Les tests Garmin

Le compteur Garmin Edge 1040 testé de fond en comble

promotion nakan.ch est aussi sur YouTube: Astuces, tests et bien plus sont à retrouver sur la chaîne YouTube. Ne manquez pas les dernières vidéos et n'oubliez pas de vous abonner

Si Garmin a pris l’habitude de renouveler ses montres chaque année, le rythme est un peu plus lent en ce qui concerne les compteurs cyclistes. En 2020, la marque américaine présentait le Edge 1030 Plus qui était une mise à jour du compteur 1030 sorti en 2017. Au début de l’été, il était donc temps de sortir la nouvelle génération de compteurs haut de gamme. Et pour cette itération, Garmin a revu de nombreux aspects de son compteur cycliste. Première nouveauté: le Edge 1040 devient le premier compteur cycliste de la marque à intégrer la technologie solaire. Mais ce n’est pas tout, le logiciel du Edge a également été revu en profondeur!

Contenu de l’article

A propos de ce test

Les marques mettent parfois les appareils à ma disposition pour la durée du test, et je le renvoie une fois le test terminé. Lorsque ce n’est pas possible, j’achète alors l’appareil en question pour le tester. En tous les cas, j’ai une indépendance totale quant au contenu des tests. Je n’accepte jamais de publier du contenu sponsorisé. Pour tout savoir de ma politique de publication et d’affichage publicitaire sur ce site, rendez-vous sur cette page.

Ce test a été publié le 18 août 2022.

Carte d’identité

La carte d’identité donne un rapide aperçu des spécifications techniques et des données importantes:

Format
Compteur cycliste complet intégrant la cartographie. Ecran transflectif couleur tactile, pour certains modèles il intègre également la technologie solaire.
Fonctions générales
Support de GlonassOui
Capteur de températureOui
Altimètre barométriqueOui
Configurations de plusieurs profils d'activitéOui
Support applications tiercesOuiConnect IQ
Support des segments StravaOui
Affichage
Affichage de plus de 4 donnéesOui
Ecran couleurOui
Ecran tactileOui
Fonctions de navigation
Support de la cartographieOui
Calcul d'itinérairesOui
Suivre un tracé pré-chargéOui
Prix actuel:Dès 547.99€
Voir tous les détails dans le comparateur de nakan.ch

Ou l’acheter ?

Vous appréciez les contenus de nakan.ch? Vous souhaitez soutenir le site, tout en vous équipant avec les dernières nouveautés en matière de technologie sportive? En utilisant le lien sur l'un des logos ci-dessous, vous soutenez la réalisation de futurs tests de matériel sur le site! Et cela ne vous coûte rien de plus!

i-run, c'est le spécialiste de l'équipement de sport en ligne! Chaussures, textile, équipement et bien sûr, cardio-GPS!
On ne présente plus amazon, qui propose un catalogue de miliers de produits, y compris tous les articles de sport!
Alltricks, c'est tout l'univers de l'outdoor, du vélo et de la course à pied, sans oublier bien sûr l'électronique de sport!
Uniquement pour la Suisse: grâce au code promo NAKAN, bénéficiez de 15% de remise sur l'entier du site garmingps.ch! (hors offres promotionnelles)
Les liens vers amazon.fr, i-run.fr, alltricks.fr contenus dans cet article sont des liens affiliés, qui permettent au site de reçevoir une commission. Sans incidence sur le prix de l'article!

Ce qu’il faut savoir

Avant de démarrer la présentation du Edge 1040, voici quelques pré-requis souhaitables ou nécessaires pour son bon fonctionnement, ainsi que quelques données importantes à connaitre pour choisir en connaissance de cause:

  • Le Edge 1040 est parfaitement fonctionnel de manière autonome, mais certaines fonctionnalités nécessitent de le coupler à l’application Garmin Connect Mobile sur un smartphone.
  • Les fonctions de suivi en direct des activités, le LiveTrack, ainsi que d’autres fonctions connectées, nécessitent d’emmener son smartphone avec soi pour disposer d’une connexion à Internet.
  • L’entier des tests effectués ici l’ont été avec un Edge 1040 Solar. Les fonctionnalités du Edge 1040 non solaire sont identiques à quelques points de détails qui sont clairement explicités dans ce test.

Le grand déballage

Le Edge 1040 est disponible dans une version standard ou dans une version pack, qui contient des accessoires en plus. Le Edge 1040 Solar quant à lui n’est disponible qu’en version standard. Mais lorsqu’on ouvre le packaging, on découvre que la version standard propose malgré tout une série d’accessoires:

Le contenu est donc le suivant:

  • Le Edge 1040 dans la variante choisie
  • Un support déporté
  • Un support articulé pour le VTT
  • Deux supports à fixation par élastiques
  • Les deux clés allen pour le montage des supports
  • Une dragonne
  • Un câble USB vers USB-C pour la synchronisation et la recharge
  • La documentation

La version pack contient, en plus des éléments ci-dessus:

  • Une ceinture de mesure de fréquence cardiaque HRM-Dual
  • Un capteur de cadence
  • Un capteur de vitesse

Quoi de neuf?

Par rapport au Edge 1030 Plus auquel il succède, le Edge 1040 se distingue par de nombreuses nouveautés, tant dans sa conception que dans le logiciel qu’il embarque. Voici les nouveautés apportées par le Edge 1040

Les nouveautés matérielles

  • Une version solaire du Edge 1040 est désormais disponible en plus de la version standard
  • Sur la version solaire, la mémoire interne passe à 64Go pour un stockage de la cartographie mondiale de base
  • La puce GPS/GNSS qui équipe le Edge 1040 est la nouvelle puce compatible avec la double fréquence GPS. C’est la même que sur les fenix 7 / Epix 2
  • Le dos du compteur et en particulier la fixation du Edge sont désormais en métal
  • Le Edge 1040 utilise désormais un port USB-C et plus un port micro-USB
  • La trappe de protection du port USB-C est revue

Les nouveautés logicielles

  • Le design de la page d’accueil du Edge a été entièrement revu avec l’apparition des widgets
  • L’ergonomie générale du logiciel a été retravaillée sur de nombreux points, dans les profils sportifs, les menus etc…
  • Il est désormais possible de configurer le Edge 1040 entièrement depuis l’application Garmin Connect Mobile en plus de pouvoir le faire directement sur le compteur
  • Intégration de la fonctionnalité Stamina
  • Nouvelle fonction « Guide de puissance » pour planifier et gérer une compétition en se basant sur la puissance
  • Intégration de la fonction « Sur ma route » déjà présente sur les fenix 7 / Epix 2
  • De nouvelles données de suivi d’entrainement, y compris un détail sur les points forts par rapport aux derniers entrainements
  • Revue globale des fonctions de suggestions d’entrainement
  • Revue globale de toutes les options de navigation vers des points d’intérêt

Cela fait un nombre assez conséquent de nouveautés, même si il est impossible de les lister ici de manière exhaustive. En effet, de nombreux changements plus petits sont également au menu de ce Edge 1040.

La quasi totalité de ces nouveautés resteront des exclusivités pour le Edge 1040 par rapport aux modèles précédents. En effet, Garmin ne semble pas prévoir de mises à jour des Edge 1030 ou Edge 1030 Plus avec ces nouveautés.

Ce qui disparaît…

Et pour terminer cette liste, il ne faut pas oublier les choses qui, discrètement, disparaissent par rapport à la génération précédente. Car oui, même si elle n’est pas longue, la liste des éléments qui ne sont plus là existe:

  • Plus de support de l’afficheur Varia Vision. Cet afficheur à fixer sur les lunettes disparait des différents équipements de Garmin, le Edge 1040 ne le prend plus en charge
  • Plus de carto en 3D. Cette option d’affichage est principalement utilisée sur les GPS de voiture. Mais Garmin le propose sur le Edge 1030 Plus, et ce n’est plus le cas sur le Edge 1040…

Autonomie, charge, batterie et mémoire

Sans même aborder la question de la technologie solaire, le Edge 1040 améliore grandement son autonomie vis-à-vis du Edge 1030 Plus. L’autonomie générale en utilisation GPS passe de 24 à 35 heures. Et encore, il s’agit ici d’une utilisation avec le mode GPS double fréquence sur le Edge 1040. En mode plus économique, on peut aller jusqu’à 70 heures, en limitant le nombre de capteurs et les options de rétro-éclairage de l’écran. Dans le mode le plus économique, il est possible de faire tenir le compteur jusqu’à 90 heures.

La recharge du compteur s’effectue à l’aide de son port USB-C. On pourra donc utiliser n’importe quel chargeur mural USB ou USB-C/PD, ou encore connecter le compteur au port USB d’un ordinateur.

Fonction solaire et gains obtenus

On voit bien les cellules solaires en-dessus et en-dessous de l’écran. Le champ de données indique une exposition moyenne de 20% et un gain de 25 secondes d’autonomie depuis le début de la sortie.

Intégrer la technologie solaire sur un compteur est, on l’imagine, plus efficace que sur n’importe quel type de montre. En effet, quelles que soient les conditions d’utilisation, bien posé sur le guidon, le compteur regarde de manière continue vers le ciel. De plus, au vu de sa surface, il est possible de disposer plus de cellules solaires.

Tout cela fait que le Edge 1040 Solar peut, dans des conditions idéales, voire son autonomie augmentée de près de 30%. C’est ce que j’ai constaté les jours les plus ensoleillés de ces dernières semaines, environ 30% de gains réels sur mon vélo de route. Sur le vélo de chrono, moins de gains car le compteur est souvent à l’ombre des bras qui reposent sur les prolongateurs.

Dans la configuration la plus consommatrice, le compteur passe de 35 à 45 heures d’autonomie si les conditions sont optimales. Dans les conditions les plus économiques, il est possible d’aller jusqu’à doubler l’autonomie, en passant de 90 à 180 heures.

Le Edge 1040 Solar est également le premier appareil de Garmin à proposer en temps réel un retour sur l’autonomie réellement « gagnée » grâce à l’exposition au soleil. Une page de données spécifique est disponible pour le retour sur le fonctionnement de la technologie solaire, ou alors il est possible de garder ces informations sous les yeux grâce à un champ de données spécifique!

Le verre solaire rend-il l’écran moins lisible?

C’est une question qui déchaine les adeptes de compteurs cyclistes de Garmin. Le verre solar serait moins lisible que le verre normal. Certes, il y a une couche supplémentaire sur le verre, et forcément, cela créé une différence. Mais est-ce qu’il est possible de constater une différence sans avoir les compteurs côte-à-côte? Non, ce n’est pas perceptible. A l’usage, cela ne fait aucune différence. J’ai utilisé le Edge 1040 à côté du Edge 1030 Plus et j’ai été bien incapable de sire si l’un ou l’autre était plus lisible, que ce soit en plein soleil, à l’ombre ou dans l’obscurité de la tombée du jour avec le rétro-éclairage.

Le Edge se charge aussi au soleil, même éteint

Oui, il est possible de charger la batterie du Edge alors qu’il est éteint, à l’aide des cellules solaires. Mais gardez à l’esprit qu’il s’agit d’un appareil électronique comme un autre… Laisseriez-vous votre smartphone en plein soleil derrière le pare-brise de votre voiture? En tout cas, ce n’est pas une bonne idée pour le Edge ;-)

Mémoire intégrée au Edge 1040

Le Edge 1040 retrouve la même capacité de stockage que le Edge 1030 Plus, à savoir 32 Go. Mais le Edge 1040 Solar voit lui sa mémoire intégrée doublée. Elle passe ainsi à 64Go. De fait, sur le Edge 1040, il faudra sélectionner la cartographie que l’on souhaite utiliser, avec les cartes pré-installées pour l’Europe et l’Amérique du Nord. Pour le Edge 1040 Solar, l’entier de la cartographie cycliste proposée par Garmin y est installée de base. Il s’agit des cartes de l’Amérique du Nord, EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique) et Australie et Nouvelle-Zélande.

Utilisation, prise en main et ergonomie

Le design matériel général du Edge 1040 est très semblable aux générations précédentes. On retrouve une ergonomie basée sur un écran tactile et trois boutons. Voici les commandes générales du Edge 1040:

Les boutons et autres éléments sont utilisés pour les opérations suivantes:

  1. Le bouton latéral permet d’allumer le Edge 1040, ou de l’éteindre avec une pression prolongée. Il est également utilisé pour le mettre en veille.
  2. Le bouton « circuits » est utilisé durant un enregistrement d’activité cycliste pour enregistrer un tour
  3. La trappe protège le port USB-C qui permet de recharger ou synchroniser le compteur
  4. Le bouton stop/start permet de démarrer et arrêter l’enregistrement d’une activité sportive
  5. Le bouton tactile de menu permet d’accéder au menu général du Edge 1040
  6. Les widgets sur l’écran d’accueil permettent d’accéder aux options de navigation, d’entrainement, de données de suivi physiologique ou encore aux fonctions connectées
  7. Les profils sportifs permettent de créer des configurations différentes pour les différentes activités cyclistes, comme le VTT, le home trainer, le vélo de route et bien plus
  8. La barre de statut affiche les indications générales sous forme de petites icônes. En glissant le doigt depuis la partie haute de l’écran vers le bas, on accède à l’écran de raccourcis.
  9. Le support arrière du Edge est équipé des connecteurs pour l’utilisation de la batterie externe proposée par Garmin

Conception matérielle du Edge 1040

En grande partie, on retrouve une conception connue pour peu que l’on ait eu un Edge 1030 ou 1030 Plus entre les mains. Le Edge 1040 est à peine plus lourd, pesant 133 grammes contre 126 pour le Edge 1030 Plus. On notera que désormais, le support au dos est en métal et plus en plastique. L’écran est exactement le même en termes d’affichage et de définition. Seul le verre du Edge 1040 Solar est différent, car il intègre la technologie solaire de Garmin.

La trappe de protection du port USB et le port USB lui même ont été revus, ce dernier passant à l’USB-C. Garmin rejoint alors Wahoo ou Hammerhead entres autres quant à l’adoption de cette connectique.

Fixer le Edge 1040 sur le vélo

Avec le compteur, on trouve trois types de supports. Ces derniers sont les mêmes que tous les supports de compteurs Edge depuis la sortie du Edge 500. Il est donc possible d’utiliser une grande variété de supports, qu’ils soient proposés par Garmin ou d’autres fabricants.

Le support déporté fourni avec le Edge 1040 permet de positionner le compteur en avant du vélo pour une lisibilité plus confortable:

On peut aussi utiliser des supports fixés à l’aide d’élastiques pour positionner le compteur directement sur le cintre ou sur la potence.

Prendre en mains l’écran d’accueil du Edge

Oui, l’ergonomie générale a été entièrement revue. Mais certaines choses restent, comme la liste des profils de vélo en haut de l’écran. C’est là que l’on choisit le type d’activité que l’on souhaite utiliser.

Le profil de VTT est ici sélectionné, mais on peut configurer des profils pour tout types d’activités

En-dessous, on arrange un peu comme on veut les différents widgets. Sur l’exemple ci-dessous, on retrouve dans l’ordre de haut en bas:

  • La section entrainements et de parcours, qui s’affiche dynamiquement en fonction des éléments synchronisés avec le Edge
  • Le statut d’entrainement, qui donne un aperçu des indicateurs de performance sur le vélo
  • Le « niveau en cyclisme », un nouvel indicateur qui fournit un aperçu des forces et faiblesse du niveau d’entrainement actuel
  • L’intensité d’entrainement, qui indique le temps passé dans les filières aérobie faible, aérobie élevée et anaérobie
  • La durée de récupération
  • La détection automatique de FTP
  • Le widget de navigation, représentés par le widget de boussole
  • Le calendrier d’entrainement
  • Les notifications du smartphone
  • Les options de navigation

Ces éléments sont susceptibles de se trouver dans un ordre différent en fonction de la configuration du Edge. Notez qu’il est également possible de faire figurer d’autres widgets:

  • La télécommande d’un appareil inReach
  • Les commandes d’un feu Varia
  • Le contrôle d’un home trainer connecté

Configuration générale du Edge 1040

La configuration est possible directement sur le compteur, comme c’était le cas sur les générations précédentes. Mais désormais, il est aussi possible de configurer le Edge 1040 depuis l’application Connect Mobile. On retrouve dans l’application mobile et dans les menus du Edge les mêmes menus pour les mêmes configurations:

Que l’on configure les options sur le Edge ou dans l’application mobile, les changement sont synchronisés à la volée. Cela signifie qu’il est tout à faut possible de mixer l’utilisation du compteur ou de l’app pour la configuration sans risque de mélanger les configurations!

Les profils sportifs du Edge 1040

Comme sur les compteurs Edge précédents, le 1040 peut accueillir plusieurs profils de cyclisme différents. Cela permet de configurer des écrans de données et des options différentes pour différentes pratiques. Par exemple, on pourra configurer des profils spécifiques pour le VTT, le cyclocross, le vélotaf, le vélo de route, le home trainer, des sorties de gravel, du vélo de piste et bien plus.

Chaque profil possède ses propres réglages, tant dans les options générales (tours automatiques, alarmes, mode GPS par exemple) que pour l’affichage des pages et champs de données.

Configuration des profils de cyclisme

Par défaut, on trouve dans sur le Edge 1040 un profil de vélo de route, un profil de VTT et un profil de vélo d’intérieur. Mais on pourra créer à volonté des profils pour d’autres activités. La configuration d’un profil permet de changer le nombre et la disposition des pages de données, des fonctions automatiques ou des alarmes, du mode GNSS/GPS et plus encore. Il est possible de créer un nouveau profil en partant d’un profil existant, ou d’en créer un de zéro.

Les pages de données

Parmi les configurations les plus courantes, les pages de données. Le Edge 1040 permet de placer entre 1 et 10 champs de données. Voici les disposition possibles:

Il est à noter que grâce aux champs dits « graphiques » de Garmin, cela permet de combiner encore plus de données sur une seule page. Par exemple, cette page de données:

On voit que le premier champ tout en haut contient les données combinées de vitesse instantanée, de vitesse moyenne et de vitesse maximale. Sur cet écran de 9 champs, ce sont donc 11 données qui sont affichées.

Les options automatiques et les alarmes

Etre averti toutes les 20 minutes pour penser à s’hydrater, avoir une alerte de cadence trop basse ou trop élevée, ou encore mettre en pause l’enregistrement en pause lors d’un arrêt? Tout ceci est configuré dans les alarmes et les fonctions automatiques de chaque profil de vélo!

Mode GNSS/GPS

Une autre option des profils de vélo qui soulève souvent des interrogations, c’est le mode GNSS/GPS. Comme les dernières montres de Garmin, le Edge 1040 propose les configurations suivantes:

  • GPS seul. Dans cette configuration, le Edge se contente du système GPS sans tenir compte du signal des autres constellations de satellites. C’est un mode qui apporte un peu moins de précision, mais qui préserve l’autonomie du compteur.
  • Tous les systèmes. Avec cette configuration, le Edge utilise les signaux de plusieurs constellations, parmi GPS, Galileo et Glonass. Le choix des constellations utilisées est réalisé directement par le compteur en fonction du signal reçu par les différents systèmes satellites. C’est un mode qui augmente la précision, et bien que l’autonomie soit moins bonne vis-à-vis du GPS seul, elle n’est pas trop impactée négativement.
  • Tous les systèmes + Multibande. Ce mode utilise, en plus du mode Tous les systèmes, une deuxième fréquence sur les satellites GPS. Cela permet une augmentation de la précision et de la fiabilité du système GPS dans des configurations parfois périlleuses pour les autres modes GPS. Par exemple dans des canyons montagneux ou urbains, ou en sous-bois. Ce sera la configuration privilégiée pour rouler en haute montagne ou pour les pratiquants de VTT en forêt! Mais attention, ce mode a un impact sur l’autonomie.

Enregistrement d’une activité cycliste

Une fois le profil de vélo configuré exactement tel qu’on le souhaite, on l’ouvre en sélectionnant le bon profil depuis l’écran d’accueil puis en tapant une fois dessus pour ouvrir le premier écran de donnée.

Mon écran de données principal sur le Edge 1040. Le champ de vitesse en bas est maintenant remplacé par le champs Connect IQ W’Bal !

On utilise alors le bouton « start » pour démarrer l’enregistrement. Le même bouton permet d’arrêter temporairement l’enregistrement. Il est alors possible depuis l’écran qui s’affiche de mettre fin définitivement ou de reprendre l’enregistrement!

C’est l’écran tactile qui est utilisé pour faire défiler les écrans de données. On utilise un glissement latéral du doigt sur l’écran pour le faire. Presser simplement l’écran affiche la possibilité de revenir à l’écran d’accueil tout en continuant l’enregistrement de l’activité.

Le bouton « circuit » est utilisé pour marquer un tour manuel.

Les écrans d’accès rapide

Durant l’enregistrement d’une activité de cyclisme, il est possible d’accéder à différents écrans et différentes options via les écrans d’accès rapide. Ils sont accessibles depuis le haut de l’écran, avec un glissement de doigt qui descend sur l’écran. Voici quelques exemples:

Sur le premier écran, on trouve les options du profil sportif en cours, les indications de signal GPS et de charge de la batterie. Un bouton permet d’accéder directement aux réglages du Edge. En-dessous, on gère la luminosité de l’écran, par défaut le mode automatique est activé. On tape simplement sur le « auto » pour le désactiver et gérer la luminosité manuellement.

En-dessous, on trouve l’état de connexion au téléphone et aux capteurs. Il est possible de relancer une connexion si elle a été perdue.

D’autres écrans sont disponibles en fonction des capteurs utilisés ou des fonctionnalités activées. Il peut s’agir d’options de navigation ou de parcours, de fonctions liées à un capteur (calibrer un capteur de puissance, ou gérer le feu Varia) ou encore lister des segments Strava.

Les différents écrans de données

En plus des écrans de données entièrement configurables, on retrouve sur le Edge 1040 des écrans pré-définis. Ces derniers peuvent être ajoutés à la liste des écrans dans le profil de vélo souhaité. La liste complète de ces écrans est la suivante:

  • Compas: l’écran affiche une boussole sur l’écran
  • Dynamiques de cyclisme: affiche les données avancées du cpateur de puissance
  • Métriques du vélo électrique: en fonction du vélo électrique compatible, affiche les données relatives
  • Métriques STEPS (pour les eBikes équipés du système de Shimano)
  • Statistiques de la fonction solaire (uniquement Edge 1040 Solar)
  • Altitude: affiche les données d’altitude de l’activité et de l’itinéraire
  • Carte: affiche la carte et les données de navigation
  • ClimbPro: affiche les montées à venir sur le parcours
  • Entrainement: lors d’un entrainement par intervalle, permet de suivre l’entrainement
  • Segment: affiche en temps réel l’accomplissement d’un segment Strava
  • Stamina: affiche les données d’endurance de Stamina
  • Guide de puissance: permet de suivre une stratégie de course basée sur la puissance

La plupart de ces écrans sont liés à des fonctions spécifiques qui sont détaillées tout au long de ce test!

Données propres au VTT

Le profil de VTT propose sur le Edge 1040, comme sur la génération de compteurs Edge précédente, les métriques de VTT. Il s’agit essentiellement des données de difficulté et de constance (grit et flow en anglais). On peut voir ces données sur l’ensemble d’une sortie ou pour un tour spécifique:

Le Edge 1040 est également capable de comptabiliser et de mesurer les sauts. Mais comme pour ces tests je ne disposais pas de mon VTT, mais uniquement de mon vélo de cyclocross, je n’ai pas tenté l’expérience…

Pour tout savoir des métriques spécifiques au VTT, cette vidéo les passe en revue en détail:

Analyser une sortie enregistrée avec le Edge 1040

Une fois téléchargée dans l’app Garmin Connect, l’activité est prête à être consultée. Voici un exemple de sortie, réalisée avec plusieurs accessoires dont une ceinture de fréquence cardiaque et un capteur de puissance:

Utiliser le Edge 1040 et un home trainer connecté

Le Edge 1040 peut se connecter à un home trainer compatible avec la norme ANT+/FE-C. En plus de pouvoir lire et enregistrer les données fournies par le home trainer (cadence, vitesse, puissance), le compteur peut également le piloter. Cela signifique que le Edge va gérer la résistance et le mode de fonctionnement du home trainer.

Dans un mode de cyclisme en intérieur, le Edge 1040 proposera automatiquement de coupler un home trainer si il en détecte un. Sinon, il est possible de le coupler via le menu Capteurs du menu, dans la catégorie Smart Trainer.

Une fois connecté, voici les utilisations possibles d’un home trainer avec le Edge 1040:

  • Freeride: le home trainer fonctionne en mode « libre »
  • Suivre un parcours: permet de charger un parcours, et le home trainer simulera les pentes
  • Suivre une activité: permet de réaliser sur le home trainer une sortie dans l’historique du compteur qui a été réalisée sur la route
  • Suivre un entrainement: permet de suivre un entrainement par intervalles, le home trainer adaptera la résistance aux différentes phases de l’entrainement

Pour les adeptes d’applications telles que Zwift qui souhaitent également enregistrer leur activité avec le Edge: il est du coup préférable de coupler le home trainer que comme un capteur de vitesse / de cadence et/ou de puissance, et de ne pas le connecter en tant que Smart Trainer. Si c’est le cas, le Edge essaiera de contrôler la résistance du trainer en même temps que Zwift, et ça ne donnera pas grand chose de bien…

Utilisation avec un capteur de puissance

Le Edge 1040 peut utiliser des capteurs de puissance en ANT+ ou en Bluetooth Smart. Si le capteur en question le supporte, on préférera en général le premier, car il permet de récupérer plus de données. Par exemple avec les pédales de Garmin (Vector ou Rally) ainsi qu’avec les pédales Assioma, il est possible en ANT+ de récupérer toutes les dynamiques de cyclisme en plus des données de puissance.

Bien entendu, il est ensuite possible d’afficher les données de puissance sur les différentes pages de données. Un écran pré-défini affichant les données avancées si le capteur le supporte peut également être ajouté au profil de cyclisme souhaité:

Intégration avec les systèmes Shimano Di2 et autres transmissions électroniques

Si la transmission électronique de son vélo supporte la connectivité ANT+ ou Bluetooth Smart, le Edge 1040 pourra s’y connecter. Dans mon cas, il s’agit du système Di2 de Shimano. Une fois couplé au système, le compteur peut afficher par exemple le niveau de charge de la batterie, le rapport de transmission ou encore la vitesse engagée. Voici un exemple d’écrans de données qui affiche les valeurs fournies par le système du Di2:

Il est également possible de configurer le Edge pour réagir aux commandes des boutons additionnels des transmissions Di2, par exemple pour changer d’écran de données.

Utilisation d’un radar ou d’une Dashcam Varia avec le Edge 1040

Bien sûr, le Edge 1040 est compatible avec l’ensemble des feux Varia, incluant les radars et le nouveau RCT715 avec Dashcam. Le couplage est aussi simple que n’importe quel autre accessoire et le Edge affiche ensuite l’approche de véhicules par l’arrière, comme c’est le cas sur les autres compteur Garmin:

La bande orange sur le côté indique l’approche d’un véhicule

De plus, le Edge 1040 propose dans les volets de raccourcis les options du réseau de feu, avec les modes de fonctionnement des lumières. Le paneau pour la gestion de la Dashcam du RCT 715 est également de la partie, avec la possibilité d’enregistrer photo ou vidéo directement depuis le compteur.

Pour en savoir plus sur le fonctionnement des radars arrière, le test du RTL 515 passe en revue l’intégralité du fonctionnement du radar, et le test complet du RCT 715 détaille le fonctionnement du nouveau modèle avec la Dashcam intégrée!

LiveTrack, fonctions d’assistance et de sécurité

On retrouve également sur le Edge 1040 toutes les fonctions connectées que l’on pouvait retrouver sur les séries de compteur précédentes. Ainsi, le LiveTrack, qui permet d’envoyer un email aux contacts de son choix lors d’une ou de toutes les sorties à vélo, est bien entendu toujours la!

Les fonctions de SOS et de détection de chutes sont également de la partie. Il est à noter que Garmin a décidé de désactiver la détection de chutes des profils de type VTT, le nombre de faux-positifs était semble-t-il trop élevé.

Enfin, une fonction assez pratique sur le Edge si on doit s’éloigner de son vélo quelques minutes, c’est le mode « antivol ». Il est décrit dans cette vidéo, et fonctionne de manière identique sur le Edge 1040:

Les fonctions d’aide à l’entrainement

Le Edge 1040 arrive chargé de nouveautés, que ce soit des fonctions arrivées sur les dernières montres de Garmin mais inédites sur un Edge, ou même de fonctions complètements inédites. D’autres sont connues et héritées des séries de Edge précédentes. Cette section s’attarde sur les principales fonctions qui nous accompagnent lors de nos entrainements, en plus du simple enregistrement / restitution de données.

Suivi de l’endurance avec Stamina

Stamina, c’est l’algorithme de Garmin qui estime votre endurance. A l’aide des données fournies par Stamina en temps réel, il est possible d’obtenir une estimation de ses réserves d’endurance. Ces données sont affichées sous forme de temps, de pourcentage ou de distance. Elles s’adaptent à l’évolution de l’activité, et prend en compte les changements de rythme, les phases très intenses qui vident les réserves plus vite, et les phases de récupération comme les descentes qui permettent de récupérer des forces.

Lorsque le compteur est utilisé avec un capteur de puissance et une ceinture de fréquence cardiaque, les données sur les deux graphs sont affichées en-dessous de l’écran de Stamina. Lorsque l’effort devient plus intense que de l’endurance aérobie, les réserves se vident plus vite. L’endurance réelle devient alors moindre que l’endurance potentielle, et la barre devient rouge. Lorsqu’on est en phase de récupération, on récupère de la Stamina. La barre devient verte. Ces deux données sont alors affichées sur le compteur, afin que l’on puisse mieux gérer son effort.

Les données liés à l’algorithme de Stamina sont issues d’un apprentissage qui dure un certain temps. Il est donc nécessaire d’attendre d’accumuler les données de quelques dizaines de sorties avec des durées et des intensités variées pour que cet algorithme fournisse des données plutôt cohérentes!

On retrouve également les données de Stamina dans les graphiques de Garmin Connect en fin d’activité, ici superposé avec les données de fréquence cardiaque:

Entrainements par intervalles et suggestions d’entrainement

Par défaut, le Edge 1040 propose les suggestions automatiques d’entrainement. Le Edge affiche alors une suggestion de séance pour la journée, qui tient compte de l’historique d’entrainement et de l’état de récupération.

Il est à noter que les suggestions d’entrainement sont automatiquement désactivées si un plan d’entrainement est ajouté au calendrier de Garmin Connect, ou si un plan d’entrainement est partagé depuis une autre plate-forme (par exemple Training Peaks ou Nolio).

L’entrainement par intervalles est identique quel que soit l’entrainement en question. Il peut venir des suggestions d’entrainement, d’une séance seule configurée sur Garmin Connect, d’un plan de Garmin ou d’un plan externe, il fonctionnera de la même manière.

Suivre un entrainement par intervalles

Qu’il s’agisse d’un entrainement issu d’un plan ou une séance individuelle, on la retrouve dans la partie entrainement de la page d’accueil. Elle sera aussi disponible directement sur l’écran d’accueil si aucun nouvel élément n’a été ajouté au compteur entre temps. Voici par exemple ma séance créé ci-dessus:

Dès que l’on démarre l’entrainement, le Edge ajoute un écran de données spécifique pour le suivi de l’entrainement. La première partie de l’entrainement utilisé en exemple est un échauffement libre jusqu’à pression du bouton « lap ».

Une fois l’échauffement terminé, on commence avec les choses sérieuses. L’entrainement du jour est basé sur la puissance. On voit ici l’écran de suivi avec l’objectif ainsi que la puissance actuelle. A gauche, la puissance est dans la cible voulue. Lorsqu’on en sort, la jauge devient rouge comme ici à droite:

On voit également tout en haut de l’écran la durée restante de la répétition ainsi que la bande bleue qui de réduit au fur et à mesure. En-dessous des objectifs de puissance, on note le graphique qui indique l’historique. Juste en-dessous, la distance pour l’étape en cours.

En-dessous, on note la présence de deux champs personnalisés. Personnellement, je trouve très intéressant de faire figurer dans ces champs le nombre de répétitions, comme dans l’exemple ci-dessous:

Durant un entrainement, sur l’écran spécifique, on peut faire glisser le doigt du bas en haut de l’écran pour afficher le contrôle des étapes. De là, il est possible de mettre l’entrainement en pause, ou de passer à une étape suivante ou encore revenir à une étape précédente:

Analyse d’un entrainement par intervalles dans Garmin Connect Mobile

Une fois l’enregistrement de l’activité terminé et le Edge synchronisé, on retrouve l’entrainement dans Garmin Connect. Sur les graphiques concernés, ici par exemple la puissance, on note la présence des objectifs de la séance en plus des données habituelles:

ClimbPro pour gérer les montées

Vous avez déjà vu les profils des étapes du Tour de France, avec le profil affichant les montées de 3ème, 2ème, 1ère et Hors Catégorie? ClimbPro fait la même chose, mais pour vos itinéraires, directement sur le compteur.

Pour fonctionner, ClimbPro doit se reposer sur un itinéraire. Qu’il ait été créé dans Garmin Connect, synchronisé avec Strava ou importé d’une autre app. Ensuite, on s’assure que le parcours est bien synchronisé avec le Edge 1040. En entrant dans le détail du parcours, on trouve une rubrique « montées ». Et on découvre les montées découvertes par ClimbPro:

Sur ce parcours, il a détecté 8 montées. On y voit la distance depuis le début du parcours jusqu’au début de la montée, la pente moyenne et la longueur de la montée. Si l’écran et la fonction ClimbPro sont activés dans le profil de vélo, le compteur affiche alors automatiquement l’approche d’une montée, puis son accomplissement sur un écran spécifique. Voici un exemple de montée réalisée avec ClimbPro:

Si aucune montée n’est active, la page de données de ClimbPro affiche la liste des prochaines montées. Il est possible de configurer la détection des montées dans les options de ClimbPro, dans le profil de vélo. La fonction propose les réglages suivants:

  • Afficher toutes les montées
  • Montées grandes et moyennes
  • Seulement les grandes montées

Les Live Segments Strava

Si on dispose d’un compte Strava Premium et que l’on aime se frotter à ses propres PR voire à des KOM ou QOM sur des segments Strava, le Edge 1040 permet de les suivre en direct. Il suffit simplement de marquer comme favoris ses segments préférés sur Strava. Ensuite, en liant le compte Garmin et le compte Strava, ils seront automatiquement synchronisés dans les Live Segments. Dès lors, le compteur permettra de suivre en direct l’accomplissement des segments durant la sortie.

Durant la réalisation du segment, le compteur affiche par défaut le temps vis-à-vis de son record personnel. Si c’est la première fois que l’on réalise le segment, c’est le temps par rapport à celui du KOM ou de la QOM du segment.

Il est possible de configurer individuellement pour chaque segment (dans le menu Entrainement – Segments Strava) l’objectif qui s’affiche sur l’écran: PR ou KOM/QOM.

Enfin, il est à noter que Strava refuse de synchroniser les segments avec un dénivelé négatif. Cette limitation est imposée par Strava et pas par Garmin, pour des raisons de sécurité.

Une fois la sortie terminée, il faudra évidemment la synchroniser pour que les performances sur les différents segments accomplis soient pris en compte sur Strava!

Stratégie Power Guide

C’est une nouveauté apparue sur le Edge 1040: les guides de puissance, ou Power Guides. Pour celles et ceux qui sont familiers avec les stratégie PacePro, on peut imaginer le même principe, mais basé sur la puissance sur le vélo.

Définir une stratégie de puissance

Bien entendu, le premier pré-requis est de disposer d’un capteur de puissance sur le vélo. Ensuite, il faut savoir que la stratégie de puissance est indissociable d’un parcours. On pourra utiliser un parcours existant, en importer un ou en créer un pour construire une stratégie Power Guides.

Voici le processus de création dans Garmin Connect Mobile:

On est guidé tout au long de la création de la stratégie de puissance. On commence par choisir un parcours qui doit exister dans Garmin Connect. Ensuite, il faudra définir le poids du vélo y compris son équipement. Ensuite, on valide sa FTP, pour que l’outil puisse adapter les objectifs d’intensité.

Le système demande ensuite le type de position sur le vélo, entre très redressé ou en position de contre-la-montre. Enfin, la stratégie de puissance s’affiche. On y voit le profil du parcours puis la courbe de puissance « idéale ».

Enfin, on peut envoyer la stratégie sur le compteur directement depuis l’app.

Suivre une stratégie sur le Edge 1040

Une fois la stratégie crée et synchronisée sur le compteur, on commence par sélectionner le parcours dans les options de navigation. Tout en bas de la liste des options, on retrouve l’option « Guide de puissance » dans lequel on retrouve notre stratégie. En choisissant cette option, le Edge charge le parcours et le guide de puissance. Ensuite, une pression sur le bouton « aller » démarre l’enregistrement:

Durant la sortie ensuite, le Edge propose un écran spécifique pour le suivi du guide de puissance. On y retrouve des indications différente en fonction de la situation. Dans les grandes lignes, voici les affichages possibles:

Dans la partie tout en haut, la barre bleue indique la section en cours. On voit que la distance peut varier en fonction du type de parcours. Chaque section a son propre objectif de puissance.

En-dessous, on trouve trois données de puissance: la puissance moyenne sur 3 secondes, la puissance moyenne idéale de la section du power guide et la puissance moyenne réelle pour la section. Bien entendu, pour suivre au plus près le guide, les deux dernières valeurs devraient être le plus proche possible.

En-dessous, on retrouve le guide de puissance générale, puis une vue du dénivelé à venir (à gauche). Si une montée est en cours, un affichage type ClimbPro s’affiche à la place (à droite). Sur la vue générale, on trouve un petit morceaux de carte avec le parcours et les données du guide de puissance générale (depuis le début).

Enfin, on trouve tout en bas deux champs que l’on peut personnaliser, qui affichent par défaut la distance et l’altitude.

Choisir l’intensité du guide de puissance

Lorsque l’on créé le guide de puissance, on trouve une option pour régler sa difficulté. Cet indicateur se situe par défaut au centre, sur une valeur de 5. Si on définit une valeur plus haute, la difficulté sera plus grande. Plus basse, et le programme sera plus facile. Voici l’écran de configuration dans Garmin Connect:

On voit le régagle de difficulté en haut de l’écran

Il est également possible de changer le niveau de difficulté directement lorsque l’on suit le guide de puissance sur le Edge. Pour cela, on monte le volet de réglage en glissant le doigt de base en haut sur l’écran du guide de puissance, et le régagle de difficulté apparait. Il ne reste qu’à le régler, et le programme s’adapte immédiatement:

L’analyse du guide de puissance dans Garmin Connect Mobile après sa sortie

Après avoir enregistré l’activité, on peut consulter les données dans Garmin Connect comme toute autre sortie enregistrée avec le Edge 1040. On notera simplement que sur le graphique de puissance, on retrouve les éléments liés au guide de puissance, en plus de la courbe habituelle:

Quelques notes sur les guides de puissance

Contrairement à des entrainements par intervalles, les guides de puissance ne génèrent pas d’alertes sonores ou de messages si on sort de la cible de puissance. Comme on le voit sur les images ci-dessus, c’est un guide indicatif. Si on est en-dessous de l’objectif, rien de particulier. Si on est en-dessus, les chiffres passent en rouge. Mais il n’y a pas d’alertes de cibles.

Il est également à noter que suivre un guide de puissance active automatiquement la navigation sur le parcours associé. Les LiveSegments sont désactivés, et il n’est pas possible d’utiliser un entrainement par intervalles en même temps qu’un guide de puissance.

Navigation et cartographie sur le Edge 1040

Comme Garmin en a l’habitude depuis quelques temps, les caractéristiques des Edge 1040 diffèrent légèrement entre différents modèles. Cela concerne directement la cartographie car le Edge 1040 Solar dispose de 64Go de mémoire interne, alors que le modèle non solaire n’en dispose que de 32Go.

Sur le Edge 1040 Solar, on trouve pré-installées les cartes Garmin d’Europe, d’Amérique du Nord, du Moyen Orient, d’Afrique et de l’Océanie (Australie/Nouvelle-Zélande). Sur le Edge 1040, seules les cartes d’Europe, d’Amérique du Nord et d’Afrique sont pré-installées. Il reste toutefois possible de télécharger pour installer comme des cartes additionnelles les autres régions.

Le Edge 1040 offre plusieurs options de navigation. Il est évidemment possible de charger des parcours et de les suivre sur la cartographie embarquée. Il est également possible de naviguer directement depuis l’appareil, en sélectionnant une destination dans des points d’intérêts ou en saisissant une adresse.

Navigation sur le compteur

Premier constat en utilisant le Edge 1040, après avoir roulé avec le Edge 1030 Plus: la navigation est plus réactive, et les indications de suivi d’itinéraire sont plus précises. Bien que dans l’ensemble, la philosophie globale de navigation de Garmin reste identique, elle marque une avancée majeure dans le confort d’utilisation sur le 1040.

Cela se remarque en premier lieu dans le travail effectué par Garmin sur l’interface de navigation directe sur le compteur. Les catégories de points d’intérêts ainsi que les options de recherche sont plus intuitives.

Il reste facilement possible d’accéder aux options de navigation depuis le volet de raccourcis, et de modifier ou d’annuler la navigation en cours. Il est aussi possible de relancer une nouvelle navigation depuis l’écran d’accueil sans interrompre l’enregistrement de données en cours.

Et je le disais plus haut, lorsqu’un parcours est en cours, des notifications apparaissent avec les changements de directions, les ronds-points ou autres changements de routes. Et leur affichage est, sur les routes autour de chez moi sur lesquelles j’ai testé le Edge 1040, plus précises que sur le Edge 1030 Plus.

Enfin, en plus des options listées ci-dessus, le Edge 1040 dispose des options d’itinéraires en boucle qui permettent de générer un parcours basé sur les cartes d’itinéraires cyclistes favoris.

Suivi d’un itinéraire avec le Edge 1040

Que l’on utilise un parcours importé automatiquement de Strava, ou que l’on créé un itinéraire dans Garmin Connect, ou encore que l’on utilise les fonctions de navigation directement sur le Edge, les fonctions de suivi d’itinéraire fonctionnement ensuite de la même manière sur le compteur.

Sur la cartes, les chevrons sur l’itinéraire indiquent le sens du parcours!

Une fois le parcours chargé, l’itinéraire à suivre est indiqué en violet sur la carte, le sens de l’itinéraire est également indiqué. Si l’itinéraire suivi intègre les données de turn-by-turn, le Edge indique à l’avance les changements de directions ou les bifurcations. Ces notifications s’affichent même si on ne se trouve pas sur l’écran de la carte.

Les notifications de navigation sont plus claires sur le Edge 1040

En plus des données de cartographie, il est possible de disposer d’information sur l’itinéraire en cours dans les pages de données. On pourra ainsi ajouter des valeurs comme la distance restante jusqu’à la prochaine étape ou jusqu’à l’arrive ou encore le temps estimé à destination ou en route.

On trouve enfin les données d’altitude sur la page dédiée. Si un itinéraire est actuellement chargé, on voit alors le dénivelé effectué et le dénivelé à venir!

Fonction « Sur ma route »

Comme les montres fenix 7, Epix 2 et Forerunner 955, le Edge 1040 embarque la fonction « sur ma route ». Cette fonction permet, après avoir créé un itinéraire dans Garmin Connect, d’y ajouter des éléments d’étape. Cela peut être des ravitaillements ou des postes de secours, des dangers ou d’autres éléments (sprints intermédiaires, sommets…).

Pour que cela fonctionne, il faut en premier lieu bénéficier d’un parcours. Il peut avoir été créé avec Garmin Connect ou être importé, soit automatiquement via Strava ou encore importé du site de l’organisateur d’une course. Depuis Garmin, on peut l’éditer et y ajouter des points de parcours. Il sera alors possible de l’envoyer sur le Edge.

Sur le Edge 1040, il suffit alors d’utiliser le parcours pour la navigation. Le compteur détecte automatiquement des éléments de parcours sont présents, et la fonction « sur ma route » est activée. Le compteur ajoute une page de données avec les éléments de parcours, et leur distance. On peut également voir ces éléments sur la carte. Une alerte retentit lorsqu’on passe à proximité d’un élément de parcours.

Suivi de la forme et de l’entrainement avec le Edge 1040

Avec les fenix 7 et Epix 2, puis les Forerunner 955 et 255, Garmin a largement étoffé ses algorithmes de suivi de la performance et l’entrainement. Ces éléments sont également, pour la plupart, intégrés aussi au Edge 1040. Bien entendu, le suivi de la variabilité de fréquence cardiaque en continu durant le sommeil est un peu compliqué sur un compteur cycliste… Mais les algorithmes de suivi sont pour le reste quasiment tous disponibles!

Points forts, points faibles

La première information fournie par le Edge 1040 consiste à diviser les entrainements effectués, et d’en déduire les aptitudes du cycliste de l’explosivité pour les sprints à la capacité de rouler en endurance.

On voit sur l’écran de ce widget que la plus grande partie de mes entrainements a été réalisé en Endurance aérobie, et que compte-tenu de l’historique, le Edge 1040 juge que ma principale qualité est l’endurance!

Charge d’entrainement et récupération

Au fur et à mesure des entrainements, le Edge 1040 va analyser la charge physiologique que représente l’effort des derniers jours, et calculer une durée idéale de récupération. Cette durée est exprimée en heures. Elle représente une période durant laquelle il vaudrait mieux ne pas effectuer d’efforts soutenus pour une récupération idéale.

Statut d’entrainement

Comme sur les montres de la marque, le widget de statut d’entrainement donne une indication sur la tendance de l’entrainement. En se basant sur différents paramètres de l’entrainement et sur l’évolution de la valeur de VO2Max, le statut d’entrainement fournit une indication telle que Maintien, Récupération, Pic, Trop élevé ou Productif…

L’estimation de VO2 Max sur le vélo (voir plus bas pour le détail) étant liée à l’utilisation d’un capteur de fréquence cardiaque et d’un capteur de puissance, il est nécessaire de disposer de ces accessoires également pour avoir un statut d’entrainement qui se met à jour ici!

Estimation de la VO2Max et de la FTP

Le Edge 1040 va estimer d’une par la VO2Max cycliste ainsi que la puissance critique, ou FTP, de manière automatique tout au long des séances d’entrainement. Toutefois, plusieurs paramètres sont importants pour que ces données s’actualisent et soit le plus cohérentes possibles:

  • Il est nécessaire de fournir au Edge des données de fréquence cardiaque, idéalement à l’aide d’une ceinture thoracique. Il est aussi envisageable d’utiliser un brassard cardio optique. Bien que cela soit techniquement possible, utiliser la fréquence cardiaque mesurée au poignet par une montre Garmin est déconseillé, cette mesure n’est pas assez précise.
  • Les données de VO2Max ainsi que de FTP ne sont disponible qu’avec l’utilisation d’un capteur de puissance.
  • Les entrainements doivent être suffisemment variés pour que les algorithmes puissent identifier des sections réalisés dans les différentes filières, aérobie, aéribie élevée et anaérobie.

Fonctions connectées du Edge 1040

On trouve sur le Edge 1040 les fonctions dites « connectées » habituelles de Garmin, par exemple le menu offre un widget pour afficher les notifications manquées sur le smartphone:

Ces mêmes notifications sont également affichées sur le compteur durant une sortie, si la fonction est activée. Il est possible de choisir le type de notifications affichées, soit seulement les SMS et les appels, ou les notifications de toutes les apps!

Dans le volet de raccourcis, on retrouve nativement un widget météo, avec les prévisions locales (si le compteur a pu se synchroniser avec l’application mobile):

Enfin, il est possible d’étendre les fonctionnalités du Edge 1040 avec des applications, des widgets ou des champs de données Connect IQ. Chaque profil sportif permet d’afficher jusqu’à 10 champs de données Connect IQ en plus de tous les champs de données natifs du compteur!

Les mesures du Edge 1040 sous la loupe

Sur un compteur vélo, la précision de mesure GPS est un peu moins critique que sur une montre, pour plusieurs raisons. L’antenne dans le compteur est plus grande, et son installation sur le guidon rend la réception des signaux plus efficace. Mais pour autant, augmenter la précision n’est pas inutile. Par exemple pour un usage en montagne ou sur un VTT en sous-bois. Avec le mode Tous les systèmes + multibande, le Edge 1040 est à n’en pas douter le compteur vélo le plus précis de la gamme de Garmin, et probablement aussi de tout le marché.

Mais si ces performances sont hors du commun sur le papier, restait à le valider sur le terrain. C’est pourquoi j’ai emmené ce compteur avec moi sur différentes activités dans le but de comparer ses mesures avec celles d’autres appareils!

Mesures GNSS/GPS

Le Edge 1040 est le premier compteur cycliste de Garmin à intégrer la puce GPS de Airoha qui est présente depuis le début de l’année 2022 sur les montres de la marque. Déjà présente sur le fenix 7, Epix 2, Forerunner 955 et Forerunner 255, cette puce permet d’exploiter les réseaux de satellites GPS, Galileo et Glonass. De plus, elle permet d’utiliser simultanément les signaux L1 et L5 de GPS ce qui permet d’augmenter considérablement la précision de la mesure.

Sur le guidon de mon vélo, voici quelques sorties enregistrées et le comparatif de ces enregistrements.

Comparatif 1: Vélo de route en mode Tous les systèmes + multibande

Sur ce comparatif, le Edge 1040 est configuré pour utiliser tous les systèmes + le GPS en multibande. La Forerunner 955 est configurée en mode GPS uniquement, alors que la Forerunner 255 utilise le mode Tous les systèmes. Alors que les courbes enregistrées par le Edge et la Forerunner 255 sont très proches en termes d’exactitude, le mode GPS uniquement de la Forerunner 955 montre quelques approximations:

Toutefois, bien que la trace soit très légèrement sortie de la route ici et là, cela ne semble pas avoir eu d’impact significatif sur la distance mesurée. Voici la courbe d’accumulation de distance des 3 appareils, on voit qu’elle est quasiment identique pour les trois:

Comparatif 2: Vélo de route, toujours avec tous les systèmes et le multibande GPS

Même configuration, avec cette fois une Epix 2 et une Forerunner 255. Voici quelques passages, inutile de dire que les 3 appareils se trouvent au coude à coude, sans pouvoir en sortir un plutôt qu’un autre comme vainqueur:

Sur l’image de droite, on voit un passage sur lequel j’ai effectué un aller-retour. Il est très facile de constater que le niveau de précision atteint permet de savoir de quel côté de la route je me trouvais pour quel passage. Et ceci pour les trois appareils!

Quant à la courbe d’accumulation de distance, on ne note absolument aucune différence entre les 3 mesures:

Comparatif 3: VTT en forêt

Lors de cette sortie sur les parcours de VTT derrière chez moi, bien planqués dans la forêt, l’idée était de mettre un peu en difficulté le Edge 1040 et son mode Tous les systèmes + Multibande. Et à l’arrivée, je n’ai que des traces qui collent aux chemins. Afin de pouvoir le constater de manière plus simple sur la carte, j’ai basculé l’affichage satellite en affichage de type carte, mais les chemins empruntés sont bien en sous-bois!

Et si ces deux passages ne sont que des illustrations de la performance du Edge 1040 en mode Tous + multibande par rapport à la Forerunner 255 en mode Tous les systèmes, l’ensemble de la sortie est de cette qualité. Cela illustre clairement l’amélioration avec ce mode de mesure. La courbe d’accumulation de distance entre les deux appareils est encore une fois quais identique:

Mesures d’altitude

Le Edge 1040 utilise un altimètre barométrique pour affiner ses mesures d’altitude. Par défaut, l’altitude est calibrée automatiquement mais il est possible d’utiliser l’altitude d’un point connu ou les données numérique de la cartographie pour calibrer manuellement cette dernière si on le souhaite.

J’ai comparé au fil de mes sorties vélo l’altitude mesurée par le Edge 1040 avec d’autres appareils. Voici quelques-unes de ces mesures.

Comparatif 1: Sortie à vélo de route

Lors de cette sortie à vélo de route, voici l’altitude mesurée par le Edge 1040. Elle est comparée à la mesure de l’alti baro de la Forerunner 255 et de la Forerunner 955:

Hormis un décrochage après le premier tiers pour la Forerunner 255, la mesure entre le Edge et la Forerunner 955 sont quasiment identiques pour l’entier de la sortie. L’altitude de référence au départ a été parfaitement calibrée de manière automatique par les trois appareils!

Comparatif 2: Mesure de l’altitude sur l’Ironman de Thun 2022

Lors de mon Ironman à Thun en 2022, j’ai utilisé la Forerunner 955 pour enregistrer l’ensemble de la ma course, et le Edge 1040 sur la partie vélo. Voici les courbes d’altitude enregistrées par les deux appareils:

L’altitude de départ est exactement 557m. Le Edge s’est presque parfaitement calibré automatiquement à cette altitude. Par contre on voit que la partie natation a posé quelques problèmes à la Forerunner 955 et que son altimètre est parti sur le vélo avec une valeur de 700m, soit plus de 140m d’écart. Ensuite, progressivement, les deux courbes se superposent et la mesure des deux appareils devient similaire. On peut donc largement conclure que le Edge a effectué sur l’ensemble une mesure correcte.

Comparatif 3: Sortie à vélo de route

Ce comparatif a été réalisé entre l’altimètre de la Garmin Epix 2, de la Forerunner 255 et du Edge 1040 sur une sortie à vélo de route légèrement vallonnée. Voici les courbes mesurées:

La courbe d’altitude du Edge 1040 apparait comme la plus « propre » mais aussi la plus lissée. En ce qui concerne le détail de cumul d’altitude, le Edge a mesuré 296m, l’Epix 2 342m et la Forerunner 255 326m. Sur la partie centrale du graphique, les deux montres ont enregistré des variations qui n’existent pas réellement dans le terrain, et qui a donc accentué la mesure de D+. D’après ce que montre ce graphique, j’aurais donc tendance à faire confiance au Edge.

Mon avis sur les performances de mesure

Avec le Edge 1040, on dispose d’un compteur précis tant sur les données GPS/GNSS que sur les données d’altitude. Bien qu’il reste recommandé d’utiliser un capteur de vitesse sur la roue pour les activités de VTT, ce n’est plus aussi critique avec la double fréquence GPS dans la plupart des cas… L’augmentation de précision dans des conditions difficiles est spectaculaire! Je n’ai pas trouvé de situation, que ce soit sur la route ou en off-road, dans laquelle le GPS du Edge 1040 a été mis en défaut de manière significative.

Pour l’altimètre également, les mesures effectuées ont toujours été fidèles à la réalité, avec un étalonnage automatique qui fonctionne particulièrement bien.

Les capteurs compatibles

Voici un tableau qui récapitule les capteurs compatibles avec le Edge 1040:

Accessoire
Garmin Cadence
Description:Le nouveau capteur de cadence de Garmin se fixe sur la manivelle, et ne nécessite plus d'aimants. Grâce à sa connectivité ANT+ et Bluetooth, le capteur peut se connecter à la plupart des montres et compteurs du marché. Le capteur utilise une pile bouton CR2032.
Accessoire
Garmin Kit cadence vitesse
Description:Les nouveau capteur de vitesse et de cadence de Garmin se fixent sur le moyeu de la roue avant ou arrière pour le capteur de vitesse et sur la manivelle pour le capteur de cadence, et ne nécessitent plus d'aimants. Grâce à leur connectivité ANT+ et Bluetooth, les capteur peuvent se connecter à la plupart des montres et compteurs du marché. De plus, la mémoire interne du capteur de vitesse permet de l'utiliser en mode autonome. Les capteurs utilisent une pile bouton CR2032.
Description:Le radar arrière Varia annonce au cycliste l'arrivée d'une voiture, en plus de rendre le vélo visible grâce à plusieurs modes d'éclairage. Compatible avec une large variété de montres et compteurs Garmin et même des compteurs tiers, le radar Varia augmente le sentiment de sécurité lors de la pratique du vélo sur route.
Description:Le radar arrière Varia annonce au cycliste l'arrivée d'une voiture, en plus de rendre le vélo visible grâce à plusieurs modes d'éclairage. Compatible avec une large variété de montres et compteurs Garmin et même des compteurs ou d'applications tierces grâce à sa connectique Bleutooth Smart en plus de l'ANT+, le radar Varia augmente le sentiment de sécurité lors de la pratique du vélo sur route.
Description:Un capteur de puissance intégré dans les pédales, sans modules externes ou autres accessoires. Les Vector 3 permettent une transmission en ANT+ et en Bluetooth Smart.
Description:Le marché des capteurs de puissance cycliste arrive largement à un stade de maturité. Cela signifie que les solutions proposées sont nombreuses, abouties, et que le nouveau challenge des marques n’est plus simplement d’arriver avec un produit, mais il s’agit d’être compétitif au niveau du prix et des fonctionnalités pour se faire une place. De nouveaux acteurs arrivent chaque année avec plus ou moins de succès. La domination de SRM, PowerTap (racheté depuis par SRAM) ou ensuite de Garmin n’est plus. Il y a de sérieux challengers. Favero, une marque italienne qui a lancé une paire de pédales nommées bePro, qui était déjà une solution appréciée. La nouvelle génération de pédales, nommée Assioma, est un capteur de puissance abouti, simple à utiliser, proposé à un prix qui reste élevé mais qui est bien plus abordable que nombre d’autres solutions.
Description:Le marché des capteurs de puissance cycliste arrive largement à un stade de maturité. Cela signifie que les solutions proposées sont nombreuses, abouties, et que le nouveau challenge des marques n’est plus simplement d’arriver avec un produit, mais il s’agit d’être compétitif au niveau du prix et des fonctionnalités pour se faire une place. De nouveaux acteurs arrivent chaque année avec plus ou moins de succès. La domination de SRM, PowerTap (racheté depuis par SRAM) ou ensuite de Garmin n’est plus. Il y a de sérieux challengers. Favero, une marque italienne qui a lancé une paire de pédales nommées bePro, qui était déjà une solution appréciée. La nouvelle génération de pédales, nommée Assioma, est un capteur de puissance abouti, simple à utiliser, proposé à un prix qui reste élevé mais qui est bien plus abordable que nombre d’autres solutions.
Accessoire
Garmin Support guidon outfront
Description:Support de guidon déporté pour placer son compteur en avant du guidon, afin d'optimiser la position et la lecture des données!
Accessoire
Garmin Support guidon TT
Description:Support de type quart-de-tour pour barres de prolongateurs triathlon / TT
Accessoire
Garmin Vitesse
Description:Le nouveau capteur de vitesse de Garmin se fixe sur le moyeu de la roue avant ou arrière, et ne nécessite plus d'aimants. Grâce à sa connectivité ANT+ et Bluetooth, le capteur peut se connecter à la plupart des montres et compteurs du marché. De plus, sa mémoire interne permet de l'utiliser en mode autonome. Le capteur utilise une pile bouton CR2032.
Description:Le brassard est une alternative plus confortable que la ceinture, et plus précise que le cardio au poignet. Le OH1 de Polar est très léger et se fait vite oublier. Deux variantes existent: OH1 et OH1+. Le OH1+ est directement compatible avec ANT+, alors qu'une mise à jour logicielle est nécessaire sur le OH1 pour disposer de cette connexion, mais les deux modèles sont finalement compatibles avec Bluetooth et ANT+.
Description:Le brassard cardio optique Wahoo TICKR Fit est un bon compromis entre le confort, l'autonomie et la précision de la mesure. La compatibilité ANT+ et Bluetooth Smart en font une solution compatible avec la quasi totalité des montres et compteurs du marché.
Accessoire
Garmin HRM-Run
Description:La ceinture HRM-Run mesure la fréquence cardiaque et les métriques pour la course à pied sur les montres Garmin compatibles avec les Running Dynamics. Contrairement aux HRM-Tri ou HRM-Pro, cette ceinture n'a pas de mémoire interne pour enregistrer les données de fréquence cardiaque en natation. La ceinture HRM-Run est uniquement compatibles avec ANT+, elle n'est donc pas compatibles avec les smartphone ou les application de course ou de cyclisme virtuelle.
Note spéciale pour Garmin Edge 1040: Uniquement pour la fréquence cardiaque
Accessoire
Garmin HRM-Tri
Description:Ceinture complète de Garmin, elle mesure la fréquence cardiaque, les Running Dynamics pour la course à pied et dispose d'une mémoire pour la mesure de fréquence cardiaque en natation. La HRM-Tri n'est compatible qu'avec la norme ANT+, et n'est donc pas utilisable avec un smartphone ou les apps de cyclisme virtuel.
Note spéciale pour Garmin Edge 1040: Uniquement pour la fréquence cardiaque
Accessoire
Garmin HRM-Pro
Description:La HRM-Pro regroupe toutes les fonctions disponibles dans un tel accessoire chez Garmin. En plus de la fréquence cardiaque, la ceinture mesure les dynamiques avancées de course à pied sur les montres Garmin compatibles et les données de fréquence cardiaque de natation pour les synchroniser ensuite sur les montres de triathlon de Garmin. La HRM-Pro dispose d'une connectivité ANT+ et Bluetooth Smart qui permet de l'utiliser aussi dans des applications de course ou de cyclisme virtuel, ou avec un smartphone.
Note spéciale pour Garmin Edge 1040: Uniquement pour la fréquence cardiaque
Accessoire
Garmin HRM-Dual
Description:La ceinture HRM-Dual est spécialement prévue pour les cyclistes qui souhaitent l'utiliser avec leur montre ou leur compteur ainsi que dans des applications de cyclisme virtuel. Cette ceinture ne mesure pas de données autres que la fréquence cardiaque. Elle est compatible avec les connexions ANT+ et Bluetooth Smart. C'est l'une des dernières ceintures Garmin à proposer un émetteur amovible.
Description:Ceinture textile très confortable. Compatible ANT+ et Bluetooth Smart, donc compatible avec la quasi totalité des montres, compteurs cyclistes, applications de cyclisme et de course virtuelles. Elle utilise une pile bouton CR2025 facile à changer qui a autonomie un peu plus faible que sur d'autres ceintures. La taille M/XXL est la taille standard (la taille XS/S est vraiment petite).
Description:Ceinture textile très confortable, compatible ANT+ et 2 canaux Bluetooth Smart (tous les modèles peuvent être mis à jour pour ANT+)! Elle peut aussi être utilisée en mode autonome (mémoire interne). Pile bouton CR2025 avec une autonomie un peu moins longue que les autres ceintures du marché. La taille M/XXL est la taille standard (la taille XS/S est vraiment petite).
Accessoire
Wahoo TICKR X
Description:Ceinture compatible ANT+ et Bluetooth Smart (3 canaux). Fournit aussi les Running Dynamics aux montres compatibles de Wahoo ou de Garmin (avec quelques limitations). La TICKR X de nouvelle génération est blanche. Attention à ne pas la confondre avec les modèles de génération précédente, bleu et blancs. Utilise une pile bouton CR2032 facile à changer.
Note spéciale pour Garmin Edge 1040: Uniquement pour la fréquence cardiaque
Accessoire
Wahoo TICKR
Description:La ceinture Wahoo TICKR mesure la fréquence cardiaque et est compatible avec la quasi totalité des montres et compteurs du marché grâce à sa compatibilité ANT+ et Bluetooth Smart (3 canaux). La TICKR de nouvelle génération est noire. Attention à ne pas la confondre avec les modèles de génération précédente, bleu et blancs. La ceinture TICKR utilise une pile bouton CR2032 facile à changer.
Accessoire
Garmin HRM Pro Plus
Description:
Note spéciale pour Garmin Edge 1040: Uniquement pour la fréquence cardiaque

La discussion continue

Pour rester informé au plus près de l'actu du site et du marché:

Le podcast: Des épisodes de 30-40 minutes sur des thématiques de fond, sur l'entrainement, la technologie, l'alimentation ou bien d'autres sujets encore. A écouter sans modération!
Le compte Twitter: Actu, tendances, nouveautés, rumeurs, avis. Pour vivre l'actu du sport connecté au quotidien!
La page Facebook. Evenements, concours, actualité, bons plans. Chaque jour, la page Facebook de nakan.ch compte un peu plus de fans. Rejoins-là toi aussi!
La chaîne Youtube pour retrouver présentations, tutos, reportages ou interviews.
Le compte Instagram. L'actu du site et de ses coulisses en photos! Ne manque pas les stories pour être le premier informé des nouveautés ;-)

Conclusion

Garmin fait largement office de leader sur le marché du compteur vélo, avec quelques miettes qui restent pour les autres, Wahoo et Hammerhead en tête. Mais les compteurs Garmin, bien qu’ils bénéficient des fonctionnalités des autres produits de la marque, ne font pas nécessairement la course en tête sur tous les fronts. La possibilité, enfin, de configurer le compteur depuis le smartphone est un exemple de fonctionnalité manquante sur les modèles précédents.

D’un point de vue des données et des fonctions à l’entrainement, on est avec le Edge 1040 sur le modèle le plus complet disponible à ce jour, sans aucun doute. Les fonctions de navigation sont plus fluides et agréables à utiliser. En tant qu’utilisateur technophile, je n’ai au terme de ce test rien à redire sur le Edge 1040! Tout y est, tout ce que je peux vouloir avoir sous les yeux lors d’un entrainement sur le vélo.

Avec le Edge 1040, on est dans la continuité de ce que l’on connait depuis des années. Certes, le lifting de l’interface était devenu nécessaire pour y caser toutes les nouvelles fonctions, mais l’ergonomie n’est encore tout à fait optimale, à mon sens, pour quelqu’un qui n’a jamais utilisé les compteurs de la marque. Je regrette aussi le choix de Garmin de maintenir une interface exclusivement tactile. Ajouter des boutons haut/bas sur le tranche aurait pu rendre le Edge 1040 plus facile à utiliser lorsque l’interface tactile n’est pas adaptée…

Enfin, l’intégration de la technologie solaire… Certes, le gain est là, jusqu’à 30% d’autonomie de gagnée, dans la vraie vie. Mais à qul prix? Et est-ce que ce gain d’autonomie profitera vraiment à beaucoup? Qui utilise, sans interruption, son Edge sur plus de 100h en continu? Une chose est sûre: avec mon modèle solaire, je n’ai rechargé que deux fois sur l’entier de la période de ce test, qui s’est déroulé sur près de deux mois!

Faut-il remplacer son Edge 1030 Plus par un Edge 1040 (Solar)?

C’est probablement la question que se posent les propriétaires du Edge 1030 Plus. Cela va évidemment dépendre du niveau de satisfaction apporté par le Edge 1030 Plus. Est-ce que son autonomie est suffisante? Est-ce que sa précision GNSS/GPS est suffisante? Et est-ce que, comme moi, les fonctions de navigation du Edge 1030 Plus induisent encore et toujours trop de frustration à l’usage? Si la réponse à l’une de ces questions est oui, peut-être faudrait-il envisager de remplacer le compteur par un Edge 1040, Solar ou non en fonction de l’autonomie souhaitée.

Si la réponse est non, il y a peu de chances que le Edge 1040 apport énormément à un ou une cycliste qui utilise déjà le Edge 1030 Plus avec satisfaction…

J’ai aimé ou pas aimé

Sur le Edge 1040, j’ai aimé:

  • L’intégration de la fonction solaire pour un véritable gain d’autonomie, qui est allé dans mon usage au cours de l’été jusqu’à 30%
  • Les fonctions de navigation plus fluides et agréables à utiliser que sur les générations de compteurs précédentes
  • L’ergonomie logicielle générale qui a été revue et qui permet de retrouver un peu plus facilement chaque élément, même si tout n’est pas encore parfaitement intuitif
  • La précision GNSS/GPS apportée par le nouveau chipset GPS, le même que sur les fenix 7, Epix 2, Forerunner 955 et 255!
  • L’adoption d’un port USB-C, enfin!

J’ai moins aimé:

  • Malgré la surface de l’écran, la limitation toujours à 10 champs de données par page alors qu’on pourrait très certainement en organiser plus
  • Le prix de la variante solaire qui atteint véritablement des sommets pour un compteur cycliste

Supporter ce site pour de futurs articles

Rédiger des tests et des articles sur la technologie dans le sport est une passion dévorante. Cela fait plus de 12 ans que je le fais en marge de mon activité professionnelle et sportive. Je ne compte pas mon temps, et je ne suis absolument pas rémunéré par les marques pour le faire. En passant par l'un des liens ci-dessous pour réaliser votre prochaine commande en ligne, je touche une petite commission sur la transaction, vous soutiendrez le site, et cela ne vous côutera pas plus cher! Pour tout savoir sur ma politique de publication et de publicité sur le site, rendez-vous ici!

Profitez aussi de l'une des offres suivantes pour soutenur le site:


23 commentaires

  1. Compte rendu au top.
    Et j’en arrive à me poser la même question que toi… revendre mon 1030plus ou pas. L’interface est vraiment compliquée à utiliser je trouve.

  2. Bonjour, j’attend toujours avec impatience tes tests :) et c’est encore une fois bien maitrisé.
    Petite question pour le Di2, quelle compatibilité sur Ultegra 11v ? Mon compteur ne le trouve pas, faut-il rajouter en plus un transmetteur ?
    Merci pour ton retour

    1. Il faut que ton système Di2 puisse communiquer en ANT+. En général, c’est avec un module D-Fly comme le EW-WU111.

      Sportivement.

  3. Moi ce que j’attends avec impatience c’est une nouvelle technologie d’écran qui permet dans n’importe quelles circonstances (contre jour ou autres ) d’avoir plus le lisibilité ce qui est possible avec la technologie oled mais trop énergivore;
    Merci pour ce test hyper complet comme dab ;-)

    1. Le problème c’est que l’OLED en plein soleil, c’est illisible… Sur le vélo en plein soleil, on se rend vite compte de la limite de ces écrans avec une Epix 2 ou une Apple Watch au poignet, ou même avec le Hammerhead Karoo 2 en luminosité plein pot. Le MIP translfectif du Edge 1040 et des autres compteurs reste la meilleure solution. Les écrans de ce type les plus lisibles du marché restent à ce jour les Wahoo ELEMNT Roam et BOLT 2.

      Sportivement.

      1. Merci pour ces précisions. Je pense que pour l’instant je vais rester donc avec mon 1030 plus qui m’apporte entière satisfaction car le 1040 pour moi vu mon utilisation n’a aucun intérêt

    1. Pour l’instant je n’ai aucune information sur la sortie des 540/840. Mais c’est possible que cela arrive cet automne!

      Sportivement

  4. Bonjour à vous,
    Merci pour cet essai complet instructif sur l’un des compteurs que nous étudions de près pour une utilisation vtt, Gravel et ht (garmin)
    Bref, nous possédons tous les deux une montre garmin 935 pour l’un et Félix 6 pou Isabelle, pour nos sessions de trail, piscine que nous pratiquons en club. La question que nous nous posons, est il nécessaire d’acheter un 1040 dont certaines fonctions seront redondantes avec celles de nos montres et/ou les fonctionnalités de l’explorer 2 dont la cartographie sont elles suffisantes.
    Par avance merci.

  5. Bonjour
    J’ai revendu mon 1030 plus pour le 1040
    Je suis étonné et même frustré de voir que personne ne parle du transfert entre appareil présent sur le 1030 plus et gamme inférieur et disparu sur le 1040 . Je trouve cet option vraiment essentiel pour des sorties entre utilisateurs de Garmin. Apprêt plusieurs appelle et mail au service clients Garmin aucune réponse à ce jour .
    Quand pensez-vous ?
    Merci pour vos commentaires et remonter chez Garmin qui pourrait les faire réagir.
    Merci pour votre intérêt

    1. C’etait pourtant connu d’avance que cette fonction n’etait plus supportée.
      Ceci dit j’avais cette option sur mon 530, elle n’a jamais fonctionné.

  6. Bonjour,
    J’ai une petite question est-ce que pour les données Stamina il faut impérativement un capteur de puissance associé?
    Merci encore pour tes nombreux tests toujours super intéressant.
    Bonne journée à tous

  7. La ou Garmin est très mauvais c’est sur la taille des polices, ca n’utilise pas la surface disponible, on le voit bien sur tes captures d’écran, notamment le champs vitesse graphique, la police pourrait être bien plus grande !
    Et aussi pas de couleur de background en fonction de la zone, ils ne progressent pas a coté d’un wahoo, c’est dommage car ca ne demanderait pas beaucoup d’efforts pour que lerus compteurs soient au top :-(

    1. J’oubliais, a l’utilisation, ce 1040 globalement très bien a un GROS problème de lag sur l’affichage de la pente, le decalage est facile de 20s par rapport a la réalité ce qui rends l’affichage du % un peu useless :-(

      1. Bonsoir,
        J’ai le même problème que toi sur mon 1040, le % est décalé ainsi que l’endroit où l’on se trouve sur la courbe de la pente, je suis dans le vert alors que je devrais être dans le rouge par exemple !
        J’ai aussi des soucis lors de la navigation, j’arrive à un feu tricolore par exemple et il ne me dit pas tous le temps si je dois tourner à droite où à gauche !

        1. pareil pour moi j’ai un 1040 Solar et gros décalage du %.donc dénivelé pas réel. j’ai tout essayer et Garmin fait la sourde oreille. A 749€ le GPS ca fait mal au….

  8. Bonjour,

    Très bon test, comme d’habitude …

    J’ai le modèle edge 1000, la fonction « boucle » en vtt est loin d’être au point, est ce que cette fonction est améliorée sur le modèle 1040 ?

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.