libre qui permet d’enchainer n’importe quelles disciplines sportives.

Dans le profil de triathlon, l’enchainement est obligatoirement 1. natation en eau libre 2. cyclisme 3. course à pied. Pour enchainer d’autres disciplines, comme de la natation en piscine, il faudra utiliser le profil de multi sport libre.

Contrairement à d’autres modèles de montres avec profil de triathlon, Polar ne « récupère » pas les données des profils sportifs individuels (par exemple le profil de course à pied) et ses réglages pour les inclure dans le profil de triathlon. Il faudra donc configurer une nouvelle fois ses écrans de données de course, de vélo et de natation spécifiquement pour le triathlon.

En entrant dans le profil de triathlon, la montre se met automatiquement en mode de pré-enregistrement pour le profil de natation en eau libre. On démarre l’enregistrement à l’aide du bouton start. On passe ensuite à la première transition à l’aide du bouton « retour ». La montre se met alors en mode « transition ». Pour démarrer l’enregistrement de la partie cycliste, on presse à nouveau sur « start » après la transition en s’assurant que c’est bien le profil de cyclisme qui est sélectionné. La transition vers la course à pied se passe de la même manière (« retour », puis « start »).

Lorsque j’en aurai l’occasion, je publierai le résultat dans Polar Flow d’un enregistrement de triathlon réalisé avec la Polar Grit X.

Les entrainements fractionnés

Polar permet directement sur la montre de configurer des timers pour des répétitions très simples. Pour des entrainements structurés plus complexes, on peut utiliser Polar Flow (web ou mobile) pour créer ses entrainements par intervalles. Directement depuis le calendrier, on peut créer un objectif de séance, puis un entrainement pas phases.

Les entrainements fractionnés sont disponibles pour tous les profils sportifs. On peut créer des phases basées sur le temps ou la distance, avec un objectif libre, basé sur la vitesse ou la fréquence cardiaque. Dommage que Polar, en tant que pionnier de la puissance en course à pied, ne permette pas de créer des phases avec objectif de puissance (ni à pied, ni à vélo d’ailleurs).

La procédure est relativement simple pour créer des répétitions:

  1. Créer toutes les phases de l’entrainement structuré
  2. Ajouter les répétitions une fois toutes les phases crées.

Les phases peuvent être nommées librement, ce qui permet de retrouver le texte saisi sur la montre ensuite. J’y insert donc mes objectifs de puissance, à défaut de mieux ! On définit ensuite une date et une heure prévue d’exécution et on enregistre l’entrainement.

Un entrainement peut être enregistré comme favori pour être ré-utilisé facilement à n’importe quel moment.

Une fois l’entrainement enregistré, et la montre synchronisée, on retrouve l’entrainement le jour fixé dans le profil sportif en question:

Lorsqu’on le charge, le profil sportif du menu de pré-entrainement est flanqué d’un petit symbole d’entrainement par phases:

Lorsqu’on démarre l’entrainement, les phases se suivent, en fonction que l’on a décidé de les enchainer manuellement (via le bouton start) ou automatiquement. Chaque phase contient une jauge avec l’objectif défini (fréquence cardiaque ou allure):

Malheureusement, il existe une limitation persistante sur le modèle de fractionné de Polar: lorsqu’on choisit un enchainement automatique des phases, il est impossible de manuellement forcer à passer à la phase suivante…

Les phases d’entrainements fractionnés sont dissociés dans Polar Flow des tours automatique et manuels. Ainsi, il est possible d’analyser en détail son entrainement par phases, tout en conservant les tours automatiques et manuels!

Fit Spark

Les algorithmes de Fit Spark sont disponibles dans un widget dédié. Ce dernier propose des entrainements « sur-mesure » par rapport à l’historique d’activités.

En fonction de l’intensité des entrainements récents, du statut de récupération et d’autres paramètres, les exercices proposés peuvent varier: étirements, entrainements aérobie, plus intensifs ou encore de renforcement. Voici un exemple de séance proposée par FitSkaprk

Hill Splitter

Voilà une fonction inédite chez Polar, apparaissant pour la première fois sur cette Grit X. Hill Splitter permet d’analyser en temps réel les montées et descentes d’une activité sportive. La fonction sur la montre s’active tout simplement en ajoutant l’écran de données de Hill Splitter au profil sportif souhaité.

Ensuite, cela active un écran qui affiche automatiquement les montées, le plat ou les descentes sur la montre:

Ensuite, après avoir enregistré son activité sportive, on peut analyser en détail montées et descentes dans Polar Flow ou Polar Flow Mobile:

A mon sens, Hill Splitter est une fonction très intéressante, mais souffre de petites limitations de jeunesse, que Polar pourrait (devrait) rectifier à l’avenir par des mises à jour:

  • La possibilité de choisir les champs de données présents sur la page Hill Splitter, actuellement fixés à distance, dénivelé et allure. Vitesse ascensionnelle ou puissance pourraient montrer ici un certain intérêt!
  • De pouvoir définir soi-même les seuils de déclenchement de la fonction. Pouvoir définir que l’on souhaite commencer à enregistrer une montée en tant que tel seulement à partir d’un certain seuil permettrait de « filtrer » le nombre de montées enregistrées, à vélo par exemple.

Polar Hill Splitter en vidéo

Voici une vidéo expliquant le fonctionnement de Hill Splitter sur la Polar Grit X:

Fuel Wise

Encore une fonction qui a débarqué sur la Polar Grit X qui est une nouveauté: Fuel Wise s’intéresse de près à l’alimentation et le ravitaillement.

Cette fonction se découpe en deux parties: la première consiste à fixer des rappels d’alimentation et d’hydratation sur la montre durant l’activité. Pour ceci, on peut fixer un mode automatique ou manuel:

  • Le mode automatique calcule le temps passé dans les zones de FC et estime la dépense calorique à compenser. Les rappels ne sont donc pas à intervalles réguliers, mais au moment ou la dépense énergétique le requiert.
  • Le mode manuel envoie une notification à intervalle régulier définit par l’utilisateur.
  • Il est possible également de fixer des rappels d’hydratation, à intervalles régulières.

Petit bémol: la notification de Fuel Wise est discrète et n’est affichée que quelques secondes. On a très vite fait de la manquer. Dommage que Polar n’ai pas pensé l’afficher plus longtemps, voire à offrir la possibilité dans les paramètres de devoir l’acquitter via un bouton.

La seconde partie de la fonction Fuel Wise est disponible après l’entrainement, sur le résumé de la montre ou sur Polar Flow Mobile ou web. On y retrouve l’estimation des filières énergétiques requises pour la séance d’entrainement. Ainsi, on a une vue sur la proportion de lipides, glucides ou protéines utilisés dans l’entrainement:

La fonction Polar Fuel Wise en vidéo

Voici une présentation des possibilités de Fuel Wise en vidéo:

Les segments Strava

La Polar Vantage V a été mise à jour début 2020 pour bénéficier des segments Strava en direct. La fonction est directement implémentée sur la Grit X.

Cette fonction nécessite un compte Strava payant, la version gratuite ne permet pas d’envoyer les Live Segments sur un appareil.

Ensuite, il faut lier son compte Flow à Strava, cela ne peut se faire que depuis Polar Flow web. Alors, si tout fonctionne bien, dans la partie Favoris de Polar Flow (l’étoile en haut à droite) on retrouve ses segments marqués comme favoris sur Strava:

Dans la partie de droite, on peut alors facilement choisir lesquels on veut envoyer sur sa montre.

Suivre un segment en direct sur la Grit X

Comme pour Hill Splitter, il suffit d’ajouter la page de donnée dédiée aux segments Strava au profil sportif pour les activer. Les segments chargés sur la montre s’affichent automatiquement sur l’écran de données dédié lorsqu’on s’en approche. Une fois le segment commencé, l’écran affiche alors la progression en temps réel:

La montre affiche le temps d’avance ou de retard sur son record personnel. Malheureusement, il n’est pas possible de changer l’affichage pour montrer l’avance/retard sur le KOM/la QOM. Ce dernier n’est affiché que si c’est la première fois que l’on accomplit le segment…

A la fin, le temps du segment est directement affiché sur la montre. Les performances seront enregistrées dans Strava dès que l’activité sera synchronisée.

Polar ZoneLock

Polar offre depuis longtemps une fonction assez pratique nommée « Zone Lock ». Cette fonction peut-être activée dans les profils sportifs dans Flow, et permet de « Verrouiller » une zone. Cela peut être une zone:

  • De fréquence cardiaque
  • D’allure
  • De puissance

Pour l’activer, il suffit de se rendre sur l’écran de jauge de fréquence cardiaque, de puissance ou d’allure, puis de maintenir le bouton « start » pressé quelques secondes. La zone actuelle est alors verrouillée. C’est à dire qu’une alerte retentit si on passe au-dessus ou au-dessous de la zone verrouillée.

La navigation

Arrivée en automne 2019 sur la Polar Vantage V, la possibilité de suivre un parcours est présente également sur la Grit X. Polar a d’ailleurs profité de l’occasion pour améliorer encore un peu la fonctionnalité.

La principale amélioration consiste à intégrer le transfert direct de parcours entre l’application Komoot et Polar Flow. Le planificateur d’itinéraires de Komoot est pleinement utilisable même en mode gratuit pour définir ses parcours sur la montre.

La seconde amélioration est propre aux spécifications de la Grit X: la montre intègre un compas magnétique. Ce dernier est très utile dans les fonctions de navigation puisqu’il permet une orientation plus précise et réactive de l’écran de la carte par rapport à une montre qui n’exploite que les données GPS. C’est par exemple le cas de la Vantage V, qui ne peut afficher le suivi d’itinéraire que lorsque la montre est en mouvement.

Le compas, pour être efficace, doit être étalonné avant l’utilisation. La procédure est lancée automatiquement lorsque la montre charge un parcours, elle prend environ 20 secondes et consiste à faire rouler un bille dans le sens indiqué à l’écran.

Envoyer ses propres fichiers GPX ou TCX sur Polar Flow

Bien entendu, la plate-forme Polar Flow peut toujours importer des fichiers de parcours aux formats GPX et TCX et les transférer sur la montre comme itinéraire à suivre.

Dans la partie Favoris de Flow, le bouton « Importer un itinéraire » permet facilement d’importer un parcours, par exemple créé à l’aide de l’outil de planification de Strava puis exporté sous forme de fichier GPX.

Une fois le parcours synchronisé avec la montre, on le retrouve dans le menu du profil sportif dans la partie itinéraires.

Le suivi d’itinéraire est ensuite des plus simple: la montre affiche une ligne qui représente la parcours, que l’on peut ainsi suivre. En bas de l’écran, la distance jusqu’à l’arrivée est affiché.

Attention lorsque des embranchements sont très serrés. Sans carto, il est plus compliqué de savoir exactement lequel prendre. En règle générale toutefois, l’affichage de la Grit X est suffisamment précis et réactif pour suivre le bon chemin.

Lorsqu’on s’éloigne du parcours défini, la montre émet une alarme et indique « Mauvaise direction ». Ensuite, elle affiche la direction pour rejoindre le parcours à l’endroit le plus proche:

Utiliser les itinéraires Komoot

Désormais, il est aussi possible de coupler son compte Polar à son compte Komoot depuis Polar Flow. Alors, les itinéraires créés sur Komoot sont directement disponibles pour être synchronisés sur la Grit X.

L’éditeur de parcours de Komoot est assez intuitif, il utilise une base équivalente aux heatmaps de Garmin, Strava ou Suunto. Alors, en sélectionnant sa discipline sportive (vélo de route, course, VTT…) il sélectionne automatiquement les meilleurs itinéraires. On peut alors simplement marquer le départ, quelques étapes au parcours et l’arrivée et les algorithmes de Komoot font le reste! Et aussitôt le parcours est enregistré dans Komoot, aussitôt il est disponible dans les favoris de Flow, prêt à être synchronisé sur la montre:

Il est à noter que la synchronisation des parcours réalisés dans Komoot est aussi disponible pour la Vantage V!

Une fois la montre synchronisée, on retrouve le parcours sur la montre:

La navigation lancée se comporte exactement comme pour un fichier GPX ou TCX ci-dessus, à l’exception du fait que la montre indique les changements de direction par des notifications de la montre, ainsi qu’un petit visuel:

Cette notification est également signalée et affichée lorsque la page de données n’est pas celle de la carte:

Présentation de la navigation sur la Grit X en vidéo

Présentation en vidéo des possibilités de navigation de cette Polar Grit X:

Suivi de santé et de performance

Parce que la performance sportive ne grandit pas que lors des entrainements, mais aussi dans la gestion du sommeil et de la récupération, la Polar Grit X hérite de quasiment toutes les fonctions de suivi du sommeil et de performance de la Vantage V. Seul Recovery Pro, fonction d’analyse de la récupération basée sur le test orthostatique, est absente de la Polar Grit X.

Suivi d’activité quotidienne

Bien sûr, avant de fournir des mesures avancées de performance, de sommeil et de récupération, la Polar Grit X possède un tracker d’activité quotidienne qui décompte pas, calories et suivi de la fréquence cardiaque en continu si on l’active dans les options de la montre:

On retrouve également les données de suivi d’activité dans Polar Flow et l’app mobile:

Suivi du sommeil et de la récupération

Si la montre est portée la nuit, elle analyse également la qualité du sommeil. Cette analyse se décompose en deux parties:

  • L’analyse des cycles et des phases de sommeil
  • Le niveau de récupération du stress (dans le sens sportif) de la journée

Ces deux analyses sont regroupées dans la fonction Sleep Plus Stages. L’analyse générale est disponible dans un widget de la montre:

Et l’analyse complète et détaillée est disponible dans Polar Flow et l’app mobile:

L’essentiel de l’analyse est basé sur la variabilité cardiaque et la fréquence cardiaque ainsi que le niveau d’activité. Il est donc important de porter sa montre de manière ajustée au poignet (pas trop lâche pour que le capteur effectue une mesure correcte, mais pas de garrot non plus).

Les éléments déterminants dans le score de sommeil (score sur 100) sont:

  • La durée du sommeil
  • La fiabilité (la continuité, donc les phases de sommeil sans interruptions et sans trop d’agitation)
  • La régénération durant le sommeil (basé sur le ratio de sommeil léger, profond et REM ou sommeil paradoxal)

Pour tout savoir sur l’analyse du sommeil, Polar a publié une FAQ complète à ce propos!

Test de fitness

Le Fitness Test est le test proposé par Polar pour estimer la VO2Max. Ce test est basé sur la fréquence cardiaque, la variabilité cardiaque, le profil personnel et l’historique sportif. Il est disponible dans le menu de la Grit X.

Au vu de la précision requise pour obtenir des valeurs cohérentes, une ceinture cardiaque (par exemple les ceintures H9 ou H10) sont très fortement recommandées pour ce test.

Les valeurs obtenues restent des estimations, mais il semblerait que globalement, la fourchette obtenue auprès de nombreux-ses sportifs-ves soit plutôt proche de la réalité. Le test sera de préférence exécuté le matin peu après le lever, en évitant les lendemains de séances sportives très éprouvantes.

Charge d’entrainement Training Load Pro

La progression sportive par l’entrainement est une mécanique simple: imposer un stress à l’organisme, et le laisser récupérer pour compenser, ré-appliquer du stress, et ainsi de suite. Avec le temps, on devient meilleur. Sur le papier c’est simple.

Mais l’essentiel, c’est d’appliquer la bonne dose de stress: pas assez, et on ne progresse plus, c’est la stagnation. Trop de stress, et c’est le risque de blessure ou d’épuisement qui mènent tout droit au surentrainement.

Training Load Pro, ce sont des algorithmes basés sur la mesure TRIMP. La méthodologie consiste à associer la charge cardiaque (le stress imposé au système cardiovasculaire, mesuré via la fréquence cardiaque), la charge musculaire (mesuré par exemple via la puissance), et l’effort ressenti (que l’on peut renseigner dans Polar Flow après sa séance d’entrainement.

Les résultats obtenus par Training Load Pro peuvent être consultés dans un widget sur la montre:

Les données détaillées dans Polar Flow Mobile:

Je pense que l’outil peut devenir un indicateur intéressant sur le long terme. Les personnes qui se lancent dans le sport régulier avec leur montre pourront surveiller cet indicateurs dès la fin de la première semaine (la montre ne donne pas de score avant d’avoir accumulé plusieurs jours de données). Par contre, il faudra ignorer ces indications sur les 2-3 premières semaines pour les personnes qui s’entrainent déjà de manière régulière avant d’arriver dans l’univers Polar. En effet, cela laissera le temps aux algorithmes de « s’aligner sur la pratique de son/sa propriétaire!

Serene

L’app Serene propose des exercices de respiration profonde, guidés par la montre Polar. Ces exercices permettent de réduire le stress, et d’améliorer la récupération par la relaxation.

Cette fonction est abordée dans cette vidéo:

Les fonctions connectées

Polar n’est pas la marque qui vient en premier à l’esprit lorsqu’on évoque les fonctions connectées. Les fioritures, très peu pour les finlandais de Kempele qui conçoivent leurs montres avant tout pour mesurer la performance! Mais malgré tout, il faut vivre avec son temps, alors Polar se plie au service minimum à ce niveau.

Si vous voulez de la musique, du paiement sans contact, contrôler l’appareil photo de votre smartphone, téléphoner avec votre montre ou encore gérer votre chauffage connecté depuis la Grit X, passez votre chemin…

Notifications du smartphone

Sur ce point là, je ne vais pas y aller par quatre chemins: l’implémentation des notifications du smartphone de Polar depuis les Vantage est probablement la plus désastreuse de tout le marché de la montre de sport moderne. Et malheureusement, aucune amélioration n’est à signaler sur la Grit X.

Ce n’est que mon avis, bien sûr… Mais en tant que gros utilisateur des notifications sur la montre, l’expérience proposée par la Grit X se résume à une accumulation de frustrations. La première, c’est que Polar ne laisse pas le choix d’aucune configuration pour cette fonction. On active ou non les notifications, et c’est tout. Polar a décidé unilatéralement qu’elles ne s’afficheront pas durant l’enregistrement d’une séance sportive… Soit, celle-là, je peux encore l’accepter.

Mais ensuite, Polar a décidé unilatéralement que la notification ne s’affiche pas automatiquement. Elle est signalée par une vibration, mais le contenu ne s’affiche qu’après un mouvement de bascule du poignet, comme pour consulter l’heure. Mais ce mouvement n’est pas évident tout le temps, et même lorsqu’il est réalisé, la notification ne s’affiche pas tout le temps correctement. On finit donc par devoir balayer l’écran de la montre de bas en haut pour lister les notifications reçues.

Et si c’était tout… Mais parfois, les notifications de mon iPhone ne sont signalées que plusieurs minutes après leur arrivée sur le téléphone… Bref, cette fonctionnalité qui fait aujourd’hui partie des bases des montres connectées, me semble être à améliorer rapidement pour Polar, cela avait finalement fini par user ma patience sur la Vantage V, je constate exactement la même chose sur la Grit X…

Prévisions météo

C’est une nouveauté sur la Grit X. La montre synchronise les données météo de l’endroit actuel avec la montre au travers de l’app mobile.

A ce propos, sachez que les services de localisation du smartphone doivent être activés, car c’est au travers de ces derniers que la position pour la météo est déterminée!

Ensuite, un widget est disponible pour afficher les prévisions de la journée, et des jours à venir:

La Polar Grit X sur le gril

Les Vantage furent les premières montres de Polar à utiliser la nouvelle puce GPS de Sony, et le capteur cardio au poignet Precision Prime. Si le cardio poignet a vu une amélioration de sa performance par rapport à ce qui était ceux des M430 ou M600 sans pour autant égaler une ceinture, la précision GPS de la montre a largement déçu pour ne pas être à la hauteur non seulement de la V800, mais surtout du reste du marché.

Avec la Grit X, Polar devrait avoir eu le temps de corriger ces défauts et proposer une montre plus précise. Mais cela reste à confirmer. Alors voici quelques comparatifs pour savoir exactement ce qu’il en est!

Précision du capteur optique

Le capteur cardio poignet de la Grit X est une évolution du capteur Precision Prime des Vantage. Polar a changé la disposition des LED’s vertes rouges et oranges. Le capteur est désormais fixé dans un cerclage réfléchissant type miroir. Il présente toujours 4 électrodes pour mesurer le contact avec la peau.

A gauche, le capteur de la Vantage V Titan. A droite, celui de la Grit X
La précision de la mesure de fréquence cardiaque optique est très variable d'un individu à l'autre. Dans ce test, vous trouvez des comparatifs que j'ai effectués avec différentes montres ou capteurs optiques lors de mes entrainements. Sur d'autres personnes, il est très probable que les résultats soient différents. Parfois meilleurs, parfois moins bons. Le fait qu'un capteur optique ait particulièrement bien ou mal fonctionné sur moi ne signifie en aucun cas qu'il en sera de même pour une autre personne... De nombreux facteurs influent la performance de mesure optique, comme la morphologie, le type de peau, la pilosité et bien d'autres. Il est possible d'améliorer la précision de la mesure optique en appliquant quelques conseils figurants dans cette vidéo.

Un cardio qui mesure la fréquence cardiaque de ma table ?

De nombreux commentaires passionnés ont émergés sur les forums de discussion, déclarant le capteur complètement aberrant car il « mesurait soit disant une fréquence cardiaque lorsqu’il est posé sur une table ». Ceci n’est en réalité par un problème de fiabilité ou de performance, mais de nombreux capteurs du marché fonctionnent de la même manière.

On constate sur la Grit X lorsqu’elle est posée à l’envers (capteur cardio visible) que deux LED’s restent constamment allumées. Ce n’est pas le cas sur la Vantage V par exemple. Cela permet à la montre de vérifier en permanence si il elle est sur la peau ou non. Et pour le faire, elle envoie un signal qui est lu par les capteurs. Cette méthode augmente la fiabilité sur les peaux tatouées ou foncées, ou à travers des poignets particulièrement poilus. Ainsi, il est possible qu’en essayant de lire une fréquence cardiaque, le capteur affiche des données issues de ces LED’s de « recherche » durant une poignée de secondes, le temps que le signal montre clairement qu’il n’est pas posé sur la peau.

C’est un fonctionnement normal, qui montre simplement une amélioration par rapport au capteur des Vantage. Pas un problème de fonctionnement ou de fiabilité. Et il est possible que Polar améliore encore les seuils de détection à l’avenir et que la mesure de fréquence cardiaque s’affiche moins longtemps si la montre n’est pas en contact avec la peau.

Tenue en main, ou avec l’extrémité d’un doigts sur le capteur, la montre affiche une fréquence cardiaque erronée, comme 100% des capteurs du marché, car les vaisseaux sanguins des doigts sont trop petits pour une lecture fiable. Portez simplement votre montre au poignet et le problème est réglé ;-)

Comparatif 1: Course à pied, 7km conditions compétition

En ce printemps 2020, semi-confinement et conditions sanitaires font que les compétitions se sont annulées aussi vite que le virus se propageait. Mais pour autant, j’ai voulu conserver quelques entrainements de référence, et j’ai ici couru 7km à bloc, dans les conditions d’un 10km. Voici les données cardio obtenues par rapport à la fenix 6 de Garmin qui était couplée à la ceinture HRM-Tri:

J’avais évidemment effectué un échauffement de 15min avant de partir à bloc. Dès lors, le cardio optique devrait « crocher » un signal assez rapidement. En départ « à froid » il est courant que le capteur mette quelques minutes pour se caler à la bonne valeur.

Ici malgré tout, le capteur Precision Prime a galéré plus de 10 minutes avant de se caler. En compétition, ce qui est simulé ici, c’est un mauvais point car se baser sur une fréquence cardiaque erronée, c’est aller à une gestion de course potentiellement désastreuse…

Comparatif 2: Course à pied en endurance

Partir à bloc n’a pas plu à la Grit X. Peut-être qu’une activité plus calme sera mieux mesurée:

Hormis quelques pics en milieu d’activité, le capteur a bien suivi les variations de fréquence cardiaque lors de cet entrainement par rapport à la ceinture H9 couplée à la Vantage V.

La moyenne de la mesure avec la ceinture (145.149) et celle du capteur cardio de la Grit X (144.746) sont très proches.

Comparatif 3: Vélo de route

Lors de cette sortie à vélo de route, la montre au poignet a été comparée aux mesures de la ceinture HRM-Tri couplée au Edge 530:

On voit que globalement le suivi est correct, mais qu’en plusieurs endroits, la courbe bleue de la Grit X est largement en-dessous de la mesure de la ceinture. On le voit clairement sur cette section agrandie:

Sur les endroits de décrochage, la différence est très importante, 135bpm pour la Grit X, 180bpm pour la ceinture…

Mon avis sur la précision du capteur optique

Peu de différences par rapport à la première génération de capteur Precision Prime. En règle générale, la mesure est cohérente, mais le problème, c’est qu’en regardant sa montre lors d’un entrainement ou d’une compétition, commet savoir si on est dans un moment « fiable » ou non… La seule solution pour en être sûr, c’est d’utiliser une ceinture, d’une précision bien supérieure à toute mesure optique.

Il en va de même pour les analyses des algorithmes qui exploitent les données de variabilité cardiaque, par exemple le fitness test. La ceinture est le seul moyen d’obtenir des données pertinentes!

Précision du GPS

Polar a donc remis l’ouvrage sur le métier et repris le système GPS de sa nouvelle Grit X. La puce GPS n’a pas changé, c’est toujours la puce de Sony, probablement la famille CXD560, qui est utilisée dans la montre. Peut-être que Polar a utilisé une variante plus récente, mais cela ne change pas grand chose. C’est le design de l’antenne qui a été profondément revu sur la Grit X. Et, bien que la précision ne soit toujours pas parfaite, on en voit les bénéfices dans la qualité des traces.

Tous les comparatifs ont été effectués avec le réglage d’usine, soit GPS+Glonass. Il est à noter que la Grit X supporte également des systèmes Galileo et QZSS pour les japonais et australiens.

Comparatif 1: course à pied en forêt

Conditions difficiles pour la Grit X et la fenix 6 dans ce comparatif, car la plus grande partie de ce parcours est en sous-bois ou en lisière:

Globalement, la Grit X tient plutôt bien la comparaison, et elle est même meilleure sur plus de la moitié du parcours. Sur le graph d’accumulation de distance, on constate que les deux montres sont très proches. Alors que la distance sur la Garmin est mesurée par le Stryd, à mon sens la solution la plus précise disponible sur le marché:

Comparatif 2: Course à pied face à la Vantage V

Deux générations de montres Polar. Voici ce qu’on constate entre Grit X et Vantage V:

Le tracé bleu de la Grit X n’est pas absolument parfait, mais malgré tout, on voit qu’il est globalement meilleur que celui de la Vantage V. En particulier lors des virages, systématiquement « mangés » par la Vantage.

La mesure de distance de la Vantage V, qui était couplé au capteur Stryd, montre une distance très proche de la Grit X. Donc la montre reste largement dans la bonne fourchette:

Sur 16km, environ 160 mètres d’écart, soit 1% d’erreur. C’est dans la norme du marché.

Comparatif 3: Vélo de route

Sur cette sortie, je portais la montre au poignet alors que le Edge 530 était sur le guidon, et bénéficiait donc d’un meilleur signal GPS. Mais les mesures effectuées par les deux appareils sont largement similaires, et très proches de la route. A quelques détails près, rien à signaler:

Et sur le graphique d’accumulation de distance, les deux appareils se superposent presque parfaitement. Aucun problème de mesure sur ce coup là:

Comparatif 4: GPS en mode économique, 1 minute, course à pied

Restait à voir comment la Grit X réagit en mode économie d’énergie, alors qu’on descend la précision GPS de la seconde à la minute. Des montres comme les fenix de Garmin ou la Suunto 9 utilisent des technique de « prédiction » de la trace GPS grâce à leurs capteurs (accéléromètres, compas). Est-ce que Polar a intégré de telles technologies à la Grit X? Voici comment réagit la trace GPS en mode 1 minute:

On voit bien le côté « carré » de la trace par rapport à celle de la fenix 6. Et si Polar n’a pas annoncé de technologie équivalente à Fuse Track de Suunto, c’est bien simple: c’est qu’il n’y en a pas!

Mon avis sur la précision GPS

Dans ce comparatif manque une comparaison de natation en eau libre, que j’ajouterai dans les semaines à venir.

Il y a une chose qui est sûre: la précision de la trace GPS de la Grit X est meilleure que celle de la Vantage V. Toutefois, les résultats ne sont pas parfaits…

La précision de la mesure de distance semble globalement correcte, aussi bien sur le vélo qu’à pied.

Aucune montre du marché n’offre des performances GPS suffisamment fiables pour une indication de l’allure instantanée précise en course à pied. C’est pourquoi, la Grit X comme les autres montres devrait être utilisée avec un capteur de foulée pour une mesure de l’allure instantanée en course à pied. Un capteur de vitesse sur la roue est également recommandé pour les activités de VTT ou de vélo dans des endroits couverts (forêt ou vallées) ou le signal GPS peut être moyen.

Précision de l’altimètre

La Grit X est équipée d’un altimètre barométrique. Cela signifie que la montre va obtenir de données initiale d’altitude par le système GPS, puis que les variations d’altitude au cours d’une activité sportive seront mesurées par les variations de pression barométrique, ce qui est généralement plus précis que la mesure GPS.

L’altitude barométrique de la Grit X peut être calibré manuellement. Mais cette opération nécessite de démarrer l’enregistrement d’une activité sportive, ce qui est assez particulier. Sur l’écran de l’altitude, un pression sur le bouton start affiche les options de calibrage manuel:

Comparatif 1: Course à pied face à la fenix 6

Les deux montres n’ont pas été calibrées. L’altitude de base (absolue) est donc légèrement différente (quoique très proche). Mais l’altitude relative est elle très très proche entre les deux montres:

On voit même que la Grit X semble plus cohérente, car l’altitude de départ est d’arrivée est la même pour la courbe bleue de la Polar (c’était une boucle et le point de départ et d’arrivée est le même endroit).

Comparatif 2: course à pied face à la Vantage V

Voici un comparatif entre les deux montres de Polar qui proposent toutes les deux un capteur barométrique:

Altitude relative identique, altitudes de départ et d’arrivée cohérentes. Seule l’altitude absolue est mauvaise. Aucune des deux montres n’a été calibrée. L’altitude réelle de mon lieu de départ: 818m. Mention spéciale précision de base à la Grit X!

Comparatif 3: Sortie à vélo de route

Le Edge 530 est la Polar Grit X ont mesuré les courbes d’altitudes suivantes lors de cette sortie à vélo:

Encore une fois, mesure globalement très proche sur les deux appareils. Par contre, sur cette mesure, la Grit X semble faire plus « d’escaliers », la courbe moins lissée que celle du Edge 530. Le dénivelé positif mesuré par la Grit X s’élève à 660m, alors que celui du Edge 530 pour cette même sortie ne monte qu’à 581m. C’est près de 15% de différence, que je n’ai pas constaté sur les autres activités.

Conclusion sur la précision de l’altimètre barométrique

Au vu de mes comparatifs, je n’ai pas constaté de grosses différences de mesures lors de mes activités sportives. La seule qui montre une différence notoire est cette sortie de vélo.

Au cours des prochaines semaines, je continuerai à comparer les valeurs de la Grit X, et mettrai à jour les données de ce comparatif.

En l’état actuel des tests, je trouve l’altimètre de la Grit X plutôt correct dans ses mesures.

Les capteurs compatibles

Voici un tableau qui récapitule les capteurs compatibles avec la Polar Grit X:

AccessoireFabricantTestamazon.fri-run.frgarmingps.chWahoo
H9PolarN/A0.00 €59.00 € 
Ceinture cardio textile H7PolarN/A69.88 € 
Kit capteur cadence/vitesse cycliste Bluetooth SmartPolarN/A68.44 € 
Capteur de vitesse cycliste Bluetooth SmartPolarN/A40.27 € 
Support guidon pour montrePolarN/A19.90 €19.00 € 
Ceinture cardio textile H10PolarLien74.95 €89.00 € 
OH1+PolarLien64.95 €79.00 € 
Chargeur USBn/aN/A13.99 € 
PowerPort Solar Lite (15W)AnkerLien59.99 € 
TICKR FitWahooLien79.99 € 79.99 €
Capteur de vitesseWahooN/A39.99 € 39.99 €
Capteur de cadenceWahooN/A39.99 € 39.99 €
TICKR XWahooN/A74.15 € 79.99 €
Ceinture cardio HRM-DualGarminLien60.64 €69.00 €79.00 67.15CHF *

* Pour bénéficier de ce prix spécial sur le site garmingps.ch, utilisez le code promo NAKAN en validant le panier d'achat! (non cumulable avec d'autres offres)

Comparatif des montres outdoor du marché

Ce tableau compare les montres outdoor des autres marques sur le marché à la Grit X. J’ai également inclus la Vantage V pour comparaison:

 fenix 6/6X/6SPolar Grit XPolar Vantage VSuunto 9 Baro / Suunto 9Coros VertixForerunner 945
Sortie201920202018201820192019
Meilleur prix constaté549€ / 699€ / 549€429€399€466.44€ / 298.99€599€ (prix de lancement)539.99€
Étanchéité100m100m30m100m150m100m
Autonomie (veille)14jours/21jours/9jours7 jours12 jours7 jours45 jours
Autonomie (GPS)36h/60h/25h40h40h25h60h36h
Autonomie (GPS éco) 72h/120h/50h100h-120h150h60h
BraceletQuickFit 22mm/26mm/20mm22mmPossible à changer, mais pas facilementQuick ReleaseSimilaire à QuickFit 22mmCompatible Quickfit 22mm
Écran260x260 / 280x280 / 240x240px240x240px240x240px320x300px240x240px240x240px
Paiement sans contactouinonnonnonnonoui
Poids83g/93g/61g64g66 grammes81 grammes76 grammes50 grammes
Capteursfenix 6/6X/6SPolar Grit XPolar Vantage VSuunto 9 Baro / Suunto 9Coros VertixForerunner 945
Modes GPS 1GPS / Glonass / GalileoGPS / Glonass / GalileoGPS + GlonassGPS + GlonassGPS + GlonassGPS / Glonass / Galileo
Chipset GPS 2SonySonySonySonySonySony
Mode GPS écoUltraTrac / ExpéditionPlusieurs optionsnonFusedTrackUltraMaxUltraTrac
Altimètre barométriqueouiouiouioui/nonouioui
Capteurs externes ANT+ouinonnonnonouioui
Capteurs externes BLEouiouiouiouinon (prévu)oui
Cardio optique poignetoui (elevate 3)oui (Precision Prime)oui (Precision Prime)oui (Valencell)ouioui (elevate 3)
Oxymètre de poulsouinonnonnonouioui
Connectivitéfenix 6/6X/6SPolar Grit XPolar Vantage VSuunto 9 Baro / Suunto 9Coros VertixForerunner 945
Sync Bluetooth smartphoneouiouiouiouiouioui
Wi-Fisuivant modèlenonnonnonnonoui
Accès stockage USBouinonnonnonnonoui
Suivi d'activitéfenix 6/6X/6SPolar Grit XPolar Vantage VSuunto 9 Baro / Suunto 9Coros VertixForerunner 945
Nombre de pasouiouiouiouiouioui
Étages gravisouinonnonnonouioui
FC en continuouiouiouiouiouioui
Suivi sommeilouiouiouiouiouioui
Course à piedfenix 6/6X/6SPolar Grit XPolar Vantage VSuunto 9 Baro / Suunto 9Coros VertixForerunner 945
Profil de course à piedouiouiouiouiouioui
Métriques avancées (oscillation, temps contact…)oui (avec access.)nonnonnonnon (prévu)oui (avec access.)
Puissance course à piedoui (avec access.)ouiouinonnon (prévu)oui (avec access.)
Estimation VO2Max càpouiouiouiouiouioui
Compatible Stryd puissanceouiouiouiouinonoui
Compatible Stryd vit./dist.ouiouiouiouinonoui
Vélofenix 6/6X/6SPolar Grit XPolar Vantage VSuunto 9 Baro / Suunto 9Coros VertixForerunner 945
Profil de véloouiouiouiouiouioui
Compatible capt. Puissanceouiouiouiouiouioui
Métriques puissance TP (TSS, NP, IF, VI)ouioui (partiellement)nonnonNP seulement.oui
Segments Strava Liveouiouiouinonnonoui
Natationfenix 6/6X/6SPolar Grit XPolar Vantage VSuunto 9 Baro / Suunto 9Coros VertixForerunner 945
Profil de natation en piscineouiouiouiouiouioui
Profil de natation eau libre (avec GPS optimisé)ouiouiouiouiouioui
FC en natationouioui (cardio optique seul.)oui (cardio optique seul.)ouiouiavec ceinture
Multisportfenix 6/6X/6SPolar Grit XPolar Vantage VSuunto 9 Baro / Suunto 9Coros VertixForerunner 945
Profil de triathlonouiouiouiouiouioui
Profil multisport libreouiouiouiouinonoui
Profil SwimRunouinonnonnonnonoui
Musiquefenix 6/6X/6SPolar Grit XPolar Vantage VSuunto 9 Baro / Suunto 9Coros VertixForerunner 945
Contrôle du téléphoneouinonnonnonnonoui
Musique sur la montreouinonnonnonnonoui
Spotifyouinonnonnonnonoui
Deezerouinonnonnonnonoui
Navigationfenix 6/6X/6SPolar Grit XPolar Vantage VSuunto 9 Baro / Suunto 9Coros VertixForerunner 945
Cartographieouinonnonnonnonoui
Suivi d'itinéraireouiouiouiouiouioui
Retour au départouiouiouiouinon (prévu)oui
Entrainementsfenix 6/6X/6SPolar Grit XPolar Vantage VSuunto 9 Baro / Suunto 9Coros VertixForerunner 945
Entrainements intervallesouiouiouiouiouioui
Directement sur la montreouioui (basique)nonouiouioui
Sur l'app mobileouiouiouiouinon (prévu)oui
Référencesfenix 6/6X/6SPolar Grit XPolar Vantage VSuunto 9 Baro / Suunto 9Coros VertixForerunner 945
Le testlienlienlienlienlienbientôt
Page du comparateurlienlienlienlienlienlien

La discussion continue

Pour rester informé au plus près de l'actu du site et du marché:

Le podcast: Des épisodes de 30-40 minutes sur des thématiques de fond, sur l'entrainement, la technologie, l'alimentation ou bien d'autres sujets encore. A écouter sans modération!
Le compte Twitter: Actu, tendances, nouveautés, rumeurs, avis. Pour vivre l'actu du sport connecté au quotidien!
La page Facebook. Evenements, concours, actualité, bons plans. Chaque jour, la page Facebook de nakan.ch compte un peu plus de fans. Rejoins-là toi aussi!
La chaîne Youtube pour retrouver présentations, tutos, reportages ou interviews.
Le compte Instagram. L'actu du site et de ses coulisses en photos! Ne manque pas les stories pour être le premier informé des nouveautés ;-)

Conclusion

Polar élargit son domaine d’activité, et c’est une bonne nouvelle. Fidèle à ses principes, la marque se focalise sur les aspects sportifs de ses montres. Les fonctions annexes sont réduites au minimum. Et de nombreux sportifs adhèrent à ce principe.

Là où le principe de minimalisme maximal de Polar montre ses limites, c’est lorsque le sportif est confronté aux limitations en pleine pratique de son sport favori. Prenons quelques exemples révélés par le fonctionnement de cette Grit X:

  • Le mode suivi d’itinéraire fonctionne globalement bien. Basique, mais bon. Toutefois, lors d’entrainements de trail ou lors de treks plus longs, il n’est pas rare de prévoir des itinéraires alternatifs. Fonction de la météo, de l’enneigement d’un col ou d’autres paramètres. Et en cours de route, on passe de l’itinéraire A au B. Mais sur la Grit X, le mode de navigation ne permet pas de changer de parcours en cours d’enregistrement. Il faut mettre fin à l’enregistrement en cours, et en recommencer un.
  • Les coureurs d’ultra doivent pouvoir recharger leurs montres, ne serait-ce que quelques dizaines de minutes lors d’un ravitaillement. Hors, sur la Grit X comme sur la Vantage, c’est impossible sans arrêter l’enregistrement GPS.
  • La montre n’offre aucune vue sur les données d’altitude, de baromètre ou de boussole en dehors d’un enregistrement sportif. Pour beaucoup, c’est aussi une forte limitation sur une montre outdoor.

Analyse de la concurrence

La conception matérielle de la montre est à la hauteur du segment visé sans aucun doutes. Les performances de la Grit X sont bonnes si on prend bien en compte les limitations qu’elle peut présenter. Globalement, elle représente une amélioration notable par rapport à la Vantage V.

Toutefois, sur le segment outdoor et trail, la Grit X fait face à des modèles tels que la Suunto 9 Baro, les fenix 5 / 5 Plus / 6 ou encore les Coros Vertix ou Apex Pro. Très clairement, le niveau fonctionnel des fenix 5 Plus et 6 n’est pas ce qui est visé par Polar (pas de musique, de carto et autres fonctions connectées annexes).

Face à une fenix 5, une Suunto 9 Baro ou une Vertix, le match s’équilibre un peu. Mais Suunto et Coros sont en avance sur les petits détails logiciels, qui rendent la vie plus pratique au quotidien. L’un des atouts de Polar toutefois reste aussi Polar Flow, qui est à mon sens devenu au fil du temps une excellente plateforme d’analyse, plus avancée que celles de Suunto (qui galère un peu depuis la mise à mort de Movescount) et de Coros, qui se limite à l’app mobile…

Positionnement tarifaire

D’un point de vue tarifaire, la Grit X présente un bon rapport qualité/prix, Polar l’ayant positionnée de manière agressive à un prix de lancement inférieur à celui de la Vantage V pour une fiche technique globalement équivalente voire supérieure dans certains domaines. C’est une excellente montre multisport pour celles et ceux qui veulent une montre efficace sans plein de fioritures. Pour les disciplines comme l’ultra-trail ou l’outdoor, les limitations sont un peu plus importantes et la Grit X aura fort à faire sur ce marché là!

J’ai aimé ou pas aimé

Sur la Polar Grit X, j’ai aimé:

  • Un niveau fonctionnel important et intéressant au vu du prix de la montre.
  • Une qualité de finition à la hauteur d’une montre outdoor, troisième modèle du marché à atteindre la norme MIL-STD-810G après les Garmin Instinct et fenix 6.
  • Une précision de mesure GPS améliorée par rapport à la série Vantage
  • Des fonctionnalité innovantes comme Fuel Wise et Hill Splitter, qui sont un réel plus pour l’analyse et l’amélioration de son entrainement.
  • Des options d’économie d’énergie qui permettent d’étendre l’autonomie de base.

J’ai moins aimé:

  • Des limitations dans les profils sportifs évoquées plus haut dans la conclusion qui sont ennuyeuses pour une montre outdoor.
  • L’absence de widgets de boussole, d’altitude et de baro pour une mesure hors activité sportive.
  • Cette impossibilité de passer à une phase suivante lors d’un entrainement fractionné.
  • Le système de gestion des notifications du smartphone, qui n’a pas évolué depuis la Vantage.

Supporter ce site pour de futurs articles

Vous souhaitez acquérir le produit testé dans cet article? Cet article vous a été utile? Vous pouvez aider le site en l'achetant via l'un des liens partenaires ci-dessous. Vous pouvez utiliser les liens suivants pour vous rendre sur les sites partenaires de nakan.ch. En passant par ces liens, une petite commission est versée au site, ce qui me permet de continuer à vous offrir un contenu de qualité! Vous trouvez le détail des offres partenaires sur le comparateur. Pour tout savoir sur ma politique de publication et de publicité sur le site, rendez-vous ici!

Sur i-run.fr, profitez de 15% de remise sur les nouveautés textiles et chaussures grâce au code promo IRUN15! Les suisses profiteront de 15% de remise sur l'entier du site www.garmingps.ch grâce au code promo NAKAN (non cumulable avec d'autres offres)

i-run.fr
Alltricks France
Wiggle France
Rakuten France
Amazon France

35 commentaires pour “La montre outdoor Polar Grit X testée de fond en comble

  1. Un article très détaillé et très intéressant, uns fois de plus, bravo et merci .
    Une question; en cours d’activité, est-il possible de modifier la précision de gps ou d’arrêter le cardio optique pour « gagner » des heures d’autonomie?
    Étant donné qu’on peut passer de 40 heures à 100 heures d’autonomie…si ça pouvait se faire au cours d’un ultra-trail, ça pourrait être pratique!
    Ce qui manque aussi terriblement c’est effectivement une boussole et l’altitude sans devoir lancer une activité. Chose que tous les concurrents de premier rang proposent aujourd’hui.

    1. Salut Fabio et merci !

      Oui, il est possible de changer l’intervalle d’enregistrement GPS en cours d’activité. Il faut mettre en pause l’activité, retourner dans les options d’activité et changer l’intervalle d’enregistrement.

      Sportivement.

      1. Bonjour,
        Merci pour ton test, je l’attendais avec impatience car je dois changer ma Suunto 2 qui va bientôt être inutilisable (merci Suunto…).
        Plusieurs petites questions : y a-t-il une fonction de suivi du dénivelé sur un suivi d’itinéraire comme climbpro chez Garmin? La boussole reste inaccessible sauf en exercice c’est bien ça ? Et enfin tu penses qu’il y a un virtual partner dans le genre de se comparer à la même course que la veille et voir si on est plus en forme ou pas.
        Merci à toi.

  2. Excellent test ! Je pense que c’est effectivement un axe d’amélioration intéressant que de pouvoir changer d’itinéraire en cours de route. D’autre part, j’ai du mal à comprendre la politique Polar si quelques-unes des fonctions nouvelles de la Grit X ne sont pas amenées sur les Vantage (la V, en particulier, étant plus chère – hors promo). Je crois que le problème s’était déjà posé avec la sortie de l’Ignite et Polar s’était finalement décidé à reconduire Serene et Nightly Recharge sur la Vantage.

    1. Bonjour,
      Complètement d’accord avec vous, j’ai contacté Polar à ce sujet, comme beaucoup de possesseurs de Chantage V, pour l’instant « pas d’informations disponibles à ce sujet »…

  3. Polar a pour habitude d’écouter ( en partie ) les doléances des utilisateurs…
    j’ai envoyé mon mail avec les évolutions que je souhaiterais voir arriver dans les prochaines maj…

  4. Bonjour Greg,

    Merci pour ce test, une prouesse vu le temps imparti pour le faire !
    Je l’ai commandé directement sur Polar et l’ai depuis une petite semaine, quelques remarques et observations complémentaires :
    -N’ayant pas de ceinture cardio, je n’ai pas réussi à faire un test fitness, tenté 2 fois au réveil, montre serrée sur 2 crans différents. As tu testé sans ceinture ?
    -une fois pleinement chargé, ma montre ne m’affichait pour 100% que 32 h d’autonomie !? on est quand même 8 h de moins que l’annonce théorique prévue je trouve ça beaucoup. d’autres par j’ai déjà dû la recharger, as tu pu faire une mesure complète sur l’autonomie (je ne vois rien dans ton test à ce propos)
    -Dans le paramétrage des écrans de profils j’ai été surpris de ne pas retrouver les « dernier tours », j’avais l’habitude de paramétrer cette page pour analyser mes intervalles en fractionné ? est ce que cette option est présente sur la vintage ?

    Sinon, rien à voir mais juste une remarque d’ordre général : je te trouve un peu « critique » à l’égard de cette nouvelle montre, comme si tu étais parti d’un mauvais à priori (sortie désastreux de la vantage oblige). comme s’il y avait une perte de confiance, alors que tu as été un utilisateur asssidu (puis décu) de la V800. C’est juste un sentiment, je loue par ailleurs ton objectivité habituelle.
    Pour ma part le principal défaut est cette impossibilité de recharge en cours d’entrainement, c’est effectivement une aberration sur ce secteur, même si pour l’instant, je ne suis pas prêt pour des épreuves d’ultra, ils se ferment eux même ce secteur qui est pourtant la cible.

    Sinon, l’environnement Flow, la solidité pour une montre outdoor, le poids, le design (histoire de gout bien sûr), la facilité d’utilisation, la précision des données, la navigation turn by turn, les entraînements fractionnés complets (j’ai récupéré en un clic tous mes entraînements pré programmés avant), l’intégration komoot (chouette pour le vtt), les profil triathlon et multisport (qu’on ne trouve pas partout !), les nouveaux mode hillsplitter et fuelwize (très malin) le tout pour un prix très agressif, je trouve que c’est une belle surprise de la part de polar !

    1. Salut et merci pour le retour,

      Je pense que c’est une bonne montre, probablement l’une des meilleure que Polar ait sorti jusque là. Mais sur certains points, on se demande quand même si les choses ont été testées dans des conditions réelles… Et c’est ce côté qui donne peut-être l’impression que je suis critique ou déçu, car je le suis…

      Je trouve très dommage que certaines limitations aberrantes soient présentes: l’impossibilité de changer de mode de navigation en cours de route. Quiconque a déjà utilisé de la navigation sait que parfois on doit changer de plans, ou choisir un autre itinéraire… Et c’est un exemple, mais des petites limitations comme celle-ci il y a en plusieurs. Et pour moi, dans mon usage, certaines deviennent rédhibitoires… Et c’est dommage car ce sont pour la plupart des choses qui seraient à mon avis faciles à implémenter… Quand je vois comment des marques comme Coros arrivent à faire évoluer leurs firmwares et leur app, je me dis que Polar devrait avoir les moyens d’offrir un produit sans ces limites techniques.

      C’est mon point de vue, mais encore une fois, j’essaie simplement dans l’article de lister les limitations, en comparant à d’autres montres du même segment.

      Sportivement.

    2. Pour ma part, j’ai déjà fait des test fitness avec le cardio optique et ça marche (enfin, ça donne un résultat…). Après, que ce soit avec une ceinture ou le cardio optique, je ne trouve pas cette mesure très parlante, je préfère m’en remettre à l’évolution du running index (si seulement Polar avait la bonne idée d’exclure les activités de trail de cet index!) pour juger de l’évolution de mes « performances ».

      Concernant les données du dernier tour, ce n’est pas présent non plus sur les Vantage : c’était, pour ma part, une déception. Je venais d’une « simple » M400 qui proposait cet affichage très pratique pour consulter les données de la phase de travail pendant la phase de récupération. Je ne comprends vraiment pas pourquoi Polar a supprimé cela !

      1. Je ressaierai alors pour le test fitness ! comme toi je reste prudent sur ces valeurs.
        Concernant le running index, pour ma part je voudrait qu’il le calcule aussi en fonction du dénivellé, ou d’un calcul de vitesse après pente qui ajouterai de la fiabilité à sa valeur.

        Enfin, je me suis toujours demandé pourquoi les constructeurs se limitaient à une gestion de la batterie en fonction de l’intervalle de prise GPS (1s/1’/2′)
        Pourquoi personne n’a sorti un systeme qui adapterai le GPS en fonction de la vitesse, genre en dessous 1m/s on peut raissonablement augmenter le temps captage. Ca doit pas être si compliqué à implémenter non ?

        @Greg merci de ton retour, et je peux le comprendre. Mais il n’y a pas de montres parfaites, et tu en testes tellement que tu dois avoir envie de retrouver dans chacune le meilleur des autres. Soyons honnête polar a fait n’importe quoi au moment de sortir la vantage alors qu’ils avaient eu beaucoup de succès avec une V800 aboutie. Suunto est à la ramasse sur son appli depuis longtemps et pendant des années impossible de programmer une séance de fractionné correcte, Garmin fait payer cher ses gadgets (franchement le paiement sans contact qui l’utilise aujourd’hui ?) , Coros est jeune, et dynamique, mais n’a pas l’expérience de polar en terme de cardio ou garmin sur les métriques par exemples et son appli est encore a des années lumières…

        1. Je suis assez d’accord avec toi. Sauf une chose: la V800 était également une catastrophe a sa sortie. Ce n’est qu’après plusieurs mois qu’elle est vraiment devenue complète et fiable après plusieurs mises à jour!

          Et certainement que certaines fonctions sont inutiles sur certaines montres. Mais les fonctions essentielles doivent être complètes. Cette montre s’adresse aux traileurs et on ne peut pas afficher la vitesse verticale? C’est clairement qu’elle n’a pas été portée par plusieurs traileurs assidus au cours de son développement. Sinon ce point serait ressorti.

          1. En effet, c’est pas génial .
            Je trouve le suivi cardio quotidien très très gourmand. je l’ai désactivé, et c’est beaucoup mieux depuis.
            Pendant les activités (type trail / rando), le mode écran éteint est très efficace, sur du long on a pas besoin de regarder sa montre toutes les 2 minutes.
            Evidemment, sur des sorties velo / vtt, il vaut la garder allumer sur le guidon.

  5. Bizarre l’absence de recharge pendant une activité parce que j’ai constaté l’inverse. La recharge est vraiment lente (genre 7% au début de l’activité et 10% à la fin) mais en tout cas elle était présente. Je me suis peut-être trompé.
    Il va falloir que je recommence.

    1. Salut!

      J’ai désactivé le cardio optique, lancé un enregistrement GPS et placé le chargeur. La montre était à 54% au début de ce petit test, et deux heures après, elle était à 49%… J’ai reconduit le test une seconde fois, résultats similaires. J’en ai conclu que la recharge n’était pas effective dans ce cas…

      Sportivement.

    2. Je viens de tomber là-dessus dans le manuel de la montre. Ca confirme mes observations:

      Chargement pendant l’entraînement

      Ne tentez pas de charger votre montre pendant une séance d’entraînement avec un chargeur portatif tel qu’une batterie externe. Si vous branchez votre montre sur une source d’alimentation pendant une séance d’entraînement, la batterie n’est pas chargée. En cas de connexion au câble de charge pendant l’entraînement, la transpiration et l’humidité peuvent provoquer de la corrosion et endommager le câble de charge et la montre. Par ailleurs, si vous démarrez une séance d’entraînement pendant le chargement de la montre, le chargement s’arrête.

      https://support.polar.com/e_manuals/grit-x/polar-grit-x-user-manual-francais/content/batteries.htm

  6. Hello,

    Comme d’hab’ super test … Je m’attendais à voir un comparatif entre le calcul de la puissance issu de stryd et issu de la montre, sur terrain plat et en montée. Peut-être dans une future version du test ?

    Après, sur les autres fonctionnalités, j’ai un peu du mal à me dire que c’est fiable … la montre qui te dit quand manger en course, c’est sympa mais en même temps, elle ne connait rien à ton métabolisme ! Certains ont besoin de beaucoup manger pour maintenir un niveau constant, d’autres ont entrainé leur corps à faire avec peu et il va très bien. (surtout sur des ultras)

    Pareil pour l’analyse du sommeil… si encore elle disait au réveil « je trouve que vous avez bien dormi, vous confirmez ? » mais c’est même pas le cas, faut encore aller dans une application mobile pour donner son ressenti…

    Je râle mais elle me fait de l’oeil quand même quand on sait le sérieux de Polar dans l’ajout des fonctionnalités pour être le plus précis possible. (pas comme Garmin)

    Y a une road map quelques part des futures fonctionnalités qu’ils prévoient d’ajouter encore ou c’est prévu de partir sur du « bug fix » et basta ?

  7. Bonjour,

    J’ai toujours fait confiance à Polar durant plus de 20 ans de pratique régulière de la course à pieds. (Avec en moyenne 5 à 6 séances par semaine)
    Malheureusement, j’ai dû mettre un terme à mon activité préférée comme beaucoup de coureurs suite à une blessure récurrente et je me suis donc tourner vers le vélo.
    Sport que je pratique de façon encore plus assidue (6-7 séances par semaine)
    Au départ je suis resté fidèle à La marque en optant pour le V650. Un désastre au niveau navigation.
    Très régulièrement, celui-ci m’annonçait que j’étais hors parcours alors que j’étais toujours sur la même route :-(

    Je suis alors passer chez Garmin (1030) Carto et navigation sont au top mais depuis quelques temps celui-ci se fige pendant l’activité et m’oblige à refaire un redémarrage.

    J’espérais que la navigation s’était améliorée chez Polar mais lors de ma sortie j’ai constaté le même phénomène que sur le V650 qui me signale que je suis hors parcours.
    Je ne sais pas si cela est dû à la précision du GPS mais je n’ai jamais eu ce problème avec la V800 qui malheureusement se contente de suivre un trait.

    Encore merci pour ton article

    Salutation sportives

    Danny

  8. Bonjour,
    Merci pour ton test, je l’attendais avec impatience car je dois changer ma Suunto 2 qui va bientôt être inutilisable (merci Suunto…).
    Plusieurs petites questions : y a-t-il une fonction de suivi du dénivelé sur un suivi d’itinéraire comme climbpro chez Garmin? La boussole reste inaccessible sauf en exercice c’est bien ça ? Et enfin tu penses qu’il y a un virtual partner dans le genre de se comparer à la même course que la veille et voir si on est plus en forme ou pas.
    Merci à toi.

    1. Salut!

      – Hill Splitter, mais pas de vue plus détaillée si en mode navigation.
      – Exact, la boussole seulement en mode exercice
      – Tu peux fixer un objectif de temps pour une distance donnée au début d’une activité. Alors tu auras un guidage pour tenir l’allure. Mais pas d’équivalent exact à VP.

      Sportivement.

  9. Merci pour ce test.
    Qu’en est-il de la natation en piscine ? J’avais de gros problème de comptabilisation des longueurs avec la Vantage… Alors que ma Garmin les comptablise parfaitement.

    1. Je ne sais pas chez toi, mais chez moi, aucune piscine n’est actuellement ouverte… Donc impossible de tester. Mais je ne m’attends pas à de grandes différences par rapport à la Vantage.

  10. Bonjour Greg,

    Je vous suis sur votre blog et sur instagram depuis très longtemps. Vous êtes vraiment ma référence pour le comparatif des montres !
    Merci beaucoup pour cet article très complet et l’ensemble des contenus que vous produisez.
    Je fais du triathlon longue distance et beaucoup randonnées et trails.
    Cela fait 3 ans que j’ai la polar V800 et j’hésite aujourd’hui entre la Garmin Forerunner 945 et la Polar Grit X.
    Envisagez-vous d’établir un comparatif sous forme de tableau avec la Grit X comme vous l’aviez déjà fait ?

    Encore merci et bonne continuation
    Pauline – p_vegantriathlete

  11. Bonjour,

    Merci beaucoup pour le test très complet.
    J’étais utilisateur de la M400 et j’ai craqué récemment pour la Vantage V (malheureusement avant l’annonce de la GritX). J’ai fait un petit tour en course à pied avec les deux montres et j’ai constaté que la M400 était bien meilleur en terme de précision GPS. La courbe de la cadence min/km était très bruité pour la Vantage V.
    D’après votre test je vois que la Grit X est meilleur en précision GPS que la Vantage V. Est-ce la même chose pour la M400?
    De ce qui est décrit le chipset GPS Vantage V et Grit X. J’ai entendu parlé d’un soucis de recommandation de design(alimentation du GPS) de Sony qui a été corrigé par la suite. En savez-vous plus?
    Je trouve assez décevant que Polar vende encore la Vantage V plus cher que la Grit X alors que son GPS est moins bon.

    Cordiales salutations,

    José

  12. Bonjour,
    Merci pour ce test…. je portais jusqu’à présent une Garmin Fenix 5S, malheureusement le capteur optique s’est complètement fissuré et le données ne sont plus du tout fiables. Je dois donc investir dans une nouvelle montre… je fais surtout des trails courts (env. 20-25km et entre 1000 et 2000m de dénivelé), de la course à pieds et du VTT et de la randonnée avec mes enfants. Impossible de me décider entre la Fenix 6S (plus ??) ou cette nouvelle polar…. je suis consciente de ne pas utiliser le 10% des capacités de ces montres….. J’ai besoin que quelqu’un décide pour moi-:) Vous choisiriez laquelle… rester fidèle à Garmin ou tenter la nouveauté….
    Meilleures salutations.

  13. Hello,

    Merci pour ce super test bien complet. Pas facile de choisir une nouvelle montre de sport, mais j’ai fini par craqué après la lecture de l’article. L’option activité « squash » que propose polar et son rapport/qualité prix ont fait la différence.

    J’avais une vielle montre TomTom datant d’il y a 6 ans, que mon père m’avait donné, et clairement je viens de faire un gros gap en terme de fonctionnalité. c est cool !

    Ceci dit, je doute un peu de la fiabilité de la fonctionnalité « suivi d’activité »… Je viens de jardiner ce matin (principalement au même endroit, peu de déplacement mais beaucoup de mouvement style « coup de pioche », la montre me donne 7000 pas à midi, pourquoi pas… Par contre elle m’annonce 4,5km et 1400 Kcal. Ce que je trouve un peu excessif.

    Quelqu’un a t’il des infos sur la fiabilité de ce style de donnée d’une manière général, et de pas et cette fonctionnalité « suivi d’activité » ? Je sais que ce st purement gadget, mais ça m’intrigue :)

    Merci encore,
    Clément

    1. Les pas enregistrés par la fonction activité quotidienne étant une extrapolation des mouvements du bras ( via accéléromètre et gyroscope de la montre ), je ne suis pas étonné de tes résultats si tu as pioché une partie de la journée. Ça se tient.

  14. Merci pour ce test que j’attendais avec impatience, et pour tous les autres d’ailleurs, ce site est une mine d’or :)

    Je n’ai pas un profil de sportifs polyvalents comme bcp ici, je ne cours pas, je ne fais pas de trail, mais « seulement » de la rando (assez rapide).
    Le fait de ne pas pouvoir utiliser l’altitude et la boussole sans lancer d’activité est un gros manque chez Polar, alors que j’imagine c’est une question logicielle…

    En tous cas, je me demande vraiment quelle est aujourd’hui la meilleure montre pour un usage simple en rando, donc en priorité avec la meilleure précision GPS/alti.
    L’usage des cartes… peu importe, je trouve un écran de montre trop petit pour se balader un peu dans la carte, et mon smartphone (via Iphigénie) fait très bien le taf pour vérifier de temps à autre la trace et l’itinéraire.

    Du coup, cette Grit X me semblerait un bon compromis pour faire évoluer ma très simple M400 !
    Pourriez-vous me le confirmer, ou pas ? Merci :)

    1. Salut Stéphane, Pour les fan d’horlogerie, de capteurs de mesure robuste et de rando, il y a la prochaine Tissot T-Touch connectée qui va sortir tout bientôt.

      Salutations,

      José

  15. Bonjour, merci pour ce test très complet.
    Juste une question: a aucun moment tu ne parles de la Garmin Instinct en point de comparaison.
    Sommes nous si éloignés en terme de gamme ?

    Cordialement

    1. Oui et non, c’est vrai que la Grit X comme montre outdoor peut effectivement être comparée à la Instinct. Mois sur le point de vue multisport/triathlon. Mais c’est effectivement une bonne idée d’ajouter la Instinct au tableau comparatif. Je le ferai lorsque j’aurai un peu de temps.

      Sportivement.

  16. Bonjour, merci beaucoup pour tous ces test et je vais certainement investir dans une montre pour l’eau libre. Il risque de ne pas y avoir de compétition cette année alors je vais importer des courses et les suivre.

    Apparemment les Polar ont un bon tracé gps en eau libre, meilleur que pour les garmin ? (apparemment aussi pour les tracés en forêt). Dans un test tu indiquais que les marques chinoises étaient excellentes…. mais ne tenait pas dans la durée (je sous entends celle de xiaomi). Et puis là dans cette montre il y aurait une possibilité de suivre un tracé.

    Le logiciel Polar Flow a l’air excellent. Celui de suunto est plein de propositions mais c’est un peu bordelique et des tracés eaux libres ne sont pas du tout sur des surfaces d’eau. Garmin semble plus axés sur le terrain (pied, vélo).

    Le rapport qualité prix est intéressant. Je pourrais l’utiliser aussi en randonnée, la cartographie peut être utilisée via un smartphone. L’option musique ne fait que bouffer de la batterie.

    Donc penses tu que cela soit un bon choix ou je devrais m’orienter vers autre chose ? Je prends un risque en attendant pas la réouverture des piscines pour un test plus approfondi ? Merci d’avance :)

  17. Bonjour,
    Merci beaucoup pour tous vos articles.
    J ai toujours utilisé polar depuis plus de 25 ans et actuellement j ai la v800 depuis 5 ans.
    Je fais principalement de la course à pieds mais aussi de la montagne.
    À la lecture des performances des montres garmin je voulais acheter une fenix 5 ou 6 mais maintenant avec l arrivée de la nouvelle polar je suis dans le doute, surtout que le polar flow et bien et je ne connais pas le logiciel utilisé par Garmin.
    Que pourriez vous me conseiller ?
    Par avance merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.